L’art et l’histoire:La beauté des oeuvres de Jean-Léon Gérôme

L’ARTISTE

Autoportrait,1886

 

Jean-Léon Gérôme, né à Vesoul en Haute-Saône le  et mort à Paris le , est un peintre et sculpteur français, membre de l’Académie des beaux-arts. Il composa des scènes orientalistes, mythologiques, historiques et religieuses. À partir de 1878, il réalise des sculptures, principalement réalisées en polychromie, ses sculptures représentent souvent des scènes de genre, des personnages ou des allégories.

Jean-Léon Gérôme dans son atelier ,vers1900.

 

Promu grand officier de la Légion d’honneur, Gérôme est distingué lors des différentes Expositions universelles auxquelles il participe et il fait figure de peintre officiel à la fin du xixe siècle. Il devient professeur à l’École des beaux-arts, durant près de quarante années, et forma plus de 2 000 élèves.

Autre photo de l’artiste.

Considéré comme l’un des artistes français les plus célèbres de son temps, Jean-Léon Gérôme est l’un des principaux représentants de la peinture académique du Second Empire. Après avoir connu un succès et une notoriété considérables de son vivant, son hostilité violente vis-à-vis des avant-gardes, et principalement des impressionnistes, le fait tomber dans l’oubli après sa mort. Son œuvre est redécouverte à la fin du xxe siècle et rencontre une postérité inattendue en devenant, entre autres, une source d’inspiration pour le cinéma.


Voici quelques unes de ses œuvres qui m’ont frappées

Napoléon et ses généraux en Egypte

 

Le charmeur de serpents

 

Le prisonnier

 

L’accueuil du Grand Condé à Versailles par Louis XIV
La piscine au Harem

 

Le Combat de coqs

 

Socrates rencontre Alcibiade

 

 

Le Grand Bain à Bursa
Phryné devant l’Aréopage

 

Sculpture en bronze-La fuite en Egypte.
Scènes de bains
Le bain au harem

 

Le Gynecée

 

Bonaparte devant le Sphynx,1865

Cette  dernière toile de l’empereur Napoléon I devant le Sphynx  demeure ma favorite,car elle  inspire la réflexion et l’introspection !

 

 

 

Les traces d’une mystérieuse civilisation retrouvées au fond du lac Titicaca

Il y a plusieurs centaines d’années, l’empire Inca régnait sur l’ouest de l’Amérique du Sud. Une civilisation immense, qui s’est étendue sur toutes les Andes pendant plusieurs siècles. Mais ce que l’on sait moins, c’est que, longtemps avant l’âge d’or des Incas, la zone était occupée par une autre civilisation plus mystérieuse encore. Son nom : l’empireTiwanaku.

Selon les historiens, il aurait atteint à son apogée 10.000 à 20.000 membres. Et, à leur grande surprise, ils ont découvert au fond du lac Titicaca des preuves que cette civilisation pratiquait des rituels religieux. « Notre étude prouve que le peuple Tiwanaku, qui s’est développé sur le lac Titicaca entre 500 et 1.100 après J.-C., était le premier dans la région à offrir des objets de valeur à ses divinités« , rapporte Jose Capriles, anthropologue à l’Université d’Etat de Pennsylvanie.

 

Une société complexe 

Pour les experts, c’est la preuve que la religion existait en cette partie du globe bien plus tôt que ce qu’on pensait. Au milieu des sédiments, ils ont en effet retrouvé des brûloirs à encens en forme de puma avec des fragments de charbon présents sur les débris, ainsi qu’un certain nombre d’ornements en pierre, or et coquillage.

Par ailleurs, leur présence au fond du lac ne serait pas due au hasard. D’après les scientifiques, ces objets auraient été spécialement conçus pour être submergés : « la présence d’ancres près des offrandes suggère que les officiants ont probablement déposé ces objets lors de rituels tenus sur des bateaux« , avance Jose Capriles. 

Selon les chercheurs, ces symboles sont la preuve de l’émergence d’une société complexe. Une société qui pourrait avoir été en expansion, et qui pourrait s’être lancée dans l’exploration des environs. Cinq siècles plus tard, la civilisation Inca aura pourtant pris sa place. Et c’est elle que l’Histoire aura retenu.

La Porte du Soleil

 


Des centaines d’offrandes  fournissent des informations sur la culture Tiwanaku

 

Offrandes Tiwanaku typiques du récif de Khoa.

 

Dans les temps anciens, un état stable sans rituels et sans religion était impensable. Ils ont assumé le rôle d’institutions politiques, y compris la récompense et le châtiment de la population. C’était pareil dans les Andes. Les découvertes du lac Titicaca fournissent maintenant des informations sur Tiwanaku – probablement le premier État de la région. Les chercheurs concluent que, parmi une multitude d’objets de valeur, un récif rocheux près de l’île du soleil au milieu du lac était un centre de culture rituel entre le VIIIe et le Xe siècle. Là, les élites religieuses ont renforcé le pouvoir de l’État émergent lors de cérémonies, comme l’a rapporté l’équipe dirigée par Christophe Delaere de l’Université d’Oxford dans les « Actes » de la National Academy of Sciences ( » PNAS « ).

Les plongeurs amateurs ont découvert le récif une fois

Le lac Titicaca , situé à la frontière du Pérou et de la Bolivie à 3 800 mètres d’altitude, revêt une importance capitale dans la mythologie de la culture inca . Les Incas régnèrent dans la région de 14h à 15h32 environ. Mais beaucoup plus tôt, entre 500 et 1100, le bassin autour du lac était le cœur de l’État de Tiwanaku, dont la capitale éponyme se trouvait au sud du lac. Selon les chercheurs, l’Isla del Sol (île du soleil) était un site religieux central du côté bolivien actuel du lac géant, qui est plus de 15 fois plus grand que le lac de Constance.

Pendant longtemps, les scientifiques ont supposé que la religion avait joué un rôle crucial dans la formation et la consolidation de l’État Tiwanaku. Cependant, pendant longtemps, rien ne prouvait que de tels rituels soutenaient cette théorie.

Le site archéologique du lac Titicaca.

 

En 1977, des plongeurs amateurs japonais ont découvert un récif rocheux au large de la côte nord-ouest de l’île et ont trouvé des brûleurs d’encens et de petits animaux. Sur ce récif de Khoa, de nouvelles expéditions ont été découvertes à la fin des années 80 et au début des années 90, notamment des os, des céramiques et des personnages en or et en argent. Certains d’entre eux venaient de l’époque des Incas, d’autres de l’époque de Tiwanaku. Cependant, une affectation exacte était difficile pour de nombreux objets. En outre, les chercheurs ont supposé que le récif sous les sédiments accumulés trouvait encore beaucoup plus de découvertes cachées. L’équipe autour de Delaere a donc exploré le récif de Khoa depuis 2013 lors d’une autre expédition sous-marine.

Des milliers d’objets sous la surface de la mer

Environ cinq à sept mètres sous la surface de l’eau, les chercheurs ont découvert une richesse d’objets sur une surface de 2 400 mètres carrés: des brûleurs d’encens en forme de puma, des ornements en or, des os de lamas, des oiseaux, des grenouilles et des poissons, des coquillages et plus de 1000 éclats de céramique. Par datation au radiocarbone (C14), les scientifiques ont déterminé l’âge entre environ 800 et 960 – la période d’expansion de l’état de Tiwanaku.

Une communauté bolivienne sur le site archéologique.

Compte tenu de l’abondance de matériel, les chercheurs concluent que des sacrifices d’animaux et des offres de valeur ont été présentés régulièrement. À l’époque, une partie du récif de Khoa était située au-dessus de la surface de l’eau. Le fait que les rituels aient eu lieu à Isla del Sol n’est pas une coïncidence pour les chercheurs: « L’île soleil et plus particulièrement le récif Khoa sont proches du centre géographique du lac », écrivent-ils. « Par conséquent, il n’est pas étonnant que l’élite Tiwanaku ait utilisé cet endroit pour des cérémonies coûteuses et très importantes. » Au cours de ces cérémonies, le feu a probablement été utilisé, car Delaere et ses collègues ont trouvé à plusieurs endroits des restes de charbon de bois.

Le récif comme centre du monde religieux

Alors que l’accès à l’île et au récif était difficile et réservé à un groupe exclusif de personnes, « les habitants des villages environnants auraient pu assister aux cérémonies de loin ». A cette époque, toute la rive du lac Titicaca était densément peuplée. Avec l’aide de ces rituels, la religion a renforcé l’état d’avenir. « La quantité et la qualité des offrandes ont montré que le récif était au centre du monde religieux de cette époque. »

Selon les chercheurs, les religions et les rituels étaient principalement utilisés pour contrôler et manipuler des pouvoirs surnaturels et pour promouvoir la cohésion dans le groupe. Les divinités religieuses ont pris le rôle de « punisseur surnaturel ». Ils devraient inciter la population à coopérer et à respecter les codes moraux. Dans le même temps, les pouvoirs surnaturels pourraient récompenser ceux qui respectent les règles.

Par conséquent, selon les chercheurs, ces rituels ont joué un rôle majeur dans la cohésion du groupe, d’autant plus qu’il n’existait probablement pas d’institutions laïques chargées de faire respecter les normes. À cet égard, les riches offres du récif de Khoa auraient dû contribuer de manière significative au fait que l’état de Tiwanaku autour du lac Titicaca pourrait prospérer et exister. (FSCH / dpa)


Voici quelques artéfacts

 

 

De nombreuses variétés de crânes ont été retrouvé sur le site.

 

De nombreux crânes allongés témoins réels d’une coutume particulière.

DIVERSES PHOTOS

Situation géographique de l’empire Tiwanaku.

 

Le lac Titicaca et la grande cité de Tihuanaco.

 

Photo satellite de la cité de Tihuanaco

 

Des sculptures sur les murs.

 

La Porte du Soleil.
Porte de la Lune

 

Une autre porte de ce qui aurait pu être une cité souterraine!

 

Des ruines grandioses!

 

Tiwanaku vue de Google Map
Une maison en terre cuite.

 


Des plans et une théorie provenant du réalisme fantastique des années « 80

 


Une église aurait été construite sur le site par des Templiers

Photos de vestiges de la présence des Templiers à Tiahuanaco

Croix grecques à Tiahuanaco ( Instituto del Ciencia del Hombre, Buenos Aires. )

Croix latine à Tiahuanaco ( Instituto del Ciencia del Hombre, Buenos Aires. )

apôtre du grand portail de la cathédrale d’Amiens

le moine à Tiahuanaco ( Instituto del Ciencia del Hombre, Buenos Aires. )

cette église fut construite par les templiers après 1250 sur les ruines de l’ancienne ville de Tiahuanaco et les motifs sculpturaux venaient d’Amiens. Vers 1290, les Araucans s’emparèrent de la colonie viking et templière de Tiahuanaco et le chantier s’arrêta. Les survivants quittèrent le Pérou ou se réfugièrent dans les hautes montagnes pour participer par la suite à l’édification de l’empire inca, celui que trouvèrent les conquérants espagnols. Il est fortement probable que les dirigeants du Temple et des moines aient pu établir le lien direct dans la transmission du savoir datant d’avant le dernier grand cataclysme ( – 10 000 environ avant J-C ) par les Egyptiens et par les habitants de la région de Tiahuanaco. Ils ont pu comprendre que les vestiges de ce savoir provenaient de l’Atlantide qui l’avait reçu des colonies de gens venus depuis Vénus dont la colonie originelle se situe justement à Tiahuanaco. Ce qui explique largement que les templiers n’aient pas accordé une importance particulière à la Bible et aux dogmes de l’église romaine rédigés par certains papes. 

source des photos : les templiers en Amériques, Jacques de Maheu, Robert Laffont, les énigmes de l’univers, 1980

 

 

…une histoire à suivre mes ami(e)s!

 

 

Préhistoire:L’Homme de Néandertal aurait été poussé au cannibalisme… à cause du changement climatique

Le passé de nos ancêtres n’était visiblement pas tout rose : d’après une récente étude, l’Homme de Néandertal aurait été poussé au cannibalisme… A cause d’un changement brutal du climat.

C’est une découverte qui fait froid dans le dos. Dans le Sud-Est de la France, des ossements ayant appartenu à Néandertal ont été découverts dans les années 1990, plus précisément sur le site préhistorique de la Baume Moula-Guercy. Ils viennent d’être réétudiés par une équipe de chercheurs du CNRS, et leurs trouvailles lèvent le voile sur un pan bien sombre de l’histoire de nos ancêtres.

Selon les archéologues, ces ossements ont appartenu à deux adultes, deux adolescents et deux enfants ayant vécu il y a 120.000 à 130.000 ans. Et ils montrent des signes clairs de la faim et des traces de brutalité. Pourquoi ? D’après les experts, parce que Néandertal a dû s’adonner au cannibalisme.

Gestes funéraires ou canibalisme?

« Le changement climatique de la période glacière à la dernière ère interglaciaire a été très violent« , confirme le paléontologue Emmanuel Desclaux, chercheur au CNRS. « Je ne parle pas en terme d’échelle géologique, mais à l’échelle humaine. En l’espace de quelques générations, le paysage a totalement changé« .

Les sites connus de colonisation de l’homme de néandertal en Europe.

S’adapter à un changement climatique trop rapide 

Comme le décrivent les scientifiques, en seulement quelques années, notre planète s’est réchauffée et le niveau de la mer s’est élevé. Résultat : les plantes et les animauxse sont modifiés. Les communautés de chasseurs-cueilleurs qui s’étaient parfaitement adaptées aux froids extrêmes pendant des dizaines de milliers d’années, n’étaient plus en terrain conquis.

Divers ossements de néandertal.

« Des marques de découpe sont réparties sur 50% des restes humains, et ce sur l’ensemble du squelette, du crâne à la mâchoire inférieure jusqu’aux métacarpes et aux phalanges« , indiquent les scientifiques. « Aucun des membres retrouvés n’était en relation anatomique avec les autres, ce qui indique que les corps ont été complètement démembrés« .

Dessin d’artiste cherchant à reproduire une femme de néandertal.

Si cette théorie reste à l’état d’hypothèse, elle reste néanmoins probable au vu de ce que l’on sait déjà concernant Néandertal. « Le cannibalisme mis au jour sur le site de la Baume Moula-Guercy n’est pas une marque de bestialité ni de sous-humanité« , expliquent les scientifiques. Selon eux, il aurait probablement s’agit d’un épisode isolé d’endo-cannibalisme, « en réponse au stressnutritionnel dû aux changements environnementaux rapides et radicaux« .


Le changement climatique pourrait avoir aidé Homo sapiens à remplacer Néandertal en Europe

 

Selon une récente étude, l’Homme de Néandertal aurait notamment été victime du changement climatique. Un temps subitement froid et sec aurait eu raison de cet ancêtre alors qu’Homo sapiens serait parvenu à s’imposer en faisant preuve d’adaptation. 

Il y a 40.000 ans, notre cousin Néandertal, dominait en Europe et en Asie avant de s’éteindre. Et ce, quelques milliers d’années seulement avant l’arrivée en Europe de notre espèce, Homo sapiens. Mais comment et pourquoi l’Homme de Néandertal a-t-il disparu ? Le débat divise les scientifiques depuis des siècles.

Certains évoquent une épidémie, d’autres placent la faute sur Homo sapiens… Une récente étude publiée dans la revue Proceeding of the National Academy of Sciences et menée par l’Université de Cologne, en Allemagne, vient aujourd’hui compléter la liste des théories : Néandertal pourrait avoir été victime du changement climatique.

Une meilleure capacité d’adaptation 

En étudiant différentes grottes en Roumanie et en analysant de précédentes données écologiques, archéologiques et climatiques, le Dr. Michael Staubwasser et son équipe ont mis en évidence deux périodes où le climat s’est révélé particulièrement froid et sec : l’une ayant commencé il y a 44.000 ans pour durer 1.000 ans, et une autre ayant commencé il y a 40.800 ans pour durer 600 ans.

Les scientifiques ont ainsi pu constater que l’apparition de ces périodes aux conditions sèches et froides semble coïncider avec le début de la disparition d’artefacts néandertaliens. Et dans le même temps, avec les premiers signes de l’apparition d’Homo Sapiens en France et dans la vallée du Danube.

Selon les chercheurs, le changement climatique aurait remplacé les forêts par des prairies parsemées d’arbustes. Un nouvel environnement auquel Homo Sapiens se serait mieux adapté que Néandertal qui lui, aurait disparu avant que le premier ne s’implante à son tour en Europe.

« Comme il a été souligné dans des études passées, notre espèce n’a pas surpassé Néandertal en faisant preuve de plus d’intelligence. Nous avons simplement survécu« , insiste Rick Potts, paléontologue au Musée d’histoire naturelle de la Smithsonian Institution. Selon cette nouvelle étude, il n’existerait donc aucun lien de cause à effet entre l’arrivée de l’homme moderne et la disparition de Néandertal.

Des interrogations qui demeurent 

A ce stade toutefois, de nombreuses interrogations demeurent comme l’ont souligné les scientifiques : « Nous n’arrivons pas à déterminer si Néandertal a migré après le changement climatique ou bien si l’espèce s’est directement éteinte« , précise le Dr. Michael Staubwasser.

Image associée

Ce n’est pas la première fois que la théorie du changement climatique est explorée et elle peine encore à convaincre tout le monde. Katerina Harvati, une spécialiste de l’Université de Tuebingen en Allemagne non impliquée dans l’étude, a précisé que l’apport de nouvelles données climatiques était utile mais elle a également relevé que le doute demeure quant aux périodes exactes de disparition de Néandertal et d’émergence d’Homo sapiens.

D’autres recherches devront donc être conduites pour percer ce mystère. Si cette nouvelle étude ne répond pas à toutes les questions, elle apporte cependant un « regard rafraîchissant » pour Rick Potts et permet « d’échafauder de nombreuses théories sur les raisons de la disparition de Néandertal« .

Image associée

 

 

 

 

Comment vaincre le stress ? par Boulay Quentin

*Je  me permet aujourd’hui ,de vous présenter un article remarquable de Boulay Quentin que j’estime important pour notre époque!

 

Le stress est un ressenti connu de toutes et de tous à différents niveaux et face à différentes situations. L’idée de cet article est de vous faire comprendre concrètement ce qu’est le stress et de vous présenter les différents moyen d’y faire face pour augmenter considérablement votre bonheur et votre bien-être si vous le combattez en sortant de votre zone de confort.

Nous allons donc aborder, dans un premier temps, le stress sous son angle général, sa définition , ses différentes formes, ses symptômes. Ensuite, vous serez invitez à réaliser un test pour déterminer votre niveau de stress.
En troisième partie, nous étudierons quelles sont les situations qui génère
un fort niveau de stress. Puis nous verrons les remèdes naturels et médicamenteux pour le combattre. 
Et pour finir nous étudierons le stress positif, en quoi il consiste et comment arriver à ce niveau de stress optimale.

Stress : Définition

Le stress (anglicisme) est, en biologie, l’ensemble des réponses d’un organisme soumis à des pressions ou contraintes de la part de son environnement. Ces réponses dépendent toujours de la perception qu’a l’individu des pressions qu’il ressent. Définition Wikipedia

De façon plus personnelle, le stress représente pour moi une réaction du corps à un sentiment de pression, de danger et/ou de difficulté perçu par notre mental. Un état de stress sera donc proportionnelle à la force de croyance de votre mental de cette réalité future.

Le stress expliqué en 2 minutes

Résultats de recherche d'images pour « stress »

Les 3 niveaux de stress

Les différentes études menées sur le stress ont abouti sur 3 différents niveaux de stress présentés ci-dessous.

Le stress aigu :
Le stress aigu représente le niveau psychologique et émotionnel commun d’un fort stress a connotations et conséquences négatives, qui nous pousse à nous renfermer sur nous même , à être agressif ou encore très irritable. C’est le stress le plus puissant mais à son avantage, il est aussi l’un des stress les plus temporels ( 1h , 1 jours jusqu’à semaine )

Le stress chronique :
Le stress chronique connaît les même racines à la différence que ce dernier est souvent présent sur une période plus longue, voir très longue et peut conduire à des burn-out , ou des gros renfermements synonyme d’isolation et de tristesse quotidienne.
Il faut donc ne pas hésiter à consulter un professionnel si vous vous sentez dans cette catégorie de stress. 

( Si vous ne souhaitez pas faire part de vos problèmes à un inconnu, il existe de nombreuses technique dites « du bonheur » que vous pouvez mettre en place à partir de chez vous.  » La gratitude , « l’affirmation de soi » ou encore la répétition d’affirmations positives.. ) 

Le bon stress :
Egalement appelé, « stress positif » , il est le niveau de stress optimal qui liera parfaitement créativité et performance sans nuire à ces deniers par un trop plein de pression.
Il est autrement appelé le « stress des vainqueurs« . Vous retrouverez plus de détails sur ce type de stress et ses bienfaits directement à la fin de cet article.


Alors si nous pouvons définir et caractériser le stress et sa provenance, ne pensez-vous pas que nous pouvons y faire face en utilisant notre mental ? 

C’est bien ce que nous allons étudié aujourd’hui dans cet article :

Comment vaincre le stress ? 

Pour commencer, il faut réussir à définir ce qu’est un état de stress et comment le reconnaître grâce à des sensations ou des émotions.

Stress : Les Symptômes

Il existe énormément de symptômes qui peuvent provenir ou indiquer un état de stress. 

Les symptômes les plus « classiques » du stress

Maux de ventre :
Selon une étude menée par le cabinet de psychologie Canadien, les maux de ventre sont présents dans plus de 74% des cas pour les patients atteint de stress temporel et/ou chronique.

Fatigue :
La fatigue ressentie est l’un des indicateurs principal du stress, il est souvent le premier indicateur d’une situation stressante ou d’un état de stress.

Transpiration :
La transpiration est un classique pour les grands stressé. Dans la majorité des cas, le stress secrète une hormone dans le cerveau qui déclenche la sudation et donc la transpiration naturelle.

Maux de tête :
De la même manière que les maux de ventre, les maux de tête sont régulièrement présents et arrivent souvent lors des situations de stress.

Les autres symptômes possible du stress.

Vertige :
Les vertiges sont des sensations de déplacements dans l’espace, une tête qui tourne, qui finissent souvent par une chute. Ce n’est pas le symptôme principal du stress et il ne revient que dans certains cas de stress poussés. Mais les vertiges peuvent être un gros signal d’alarme. On les appelle « les vertiges d’anxieux », si il vous arrive d’en faire l’avis d’un spécialiste sera important.

Vomissements / Nausées :
Les vomissements sont aussi un symptôme présent dans certains cas de stress, comme les vertiges. Les vomissements ne sont pas obligatoirement présents et révèlent un fort taux de stress.

Angoisse :
Même si les angoisses sont plus un ressenti qu’une sensation de mal-être, un fort taux de stress sur un instant T peut directement créer de l’angoisse, voir même des crises d’angoisses dans certains des cas les plus extrêmes.

Constipation :
Lors d’un stress chronique présent depuis un moment, les intestins peuvent se retrouver perturbé et certains patients atteint de stress régulier peuvent se retrouver de temps à autre constipé.

Perte de poids :
Un stress chronique, ou stress de longue durée peut entraîner à terme à une perte de poids de manière régulière! 
C’est également un symptôme alarmant qui indique qu’il faut que vous consultiez un professionnel ou que vous changiez votre système de croyance par le biais d’exercice de développement personnel.
( Attention , changer ses croyances et son mental n’est pas un travail des plus simple et nécessite du temps !! )

Perte de connaissance :
La perte de connaissance peut être liée avec le malaise ou encore les vertiges

Niveau de stress : Le test

Afin de définir et faire face au stress, selon votre niveau d’anxiété, il est nécessaire de pour voir tester son niveau de stress pour mettre en place les exercices les plus efficaces pour combattre ce dernier. C’est pourquoi je vous ai sélectionné un « test du stress » pour définir si vous y êtes sensibles ou non et surtout à quel niveau!

JE TEST MON NIVEAU DE STRESS

Les situations favorables au stress

Il existe de nombreuses situations fortes en émotion et qui directement ou indirectement augmentent le niveau de stress pour les personnes les plus sensibles. Nous allons les détailler et voir comment on peut passer au dessus de ces dernières.
Et pour contraindre et éviter le stress, le plus important est dans un premier temps d’identifier les facteurs de stress, ce qui permettra par la suite de mettre en place les solutions qui permettront de combattre ce stress.

Au travail

Au travail de nombreux éléments peuvent entraîner du stress, et il convient à chacun de déterminer si ces éléments sont la source de leur stress ou non, en voilà quelques exemples : 
– Les conflits avec les collègues 
– Le sentiments d’infériorité par rapport à ces mêmes collègues 
– La peur de mal effectuer une tâche et/ou de perdre un client important
– Le manque de responsabilité et/ ou le contrôle omniprésent du responsable…

Ce ne sont que 4 exemples parmi l’océan de possibilité de stress issu du travail mais cela permet de vous donner une idée des éléments déclencheurs que l’on recherche pour identifier la provenance du stress.

A la rentrée

Lorsque l’on est enfant ou adolescent, la rentrée scolaire est l’un des moments les plus détesté de l’année. 
C’est le moment par excellence où l’on peut ressentir de la « peur » : La peur de ne pas être dans la même classe que ces ami(e)s, la peur de se retrouver seul(e) -> Elle se résument toutes dans : « la peur de l’inconnu. »

Pour passer le permis, un oral ou un examen

Le stress des examens.. Nous y avons tous, plus ou moins, été confrontés et lorsque l’on est jeune il est difficile de passer au dessus et de prendre conscience que ce n’est « qu »un » examen.
C’est l’une des formes d’angoisses et de peur la plus présente chez les jeunes notamment au niveaux des études du fait du système de notation mis en place par les écoles et l’éducation nationale.


Comment vaincre le stress : Les remèdes ?

Il existe de nombreuses façons de réduire le stress, voir même de le vaincre. Parmi toutes les méthodes, nous pouvons les distinguer en deux parties distinctes : Les remèdes naturels et les remèdes médicamenteux.

Pour vous aider à combattre ce stress et à le réduire à son maximum, nous allons vous présenter ci-dessous l’ensemble des remèdes qui existent et comment ils peuvent vous être bénéfique lors de vos pics de stress quotidien.

Les remèdes naturels

Comment vaincre le stress naturellement ?

La rationnalisation

Pour conclure sur les différentes situations qui génère du stress, la clé pour s’en sortir et être moins impacté reste et restera toujours la RATIONALISATION !! 
Comparez toujours l’épreuve que vous allez affronter à une échelle de la douleur, pour vous faire comprendre à quel point c’est ridicule et à quel point même un échec ne réduira pas votre vie à néant.

Exemple :
Prenez une échelle de 1 à 10 ;
Imaginez que l’on vous coupe tous les membres et disons que cette douleur est classifiée à 9 sur cette échelle ! 
De la même façon, donnez maintenant une note aux sentiments de stress et à la douleur de louper votre examen, d’aller faire sa rentrée ou d’affronter vos collègues en fonction de la note donnée précédemment.

Cet exercice vous permet de vous rendre compte à quel point la vie est douloureuse si nous la voyons douloureuse et il y a de fortes chance que ce petit exercice de rationalisation vous permette de vous épanouir et vous fasse grandement réalisé que ce que vous allez affronter est loin d’être grave et/ou insurmontable.

Huiles essentielles

Les huiles essentielles sont des anti-stress par nature, qu’elles soient à respirer, ou à mettre sur soi! Elles peuvent devenir votre plus fidèle alliée contre le stress et l’anxiété au quotidien. 
Pour aller plus loin, je vous donne les deux types d’huiles essentielles les plus efficace, selon moi, pour vaincre le stress : 
L’Huile essentielle d’orange & L’Huile essentielle de lavande.

Massage / Reflexologie

La réflexologie, ici le massage des mains, permet de calmer le stress de façon radicale, je vous ai sélectionné une vidéo simple et explicative pour soulager votre stress par le biais de cette technique de massage. 
A vous de jouer ! 🙂

*Pour lire la suite de cet article remarquable  de Boulay Quentin voicici le lien que je vous recommande: Comment vaincre le stress

En ce jour dans l’espace! 2 avril 1963: Luna 4 se lance dans une fantastique mission de survol lunaire (vidéo inclus)

Le 2 avril 1963, l’Union soviétique a lancé le vaisseau spatial Luna 4 pour tenter le premier atterrissage en douceur sur la lune. Le lancement a été un succès, mais Luna 4 n’a jamais atteint la Lune.

Résultats de recherche d'images pour « Luna 4 »
Timbre commémoratif du lancement de Luna 4 par l’Union Soviétique.

Un jour après le lancement de Luna 4, il était supposé utiliser ses moteurs-fusées pour l’aider à se diriger vers la lune. Mais il n’a pas été en mesure d’achever cette correction à mi-parcours, car le système de navigation de l’engin spatial fonctionnait mal.

La sonde Luna 4

Les responsables de la mission n’ont pas été en mesure d’orienter l’engin spatial de manière à ce que la combustion du moteur l’envoie dans la bonne direction. Cette erreur a amené Luna 4 à manquer la lune de plus de 5 000 milles. Il s’est retrouvé sur une orbite solaire quelque part entre la Terre et Mars.

 

 

Alerte écologique:Le Canada se réchauffe plus vite que la planète

La calotte polaire artique de plus en plus menacée!

 

 Le Canada se réchauffe deux fois plus rapidement que le reste de la planète et ce réchauffement est «irréversible», prévient un rapport scientifique d’Environnement et Changement climatique Canada.

Image associée

Le réchauffementse produit encore plus rapidement en hiver, ce qui se traduit par davantage de pluie en hiver dans le sud du pays et par moins de glace marine et une fonte du pergélisol dans le nord.

L’Arctique est frappé de plein fouet. On calcule qu’il se réchauffe trois fois plus rapidement que le reste du monde, ce qui veut dire que la plupart des régions marines du Nord canadien pourraient ne plus avoir de glace au moins un mois par année d’ici le milieu du siècle.

Plus de 40 scientifiques ont collaboré à ce rapport. Ils préviennent que les Canadiens devront composer avec dix fois plus de canicules mortelles et deux fois plus de tempêtes extrêmes, si rien n’est fait pour réduire l’accumulation de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Ce rapport, le premier à s’intéresser spécifiquement au Canada, est publié la semaine même où le gouvernement libéral déploie la pierre d’assise de son programme climatique: la taxe sur le carbone.

La ministre fédérale de l’Environnement, Catherine McKenna, assure que l’époque où on polluait librement au Canada est révolue, dépeignant les détracteurs de la taxe sur le carbone comme étant des négateurs des changements climatiques et des sceptiques.

 

 


EN COMPLÉMENT

LE PERGÉLISOL DÉGÈLE, LES LACS NORDIQUES BRUNISSENT

Confiné dans le sol gelé depuis fort longtemps, le carbone organique du pergélisol retrouve sa liberté avec la fonte de la glace qu’il contient. Il fait son chemin jusqu’aux lacs et aux étangs arctiques et subarctiques qui voient leur composition modifiée. Le portrait présenté par une équipe internationale de chercheurs incluant la professeure Isabelle Laurion de l’INRS montre l’influence du dégel du pergélisol sur la biogéochimie des eaux de surface. Publiés dans la revue Limnology and Oceanography Letters, les résultats établissent que le carbone originant du pergélisol est en hausse dans les eaux de ces régions du monde. Ce carbone a la propriété d’être particulièrement absorbant pour la lumière solaire. Ainsi, les eaux s’assombrissent et se stratifient plus efficacement, ce qui affecte plusieurs processus biologiques dans ces systèmes aquatiques.

Les sols de toundra gelés sont un des plus grands réservoirs de carbone organique sur la planète. Avec le réchauffement climatique, le dégel du pergélisol s’accélère et accroît le risque qu’une grande partie du carbone soit libérée dans l’atmosphère sous forme de gaz à effet de serre. Cependant, les effets du dégel du pergélisol sur les étangs arctiques et subarctiques ont été peu étudiés jusqu’ici. À l’aide d’indicateurs chimiques, biologiques, optiques et isotopiques, des chercheurs québécois, danois, finlandais et suédois ont analysé des centaines d’échantillons provenant de 14 régions circumpolaires, allant de l’Alaska à la Russie et de la zone subarctique jusqu’au Haut-Arctique. Ceux-ci ont été prélevés entre 2002 à 2016 dans 253 étangs répartis en fonction de leur exposition au dégel du pergélisol
Malgré la variabilité dans les propriétés limnologiques des systèmes arctiques étudiés, les chercheurs observent clairement l’effet du dégel du pergélisol qui se traduit par de plus grandes concentrations de matière organique provenant des sols du bassin versant.  
« Les étangs arctiques et subarctiques subissent une influence terrestre de plus en plus grande, ce qui se répercute sur la chaîne alimentaire », affirment les auteurs de l’étude.  « Le brunissement de ces étangs entraîne notamment un appauvrissement en oxygène et un refroidissement de l’eau au fond des étangs, qui ont des conséquences importantes sur l’activité microbienne responsable de la production et la consommation des gaz à effet de serre et, particulièrement, sur la production de méthane, un gaz à effet de serre puissant. » 

Le pergélisol risque de libérer du CO2 en quantités gigantesques

 

À cause du réchauffement climatique, le pergélisol arctique pourrait libérer, d’ici 300 ans (cumulés), 10 fois plus de gaz carbonique (CO2) que ne l’a fait l’humanité en 2016. De quoi rendre plus urgentes encore les mesures pour limiter ce réchauffement.

La fonte du pergélisol favorise le réchauffement climatique  Le pergélisol, ou permafrost en anglais, regroupe les sols de notre planète qui sont gelés en permanence. Il est menacé de fonte définitive par le réchauffement climatique. Sa disparition inquiète les scientifiques. Le Cnes nous en dit plus au cours de cette vidéo. 

Les climatologues savent bien que l’une des clés de la prédiction du climat de la Terre passe par la connaissance de toutes les sources et puits de gaz à effet de serre, c’est-à-dire des quantités de ces gaz qui peuvent être émises ou capturées au cours du temps. Ils s’interrogent par exemple à propos du méthane (CH4) qui se trouve sous forme de clathrates en bordure des océans ou encore à propos du gaz carbonique (CO2) qui peut se trouver dissous dans l’océan.

Ce même CO(tout comme le méthane) peut s’accumuler dans les sols, y compris dans les régions arctiques. Comme ces dernières sont en train de se réchauffer, les chercheurs tentent d’évaluer à quel point cela va affecter le climat au cours de ce siècle et des prochains. Il s’agit d’éléments à prendre en compte pour évaluer au plus juste notre futur et le temps qu’il nous est donné pour effectuer une transition énergétique. Celle-ci sera basée sur l’énergie nucléaire et les énergies renouvelables si nous prenons les bonnes décisions.

Une équipe de chercheurs, menée par Nicholas Parazoo, du célèbre Jet Propulsion Laboratory de la Nasa, à Pasadena, en Californie, vient d’ailleurs de publier un article à ce sujet dans le journal The Cryosphere. Il s’agissait d’évaluer la stabilité du carbone piégé dans les pergélisols des régions polaires en Alaska et en Sibérie. Ce travail a conduit à une découverte surprenante qui laisse penser qu’au cours des 300 prochaines années cumulées, du fait du réchauffement climatiqueactuel, jusqu’à 10 fois la quantité de gaz carbonique injectée dans l’atmosphère par l’activité de l’humanité en 2016 pourrait être également libérée.

Image associée

 

 

 

Nouvel Ordre Mondial Totalitaire:Israël dévoile un système mondial de traçage de l’antisémitisme en ligne

 

Israël a dévoilé ce qu’il disait être une nouvelle technologie mondiale de détection de contenu antisémite sur Internet. 

Le logiciel, appelé ACMS, est « le développement le plus avancé au monde en matière de surveillance de l’antisémitisme en temps réel », a déclaré Naftali Bennet, l’un des principaux ministres israéliens, dans un communiqué . 

Selon le ministre israélien, ACMS suit les messages antisémites de manière globale sur les médias sociaux et peut détecter dans quelle mesure ils ont été partagés, qui les partage, et quels villes et pays produisent le contenu le plus antisémite. 

Cela soulève toutefois un certain nombre de problèmes.

Tout d’abord, il est même légal pour Israël de suivre les citoyens d’autres pays, à leur insu et sans leur consentement, puis d’utiliser leurs informations / données / publications et de les utiliser comme bon leur semble. 

Par exemple, où est-il mentionné dans les «termes et conditions» de FB comment Israël est autorisé à espionner et collecter des données sur les utilisateurs de FB?

Mais le problème beaucoup plus vaste est le fait qu’Israël considère presque toute critique d’Israël comme un «antisémitisme». 

Cela signifie que les personnes qui critiqueront Israël de quelque manière que ce soit se retrouveront peut-être suivies par Israël, leurs profils et leurs noms étant sauvegardés et archivés pour être utilisés par Israël à sa guise.


EN COMPLÉMENT

Le plus grand succès de la propagande israélienne à ce jour est le fait qu’il ait réussi à assimiler la critique de l’État d’Israël, l’antisionisme, à l’antisémitisme.

Récemment, même le président français Emanuel Macron a déclaré que « l’antisionisme est la forme réinventée de l’antisémitisme ». 

Ce que Macron, et ceux qui assimilent la critique d’Israël à l’antisémitisme, ne semble pas savoir ou comprendre, c’est que le sionisme, L’idéologie dominante d’Israël est une idéologie politique et n’a rien à voir avec le judaïsme. 

En fait, de nombreux Juifs du monde entier sont opposés au sionisme. Selon Macron, ces Juifs détestent les Juifs, y compris eux-mêmes, car ils critiquent Israël. 

Je sais que cela semble stupide et ridicule, mais voici comment Macron et les gens qui soutiennent ce point de vue pensent la même chose. 

Mais attendez, cela devient encore plus ridicule et stupide que cela.

Selon Macron et Israël, ces Juifs détestent les autres Juifs parce qu’ils critiquent Israël.

Si vous prenez cet «argument» selon lequel les personnes qui critiquent le sionisme / Israël sont anti-sémites et le réduisent à l’ absurde , cela voudrait dire que les personnes qui critiquent les nazis sont anti-allemandes, celles qui critiquent l’URSS sont anti-russes et celles qui critiquent l’apartheid anti-blancs. 

En fait, le sionisme, tout comme l’apartheid, est une forme de racisme et pratique la discrimination raciale. Cela a été reconnu par le monde entier et par l’ONU en 1975 avec la résolution 3379. La résolution de l’ONU «condamnait le sionisme comme une menace à la paix et à la sécurité mondiales et appelait tous les pays à s’opposer à cette idéologie raciste et impérialiste. Détermine que le sionisme est une forme du racisme et de la discrimination raciale « . 

La résolution a ensuite été annulée en 1991, après des décennies de fortes pressions israéliennes et américaines. 

Cependant, il n’en reste pas moins que Sionsim est une idéologie raciste car elle établit une distinction entre un groupe de personnes habitant la même région uniquement en raison de leur appartenance ethnique / race / religion, plaçant ainsi l’un, les Juifs israéliens, entre l’autre, les Arabes palestiniens. 

Au cours des deux dernières décennies, le gouvernement israélien et son appareil de propagande, le tristement célèbre Etat «Hasbara», ont encouragé et lavé le cerveau des gens avec cette idée absurde selon laquelle toute critique d’Israël ou de sa politique, de ses crimes et de son idéologie raciste antisémite.

Selon Macron et Israël, toute critique d’Israël est un « antisémitisme ».

Si vous vous opposez à l’occupation illégale et criminelle de la Cisjordanie par Israël, qui enfreint le droit international et de nombreuses résolutions antérieures de l’ONU, vous êtes alors un antisémite. Si vous mentionnez qu’Israël a tué environ 2 000 Palestiniens lors de la dernière guerre à Gaza, vous êtes un antisémite. Si vous osez mentionner que les Arabes israéliens sont traités comme des citoyens de seconde classe par l’establishment israélien, cela signifie, vous l’avez deviné, que vous êtes un antisémite. Etc…

Si l’on en juge par les propos du président français, les efforts de propagande israélienne ont été un énorme succès, car si le dirigeant de l’un des pays les plus puissants et les plus avancés d’Europe et du monde répète cette absurdité et ce mot d’ordre israélien à propos de «l’anti-sionisme antisémitisme « dans le monde entier, comment cela pourrait-il être considéré comme un succès total du côté de la propagande israélienne.


 

 

 

Le ministre israélien Naftali Bennet dévoile le système de surveillance électronique de l’ antisémitisme.

Israël affirme que le système utilise la  » définition de l’antisémitisme de l’Alliance internationale de la mémoire de l’Holocauste (International Holocaust Remembrance Alliance) « , controversée et problématique, pour la recherche de contenu. langues. 

Le problème avec ceci est que cette  » définition de l’antisémitisme de l’Alliance Internationale de la Mémoire de l’Holocauste  » est un compromis entre la critique antisémite des Juifs et la critique d’Israël. 

Au cours d’ un essai d’ un mois des ACMS, Israël a dit qu’il a détecté un total de 409.000 messages antisémites par 30.000 utilisateurs avec quelques 10 000 messages antisémites et tweets sur une base quotidienne .

Vous pouvez vous attendre à ce que ce nombre augmente de façon exponentielle alors qu’Israël a déclaré qu’il élargirait la « recherche d’antisémitisme » à la quasi-totalité de l’internet. 

En plus du système de surveillance lui-même, Israël exploitera une « salle de guerre » pour analyser les messages « antisémites » et partagera le contenu avec des sociétés Internet afin qu’il puisse être supprimé. 

Israël a également déclaré qu’il travaillerait avec les autorités d’autres pays pour prendre des « mesures concrètes » contre ceux qui, selon Israël, « propagent la haine » sur Internet.

 

Emmanuel Macron et Serges Dassault: le banquier des Rotschild est le grand ami des sioniste en France!

 

Donald Trump l’illuminé khazare et Benjamin Netanyahou deux grands alliés sionistes ,et mafieux!

Le Québec toujours sous contrôle néolibéral: Le ventre plus creux dans un quartier plus riche

Beaucoup de gens en Afrique,en Europe et ailleurs dans le monde ,rêvent d’immigrer au Québec (parfois en ignorant tout du Québec) afin d’améliorer leur vie.Beaucoup ignorent que des milliers de québécois vivent en dessous du seuil de la pauvreté et sont confronté à une misère sérieuse à se nourrir,même au minimum vital.Voici:

 

Des dizaines de personnes ont participé jeudi après-midi (le 28 mars 2019) à une manifestation devant l’École Charles-Lemoyne, dans le quartier Pointe-Saint-Charles, pour dénoncer la fin, en septembre prochain, de cette mesure alimentaire visant à venir en aide aux enfants dont les parents sont moins nantis.

Manifestation du 28 mars 2019

Ce programme disparaît en raison de la modification de l’indice de défavorisation de l’école. Le développement urbain et l’embourgeoisement ont augmenté le niveau des revenus dans l’ensemble du quartier, selon des données de Statistique Canada.

Le comité de gestion de la taxe scolaire de l’île de Montréal a produit en 2018 une carte révisée de la défavorisation à Montréal à partir du nouveau portrait dressé par Statistique Canada.

Marianne Dumas, qui siège au conseil d’établissement de l’École Charles-Lemoyne, que fréquente son enfant, considère qu’il est regrettable de mettre un terme au programme alimentaire, car il répond à des besoins concrets.

« C’est totalement un non-sens. Ce n’est pas parce que tes voisins ont plus d’argent maintenant que toi, que cela a changé quelque chose dans ton portefeuille. Les parents vont devoir continuer à nourrir leur enfant et cet argent, il va falloir qu’ils le trouvent quelque part. L’enfant n’arrêtera pas de manger, mais l’enfant ne va peut-être pas aller au camp de jour cet été, parce que ses parents ont été obligés de le mettre au service de garde », a-t-elle dit.

Mme Dumas

Mme Dumas déplore le fait que les parents seront forcés de faire des choix, avec la nouvelle tarification.

« Avant, c’était 1 $. L’enfant était gardé à l’école. Cela lui permettait de sociabiliser. Cela lui permettait d’être en sécurité, d’avoir un repas chaud. Maintenant, des parents vont peut-être faire le choix de retourner leur enfant à la maison », illustre-t-elle.

À compter de septembre, les parents vont devoir débourser en moyenne cinq dollars pour un repas chaud servi à l’école et trois dollars pour que leur enfant puisse utiliser le service de garde.

La nouvelle mesure affectera 300 élèves inscrits dans deux écoles du secteur, soit 40 % des élèves de l’école primaire Charles-Lemoyne et 33 % des élèves de l’école primaire Ludger-Duvernay, dans le quartier Saint-Henri.

À la Commission scolaire de Montréal (CSDM), on compte huit écoles qui vont perdre le programme alimentaire, alors que quatre établissements scolaires vont y gagner. Au total, 14 écoles sur l’île de Montréal vont voir disparaître la mesure d’accès à un repas et des services de garde.

Répercussions en vue

Camille Trudel

Camille Trudel, chargée de projets à la Corporation de développement communautaire de Pointe Saint-Charles, s’inquiète des répercussions qu’aura la disparition de cette mesure alimentaire.

« À Pointe-Saint-Charles, on est dans un quartier qui est défavorisé, mais aussi qui est considéré comme un désert alimentaire. L’accès à des aliments frais n’est pas évident. Donc, on peut penser que les lunchs n’auraient peut-être pas nécessairement tout ce qu’il faut pour certaines familles, par manque de ressources », avertit-elle.

La présidente de la CSDM, Catherine Harel Bourdon, reconnaît que le portrait de la métropole a beaucoup changé.

« La différence, cette année, c’est qu’il y avait de nouvelles données statistiques du recensement de 2016. Cela a changé grandement entre 2006 et 2016. On se souvient qu’en 2011, c’était le gouvernement Harper. Cela n’avait pas été le même questionnaire. Cela avait été le questionnaire court. Dans le fond, il y a eu dix ans – une décennie – dans les données réelles qui ont été fournies, plus précises. Cela change grandement le portrait de la réalité de Montréal », a-t-elle affirmé.

De son côté, Camille Trudel croit que l’indice de défavorisation est un outil dépassé.

« On aime dire que l’indice n’est pas adéquat pour nos quartiers de plus en plus hétérogènes. Ce n’est pas tant la faute des gens qui arrivent dans le quartier que de la façon dont l’indice est formulé. En fait, il fausse les données. Il dit que finalement, on devient de plus en plus, selon eux, homogène. Donc, les familles sont de moins en moins pauvres, ce qui n’est pas le cas. Il y a des familles plus riches, des familles plus pauvres », souligne-t-elle.

Un programme universel réclamé

Catherine Harel Bourdon

Catherine Harel Bourdon réclame une mesure d’aide alimentaire universelle de Québec.

« Nous, ce qu’on demande, c’est d’avoir une cantine pour tous, vraiment une cantine universelle le midi comme [il y a dans] plusieurs pays de l’OCDE. Si ce n’était pas possible de le faire, il faudrait cibler les enfants défavorisés plutôt que juste cibler les écoles défavorisées. C’est cela, l’enjeu principal. On demande au gouvernement du Québec de financer plus largement les services alimentaires », réclame-t-elle.

La chargée de projets à la Corporation de développement communautaire de Pointe Saint-Charles appuie cette idée.

« On demande que les quatre paliers, CSDM, municipal, provincial et fédéral s’assoient ensemble pour développer une politique alimentaire universelle, que tous les enfants dans toutes les écoles aient accès à un repas », indique Camille Trudel.

Mme Harel Bourdon assure que la CSDM est à la recherche d’une solution de rechange. Elle souligne que son organisation va rencontrer prochainement divers organismes à ce sujet.

« On est en train de regarder nos services alimentaires, mais nos ressources sont limitées. On ne peut pas non plus déshabiller Paul pour habiller Jacques. Il y a quand même un enjeu interélèves, interécoles. On va regarder ce qu’on est capable de faire dans les budgets qu’on a. Mais, on ne pourra pas compenser à la même hauteur d’un repas pour tout le monde », a-t-elle prévenu.

De son côté, le ministère de l’Éducation n’interviendra pas. Il soutient avoir investi 60 millions de dollars supplémentaires dans le budget pour soutenir les élèves de milieux défavorisés, à même une enveloppe de 125 millions sur cinq ans consacrée à la réussite scolaire.

EN CONCLUSION

Depuis la dernière élection au Québec,beaucoup de gens ont cru qu’en remplaçant le parti politique au pouvoir (…par des bulletins de votes  douteux ) qu’ils avaient réglé le problème lié à la corruption politique sur laquelle tout le système néolibéral s’est construit!

La majorité des gens en âge de voter me donnent l’impression de dormir au gaz et ne cherchent aucune solution.Tous semblent penser  que les hauts-fonctionnaires sont devenus honnêtes parce que les libéraux ont été chassé du pouvoir politique,mais je vous signalais déjà avant l’élection du 1 er octobre 2018  que  le choix  du premier ministre avait  déjà été fait et que la famille Desmarais ,alliée au crime organisé, avait dévolu son choix sur la Coalition Avenir Québec,à défaut de ne plus pouvoir continuer  de maintenir  Philippe Couillard au pouvoir.

Il est clair que les libéraux étaient devenu encombrant ,surtout depuis la Commission Charbonneau.Tôt ou tard ,le Peuple Québécois aurait fini  par réclamer ce qui serait devenu impératif:la Justice!

Mais comme nous le voyons,l’un des  éléments fondamentaux  que la Coalition Avenir Québec réclamait durant la campagne électorale,était la remise des sommes d’argent payées en trop par les  familles québécoises en versement de leurs comptes d’électricité à l’Hydro Québec et François Legault,leur chef,a refusé de remettre ces milliards détournés une fois au pouvoir!

Donc le gangstérisme et le crime organisé  gèrent  le gouvernement du Québec! …Rien n’a changé!

Comme je l’ai toujours dit et écrit: si voter changerait quelque chose,on l’aurait déjà  aboli!

Réveillons-nous!…car il est presque trop tard !

Seule la désobéissance civile peut nous permettre de remplacer ce système,mais pour le remplacer il faut avoir le COURAGE de l’abattre dabord!

 

Le silence médiatique est gardé sur les milliers de femmes musulmanes violées, torturées et assassinées dans des prisons syriennes

Où sont les médias, l’ONU, les groupes de «droits de l’homme»?

  • La situation des femmes palestiniennes en Syrie est une question qui ne semble pas déranger les dirigeants palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza. Ces dirigeants sont trop occupés à se battre et à inciter à la violence les uns contre les autres, contre Israël et les États-Unis. Ils ont complètement oublié les souffrances de leur peuple dans un pays arabe comme la Syrie.
  • Ces femmes, victimes de viols et de diverses formes de torture dans les prisons syriennes, sont les victimes de dirigeants palestiniens défaillants qui semblent se soucier uniquement de conserver leurs comptes en banque et leurs emplois.
  • Pas un seul responsable du Fatah ou du Hamas – ni des Nations Unies ni des soi-disant groupes de défense des droits de l’homme occidentaux – ne s’est prononcé contre le sort des femmes palestiniennes en Syrie. Pourquoi devraient-ils, alors que tout ce qu’ils font la plupart de leur temps est de se jeter de la boue tout en continuant à inciter leur peuple contre Israël et les États-Unis?
En Syrie,la prioson de Sadnaya est la pire horreur inimaginable conçue par la dictature du régime Assad.

 

 

Pour les femmes palestiniennes en Syrie, il n’y avait aucune raison de célébrer la Journée internationale de la femme, un événement commémoré dans le monde entier plus tôt ce mois-ci. Un rapport publié par une organisation de défense des droits humains, le Groupe d’action pour les Palestiniens de Syrie, a révélé que, dans de nombreux pays, les femmes étaient incarcérées dans des prisons syriennes détenues dans des conditions difficiles.

Selon le Groupe d’action pour les Palestiniens de Syrie, les femmes palestiniennes ont été arrêtées par les autorités syriennes après le début de la guerre civile dans ce pays en 2011. « Les autorités de sécurité syriennes continuent de détenir des dizaines de femmes réfugiées palestiniennes depuis le début de la guerre en Syrie « , a déclaré le Groupe . Les chercheurs du groupe ont déclaré avoir été en mesure de documenter les cas de 107 femmes palestiniennes toujours en détention; 44 de la région de Damas, 12 de la ville de Homs, quatre de la ville de Daraa et 41 de différentes régions de la Syrie.

Parmi les femmes détenues sont des étudiants universitaires, des militants et des mères, dont certains, rapport ajouté , ont été incarcérés avec leurs enfants. Les « témoignages de certaines femmes qui ont été libérés de prison confirment qu’ils avaient été soumis à diverses formes de torture aux mains des agents de sécurité syriens, » le rapport dit . « Il est à noter que les femmes palestiniennes en Syrie ont été arrêtées, enlevées, tuées et handicapées, à la suite du conflit en Syrie qui a éclaté en mars 2011 ».

Image associée
La pédophilie fait déjà partie de la culture de l’Arabie Saoudite.

Un autre rapport du même groupe a révélé que depuis 2011, 34 femmes palestiniennes sont décédées dans des prisons syriennes des suites de la torture. Au total, 570 Palestiniens, y compris des femmes, des enfants et des personnes âgées, sont morts dans les prisons syriennes depuis le début de la guerre civile, a indiqué le rapport .

Une autre statistique a montré qu’un total de 484 femmes palestiniennes ont été tuées en Syrie au cours des combats entre les différentes parties rivales: 240 en raison des bombardements, 68 en raison d’ un manque de soins médicaux et le blocus imposé par l’armée syrienne sur la Le camp de réfugiés de Yarmouk près de Damas, 28 par balles tirées par des tireurs isolés, 37 dans des explosions de bombes, 24 par fusillades, 26 par noyade et cinq qui ont été sommairement exécutés sur des places publiques.

Selon le Groupe, un total de 3920 Palestiniens ont été tués en Syrie depuis le début de la guerre civile en 2011. Un autre 317 Palestiniens ont disparu, alors que les Palestiniens 1734 sont détenus dans différentes prisons appartenant au gouvernement syrien.

Une multitude d’enfants sont nés dans les prisons d’Assad,en Syrie.

Un rapport récent de l’agence de presse turque Anadolu a révélé que des femmes syriennes étaient également torturées et violées dans des prisons syriennes. Anadolu a déclaré que 13 500 femmes détenues par les autorités syriennes ont été soumises à la torture et à des viols en prison. Selon le rapport, 7 000 femmes sont actuellement détenues dans des prisons syriennes.

Deux dictateurs qui se protègent mutuellement:Vladimir Poutine et Bachar Al-Assad.

Une ancienne détenue qui s’est identifiée sous le nom de Rana a déclaré que pendant qu’elle était en prison, les agents de la sécurité syriens ont brûlé vif une femme et sa fille qui étaient détenues dans une cellule voisine. Elle a rappelé que deux autres femmes de la ville d’Alep avaient été violées par des gardiens de prison. Elle a déclaré qu’elle avait elle-même été détenue dans une petite cellule avec 15 autres femmes qui avaient été soumises à diverses formes de torture.

Il y a deux ans, une femme palestinienne de 18 ans qui s’identifiait comme Huda se plaignait d’ avoir été violée à plusieurs reprises alors qu’elle était détenue dans une prison syrienne. Elle a déclaré avoir été arrêtée par des membres du groupe terroriste palestinien Popular Front-General Command, une milice qui travaille avec les autorités syriennes, à l’entrée du camp de Yarmouk où elle vit. Avant que Huda ne soit livrée aux Syriens, ses ravisseurs palestiniens l’ont torturée ainsi que trois autres femmes palestiniennes qu’ils avaient arrêtées.

« Les interrogateurs [syriens] m’ont interrogé sur l’identité des femmes et des hommes dans le camp de Yarmouk … Quand j’ai nié les connaître, ils m’ont battue et m’ont électrocutée. J’ai également été violée pendant 15 jours. violée plus de 10 fois par jour par différents officiers et gardes « .

Dans son témoignage , Huda a déclaré qu’elle était tombée enceinte à la suite du viol, mais avait fait une fausse couche en la battant.

«Je saignais beaucoup et je perdais connaissance… Le viol de femmes détenues était très courant. Une femme a tenté de se suicider à plusieurs reprises et elle se frappait la tête contre le mur de la cellule. Chaque fois, elle perdait conscience pendant des heures . « 

Selon Mme Huda, au cours de son incarcération, elle a été témoin d’ une femme de 20 ans qui était également tombée enceinte après avoir été violée à plusieurs reprises:

« Après avoir accouché, elle ne pouvait plus tolérer de voir le bébé ou de le garder près d’elle dans sa cellule … Elle ne pouvait pas supporter d’entendre les pleurs du bébé, alors elle a essayé de le tuer pour qu’elle ne le voie plus. Quelques jours plus tard, un gardien de prison est venu et a emmené le bébé. « 

La situation des femmes palestiniennes en Syrie est une question qui ne semble pas déranger les dirigeants palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza. Ces dirigeants sont trop occupés à se battre et à inciter à la violence les uns contre les autres, contre Israël et les États-Unis. Ils ont complètement oublié les souffrances de leur peuple dans un pays arabe comme la Syrie.

Résultats de recherche d'images pour « situation des femmes musulmanes violées et torturées dans les prisons en Syrie »

Au cours des deux dernières semaines, la rivalité entre la faction Fatah au pouvoir en Cisjordanie et le Hamas à Gaza semble avoir atteint un nouveau sommet, en particulier après que le Hamas aurait brisé les os de dizaines de partisans du Fatah et de responsables dans la bande de Gaza .

Le Hamas a accusé le Fatah d’être derrière les récentes manifestations contre les difficultés économiques qui ont balayé la bande de Gaza. Dans le cadre de ses efforts pour réprimer les manifestations, le Hamas a envoyé ses agents de sécurité dans les rues pour casser les bras et les jambes de nombreux manifestants. Une des victimes était Atef Abu Seif, le porte-parole du Fatah dans la bande de Gaza, qui a été kidnappé et sévèrement battu. Il reste dans un état grave, les bras et les jambes cassés. Le Fatah dit que le Hamas était derrière l’attaque.

Les responsables du Fatah ont réagi à la répression exercée par le Hamas en appelant le Hamas une organisation terroriste et en comparant ses forces de sécurité à la police secrète de l’Allemagne nazie, la Gestapo. Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a également réagi avec fureur face à la répression de ses partisans dans la bande de Gaza. Le Hamas, a- t- il dit , « se retrouvera dans la poubelle de l’histoire ».

Plus de 13,000 femmes syriennes ont été assassinées en 3 ans.

Pour les femmes palestiniennes en Syrie, le différend en cours entre le Fatah et le Hamas est la dernière chose dont elles semblent se soucier. Ces femmes, victimes de viols et de diverses formes de torture dans les prisons syriennes, sont les victimes de dirigeants palestiniens défaillants qui semblent se soucier uniquement de conserver leurs comptes en banque et leurs emplois. Pas un seul responsable du Fatah ou du Hamas – ni des Nations Unies ni des soi-disant groupes de « défense des droits de l’homme » – ne s’est prononcé contre le sort des femmes palestiniennes en Syrie. Pourquoi devraient-ils, alors que tout ce qu’ils font la plupart de leur temps est de se jeter de la boue tout en continuant à inciter leur peuple contre Israël et les États-Unis?

Un article de Bassam Tawil (quelque part au Moyen Orient)

 

 

L’exode accompagnée par les enfants ,devient la dernière voie de salut!

 

 

De fantastiques photos d’épaves marines

De nombreuses épaves gisent au fond des mers,témoignages  troublant de l’évolution des moyens de  transport à  travers les siècles de l’Humanité.

Rendues au fond des eaux,elles deviennent les lieux d’éclosion d’une multitude de poissons,mollusques marins,étoiles de mer,algues,etc 

 

 

Une épave de bateau dans la mer Rouge, au large de la côte égyptienne.

 

La carcasse d’un avion aux Palaos.

 

 

L’épave du SS Thistlegorm, un navire marchant de la flotte britannique, au fond de la mer Rouge.

 

Il y a même des motocyclettes sur l’épave du SS Thistlegorm.

 

L’épave du HMS Prap, un navire de la flotte thaïlandaise, au large de Chumphon, en Thaïlande.

 

Un bateau gisant sur son flanc, au fond de l’eau, près de l’île Grand Bahama, aux Bahamas.
Un bateau-remorqueur près de Curaçao, une île des Caraïbes qui fait partie des Pays-Bas.

 

 

L’épave d’un navire de sauvetage pour sous-marins, l’USS Kittywake, au nord de Seven Mile Beach, sur l’île de Grand Cayman.

 

 

Une épave de navire dans la mer Rouge.

 

Une épave échouée sur le récif de Kuda Giri, dans l’atoll Ari, un atoll des Maldives.

 

Un plongeur nageant au-dessus d’une épave à Lang Tengah Island, à Terengganu, en Malaisie.

 

Un bateau échoué au fond de l’eau, au large de Singapour.

 

L’épave d’un Aichi E13A1-1 ou d’un Jake, un hydravion triplace de reconnaissance lointaine japonais de la Seconde Guerre mondiale, en Micronésie.

 

L’épave du HMAS Cerberus à Half Moon Bay, en Californie.

 

Un hydravion japonais Jake, abattu lors de la Seconde Guerre mondiale, au fond du lagon des Palaos.

 

Un avion échoué au large de la Turquie.

 

Une épave d’avion, près d’Akdeniz, en Turquie.

 

Les restes de P38, des avions de chasse américains de la Seconde Guerre mondiale, au large de la Côte d’Azur.

 

Un banc de carangues gros-yeux passe devant l’épave du Ray of Hope, au large de Nassau, aux Bahamas.

 

Un plongeur explore une épave au fond de la mer Méditerranée, près de Malte

 

L’épave du Giannis D au fond de la mer Rouge.

 

Une épave dans la mer Rouge, en Égypte.

 

La proue d’un navire échoué au fond de la mer Adriatique, en Croatie.

 

Une épave au large de Lang Tengah Island.

 

Un petit bateau échoué au large des Bahamas.

 

Un navire au large de Nusa Penida, une île indonésienne.

 

Des rémoras s’attachent à la coque d’une épave dans le lagon de Beqa, dans les Fidji.

 

L’épave du Doc Polson à Grand Cayman, dans les îles Caïmans.

 

L’épave de Mr. Bud, un ancien crevettier qui s’est échoué au large de l’île de Roatán, au Honduras, aujourd’hui devenu un site de plongée.

 

La carcasse d’un DC-3, un avion de transport bimoteur à hélices, dans la mer Méditerranée, au large de Kas, en Turquie.
À l’intérieur de l’épave du DC-3.

 

L’épave de l’ARM General Felipe Xicotencatl (C53) à Cozumel, au Mexique.

 

L’ancre du Seydlitz, un navire de combat allemand, au large des Orcades, un chapelet d’îles en Écosse.

 

Un avion gisant au fond de l’eau à Nassau, dans les Bahamas. Cette épave figure dans le film Jaws 4.

 

L’épave d’un remorqueur au large de Curaçao, une île des Caraïbes.

 

Une rascasse nage au-dessus d’une épave de navire dans l’océan Indien, au large de la côte des Maldives.

 

L’épave du Pelicano au fond de la mer des Caraïbes, près de Playa Del Carmen, au Mexique.