Alerte dans l’espace:les pires taches solaires depuis 1990

La zone  décrite dans notre article,le 24 octobre 2014.
La zone décrite dans notre article,le 24 octobre 2014.

NASA

L’événement pourrait conduire à plus d’aurores et perturber les systèmes d’engins spatiaux et de pouvoirs  électriques  sur Terre

La plus grande région de taches solaires en plus de 20 ans est confronté  face  à la Terre. Les éruptions solaires envoient sur  notre chemin ,de puissants rayons cosmiques et la menace d’une éjection de masse coronale (CME), qui peut provoquer des aurores boréales et des perturbations importantes à nos réseaux électriques.

Les taches solaires sont des régions relativement froides du soleil visibles sur sa surface, avec une activité de champ magnétique complexe. La tache AR12192 région est le « plus grand groupe de taches solaires depuis Novembre 1990 », selon Doug Biesecker, un chercheur au Centre de prévision National Weather Service météo spatiale. AR12192 est à peu près la taille de la planète Jupiter, mais la plus grande tache solaire sur  nos dossiers, a été vu en 1947, et faisait  trois fois cette taille.

AR2192 a envoyé  des éruptions solaires de haute-énergie, mais à ce jour aucune CME, qui,selon ce que dit  Biesecker : ont tendance à être plus étroitement associée à la complexité magnétique d’une région de taches solaires avec la taille d’une région. Une tempête solaire plus petite autour de Halloween en 2003, par exemple, a créé des aurores visibles aussi loin que le sud que la Floride. Avec le niveau élevé de l’activité des éruptions à l’heure actuelle, les scientifiques prévoient que si AR12192 libère  des CME directement vers la Terre, il le fera dans les trois à quatre prochains jours, rapporte le Washington post   .

Publicités

The current quiet solar cycle raises questions about its impact on Earth

Photo du soleil ...5 novembre 2013
Picture of the sun  …november 5 , 2013

The surface of the sun was surprisingly quiet – with fewer spots than at any time in the last century – encouraging curious scientists to wonder exactly what this might mean here on Earth.

Related Stories
Sunspots were observed for thousands of years – first by Chinese astronomers and then, for the first time with a telescope by Galileo in 1610.

Sunspots appear in cycles of about 11 years – more in a daily avalanche and then decreasing drastically, before amplification again .

But this cycle – nicknamed « the cycle of 24 – has surprised scientists with its slowness .

The number of points scored because it began in December 2008 is well below the average over the last 250 years . In fact , this is less than half .

« This is the weakest solar cycle that was all from the space age , 50 years , » said the National Oceanic and Atmospheric Association , the physicist Doug Biesecker .

Beau jeu

Young people play football at sunset on the artificial beach located in the Ponta Negra …
The intense electromagnetic energy sunspot has a significant impact on emissions of ultraviolet rays and X rays of the sun as well as solar storms .

Solar storms can disrupt telecommunications and electronic networks Terre.L Activity sunspots can also have an impact on the climate of the Earth.

 Cycle 23 peaked in April 2000 with an average of 120 solar day points. Then the cycle wound down, hit bottom around December 2008, the time for scientists, began the beginning of the current cycle.

The minimum solar activity at the end of cycle 23 has led astronomers to predict a slow 24 cycle. But the reality is even fell below expectations .

In the first year of the cycle, during which solar activity have increased , astronomers have 266 days without a single stain sun.

Dévots hindous de retour après avoir pris un bain sacré dans le ...

Hindu Devotees return after taking a holy dip at Sangam while the sun sets in Allahabad …
« The peak forecast was 90 sunspots, » said Biesecker, noting that even if the activity has increased over the last year, « it is very clear that he will not be close to 90. »

« The number of sunspots peaked last year to 67, almost half of a typical cycle, » he added.

The last time the sunspot cycle was this slow was in February 1906, the peak of cycle 14, with only 64 points per day.

The « long minimum: three years, three times more than the previous three rounds of the Space Age » was a surprise, said University of Montana physicist Andres Munoz-Jamillio.

A magnet switch

Une photo prise depuis un avion montre le soleil levant ...

A photo taken from an airplane shows the sun rising behind the clouds at dawn over the outskirts of Bankok
Cycle 24 also deviated from the standard of another surprising way.
In general, towards the end of each solar cycle of 11 years, the magnetic fields of the sun changes direction . The northern and southern hemispheres change their polarity , often simultaneously.

In exchange, the magnetic field strength drops to near zero and reappears when the polarity is reversed, the scientists explain .

But this time, something different seems to happen . The north pole already reversed polarity, several months ago – and now the same polarity as the south pole .

The most recent satellite measurements ,  » the southern hemisphere should return to the near future , » said Todd Hoeksema , Director of the Solar Observatory Wilcox at Stanford University .

It does not seem concerned about the phenomenon .

But scientists are watching closely to see the sun if the cycle 24 will be an aberration – or if it will calm the next solar cycle stretch through.

« We will not know for another good three or four years , » said Biesecker .

Some researchers believe this could be the beginning of a long period of low solar activity.

The last time it happened, during the so-called  » Maunder Minimum  » between 1650 and 1715 almost no sunspots were observed. During the same period , temperatures plummeted to Earth , causing the so-called  » Little Ice Age  » in Europe and North America.

As the number of sunspots continue to remain low , it is possible the Earth’s climate is affected again .

But thanks to global warming, we are unlikely to see another ice age. « Things did not start to cool , they just do not grow as quickly , » said Biesecker .

Other articles on the same subject:

http://michelduchaine.com/2013/11/25/alert-life-on-earth-is-threatened-the-magnetic-fields-of-the-earth-weakens/

L’actuel cycle solaire calme soulève des questions sur son impact sur la Terre

Photo du soleil ...5 novembre 2013
Photo du soleil …5 novembre 2013

 

 La surface du soleil a été étonnamment calme  – avec moins de taches que à tout moment dans le siècle dernier – incitant curieux scientifiques à se demander exactement ce que tout  cela pourrait signifier ici sur Terre.

Histoires connexes

Les taches solaires ont été observées depuis des millénaires – d’abord par les astronomes chinois et puis, pour la première fois avec un télescope, par Galilée en 1610.

Les taches solaires apparaissent dans  des cycles de 11 ans  environ – de plus en plus dans  une avalanche quotidienne et puis diminuant de façon drastique, avant amplification de nouveau.

Mais ce cycle –  surnommé « le cycle de 24  – a surpris les scientifiques avec sa lenteur.

Le nombre de points comptés, car il a débuté en Décembre 2008 est bien inférieur à la moyenne observée au cours des 250 dernières années. En fait, c’est moins de la moitié.

« C’est le cycle le plus faible du soleil  qui a été pour tous depuis  l’âge de l’espace, depuis 50 ans », a déclaré  à la National Oceanic and Atmospheric Association,le  physicien Doug Biesecker .

Voir la galerie. « 

Beau jeu

Les jeunes jouent au football au coucher du soleil sur la plage artificielle située dans la Ponta Negra  …

L’énergie électromagnétique intense des taches solaires a un impact significatif sur les émissions de rayons ultraviolets et de rayons X du soleil ainsi que sur les tempêtes solaires.

Les tempêtes solaires peuvent interrompre les télécommunications et les réseaux électroniques sur Terre.L’Activité des taches solaires peut également avoir un impact sur le climat de la Terre.

 Le Cycle 23 a atteint son maximum Avril 2000 avec une moyenne de 120 points solaires par jour. Le cycle ensuite enroulé vers le bas, toucher le fond autour de Décembre 2008, le moment où pour  les scientifiques, a  commencé  le début du cycle actuel.

L’activité solaire minimale à la fin du cycle 23 a conduit les astronomes à prévoir un cycle lent 24. Mais la réalité est tombé même en deçà des attentes.

Dans la première année du cycle, au cours de laquelle l’activité solaire aurait augmenté, les astronomes comptent 266 jours sans une tache de soleil unique.

Voir la galerie. « 

Dévots hindous de retour après avoir pris un bain sacré dans le ...

Dévots hindous de retour après avoir pris un bain sacré au Sangam alors  que le soleil se couche à Allahabad …

« Le pic de prévision était de 90 taches solaires», a déclaré Biesecker, notant que même si l’activité a augmenté au cours de la dernière année, « il est très clair qu’il ne va pas être proche de 90. »

« Le nombre de taches solaires a atteint un sommet l’an dernier à 67, près de la moitié d’un cycle typique, » at-il ajouté.

La dernière fois que le cycle des taches solaires était ce lent était en Février 1906, le pic de cycle de 14, avec seulement 64 points par jour.

Le « très long minimum: trois ans, trois fois plus que les trois cycles précédents de l’ère spatiale » a été une grande surprise, a déclaré Université du Montana physicien Andres Munoz-Jamillio.

 

Un interrupteur magnétique

Voir la galerie. « 

Une photo prise depuis un avion montre le soleil levant ...

Une photo prise depuis un avion montre le soleil se lève derrière les nuages ​​à l’aube au-dessus de la banlieue de Bankok
Le Cycle  de 24 a également écarté de la norme d’une autre manière surprenante.

En général, vers la fin de chaque cycle solaire de 11 ans, les champs magnétiques du soleil  changent de  direction. Les hémisphères nord et sud changent leur  polarité, le plus souvent simultanément.

Au cours de l’échange, la force des champs magnétiques tombe à près de zéro et réapparaît lorsque la polarité est inversée,  expliquent les scientifiques.

Mais cette fois, quelque chose de différent qui semble se produire. Le pôle nord déjà inversé la polarité, il y a plusieurs mois – et c’est maintenant la même polarité que le pôle sud.

Selon les plus récentes mesures des satellites, « l’hémisphère sud devrait retourner sur le proche avenir », a déclaré Todd Hoeksema, directeur de l’Observatoire solaire Wilcox à l’Université de Stanford.

Il ne semble pas préoccupé par le phénomène.

Mais les scientifiques regardent le soleil attentivement pour voir si le cycle 24 va être une aberration – ou si ce calme solaire va s’étirer à travers le cycle prochain.

« Nous ne le saurons pas pour un autre bon trois ou quatre ans », a déclaré Biesecker.

Certains chercheurs pensent cela pourrait être le début d’une longue période de faible activité solaire.

La dernière fois que c’est arrivé, au cours de la soi-disant «minimum de Maunder» entre 1650 et 1715, presque pas de taches solaires ont été observées. Durant la même période, les températures ont fortement baissé sur la Terre, provoquant ce qu’on appelle le « petit âge glaciaire » en Europe et en Amérique du Nord.

Comme le nombre de taches solaires continuent à rester faible, il est possible le climat de la Terre est affecté de nouveau.

Mais grâce au réchauffement climatique, nous sommes peu de chances de voir un autre âge de glace. «Les choses n’ont pas commencé à le refroidissement, ils n’ont tout simplement pas augmenté aussi rapidement», a déclaré Biesecker.

 

AUTRES ARTICLES SUR LE MÊME SUJET:

http://michelduchaine.com/2013/11/24/alertela-vie-sur-terre-est-menacee-le-champs-magnetique-de-la-terre-saffaiblit/