La légende de l’opéra espagnol Montserrat Caballe meurt à l’âge de 85 ans

L’une des plus grandes cantatrices de tous les temps,Montserrat Caballe, qui a eu 85 ans en avril, souffrait de problèmes de santé depuis des années après son AVC en 2012.

Selon l’hôpital , la légendaire chanteuse d’opéra Montserrat Caballe est décédée à l’âge de 85 ans à Barcelone.

En septembre, le journal Vanguardia a annoncé que Caballe était soigné dans une clinique de Barcelone.

Votre humble serviteur qui aimait beaucoup  écouter cette grande artiste ,a choisi une des oeuvres maîtresses de la grande dame:il s’agit de son interprétation  de Barcelona  qu’elle interpréta avec le grand Freddy Mercury…il y a de cela  20 ans! (comme le temps passe vite,mon dieu!)

                                                                                        

 

Ses funérailles auront lieu lundi au salon funéraire des Corts.

La soprano emblématique a eu des problèmes de santé ces dernières années. En 2012, la diva espagnole a été victime d’un accident vasculaire cérébral en Russie, ce qui lui a provoqué des vertiges et une chute, entraînant une rupture de l’humérus.

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a exprimé ses condoléances à la suite de la mort du trésor national espagnol, louant Caballe comme « la grande ambassadrice de notre pays » et « l’opéra soprano de renommée internationale ». « Montserrat Caballe, sa voix et votre douceur resteront avec nous pour toujours. »

Le président catalan Quim Torra a quant à lui promis de rendre un hommage posthume à «l’une des voix les plus significatives du XXe siècle».

Caballe était considérée comme l’une des plus grandes stars de la scène internationale de l’opéra. Elle a fait ses débuts professionnels en 1956 et a acquis une renommée internationale en 1965, lorsqu’elle a remplacé Marilyn Horne, malade, pour un rôle-titre dans Lucrezia Borgia  de Donizetti lors d’un spectacle à Carnegie Hall. Caballe faisait également partie d’un duo célèbre avec sa fille, la chanteuse d’opéra espagnole Montserrat Marti.

Caballe a chanté dans une pléthore de rôles, y compris dans des opéras italiens classiques de Rossini, Bellini et Donizetti, et était probablement mieux connue pour sa technique exceptionnelle de chant du Bel Canto. Barcelone , un duo à succès avec Freddie Mercury, présenté aux Jeux olympiques d’été de 1992, a été l’ un des faits saillants de sa carrière au cours des six dernières décennies .


Montserrat Caballé  et Marilyn Horne en concert  interprétant le duo  « Belle Nuit », aussi connu comme  Barcarolle tiré de  Les Contes d’Hoffmann par  Offenbach. Munich, 1990

Duo entièrement lyrique cette fois-ci, entre les deux plus belles voix de l’époque. Munich, 1990, sublime robe émeraude scintillante pour l’une, parure noire et argent toute aussi étincelante pour l’autre, les deux cantatrices entrent sur scène main dans la main. Elles interprètent Belle Nuit, morceau extrait de l’opéra Les Contes d’Hoffmann d’Offenbach. Sous les applaudissements du public, Marilyn Horne – très détendue – glisse une petite phrase «Dieses stück können sie bestimmt» (Vous connaissez certainement ce morceau). L’auditoire est amusé, Caballé glousse aussi et fait rire aux éclats salle et orchestre. Alors que l’orchestre commence à jouer, les deux cantatrices continuent de rigoler. Une complicité qui atteint son paroxysme dès les premières vocalises. La mezzo-soprano américaine et la soprano espagnole terminent leur prestation comme elles l’avaient commencée, tout en sourire. Les deux monstres sacrés s’étaient déjà retrouvés en 1980 lors du festival d’Aix-en-Provence pour interpréter La Semiramide de Rossini.

Une autre grande artiste vient de nous quitter…je suis triste!

«La Superba», c’était le surnom de Montserrat Caballé. Pendant deux décennies, la soprano a régné sur le monde de l’art lyrique. Elle possédait tous les attributs de la diva: une fabuleuse technique et cette aura magique qui savait capter le public. Une magie qu’elle nous lègue généreusement dans une discographie pléthorique et des instants de scène éternels.

● La première de Montserrat Caballé dans l’amphithéâtre millénaire d’Orange avec Trouvère de Verdi, en 1972

 

L’une des plus belles scènes au monde pour celle qui deviendra la reine de l’opéra. Pour sa première aux Chorégies d’Orange en 1972, la cantatrice interprète Trouvère de Verdi. Une prestation sublime dans l’amphithéâtre romain d’Orange qui accueille chaque année le plus vieux festival d’art lyrique et symphonique de France, créé en 1869. Elle reviendra en 1974 (voir ci-dessous) dans le théâtre antique de la «Cité des princes» qualifié de magique par les interprètes et le public.

● Le soir où Éole s’est incliné devant Montserrat Caballé (Chorégies d’Orange, 1974)

 

Montserrat Caballé revient aux Chorégies d’Orange en 1974 pour chanter Bellini. Ce soir d’été 1974, le mistral souffle à décorner les bœufs sur le théâtre antique. Montserrat Caballé entame Casta diva. Le vent ajoute sa poésie à un moment suspendu. Ce soir-là, le dieu Éole s’est accordé à la voix de la cantatrice pour un moment unique.

Il y a des duos dont on rêve, comme Mozart et les BeatlesMuse et Wagner… Et puis certains se réalisent. Un soir de 1988, à Barcelone, Montserrat Caballé et Freddie Mercury interprètent Barcelona, chanson officielle des Jeux Olympique prévus pour 1992. Une rencontre musicale entre les deux artistes qui débute en 1983. Le chanteur de Queen assiste à une représentation de Verdi: Un Ballo In Mascherainterprété par Montserrat Caballé au Royal Opera House de Londres. La cantatrice, qu’il entend pour la première fois, le marque énormément.

En 1987, alors que la ville catalane le contacte pour écrire la chanson officielle des JO, il sollicite à son tour Montserrat Caballé pour l’interpréter avec lui. Barcelona est née. Hélas, un duo au destin tragique. Huit mois avant le début de la compétition, Freddie Mercury, déjà atteint du virus du sida, meurt d’une pneumonie. La chanson officielle des Jeux Olympiques sera seulement diffusée sur écran géant lors de la cérémonie d’ouverture.

 

 

 

 

Publicités

Décès de Stephen Hawking : quelle était sa vision de la mort? (et des Aliens…) par Olivier de Sedona

Décès de Stephen Hawking : quelle était sa vision de la mort? (et des Aliens...)

Stephen William Hawking vient de quitter ce monde à l’age de 76 ans à son domicile de Cambridge. Il meurt ainsi durant la journée de pi (jour qui célèbre la constante mathématique) et le jour anniversaire de la naissance d’Albert Einstein.

Né le 8 janvier 1942 à Oxford, Hawking était un physicien théoricien et cosmologiste britannique.

Professeur de mathématiques à l’université de Cambridge de 1980 à 2009, il était connu pour ses contributions dans les domaines de la cosmologie et de la gravité quantique, en particulier dans le cadre des trous noirs. Son succès est également lié à ses ouvrages de vulgarisation scientifique dans lesquels il parle de ses propres théories, comme le best-seller « Une brève histoire du temps » (titre original : A Brief History of Time), qui est resté sur la liste des records des best-sellers du Sunday Times pendant 237 semaines consécutives. Hawking souffrait d’une forme rare, de début précoce et d’évolution lente, de sclérose latérale amyotrophique. Sa maladie avait progressé au fil des ans et l’a laissé presque complètement paralysé.

Lors d’une interview à la BBC en 2014, au sujet de l’intelligence artificielle, Hawking déclara : « Les formes d’intelligences que nous avons déjà se sont montrées très utiles. Mais je pense que le développement d’une intelligence artificielle complète pourrait mettre fin à la race humaine. Les humains, limités par une lente évolution biologique, ne pourraient pas rivaliser et seraient dépassés. »

Vie Extraterrestre:

En juillet 2015, Stephen Hawking apporta son soutien aux Breakthrough Initiatives qui est un programme de recherche de vie extraterrestre financé par Iouri Milner et soutenu par certains scientifiques. D’ailleurs concernant la vie extraterrestres, malgré sa contradiction qu’il avait pour cette initiative de recherche, Hawking ne cachait pas depuis des années qu’il était absolument contre l’idée d’entrer en communication avec une civilisation Aliens avancée, craignant que
le scénario d’Independence Day devienne bien réalité, ou plus exactement que le débarquement d’extraterrestres ait le même effet sur l’humanité que l’arrivée des Européens sur les Indiens d’Amérique. Le scientifique suggérait que la planète Gliese 832c pourrait abriter une espèce inconnue et disait la chose suivante : «Un jour, nous pourrions recevoir un signal d’une planète comme celle-ci [Gliese 832c], mais nous devrions nous méfier d’y répondre. Une rencontre avec une civilisation avancée pourrait être comme celle des Amérindiens avec Colomb et vraiment mal terminer», avait souligné Hawking, dans son nouveau documentaire « Stephen Hawking’s Favorite Places » (Les lieux préférés de Stephen Hawking).

Le 15 août 2017, les équipes du projet scientifique Breakthrough Listen de Stephen Hawking ont détecté des signes provenant d’une galaxie (très) lointaine.

Décès de Stephen Hawking : quelle était sa vision de la mort? (et des Aliens...)

En juillet 2016, dans le journal The Guardian, Hawking expliquait que pour espérer survivre aux importants défis à venir — le réchauffement climatique, la production alimentaire, la surpopulation, etc. — il fallait résister à l’individualisme et l’isolationnisme qui nourrissent les mouvements politiques : « Nous allons devoir nous adapter, repenser, recentrer et modifier certaines de nos hypothèses fondamentales sur ce que nous entendons par la richesse, les biens, par les miens, par les vôtres. Comme les enfants, nous allons devoir apprendre à partager. Si nous échouons, alors les forces qui ont contribué au Brexit, la progression de l’isolationnisme, pas seulement au Royaume-Uni mais partout dans le monde, qui naît du manque de partage, d’une définition biaisée de la richesse et de l’incapacité de la partager plus équitablement, à la fois dans les États mais aussi entre eux, se renforceront. Si cela arrivait, je ne serais pas optimiste pour le futur de notre espèce » Le 14 novembre 2016, Stephen Hawking invité à un débat organisé par l’Oxford Union Society y estimait que l’Homme risque de ne pas survivre plus de 1 000 ans sur Terre et il invita à considérer le voyage dans l’espace comme l’une des solutions de survie de l’humanité.

Ses théorie sur les trous noirs:

Stephen Hawking a présentait en 2004 une nouvelle théorie sur les trous noirs qui va à l’encontre de son ancienne théorie. Classiquement, on peut montrer que l’information qui passe par l’horizon d’un trou noir est perdue pour notre univers. Ce fait est connu sous le nom de « théorème de calvitie ». Le problème avec ce théorème est qu’il implique que le trou noir émet les mêmes radiations quel que soit ce qui y rentre. Ainsi, si un état pur quantique est jeté dans un trou noir, un état mélangé en ressortira. Ceci va à l’encontre des règles de la mécanique quantique et est connu sous le nom de paradoxe de l’information perdue des trous noirs.

Hawking avait auparavant spéculé que la singularité au centre du trou noir pouvait former un pont vers un « bébé univers » dans lequel l’information perdue pouvait passer ; de telles théories sont très populaires dans la science-fiction. Mais d’après la nouvelle idée de Hawking, présentée à la 17e Conférence internationale sur la relativité générale et la gravitation, le 21 juillet 2004 à Dublin, les trous noirs finissent par transmettre, de manière désordonnée, l’information de toute la matière qu’ils avalent. En juillet 2005, l’annonce de Hawking avait donné lieu à une publication dans la revue Physical Review et largement débattue dans la communauté scientifique.

En 2014 Stephen Hawking déclare à la revue Nature, après sa conférence à l’Institut Kavli pour la physique théorique à Santa Barbara en Californie :

« Il n’y a pas de trou noir… le concept de trou noir est incompatible avec la physique quantique. »

« On ne peut rendre compte parfaitement de ces astres curieux tant que nous n’avons pas élaboré une théorie de la gravité unifiée, capable de concilier les lois de la physique quantique des échelles subatomiques avec la relativité générale qui rend compte de l’astronomie. »

Actuellement, deux théories sont en confrontation : la théorie des cordes et celle des boucles.

La vie après la mort:

« Je vois le cerveau comme un ordinateur qui cessera de fonctionner quand ses composants tomberont en panne. Il n’y a pas de paradis ou de vie après la mort pour les ordinateurs cassés; c’est un conte de fées pour les gens qui ont peur du noir », affirmait-il au Guardian il y a sept ans.

Le quotidien lui avait aussi demandé ce pour quoi il voulait être retenu: « J’espère que l’on se souviendra de mon travail sur les trous noirs et l’origine de l’univers. Mais, par-dessus tout, j’aimerais que mes enfants et petits-enfants se souviennent de moi comme de leur père et grand-père. »

Bien que nous devons admettre qu’il était un homme très brillant dont on entendra parler de lui encore longtemps, personnellement je n’ai absolument jamais partagé son avis quant à la vie extraterrestre et encore moins sa vision de la mort. Cependant et maintenant qu’il est de l’autre coté pour constater qu’une forme de vie continue je lui souhaite vraiment de reposer en paix après avoir résisté à sa longue maladie.

Un article remarquable d’Olivier de Sedona que vous pourrez voir sur son site UFO Conscience

Le Roi du Rock français,Johnny Hallyday est mort

Johnny Hallyday est mort mardi ,le 5 décembe 2017,à l’âge de 74 ans, a annoncé son épouse. Ce monstre sacré de la musique populaire française laisse derrière lui un héritage considérable et des milliers de fans.

« Johnny », comme on l’appelle affectueusement dans l’Hexagone, souffrait depuis plusieurs mois d’un cancer des poumons. Il avait été hospitalisé le 13 novembre pour insuffisance respiratoire mais son était s’était stabilisé par la suite.

La photo emblématique des années yéyé:Johnny Hallyday avec Sylvie Vartan.

Le président français Emmanuel Macron lui a rendu hommage en affirmant qu’on a « tous en nous quelque chose » du chanteur. « De Johnny Hallyday nous n’oublierons ni le nom, ni la gueule, ni la voix, ni surtout les interprétations, qui, avec ce lyrisme brut et sensible, appartiennent aujourd’hui pleinement à l’histoire de la chanson française. Il a fait entrer une part d’Amérique dans notre Panthéon national », ajoute le communiqué de l’Élysée.

Monstre sacré du rock français, champion des ventes de disques et des tournées triomphales, Johnny Hallyday, c’était d’abord un look, un son, et bien sûr une gueule.

Sa carrière prend son envol en 1960. Le jeune adolescent de 17 ans, originaire d’une famille d’artistes de cirque, rêve de gloire et de rock and roll.

Ses premiers succès misent sur son image de tombeur et s’inspirent de ses idoles américaines.

Dans les premières années de sa carrière, il présente des spectacles au Québec. Ici comme en France, les jeunes l’adorent.

Les années 1960 et 1970 le verront trôner au sommet des palmarès en France. Pendant ses spectacles, on assiste à des émeutes, à des scènes d’hystérie : il devient une icône, il est sacré « idole des jeunes », puis « roi du rock ».

Amoureux du rock, il surfe tout de même sur tous les styles, s’adaptant aux modes et devenant, au fil du temps et des décennies, un incontournable de la culture populaire francophone.

Johnny Hallyday a enregistré plus de 1000 chansons, vendu 60 millions d’albums dans sa carrière, et fait une centaine de tournées.

Même s’il est une star dans la francophonie, son succès ne traversera pourtant jamais les frontières de l’Europe. Avec ses tics, son style et ses influences américaines, il reste une exception culturelle française.

Une nouvelle famille

Bien qu’il consacre sa vie à la musique, il mène en parallèle une discrète carrière d’acteur. Aussi débridé qu’il puisse être sur scène, il surprend au cinéma par un jeu retenu et tout en nuances.

Dans le film Jean-Philippe , en 2005, il interprète… Johnny Hallyday, devenu garagiste plutôt que rock star.

« Il est jamais trop tard pour accomplir son destin : le vôtre c’est d’être Johnny Hallyday, de chanter pour les gens, de leur donner du bonheur! »

Alors que dans les années 2000 il est en voie de devenir le papi du rock français, il fonde une nouvelle famille. Déjà père de deux enfants adultes, il adopte deux filles avec sa dernière épouse, Laeticia, de 32 ans sa cadette.

À la même époque, il multiplie les duos. Les chanteuses québécoises à voix font partie de ses partenaires favorites.

À 66 ans, en 2009, le rocker incandescent annonce qu’il ne veut pas devenir pathétique aux yeux de son public. Il entame une grande tournée d’adieu, « Tour 66 » et subit, parallèlement, plusieurs opérations pour un cancer du côlon et une hernie discale.

Mais la plus grande star de l’Hexagone n’allait pas s’arrêter là. En 2012, il repart en tournée, avec le spectacle Jamais seul qu’il viendra présenter sur les plaines d’Abraham, au Festival d’été de Québec.

Énergique, guitare au cou et vêtement moulé de cuir noir, il sera resté jusqu’à la fin le rocker qu’il a toujours rêvé d’être.

Personellement,je me souviens que dans les années ’70 et ’80,nous dansions sur sa musique dans les salles de danse de Jonquière,d’Alma et de Chicoutimi,au Lac St-Jean (au centre-nord du Québec).C’était Johnny Hallyday qui nous faisait lever et bouger.

Je l’ai toujours aimé et je l’aimerai toujours!

Avec sa mort,nous avons tous perdu un petit quelque chose en  nous qui ajoutait à la joie de vivre!

Johnny Hallyday et son musicien Yarol Poupaud ainsi que le choeur de l’armée française, chante sur la place de la République à Paris, lors de la cérémonie en souvenir des attaques contre le magazine Charlie Hebdo et un supermarché juif.

 

Johnny lors de la présentation du film «Salaud on t’aime» de Claude Lelouch.

 

Concert au Bell Center à Montréal au Québec dans une arrivée spectaculaire.

 

Concert monstre et gratuit au Champ de Mars à Paris pour la fête nationale française et les 120 ans de la Tour Eiffel. Quelque 800’000 personnes sont présentes.
Johnny et sa femme Laeticia pour la projection du film «Vengeance » en compétition à Cannes.

 

Johnny Hallyday (C) s’entretient à l’Elysée avec le ministre de l’intérieur, Jean-Louis Debré et le président Jacques Chirac, après la cérémonie au cours de laquelle le chef de l’état lui a remis les insignes de chevalier de la Légion d’Honneur.
Le chanteur et sa nouvelle épouse, Laeticia Boudou, saluent les nombreux fans venus assister à leur mariage célébré à la mairie de Neuilly-sur-Seine.
Johnny enlace son ex-épouse Sylvie Vartan avec qui il vient d’interpréter deux chansons sur la scène du Parc des Princes à Paris, à l’occasion du premier des trois concerts exceptionnels donnés pour son 50ème anniversaire.
Johnny embrasse à Ramatuelle son épouse Adeline Blondieau, après leur mariage à la mairie de la ville.
Le père de Johnny, Leon Smet meurt à Bruxelles à l’âge de 81 ans. jean-Philippe Smet est né le 15 juin 1943 d’un père absent et d’une mère aux maigres revenus. Il est élevé par sa cousine Desta Mar et son mari, Lee Hallyday, un artiste de music-hall qui l’initie à la musique.

 

 

Vie humaine:Les 7 choses qui se passent dans le corps lorsqu’on meurt

Le corps fonctionne grâce à un équilibre précis. Quand le cœur s’arrête, tout cesse de fonctionner progressivement. Avec le Dr Michel Sapanet, médecin légiste, Medisite part à la découverte de la dégradation du corps humain.

Quand est-on mort ?

La mort n’est pas un mécanisme immédiat, la durée du processus varie de quelques secondes à plusieurs heures. Dans le sens commun, la mort arrive quand le cœur arrête de battre. La réalité peut être toute autre. Par exemple, en réanimation, la mort du cerveau peut être constatée alors que le cœur et les poumons peuvent continuer de fonctionner plusieurs jours. Le prélèvement d’organe, à part celui de la cornée, se réalise d’ailleurs avant la mort totale. Une fois que le cœur cesse de fonctionner, beaucoup de phénomènes se produisent dans le corps.

Ce qu’il se passe dans le corps après la mort

Le corps change de température

 

Dans son fonctionnement normal, la température corporelle s’équilibre. Mais, quand le cœur s’arrête, des phénomènes cadavériques interviennent. « Plusieurs phénomènes de régulation permettent à la température du corps de se maintenir à 37 degrés. Une fois mort, la température baisse progressivement et tend à rejoindre celle de l’environnement. En moyenne, le corps perd un degré par heure », décrit le Dr Michel Sapanet, médecin légiste et directeur de l’Institut médico-légal de la région Poitou-Charentes. C’est d’ailleurs cette évolution de la température qui permet au médecin légiste de dater la mort.

 

Le corps se rigidifie

 

Toutes les cellules du corps s’oxygènent grâce à la respiration et à la circulation sanguine. Quand le cœur cesse de battre, les cellules ne sont plus alimentées en oxygène et s’autodétruisent. Ce phénomène cause une rigidité cadavérique et débute environ deux heures après le décès. « Le corps devient acide à l’intérieur, toutes les fibres musculaires se contractent, à commencer par la nuque et les muscles masticateurs », souligne le Dr Sapanet, auteur des « Chroniques d’un médecin légiste ».

 

Le corps se colore

Le sang se compose de sérum et de globules rouges. Après l’arrêt cardiaque, les globules rouges se déposent sur les parties basses du corps entrainant une coloration lie de vin. « Ces lividités cadavériques n’existent pas là où il y a des points de pression comme celle du soutien-gorge. Elles permettent au médecin légiste de définir la position du corps lors de la mort », détaille le Dr Sapanet.

 

Le corps se déshydrate

Rapidement après la mort, le corps se déshydrate. Premier marqueur de ce phénomène, la cornée qui se dessèche et devient trouble. Les doigts et les orteils sont également rapidement touchés par la déshydratation.

 

L’odeur se modifie

24 heures après la mort, une tache verte apparaît sur l’abdomen, dans la région de l’appendice. « Cette tache résulte des pigments de la matière fécale. Ces pigments migrent à travers la paroi et sont le premier signe de la putréfaction abdominale », illustre le médecin légiste. De plus, l’odeur du corps se modifie. Avec les heures, l’odeur tend vers celle de la viande froide. « Lors de la putréfaction, le corps émet des odeurs, en particulier de certains fromages ».

Le corps gonfle

Au fil des jours, le corps se dilate sous l’effet des gaz de putréfaction et gonfle. Il devient noir, des bulles apparaissent sur la peau. Elles se remplissent d’un liquide jaune résultant de la fonte de la graisse. Puis la dégradation tend vers une liquéfaction progressive.

Le squelette se désunit

La peau se met à suinter, les cheveux tombent, les parties molles et le corps s’affaissent. Ensuite, arrive le moment de la désunion. Cette étape n’est pas immédiate et prend du temps. Peu à peu, le corps se désunit jusqu’à former un squelette disloqué. Ce sont les doigts qui tombent les premiers alors que les grosses articulations restent connectées plus longtemps.

 

L’esprit  se tiendrait pendant trois jours et plus …près du corps,mais ceci les médecins n’osent pas en parler.Nous vivons une période axée sur le matérialisme.