Accueil

Hillary Clinton, Israël et le “processus Potemkine” — GLOBAL RELAY NETWORK

Laisser un commentaire

Par Philip Weiss, le 17 octobre 2016 Les emails de John Podesta n’en finissent pas de sortir de WikiLeaks. Comme Haaretz le note platement, “beaucoup des emails ayant fuité de la campagne Clinton concernent Israël.” Oui: les emails démontrent la centralité d’Israël comme thème pour la clique des Clinton, ainsi que l’agonie qu’ils ont traversé […]

via Hillary Clinton, Israël et le “processus Potemkine” — GLOBAL RELAY NETWORK

Wikileaks confirme la vente d’armes à l’État Islamique par Hillary Clinton

Laisser un commentaire

Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, est un personnage controversé. Mais on ne peut pas nier que les courriels qu’il a collecté à l’intérieur du Parti démocrate sont réels, et il est prêt à exposer Hillary Clinton.

Cette photo d'elle entourée de mercenaires djihadistes au lendemain du renversement de Kadhafi,en Libye,nous fait méfier d'elle.

Cette photo d’elle entourée de mercenaires djihadistes au lendemain du renversement de Kadhafi,en Libye,nous fait méfier d’elle.

Maintenant, il est heureux d’annoncer qu’Hillary Clinton et son Département d’État armaient activement les djihadistes islamiques, ce qui inclut l’État islamique (ISIS) en Syrie.

Clinton a nié à plusieurs reprises ces revendications, y compris pendant plusieurs déclarations sous serment devant le Sénat américain.

WikiLeaks est sur le point de prouver qu’Hillary Clinton mérite d’être arrêtée :

Les responsables de l’administration Reagan espéraient obtenir la libération de plusieurs otages américains, et ensuite récupérer les bénéfices des ventes d’armes à l’Iran, pour financer les Contras au Nicaragua.

Dans le second mandat d’Obama, la secrétaire d’État américaine Hillary Clinton a autorisé l’envoi d’armes fabriquées en Amérique au Qatar, un pays redevable aux Frères musulmans, et sympathique aux rebelles libyens, dans un effort pour renverser le gouvernement / Kadhafi en Libye, puis expédier ces armes à la Syrie afin de financer Al-Qaïda, et renverser Assad en Syrie.

 

Clinton a pris le rôle principal dans l’organisation des soi-disant « Amis de la Syrie » (alias Al-Qaïda / ISIS) pour soutenir l’insurrection menée par la CIA pour un changement de régime en Syrie.

Sous serment, Hillary Clinton a nié qu’elle était au courant des livraisons d’armes au cours de témoignage public au début de 2013, après l’attaque terroriste de Benghazi.

Elle est maintenant très vieillissante:elle serait  même très malade.

Elle est maintenant très vieillissante:elle serait même très malade.

Dans une interview avec Democracy Now, Julian Assange de Wikileaks indique maintenant que 1.700 courriels contenus dans le cache de Clinton connectent directement Hillary à la Libye, à la Syrie, et directement à Al-Qaïda et ISIS.

 

Via The Duran

Voici la transcription incroyable :

JUAN GONZALEZ : Julian, je veux parler de quelque chose d’autre. En mars, vous avez lancé une archive consultable avec plus de 30.000 e-mails et pièces jointes envoyées vers et depuis le serveur de messagerie privée d’Hillary Clinton alors qu’elle était secrétaire d’État. Les 50,547 pages de documents couvrent la période de juin 2010 à août 2014 ; 7500 des documents ont été envoyés par Hillary Clinton elle-même. Les e-mails ont été mis à disposition de tous sous la forme de milliers de fichiers PDF par le Département d’État des États-Unis à la suite d’une demande de la Loi pour la liberté d’information. Pourquoi avez-vous fait cela, et quelle est l’importance, de votre point de vue, d’être en mesure de créer une base consultable ?

 

JULIAN ASSANGE : Eh bien, Wikileaks est devenu la bibliothèque rebelle d’Alexandrie. C’est la collection la plus importante d’informations qui n’existe nulle par ailleurs, accessible pour tous, sous forme consultable, sur la façon dont les institutions modernes se comportent en réalité. Et tout ça est en marche pour libérer les gens de prison, où les documents ont été utilisés dans leurs affaires judiciaires ; tenir la CIA responsable des programmes de’interprétations ; alimenter les cycles électoraux, qui ont abouti à la fin, dans certains cas, ou contribué à la cessation des gouvernements, dans certains cas, pris la tête des services de renseignement, les ministres de la défense et ainsi de suite. Donc, vous savez, nos civilisations peuvent seulement être aussi bonnes que notre connaissance de ce que notre civilisation est. Nous ne pouvons pas espérer réformer ce que nous ne comprenons pas.

 

Donc, ces e-mails d’Hillary Clinton se connectent avec les câbles que nous avons publié sur Hillary Clinton, la création d’une image riche de la façon dont Hillary Clinton travail au bureau, mais plus largement, comment le Département d’État américain fonctionne. Ainsi, par exemple, la désastreuse intervention, absolument désastreuse en Libye, la destruction du gouvernement Kadhafi, qui a conduit à l’occupation d’ISIS dans de grandes parties de ce pays, les armes allant vers la Syrie, poussées par Hillary Clinton, les djihadistes en Syrie, y compris ISIS, tout est là dans ces e-mails. Il y a plus de 1700 emails dans la collection Hillary Clinton, que nous avons publié, seulement sur la Lybie.

 

 

 

 

 

Le créateur de droit bancaire Dodd-Frank supplie la Fed à faire quelque chose pour arrêter un effondrement du marché afin de protéger Hillary pour son élection

Laisser un commentaire

frank Wall

 

 

Ancien membre du Congrès et co-créateur de la loi sur la réforme Dodd-Frank ,l’infâme et rejeté de Wall Street , Frank Barney , a parlé à The Hill ce week-end  (3 septembre 2016) et il a  dit pour  publication qu’il conseille la Réserve fédérale à faire tout ce qui est en son  pouvoir pour arrêter le marché de planter avant l’élection de Novembre. Et cela inclut en particulier  à veiller à ce qu’il n’y ait pas de hausses de taux en Septembre qui pourraient sérieusement diminuer les chances d’Hillary Clinton de remporter l’élection ,en raison des réactions du marché devant  la hausse des taux d’intérêt.

 

Hillary Clinton...Cette photo d'elle entourée de mercenaires djihadistes au lendemain du renversement de Kadhafi,en Libye,nous fait méfier d'elle.

Cette photo d’elle entourée de mercenaires djihadistes au lendemain du renversement de Kadhafi,en Libye,nous fait méfier d’elle.

Pendant des années, Frank Barney  a été président du Comité des services financiers de la Chambre, où il a utilisé le bureau pour protéger Wall Street et les grandes banques à la fois devant  l’examen du Congrès et de la législation qui aurait réduit une grande partie de leurs pratiques frauduleuses.

Ancien membre du Congrès ,Frank Barney , l’un des architectes de la loi Dodd-Frank (l’acte sur la « réforme de Wall Street » )  a demandé à la Réserve fédérale apolitique de maintenir les taux d’intérêt bas craignant que si l’économie américaine est entrée en récession ,Hillary  Clinton peut perdre.

Les Clinton:un couple satanique manipulé par les bilderberg et les illuminati.

Les Clinton:un couple satanique manipulé par les bilderberg et les illuminati.

L’un des principes centraux de la campagne de Donald Trump est que l’économie américaine a été artificiellement gonflée en raison de la vonté  de la Réserve fédérale d’inonder le marché avec de l’argent pas cher et que, lorsque la banque centrale a finalement renversé sa politique de relance « backdoor », la réalité des difficultés économiques du pays viendra écraser tous ces efforts,en même temps . Il semble que c’est aussi une vue partagée par l’expert financier de Hillary  Clinton,Frank Barney .

Frank a informé le Conseil de la Réserve fédérale « ne pas risquer de déstabiliser le marché » et peut – être l’économie en général quelques semaines avant le jour du scrutin. « Je pense que ce serait une erreur de le faire à proximité de l’élection », a déclaré Frank,à The Hill . « Il sera interprété, et plus interprété. » – Sputnik Nouvelles

Malheureusement pour Frank Barney , la Fed connaît une crise de confiance par le peuple américain, ainsi que par Wall Street elle-même qui a été très surveillé le vendredi sur les marchés. À compter du début de la journée où le président de la Réserve fédérale Janet Yellen a parlé d’une manière vague qu’une hausse de taux peut ou non avoir lieu soit en Septembre ou en  Décembre, ses mots  ont été depuis contredits par le vice-président Stanley Fischer quelques heures plus tard quand il a été  impressionné  par la perspective d’une hausse de taux le mois prochain serait une forte probabilité.

Et nous avons vu la réaction du marché au cours de chacune de leurs interviews.

Dow-one-day-chart-300x159

Au cours de son mandat de plusieurs décennies dans le bureau, Barney Frank a été un outil de Wall Street, ainsi que d’un homme politique qui a mis la création de profits  au-dessus du bien du peuple.Et tout comme il a aidé à remplacer la responsabilité de renflouer les banques du gouvernement aux déposants avec sa loi de réforme Dodd-Frank, de même est-il prêt à jeter les Américains sous le bus en appelant à la Fed de faire tout en leur pouvoir pour s’assurer  qu’un bon  candidat présidentiel corrompu gagne la Maison blanche, même si cela signifie que le crash économique futur sera bien pire que prévu.

Kenneth Schortgen Jr est un écrivain pour  Secretsofthefed.comExaminer.com ,Roguemoney.net , et à la mort des médias , et héberge le blog Web populaire,  The Economist Daily . Ken peut également être entendu mercredi après – midi donnant un rapport économique hebdomadaire sur le  spectacle radio Ange Clark .


EN CONCLUSION

Donald Trump...en conférence de presse récemment.

Donald Trump…en conférence de presse récemment.

Donald Trump avait entièrement raison de parler de complot bien organisé en vue de frauder  l’élection présidentielle en faveur d’Hillary Clinton.

Le seul rempart  pour sauvegarder le reste de démocratie qui peut encore subsister aux États-Unis d’Amérique,serait un coup d’état  de l’Armée Américaine afin de reprendre en main  le pouvoir politique …au nom du peuple.Il s’agirait ensuite  d’organiser de nouvelles élections après avoir mis  les conspirateurs en prison.

Sources:Secretofthefed.com

 

 

 

Vidéo important Illuminati au pouvoir:L’avocat de Julian Assange écrasé par un train aprés avoir révèlé qu’il pouvait mettre fin à la carrière de Hillary Clinton !

Laisser un commentaire

 

 

 

L’Avocat de Julian Assange  vient d’être retrouvé mort,en ce 15 août 2016,aprés avoir menacé de divulguer des secrets pouvant mettre fin à la carrière politique de Hillary Clinton.

L’élection de Novembre approche rapidement, aussi Donald Trump n’est pas la seule personne qui fait obstacle à la candidature de Hillary Clinton à la présidence.

Il y a aussi le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, qui continue de divulguer des informations préjudiciables sur la candidate démocrate dont elle aurait préféré garder le secret.

En fait, il semble bien que Hillary est prête à tuer pour garder ses squelettes dans le placard …

John Jones 48 ans, l’un des meilleurs avocats des droits de l’homme de la Grande-Bretagne, et un représentant de  Julian Assange,a été tué lundi dernier, le 15 Août 2016, quand il a été frappé par un train de banlieue.Cette mort a été interprété comme un suicide par la police.

Les  policiers des transports britanniques ont été appelé à la gare de West Hampstead au nord de Londres à 07h07 le lundi, après avoir reçu le rapport qu’un homme a été frappé par un train. Il aurait été déclaré mort sur la scène et sa mort n’est pas traitée comme suspecte.

Jones a travaillé sur la même équipe que l’épouse de l’acteur George Clooney, Amal. Il se spécialise dans l’extradition, les crimes de guerre et le contre-terrorisme. Il était connu pour défendre les cas de l’ex-Yougoslavie, le Rwanda, la Sierra Leone, le Liban et le Cambodge.

Les nouvelles sont particulièrement inquiétantes, comme stratège démocrate et CNN hôte, Bob Beckel est récemment apparu dans une interview  de FOXTV et a lancé un appel à l’assassinat de Julian Assange (ou plus exactement, « Juste tuer ce fils de pute! »).

Assange semble planifier tranquilement un « Octobre Surprise » pour Hillary Clinton,une  fuite stratégique d’un email incriminant d’ Hillary Clinton, juste avant l’élection présidentielle américaine. Il contient des informations  qui ,prétendument , peuvent définitivement la mettre derrière les barreaux.

Un Julian Assange fort ému ...surement de cette nouvelle!

Un Julian Assange fort ému …surement de cette nouvelle!

 

 

Hillary Clinton est condamnée, même si elle gagne

Un commentaire

Il y a huit ans, aux États-Unis, Barack Obama est devenu président en faisant campagne sur une plate-forme d’espoir, d’intelligence et de compétence,selon les néolibéraux.

Hillary Clinton et un de ses conseillers.

Hillary Clinton et un de ses conseillers.

Cette année, Donald Trump est devenu le candidat républicain en faisant campagne sur une plate-forme de grognements et d’aboiements en tous genres. Le style a changé !

Cette transition, de l’intellectuel à l’anti-intellectuel, est un phénomène mondial.Il fait partie  de la campagne  illuminati de désinformation actuelle.Une campagne  pour aider le Nouvel Ordre Mondial  à tenter de se perpétuer.

Les bonnes nouvelles c’est que Donald Trump ne va probablement pas être le prochain président américain. Mais les mauvaises nouvelles sont qu’il est un signe avant-coureur des choses à venir, un signe véritable et terrifiant de l’époque.

En d’autres mots: Hillary Clinton va gagner la bataille si elle tient le coup physiquement, mais de son côté elle est en train de perdre la guerre.

La chose la plus effrayante au sujet de la perspective d’une autre présidence de Clinton est que, dans le monde tumultueux de la montée des inégalités, Hillary Clinton est considérée comme étant le problème, plutôt que de la solution. Quand les choses vont mal et les choses iront mal, non seulement Hillary sera blâmée mais aussi tout ce qu’elle représente.

Clinton est la femme incarnée de Davos, l’incarnation même de la compétence protéiforme et de la sophistication associée à un diplôme de Yale Law School, huit ans comme Première Dame, huit de plus comme sénatrice américaine, et un mandat en tant que secrétaire d’État.

Elle est maintenant très vieillissante:elle serait même très malade.

Elle est maintenant très vieillissante:elle serait même très malade.

Elle suscite également un degré étonnant de haine pour une partie de l’électorat américain. Cette haine ne va se renforcer une fois qu’elle deviendrait le leader du “monde libre” (comme les élites américaines aiment appeler cette partie du monde). Elle,cette haine, va être dirigée non seulement personnellement sur Hillary Clinton, mais sur l’ensemble du programme néolibéral. Et le mouvement anti-élite aura son jour de gloire, qui vient.

Les graines de tout ce mécontentement ont été semées pendant la crise financière, lorsque l’élite mondiale (les personnes qui ont provoqués la crise) s’est donnée un plan de sauvetage généreux, tandis que les classes moyennes souffrent depuis longtemps et ont reçu un peu plus d’un tsunami de mises à pied et les avis de forclusion sur leur habitation.

Les Etats-Unis, cependant, manquent en grande partie d’une telle tradition électorale. En conséquence, les populistes ont pris un peu plus de temps à émerger comme une force politique. En dépit d’être exposés comme des racistes et des menteurs, ils ont déjà remporté deux votes clés: la primaire républicaine, dans le États-Unis, et le référendum sur l’UE. Ce dernier est, pour le moment, le plus conséquent. La décision collective de la Grande-Bretagne de quitter l’Union européenne est sans ambiguïté, et la classe politique du pays se démène de façon assez incohérente pour essayer de sauver la mise.

Aux États-Unis, en revanche, l’identité d’un candidat du parti, tant qu’il perd l’élection présidentielle, a tendance à avoir relativement peu d’importance politique. En conséquence, la révolte populiste ne pourrait pas venir jusqu’à l’élection de 2020. Hillary Clinton, la représentante universellement reconnaissable de l’élite globaliste, affrontera quelqu’un portant tous les ressentiments de 99% des Américains, quelqu’un qui représente une population qui ne veut rien de plus que donner un coup solide sur la stagnation et l’inégalité.

Elle aura gagné deux choses en 2016, bien sûr : d’abord voir Bernie Sanders hors de la primaire démocrate, puis battre Donald Trump à l’élection présidentielle. Mais ses victoires contre ces septuagénaires seront d’une utilité limitée en 2020, si et quand elle se trouvera en lutte contre une personne plus jeune, plus intelligente et plus difficile que Sanders et Trump.

Les forces inexorables de la mondialisation sont tout aussi puissantes aux États-Unis qu’elles sont partout ailleurs : en effet, l’inégalité a augmenté beaucoup plus rapidement en Amérique qu’elle ne l’a été en Grande-Bretagne. À son tour, le système d’état américain est devenu plus polarisé comme jamais, avec des couches flambant neuf d’insularité et de méfiance. Les riches se fréquentent de plus en plus les uns avec les autres, tout en dédaignant les avis de la majorité. Rien de tout cela ne passe inaperçu par les masses, qui réagissent à ce dédain en ayant moins de confiance que jamais dans tout type d’institution civique des élites, jusqu’à et y compris la présidence elle-même.

Voilà pourquoi le discours de Clinton à Goldman Sachs est si préjudiciable, et restera dommageable en 2020: il représente toutes les raisons pour lesquelles Hillary Clinton est et sera toujours « eux » plutôt que « nous ».

L’apothéose de ce genre d’onanisme professionnel peut être trouvé dans les organisations à but non lucratif comme la Fondation Clinton et le Forum économique mondial. Une chose que vous voyez partout lors de la réunion annuelle du WEF (World Economic Fund) à Davos est la richesse et la consommation ostentatoire, qui aident à lubrifier les discussions rancunières sur l’amélioration de la situation des personnes non invitées à se joindre à la fête. Et l’autre chose que vous voyez partout est la devise du WEF, « engagé à améliorer l’état du monde. » C’est le genre de devise idiote et provocatrice que la plupart des gens sont prêts à renvoyer au visage du monde globaliste.

Les Nations ne sont pas des cas de charité; elles ont des populations fières qui veulent prendre le contrôle de leur propre destin.

Cette photo d'elle entourée de mercenaires djihadistes au lendemain du renversement de Kadhafi,en Libye,nous fait méfier d'ele.

Cette photo d’elle entourée de mercenaires djihadistes au lendemain du renversement de Kadhafi,en Libye,nous fait méfier d’ele.

Les copinages capitalistes de financement de la campagne Clinton; les PDG; les millionnaires et les milliardaires que Bernie Sanders déteste tellement vont être les perdants, sinon de la course présidentielle 2016, mais de l’orientation générale de l’histoire politique au cours des années à venir.

Nous entrons dans une ère des nationalismes hargneux et à somme nulle rhétorique, et les nouvelles lignes sont en cours d’élaboration. Jusqu’à présent, la politique anglophone a généralement joué le long d’un axe de la politique : les libéraux contre les conservateurs, la gauche contre la droite. De plus en plus, cependant, la nouvelle ligne de front dans les guerres politiques entre les technocrates et les populistes, entre les élites sophistiquées et les masses en colère.

Hillary Clinton, l’élite de l’élite, ne va pas trouver un moyen d’exploiter cette colère. Elle ne peut tout simplement pas. Et tandis que les démocrates pourraient soutenir Clinton cette année, ils vont probablement devoir la renier par la suite.

La plupart d’entre eux sont très peu susceptibles d’opposer un président en exercice à leur propre parti. Mais si et quand Clinton perd en 2020, les démocrates sont susceptibles de se fracturer de la même manière que les républicains.

D’ailleurs tout ça pourrait se jouer avant 2020, dès 2016, compte-tenu de la santé physique d’Hillary Clinton et de ses problèmes graves au cerveau. Elle pourrait être lâchée par les élites, ou disparaître, morte ou quasi.

Quand à nous serrons les fesses, car si elle est élue, les shrapnels vont voler bas.

Illuminati au pouvoir:Le Sentier de Cadavres autour de la montée d’Hillary Clinton

Laisser un commentaire

Bien entendu les médias officiel taisent cette longue liste de morts,de meurtres et de décès inexpliqués:il faut protéger le système qui nous nourrit.

Hillary Clinton est la femme de cet ancien président américain qui avait été choisi longtemps à l’avance par le groupe de Bilderberg.Pendant que Bill Clinton vit les derniers moments de sa vie,malade de divers virus liés à une habitude personnelle de ne jamais mettre de condom  pour ses ébats sexuels avec des partenaires différents,qui a trahi son pays dans l’affaire de l’attaque de l’ambassade américaine à Tripoli,doit à tout prix vaincre Donald Trump et devenir présidente!

Elle n’a pas le choix,car c’est la prison à vie qui attend ce dangereux personnage…Voyez par vous mêmes,mes ami(e)s:

 

 

 

Et ce sentier des morts est  très long.Vincent Foster, Mary Mahoney, Judi Gibbs, Walter Scheib, Charles Ruff, Jim McDougal, l’amiral Boorda, Barry Seal, Michael Hastings, Sandy Hume, Gareth Williams sont quelques-uns des fantômes  que l’on retrouve dans le passé d’Hillary  Clinton.
Ces fantômes et ces morts  annoncent le début de la Seconde Révolution Américaine!

Entre Trump et Hillary Clinton,c’est elle qui est dangereuse

 

La vérité va t-elle finir par pousser Obama dehors...avant le dernier jour de sa présidence pourrie par les mensonges?

La vérité va t-elle finir par pousser Obama dehors…avant le dernier jour de sa présidence pourrie par les mensonges?

Il y a huit ans, aux États-Unis, Barack  Hussein Obama est devenu président en faisant campagne sur une plate-forme d’espoir, d’intelligence et de compétence.

Il mentait effrontement,mais il a gagné!

Cette année, Donald Trump est devenu le candidat républicain en faisant campagne sur une plate-forme de grognements et d’aboiements en tous genres. Le style a changé !

Cette transition, de l’intellectuel à l’anti-intellectuel, est un phénomène mondial.

Les bonnes nouvelles c’est que Donald Trump ne va probablement pas être le prochain président américain. Mais les mauvaises nouvelles sont qu’il est un signe avant-coureur des choses à venir, un signe véritable et terrifiant de l’époque.

En d’autres mots: Hillary Clinton va gagner la bataille si elle tient le coup physiquement, mais de son côté elle est en train de perdre la guerre.

Hillary Clinton lors de sa comparution sur l'enquête de l'attaque contre l'ambassade américaine de Bengazi.

Hillary Clinton lors de sa comparution sur l’enquête de l’attaque contre l’ambassade américaine de Bengazi.

La chose la plus effrayante au sujet de la perspective d’une autre présidence de Clinton est que, dans le monde tumultueux de la montée des inégalités, Hillary Clinton est considérée comme étant le problème, plutôt que de la solution. Quand les choses vont mal et les choses iront mal, non seulement Hillary sera blâmée mais aussi tout ce qu’elle représente.

Clinton est la femme incarnée de Davos, l’incarnation même de la compétence protéiformes et de la sophistication associées à un diplôme de Yale Law School, huit ans comme Première Dame, huit de plus comme sénatrice américaine, et un mandat en tant que secrétaire d’État.

Elle suscite également un degré étonnant de haine pour une partie de l’électorat américain. Cette haine ne va se renforcer une fois qu’elle deviendrait le leader du “monde libre” (comme les élites américaines aiment appeler cette partie du monde). Elle va être dirigée non seulement personnellement sur Hillary Clinton, mais sur l’ensemble du programme néolibéral. Et le mouvement anti-élite aura son jour de gloire, qui vient.

Hillary Clinton recouverte d'un tchador.

Hillary Clinton recouverte d’un tchador.

Les graines de tout ce mécontentement ont été semées pendant la crise financière, lorsque l’élite mondiale (les personnes qui ont provoqués la crise) s’est donnée un plan de sauvetage généreux, tandis que les classes moyennes souffrent depuis longtemps et ont reçu un peu plus d’un tsunami de mises à pied et les avis de forclusion sur leur habitation.

Les Etats-Unis, cependant, manquent en grande partie d’une telle tradition électorale. En conséquence, les populistes ont pris un peu plus de temps à émerger comme une force politique. En dépit d’être exposés comme des racistes et des menteurs, ils ont déjà remporté deux votes clés: la primaire républicaine, dans le États-Unis, et le référendum sur l’UE. Ce dernier est, pour le moment, le plus conséquent. La décision collective de la Grande-Bretagne de quitter l’Union européenne est sans ambiguïté, et la classe politique du pays se démène de façon assez incohérente pour essayer de sauver la mise.

Durant la présidence de Bill Clinton,Hillary Clinton  se permit de recevoir le puissant contrebandier de  drogues dures (cocaîne,etc) ,Jorgue Cabrera ,à la Maison Blanche...durant les fêtes.

Durant la présidence de Bill Clinton,Hillary Clinton se permit de recevoir le puissant contrebandier de drogues dures (cocaîne,etc) ,Jorgue Cabrera ,à la Maison Blanche…durant les fêtes.

Aux États-Unis, en revanche, l’identité d’un candidat du parti, tant qu’il perd l’élection présidentielle, a tendance à avoir relativement peu d’importance politique. En conséquence, la révolte populiste ne pourrait pas venir jusqu’à l’élection de 2020. Hillary Clinton, la représentante universellement reconnaissable de l’élite globaliste, affrontera quelqu’un portant tous les ressentiments de 99% des Américains, quelqu’un qui représente une population qui ne veut rien de plus que donner un coup solide sur la stagnation et l’inégalité.

 

Elle aura gagné deux choses en 2016, bien sûr : d’abord voir Bernie Sanders hors de la primaire démocrate, puis battre Donald Trump à l’élection présidentielle. Mais ses victoires contre ces septuagénaires seront d’une utilité limitée en 2020, si et quand elle se trouvera en lutte contre une personne plus jeune, plus intelligente et plus difficile que Sanders et Trump.

Les forces inexorables de la mondialisation sont tout aussi puissantes aux États-Unis qu’elles sont partout ailleurs : en effet, l’inégalité a augmenté beaucoup plus rapidement en Amériquequ’elle ne l’a été en Grande-Bretagne. À son tour, le système d’état américain est devenu plus polarisé comme jamais, avec des couches flambant neuf d’insularité et de méfiance. Les riches se fréquentent de plus en plus les uns avec les autres, tout en dédaignant les avis de la majorité. Rien de tout cela ne passe inaperçu par les masses, qui réagissent à ce dédain en ayant moins de confiance que jamais dans tout type d’institution civique des élites, jusqu’à et y compris la présidence elle-même.

Voilà pourquoi le discours de Clinton à Goldman Sachs est si préjudiciable, et restera dommageable en 2020: il représente toutes les raisons pour lesquelles Hillary Clinton est et sera toujours « eux » plutôt que « nous ».

L’apothéose de ce genre d’onanisme professionnel peut être trouvé dans les organisations à but non lucratif comme la Fondation Clinton et le Forum économique mondial. Une chose que vous voyez partout lors de la réunion annuelle du WEF (World Economic Fund) à Davos est la richesse et la consommation ostentatoire, qui aident à lubrifier les discussions rancunières sur l’amélioration de la situation des personnes non invitées à se joindre à la fête. Et l’autre chose que vous voyez partout est la devise du WEF, « engagé à améliorer l’état du monde. » C’est le genre de devise idiote et provocatrice que la plupart des gens sont prêts à renvoyer au visage du monde globaliste.

Les Nations ne sont pas des cas de charité; elles ont des populations fières qui veulent prendre le contrôle de leur propre destin.

Les copinages capitalistes de financement de la campagne Clinton; les PDG; les millionnaires et les milliardaires que Bernie Sanders déteste tellement vont être les perdants, sinon de la course présidentielle 2016, mais de l’orientation générale de l’histoire politique au cours des années à venir.

Nous entrons dans une ère des nationalismes hargneux et à somme nulle rhétorique, et les nouvelles lignes sont en cours d’élaboration. Jusqu’à présent, la politique anglophone a généralement joué le long d’un axe de la politique : les libéraux contre les conservateurs, la gauche contre la droite. De plus en plus, cependant, la nouvelle ligne de front dans les guerres politiques entre les technocrates et les populistes, entre les élites sophistiquées et les masses en colère.

Hillary Clinton, l’élite de l’élite, ne va pas trouver un moyen d’exploiter cette colère. Elle ne peut tout simplement pas. Et tandis que les démocrates pourraient soutenir Clinton cette année, ils vont probablement devoir la renier par la suite.

La plupart d’entre eux sont très peu susceptibles d’opposer un président en exercice à leur propre parti. Mais si et quand Clinton perd en 2020, les démocrates sont susceptibles de se fracturer de la même manière que les républicains.

D’ailleurs tout ça pourrait se jouer avant 2020, dès 2016, compte-tenu de la santé physique d’Hillary Clinton et de ses problèmes graves au cerveau. Elle pourrait être lâchée par les élites, ou disparaître, morte ou quasi.

Si Hillary Clinton est élue,la seconde Révolution Américaine va s’accélérer!

%d blogueurs aiment cette page :