Invasions des migrants illégaux: les cartels mexicains utilisent des avions ultra-légers pour faire passer des clandestins aux États-Unis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les experts ont déclaré avoir vu des avions ultra-légers, de petits avions équipés de moteurs de la taille d'une tondeuse à gazon, utilisés pour larguer des charges de drogue aux États-Unis. Ils ont toutefois été surpris de les voir utilisés pour transporter des immigrants clandestins.  (Photo ICE)
Les experts ont déclaré avoir vu des avions ultra-légers, de petits avions équipés de moteurs de la taille d’une tondeuse à gazon, utilisés pour larguer des charges de drogue aux États-Unis. Ils ont toutefois été surpris de les voir utilisés pour transporter des immigrants clandestins.

Des agents de la patrouille des frontières ont repéré un avion ultra-léger alors qu’il franchissait la frontière américano-mexicaine et le parcourait 30 miles dans le pays tôt mardi matin – et quand ils sont arrivés sur le lieu d’atterrissage, ils ont trouvé deux hommes chinois qui avaient été passés en fraude par l’avion.

L’ultra-léger s’était échappé et était rentré au Mexique, mais des agents ont affirmé avoir réussi à attraper un Mexicain qui attendait dans un véhicule près de la zone d’atterrissage dans le sud de la Californie, apparemment prêt à récupérer les Chinois et à les livrer à leur destination. .

Des experts ont déclaré avoir vu des avions ultra-légers, de petits avions équipés de moteurs de la taille d’une tondeuse à gazon, utilisés pour larguer des charges de drogue aux États-Unis. Ils ont toutefois été surpris de les voir utilisés pour transporter des immigrants clandestins.

«C’est dérangeant», a déclaré Chris Harris , qui a pris sa retraite cette année après une carrière de deux décennies en tant qu’agent de la patrouille frontalière à San Diego. Il a suggéré que cela pourrait être un moyen pour les cartels de faire passer des personnes dangereuses à la frontière. « Si vous voulez avoir des agents dans ce pays très rapidement, c’est un moyen. »

Gloria I. Chavez, agent de la patrouille en chef dans le secteur El Centro de la patrouille des frontières, a convenu que les ultra-légers constituent une menace pour la «sécurité nationale».

«Ces avions sont capables de transporter de petites charges utiles de cargaisons dangereuses ou de personnes dangereuses», a-t-elle déclaré.

L’incident de mardi était la deuxième incursion d’ultra-légers annoncée cette semaine près de Calexico. Deux jours plus tôt, des agents de la patrouille des frontières ont repéré un ultra-léger qui a traversé la frontière et est descendu au nord de la ville, puis a fait demi-tour et est revenu en direction du Mexique.

Lorsque les agents sont arrivés sur les lieux, ils ont trouvé 60 paquets contenant près de 130 livres de méthamphétamine, d’une valeur estimée à plus de 1,4 million de dollars.

En Arizona, dans le même temps, les agents de la patrouille frontalière ont révélé la découverte d’un nouveau tunnel transfrontalier creusé entre Nogales du côté mexicain et Nogales du côté américain.

L’incident de mardi était la deuxième incursion d’ultra-légers annoncée cette semaine près de Calexico. Deux jours plus tôt, des agents de la patrouille des frontières ont repéré un ultra-léger qui a traversé la frontière et est descendu au nord de la ville, puis a fait demi-tour et est revenu en direction du Mexique.

Lorsque les agents sont arrivés sur les lieux, ils ont trouvé 60 paquets contenant près de 130 livres de méthamphétamine, d’une valeur estimée à plus de 1,4 million de dollars.

En Arizona, dans le même temps, les agents de la patrouille frontalière ont révélé la découverte d’un nouveau tunnel transfrontalier creusé entre Nogales du côté mexicain et Nogales du côté américain.Le tunnel, qui n’avait pas été achevé, a commencé à peine quelques pieds au Mexique et a franchi 44 pieds aux États-Unis.

Les cartels s’adaptent rapidement aux efforts des autorités américaines et utilisent tout, des lunettes de vision nocturne aux observateurs placés au sommet de collines stratégiques aux États-Unis pour diriger des opérations de contrebande. Ils utilisent également les téléphones portables pour guider les migrants vers les lieux de prise en charge et utilisent des applications pour smartphone qui peuvent cacher leur identité pour recruter des conducteurs.

Au cours des dernières années, des agents et des forces de l’ordre locales situés le long de la frontière sud-ouest ont repéré des drones utilisés pour acheminer des médicaments et, dans certains cas, des catapultes ou des canons à tee-shirt utilisés pour tirer des charges par-dessus la clôture.

Les autorités affirment ne pas être en mesure de détecter les ultra-légers ou les drones et comptent souvent sur leur chance pour les repérer. Et il n’y a pas de politique établie pour tenter d’interdire un avion ultra-léger autre que de le suivre et d’espérer l’attraper sur le terrain.

Les représentants du gouvernement se sont opposés à l’idée de les abattre, affirmant que les risques d’erreur d’identification ou d’incident sont trop élevés.

Cette année, un projet de loi de la Chambre sur l’immigration prévoyait de meilleures capacités de détection des ultra-légers dans le cadre d’un accord plus large sur la sécurité des frontières et les «rêveurs» des immigrants illégaux. Ce projet de loi a été rejeté au parquet.

Les autorités ont enregistré 534 incursions présumées d’ultra-légers en provenance du Mexique entre 2011 et 2016, principalement dans le désert de l’Arizona, a annoncé le Government Accountability Office dans un rapport publié en 2017.

Un rapport du comité sénatorial de 2015 indiquait que les cartels utilisaient même des juvéniles pour piloter les ultra-légers car ils pesaient moins, laissant ainsi l’aéronef libre de transporter des charges plus lourdes. Les cartels ont également supposé que les responsables américains étaient moins susceptibles de poursuivre des mineurs pour contrebande.

Le rapport du GAO de 2017 avait minimisé l’idée d’utiliser des ultra-légers pour faire passer des gens en contrebande, rendant l’incident de cette semaine encore plus renversant.

Les deux hommes chinois introduits en fraude étaient âgés de 23 et 30 ans. Ils se sont rendus de Chine à Tijuana, puis ont utilisé une application de réseau social pour se connecter à un passeur, a déclaré David Kim, agent de patrouille en chef adjoint du secteur El Centro.

Il a ajouté qu’ils avaient signalé avoir passé deux heures dans les airs avant d’être déposés près de Calipatria, une communauté située à environ 30 km au nord de la frontière.

Le chef Kim a déclaré que les hommes avaient fait des déclarations contradictoires sur le montant qu’ils avaient payé, mais une analyse des documents judiciaires par le Washington Times montre que le taux moyen de passage clandestin d’un ressortissant chinois aux États-Unis via un point d’entrée cette année s’élève à près de 31 000 $. Un Chinois introduit clandestinement en fin de semaine dernière a versé 40 000 dollars, tandis que certains paient jusqu’à 70 000 dollars chacun.

Le chef Kim a déclaré que ces prix élevés limitaient probablement l’univers des personnes pouvant se permettre d’être transportées par avion.

«La contrebande d’êtres humains via ULA n’a pas été un phénomène courant, a-t-il déclaré. «Évidemment, le coût est prohibitif pour beaucoup de ceux qui cherchent à entrer illégalement aux États-Unis et a été utilisé presque exclusivement pour le trafic de stupéfiants.»

Il a rappelé un autre cas au cours de la dernière année au cours duquel un ressortissant chinois a également été introduit par un ultra-léger. Dans ce cas, le migrant était également en possession de stupéfiants, renforçant probablement la valeur de l’événement de contrebande pour les cartels.

Dans un autre cas en 2016, les autorités frontalières ont repéré un hélicoptère suspect et l’ont signalé à la police locale, qui utilisait son propre avion pour le suivre jusqu’à l’aéroport municipal de Chino, où quatre hommes sont sortis et ont sauté dans un véhicule utilitaire sport en attente.

La police a arrêté le véhicule utilitaire sport et a arrêté les hommes pour les agents de la patrouille des frontières, qui les ont trouvés illégalement dans le pays. Ils ont affirmé avoir franchi la frontière, puis payé pour être dirigés vers le nord, en passant par les points de contrôle de la route qui attirent de nombreux immigrants clandestins.

Le chef Kim n’a nommé aucun des migrants chinois ni le Mexicain arrêté en tant que conducteur du véhicule lors de l’incident de mardi.

Il a bien dit que le Mexicain de 36 ans avait une carte de passage de frontière valide récemment émise, de sorte qu’il n’était pas aux États-Unis illégalement. Il est poursuivi pour trafic d’êtres humains, a déclaré le chef Kim.

Les ponts aériens ultralégers arrivent alors que le président Trump se bat pour obtenir plus d’argent pour les clôtures frontalières au Congrès, affirmant que cela arrêterait les personnes dangereuses et la drogue.

Les critiques ont déclaré que la contrebande illégale irait par-dessus ou par-dessous un mur.

M. Harris , l’agent de la police des frontières à la retraite, a déclaré que cela pouvait être vrai dans certains cas, mais que des centaines de milliers de personnes ne pouvaient pas se faufiler dans les tunnels ni survoler les frontières par des appareils ultralégers.

Ce genre d’ultraléger est souvent rencontré par les autorités américaines au-dessus de la frontière sud.
Système de catapulte découvert près de la frontière avec ses ballots de drogue.

 

 

 

 

 

Publicités

COKE en STOCK (CLXXXIX): la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (24)

Initialement publié sur Aviseur International : Et puis, durant toute cette quête, étalée sur plusieurs mois, on tombe sur de drôles de cas, dont la découverte inattendue nous ouvre tout un autre pan du trafic, resté jusqu’ici plus ou moins connu. Celui de la présence d’une communauté religieuse fort spéciale, au mode de vie assez voisin…

via COKE en STOCK (CLXXXIX): la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (24) — Peuples Observateurs Avant Garde Togolaise et Africaine

Ré-écrire l’histoire: Brandi Mueller expose le cimetière sous-marin d’avions

Brandi Mueller aime la plongée sous-marine dans la mer bleue et la photographie. Elle a pris ses passions et les a transformées en une carrière qui l’a rendue célèbre à travers le monde. Sa découverte sous-marine et les photos suivantes ont révélé quelque chose d’inconnu sur l’océan et l’histoire.

 La photographie sous-marine nécessite de la bravoure, de la patience et des connaissances. Le travail de Brandi parle de lui-même. Elle a prouvé qu’elle avait l’endurance nécessaire pour capturer des images en haute mer dans des conditions douteuses et la créativité pour faire des choses intéressantes avec des caméras dans les eaux peu profondes.

Photo sous-marine de Brandi
Brandi a gagné plusieurs qualifications et elle n’a pas eu peur de faire sortir son esprit créatif comme photographe de plongée. Elle sort des sentiers battus en matière de photographie et les experts en ont pris note.

 

Elle s’est fait un nom en raison de sa créativité et de ses impressionnants clichés de la nature comme un papa fier et sa pléthore d’alevins et ce cliché d’une méduse en bas. Ses plans océaniques inspirent même les experts.

 

Ses photos proviennent d’une combinaison de travail acharné qui comprend l’expérience acquise à l’âge de 15 ans et qui a permis de découvrir la photographie sous-marine, le chronométrage et beaucoup de temps passé sous l’eau. Son expérience à bord de la Garde côtière et en tant qu’instructeur de plongée la rendent idéale pour capturer ces images parfaitement synchronisées.

 

Alors que son talent l’a mise sur la carte, sa découverte et le journal photographique qui lui a succédé dans les îles Marshall ont transformé la vision des historiens partout. La séance photo a hanté quelques instants, un surréalisme de temps en temps selon Brandi.

 

Sa découverte a peut-être été oubliée pendant des années parce que les objets sur le fond de la mer ne sont pas rares. En fait, des objets sont parfois placés intentionnellement pour créer des habitats pour les récifs et les créatures marines vivant dans les récifs. Le général USNS Hoyt S. Vandenberg, un navire de guerre américain à la retraite, a été délibérément coulé près de Key West. Il s’est reposé sur le fond marin en tant qu’habitat naturel depuis.

 

Brandi a trouvé ce qui semblait être un cimetière d’avion aux Iles Marshall. Mais les avions ne sont généralement pas trouvés sur le fond de la mer en groupes. Un avion sur le fond de l’océan est généralement attaché à une épave. Comme elle a cherché et documenté la découverte, elle a découvert beaucoup plus que ce qu’elle attendait.

 

Plus d’exploration des lieux a lentement révélé, avion après avion, pour finalement en totaliser 150. Sa découverte a soulevé beaucoup de questions. Ces avions ont-ils tous été abattus pendant la guerre, il y a longtemps? Pourquoi y en a-t-il autant dans un même endroit? C’était un mystère troublant.

 

Tous ces avions sont devenus encore plus mystérieux une fois qu’il a été découvert que beaucoup d’entre eux étaient en bonne forme (compte tenu de leurs années sur le fond de l’océan). S’ils ont tous été abattu, où sont les trous de balles et les impacts de flak? L’idée de faire partie de la guerre n’était pas hors de portée, après tout l’endroit était un point chaud de la Seconde Guerre mondiale.
La vérité derrière les avions n’est rien de perplexe à la génération actuelle de recycleurs. Même le mantra de l’ère de la dépression de «Utilisez-le, portez-le, faites-le » contredit la découverte. Cependant, cela peut être une bonne nouvelle pour ceux qui craignent que le site soit un lieu de démolition de masse par les puissances de l’Axe. La vérité est dérangeante mais ce n’est pas tragique.

 

Les avions sont des années 1930 et ont été faits pour être utilisés en guerre. Les modèles incluent les bombardiers Dauntless, Corsair F4U et TBF / TBM Avengers. La majorité des avions étaient des bombardiers Dauntless.

 

L’histoire originale du cimetière d’avions de haute mer commence avec le Curtiss SB2C Helldiver, un modèle d’avion plus rapide et plus efficace. Alors que certains des modèles raclés étaient parfaitement bien, cet avion a été fait pour gagner des guerres et changer l’histoire. Chaque avantage obtenu par l’Helldiver peut signifier un autre soldat qui rentre à la maison voir sa famille,à la fin de cette guerre.

 

Lorsque ce nouveau modèle plus rapide a été lancé, les modèles plus anciens, tout en restant digne de voler, n’étaient plus considérés comme utilisable en temps de guerre. Donc, ils ont été délibérément passés par dessus bord ,créant ce cimetière marin, avrc tous les 150 avions payés par les contribuables américains!C’est un cas flagrant de gaspillage et un scandale éhonté ,décidé par les autorités militaires d’alors qui se pensaient infaillibles avec tous les droits!

 

La guerre a atteint son paroxysme aux îles Marshall et les nouveaux avions ont certainement beaucoup à voir avec la victoire. Cependant, la nécessité de jeter les plus anciens au milieu de l’océan peut être débattue.

 

Ces soldats, posant avec un Hellcat ont été soulagés pour chaque gain de vitesse qui est venu avec le nouvel avion. Parfois dans la guerre, vous devez faire ce que vous avez à faire et le cimetière sous-marin en est un témoignage.
Par contre ,il faut se poser des questions sur la pertinence de jeter des avions en parfait état à la mer sous le principe qu’ils sont devenu anachroniques et dépassés!Ils auraient pu servir ailleur …aider un allié plus pauvre ,par exemple!

 

Tous les avions supplémentaires ont été jetés après la guerre, juste là dans l’océan sur lequel flottait ce porte-avions. Il a dû y avoir un pilote ou deux à bord pensant tristement en eux-mêmes qu’ils pourraient faire beaucoup mieux que de mettre ces avions au rebut! Avec la pénurie de métaux pendant et juste après la guerre, il est étonnant que cette décision de jeter les avions à la poubelle ait été approuvée.On peut parler d’inconscience car ce n’était pas leur argent à eux,mais celui du peuple américain.

 

La journalisation photographique intensive et créative du site par Brandi a ramené ce cimetière aquatique à la surface pour ainsi dire. Elle a probablement satisfait la curiosité de ceux et celles  qui étaient là et se sont demandé à quoi ressemblaient ces avions maintenant.Elle a présenté le thème de la bataille des Alliés et de l’Axe dans les îles Marshall à une nouvelle génération.

 

Brandi Meuller est celle que vous devez surveiller si vous êtes intéressé par la photographie sous-marine ou les gens créatifs sont à la hausse. Son travail va du naturel au dangereux et à l’absurde, mais d’une manière ou d’une autre elle est toujours magnifique.

 

 

 

 

 

Première Guerre Mondiale :voici plus de 20 photos spectaculaires certaines inédites de cette époque

En même temps que je montais mon nouveau site web aujourd’hui,que j’ai continué à écrire mon autobiographie tout en jouant avec Pitchounette,ma petite chienne…j’ai fait d’extraordinaires  découvertes dans mes archives.

Il s’agit d’un groupe de nombreuses photos de la Première Guerre Mondiale,dont certaines inédites et je me suis amusé à vous préparé cet article qui vous en mettra plein la vue,j’en suis certain.

Je suis resté stupéfait devant  deux photos qui nous montrent  les tentatives de  concevoir le « premier drône aéronatique » d’avant le nom!

Bref,je vous laisse juge de ces photos qui sont des pièces d’histoire de notre monde:

 

Ballon d'observation installé par l' US Army sur la frontière mexicaine en 1917.Le contre-espionage américain et britannique savaient que les allemands cherchaient à entraîner les mexicains dans la guerre à leurs côtés...donc les américains les surveillaient particulièrement.
Ballon d’observation installé par l’ US Army sur la frontière mexicaine en 1917.Le contre-espionage américain et britannique savaient que les allemands cherchaient à entraîner les mexicains dans la guerre à leurs côtés…donc les américains les surveillaient particulièrement.

 

 

1914-Une locomotive du dernier modèle du jour sortie tout droit de ses ateliers...aux USA.
1914-Une locomotive du dernier modèle du jour sortie tout droit de ses ateliers…aux USA.

 

 

1914-montage de locomotives et de wagons dans une entreprise américaine.
1914-montage de locomotives et de wagons dans une entreprise américaine.

 

1914-un élévateur à grains à St-Joseph,Missouri aux USA.
1914-un élévateur à grains à St-Joseph,Missouri aux USA.

 

 

1918-une des premières locomotives électriques.
1918-une des premières locomotives électriques.

 

 

 

1917-ajustement de lentilles dans un projecteur de recherches maritimes ...ou aériennes.
1917-ajustement de lentilles dans un projecteur de recherches maritimes …ou aériennes.

 

1915-photographie d'un site exceptionnel des Montagnes Rocheuses au Canada.Je ne pouvais pas laisser cette remarquable photo de la nature sauvage de cette époque ,au Canada.
1915-photographie d’un site exceptionnel des Montagnes Rocheuses au Canada.Je ne pouvais pas laisser cette remarquable photo de la nature sauvage de cette époque ,au Canada.

 

Durant l'hiver 1916,on coupe la glace sur un lac de Pennsylvanie aux USA.
Durant l’hiver de 1916,on coupe la glace sur un lac de Pennsylvanie aux USA.

 

 

Première Guerre Mondiale -canon de 18 pouces de la défense cotière à Sandy Hook,USA.Les américains "copièrent" la Grosse Bertha allemande dans le but de défendre leurs côtes contre des attaques maritimes.
Première Guerre Mondiale -canon de 18 pouces de la défense côtière à Sandy Hook,USA.Les américains « copièrent » la Grosse Bertha allemande dans le but de défendre leurs côtes contre des attaques maritimes.

 

Première Guerre Mondiale-un employé découpe une pièce de métal dans une entreprise non identifiée à Montréal au Québec. Les commandes de matériel blindé en provenance de l'Empire Britannique montèrent en flèche et de nombreuses améliorations furent faites aux procédés de découpage de l'acier à l'acéthylène,au Canada et aux USA.
Première Guerre Mondiale-un employé découpe une pièce de métal dans une entreprise non identifiée à Montréal au Québec.
Les commandes de matériel blindé en provenance de l’Empire Britannique montèrent en flèche et de nombreuses améliorations furent faites aux procédés de découpage de l’acier à l’acéthylène,au Canada et aux USA.

 

 

1916 - Opération chirurgicale sur le front en Allemagne.
1916 – Opération chirurgicale sur le front en Allemagne.

 

 

 

Première Guerre Mondiale-un hôpital ambulant motorisé. Il s'agit d'une grande nouveauté et d,une formidable adaptation des services de santé durant la Grande Guerre.
Première Guerre Mondiale-un hôpital ambulant motorisé.
Il s’agit d’une grande nouveauté et d’une formidable adaptation des services de santé durant la Grande Guerre.

 

 

 

 

Photo d'un coin de la ville de Jérusalem,en 1917,après l'arrivée du colonel Thomas E. Lawrence (Lawrence d'Arabie) à Akaba,au sud de la Palestine. La prise d'Akaba marque le début de la fin de l'Empire Ottoman que le dictateur Erdogan de Turquie veut venger.
Photo d’un coin de la ville de Jérusalem,en 1917,après l’arrivée du colonel Thomas E. Lawrence (Lawrence d’Arabie) à Akaba,au sud de la Palestine.
La prise d’Akaba marque le début de la fin de l’Empire Ottoman que le dictateur Erdogan de Turquie veut venger.Nous voyons ici des officiers britanniques faisant leur entrée  par la porte sud de la vieille ville.En agrandissant la photo on voit des soldats arabes à l’arrière et des anglais sur la droite.Il y a 100 ans les musulmans libéraient Jérusalem!

 

 

Photo historique du colonel Thomas E. Lawrence ,plus connu sous le nom de Lawrence d'Arabie.Sa seule existence et les nombreux actes de bravoures qui firent sa renommée prouvent que tous les préjugés des armées britanniques et américaines à l'encontre des gais,des noirs et surtout des femmes étaient sans fondement.De plus,il était un homme de petite taille et d'une grande sensibilité.
Photo historique du colonel Thomas E. Lawrence ,plus connu sous le nom de Lawrence d’Arabie.Sa seule existence et les nombreux actes de bravoures qui firent sa renommée prouvent que tous les préjugés des armées britanniques et américaines à l’encontre des gais,des noirs et surtout des femmes étaient sans fondement.De plus,il était un homme de petite taille et d’une grande sensibilité.

 

 

L'émir Fayçal d'Arabie (ou Fayçal de la Mecque) est celui que l'Empire Britannique choisit pour contrôler cette vaste région.À l'arrivée de Lawrence,il est l'équivalent d'un chef de tribue...parmi tant d'autres en Arabie.
L’émir Fayçal d’Arabie (ou Fayçal de la Mecque) est celui que l’Empire Britannique choisit pour contrôler cette vaste région.À l’arrivée de Lawrence,il est l’équivalent d’un chef de tribu…parmi tant d’autres en Arabie.Pour un homme  très religieux,il montrera une grande ouverture d’esprit et une grande perspicacité lors de sa première rencontre avec Lawrence.

 

1917-ajustement de lentilles dans un projecteur de recherches maritimes ...ou aériennes.
1917-ajustement de lentilles dans un projecteur de recherches maritimes …ou aériennes.

 

 

Arrestation de Gravilo Princip peu après ses deux coups de feu mortels sur la personne de l'archiduc François-Ferdinand et son épouse,le 26 juin 1914.
Arrestation de Gravilo Princip peu après ses deux coups de feu mortels sur la personne de l’archiduc François-Ferdinand et son épouse,le 26 juin 1914.

 

1918-un rapide bateau motorisé fend l'eau sur le fleuve Hudson près de New York.
1918-un rapide bateau motorisé fend l’eau sur le fleuve Hudson près de New York.

 

 

1917-Début de la pasteurisation du lait à grande échelle. Devant la crise alimentaire qui sévit en europe et l'expansion de diverses épidémies ,dont la grippe espagnole,la pasteurisation du lait rendit un service incalculable à l'humanité,à cette époque.
1917-Début de la pasteurisation du lait à grande échelle.
Devant la crise alimentaire qui sévit en europe et l’expansion de diverses épidémies ,dont la grippe espagnole,la pasteurisation du lait rendit un service incalculable à l’humanité,à cette époque.

 

 

Première Guerre Mondiale-caméra d'observation attachée sur l'aile d'un avion.C'est le début d'une véritable reconnaissance aérienne par les belligérants.
Première Guerre Mondiale-caméra d’observation attachée sur l’aile d’un avion.C’est le début d’une véritable reconnaissance aérienne par les belligérants.

 

Première Guerre Mondiale-cet avion est équipé d'un système de contrôle sans fil.Il s'agit du même appareil que la photo précédente,donc vers 1917-18,les alliés tentèrent de fabriquer un "drône d'avant le nom". Il faudra attendre le début des années 2000 pour les voir véritablement se développer. La pensée est la création en toute chose pour les Humains de la Terre.
Première Guerre Mondiale-cet avion est équipé d’un système de contrôle sans fil.Il s’agit du même appareil que la photo précédente,donc vers 1917-18,les alliés tentèrent de fabriquer un « drône d’avant le nom ».
Il faudra attendre le début des années 2000 pour les voir véritablement se développer.
La pensée est la création en toute chose pour les Humains de la Terre.

 

Première Guerre Mondiale-Inspection des lentille d'un périscope.
Première Guerre Mondiale-Inspection des lentille d’un périscope.

 

 

Première Guerre Mondiale-le premier biplan bimoteur de conception américaine.
Première Guerre Mondiale-le premier biplan bimoteur de conception américaine.

 

Première Guerre Mondiale-le nouveau biplan américain armé d'une torpille aérienne et d'une mitraillette Lewis facilement ajustée pour tirer ver le haut. Le but de la conception de la torpille aérienne et du biplan bimoteur américain était d'attaquer les dirigeables zeppelins allemands.Il s'agissait de larguer la torpille en survolant le zeppelin et en piquant sur lui...comme les stukas de 1939-45.
Première Guerre Mondiale-le nouveau biplan américain armé d’une torpille aérienne et d’une mitraillette Lewis facilement ajustée pour tirer ver le haut.
Le but de la conception de la torpille aérienne et du biplan bimoteur américain était d’attaquer les dirigeables zeppelins allemands.Il s’agissait de larguer la torpille en survolant le zeppelin et en piquant sur lui…comme les stukas de 1939-45.

 

Première Guerre mondiale-La fameuse torpille aérienne conçue pour abattre les dirigeables Zeppelins...telle que décrite sur la photo précédente. Il s'agit d'un document ultrat-secret non-déclassifié de l'US Army.Je risque la prison?:)
Première Guerre mondiale-La fameuse torpille aérienne conçue pour abattre les dirigeables Zeppelins…telle que décrite sur la photo précédente.
Il s’agit d’un document ultrat-secret non-déclassifié de l’US Army.Je risque la prison?:)

 

Première Guerre Mondiale-Périscope de surveillance territoriale de l'US Army en 1917.
Première Guerre Mondiale-Périscope de surveillance territoriale de l’US Army en 1917.

 

Première Guerre Mondiale-Poste de radio sans fil de l'US Army.
Première Guerre Mondiale-Poste de radio sans fil de l’US Army.

 

1917-Hydravion de surveillance maritime de la Marine Américaine.
1917-Hydravion de surveillance maritime de la Marine Américaine.

 

Première Guerre Mondiale-Un rapide monoplan de conception allemande. En Agrandissant la photo ,nous pouvons voir les détails des cocardes françaises sur l'avion.Il s'agit donc d'une prise de guerre.
Première Guerre Mondiale-Un rapide monoplan de conception allemande.
En Agrandissant la photo ,nous pouvons voir les détails des cocardes françaises sur l’avion.Il s’agit donc d’une prise de guerre.

 

Première Guerre Mondiale-un des premiers u-boats de la Kriegsmarine allemande.
Première Guerre Mondiale-un des premiers u-boats de la Kriegsmarine allemande.

 

Première Guerre Mondiale-le premier sousmarin américain,le Merchantman.
Première Guerre Mondiale-le premier sous-marin américain,le Merchantman.

 

Première Guerre Mondiale-un puissant  buldozer venant du génie de l'US Army.
Première Guerre Mondiale-un puissant buldozer venant du génie de l’US Army.

 

 

J’ai accumulé un nombre considérables de photos au fil des années,vous aurez deviné que certaines des photos  de cet article sont inédites et appartiennent à ma collection.

Je vais vous  faire cadeau d’un nombre beaucoup plus considérable au fil des mois à venir…et ce sera un grand plaisir!

Votre humble serviteur,

le Défenseur de la Terre,

Miochel Duchaine

 

 

 

 

 

« Nos maîtres nous enseignaient que plus nous tuions des Chrétiens, plus nous avions des chances d’entrer au paradis d’Allah »

Le jeune rebelle ,Nasir Isaku
Le jeune rebelle ,Nasir Isaku

À voir ce jeune homme gentil, doux et sensible ,on ne penserait pas que ce visage d’ange  a tué plus que l’on peut imaginer.

Derrière ce visage qui respire l’innocence se cache un guerrier islamique des plus féroces, membre d’un mouvement terroriste lié à la terrible secte sanguinaire de Boko Haram.

Ce « jeune » était un loup déguisé en agneau, un serpent vert camouflé sous l’herbe verte, une machine à tuer les Chrétiens qu’il haïssait du plus profond de son être.

Nasir Isiaku, 27 ans, se décrivait comme un guerrier islamique qui prenait un malin plaisir à couper la tête des Chrétiens d’un coup de sabre.

Jusqu’au jour où il fit une rencontre qui alla bouleverser sa vie. De bourreau, il devint victime ; de chasseur de chrétiens, il devint la proie à débusquer et à abattre ; car il commit le crime le plus horrible pour un musulman, le crime impardonnable, passible de la peine de mort : il se convertit au christianisme.

Isiaku témoigna de son parcours d’assassin jusqu’à sa rédemption, devant une assemblée de Chrétiens au Ghana :

« Nos maîtres nous enseignaient que plus nous tuions des Chrétiens, plus nous avions des chances d’entrer au paradis d’Allah » (Alijonan).

J’ai rejoint le « Bafarawa Islamic Center » en 2010, où nous suivions des cours de langue arabe. Chaque année, une vingtaine de nos membres séjournaient en Iran où se trouve notre quartier général pour y suivre un entraînement spécial. Notre groupe s’appelait – et s’appelle toujours – « Shiitte », mais nous partagions avec Boko Haram son « programme d’épuration ethnique ». Vous n’avez entendu parler que de Boko Haram, dont le nom signifie : « l’éducation occidentale est un péché », mais il existe d’autres groupes islamistes criminels, qui font partie de la secte de Boko Haram et j’en connais au moins six.

Dès que nous apprenions que l’un de ces groupes allaient attaquer les Chrétiens, nous les rejoignions. Mon propre groupe existait bien avant ma naissance. Il imposait sa loi dans le Nord, sous le régime militaire d’Abacha et aujourd’hui encore, il dirige de nombreuses filiales dans cette région. Nous sommes présents dans la majorité des états du Nord, notamment à Kastina, Kaduna, Zamfara, Kano, Bauchi, Borno, Gombe, Zaria.

Parfois, quand nous décidions d’attaquer les Chrétiens et semer la terreur chez eux, nous louions un bus privé, pour transporter nos propres armes, que nous utilisions contre les infidèles. Nous rejoignions les membres de la secte Boko Haram, à chaque fois qu’ils décidaient de massacrer des Chrétiens ou des soldats, car nous savions que ces derniers tuaient nos frères de Boko Haram à Maiduguri, Yobe et Potiskum.

J’étais l’un des hommes de confiance du groupe, car obéissant et loyal. Je disposais de mon propre bureau secret, où je recevais les délégués de nos sponsors, quand notre leader était absent et je pourvoyais aux besoins de chacun de nos membres.

C’est la raison pour laquelle je n’ai pas pu participer à toutes les attaques contre les Chrétiens et les militaires. Nos leaders nous préparaient psychologiquement en nous faisant subir des lavages de cerveau, afin de nous mettre en condition pour combattre les Chrétiens, car ils étaient les ennemis d’Allah. Plus nous tuions de Chrétiens, plus nos chance d’entrer dans le paradis d’Allah étaient grandes.

La plupart de nos entraînements avaient lieu la nuit vers 22h00 et se déroulaient dans le bosquet entourant l’école islamique.

Certaines formes d’entraînement étaient plutôt inhabituelles. Nous buvions une eau spéciale, que d’aucuns qualifieraient « d’eau spirituelle », car il ne » s’agissait pas d’une eau ordinaire. Nous recevions aussi d’étranges visiteurs, qui ne ressemblaient en rien à des êtres humains. Ils se manifestaient de façon bizarre. Nos chefs nous demandaient de réciter certains passages du coran pour faire apparaître ces visiteurs. Aujourd’hui, je réalise que ces pratiques étaient diaboliques. Ils pouvaient se manifester à trois ou à quatre. Ils ressemblaient à des humains, mais ne l’étaient pas. Ils nous fortifiaient avec des charmes et nous préparaient pour accomplir notre tâche. Ils nous demandaient d’être forts et de combattre.

Nos chefs nous apportaient également beaucoup d’aide matérielle et financière pour soutenir notre cause. Ils transportaient de grandes quantités d’argent dans un pick-up et nous demandaient d’acheter des armes. Beaucoup de nos fournisseurs venaient des quartiers généraux de la région. Il y avait aussi un homme, assez populaire, de la ville de Bayelsa, qui, bien que Chrétien, soutenait notre cause financièrement. Je ne me souviens pas de son nom. Cet homme nous donnait de l’argent et des armes pour nous aider à accomplir notre mission.

J’étais le second en chef et chaque fois que notre président se rendait en Iran, je devenais le coordinateur du groupe et je recevais les sponsors à sa place. C’est ainsi que je savais tout ce qui se passait.

Nous avions d’abord projeté de tuer tous les Chrétiens de Kaduna, avant de nous occuper des autres dans le Nord. Avant chaque opération, nous buvions «l’eau spirituelle», nous devenions alors impatients de commettre le Mal. Cette « eau spirituelle » nous rendaient très dangereux et si nous nous ennuyions, nous pouvions facilement tuer. L’eau nous fortifiait aussi contre les balles de revolver ou de fusil. Quand nous buvions de cette eau, les balles ne pouvaient pas nous atteindre. Nos chefs disposaient de bagues au pouvoir mystérieux. Huit d’entre nous furent sélectionnés et reçurent ces bagues. Elles nous procuraient tout ce que nous lui demandions.

Je ne me souviens pas combien de gens j’ai tué. Nous prenions nos armes pour tirer dans les jambes des gens. Quand nous demandions à une victime : « Acceptez-vous de devenir un Musulman» et qu’elle répondait : « non », nous l’égorgions comme une chèvre. Et après avoir tué l’infidèle, nous recueillions son sang dans une petite coupe et le buvions. Ainsi, le fantôme de la personne égorgée ne pouvait pas venir hanter nos rêves. C’est ce qu’affirmait notre chef. Et, en effet, quand nous avions goûté au sang de la victime, nous ne la voyions pas dans nos rêves. Parfois, quand nous n’avions pas envie de boire le sang, nous trempions les doigts dans la coupe et les portions à la bouche et cela suffisait pour empêcher le fantôme de venir hanter nos rêves.

Nous assassinions les Chrétiens, car nous pensions ainsi pouvoir entrer au paradis d’Allah après la mort. Nos chefs nous lisaient un passage du coran qui semblait justifier nos actions criminelles : «Oh vous les croyants, ne prenez pas pour amis vos ennemis». Les «croyants» nous désignaient, nous les Musulmans et les «ennemis» étaient les Chrétiens.

Nous avons de nombreux chefs et sponsors. Ces derniers sont de riches Nigérians, ils travaillent au gouvernement et certains furent des leaders nigérians. Si je vous citais leurs noms, vous penseriez que je mens. Il y a des gouverneurs, des sénateurs qui nous soutiennent vivement. Certains font partie de notre groupe. Nous les invitons souvent lors de la remise des diplômes aux étudiants.

Certains jour, nous nous rendions dans la ville pour prêcher et attirer de nouveaux membres. Nous portions alors une casquette rouge, un T-shirt blanc et des pantalons. Quand nous portions une casquette noire, cela signifiait que nous n’allions pas combattre.

Notre mouvement avait infiltré les forces nigérianes. Nous avons des membres dans la police et dans l’armée. Ces frères nous aidaient énormément quand nous décidions de combattre les Chrétiens.

Mais nous sommes très secrets. Mon frère de sang, qui n’était pas un membre de la secte, ne savait pas que moi, je l’étais. Je ne parlais pas de mon engagement dans la secte à mes proches, car ils ne partageaient pas nos idées sur les Chrétiens. Mon père m’aimait beaucoup, car il ne se doutait de rien.

Quand nous fréquentions l’école de Chachangi, une petite école de mon quartier, les instructeurs islamiques nous tambourinaient dans les oreilles que nous devions « serrer nos ceintures » pour combattre les Chrétiens. Ils nous donnaient comme instructions d’être toujours armés, soit avec un couteau, soit avec une arme. Ils nous conseillaient aussi d’avoir un permis de port d’arme.

Mon territoire à Kaduna était Torumada. C’est un paradis pour de nombreux terroristes islamiques au Nigéria.

Avant que je ne rejoigne l’école Shiite, je pris part à de nombreuses attaques contre les Chrétiens, au cours desquelles, nous massacrions beaucoup de personnes. Les Chrétiens à Sokoto sont plus vulnérables aux attaques de nos gens, car ils sont à notre portée, mais ils ont également de la chance, (façon de parler) car un important religieux islamique plaide souvent en leur faveur. Nous connaissons de nombreux endroits à Sokoto où vivent des Chrétiens, mais par respect envers notre imam, nous les laissons en vie.

Les hommes de Boko haram suivent des entraînements en Afghanistan. Je ne sais pas si vous avez entendu parler des Taliban, ces religieux qui sacrifient leur vie lors d’attentats suicide, eh bien, ce sont eux qui entraînent les membres de Boko Haram. Une soixantaine d’hommes partent régulièrement en Afghanistan, où ils apprennent comment faire des attentats suicide, fabriquer leurs propres bombes, se battre etc. Ils leurs procurent également des armes sophistiquées.

Depuis que j’ai donné ma vie au Christ, j’ai été menacé de nombreuses fois par la secte. Un jeudi soir à Sokoto, je devais me rendre à une veillée avec mon ami Mathieu, mon colocataire. Mais comme j’étais fatigué, je décidai de rester à la maison. Au cours de la nuit, j’entendis frapper à la porte. La voix qui m’appela à sortir ressemblait à cette de Mathieu. Elle me demanda d’ouvrir la porte. L’homme parlait en Haoussa et insista pour que j’ouvre la porte, mais quelque chose m’en empêcha. Mon cœur battait très fort et je réalisais soudain qu’il pouvait s’agir d’un imposteur, venu m’attaquer, mais je ne pouvais pas prier, juste marmonner « par le feu de l’Esprit saint » Je répétais ces mots plusieurs fois, jusqu’à ce que l’étranger disparaisse. Et puis, j’entendis l’aboiement d’un chien quelque part dans la nuit.

Et quand mon ami Mathieu revint de l’église et demanda que je lui ouvre la porte, je devins hystérique contre lui, car je me méfiais de tout le monde. Je lui demandai de s’expliquer au sujet de sa précédente visite, mais il répondit que ce n’était pas lui. Je ne le crus pas. C’est seulement quand un autre frère me confirma que Mathieu avait passé une grande partie de la nuit à l’église, que je décidai de me calmer. J’aurais pu tuer Mathieu.

Avant cette tentative d’agression, je ne sortais quasiment jamais. Je ne pouvais de toutes façons pas le faire, car j’étais recherché par les membres de la secte. Après cet incident, le pasteur décida de m’emmener dans son village.

Dieu seul peut arrête la guerre que Boko Haram et tous les autres groupes islamistes terroristes ont initié contre les Chrétiens. Je remercie Dieu d’être devenu Chrétien, de ne plus faire partie de cette secte criminelle. Je conseille sincèrement aux Chrétiens de commencer à se préparer pour la guerre, de s’armer et de « serrer leurs ceinture ». Les sectes islamistes terroristes sont prêtes à faire la guerre. Pour moi, tous les Chrétiens du Nigéria vont mourir, d’ailleurs, je les vois déjà tous morts, vu le niveau de préparation des sectes et leur détermination à aller jusqu’au bout, à savoir l’extermination de tous les Chrétiens du Nigéria.

Ce fut le 6 mars que je fis une rencontre qui allait transformer ma vie. Nous sortions pour nos prêches les vendredis et les samedis. Je venais de rentrer et je m’apprêtais à faire mes ablutions pour les prières du soir, quand l’incroyable se produisit. Je vis devant moi un homme revêtu d’un habit blanc resplendissant. Je pris peur, le petit récipient d’eau tomba sur le sol et je courus hors du bureau. Mes camarades me demandèrent ce qui se passait. Je leur décrivis ce que je vis, mais Ils me répondirent qu’ils n’avaient aperçu aucun étranger. Je retournai alors à l’endroit où il était apparu, mais l’homme en blanc n’était plus là.

Cette nuit-là, quand je m’endormis, l’homme étrange, vêtu de blanc me rendit à nouveau visite. Il tenait un bâton. Effrayé, je me mis à crier. Mes amis accoururent auprès de moi et je leur racontai mon cauchemar. Le chef me dit que cet homme en blanc devait être le diable et il m’emmena voir un puissant Mallam, (un érudit coranique), à Gombe, qui fit quelques prières pour chasser le diabolique étranger vêtu de blanc. Après les prières, le Mallam m’assura que plus rien ne pouvait m’arriver et que je pouvais rentrer à la base. Mais la nuit suivante, le même homme en blanc m’apparut à nouveau et me dit : « Dieu t’a choisi. Il le répéta trois fois. A nouveau, je me réveillai en sursaut et mes cris alarmèrent mes amis. Mais cette fois-ci, je leur mentis en leur disant que ce n’était rien.

Le lendemain matin, je me rendis chez un ami coiffeur. Après qu’il eut terminé de me couper les cheveux, je lui fis part de ma rencontre avec cet étrange homme en blanc. Le coiffeur m’avoua qu’il était chrétien et me dit alors que cet homme en blanc devait être Jésus et qu’ Il m’appelait à Lui. Je lui répondis : « mais pourquoi moi ? » Il me demanda alors si j’étais prêt à donner ma vie au Christ et à servir Dieu et je répondis immédiatement oui. Je fus moi-même surpris de ma réponse.

Depuis ma conversion, je suis devenu un autre homme. J’ ai l’impression d’avoir pris un bain qui m’a purifié de toutes mes impuretés. Avant cette expérience, je marchais dans les rues comme un homme frappé de folie. Depuis, j’ai trouvé la paix intérieure. J e ne me drogue plus et je me sens bien.

Il n’est pas facile de quitter la secte, car nous subissions des initiations diaboliques terribles qui nous endurcissaient. Ce n’est qu’après avoir été touchés par la grâce de Dieu, que nous pouvons nous détacher de ce groupe satanique.

Lorsque je faisais encore partie du groupe, un membre très important de Boko haram, un certain Shuaib quitta la secte. J’étais parmi ceux qui jurèrent personnellement de l’écorcher vif si nous devions un jour le rencontrer.

J’aimerais dire à mes anciens compagnons de changer leur cœur. J’ai réalisé qu’en tuant les Chrétiens je n’irai pas au paradis, mais en enfer. Et je suis prêt à vivre une vie de Chrétien, à mener une vie au service du Bien».

The illuminati pyramid
La pyramide des Illuminati: la mouvance d’Al Qaïda se retrouve parmi les sectes et groupes terroristes.

Souvent, quand un Musulman se convertit au christianisme, il devient plus serein, plus apaisé et regrette son passé.

Par contre, quand un non musulman se convertit à l’islam, il se transforme en l’un de ses défenseurs les plus zélés et n’hésite pas à prendre les armes, à appeler au jihad, à devenir violent pour imposer sa nouvelle « religion » par la force.

Ce témoignage brut est celui d’un ex-terroriste islamiste, transformé en une machine à tuer par des « religieux » de la « religion » de paix, d’amour et de tolérance. Aucune différence entre ces techniques de conditionnement psychologique, d’anéantissement de toute parcelle d’humanité, de destruction de toute notion de bien et de mal, avec celles utilisées par les communistes et les nazis. Le but est toujours le même : faire d’un individu, de préférence un jeune, un futur zombie-soldat prêt à exécuter tous les ordres, même les plus pervers, les plus cruels, les plus terrifiants en le dépossédant de son âme et de sa conscience.

Éruption volcanique majeure au Kamchatka

Shiveluch volcano 5 aout 2013
Éruption du 5 aout 2013

KAMCHATKA Le volcan actif le plus septentrional de la Russie a projeté des  cendres à une hauteur de jusqu’à cinq kilomètres (trois miles) dans ce pays d’ Extrême-Orient, a rapporté lundi,le département des Situations d’Urgences  . Un  volcan de L’3,283 mètres (10,771 pieds) ,le Shiveluch  avait donné des signes d’augmentation de l’activité en mai 2009 et a été régulièrement vu  crachant des cendres de trois à dix km. « Le nuage de cendres déplacé dans la direction de l’est du volcan ayant contourné les zones résidentielles à une distance de quelque 50 kilomètres [31 miles]», a indiqué le département dans un communiqué. Bien que l’éruption actuelle ne pose pas de menace immédiate pour les colonies voisines, qui ont suivi ,les retombées de cendres pourraient être dangereuses  pour la santé et l’environnement. Les nuages ​​de cendres volcaniques pourraient également constituer une menace pour le trafic aérien, car les minuscules particules causent des problèmes avec des turbines de moteurs d’avions. Il y a plus de 150 volcans du Kamchatka et jusqu’à 30 d’entre eux sont actifs.