Exploration spatiale:De l’eau glacée trouvé sur la planète naine Cérès

Cérès nous cache beaucoup de choses...nous ne faisons que commencer à la découvrir!
Cérès nous cache beaucoup de choses…nous ne faisons que commencer à la découvrir!
Deux nouvelles études ont révélé que la planète naine Cérès abrite d’importantes quantités d’eau  glacée.

Le plus grand objet dans la ceinture d’ astéroïdes entre Mars et Jupiter, Cérès, a fait l’objet de beaucoup d’ intrigues récemment grâce à ses deux  points lumineux mystérieux et ses caractéristiques en  surface… anormales.

Maintenant , les scientifiques croient qu’ils ont identifié de la glace d’eau piégée dans les cratères d’ ombre en permanence sur sa surface – les régions qui peuvent atteindre des températures inférieures à -260 degrés Fahrenheit.

« Ces études soutiennent l’idée que la glace a été séparée de la roche très tôt dans l’histoire de Cérès », a déclaré le scientifique du projet Aube, Carol Raymond.

« Cette séparation a formé une couche de la croûte très riche en glace, et cette  glace est restée près de la surface depuis le début de  l’histoire du système solaire. »

La découverte est particulièrement intéressante car Ceres est beaucoup plus proche du Soleil que Europa, Encelade et d’ autres mondes glacés où d’immenses océans souterrains  d’eau liquide sont censés exister.

L’ eau liquide aurait également été nécessaire sur Cérès pour produire les minéraux que nous voyons sur sa surface.

« Cette combinaison de l’ eau et de la roche, est particulièrement concluante pour un environnement habitable, mais nous ne pouvons comparer les empreintes chimiques sur la surface, et nous avons des preuves pour dire que la présence de l’océan sous la surface était très probable», a déclaré Raymond.

« Ceres est un objet très intéressant, ce qui équivaut à Europa ou Encelade en termes de potentiel d’ habitabilité. En trouvant des organismes qui étaient riches en eau dans le passé lointain, nous pouvons découvrir des indices quant à l’ endroit où la vie a pu exister dans le système solaire primitif. « 

Donc ce qui manque à Cérès poyr y vivre:c’est un soleil  plus près pour la  réchauffer.

Source: Independent

Publicités

Fantastic discovery of two bright spots on Ceres

Cérès le 25 février 2015.
Ceres,the february 25 ,2015.

« They look at us. » That is the impression that we could have two bright spots side by side on Ceres appeared on the photo taken at 46,000 miles away, on 19 February. The dwarf planet in only had in previous vigils. The tweet says it is a « variable » stain.

« Puzzling ‘bright spot’ on dwarf planet #Ceres has dimmer companion. Détails:  http://t.co/nqNnkChQRk@NASA_Dawnpic.twitter.com/CzB2xiXXN9

 

An « unexpected and mysterious » event

ceresgif

Chriss Russell, the charge of the Dawn mission, the spacecraft that took the photo, provided the following explanation: « The bright spot now has a companion of a lesser brightness, but apparently in the same crater. This may indicate a similar origin to volcanism, but it will be a better resolution before making such geological interpretations « >> Read:. A mysterious radio signal came from ailleursLe responsible for the shooting, Andreas Nathues adds that » the bright spot is too small for the camera, but despite its size, it is brighter than anything else on Ceres. This is really unexpected and it remains a mystery to us. « Dawn should take new pictures in March which may help to find answers to this.

Découverte fantastique de 2 points lumineux sur Cérès

 

 

Cérès le 25 février 2015.
Cérès le 25 février 2015.

 

« Ils nous regardent ». C’est l’impression que l’on pourrait avoir des deux points lumineux côte à côte sur Cérès apparus sur la photo prise à 46 000 kilomètres de distance, le 19 février dernier. La planète naine n’en n’avait qu’un lors de veilles antérieures. Le tweet précise qu’il s’agit d’une tache « variable ».

Un événement « inattendu et mystérieux »

ceresgif

Chriss Russel, le chargé de la mission de Dawn, la sonde spatiale qui a pris la photo, a fourni les explications suivantes: « La tache brillante a désormais une compagne d’un moindre éclat, mais apparemment dans le même cratère. Cela peut indiquer une origine semblable au volcanisme, mais il faudra attendre une meilleure résolution avant de pouvoir faire de telles interprétations géologiques ».>> Lire: Un mystérieux signal radio venu d’ailleursLe responsable de la prise de vue, Andreas Nathues ajoute que « le point brillant reste trop petit pour la caméra, mais malgré sa taille, il est plus brillant que quoi que ce soit d’autre sur Cérès. C’est vraiment inattendu et cela reste un mystère pour nous ». Dawn devrait prendre de nouveaux clichés en mars qui permettront peut-être de trouver des réponses à ce phénomène.