Nouvel Ordre Mondial:Donald Trump agit sous l’influence d’une dangereuse secte juive

Michael Berg, 32 ans, membre dévoué de la secte  Chabad [1] depuis quatre ans, croit que la vision démente de ce culte de l’hégémonie juive mondiale est derrière le Nouvel Ordre Mondial. Avec Trump et les membres de Chabad, Jered et Ivanka Kushner, à la Maison Blanche, Chabad est en mesure de provoquer le cataclysme prophétisé par cette secte qui marquera le début de leur domination messianique. La récente livraison par Trump d’armes nucléaires à Israël [2], ainsi que sa reconnaissance de Jérusalem comme la capitale des Juifs n’en sont que les prémisses.


Laissons parler cet homme:

 

Je suis né en Israël en 1985. Mes parents sont des juifs européens (les ancêtres de mes parents avaient une histoire en Allemagne depuis le Moyen Âge.)

Physiquement, ma famille et moi ne ressemblons pas à des juifs «typiques» – je ressemble à une ethnie allemande, c’est-à-dire une peau blanche, des yeux bleus, des cheveux blonds. Physiquement, je ressemble à une personne blanche normale d’origine nord-européenne («aryenne»).

à droite : Le soutien de Trump,
le milliardaire Sheldon Adelson

 

Pourquoi c’est important? C’est important car le racisme juif contre les gentils ne concerne pas tellement le racisme biologique (la haine des Gentils parce qu’ils sont physiquement différents des Juifs). Il y a des Juifs de toutes les formes et de toutes les couleurs. Le racisme juif est un racisme d’ordre spirituel : une croyance que les juifs ont une âme supérieure à celle des non-juifs et que les non-juifs ont des âmes sataniques. Cela signifie que tous les Juifs religieux, indépendamment de leurs couleurs et de leur pays d’origine, considèrent les non-Juifs comme «inférieurs» simplement parce qu’ils ont fini par croire que les non-Juifs ont des âmes sataniques.

Les membres de la secte juive Chabad croisent leurs mains de la même manières que les dirigeants d’autres sectes sataniques illuminati.

Dans cet article je veux vous parler de mon expérience et de ma compréhension de la religion juive en général et du culte raciste « Chabad » en particulier.

COMMENT j’ai fait partie de CHABAD

Tout a commencé à l’âge de 20 ans. À l’époque j’étais un Juif religieux mais je ne faisais pas partie de Chabad. Puis en 2005, lors d’une visite à New York, j’ai rencontré un émissaire de Chabad qui m’avait présenté au mouvement. Il m’a demandé si je pouvais visiter le « 770 » à Brooklyn NY. Je l’ai fait. J’ai pris part dans leurs rituels et réunions et au cours des 4 prochaines années, je suis devenu un adepte fanatique de Chabad.

 Nous avions l’habitude d’avoir des réunions dans lesquelles nous avions discuté de la venue du Messie Juif et du monde futur comme envisagé par Chabad et la religion juive – un monde où les Juifs sont les maîtres suprêmes de la Terre et où chaque Juif individuel a jusqu’à 2.800 des esclaves gentils (i.e. non juifs), un monde où la seule raison d’être des non-Juifs est de SERVIR les Juifs. D’un autre côté, les Juifs sont considérés comme le «Siège de Dieu».

C’est quoi  CHABAD ?

– A mon avis, non, il y a quelqu’un au-dessus d’eux. Tout comme les communistes, capitalistes. Soviétiques et Américains. Ils travaillent pour la même équipe. Chabad est juste un autre instrument utilisé par le sionisme international et le illuminati NWO pour faire avancer le programme du NWO. Ils servent de pont entre les Juifs et leurs alliés non juifs du monde entier pour faire avancer le programme de la NWO. Ils travaillent pour les Rotschild et les banquiers internationaux. Le Chabad est utilisé comme instrument par le NWO. Un instrument qui ressemble beaucoup à la franc-maçonnerie. Ils répondent tous aux  Rotschilds et à la mafia illuminati mondialiste.
Voici la famille chabad de Donald Trump.

Je vais décrire Chabad de la façon dont je le vois compte tenu de mon appartenance passée. Chabad est une organisation raciste – un culte missionnaire suprématiste juif dont le but principal est la supériorité totale juive sur les «Goyim» (i.e. les Gentils, les non-juifs) et leur asservissement.

Son commandement central accomplit le « Breaking Through », c’est-à-dire percer avec des découvertes importantes afin d’assoir la domination des sionistes sur le monde .

Les Chabad forment leurs jeunes à être des émissaires quand ils grandissent. « Être un émissaire» dans la terminologie  de Chabad signifie diffuser et inculquer leur idéologie raciste aux juifs du monde entier,  en particulier à ceux qui ne pratiquent pas le judaïsme. Ils apportent un soutien idéologique et moral à l’Agenda mondialiste sioniste.

Ils voient l’asservissement des «Goyim» à travers les banques juives internationales et la politique internationale comme servant leurs prophéties messianiques – un monde futur où le NWO (New World Order, Nouvel Ordre Mondial) juif contrôle toutes les nations du monde.

Sous la direction de leur chef, le rabbin Menachem Mendel (1902-1994), le mouvement établit un réseau de près de 4.000 institutions qui fournissent un soutien religieux, social et idéologique aux juifs dans plus de 1.000 villes couvrant 100 pays, y compris tous les États américains.

 

LES JUIFS SONT DIEU. LES GENTILS SONT DES INSECTES DONT LA SEULE RAISON D’ÊTRE EST DE SERVIR LES JUIFS OU DE MOURIR

Selon Chabad, les Juifs eux-mêmes sont « Dieu ». L’usure est autorisée et encouragée contre les non-Juifs (c’est le motif des banquiers du NWO). Le livre du mouvement de Chabad « The Tania » parle des Juifs étant Dieu sur Terre et des non-Juifs comme n’étant rien d’autre que des animaux  inférieurs sans âmes. S’ils ont des âmes, leurs âmes sont démoniaques et sataniques et proviennent du « Klipot A’thmeot », c’est-à-dire des sphères impies ou du « Sitrha Achra ». [3]

Aux yeux des Chabad, les gentils sont des animaux sans âmes. L’Âme Juive est Dieu incarné. Chaque Juif est un « Dieu » en chair.

L’univers entier comprenant les milliards de galaxies, étoiles et planètes a été créé uniquement pour les Juifs et par le dieu juif YHVH qui est en fait une manifestation du peuple juif lui-même. Un ongle du doigt d’un Juif vaut plus que l’ensemble des populations non-juives du monde entier (ce qui inclut les Européens, les Musulmans, les Asiatiques et les Africains) selon Chabad …

L’AGENDA DU NWO

Chabad n’est rien de plus qu’une manifestation du racisme juif qui alimente le programme du NWO. 

Le fondateur et ancien Premier ministre israélien, David Ben Gourion, envisageait les Juifs comme étant au centre du rêve du gouvernement unique mondial (Illuminati Satanique NWO). Ce sera l’accomplissement des promesses de la Bible où les Juifs seront les contrôleurs et les dirigeants de toutes les nations du monde dans le temps  à venir.

La Cour Suprême de Jérusalem avec la pyramide des Illuminati et la marque de « l’œil qui voit tout » a été construite pour soutenir ce programme tel que Ben Gourion l’avait envisagé:

« A Jérusalem, les Nations Unies (les vrais Nations Unies, et non pas l’ONU actuelle) construiront un sanctuaire des prophètes au service de l’union fédérée de tous les continents, ce sera le siège de la Cour suprême de l’humanité, pour régler toutes les controverses entre les continents fédérés, comme prophétisé par Isaïe … « 

Devinez qui a financé et construit la » Cour suprême « ? Les contrôleurs des banques du monde, c’est-à-dire les Rothschild bien sûr!  

L’ordre du jour raciste et suprématiste juif est flagrant devant vous  … C’est aussi simple que 2 + 2 = 4.

La cabale et le satanisme sont des moyens d’affaiblir leurs pays hôtes afin qu’ils puissent plus facilement contrôler ces nations en les avilissant. C’est ainsi qu’ils maintiennent leur monopole de l’argent – en brisant la race, la nation, la famille (hétérosexualité) et la croyance en un but spirituel supérieur à la vie (c’est-à-dire Dieu – pas la religion!). Ainsi nous devenons plus matérialistes et moins spirituels (regardons l’art moderne par exemple) et sommes alors plus facilement contrôlés et réduits en esclavage par eux comme les gens qui ont une vie dépourvue de sens ne se défendent pas et ne ripostent pas. C’est l’Œil de Sauron. L’œil qui voit tout. « Un réseau pour les gouverner tous » …

POURQUOI J’AI QUITTÉ  CHABAD ET LAISSÉ LE JUDAÏSME DERRIÈRE MOI ?

J’ai quitté Chabad parce que j’avais une expérience qui me faisait sentir au cœur de mon être cette haine du Chabad et du Judaïsme (ou l’Islam et ISIS pour cela aussi) Cela ne vient pas de Dieu mais de l’ego et des peurs de l’homme.

J’ai quitté Chabad à cause d’un éveil spirituel que j’exposerai dans mon prochain article. En attendant, j’espère que les Européens blancs et ceux qui sont contre le génocide par les Blancs comprennent que la seule raison pour laquelle la race blanche est attaquée aujourd’hui est qu’elle développe et diffuse la seule et ultime idéologie raciste sur la planète: le Judaïsme.

NOTES

[1] D’après Wikipédia :

Le hassidisme H’abad ou Chabad ou de Loubavitch  est l’une des branches principales du hassidisme contemporain.

Le hassidisme Habad acquiert sous l’impulsion de Menachem Mendel Schneerson, le septième et dernier rebbe de la dynastie, une importance sans précédent au sein du judaïsme orthodoxe : Habad développe des institutions dans environ 950 villes à travers le monde et, au début du XXIe siècle, on estime le nombre de ces institutions à 3.300. Réparties dans 75 pays. En 2007, 1.350 établissements ont été répertoriés dans l’annuaire Habad.

« Ayant passé de nombreuses années au sein de la communauté Loubavitch, je peux objectivement affirmer que Loubavitch est une secte. Non seulement cela, mais c’est également la plus dangereuse des communautés hassidiques au niveau idéologique. Comme le disait le Rov Elazar Shach, qui fut un rabbin Litvaq qui combattit Loubavitch toute sa vie, « Quelle est la religion la plus proche du Judaïsme, qui ressemble au Judaïsme, mais n’est pas du Judaïsme ? Loubavitch ! ». Restez bien loin de cette secte ! »  Méqor Hayîm

[2] USA. La panne gigantesque d’Atlanta Airport a été provoquée pour dissimuler la livraison d’armes nucléiares à Israêl

[3] Qliphoth, kliffoth, klippot ou kellipot (Heb. קליפות qelippot; littéralement pelures, coquilles, enveloppes 1), sont des forces maléfiques mises en relation et en opposition par rapport aux sephirots dans la kabbale. L’ensemble des Qliphoth est aussi nommé arbre de mort par opposition à l’arbre de vie. Dans certains traités kabbalistiques, cet ensemble de représentations spirituelles impures est également appelé Sitra Ahra (Araméen סטרא אחרא, littéralement l’« Autre Côté » opposé à la sainteté représentée par les Sephiroth).


EN COMPLÉMENTAIRE

USA,le 17 décembre 2017: La « fausse panne » gigantesque d’Atlanta Airport a été provoquée pour dissimuler la livraison d’armes nucléaires à Israël

 

L’aéroport international Hartsfield-Jackson d’Atlanta (ATL) a été complètement fermé pendant 11 heures ce dimanche 17 décembre laissant des dizaines de milliers de passagers à l’aéroport le plus fréquenté au monde. Pourtant, au cours de cette fermeture, la piste 9R-27L de 2743 mètres de catégorie III a été ouverte à l’atterrissage d’un Boeing 747-412F appartenant à Cal Cargo Airlines, filiale du MOSSAD israélien.  Ensuite, un convoi de 3 gros véhicules fortement gardés ont monté à bord de cet avion,  qui a été autorisé à décoller. C’était le SEUL avion à atterrir et à décoller  pendant cet arrêt total de l’aéroport. Il transportait une livraison d’ogives nucléaires, cadeau de fin d’année de Trump à Netanyahou, après celui de Jérusalem. Jusqu’où ira-t-il ?

Or le Boeing 747-412F appartenant à Cal Cargo Airlines a déposé un itinéraire de vol international de Tel-Aviv à Mexico, puis de Mexico à Atlanta. Cal Cargo Airlines est une compagnie de transport aérien israélienne spécialisée dans le transport de marchandises non standard telles que les marchandises dangereuses. Le leadership de l’entreprise a également des liens clairs avec le gouvernement israélien. Cela inclut son vice-président, M. Muli Ravini, qui était auparavant assistant du directeur général du ministère des Finances en Israël.

Encore plus suspect,  Cal Airlines possède une autre entreprise connue sous le nom de LACHS (Liège Air Cargo Handling Services), qui est basée à Liège en Belgique. D’anciens responsables du gouvernement israélien siègent au conseil d’administration de LACHS. (Source: “Board of Directors“, Liege Air Cargo Handling Services, December 20, 2017.). Plus important encore, LACHS se targue de pouvoir charger et décharger des avions sans la présence d’un agent américain des douanes. En d’autres termes, personne en dehors des employés de l’entreprise n’était au courant de ce qu’il y avait à l’intérieur de l’avion au moment où il atterrissait ou décollait de l’aéroport.

 

Or, dix jours auparavant, c’est-à-dire le 7 décembre, un vol exactement similaire, le Flight 4X-ICB de Cal Cargo Airlines a quitté Tel-Aviv, a atterri à Mexico, puis s’est envolé vers Atlanta. Lors de son atterrissage, un «feu d’essai» a éclaté à l’aéroport international Hartsfield-Jackson d’Atlanta, et les autorités ont déclaré que c’était «seulement un exercice» car la fumée avait noirci la ligne d’horizon des villes avoisinantes.

La fumée s’élève de l’aéroport international Hartsfield-Jackson Atlanta lors d’un exercice, le jeudi 7 décembre 2017. Les autorités affirment qu’un exercice d’entraînement de routine près de l’aéroport le plus achalandé du monde, à Atlanta, a produit un panache de fumée noire et lourd s’élevant au-dessus de la ville et visible sur des kilomètres. L’aéroport est le plus achalandé au monde dessert plus de 104 millions de passagers par an.

 

Donc, le 17 décembre, le vol 4X-ICB de Cal Cargo Airlines atterrit à nouveau à l’aéroport international Hartsfield-Jackson d’Atlanta vers 13h00, heure locale. Immédiatement après, un «vrai feu» a éclaté, noircissant les toits des villes voisines, comme 10 jours plus tôt – mais cette fois-ci, toute l’électricité de l’aéroport était coupée, aucun avion ne décollait ou n’atterrissait.

En l’absence de décollage ou d’atterrissage, l’avion du vol 400x-ICB de Cal Cargo Airlines a été dirigé vers la piste 9R-27L et un convoi lourdement gardé rejoint la piste 9R-27L et a été chargé sur l’avion grâce aux agents de LACHS.

Vers 18h00.  L’avion du Flight 400x-ICB a terminé le chargement de sa cargaison secrète, et environ une demi-heure plus tard, à 18h27, il s’est envolé de l’aéroport d’Atlanta, alors que tous les autres les vols n’ont été autorisés qu’à partir du lendemain matin 12h56, le 18 décembre.

En quittant Atlanta, le vol 400x-ICB s’est envolé vers Liège Flexport (LGG), en Belgique, après quoi il a fait un arrêt imprévu à l’aéroport international de Larnaca, à Chypre, où il  » a pris en charge  »  deux voitures blindées appartenant à la Banque de Cypress -qui était autrefois gérée par Wilber Ross, l’actuel Secrétaire au Commerce du président Trump.

Après avoir quitté Chypre, le vol 400x-ICB  est retourné à Tel-Aviv où il a été accueilli par un important contingent MOSSAD qui a déchargé le cargo et a transporté le contenu vers un endroit secret.

Le black-out de l’aéroport d’Atlanta était leurre pour  transporter des armes nucléaires en Israël

Donc,  résumons. 

1- Une panne d’électricité sans précédent survient à l’aéroport le plus fréquenté du monde. Malgré le fait que l‘aéroport avait des générateurs de secours pour ce genre d’incident, ces derniers seraient miraculeusement tombés en panne en même temps. 

2- Quelques minutes avant la panne d’électricité, un avion cargo spécial israélien arrive d’Israël via Mexico. En raison d’un arrangement douanier spécial, il n’est pas contrôlé par les agents américains de sécurité ou de douane. 

3- Environ 5 heures plus tard, bien que tout le vol ait été interdit par le maire de la ville et par la FAA, l’avion repart vers Tel-Aviv lourdement et secrètement chargé.

Bien sûr, il est intéressant de noter que n’est pas le premier avion cargo israélien à avoir des circonstances mystérieuses qui l’entourent. En 1992, l’accident de vol El-Al Flight 1862 a fait beaucoup de bruit quand il a été révélé qu’il transportait secrètement les ingrédients pour le gaz neurotoxique sarin.  Il a été utilisé comme arme chimique, avant d’être considéré comme une arme de destruction massive par les Nations unies (résolution 687). À ce titre, sa production et sa conservation sont interdites depuis 1993. Mais Israël et les États-Unis ne se considèrent pas  soumis au droit international : ce sont deux États Voyous.

De loin, la suggestion la plus populaire est que cette panne faisait partie d’une opération visant à déplacer discrètement des ogives nucléaires à rendement variable W80 hors du pays et pour les mettre entre les mains des Israéliens.  

La panne de courant est une partie nécessaire de la ruse pour aveugler les dispositifs de détection nucléaire qui sont standard dans tous les grands aéroports.  

Ce scénario complet, qui s’apparente aux attentats sous faux drapeau, nous rappelle également  l’Incident de Bent Spear 2007 [1].

Il n’est toutefois ni intrigant ni troublant qu’aucun média grand public ne se penche sur la question de savoir pourquoi cet avion a été autorisé à quitter l’aéroport pendant « la panne ». Même s’il y a une explication parfaitement raisonnable, nous vivons maintenant dans un monde où l’on ne peut pas faire confiance aux journalistes de l’establishment pour enquêter sur une piste possible, qui démente les histoires officielles, même si celles-ci sont parfaitement abracadabrantesques. Surtout quand vous considérez les autres éléments bizarres, comme le fait qu’un exercice d’incendie étrangement similaire a dérapé il y a une dizaine de jours dans le même aéroport.

NOTES



[1] L’incident des armes nucléaires de l’US Air Force a eu lieu sur les bases militaires aériennes de Minot et Barksdale les 29 et 30 août 2007. Six missiles de croisière AGM-129 ACM, munis chacun d’une tête nucléaire W80 à rendement variable, auraient été chargés par erreur dans un bombardier lourd B-52H de l’United States Air Force (USAF) à Minot et transportés à Barksdale. Les têtes nucléaires des missiles auraient dû être retirées avant de sortir ceux-ci de leur bunker de stockage. Aucun rapport n’a signalé la disparition des ogives nucléaires, qui sont restées montées sur l’appareil, à Minot et à Barksdale, pendant une durée de 36 heures. Pendant cette période, les têtes nucléaires n’ont pas fait l’objet des mesures de sécurité obligatoires pour les armes nucléaires.

L’incident a été signalé aux plus hauts niveaux de l’armée des États-Unis et désigné par les observateurs comme « Bent Spear » (lance pliée), ce qui indique un incident d’arme nucléaire de niveau significatif, mais n’implique pas la menace immédiate d’une guerre nucléaire.


EN DEUXIÈME COMPLÉMENTAIRE

Juste après cette affaire ,Trump gracie un criminel juif, raciste et fanatique (23 décembre 2017)

 

 Comme je viens de vous expliquer que la famille de Trump (les Kushner) appartient à Chabad, un culte juif suprématiste blanc, raciste et criminel. Comme pour ne pas me démentir, après avoir livré des ogives nucléaires à Israël et décidé que Jérusalem est la capitale exclusive des Juifs, Trump vient aussi de commuer la condamnation à 27 ans de prison du « criminel-casher », le chabadiste [1] Rabbi Sholom Rabashkin, âgé de 57 ans, un donateur GOP (Parti Républicain de Trump). Il n’avait effectué que huit ans.

Rabbi Shalom Rabushkin, un leader du syndicat du crime Chabad

 

« Rabushkin, en tant que gérant de l’usine familiale de viande Agriprocessors (300 millions de dollars de revenus annuels) à Postville, Iowa, a été condamné en 2009 pour fraude financière pour avoir présenté de fausses factures à la banque de l’usine qui a fait paraître les finances de la compagnie plus saines qu’elles ne l’étaient pour qu’elle puisse emprunter plus. La faillite a révélé un stratagème frauduleux de 26 millions de dollars.

En outre, dans l’un des plus gros cas de travailleurs illégaux des États-Unis, les autorités fédérales ont perquisitionné l’usine et arrêté 389 immigrants illégaux en 2008. L’ICE (Immigration and Customs Enforcement , agence fédérale de police aux frontières des États-Unis) a déterminé qu’au moment de leur raid, les deux tiers des travailleurs de l’usine étaient sans papiers. Il s’est avéré que la société elle-même créait de fausses cartes de sécurité sociale.

Il y a eu également 9.311 chefs d’accusation pour violation de la loi  du travail des enfants, ainsi que d’horribles violations de la sécurité.

Les superviseurs d’usine dans cet enfer étaient impliqués dans le viol et l’abus sexuel sur des travailleuses et des travailleurs. PETA (People for the Ethical Treatment of Animals , l’équivalent de la SPA) a également documenté et filmé ce qu’ils ont appelé les pires abus et la cruauté extrême qu’ils avaient jamais vu contre des animaux.

Les exploits criminels Rubashkin et les méthodes ont été documentés dans la série CNBC « American Greed – The Slaughterhouse ». La vidéo a maintenant été effacée du site de CNBC. Mais elle est disponible ailleurs, mais cela peut ne pas durer en ligne longtemps.  » Source

Juifbilation à Brooklyn à l’annonce de Trump graciant le criminel Chabad

 

Sholom Rubashkin est accueilli chez lui après que sa peine pour fraude ait été commuée par le président Trump

La déclaration de la Maison Blanche a cité des lettres de soutien au réexamen de l’affaire Rubashkin par plus de 30 membres du Congrès des deux partis, y compris le leader démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi et le sénateur républicain chevronné Orrin Hatch.

Trump a également souligné les manifestations bipartites de soutien à l’examen de l’affaire de plus de (((100 anciens hauts fonctionnaires du ministère de la Justice des États-Unis, de procureurs, de juges et de juristes.)))  Source

Pour la première commutation criminelle de Trump, Les Juifs doivent faire face au côté obscur du judaïsme. Le professeur de journalisme Stephen Bloom était un libéral juif américain typique qui voulait explorer ses racines juives en rejoignant la colonie Chabad à Postville IA. Il a trouvé que pour ses disciples les plus ardents, le Judaïsme est basé sur la haine et l’exploitation des non-Juifs. Il apprend que les Juifs sont involontairement liés à une conspiration satanique contre Dieu et contre l’homme, et c’est cela qui est la véritable cause de l’antisémitisme.

« Ils ne voulaient rien avoir à faire avec leurs voisins chrétiens. ils étaient là pour gagner de l’argent et les non-juifs (goyim), que ce soit les marchands de Postville ou les travailleurs migrants, se distinguaient à peine du bétail de leur chaîne d’abattage. « 

———————————————————————

Les Juifs doivent faire face au « côté sombre » du judaïsme

Par Henry Makow Ph.D.

Stephen Bloom  a un amour de l’équité et de la justice typiques de nombreux Juifs libéraux américains. Professeur de journalisme, il a vu l’ouverture en 1987 d’un emballeur de viande kascher par les juifs hassidiques de Postville Iowa comme une opportunité d’étudier la dynamique judéo-goy en microcosme.

Il découvrit beaucoup plus de choses sur le judaïsme et les causes de l’antisémitisme qu’il ne voulait savoir. Sa conclusion de « Postville: Un choc des cultures dans le cœur de l’Amérique » ​​publié en 2000:

«Au départ, j’étais allé à Postville pour apprendre des hassidim (juifs orthodoxes), pour partager avec eux un sentiment d’identité et d’appartenance, mais ce que les hassidim de Postville m’avaient finalement offert était un aperçu du côté sombre de ma propre foi, regardez les extrémistes juifs dont le comportement n’a pas seulement fait grimacer les locaux de Postville, mais m’a fait grimacer aussi.

« Je ne voulais pas participer à la vision des Hassidims qui appelaient les Juifs à s’unir contre les goyim et contre l’assimilation. Le monde, même en Iowa, était trop généreux pour que je fonde mes goûts et mes aversions uniquement en fonction de la religion. Le mot Hassid signifie «le pieux», mais les hassidim de Postville … étaient tout sauf pieux. Vous ne pouviez pas devenir des amis occasionnels avec eux …. Ils exigeaient une soumission totale à leur schéma du bien et du mal (Juif vs Chrétien) ou vous étiez alors l’ennemi.  » (291)

En d’autres termes, si vous êtes un juif mais n’achetez pas leur haine folle, alors vous n’êtes pas meilleur qu’un goyim. Malheureusement, leur attitude caractérise la communauté juive dans son ensemble.

ROCKY RIDE

L’afflux de centaines de familles juives orthodoxes dans une petite communauté agricole chrétienne du nord-est de l’Iowa (1465 habitants) était rocailleux depuis le début. Oui les Juifs avaient une vie de famille en apparence saine et une apparence pieuse. Mais ils ne voulaient rien avoir à faire avec leurs voisins chrétiens. Ils étaient là pour gagner de l’argent et les non-juifs, (goyim), que les marchands de Postville ou les travailleurs migrants, se distinguaient à peine du bétail de leur chaîne de montage.

 

Enfin, l’usine de conditionnement de la viande, Agriprocessors, a déposé son bilan en octobre 2008 après que le propriétaire Sholom Rubashkin ait été arrêté pour avoir fraudé une banque concernant un prêt de 35 millions de dollars. Ceci après que l’État de l’Iowa a imposé 10 millions de dollars d’amendes pour 9. 000 violations impliquant des retenues salariales illégales et le travail des enfants. Puis, en juin, la société a été accusée de falsification de documents pour des étrangers illégaux. Quatre cents malheureux travailleurs du Guatemala à Palau ont été arrêtés et emprisonnés. Lorsque l’usine a fermé ses portes, des centaines de travailleurs ont été laissés sans ressources alors que les dindes languissaient sans être nourries dans des roulottes devant les portes de l’usine. La ville a lutté pour regagner son pied, probablement soulagée de se débarrasser de cette bénédiction mélangée. En août, une délégation de rabbins distingués et de fonctionnaires communaux a passé trois heures à visiter l’usine, a rencontré brièvement le clergé chrétien local et les activistes sociaux, et a donné à l’opération un état de santé propre. Ils n’ont trouvé aucune preuve suggérant que «quelqu’un ne devrait pas acheter des choses à Agriprocessors.» Une tournée de trois heures n’a pas permis de découvrir les violations flagrantes du travail des enfants que le commissaire du travail de l’Iowa a signalées … Les rabbins ont quitté la ville Le commissaire du travail a dit qu’il n’avait « jamais vu quelque chose comme ça » dans ses 30 ans sur le terrain … « a écrit le Jewish Daily Forward dans un éditorial du 7 août. » Trois heures ne suffiraient pas. Nous avons trouvé des indices convaincants de harcèlement sexuel, de salaires insuffisants, de favoritisme et de pots-de-vin dans les affectations de travail, d’une formation inadéquate en matière de sécurité et d’horribles accidents de travail dans le lieu que nous appelions «casher». Jungle.' »

DANS LE DÉNI

Cet éditorial suggère que les rabbins ignoraient les préceptes du «Talmud babylonien». Cela reflète la naïveté des juifs assimilés à propos de la vraie nature du Talmud, qui est un document central du judaïsme. Le Talmud considère les Gentils comme du bétail et prêche la haine contre les chrétiens.

ÉDUCATION D’UN JUIF ASSIMILÉ

Ceci est confirmé par le comportement des hassidim de Postville. Stephen Bloom a été mis sous la tutelle d’un « Lazar », un « modèle Lubavitcher, un mensch ainsi qu’un tsadik » (homme sage.)

« Je suis raciste », a déclaré Lazar à Bloom dès le départ. Les Juifs ont persisté à travers l’histoire parce que « nous sommes meilleurs et plus intelligents ». (192)

« Partout où nous allons, nous ne nous adaptons pas à l’endroit ou au peuple, a prêché Lazar … » Cela a toujours été comme ça et sera toujours comme ça. C’est l’endroit et les gens qui doivent nous adapter. « 

Stephen Bloom

Bloom a reflété: « Le commentaire de Lazar a souligné le mépris des Hasidim pour les non-juifs, qui ne se limitait pas aux gentils de Postville mais à tous les chrétiens … Les hassidim comme Lazar ont un désintérêt total pour tout ce qui n’est pas juif … Les hassidim menaient une guerre sainte culturelle … Leur monde était juif contre non-juif … Si vous n’étiez pas d’accord, vous étiez en faute, une partie du problème, vous prépariez le terrain pour la destruction finale du Juif, le peuple élu du monde, il n’y avait pas de place pour le compromis … pas de place pour autre chose qu’une soumission totale et complète. (196-198)

Cela peut expliquer pourquoi les Juifs Chabad sont soupçonnés de complicité dans l’Holocauste.

Cette inimitié s’étend aux affaires, ce qui est une forme d’agression contre les gentils. « Je ne me sens pas comme un Juif à moins que je ne négocie« , lui dit Lazar. « Un Juif doit sentir qu’il a quelque chose pour le prix le plus bas ou il se sent volé. » Après avoir conclu un accord avec un Gentil, le Hasid se vantait de ne pas respecter les conditions ou de prendre son temps pour payer.

Évidemment, la tolérance, l’œcuménisme, l’antiracisme, la diversité, etc., affaiblissent et diluent les goyim et non les talmudistes.

CONCLUSION

Il ne faut pas un génie pour reconnaître que le comportement talmudique est la véritable cause de l’antisémitisme.

Mais les implications sont beaucoup plus graves. Meyer Amschel Rothschild était un talmudiste. Cette haine satanique de l’humanité, et en particulier du christianisme, est le moteur du Nouvel Ordre Mondial.

Il y a une ligne directe entre la Crucifixion du Christ, qui représentait le Dieu de l’Amour, 9-11 et le Nouvel Ordre Mondial en termes de dégradation de l’humanité à travers la guerre et la dépression. Si cette logique est correcte, le destin de l’humanité doit être crucifié comme le Christ ou autrement massacré ou asservi.

Comme Stephen Bloom et moi-même, 90% des Juifs américains sont laïques et ignorants du Talmud. Nous trouvons ses vues odieuses. Mais ces attitudes sont l’agenda caché du sionisme et de la communauté juive organisée. Une élite Gentille composée de francs-maçons (l’Ordre des Illuminati) a été installée par les banquiers juifs pour faire avancer ce programme. Barack Obama et la plupart des «leaders» occidentaux en font partie.

Le Nouvel Ordre Mondial met en péril l’humanité et les Juifs assimilés. Comme les conditions se détériorent, l’antisémitisme peut devenir endémique. Les juifs doivent reconnaître que le judaïsme n’est pas une religion mais une conspiration contre l’humanité. C’est aussi une conspiration contre les Juifs, dont la sécurité est mise en danger par son agenda secret. Le sionisme, le communisme, le socialisme, le libéralisme, le néo-conservatisme, le féminisme sont tous des moyens trompeurs pour établir les banquiers maçonniques / talmudiques / cabalistiques dans une tyrannie du gouvernement mondial à peine voilée.

La société a été soumise à un lavage de cerveau pour rejeter les Protocoles des Sages de Sion qui expliquent la méthodologie en détail. Ce document n’est pas antisémite, il est satanique. J’ai d’abord reconnu qu’il était authentique quand l’auteur a célébré qu’un «froid et désespéré» s’était emparé des villes européennes. C’est quelque chose qu’aucun « faussaire » ne penserait.

Les Juifs assimilés doivent se désassocier des Juifs organisés et se réinventer en tant que peuple, reconnaissant que, comme les autres peuples, ils ont été trompés et exploités par leurs soi-disant leaders. Comme Stephen Bloom, de nombreux Juifs assimilés ont un fort sens de la vérité, de la justice et de l’abondance de Dieu et doivent se joindre à leurs voisins chrétiens pour remettre l’Amérique sur les rails.

—-

Note: Lemilliardaire canadien Hershey Friedman, de Montréal, a acheté l’usine d’emballage de viande casher en 2009 et l’a rebaptisée Agri Star Meat and Poultry. Agri Star emploie maintenant la grande majorité des Juifs restants de Postville, avec la plupart d’entre eux servant comme des abatteurs rituels juifs.

SOURCE : Trump Pardons Racist, Criminal Jewish Fanatic

[1] D’après Wikipédia :

Le hassidisme H’abad ou Chabad ou de Loubavitch  est l’une des branches principales du hassidisme contemporain.

Le hassidisme Habad acquiert sous l’impulsion de Menachem Mendel Schneerson, le septième et dernier rebbe de la dynastie, une importance sans précédent au sein du judaïsme orthodoxe : Habad développe des institutions dans environ 950 villes à travers le monde et, au début du XXIe siècle, on estime le nombre de ces institutions à 3.300. Réparties dans 75 pays. En 2007, 1.350 établissements ont été répertoriés dans l’annuaire Habad.

« Ayant passé de nombreuses années au sein de la communauté Loubavitch, je peux objectivement affirmer que Loubavitch est une secte. Non seulement cela, mais c’est également la plus dangereuse des communautés hassidiques au niveau idéologique. Comme le disait le Rov Elazar Shach, qui fut un rabbin Litvaq qui combattit Loubavitch toute sa vie, « Quelle est la religion la plus proche du Judaïsme, qui ressemble au Judaïsme, mais n’est pas du Judaïsme ? Loubavitch ! ». Restez bien loin de cette secte ! »  Méqor Hayîm

VOIR AUSSI :

 

 

 

 

Publicités

Vous avez voulu Macron?hé bien dansez maintenant

Vous avez aimé la manif du 1er mai ? Rassurez-vous, avec Macron il y en aura d’autres comme ça. Source photo Vous avez aimé le quinquennat de Hollande, et vous avez choisi d’en reprendre pour cinq ans. Cinq ans de hausse du chômage, cinq ans de baisse du niveau scolaire et de déclin de l’Education […]

via Vous avez voulu Macron ? hé bien, dansez maintenant ! — Laconnectrice’s Weblog

Coca Cola en Israel …bâti sur le sang palestinien

On a tous entendu dire qu’il fallait boycotter Coca-Cola parce qu’ils soutiendraient et financeraient Israel mais personne ne m’a jamais apporté de preuves. J’ai décidé d’enquêter dans mon coin, voici ce que j’ai découvert…

Coca-Cola USA sponsorise la Jewish Federation of Greater Atlanta qui fait des dons à la communauté juive d’Israel et facilite les voyages et l’installation en Israel pour les juifs américains.

Coca Cola 001

En 2002 la compagnie mère a annoncé la proposition de construction d’une usine à Kiryat Gat en échange de réductions d’impôts. Kiryat (Qiryat) Gat a un parc industriel construit sur les terres des villages de Al-Faluja et Iraq Al Manshiya (Ca sonne tres Irakiens tout ça lol) qui ont été nettoyés ethniquement de leur population Palestinienne et démolis en 1949 en violation d’un accord Israelo-Egyptien et du droit international. Coca-Cola Israel possède des fermes dans les colonies illégales de Shadmot Mechola dans la vallée du Jourdain et une usine dans la zone industrielle de Katzerin sur le plateau du Golan occupé. Coca-Cola Israel supporte le Jewish National Fund.

Coca-Cola a racheté 43% de Neviot Waters qui possède 40% du marché de l’eau en bouteille en Israel. Cette compagnie puise son eau de la source d’Ein Zahav à Kirat Shmona qui a été construite (l’usine qui puise l’eau pas la source) sur le village d’Al Khalisa aprés que ses 1500 habitants aient été expulsés et également de puits cresusés par Mekorot. Mekorot est la compagnie nationale de l’eau. Elle a eté accusée de crimes contre l’humanité pour le vol de l’eau des Palestiniens et les coupures d’eau discriminatoires infligées aux Palestiniens tandis que les colonies illégales jouissent d’un approvisionnement permanent.

Un award sponsorisé par Coca-Cola a été remis à l’AIPAC en 2009 pour le succès de son lobbying au sénat pour le rejet de l’appel de l’ONU pour un cessez-le-feu immediat ayant permis la continuité de l’opération « Plomb Durci ».

Coca-Cola sponsorisait encore en 2012 l’équipe nationale de basketball Israelienne ainsi que des marathons, des compétitions de Tennis et d’autres évenements sportifs Israeliens.

Coca-Cola World Headquarters (son Q.G.) a accueilli le 11 Octobre 2001 le Gala Eagle-Star Awards de la chambre de commerce Israelo-Américaine. La Coca-Cola Company était également un sponsor majeur de l’évènement.

Coca-Cola a financé avec « Friends of Israel » et National Hillel l’intervention d’une correspondante pro-sioniste Linda Gradstein (de la Radio Publique Nationale) a l’université du Minnesota.

Coca-Cola a été honoré par la mission economique d’Israel au Diner « Israel Trade Award » pour son soutien continu a Israel, lorsque en 1968 en réponse au boycott arabe Coca-Cola a ouvert une usine en Israel malgré les dommages économiques sérieux que cela a provoqué qui se chiffrent en millions de dollars.

Cette liste n’est pas complète mais elle donne quelques exemples des relations de Coca-Cola avec Israel. N’écoutons pas bêtement ce qu’on nous dit, cherchons des réponses et partageons les au maximum.

 

Crime organisé:la mafia juive en France et le marché des drogues lourdes

 

Une photo rare dans les journeaux,en France : un juif sioniste mafieux en état d'arrestation.
Une photo rare dans les journeaux,en France : un juif sioniste mafieux en état d’arrestation.

Le 27 novembre 2010, après plusieurs semaines d’enquête, la police judiciaire parisienne a mis la main sur cent-dix kilos de cocaïne en provenance de Colombie (7 millions d’euros à la revente au détail). La drogue était stockée dans un luxueux appartement de Neuilly-sur-Seine en travaux. Sa propriétaire, absente, est une princesse saoudienne, qui a rapidement été mise hors de cause. Outre la drogue, les policiers ont également saisi près de 170 000 euros en liquide lors des différentes perquisitions qui ont eu lieu, ainsi que des vêtements et des objets de luxe.

Deux hommes et deux femmes ont été placés en garde à vue. L’un d’entre eux est de nationalité iranienne ; l’autre est de nationalité vénézuélienne, selon Libération. Le Figaro précise que quatre personnes ont été arrêtées : « un Vénézuélien, un Iranien et deux Français, dont une femme, compagne du chef de réseau, et un homme “bien inséré”, qui réside dans le XVIe arrondissement de Paris. Deux autres Français, mêlés à ce trafic, sont en fuite. »

En juillet 2010, les douaniers de Roissy avaient déjà saisi, dans un bagage non accompagné, 134 kilos de cocaïne dans un avion en provenance de Bogota. En juin, les douanes avaient réalisé la saisie de cocaïne la plus importante de leur histoire en découvrant 1,39 tonne de cocaïne sur un voilier, près des côtes de la Martinique.

Le 14 avril 2010 avait aussi eu lieu une grosse prise de drogue en Espagne : 814 kilos de cocaïne saisis dans un vrai faux camion du Paris-Dakar doté de 32 double-fonds. Le véhicule, couvert d’autocollants et de logos de grandes marques, avait été transformé pour faire croire à sa participation au Rallye Paris-Dakar comme camion ravitailleur, et avait suivi l’ensemble du parcours de la course. Il y avait même, à l’intérieur, des publicités qui étaient distribuées aux foules en liesse à chaque étape. La cocaïne avait été chargée au point de départ du Rallye, près de Buenos-Aires en Argentine, qui accueillait cet hiver le Paris-Dakar, et devait être acheminée à Ibiza, dans les Baléares, via le port de Bilbao.

Curieusement, la presse occidentale ne livre quasiment jamais les noms des trafiquants, sauf exception. Le magazine Times du 18 novembre 2009, par exemple, nous apprenait qu’un rabbin de Manchester, Baruch Chalomish, 54 ans, passait en procès pour trafic de cocaïne. La police avait retrouvé chez lui plus de 100 grammes de coke, une balance pour la peser, des billets roulés pour la sniffer, des cartes bancaires pour la mettre en ligne et 17 000 livres de cash. Le rabbin Chalomish, membre de la communauté juive orthodoxe de Manchester, distribuait aussi la drogue à des jeunes prostituées en échange de “faveurs sexuelles”. A son procès, il apparut avec sa barbe et son chapeau de fourrure. Dans le box des accusés, un interprète lui traduisait en hébreu les propos des magistrats.

La presse israélienne est moins vigilante, semble-t-il. Dans le Haaretz du 15 mai 2009, on apprend qu’un juif hassidique de la communauté de Satmar, en Israël, a été condamné au Japon à huit années de prison pour trafic d’ecstatsy. Il était le plus jeune de trois étudiants juifs arrêtés l’année précédente avec 90 000 pilules dans leurs valises. Les deux autres, Yoel Goldstein and Yaakov Yosef Grinwald, attendaient toujours leur procès. Tout trois avaient été arrêtés en avril 2008 à l’aéroport de Tokyo, dans un avion venant d’Amsterdam.

Le 3 juin 2009, selon Haaretz, deux Israéliens avaient été arrêtés par la police anglaise avec pas moins de douze tonnes et demi (12,5 tonnes) de marijuana(environ cinquante millions de dollars). Moshe Kedar, un homme de 81 ans, et son complice Mordechai Hersch, 67 ans, avaient été appréhendés après une filature.

En novembre 2008, un citoyen israélien d’une cinquantaine d’années était arrêté dans un appartement de Lima, au Pérou. Chez lui, les policiers avaient trouvé une demi-tonne de cocaïne. Son activité d’import-export de textile lui servait de couverture.

Le 4 septembre 2008, le tribunal correctionnel de Papeete avait condamné l’israélien Teiva Spector à dix ans d’emprisonnement pour un trafic de stupéfiants entre les Etats-Unis et Tahiti. L’homme avait aussi des passeports français et américain. Parmi les 18 autres prévenus, beaucoup étaient ressortis menottés et avaient été emmenés en prison, des mandats de dépôt ayant été prononcés à leur encontre. Ce réseau de trafiquants de drogues (ice et cocaïne) avait été baptisé par les médiats locaux, “Vahine connexion”, parce que Teiva Spector employait des femmes (“vahine”, en tahitien) pour faire transiter la drogue entre les Etats-Unis et Tahiti. Ces dernières, recrutées par son ex-concubine, condamnée à 8 ans d’emprisonnement, cachaient la drogue enroulée dans du film étirable entre deux culottes pour passer les frontières. Elles transportaient entre 300 et 500g d’ice ou de cocaïne et étaient rémunérées 8000 euros par passage. Ce vaste trafic, à l’échelle de Tahiti, se poursuivit de 2004 à 2006. C’est le contrôle douanier d’une des prévenues à l’aéroport international de Tahiti-Faa’a, en juillet 2006, qui avait fait tomber le réseau.

En février 2008, le rabbin hassidique Simcha Aschlag et son assistant, avaient été arrêtés à l’aéroport de Roissy. Ils transportaient dans leurs valises quelques 20 kilos de drogues. Le rabbin, petit fils de Yehuda Leiv Ha-Levi Ashlag, célèbre commentateur du Zohar, était assigné à résidence à Paris avec son complice. Mais au mois d’octobre, les représentants parisiens des avocats Yitzhak Osbicher et Moti Zivin parvinrent à obtenir du juge français leur libération provisoire afin qu’il puissent se rendre en Israël pour les fêtes, et ce, sans apporter aucune garantie de leur retour en France !

Nous ne prétendons pas que les malfrats juifs soient les seuls à faire du trafic international de drogue, mais enfin, certains signes permettent de supposer qu’ils sont en situation dominante. Le trafic d’ecstasy, en tout cas, est bel et bien un monopole de la mafia juive. Il suffit de voir les noms et les passeports de tous ceux qui ont été arrêtés, aux Etats-Unis, en France, en Allemagne, en Belgique, en Hollande, en Afrique du Sud ou en Australie. S’ils s’étaient appelés Martin ou Pont l’Evêque, les coupables auraient eu le droit au journal de vingt heures, avec leurs tronches de blondinets en gros sur l’écran. S’ils s’étaient appelés Mohammed ou Aristide N’Goulou, la presse aurait discrètement cité leur nom avec quelques jours de retard. Mais quand les trafiquants internationaux s’appellent Shapiro, Lasry, Goldblum ou Rappaport, tous les journalistes du système la mettent en veilleuse.

Le fait est que les gros trafiquants de drogue internationaux sont des juifs ; les grands proxénètes internationaux sont des juifs ; les grands escrocs internationaux sont des juifs ; les grands négociants de matières premières sont des juifs, etc. Il  a fallu six livres de 400 pages à l’écrivain Hervé  Ryssen  pour tenter de faire le tour de la question. Et encore… Il s’est arrêté à mi-chemin !

SOURCES: HERVÉ RYSSEN

VOIR LES VIDÉOS: