Surveillance de Yellowstone ( 25 janvier 2015)

Pendant de  nombreuses journées,depuis  l’automne 2014,les webcam du Parc National de Yellowstone  « étaient  non-fonctionnelles »! Y aurait-il quelque chose que nous devrions ignorer?…Je crois que oui!

Il y aurait eu plusieurs secousses sismiques depuis le mois d’août 2014 (7 au minimum) ,mais rien n’est fait pour nous tenir informé.

Cet article sera relié  à une nouvelle page  qui sera additionnée sur ce site aujourd’hui.Nous allons  reprendre les liens permanents du site sur Yellowstone et les comptes rendus  venant du USGS américain.

…car je pense sérieusement qu’une importante éruption volcanique se prépare…,mais nous ignorons dans combien de temps elle se déclenchera.

Nous ajouterons des informations pertinentes,au jour  le jour,sur cette nouvelle page et tous les liens relatifs  sur Yellowstone y figureront.

Voici donc une petite mise à jour récente des sites  faisant partie du Parc de Yellowstone:

Le 19 janvier 2015,la webcam  du geyser Old Faithfull nous renvoyait cette image.
Le 19 janvier 2015,la webcam du geyser Old Faithfull nous renvoyait cette image.
Le 21 janvier 2015,Old Faithfull  resplendissait de toute sa  puissance.
Le 21 janvier 2015,Old Faithfull resplendissait de toute sa puissance.
Une mare de boue...bouillonnante a été découverte récemment,en 2014.
Une mare de boue…bouillonnante a été découverte récemment,en 2014.
Si le super volcan Yellowstone entrait en éruption, il serait 2000 fois plus grand que l`éruption du Mont St-Helens au début des années 80
Yellowstone juillet 2014-Si le super volcan Yellowstone entrait en éruption, il serait 2000 fois plus grand que l`éruption du Mont St-Helens au début des années 80
Automne 2014-Black Sand geyser.
Automne 2014-Black Sand geyser.

RAPPEL IMPORTANT:

En 2011,sur le site de Yellowstone, parc national situé dans le Wyoming aux Etats-Unis, des experts ont observé des déformations du sol. Après plusieurs mesures, ils ont constaté que celui-ci était plus élevé de 25 centimètres à certains endroits qu’en 2004 ! A Yellowstone, le paysage a connu un changement exceptionnel. C’est ce que rapportent, dans la revue National Geographic, plusieurs scientifiques. Le volcan qui s’y trouve aurait pris une « profonde inspiration » et aurait, par conséquent, poussé le sol vers le haut par endroits.Ce volcan, qui bouillonne, a connu des éruptions dans le passé qui furent à chaque fois mille fois plus puissantes que celle du Mont St-Helens en 1980. La caldeira de Yellowstone, qui couvre une surface de 40 x 60 kilomètres dans le Wyoming, est un ancien cratère formé après la dernière grosse activité de ce « supervolcan », il y a 640.000 ans. Depuis, environ 30 « petites » éruptions ont rempli cette caldeira de lave et de cendres, et le paysage était relativement plat.
Mais depuis 2004, les scientifiques ont remarqué que le terrain prenait de la hauteur (environ 7 centimètres par an, pour ralentir à 1 centimètre par an ou moins à partir de 2007). Au total, le sol s’est élevé à plus de 25 centimètres comparé au niveau de 2004. Selon les experts cités par National Geographic, il y aurait un réservoir de magma qui gonflerait dans les profondeurs, à environ 10 kilomètres de la surface. Heureusement, cette brusque montée du terrain ne présage pas de catastrophe imminente. Les experts veulent tout de même se pencher sur ce phénomène, qui leur permettra sans doute de savoir quand aura lieu la prochaine éruption. L’observatoire volcanique de Yellowstone du U.S. Geological Survey (USGS) a d’ailleurs commencé à cartographier la caldeira et ses parties « gonflées » en utilisant des systèmes GPS et un radar synthétique interférométrique d’ouverture, qui permet de mesurer les déformations du sol.

Un phénomène cyclique

La théorie actuelle est la suivante : un réservoir de magma se nourrit d’un panache de roche très chaude en provenance du manteau de la Terre. Lorsque la quantité de magma augmente, le réservoir se gonfle et la surface, qui nous est visible, s’étend. Selon les données géologiques recueillies sur Yellowstone, il y aurait un cycle d’inflation et de déflation depuis les 15.000 dernières années. Le phénomène ne serait donc pas nouveau.National Geographic donne l’exemple de mesures faites entre 1976 et 1984 : la caldeira a pris 18 centimètres de haut, pour ensuite retomber, une dizaine d’années plus tard à 14 centimètres.Le système hydrothermal qui se trouve sous la surface de Yellowstone pourrait aussi jouer un rôle dans ces déformations du sol. Tout comme les 3.000 séismes qui secouent le site chaque année.
Le 30 mars 2014, un séisme de magnitude 4,8 s’est déclenché dans le parc national de Yellowstone aux Etats-Unis. L’évènement couplé à une étonnante fuite des bisons de la région a relancé le débat sur un réveil possible du supervolcan qui se trouve dans le parc.

Les magnifiques bisons de Yellowstone.
Les magnifiques bisons de Yellowstone.

Que se passe t-il dans le parc national de Yellowstone ? C’est la question qui taraude depuis quelques semaines scientifiques et observateurs. Le 30 mars 2014, un séisme de magnitude 4,8 s’est produit dans le parc et a fait trembler pendant de longues secondes la végétation et ses habitants. Il s’agissait du plus fort tremblement de terre observé au cours des trente dernières années. D’après l’Institut de géophysique américain (USGS), la première secousse a été suivie d’au moins 25 autres en moins de deux heures, avec une magnitude maximale de 3,1. Si les séismes sont fréquents à Yellowstone avec entre 1.000 et 2.000 secousses par an, cet évènement a relancé le débat sur le réveil potentiel du supervolcan qui dort sous le parc. D’autant plus que certains ont associé le séisme à d’autres observations étranges réalisées récemment.En effet, les visiteurs ont constaté que les bisons se faisaient rare dans le parc. Et lors du séisme, certains ont filmé les animaux en pleine fuite . « Je peux vous dire que j’ai vu les bisons courir sur les routes », raconte un blogueur repris par 20 minutes.fr. « Je ne sais pas si c’est à cause d’une activité géologique dans le Yellowstone mais ce que je peux vous dire, c’est que quelle qu’en soit la raison, cette fuite est une alerte ».

Un supervolcan endormi depuis 70.000 ans

Découvert dans les années 1960, le supervolcan de Yellowstone est une caldeira qui s’étend sur au moins 45 kilomètres de large et 85 kilomètres de long. Une caldeira est une zone plus ou moins arrondie résultant de l’effondrement d’un volcan sur sa chambre magmatique suite à une éruption extrêmement violente. D’après les experts, celle de Yellowstone se serait formée suite à trois éruptions majeures qui aurait au fur et à mesure formé le cratère.La première éruption se serait produite il y a un peu plus de 2 millions d’années, la seconde, moins puissante, il y a 1,3 millions d’années et la dernière il y a 640.000 années. Excepté une éruption mineure il y a 70.000 ans, la caldeira n’a depuis montré aucune activité éruptive, poussant les scientifiques à la considérer comme endormie. Toutefois, la zone reste bel et bien active. En témoignent notamment les nombreux geysers qu’elle abrite. Aussi, les scientifiques surveillent étroitement l’activité géologique au niveau du parc national de Yellowstone. Nombre d’entre eux estiment que le supervolcan entrera de nouveau en éruption un jour ou l’autre, la question est de savoir quand. Si la caldeira connaissait une nouvelle éruption majeure, elle pourrait rayer de la carte la zone située autour d’elle dans un rayon de 150 kilomètres. Elle recouvrirait également le reste des Etats-Unis et du Canada d’une épaisse couche de cendres. Un évènement volcanique d’une telle ampleur « ne s’est jamais produit dans une civilisation moderne » a expliqué à Epoch Times Ilya Bindeman de l’Université de l’Oregon. « Yellowstone est l’un des plus grands supervolcans du monde », a t-il ajouté.

Comparaison entre diverses éruptions volcaniques.Remarquez que le mont St-Helens ressemble à un nain au côté de Yellowstone.
Comparaison entre diverses éruptions volcaniques.Remarquez que le mont St-Helens ressemble à un nain au côté de Yellowstone.

Un signe annonciateur d’éruption ?

Pour autant, le séisme survenu le 30 mars 2014 ne veut pas nécessairement dire qu’une éruption est imminente, d’après les scientifiques qui se font rassurants. « Il n’y a pas eu d’éruption à Yellowstone depuis 70.000 ans et 500 à 1.000 séismes de cette taille se sont produits depuis cette époque », a souligné à LiveScience Jake Lowenstern du Yellowstone Volcano Observatory.Au cours des dernières années, les chercheurs ont observé différents phénomènes au niveau du parc de Yellowstone, notamment des déformations du sol. Mais ce n’est rien en comparaison avec ce qui produirait si le supervolcan se réveillait réellement, selon Lowenstern. « Il faut mettre la barre assez haut pour démarrer une éruption volcanique à Yellowstone ». Au niveau de la caldeira, la croûte terrestre est relativement fine. Néanmoins, « pour faire sortir le magma du sol, il faudra avoir de nombreux séismes et de nombreuses déformations du sol – bien plus que ce que nous voyons aujourd’hui et bien plus intensément », a assuré le scientifique. Il a également noté qu’en 1959, un puissant séisme de magnitude 7,3 s’est produit au niveau du lac Hebgen dans le Montana. La secousse a fait trembler Yellowstone et a causé de nombreux changements dans les structures mais aucune activité éruptive. Suite au séisme du 30 mars, les scientifiques ont observé en temps réel les températures au niveau de ces structures et n’ont constaté aucun changement significatif. Au cours des derniers mois, l’activité sismique a semblé plus intense et ceci serait dû à une élévation du nord de la caldeira, comme cela s’est déjà produit en 1996 et 2003, d’après les spécialistes. Cette activité accrue pourrait bien justifier le comportement fuyant des animaux.

La surface recouverte par  plusieurs mètres  de cèndres lors des éruptions passées./ La superficie cubierta por varios metros de cedro durante las erupciones pasadas.
La surface recouverte par plusieurs mètres de cendres lors des éruptions passées.

Vidéo:Le Supervolcan de Yellowstone

 

Le Supervolcan de Yellowstone

L’apparent réveil rapide du supervolcan de Yellowstone qui sommeille depuis 680,000 ans va certainement,un jour, faire disparaître notre civilisation et peut-être toute  l’humanité elle-même qui accompagnerait,dans la mort,une multitude d’espèces animales.

Prions et méditons sur notre avenir.

Le grand lac de lave sous la cadéra du supervolcan de Yellowstone se rapproche dangereusement de la surface. Le sort de  nombreuses espèces dépend de sa stabilité.
Le grand lac de lave sous la cadéra du supervolcan de Yellowstone se rapproche dangereusement de la surface.
Le sort de nombreuses espèces dépend de sa stabilité.

Danger planétaire:en Islande ,la caldeira du volcan en éruption s’enfonce de 20 mètres

 ISLANDE – Bardarbunga,le  volcan islandais continue à gronder, menaçant de faire sauter son sommet et jeter des tonnes de cendres dans l’atmosphère comme le volcan Eyjafjallajökull a fait en 2010, mais cette fois, les scientifiques feront le suivi  minute  par minute avec un tableau d’instruments qui, espèrent-ils leur permettre de prédire une éruption imminente et donner  l’alerte  avant les dangers évidents. Bardarbunga a été au «code rouge» à deux reprises depuis qu’il a commencé son  éruption le 29 Août dernier ,lançant des bombes  rocheuses de lave à plus  de 100 mètres dans l’air. La question est ce que ce sera une libération explosive qui pourrait obscurcir le ciel de l’Europe avec de la cendre, a déclaré le professeur Simon Redfern, professeur en sciences de la Terre à l’Université de Cambridge. « Il n’y a aucun signe que cela se produise encore. » Lui et quatre autres experts de volcanologie se sont joints aujourd’hui pour parler des risques posés par Bardarbunga ,au festival annuel de la British Science Association . Il s’agit notamment du Dr David McGarvie de l’Open University, qui était en contact par téléphone mobile depuis une tente plantée près du lieu où l’éruption est en cours. Le volcan est surveillé et épié  actuellement avec un équipement de surveillance comprenant 70 sismomètres le long de jauges de contrainte pour mesurer les pressions souterrain. Certains d’entre eux ont été déplacés à la hâte pour éviter qu’ils ne soient couverts par les coulées de lave.

La fissure s'aggrave d'heure en heure.Des fontaines de lave, jusqu'à 60 mètres de haut, poussées d'une fissure dans le sol sur le côté nord du volcan Bardarbunga le 2 Septembre.
La fissure s’aggrave d’heure en heure.Des fontaines de lave, jusqu’à 60 mètres de haut, poussées d’une fissure dans le sol sur le côté nord du volcan Bardarbunga le 2 Septembre.
Dans l’espace,les Satellites ont suivi l’effondrement rapide au centre du volcan, sa caldeira surtout. Ceci est en train de  baisser à raison de  90cm par jour et depuis l’éruption a commencé a baisser de 20 mètres, a déclaré le Dr John Stevenson de l’Université d’Edimbourg. « Il ya de grands mouvements en cours ici,» dit-il. Ce fut une éruption importante pour la science de la terre, et elle  avait beaucoup à nous apprendre sur les volcans, a déclaré le Dr Susan Loughlin, directeur de la volcanologie avec le British Geological Survey. « Pour la première fois, nous suivrons tout à fait le suivi et l’enregistrement des quantités énormes de données, » dit-elle. L’objectif est d’être capable de prédire une éruption imminente et donner autant d’alerte précoce que possible. Cela s’est avéré un défi difficile mais malgré l’instrumentation. Ces séismes majeurs  et les tremblements de terre mineurs, mais comme ces volcans n’entrent en éruption qu’une fois en 300 ans donc il y a peu de données comparatives sur les modes de comportement,selon  le Dr McGarvie . Malgré cela, ils savent que les dernières  éruptions passées  ont été précédées par des dizaines de petites secousses. «Nous sommes beaucoup mieux préparés pour toute éruption, » dit-il.Toutes les  Éruptions entraînent des répercussions locales en Islande avec les dangers posés par les émissions de gaz nocifs et les risques de graves inondations (si le début de l’éruption se fait sous un dôme de glace). L’Europe a peur des décharges des nuages de cendres qui peuvent suivre des éruptions explosives sous la glace. L’alerte précoce serait une aide importante pour les avions et aussi des informations sur le mouvement des nuages ​​de cendres.
La photo satellite du volcan montre bien l'effondrement de la caldeira.
La photo satellite du volcan montre bien l’effondrement de la caldeira.
Les données préliminaires du Centre sismologique euro-méditerranéen a indiqué un autre séisme important dans les environs du volcan mercredi soir, d’une magnitude de 5,1. L’activité sismique première escalade autour du volcan à la mi-Août. L’examen Islande rapporte le car le cratère du volcan, aussi appelé une caldeira, a  coulé régulièrement jusqu’à 65 pieds depuis la semaine dernière, rapporte Reuters. Les cendres d’Eyjafjallajökull  avaient gardé à terre 90 000 vols, àtravers l’Europe, dit le Dr Stevenson. Ici aussi, cependant, nous sommes mieux préparés cette fois-ci. « Les modèles informatiques sont vraiment bons à prédire où les cendres vont être, » dit-il. Et un dispositif à base de laser qui permet de mesurer la densité de cendres dans l’air a été installé près de Bardarbunga. Il sera utilisé pour indiquer si les cendres rejetée excède quatre microgrammes de cendres par limite de mètre cube pour les avions commerciaux volant à travers le nuage.

Avec le réveil progressif du supervolcan de Yellowstone,cela ne présage rien de bon pour toute forme de vie,sur Terre.

Sources:

Irish Times

Alerte Yellowstone : l’asphalte de la route fond…de nombreux sites fermés

Le sol commence à surchauffer dans la grande caldéra.Le pire est à craindre.
Le sol commence à surchauffer dans la grande caldéra.Le pire est à craindre.

 

La fonte de l'asphalte est très visible sur cette photo.
La fonte de l’asphalte est très visible sur cette photo.

 

CHEYENNE, Wyoming (AP) – La géologie thermique  en constante évolution du parc national de Yellowstone a créé un point chaud qui fait fondre une route goudronnée et fermé l’accès aux geysers populaires et autres attractions à la hauteur de la saison touristique, ont indiqué des responsables jeudi,le 10 juillet 2014.

Comme ils ont examiné  toutes les solutions possibles, les responsables du parc ont mis en garde les visiteurs à ne pas faire de la randonnée dans la zone touchée, où le danger de marcher à travers le sol solide ,comme de  regarder  l’eau bouillante  était élevé.

Depuis plusieurs jours,tout commenceait à aller au ralenti.
Depuis plusieurs jours,tout commenceait à aller au ralenti.

 

 

Les courbes sont très dangereuses.
Les courbes sont très dangereuses.

« Il y a beaucoup d’autres excellents endroits pour voir les caractéristiques thermiques dans le parc », a déclaré le porte-parole de Yellowstone Al Nash. « Je ne voudrais pas risquer des blessures  au cours de cette fermeture temporaire. »

Plus on s'approche,plus le constat de danger est grave.
Plus on s’approche,plus le constat de danger est grave.

« Naturellement »,disent les responsables, les changements dans les caractéristiques thermiques actuelles vont  endommager souvent les routes et les trottoirs de Yellowstone. La cuisson à la vapeur dans les nids de poule des routes asphaltées et des parkings – délimité par des cônes de circulation – sont des  curiosités assez communes.

Voici l'aspect de Firehole Lake en 2005.
Voici l’aspect de Firehole Lake en 2005.

 

...et voici l'aspect  qu'il a maintenant...Tout s'aggrave.
…et voici l’aspect qu’il a maintenant…Tout s’aggrave.

 

Cependant, les dommages à Firehole Lake Drive sont  particulièrement graves  et pourraient prendre plusieurs jours pour tout réparer. La boucle de 3,3 mile six miles au nord de Old Faithful ,est la route que prennent les visiteurs  pour voir la Grande Fontaine Geyser, White Dome Geyser et Firehole lake.

Le temps  est exceptionnellement chaud pour Yellowstone – avec des températures élevées dans le milieu des années 80 – a contribué à transformer la route en un chaud, un désordre collant.

« Nous avons quelques idées. Nous allons les essayer. Notre personnel d’entretien s’est  vraiment penché sur la question », a déclaré Nash…qui cherche manifestement à nous rassurer.

AUTRES SONS DE CLOCHE

La  route a été sérieusement endommagé par la chaleur extrême dans le parc national de Yellowstone, forçant les responsables du parc à fermer l’accès.
La surface de Firehole Lake Drive ressemble à ça:une  fusion de  chaleur.

Les responsables du parc ont déclaré dans un communiqué de presse que la chaleur extrême des zones thermiques environnantes a provoqué comme une  huile épaisse de bulles remontant  à la surface, endommageant le bitume et la création de conditions de conduite dangereuses sur la route populaire et pittoresque près de la route du Grand Boucle à mi-chemin entre le Vieux Fidèle et Madison Junction en bassin inférieur de geyser du parc.

La boucle de 3,3 mile prend généralement  les visiteurs  de Grande Fontaine Geyser (Great Faithfull), White Dome Geyser et Firehole Lake.

Une date pour la réouverture de la route n’a pas été annoncé.

Le rapport a aidé à l’ allumage renouvelée des rumeurs que la caldeira de Yellowstone, connu sous le volcan de Yellowstone  ou supervolcan, éclatera bientôt.

Tom Lupshu, un blogueur du complot bien connu qui exécute le rapport Bunker, vient de poster une nouvelle vidéo qui prétend que le volcan pourrait exploser bientôt. Ce rapport ainsi que le rapport KTVQ sur la route communiqué de presse a été mis en évidence par le site de la conspiration avant qu’il soit Nouvelles. « Mise à jour! Fondants route à Parc national de Yellowstone, causant la fermeture! « Il a dit dans son style sensationnaliste habituelle.

Cependant, la vidéo de Lupshu se concentre également sur les scientifiques disent qu’ils ont découvert. la caldeira est 2,5 fois plus grande que précédemment pensé nouvelles qui a éclaté en Décembre 2013. Voir la vidéo sur ce lien: video

La spéculation renouvelée suit un cycle qui a explosé en Mars, après qu’une vidéo a été postée ,montrant des animaux qui auraient fui le parc comme pour  «une alerte» que le volcan se préparait à entrer en éruption.

La dernière éruption majeure est supposé avoir eu lieu il ya environ 640000 années et a envoyé des cendres dans l’ensemble Amérique du Nord.

Bob Smith de l’Université de l’Utah dit que les chercheurs ne savent pas quand le supervolcan pourrait éclater de nouveau. Deux autres éruptions ont eu lieu, il ya un 2,1 millions années, et il ya 1,3 millions d’autres années, a déclaré Smith. Une théorie est que les éruptions se produisent, il ya tous les 700000 années, mais Smith a déclaré que plus de données sont nécessaires pour sauvegarder cette théorie jusqu’à ...nouvel ordre!

LES AUTORITÉS SE FONT RASSURANTES

La zone de mort autour de Yellowstone.
La zone de mort autour de Yellowstone.

 

Une éruption du volcan de Yellowstone serait  possible en 2014 ,selon certains chercheurs  à la façon dont les animaux ont été repérés fuyant le parc national ces derniers mois.

 

Dans un rapport connexe par Le Inquisitor , il est affirmé que les récents tremblements de terre de Yellowstone ne déclencheront pas une éruption  volcanique  , mais les scientifiques ont reconnu que si un volcan de Yellowstone devait éclater le supervolcan résultant pourrait tuer tout le monde aux États-Unis:

« L’éruption du volcan de Yellowstone pourrait libérer suffisamment de magma et de cendres pour  enterrer des villes entières sous des  kilomètres de cendres. Les bonnes nouvelles sont que le supervolcan à Yellowstone n’est pas en danger d’explosion de sitôt. La dernière fois que cela s’est produit,c’ était avant l’aube de la civilisation. S’ils  croient  qu’arrêter une éruption est impossible, les scientifiques disent qu’ils devraient être en mesure de prédire une éruption en surveillant la pression du magma souterrain « .

Les tremblements de terre récents qui viennent de faire les nouvelles, mais l’ensemble de la zone  gronde depuis le début de l’année 2014. Les graphiques de l’USGS montrent que les tremblements de terre supérieurs à 3.0 ampleur se sont produits loin et dessus pendant plusieurs jours et tous sont venus de la région de la chambre magmatique de Yellowstone, qui, selon un radar à pénétration de sol, s’étend à l’ouest jusqu’au la ligne d’état de l’Orégon.

Malheureusement, disent  les défenseurs de la science officielle :certains théoriciens de la conspiration revendiquent que l’USGS essait de cacher la possibilité d’une éruption du volcan de Yellowstone se produisant actuellement,dans notre vie. Pour preuve qu’ils utilisent des vidéos comme celles-ci qui montrent prétendument …des buffles « courir pour sauver leur vie » loin du parc national de Yellowstone:

 

…………………………………………………………………………………………………………………..

MÊME LES SAVANTS RUSSENT ONT LANCÉ UNE ALERTE SUR UN ÉVÉNEMENT MAGNÉTIQUE MAJEUR

 

Carte de l'étude des savants russes
Carte de l’étude des savants russes:une importante anomalie magnétique sur la Côte Ouest Américaine (en jaune orange).

 

Un rapport sombre préparé par le commandant en chef de la Force aérienne russe, le Lieutenant-général Viktor Bondarev sur la mission scientifique  que ses avions viennent  de terminer au-dessus de  l’Amérique du Nord;mission  réalisée par 4 Tupolev Tu-95 ,avions de transport stratégique et 2 Ilyushin Il-78  ravitailleurs, que «par voie  de balayage électronique  »pour« anomalies magnétiques »de l’Alaska à la Californie, avertit qu’un« événement catastrophique »peut être presque pour cette région.

Les responsables américains, il convient de noter, ont qualifié cette mission de purement scientifique comme un «passage de bombardement » qui est venu dans les 50 miles de la Californie, mais que leurs forces aériennes ont pu repousser  avec le  lancement des  F-15 de combat.

Ce rapport indique toutefois que cette mission scientifique a été rendue nécessaire par une «anomalie magnétique mystérieuse grave » détectée par le satellite Kosmos 2473 le 3 Juin 2014, se produisant dans la région de Yellowstone ,à  l’ouest des Etats-Unis qui a abouti à ce qu’on appelle un « essaim de tremblement de terre. « 

Le plus important à noter à propos du  3 Juin 2014,à  Yellowstone,c’est cette  « anomalie magnétique », ce rapport continue le fait   que les mesures par satellite montrent qu’il est précipité par l’essaim de tremblements  de terre mystérieux qui ont  frappé  les montagnes Brooks Range, en Alaska, et que les  sismologues sont toujours  à la recherche d’explications.

Les informations relatives à la liaison de ces deux «événements», contenues dans ce rapport, ont également été vérifié par l’United States Geological Survey (USGS) des cartes et des données sur les anomalies magnétiques pour l’Amérique du Nord montrant un champ magnétique « perturbation / ondulation » étrange émanant de Brooks Range et se terminant à Yellowstone.Le 3 Juin, ces deux domaines, il est important de noter que Brooks Range  fait partie des montagnes Rocheuses qui s’étendent de plus de 4830 km (3000 miles) de la partie septentrionale de la Colombie-Britannique, dans l’ouest du Canada, au Nouveau-Mexique , dans le sud-ouest des États-Unis.

« Ce sont de graves préoccupations pour les autorités militaires russes relatives à ces «événements», explique le général Bondarev dans son rapport, c’était l ‘«effet catastrophique» qu’ils ont eu sur les systèmes avancés « de magnetoception » inertiels de navigation utilisés par de nombreux avions de guerre US-OTAN-Russie qui utilisent ces très sophistiqués dispositifs de vol d’avion.

Une perturbation magnétique majeure serait en cours.
Une perturbation magnétique majeure serait en cours.

 

Bien qu’aucun avion militaire russe  n’était près de la « zone magnétique perturbée» émanant de notre Yellowstone, le 3 Juin 2014,  dans ce rapport, deux avions militaires américains étaient à l’intérieur de leurs  «frontières» dans  la région sud de la Californie, le 4 Juin alors que cet «événement» était encore « actif », les  faisant planter au sol ,tous les deux.

Les deux avions de chasse américains s’écrasèrent  le 4 Juin 2014, affirme ce rapport .Les avions ont été identifiés comme un US Navy FA-183 qui s’est écrasé alors que le pilote tentait d’atterrir à bord du porte-avions  Carl Vinson, et un jet US Marine Harrier AV-8B qui s’est écrasé dans un quartier résidentiel à Imperial, à environ 90 miles à l’est de San Diego, les deux accidents survenant dans les mêmes  heures .

Ce rapport note qu’aucun avion civil aurait été touché par cette « anomalie magnétique » que  l’avion militaire le plus avancé emploie ces systèmes de vol coordonnés « géomagnétique-satellites» qui leur permettent de « embrasser le terrain » n’est pas sans rappeler les systèmes magnétiques utilisés par les  oiseaux et les insectes pour naviguer.

Les préoccupations de la Russie concernant des «anomalies magnétiques», il est important de noter, sont liés au pôle nord magnétique se déplaçant rapidement qui depuis 2005 a été déplacé à une vitesse de 40 kilomètres (25 miles) par an de l’Arctique canadien vers la Sibérie.

Une recherche effrayante  indépendante  de l’année dernière (2013) met en garde en outre que ce changement encore s’accélère et selon ce chercheur devrait atteindre la Sibérie au moins dans les 2 ans.

Un des effets du  pôle nord magnétique se déplaçant rapidement le plus  remarqué , est cette note de rapport : les systèmes de piste de l’aéroport sont  perturbé à cause de cela, et  nous pouvons lire un tel exemple de 2011 qui a eu lieu aux États-Unis:

« Aéroport international de Tampa a été contraint de réajuster ses pistes jeudi pour tenir compte de la circulation des champs magnétiques de la Terre, de l’information que les pilotes utilisent pour naviguer sur des plans. Du aux fluctuations de la force, l’aéroport a fermé sa piste principale jusqu’au 13 janvier pour changer de voie de circulation des signes pour tenir compte de l’évolution, affirme la Federal Aviation Administration.

Les pôles sont générés par des mouvements au sein de noyaux interne et externe de la Terre, bien que le processus exact n’est pas exactement connu. Ils sont également constamment en mouvement, se déplaçant de quelques degrés chaque année, mais les changements ne sont presque jamais d’une telle ampleur que les pistes nécessitent l’ajustement, a déclaré Paul Takemoto, un porte-parole de la FAA « .

Les aspects les plus troublants du rapport du Secrétaire général Bondarev relatifs à ces «événements» sont les équations qu’il utilise à postuler que ce qui se produit maintenant en Amérique du Nord avec ces «anomalies magnétiques mystérieuses » se produisent sur une grande étendue des montagnes Rocheuses, et lorsqu’il est combiné avec l’évolution rapide du pôle nord magnétique et de plus en plus,cela donne  la preuve du changement climatique mondial, donnant une  « énorme crédibilité » à ce qu’on appelle «La théorie de la Terre en expansion ».

L’expansion de la Terre ou de plus en plus l’hypothèse de la Terre  en expansion , affirme que la position et le mouvement relatif des continents est au moins partiellement en raison du volume de la Terre de plus en plus élevé et se tient à la différence de celle de la tectonique des plaques, mais qui de nouvelles conclusions relatives aux « théories de l’éther » et la matière noire , le général Bondarev résume,  que cela signifie qu’une «grave considération » doit être accordée aux termes de l’Université Davis  de Californie.Le  cosmologiste ,le Dr. Andreas Albrecht  a averti: « Nous avons atteint certains problèmes très profonds avec la cosmologie …autant  avec la matière noire et l’énergie sombre, qui nous dit que nous devons repenser la physique fondamentale et essayer quelque chose de nouveau « .

Ou en termes simples, ce rapport se termine par: « Nous pouvons être sur le point d’une catastrophique en Amérique du Nord » événement « qui pourrait changer le monde à jamais, nous devons être prêts. »

 

…………………………………………………………………………………………………………………………..

LES PREUVES PHOTOGRAPHIQUES

 

Graphique illustrant  les 2 importants  épicentres sismiques.
Graphique illustrant les 2 importants épicentres sismiques.

 

 

De la Côte Ouest Américaine  (faille de San Andreas) au Mississipi (Faille de San Madre)  et vers Yellowstone ...une grande anomalie magnétique s'est formée.
De la Côte Ouest Américaine (faille de San Andreas) au Mississipi (Faille de San Madre) et vers Yellowstone …une grande anomalie magnétique s’est formée.

 

Les opérations de fracking pour rechercher  le gaz de schiste auraient même une incidence. Même  le capitalisme participe à l'éruption de Yellowstone.
Les opérations de fracking pour rechercher le gaz de schiste auraient même une incidence.
Même le capitalisme participe à l’éruption de Yellowstone.

 

Brooks Range est en haut ,à gauche.
Brooks Range est en haut ,à gauche.

 

Le secteur de Firehole Lake vue du ciel.
Le secteur de Firehole Lake vue du ciel.

 

Noris Basin...une eau bouiionnante.
Noris Basin…une eau bouillonnante.

 

 

Les secousses sismiques du 24 mars 2014.
Les secousses sismiques du 24 mars 2014.

 

Quand  le supervolcan de Yellowstone va entrer en éruptioin,ce sera la fin  de nombreuses espèces animales...sur Terre.
Quand le supervolcan de Yellowstone va entrer en éruption,ce sera la fin de nombreuses espèces animales…sur Terre.

 

 

Toutes mes pensées vont  vers ces superbes Bisons du Parc de Yellowstone.Je leur souhaite de vivre le plus longtemps possible.
Toutes mes pensées vont vers ces superbes Bisons du Parc de Yellowstone.Je leur souhaite de vivre le plus longtemps possible.

 

 

Sources:Yahoo News.,USGS,US Army News,ABC News,

Alerte l’humanité en danger:la croûte de la Terre se fracture dans une zone ou il n’y pas de volcans connus

Une importante fissure qui s'agrave.
Une importante fissure qui s’agrave.

Jusqu’au 6 Juin 2014, le continent indien n’avait pas vu de volcanisme actif pendant les derniers  60 millions d’années. Le 6 Juin 2014, une fissure s’est  ouverte dans le sol près du village de Gadiya, dans le district de Kangra de l’état d’ Himachal Pradesh , en Inde. Les flammes, du  gaz et du magma volcanique  sont sorti  d’​​un trou de  quatre verges  de large ,dans le sol et les chercheurs  du bureau d’étude géologique indienne  ont confirmé qu’il est magmatique, c’est la production de lave qui vient du plus profond de la Terre  et a percé la croûte terrestre.

Photo récente de l'événement.
Photo récente de l’événement.On remarque les gaz

C’est la première éruption volcanique jamais vu en Inde , parce que l’homme n’était pas là quand le dernier arrivé ,il y a 65 millions d’années à la fin de la période du Crétacé.

Les trapps du Deccan ont  marqué le dernier, brisant la croûte en libérant un grand épanchement de magma en Inde . Ils sont l’une des plus grandes provinces volcaniques dans le monde . Il se compose de plus de 6500 pieds (> 2000 m) couchés  lave basalte  flux et couvre une superficie de près de 200.000 miles carrés (500.000 kilomètres carrés) ( environ la taille des États de Washington et de l’Oregon combiné ) dans le centre-ouest Inde. Les estimations de la superficie initiale couverte par les  coulées de lave  sont aussi élevés que 600 000 miles carrés (1,5 million de kilomètres carrés). Le volume de basalte est estimé à 12 275 miles cubes (512 000 km cube) (1980 éruption  du mont St. Helens produit 1 km cube de matière volcanique). Les trapps du Deccan sont des basaltes d’inondation semblables à des basaltes du fleuve Columbia du nord-ouest des États-Unis . ( Source )

L’éruption  géante du Deccan a  projeté  tellement de gaz dans l’atmosphère, qu’elle est soupçonnée d’ avoir joué un rôle important dans des extinctions de masse.

Le secrétaire parlementaire  Jagjivan Pal ,dans la circonscription  l’assemblage de Sulah et  les chutes de la région, a visité l’endroit ce mardi,10 juin 2014. Il a déclaré que les flammes et le liquide chaud émanant de la colline avaient créé la panique.

 » la  température dans la région a augmenté  considérablement  dans le sous-sol et les gens disent qu’un poteau électrique en acier était devenu rouge  vif,il y a  quelques jours , « a-t-il ajouté. Pal  a dit qu’ un matériau de soufre comme de la  pierre noire est apparu  et coule dehors du périmètre de la colline. ( Source )

L’épanchement de lave volcanique et de gaz  continue à circuler et les villageois sont informés qu’ils peuvent perdre leur maison si elle continue. Le village le plus proche est à seulement 90 mètres de la place.

L’éruption du Deccan en forme de l’Inde et a eu un effet profond sur la planète dans son ensemble, espérons que ce n’est pas le début de quelque chose de beaucoup, beaucoup plus .

 

Les trapps du Deccan sont l'une des plus grandes provinces volcaniques dans le monde. Il se compose de plus de 6500 pieds (> 2000 m) de coulées de lave de basalte couchés et couvre une superficie de près de 200.000 miles carrés (500.000 kilomètres carrés) (environ la taille des États de Washington et de l'Oregon combiné) dans le centre-ouest Inde. Les estimations de la superficie initiale couverte par les coulées de lave sont aussi élevés que 600 000 miles carrés (1,5 million de kilomètres carrés). Le volume de basalte est estimé à 12 275 miles cubes (512 000 km cube) (éruption de 1980 du Mont Saint Helens produit 1 km cube de matière volcanique). Les trapps du Deccan sont des basaltes d'inondation similaires aux basaltes du fleuve Columbia du nord-ouest des États-Unis. Cette photo montre une pile épaisse de lave basaltique coule vers le nord de Mahabaleshwar. Photographie par Lazlo Keszthelyi 28 Janvier 1996.
Les trapps du Deccan sont l’une des plus grandes provinces volcaniques dans le monde. Elles se composent  de plus de 6500 pieds (> 2000 m) de coulées de lave de basalte couchés et couvre une superficie de près de 200.000 miles carrés (500.000 kilomètres carrés) (environ la taille des États de Washington et de l’Oregon combiné) dans le centre-ouest Inde. Les estimations de la superficie initiale couverte par les coulées de lave sont aussi élevés que 600 000 miles carrés (1,5 million de kilomètres carrés). Le volume de basalte est estimé à 12 275 miles cubes (512 000 km cube) (éruption de 1980 du Mont Saint Helens produit 1 km cube de matière volcanique). Les trapps du Deccan sont des basaltes d’inondation similaires aux basaltes du fleuve Columbia du nord-ouest des États-Unis. Cette photo montre une pile épaisse de lave basaltique coule vers le nord de Mahabaleshwar. Photographie par Lazlo Keszthelyi 28 Janvier 1996.

 

 

 

Les basaltes du Deccan ont peut-être joué un rôle dans l'extinction des dinosaures. La plupart du basalte a été éclaté il ya entre 65 et 60 millions d'années. Les gaz dégagés par l'éruption ont peut-être changé le climat mondial et conduit à la disparition des dinosaures il ya 65 millions d'années. Cette photo montre les bâches Deccan entre Mambai et Mahabaleshwar. Photographie par Lazlo Keszthelyi 27 Janvier 1996.
Les basaltes du Deccan ont peut-être joué un rôle dans l’extinction des dinosaures. La plupart du basalte a  éclaté il y a entre 65 et 60 millions d’années. Les gaz dégagés par l’éruption ont peut-être changé le climat mondial et conduit à la disparition des dinosaures il y a 65 millions d’années. Cette photo montre les bâches du Deccan entre Mambai et Mahabaleshwar. Photographie par Lazlo Keszthelyi 27 Janvier 1996.
Vocanologists tentent également de comprendre comment ces grands volumes de lave sont éclaté. Les premiers modèles ont proposé que la lave inonda sur de vastes superficies à des tarifs extrêmement rapides. Modèles proposés ont récemment suggéré qu'au moins une partie des flux sont mis en place à des taux progressifs, durable mois à plusieurs années. Cette photo montre les Caves Ajunta, temples creusés dans les basaltes. Remarque groupe scolaire pour l'échelle. Photographie par Lazlo Keszthelyi 31 Janvier 1996.
Les vocanologistes tentent également de comprendre comment ces grands volumes de lave ont éclaté. Les premiers modèles ont proposé que la lave inonda sur de vastes superficies à des vitesses  extrêmement rapides. Les modèles proposés ont récemment suggéré qu’au moins une partie des flux sont mis en place à des taux progressifs, durable  de plusieurs mois à plusieurs années. Cette photo montre les Caves Ajunta, des temples creusés dans les basaltes. Remarquez le  groupe scolaire pour l’échelle. Photographie par Lazlo Keszthelyi 31 Janvier 1996.

Source :Chris Carrington

Fantastique éruption du mont Pavlov en Alaska

En ce 2 juin 2014,le mont Pavlov en Alaska est entré en éruption.
En ce 2 juin 2014,le mont Pavlov en Alaska est entré en éruption.

L’Alaska Volcano Observatory a amélioré  la cote du volcan Pavlof  au statut  de RED / AVERTISSEMENT. Une éruption se produit actuellement et les rapports des pilotes indiquent  que les  cendres  atteingnent  22.000 pieds.

Selon l’AVO, les secousses sismiques ont augmenté aujourd’hui à partir d’environ 15h00 AKDT aujourd’hui. De récentes images satellites montrent un panache qui s’étend à plus de 50 miles / 80 km à l’est du volcan.

Les pilotes de haute et basse altitude et le trafic maritime devraient continuer à surveiller la situation.

Le National Weather Service Anchorage enverra des avis ou des alertes s’il est prévu que les cendres auraient  des répercussions sur les communautés de l’Alaska.

Plus d’informations auprès de l’AVO peuvent  être trouvé ici: http://www.avo.alaska.edu/activity/Pavlof.php

Regardez www.weather.gov / Anchorage

pour plus d’informations.

 

Alerte Yellowstone: de graves indices de tremblements de terre

yellowstone geyser

*Venant de traduction

*** FLASH *** INDICATIONS DE GRAVE SÉISME / éruption du Parc national de Yellowstone 
Dimanche, 02 Février 2014 05:06 – (TRN) – Un sismomètre à l’intérieur d’un trou de forage au parc national de Yellowstone a commencé à rendre l’activité souterraine stupéfiante près du sud-ouest coin du lac de Yellowstone, éventuellement ceci est  marquant du  début d’une éruption du Super volcan dans le parc national de Yellowstone. TRN a obtenu l’image du rapport sismographique et maintenant vous pouvez voir par vous-même! Cela pourrait être très méchant. . . lac Yellowstone est à peu près au centre de ce qui est la caldeira de Yellowstone;. la bouche d’un volcan superbe et  massif, situé sous le parc L’activité a commencé vers 12h00, heure normale des Rocheuses (HNR) le 1er Février, et a été détectée par un sismomètre en forage B944 ensuite  cela s’est poursuivi, non-stop, toute la journée hier de pire en pire  à mesure que les heures passaient. L’activité se poursuit en ce moment à 06h06 HNE AM  au moment ou  cet article de nouvelles est produit. La carte ci-dessous montre l’emplacement des trous de forage B944 par rapport au lac Yellowstone et le reste du parc. Les lectures doivent être signalés dans sismomètre intérieur de l’alésage du trou # B944 sont littéralement «hors-la-échelle. » Est un brassage de tremblement de terre, ou est-ce le début d’une éruption catastrophique de la Yellowstone «Super Volcano? » sismographique Impression du parc national de Yellowstone, alésage trou # B944, pendant 1 Février 2014. L’horodatage descend du bord gauche. Regardez ce qui commence à se produire à partir de 12h00 pour le reste de la journée. Par 15h00 MST, les choses deviennent réel risquée; par 5:00, il est clair qu’il ya une vraie difficulté se passe sous terre. Par 19h00, le train sismographique est totalement dépassés; avec toutes les lectures vont tout à fait hors de l’échelle.Cela pourrait être un signe qu’une éruption massive de Yellowstone super volcan a commencé profondeur. CLIQUEZ SUR L’IMAGE DEUX FOIS POUR VOIR UNE PLUS GRANDE Une deuxième édition présente l’activité continue à ce moment même, si gravement que l’imprimante sismomètre est RUNNING OUT OF BLUE, NOIR ET ENCRE VERT! Voici l’activité de minuit MST à 04h30, MST (05h30 HNE) CLIQUEZ SUR L’IMAGE DEUX FOIS POUR VOIR UNE PLUS GRANDE PERSPECTIVE SUR L’énormité de YELLOWSTONE Pour aider les lecteurs à comprendre les implications de ce qui se passe , nous montrons tout d’abord l’ampleur national de Yellowstone «  » PARK « avec des stats de l’US National Park Service: • Yellowstone était le premier parc national du monde • Réserve de biosphère A désigné site du patrimoine mondial et désigné • 3472 miles carrés ou 8987 km carré • 2221766 hectares ou 898 317 hectares • 63 miles aériens nord au sud (102 km) • 54 miles aériens est en ouest 87 km) • 96% dans le Wyoming • 3% dans le Montana • 1% dans l’Idaho • Point le plus élevé: 11 358 m / 3462 m ( Pic de l’Aigle) • point le plus bas: 5282 m / 1610 m (Reese Creek) • Plus grand que Rhode Island et le Delaware combiné • Environ un quart de la taille de la Suisse et environ 65% de la taille du Monténégro • Environ 5% de parc est couvert par eau, 15% sont des pâturages et 80% de forêtsgammes • des précipitations de 10 pouces (26 cm) à la limite nord de 80 pouces (205 cm) au sud-ouest coin • Températures (moyenne) à Mammoth: Janvier: 9 ° C / -13 C en Juillet: 80 ° F/27 C • Records: Max: 99 ° F/37 C, 2002 (Mammoth) basse température: -66 ° C F/-54 (entrée Ouest, Riverside Station de 1933) Voici une carte de Yellowstone: .. Voici une carte topographique montrant la bouche (« Caldera ») de la Super Volcano et le balafré, terrain périlleux, créé par des éruptions passées (Cliquez sur la photo pour l’agrandir) Les limites du parc sont la ligne jaune mince, la Caldera du super volcan est représenté par la mince ligne rouge. Gardez à l’esprit que sismomètre B944 est juste à côté de la zone étiquetée «West Thumb » sur la carte, montrant l’extrémité ouest du lac de Yellowstone. Cela met cette activité sismique en plein dans la zone active de la caldeira réelle. Un récent programme diffusé par la British Broadcasting Corporation (BBC) *** *** théorisé ce une éruption de Yellowstone affecterait. Ci-dessous le *** *** THÉORIQUE explosion, les dommages et volcanique zone cendres retombées, qui est représentée dans diverses nuances de Orange. (Cette image ne ​​reflète pas une éruption en cours – ce n’est pas réel) Si c’est le début de une éruption à Yellowstone, tout le quadrant nord-ouest du pays pourrait être affectée par les dommages et perturbations au-delà de la compréhension humaine. Nous allons suivre cette histoire de près.

Voir les 2 sources c-dessous pour les photos,merci:

Sources: Liens direct   ,Autre lien

Les géologues disent que le mont Toba de Sumatra-Nord peut éclater de nouveau, à tout moment

Lac Toba actuel
Lac Toba actuel
8 janvier 2014 – INDONESIE – Les géologues et les géophysiciens disent   que le mont Toba, qui a éclaté il y a des milliers d’années, se transformant en lac Toba, contient toujours une chambre magmatique dangereuse et son activité doit être étudiée. Président de l’Association Indonésie experts géologiques Rovicky Dwi Putrohari dit la chambre de magma a pu être observé dans une étude menée par des chercheurs récemment. Rovicky ajouté que les chercheurs ont utilisé la méthode de tomographie pour détecter la chambre magmatique. Les chercheurs ont dit  que la chambre de magma mont Toba a été localisé à une profondeur comprise entre 20 km et 100 km. « Le procédé a été utilisé dans le stade précoce de l’étude. Nos chercheurs ont réussi à trouver l’emplacement et les dimensions de la chambre magmatique du Mont Toba. Des recherches ultérieures ont  trouvées  un  volume potentiel de magma dans le volcan pour déclencher une éruption « , a déclaré Rovicky à  The Jakarta Post , en marge d’une conférence conjointe entre l’Association experts géologiques indonésienne et indonésien Géophysique experts Association dans Medan, au nord de Sumatra, récemment. Près de 800 géologues et les géophysiciens ont pris part à la conférence, y compris des scientifiques de l’Australie, la France, la Malaisie, Singapour et les États-Unis. Rovicky dit que pendant la conférence de trois jours plusieurs études liées à l’éruption du Mont Toba ont été présentés par des experts, y compris Craig A. Chesner, de l’Université Eastern Illinois aux États-Unis. Rovicky a expliqué que sur la base de l’étude de Chesner en 2011, il a été conclu que le courant lac Toba est le résultat de quatre éruptions antérieures. La première éruption a eu lieu il ya environ 1,2 million de ans à l’extrémité nord-ouest du lac Toba, le deuxième était il ya environ 840000 années au sud du lac Toba, englobant Parapat et Porsea, la troisième éruption s’est produite il ya environ 500.000 ans, à l’extrémité nord du lac entre Silalahi et Haranggaol, et la quatrième éruption s’est produite il ya quelques 74000 années qui a abouti à l’état actuel du lac Toba, avec l’île de Samosir au milieu.
Sa profondeur est estimée à 500 mètres . Rovicky dit que le  Mont Toba est  considéré comme un super volcan car il a une chambre de magma énorme, qui, si elle  éclate, laisserait une massive  caldeira, comme le lac Toba aujourd’hui.Rovicky a ajouté que la chambre de magma à l’intérieur du volcan pourrait éclater à tout moment si la ligne de faille de Sumatra réactivé. La ligne de faille de Sumatra divise l’île de Sumatra du nord-ouest dans la province d’Aceh, au sud de Lampung. La ligne de faille traverse le mont Toba. « Un tremblement de terre pourrait réactiver la chambre magmatique qui est  loin de dormir. C’est pourquoi nous croyons que le mont Toba pourrait éclater à tout moment.Nous ne savons pas quand. Une recherche approfondie et continue est nécessaire pour le savoir », a déclaré Rovicky. Andi M. Adiwinata, de l’Association indonésienne Géophysique experts, a déclaré le scientifique qui a détecté la présence de la chambre de magma au Mont Toba était Sri Widyantoro, de l’Institut de technologie de Bandung. Andi ajouté que la détection a été effectuée en utilisant la technique de tomographie. Andi dit Mont Toba avait a attiré l’attention des chercheurs étrangers locales ainsi que grâce à ses éruptions massives et dévastatrices de l’histoire. Il a indiqué qu’une équipe conjointe de scientifiques indonésiens avait été formé par les institutions concernées, y compris l’Institut indonésien des sciences (LIPI) et la météorologie, géophysique et de l’Agence de climatologie (BMKG), de mener des études d’atténuation en ce qui concerne le dernier état ​​du mont Toba. « Les chercheurs travaillent actuellement à savoir l’ampleur de la menace potentielle du mont Toba est. En dépit d’être classés comme inactifs, son développement doit être encore contrôlée « , a déclaré Andi, ajoutant que, outre le mont Toba, 129 volcans actifs en Indonésie ont également été surveillés.
Sources:-Jakarta Post

Volcan El Hiero: forte remontée du magma et une éruption est attendue

Remontée importante du magma en profondeur.
Remontée importante du magma en profondeur.

El Hierro volcan ( Îles Canaries, Espagne ) : forte inflation et tremblements -signes  précurseurs possibles à une nouvelle éruption
Jeudi 26 décembre 2013 18:50 PM | PAR : T

12aa9e6ab9GPS mesurées sur la déformation à El Hierro ( IGN )
Bien que les tremblements de terre ont largement cessé pour le moment , l’île connaît une inflation rapide et continue tremblement harmonique , les deux signes qu’une éruption pourrait être imminente .
L’ inflation dans la partie SE près de El Pinar et La Restinga a atteint près de 10 cm en seulement quelques jours maintenant .
Au lieu de nouveaux tremblements de terre , tremblement harmonique ( vibrations du sol à basse fréquence régulière ) est apparu il ya deux jours et depuis lors été en augmentant progressivement . Ces deux observations , ainsi que des tremblements de terre longue période simples dans les derniers jours , sont des indicateurs de magma se déplaçant dans le système de pressurisation et il .
Cela signifie que le scénario d’une nouvelle éruption est devenu de plus en plus probable. Il est impossible de dire si et quand une nouvelle éruption va se produire, mais cela pourrait arriver rapidement à tout moment. Il pourrait sans doute commencer par une série de tremblements de terre forts pour ouvrir un conduit . Sur la base des tendances d’inflation et de  tremblement de terre , la zone la plus probable serait près de l’évent 2011 près de La Restinga , peut-être même sur la terre. Dans ce cas , La Restinga serait le village le plus à risque .
Les valeurs d’émission de gaz précédemment détectés très élevées de radon suggèrent également la présence de nouveau magma et pose un risque pour la santé en particulier dans les chambres basses des bâtiments fermés en particulier dans le sud de El Hierro .

Voici le lien vers la webcam de El Hiero: http://www.volcanodiscovery.com/el-hierro/webcam.html

Éruption imminente du supervolcan de Yellowstone

C'est de cet endroit que devrait nous  venir  les "Premiers Échos" !
C’est de cet endroit que devrait nous venir les « Premiers Échos » !

Jugez en par vous-mêmes: jusqu’au début de l’année 2013,il y eu une constante  augmentation des répliques sismiques dans la région de Yellowstone…puis une légère et relative accalmie suivie par…une augmentation du volcanisme partout sur terre.

24 novembre 2013 – ÉTATS-UNIS – Un  tremblement de terre est actuellement en cours au parc national de Yellowstone, Etats-Unis. Selon la liste des séismes de l’Université de l’Utah, une nouvelle série de tremblements de terre relativement fortes a débuté le 23 Novembre 2013. Presque tous sont situés à environ 19 km (12 miles) NNE de West Yellowstone, MT.

Les tremblements de terre les plus notables sont M 3,3 qui a frappé le 23 Novembre à 20:47 UTC (13:47 heure locale) et M 3.1 qui a frappé le 24 Novembre à 07h18 UTC (00h18 heure locale). Gardez à l’esprit que nous sommes encore 7 jours avant le nouveau rapport de mise à jour mensuelle de YVO lorsque plus de données seront disponibles.

yellowstone02

Voici la liste des séismes pf enregistrées par l’Université de l’Utah Stations sismologiques pour la dernière semaine (24 Novembre 2013, à 14:00 UTC – dernières 168 heures). Heure locale (MST ou MDT), pour l’heure UTC ajouter 7 heures. La plupart des tremblements de terre récents sont en haut de la liste. Cliquez sur le mot «carte» ou «MAP» pour voir une vue de carte. Cliquez sur un «DATE» pour obtenir des informations de texte supplémentaire. Magnitude 3 et plus les tremblements de terre sont imprimés en caractères gras.

Autre menaces: La menace des champs Phlégréens (Italie)Q

Les champs Phlégréens désignent un cratère de 13 kilomètres de large où se niche la ville de Naples. Depuis 1969, le sol dans cette région a enflé par endroits de 3,5 mètres, un signe inquiétant qui mobilise les chercheurs. S’agit-il d’une poche de gaz ou du réservoir de magma qui se remplit ? Lors des précédents pics d’activité volcanique à cet endroit, le sol s’était également élevé de plusieurs mètres. Par conséquent, les chercheurs anticipent un événement majeur, comme les deux derniers identifiés il y a 36 000 et 14 000 ans, sans pouvoir préciser si celui-ci se produira dans quelques décennies ou quelques siècles.

Pour mieux évaluer le risque, les volcanologues se préparent à sonder le cratère jusqu’à 3 kilomètres de profondeur, bien que certains redoutent que cela ne déclenche un tremblement de terre ou, pire, une éruption. L’objectif est d’atteindre le réservoir de magma sous le cratère : moins il est profond et plus il est liquide et plus les risques d’une éruption majeure sont élevés.
L’équipe des champs Phlégréens a terminé un premier test sur 500 mètres fin décembre 2012 sans incident. Et les séismologues ont fait de même dans la caldeira de Long Valley (Californie), un supervolcan actif il y a 760 000 ans et considéré comme potentiellement aussi dangereux que le Yellowstone.

Un modèle montre que d’ici 460 ans à 7 200 ans, une éruption majeure a un risque sur 100 de se produire.

Quoi penser?

Mais il existe aussi de nombreux contre-exemples, y compris dans le cas du supervolcan de Yellowstone, où le sol enfle sans que cela soit suivi par une éruption. Selon la théorie actuelle, le réservoir magmatique de Yellowstone est alimenté par un panache de roches chaudes provenant du manteau terrestre. Lorsque la quantité de magma qui afflue dans la chambre augmente, le réservoir se gonfle comme un poumon et la surface s’élève. Lors du soulèvement des dernières années, les modèles indiquent que le réservoir s’est rempli d’environ 1 million de mètres cube de magma par an. Lorsque cet afflux ralentit, en théorie, le magma se déplace horizontalement pour se solidifier en refroidissant, ce qui fait redescendre le niveau de la surface terrestre.

« Sur la base de preuves géologiques, Yellowstone a probablement vu un cycle continu d’élévation puis de régression au cours des 15 000 dernières années, et ce cycle continuera probablement« , a déclaré Bob Smith. Les enquêtes montrent, par exemple, que la caldeira a augmenté d’environ 18 centimètres entre 1976 et 1984 avant de redescendre d’environ 14 centimètres au cours de la décennie suivante. Il ajoute « ces caldeiras ont tendance à monter et descendre, mais de temps en temps, elles créent des explosions hydrothermales, des tremblements de terre, ou des éruptions volcaniques« .

Les chercheurs estiment que 10 à 30% du magma présent sous Yellowstone est à l’état liquide, c’est donc encore insuffisant pour déclencher une éruption majeure (il en faudrait au moins 50%). Mais des poches de magma en fusion dans la chambre pourraient quand même causer des éruptions plusieurs fois plus fortes que celle de 1980 au Mont St Helens (Etat de Washington), prévient Jacob Lowenstern, qui dirige l’Observatoire de Yellowstone pour le compte de l’USGS de Menlo Park, en Californie.

REGAIN D’ACTIVITÉS 

Or, la Terre vit un regain d’activité supervolcanique : depuis 13,5 millions d’années, pas moins de 19 méga-éruptions ont produit quelque 1 000 kilomètres cubes de roche : de quoi recouvrir de plusieurs centimètres de cendres un continent entier et plonger la planète dans un « hiver nucléaire ». L’une des éruptions les plus récentes (il y a 74 000 ans), celle du Toba en Indonésie, a été si catastrophique que certains scientifiques lui attribuent la responsabilité du dernier âge de glace qui a réduit la population humaine à quelque 10 000 individus.

Les quatre systèmes supervolcaniques actifs les plus jeunes de la Terre sont le Toba, les champs Phlégréens (campi Flegrei en italien), la calderia de Yellowstone au nord-ouest des Etats Unis et la région du lac Taupo en Nouvelle Zélande. Ils sont étroitement surveillés pour détecter tous signes avant-coureurs comme des renflements de l’écorce terrestre ou une multiplication de séismes mineurs, trahissant des flux de magma. Mais nul ne sait prédire si une éruption produira un panache de vapeur ou une énorme coulée de lave. « Si quelque chose se préparait, nous serions prévenus dans les heures (ou les jours voire les mois) qui précèdent, » déclare Shan de Silva, volcanologue de l’Oregon State University à Corvallis. « Rien en revanche ne nous permet de prévoir l’ampleur d’une éruption. » ajoute t-il.

Sources:  Fabian Gehrig,

    Autres sources:

 

AUTRES ARTICLES SUR LE MÊME SUJET:

http://michelduchaine.com/2013/11/16/alerte-yellowstone-le-compte-a-rebours-de-lapocalypse-est-enclenche/