Viol : dans le coma depuis 10 ans, elle donne naissance à un enfant

Aux États-Unis, une femme plongée dans un état végétatif depuis une dizaine d’années aurait il y a quelques jours donné naissance à un petit garçon. La police de Phoenix, en Arizona, vient d’ouvrir une enquête pour agression sexuelle.

Une quasi-noyade avait laissé il y a une dizaine d’années cette femme dans un état végétatif. Elle réside depuis au Phoenix Hacienda HealthCare, qui lui prodigue des soins 24 heures sur 24. Une surveillance accrue, et pourtant, quelques jours après Noël, l’impensable s’est produit : la jeune femme a accouché d’un petit garçon en bonne santé. Personne ne la savait enceinte. Une enquête vient d’être ouverte pour agression sexuelle. « Cette affaire fait actuellement l’objet d’une investigation par la police de Phoenix », a confirmé à l’agence Reuters le sergent Tommy Thompson.

 

Un « incident extrêmement troublant »

« En tant qu’organisation, Hacienda HealthCare est fermement résolue à faire la lumière sur ce qui représente pour nous une affaire sans précédent, a de son côté déclaré David Leibowitz, porte-parole d’Hacienda HealthCare, dans un communiqué, qui prend bien évidemment conscience d’un incident extrêmement troublant » impliquant l’un de ses résidents. « Alors que les lois fédérales et nationales sur la vie privée nous interdisent de discuter publiquement de la santé ou du cas d’un patient, Hacienda a et continuera de coopérer pleinement avec les forces de l’ordre et tous les organismes de réglementation compétents concernant cette affaire », peut-on lire.

Le bébé en question qui vient de naître.

 

Cette affaire a par ailleurs fait émerger certaines voix particulièrement porteuses, dont celle de la militante Tasha Menaker, à la tête d’une association luttant contre les violences sexuelles et domestiques dans l’Arizona. La jeune femme exhorte la police à procéder à des prélèvements d’ADN auprès du personnel de la clinique afin d’identifier le coupable de cette agression. «Il n’est pas rare que les agresseurs fassent plusieurs victimes, ce qui nous inquiète, a-t-elle déclaré. De nombreux auteurs d’agression sexuelle recherchent en réalité des situations dans lesquelles des personnes se trouvent dans des positions isolées ou vulnérables».

Il ne s’agit pas d’une première

On note par ailleurs que ce n’est pas la première fois que l’établissement – spécialisé dans les soins de santé en Arizona pour les nourrissons, les enfants, les adolescents et les jeunes adultes souffrant de maladies chroniques et de troubles de développement– se retrouve au centre de ce genre d’affaire. Des cas similaires de maltraitance ont également été signalés en 2013, explique le Washington Post. Une enquête avait en effet révélé qu’un membre du personnel, depuis licencié, avait fait «des déclarations sexuelles inappropriées » à quatre patients.

 

Source

 

 

 

Publicités

Déclaré cliniquement mort un ado se réveille juste avant d’être « débranché »

Âgé de 13, un adolescent américain diagnostiqué comme étant cliniquement mort s’est réveillé juste avant d’être débranché. Ses parents avaient même engagé des démarches pour faire don de ses organes.

 

C’est un véritable petit miracle qui a eu lieu en Alabama, aux États-Unis. Trenton McKinley, un adolescent âgé de 13 ans, a été diagnostiqué en état de mort cérébrale par les médecins à la suite d’un accident de buggy (une sorte de quad). C’était il y a deux mois. Mais la veille du jour où il allait être débranché, le garçon a commencé à montrer des signes de vie jusqu’à se réveiller totalement, a rapporté Fox 10. Un événement largement repris par la presse américaine et internationale.

Ses parents avaient déjà signé des documents pour faire don de ses organes à cinq enfants malades en attente de donneurs. « [Les médecins] ont dit que la prochaine fois que son cœur s’arrêterait, ils devraient le laisser mourir… C’était un [samedi]… et que je pourrais signer un papier pour faire don de ses organes pour sauver cinq autres enfants », a ainsi écrit Jennifer Reindl, la mère du garçon sur une page Facebook mise en place pour aider à récolter des fonds pour le rétablissement de son fils.

Pour mémoire, en France, le don d’organe est régi par trois grands principes : la gratuité du don, l’anonymat entre le donneur et le receveur et le consentement présumé. Sur ce dernier point, la loi indique désormais que chacun est « par défaut » donneur d’organes et de tissus. Dans le cas d’un don d’organe d’une personne déclarée morte, la France a adopté la définition la plus exigeante de la mort encéphalique, à savoir celle du tronc cérébral et celle du cortex.
Dans le cas où la personne est donc déclarée morte (définition en vigueur en France), si le patient n’est pas sur la liste des refus, les proches sont consultés et leur avis est pris en compte. S’ils ne sont pas d’accord, les organes ne sont pas prélevés, même quand la personne a signifié son accord ou quand elle est porteuse d’une carte de donneur.

Le jeune homme, qui devra encore subir plusieurs opérations et suivre une longue rééducation, a décrit à Fox10 ce qu’il a ressenti lorsqu’il était dans le coma : « « J’étais dans un champ immense et marchais droit devant moi. […] Il n’y a pas d’autre explication que Dieu, même les médecins l’ont dit ».

Expérience de « mort imminente »

mort imminente 01

 

«Je reste un homme de science , mais à un niveau plus profond  et  je ne suis plus la même personne que j’étais avant », a déclaré le Dr Eben Alexander , éminent neurochirurgien et professeur à Harvard (USA) , qui a joué dans une NDE ( Near Death Experiment ou Expérience de Mort Imminente ) en 2008.

Après avoir subi une méningite bactérienne , le Dr Alexander est  tombé dans le coma pendant sept jours , le laissant paralysé  ( néocortex) .

Cet homme, très sceptique et athée a  déclaré beaucoup de choses : il  reconnaît que cette expérience a changé sa façon de percevoir la réalité et, surtout , ses idées sur l’existence possible de la vie après la mort, « je me suis rendu dans un vide immense , complètement sombre de taille infinie et infiniment réconfortant! 

Comme il  l’a révélé , il flottait dans les nuages ​​et a trouvé  » des êtres
transparents et clairs  » at-il dit ,  » Tu es aimé et chéri pour toujours.Non,tu n’as  rien à craindre,ces êtres lui auraient dit. Ses  descriptions de « L’Au -delà  » concordent  avec  l’ idée du paradis tenant de  la foi chrétienne.

« Selon les connaissances médicales actuelles sur le cerveau et l’esprit, il n’y a absolument aucune chance que j’aurais même pu avoir  une conscience faible et limitée au cours de cette période dans le coma , et encore moins avoir cette expérience qui  pourrait  s’afficher. J’ai été témoin de la vie après », explique le neurochirurgien .

Alexander , qui initialement ne voulait pas partager ses  expériences  avec  des compatriotes scientifiques , a publié un livre fascinant intitulé « Proof of Heaven : . Le voyage d’un neurochirurgien dans  l’au-delà « 

Il est à noter que, avant ECM ,son  épisode personnelle, il avait enquêté sur  ce genre d’affaire et son opinion était assez sceptique . Aujourd’hui est convaincu qu’ une autre vie nous attend après la mort.

Mort imminente 002