Irak: à peine désigné, le futur Premier ministre indépendant face à une tâche ardue

Le nouveau président irakien Barham Saleh à Bagdad, le 3 octobre 2018.afp.com – AHMAD AL-RUBAYE L’indépendant Adel Abdel Mahdi, tout juste désigné, dispose d’un mois pour former un gouvernement en Irak, une tâche qui s’annonce ardue alors que plusieurs coalitions continuent à revendiquer une prééminence au sein d’un Parlement fragmenté.

via Irak: à peine désigné, le futur Premier ministre indépendant face à une tâche ardue —

Publicités

L’espion canado-saoudien,Philippe Couillard ,limite le droit de parole de ses ministres

 

L'espion canado-saoudien au pouvoir du Québec,Phillippe Couillard. Le crime organisé a un visage.
L’espion canado-saoudien au pouvoir du Québec,Phillippe Couillard.
Le crime organisé a un visage.

 

Les ministres du gouvernement du Québec ne parleront plus aux journalistes avant d’avoir été informés des positions du gouvernement lors des caucus, en vertu d’une directive du bureau du premier ministre Philippe Couillard.

À son arrivée au caucus libéral, jeudi matin, M. Couillard a expliqué qu’il voulait ainsi s’assurer que les ministres aient « les faits réels » en main avant de répondre aux questions des journalistes.

« C’est normal que les gens connaissent les faits, comprennent les faits avant de répondre à des questions sur des sujets d’actualité. Je pense que c’est le minimum requis, c’est un gouvernement, là! », a-t-il lancé.

Accusant les journalistes d’être « un peu susceptibles » dans la foulée de cette décision, M. Couillard a ajouté qu’à son avis, son gouvernement était le champion de la transparence. 

« Je pense qu’il n’y a jamais eu un premier ministre et un chef de parti aussi ouvert que moi », a-t-il dit,  faisant valoir, par exemple, qu’il ne limite pas les questions des journalistes au seul sujet du jour lors des conférences de presse.

« Je n’ai jamais été aussi accessible, et je pense que le gouvernement va continuer à être accessible. » — Philippe Couillard

La nouvelle consigne a été respectée à la lettre jeudi matin : tous les ministres du gouvernement sont passés devant les journalistes sans prendre le temps de s’arrêter pour répondre à leurs questions. Plusieurs l’ont fait à la sortie de la rencontre.

Le premier ministre a assuré que la nouvelle directive n’avait « aucun lien » avec les plus récents propos controversés de son ministre de l’Éducation, qui a fait volte-face dans le dossier de la fouille à nu subie par une adolescente de l’École secondaire de Neufchâtel cette semaine.

Après avoir cautionné cette pratique mardi, Yves Bolduc a demandé une enquête indépendante le lendemain, en se disant « préoccupé » par cette situation.

La nouvelle directive bouleverse les habitudes des courriéristes parlementaires. Lors des réunions du Conseil des ministres, par exemple, ils pouvaient parler à plusieurs ministres avant la rencontre, puisque ces derniers arrivent un à un. Après la rencontre, tous les ministres sortent au même moment, ce qui contraint les journalistes à se rabattre sur un seul d’entre eux.

« Bientôt, peut-être qu’ils ne répondront plus à la sortie [du Conseil des ministres] », a réagi le député péquiste Pierre Karl Péladeau, ajoutant « ça commence à ressembler de plus en plus au gouvernement Harper ».

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, estime qu’« on peut le faire quand il y a un sujet délicat, mais de le faire de façon généralisée comme ça, c’est l’approche de M. Harper; contrôler le message. On fait ça quand on est inquiet ».

Pour sa part, le député péquiste Jean-François Lisée a déclaré : « c’est sûr que le message du gouvernement est difficile à passer, sur les fouilles à nu, sur l’intégrisme, etc. C’est compliqué, parce que souvent ça manque de cohérence ».

Non à la « Harperisation » des communications du gouvernement, dit le SPGQ

À l’image de son homologue à Ottawa, le premier ministre, Philippe Couillard, tente de contrôler le message au-delà de l’indépendance des agents de communications du gouvernement, estime Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec.

Pour le SPGQ, la décision de Phillipe Couillard est une preuve supplémentaire que son gouvernement a abdiqué en matière de transparence.

« Clairement, ce gouvernement nous prouve une fois de plus que la partisanerie l’emporte sur une gouvernance de qualité », affirme Richard Perron, président du SPGQ.

Sources:Radio-Canada

De nombreux ovni et contacts inexpliqués en Inde

Les fantastiques observations d'ovni au Ladakh .
Les fantastiques observations d’ovni au Ladakh .

 

 

 

Des unités de l’armée indienne et de l’ITBP (Indo-Tibetan Border Police Force [forces affectées à la surveillance des frontières]) ont fait état d’observations d’ovnis au Ladakh, région de l’état du Jammu et Cachemire.
C’est ainsi qu’une unité de l’ITBP basée à Thakung, près du lac Pangong Tso, a rédigé des rapports sur plus de 100 (cent) observations d’objets lumineux entre le 1er août et le 15 octobre 2012. Dans ces rapports transmis en septembre à la fois à leur quartier général à Delhi ainsi qu’aux services du Premier Ministre (Prime Minister’s Office), est décrite l’observation de jour et de nuit d’ « objets lumineux non identifiés » (Unidentified luminous objects).
.
Les sphères d’une couleur tirant sur le jaune semblent décoller de l’horizon du côté chinois et traverser lentement le ciel pendant 3 à 5 heures, avant de disparaître.
.
Ce n’étaient pas des engins aériens automatiques (sans équipage), tels des drones ou même des satellites se trouvant sur une orbite très basse, ont déclaré les autorités militaires qui ont étudié les photos prises par l’ITBP.
.
En effet, les observations de drones sont vérifiées et traitées séparément. L’Armée indienne a signalé 99 observations de drones chinois entre janvier et août 2012, dont 62 dans la région du Ladakh et 37 dans l’état de l’Arunachal Pradesh, à l’extrême Est du pays. Trois de ces drones ont fait intrusion dans le territoire revendiqué par l’Inde, situé le long des 365 kms de frontière avec la Chine, au Ladakh où est positionné l’ITBP.
.
De telles mystérieuses lumières ont été observées précédemment au Ladakh, une zone aride de 86000 km² , fortement militarisée, coincée entre la partie du Cachemire occupée par le Pakistan et l’Aksai Chin occupé par la Chine. La persistance des observations par l’ITBP cette année a cependant inquiété le corps d’armée basé à Leh (la capitale du Ladakh). [Et India Today de préciser que l’ITBP a refusé de répondre à un questionnaire détaillé qu’elle voulait soumettre]
Ainsi, en septembre, l’Armée a-t-elle déplacé au sommet d’une montagne longeant le Pangon Lake (qui s’étend sur 160 kms entre l’Inde et la Chine) un radar mobile ainsi qu’un appareil d’analyse de spectre qui collecte toute fréquence émise par un objet. Le radar n’a pu détecter l’ »objet » qui était pourtant visuellement suivi à la trace, indiquant ainsi qu’il n’était pas de nature métallique. L’analyseur de spectre n’a pas pu non plus détecter de signaux émis par l’ »objet ». L’Armée a également envoyé un drone de reconnaissance en direction de l’objet flottant, mais en vain. Le drone a atteint son altitude maximale, mais a perdu la trace de l’objet.
.
Egalement vers la fin septembre 2012, une équipe d’astronomes de l’Indian Astronomical Observatory de Hanle, à 150 kms du lac, a étudié le phénomène aérien pendant 3 jours. D’après les autorités militaires, l’équipe a aperçu les objets volants mais n’a pu établir de façon concluante de quoi il s’agissait réellement. Ils ont cependant déclaré qu’il ne s’agissait pas de corps célestes et ont exclu les météores et les planètes.
.
Les scientifiques ont cependant déclaré que l’environnement inhospitalier et la population clairsemée de la chaîne himalayenne qui sépare la vallée du Cachemire du Ladakh se prête à des observations inhabituelles. « La région est complètement enneigée en hiver, possède peu de routes et constitue l’un des endroits les plus isolés de l’Inde » déclare Sunil Dhar, un géoloque en poste à Dharamsala, ayant étudié les glaciers de la région depuis 15 ans.
.
A ce jour, aucun des experts de la National Technical Research Organisation (NTRO), dédiée au renseignement technologique, ou de ceux de la Defense Research Development Organisation (DRDO) n’a été en mesure d’identifier la nature des objets. Ceci a causé plus d’embarras que de crainte dans l’establishment. « Il y a clairement un problème, à partir du moment où l’ensemble de nos ressources scientifiques sont incapables d’expliquer le phénomène » indique un officier supérieur de l’Armée à Delhi. Les spécialistes du renseignement pensent que ces objets pourraient constituer une grossière opération psychologique des Chinois, ou des sondes sophistiquées tentant d’établir l’état des installations de défense de l’Inde au Ladakh.
.
« Nous ne pouvons ignorer ces observations. Il nous faut déterminer quelle nouvelle technologie aurait pu être mise en oeuvre ici » déclare P.V. Naik, ancien responsable militaire retraité de l’Indian Air Force. En 2010, l’IAF a enquêté et écarté les observations faites par l’Armée de tels objets lumineux, les considérant comme des lanternes chinoises. Pourtant les observations d’ovnis ont constitué un phénomène endémique au Ladakh au cours de la dernière décennie.
.
Vers la fin 2003, 14 corps (d’armée) ont envoyé au quartier général un rapport détaillé sur des observations d’objets lumineux. Des troupes en poste le long du glacier du Siachen avaient aperçu des « lumières flottantes » du côté chinois. Mais, bien évidemment, à rapporter de tels phénomènes l’on s’expose au ridicule. Lorsqu’il en a été fait état lors d’une présentation du commandement Nord à Leh, le chef de l’armée d’à l’époque, le général N.C. Vij, avait rejeté avec colère ces rapports, les qualifiant d’hallucinations.
nation-ufo-nov12-230_110212052145-185x300
Les scientifiques déclarent que ces mystérieux objets ne proviennent pas nécessairement d’outre espace. Il n’y a pas de preuve que les ovnis sont d’origine extraterrestre, indique Jayant Narlikar, astrophysicien réputé basé à Jaipur. Pour lui, suggérer qu’il s’agit d’objets extraterrestres relève de la fantaisie, non du fait avéré, dit-il.
Une troublante apparition devant de nombreux témoins.
Une troublante apparition devant de nombreux témoins.

 

 

Cependant il n’y a toujours pas d’explication pour ce qui est considéré comme étant l’observation ovni la plus nette à ce jour, à savoir celle effectuée en 2004 dans la région de Lahaul-Spiti, dans l’Himachal Pradesh, à moins de 100 kms au sud du Ladakh. Un groupe de 5 géologues et spécialistes en glaciologie dirigés par le Dr Anil Kulkarni du « ISRO’s Space Applications Centre » à Ahmedabad était en mission dans la très aride Samudra Tapu Valley. Ils y ont filmé une structure avec quatre pieds, de  grande taille, ressemblant à un robot, qui se déplaçait le long de la vallée à 50 mètres d’eux. L’objet humanoïde prit ensuite rapidement son envol et disparut. La rencontre a duré 40 minutes.
.
Cela a été observé par 14 personnes, dont les 6 scientifiques. Kulkarni a ensuite interrogé séparément chacun des membres de l’expédition pour vérifier ce que l’équipe a vu. Des exemplaires de ce rapport détaillé ont été diffusés aux services du Premier Ministre, à l’ISRO, à l’Armée et à différentes agences de renseignement. Kulkarni a établi que ce que son équipe a vu n’était pas un phénomène naturel. Cependant, l’affaire a été enterrée par la suite.
.
Sunil Dhar, membre de cette expédition de 2004, qualifie l’observation de cet objet non identifié d’expérience inoubliable. D’après lui, des gens du coin ont signalé avoir observé de mystérieux objets depuis pas mal d’années. Ce sont des mystères non résolus qui nécessitent une étude soutenue, dit-il encore. Si on les laisse inexpliquées, les observations du Ladakh risquent de se perdre entre fait réel et science-fiction.

Source : http://indiatoday.intoday.in/story/unidentified-flying-objects-ufo-seen-in-ladakh-jammu-and-kashmir-by-indian-army-itbp/1/227372.html

 

 

 

 

 

 

 

La dictature néolibérale s’installe: Philippe Couillard menace de fermer l’UPAC

 

 

L'espion canado-saoudien au pouvoir du Québec,Phillippe Couillard. Le crime organisé a un visage.
L’espion canado-saoudien au pouvoir du Québec,Phillippe Couillard.
Le crime organisé a un visage.

 

Avec les nouvelles frappes de l’Unité permanente anticorruption aux bureaux du Parti libéral du Québec, il y a de quoi irriter le premier ministre Philippe Couillard qui prend désormais conscience de l’héritage laissé par son prédécesseur Jean Charest. Selon ce qu’a appris notre bureau d’enquête, le premier ministre Couillard aurait contacté le commissaire de l’UPAC, Robert Lafrenière, afin de le sommer de cesser les visites et perquisitions dans les bureaux de son parti. Un geste inacceptable, estime l’UPAC, mais dont celui qui nous sert de  premier ministre (au nom de X)  ne s’en cache pas.

«Le budget de l’UPAC provient directement des fonds publics, de l’argent des Québécois, et je ne pense sincèrement pas que les Québécois sont d’accord avec les perquisitions faites chez le Parti libéral du Québec», affirme le premier ministre. Le premier ministre québécois ne s’en cache d’ailleurs pas : il a bel et bien contacté l’UPAC pour lui demander de cesser ces perquisitions. «J’ai demandé à l’UPAC de tout arrêter avant que nous mettions un terme à leur contrat et que l’Unité soit placée sur une tablette dans un cabanon lointain.» Le chef du Parti libéral se défend cependant d’avoir transgressé les règles : «les règles, c’est nous».

 

L’Unité permanente anticorruption a confirmé avoir reçu un appel de Philippe Couillard et a affirmé étudier toutes les options possibles avant de se prononcer davantage sur la demande du gouvernement libéral. «Nous avons reçu le message. Nous avons compris le message. Nous allons désormais l’analyser et prendre une décision qui ira dans le sens de nos convictions», pouvons-nous lire dans un communiqué de l’UPAC. Rejoint au téléphone, un porte-parole de l’Unité n’a pas souhaité commenter davantage : «Je ne peux pas vous dire, pour le moment, si nous allons quitter les bureaux du Part libéral du Québec. La décision n’a pas encore été prise par le commissaire Lafrenière».

 

La démission de Couillard réclamée

Le Parti Québécois, la Coalition avenir Québec et Québec solidaire ont fait front commun à l’Assemblée nationale pour réclamer la démission du premier ministre Couillard. «Cette ingérence est d’une répugnance inacceptable. Le premier ministre est allé trop loin», a affirmé le chef intérimaire du Parti Québécois, Stéphane Bédard. «Le premier ministre affirmait durant la campagne électorale vouloir s’attaquer à la corruption et au manque de transparence du gouvernement. Maintenant qu’on lui tend les outils et les plans pour le faire, il met la clé dans la porte. Merci bonsoir!», s’est désolé le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault. «Mange donc de la marde, gros sale», s’est pour sa part exclamée Manon Massé, députée de Québec solidaire dans Sainte-Marie-Saint-Jacques.

 

MA CONCLUSION PERSONNELLE DANS CETTE AFFAIRE

Comme je l’ai signalé dans un article antérieur ( Seule la désobéissance civile peut ramener la démocratie au Québec)…rien de ce qui arrive présentement ne m’étonne.Si quelqu’un est étonné,faites moi le savoir,car  c’est un cas unique!

C’est un peu  comme si Al Capone était devenu maire de Chicago  en 1928 et qu’il aurait eut la responsabilité d’administrer Elioth Ness en même temps.Pensez-vous que les  Incorruptibles. auraient eu une augmentation de salaire?

Le Québec commence à ressembler  à la Bolivie et à l’Islande,mais avec le véritable crime organisé au pouvoir!

Seule la désobéissance civile va ramener la démocratie,penser autrement c’est rêver  en couleurs.

Le préalable à l’indépendance et à la Libération du Québec ,c’est  de mettre en prison les « gangsters au Pouvoir »!

…Ensuite,après avoir pris le contrôle de cette Assemblée Nationale qui nous échappe,on pourra penser qu’on est sur la bonne voie,pas autrement!

Vous nous excuserez de vous réveiller et de vous éveiller ,ceux et celles qui dorment encore au gaz,mais nous avons une révolution à faire!

 

Source  et article original: lien

 

 

Un programme pour libérer le Québec

Premièrement,si j’étais premier ministre de la « province » j’aurais déjà tout fait pour que le Québec devienne indépendant,sinon …nous aurions déjà une Constitution de l’État du Québec qui protégerait (au moins) nos valeurs québécoises à l’intérieur du Grand Canada.

 

Drapeau des patriotes_nouslepeuple

 

…Donc « SI » j’étais le chef de l’État du Québec,j’aurais depuis longtemps changé  le code du travail et changé  la définition et les status des grands syndicats corrompus du Québec.Les travailleurs et travailleuses de la construction auraient des droits égaux,même celui de ne pas être lié à un syndicat,corrompu ou non!

Depuis longtemps, »si » j’étais à la place de madame Marois,j’aurais fait mettre en état d’arrestation  les syndicalistes liés ,de près ou de loin,au crime organisé …et leur procès serait rapidement terminé,car de nombreuses preuves pourraient être amenées en cour.

………………………………………………………………………

L’ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC,LE PREMIER ENJEU DE LA LIBÉRATION DU QUÉBEC

 

Le premier geste que j’aurais posé,en tant que chef d’état,aurait été d’abolir et de réformer  « TOUT » ce qui touche à la composition et à la définition de notre « pseudo » Assemblée Nationale qui ne sert que de « Cover up » au crime organisé et à la corruption politique et économique.

Le premier geste aurait été d’abolir la sécurité « en béton armé » des hauts fonctionnaires nommés parmi les petits amis libéraux et péquistes.J’aurais changé les règles du jeu en créant une agence gouvernementale qui serait chargé d’embaucher les hauts fonctionnaires  … »pour une période définie dans le temps » ,donc à contrat!Finies les conventions collectives onéreuses et finies les pensions   payées par les payeurs de taxe!

J’aurais créé une commission  d’enquêtes publiques afin de faire la lumière sur les trop nombreuses sommes d’argent disparues mystérieusement des coffres de l’état (particulièrement les plus de quarante milliards disparus de la Caisse de Dépôts et Placements du Québec).Durant cette enquête,tous les hauts fonctionnaires congédiés auraient eu à remettre leurs passeports et faire état de leurs déplacements ,au Québec.

Le Parti libéral du Québec aurait été dissous pour « association de malfaiteurs et participation au Crime Organisé ».La totalité de la députation libérale aurait été  mis en cellule en attente de son procès collectif.

Tout député de l’actuel gouvernement aurait eu à s’expliquer sur sa richesse et l’origine des sommes de son (ou ses ) compte en banque.Tout député ayant  déposé des sommes dans un paradis fiscal serait banni de son poste,ses sommes  d’argent saisies et poursuivi en cour de justice pour le crime de haute trahison économique envers le peuple.

Une loi sur la dissolution des pouvoirs d’un élu serait aussi intégrée dans l’élaboration de la nouvelle Assemblée Nationale du Québec.

 

……………………………………………………………………………………

LA CONSTITUTION DE L’ÉTAT DU QUÉBEC

 

Une enquête judiciaire aurait lieu afin de faire lumière sur la fraude du rapatriement Constitutionnel de 1982 ainsi que sur le référendum volé de 1995.À la suite de quoi des poursuites criminelles seraient intentées ,au Québec ,contre le gouvernement canadien et contre les premier ministre,ministres et députés (ainsi que leurs collaborateurs véreux) afin de punir  ce comportement anti-démocratique,haineux et digne des pires dictatures du passé.

Durant cette période,un nombre minimal de 20 citoyens et citoyennes du Québec ,seraient choisi au hasard parmi  un nombre indéfini  de personnes volontaires afin de consulter le peuple québécois sur la rédaction d’une Constitution de l’État du Québec.

…………………………………………………………………..

CRÉATION DE MILICES VOLONTAIRES DE SÉCURITÉ NATIONALE

Pour protéger et servir le Peuple et ses acquis!

Durant la période de consultation  sur l’élaboration de la Constitution de l’État du Québec,je mettrais  de l’avant l’idée de créer un nombre suffisant de milices volontaires de sécurité nationale afin de protéger  toute forme de débordement politique dont le recours par Ottawa à une loi hypocrite de Mesures de Guerres pour continuer à nous maintenir dans l’hystérie collective.

Nous pourrions essayer d’atteindre le nombre de vingt milles miliciens que l’État  se presserait d’armer et d’entraîner:ils deviendraient la base de la future Armée Nationale du Peuple Québécois.

La première mission des milices québécoises devraient être d’exterminer le crime organisé,une fois la Consultation sur la Consultation  pour établir la Constitution de l’État du Québec …terminée!

 

………………………………………………………………………………

LES CODES DE LOIS CIVILS ET CRIMINELS

 

Les codes de lois civils et criminels seraient révisés de toute urgence afin d’incorporer de nouveaux  types de crimes,de nouvelles règles modernes et définir  de nouvelles peines  suivant des condamnations.

Ainsi nous pourrions introduire toute une gamme de nouveaux crimes sociaux,économiques,écologiques et politiques dans les nouveaux codes de lois.

 

Ainsi il y aurait de nouvelles lois régissant la prospection et le développement de l’industrie minière.

Il y aurait une définition sur la propriété individuelle,collective et patrimoniale qui serait redéfinie.

De nouvelles lois sur l’impôt verraient le jour de manière à mieux protéger les citoyens et citoyennes face aux rapaces  de l’état.

De nouveaux types de crimes seraient définis et le peuple serait consulté dans l’élaboration des textes de lois.

Un référendum serait établi sur le retour de la peine de mort dans  les cas précis de crimes  de pédophilie,de  haute trahison contre la sécurité publique,de complot terroriste,de meurtres en série et d’appartenance au crime organisé ,entre autres.

Aussi,des lois entourant la sécurité,la protection financière et le rétablissement physique et moral des victimes devra être mises de l’avant afin que l’état déplorable de laissez-faire  actuel soit chose du passé.

……………………………………………………………………………

LES ACCOMMODEMENTS  RAISONNABLES

 

Nous allons bien ancrer dans la constitution les valeurs spirituelles,morales,philosophiques,culturelles et patrimoniales du Québec, afin que ceux qui immigrent chez nous apprennent à respecter notre environnement complet et réfléchissent avant de vouloir faire la promotion  de leurs religions,leurs coutumes,leurs méthodes ,etc.

Toute forme de promotion  de racisme,de privilège ethnique ou de passe-droit quelconque sera banni.

Les droits ancestraux des Premières Nations et de la Nation Métissée du Québec seront inscrits et leurs pouvoirs territoriaux ainsi que les devoirs de tout citoyen et toute citoyenne vivant sur ce grand territoire.

Le drapeau du Québec,ainsi que le rappel culturel que le christianisme est à l’origine de l’établissement des occupants,de la croix blanche sur notre drapeau entre autres et le droit des élus à prononcer publiquement une prière chrétienne devra clairement être établi.

……………………………………………………………………..

 

LA LANGUE FRANÇAISE AU QUÉBEC

 

Il devra être clairement inscrit dans la constitution de l’État du Québec que le français est la langue nationale pour tous.

Sur les Territoires Nationaux des Premières Nations ,le français est toujours la langue  nationale dans l’élaboration des textes légaux,mais en acceptant la langue nationale de chacune des Première Nations comme langue seconde principale suivant chaque territoire administré par les premières nations.

Le français et la langue nationale du territoire devant être les deux seules langues autorisées à être en usage.

L’État du Québec s’engageant a être le promoteur et le protecteur du français et des langues ancestrales des Premières Nations et de la Nation Métissée du Québec,sur leurs territoires.

 

………………………………………………………………………………………

LA MONNAIE QUÉBÉCOISE

Le Québec créera sa propre monnaie nationale qui pourra s’enligner sur la valeur du dollar américain ,de l’euro ou de toute autre  valeur étalon qui lui conviendra,en tant qu’état indépendant.

Le Québec indépendant ne reconnaîtrera pas la dette du Canada comme étant la sienne.

Il n’y aura pas de « Federal Reserve Bank » au Québec,mais une Banque Nationale du Québec qui sera au service du Peuple Québécois.

Le libre marché bancaire devra être débattu à la nouvelle Assemblée Nationale.

 

………………………………………………………………………………………….

 

LE PROFIT ET LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE

 

Le profit ne sera plus considéré comme étant le moteur et le motivateur de la création d’entreprises et d’emplois ,au Québec,mais ce sera plutôt le bien public et la raison d’état national du peuple qu’il incombera.

Quiconque utilisera le motif de croissance économique capitaliste et celui de profit pour poluer,détruire l’environnement,détruire des vies,déposséder un individu ou une collectivité sera considéré comme un criminel dangereux.

L’État est au service du Peuple et non pas aux services douteux des banquiers véreux.

 

 

…………………………………………………………………………………………………

EN CONCLUSION

Ce programme politique,s’il vous intéresse ,a été débattu récemment  lors d’une réunion de sympathisants de notre nouveau parti politique : le Front national du Québec.Autour de nous,pour apporter des idées nouvelles,il y avait plusieurs personnes de mouvements ,de syndicats et de partis politiques divers,de gauche comme de droite.

 

Si vous voulez joindre nos rangs,car nous  sommes à la veille de faire notre promotion ,ou si vous avez une proposition d’alliance politique ,nous serons fiers de vous lire et de vous accueillir:

Pour  voir notre site qui sera  davantage rénové d’ici quelques jours : voici le lien   Le Front national du Québec

Comme vous le voyez,ce n’est pas le travail qui manque pour libérer le Québec.La priorité serait donné au grand coup de balai  à faire …avant qu’il ne soit trop tard!