Découverte de méga-vortex dans l’océan Atlantique

Ces méga-vortex avalent tout,sur des kilomètres à la ronde.
Ces méga-vortex avalent tout,sur des kilomètres à la ronde.

 

Des satellites ont montré deux tourbillons ou « trous noir » dans l’océan Atlantique sud. Ces « vortex », jamais vus auparavant [la découverte de méga-vortex ne serait pas nouvelle selon une recherche Google], aspirent l’eau dans les profondeurs de la terre avec tout ce qu’elle contient. Le déplacement d’eau est de 1,3 million de mètres cubes par seconde. Ces « trous noirs » ont été aperçus récemment par des physiciens de Zurich et Miami.

Les images satellites  montrant le déplacement des vortex dans l'Atlantique-Sud.
Les images satellites montrant le déplacement des vortex dans l’Atlantique-Sud.

 

Ces puissants tourbillons de courant sont mathématiquement analogues aux trous noirs, c’est-à-dire qu’ils font exactement la même chose avec l’eau qu’ils le font avec la lumière.

Publicités

De bizarres variétés de poissons et d’animaux marins dans le Pacifique

Les chercheurs ont découvert une riche diversité de motifs fluorescents et les couleurs dans les poissons marins, comme en témoigne ici: B) ray (Urobatis jamaicensis), C) seul (Soleichthys heterorhinos), H) murène faux (Kaupichthys de brachychirus), I) Chlopsidae (Kaupichthys nuchalis ), J) pipefish (Corythoichthys haematopterus), K) sable astronome (Gillellus uranidea).
Les chercheurs ont découvert une riche diversité de motifs fluorescents et les couleurs dans les poissons marins, comme en témoigne ici: B) ray (Urobatis jamaicensis), C) sole (Soleichthys heterorhinos), H) murène fauxsse (Kaupichthys de brachychirus), I) Chlopsidae (Kaupichthys nuchalis ), J) pipefish (Corythoichthys haematopterus), K) sable astronome (Gillellus uranidea).
Un étrange animal translucide.
Un étrange animal translucide.

Cette créature  a dérouté un pêcheur de  Nouvelle-Zélande, mais les scientifiques pensent qu’il a attrapé une salpe, qui se nourrit de plancton, et est translucide pour éviter les prédateurs. 

Un pêcheur  au large de la Nouvelle Zélande,l’an passé  sortit de l’eau une sorte d’étrange animal  qui changeait de forme dans l’océan . 
Si vous avez déjà vu le film 1989 « The Abyss », vous avez une idée de ce dont je parle.
Sinon, imaginez.
Lorsque Stewart Fraser a  repéré la créature translucide flottant dans le Pacifique  à 40 miles au large de la péninsule de Karikari sur  l’île du Nord, il n’était pas sûr qu’il  la voulait même sur son bateau, a-t-il répondu dans un interview.
«J’étais  comme dans un dilemme , mais la curiosité eu le meilleur sur moi et j’ai décidé de regarder de plus près », a-t-il  déclaré au  Mail. « Je n’avais jamais rien vu de tel auparavant. »

Dennis Gordon , un scientifique avec le NIWA,l’agence de recherche athmospérique   de la Nouvelle-Zélande  , a déclaré au New Zealand Herald  que la créature ressemble à  une salpe , et c’est vraiment pas si rare . Les salpes se retrouvent partout dans le monde , et souvent en grand nombre , disent les scientifiques . Alors que Fraser tira une salpe  solitaire , les scientifiques disent qu’ils ont souvent été trouvés dans les chaînes de plus de 30 pieds de long .
Et Gordon a déclaré que certaines salpes se reproduisent si rapidement qu’ils peuvent doubler leur population dans une journée .
Mais de toute évidence , ils sont vraiment difficiles à repérer ,car elles  sont pratiquement  invisibles.C’est ce  qui protège la salpe  des autres créatures qui voudraient en faire  un repas , explique Paul Cox , directeur de la conservation et de la communication à la National Marine Aquarium .

 » En commun avec d’autres animaux sans défense qui occupent eau libre – gelées et hydres par exemple – . La translucidité fournit sans doute une certaine protection contre la prédation :le fait d’être  presqu’invisible est un assez bon camouflage dans l’eau « , a déclaré Cox .
Gordon a dit le Herald que quand ils peuvent être pêchés, les salpes  sont une bonne source de nourriture pour certains poissons , les phoques et les tortues . Ils sont plus nutritifs que les méduses , at-il dit .
Il a également déclaré que les salpes , qui avance en prenant dans l’eau à travers des filtres internes , sont d’importants prédateurs eux-mêmes , mais  tout humain n’a pas besoin d’avoir peur de ces magnifiques animaux.
 » Ils peuvent manger le plus petit plancton végétal et peuvent même manger des bactéries , de sorte qu’ils peuvent exister dans certaines parties de l’océan où rien ne peut vivre . L’importance de cela est qu’ils sont un intermédiaire dans la chaîne alimentaire ,  » (le Herald a cité cette phrase de  Gordon ) .
Alors qu’est-ce qui peut  vous surprendre de cette bête :une reproduction rapide , son alimentation par filtration, un prédateur translucide que  ressentez-vous?
« L’ écaille  est très ferme , presque gélatineuse au toucher  « , Fraser a déclaré au Mail.

……………………………………..

LES SALPES

Une chaîne de salpes
Une chaîne de salpes.

Salpes apparaissent en grand nombre dans la fin du printemps dans les eaux autour de la Nouvelle-Zélande. Ils se nourrissent de zooplancton abondant et  disponible à ce moment, et ils  se développent rapidement. Des essaims de salpes peuvent dominer les  eaux supérieures à 200 mètres de l’océan. Souvent les individus se joignent à des chaînes jusqu’à 10 m de long. Les salpes forment une partie importante de l’alimentation de nombreuses espèces d’eau profonde et de la pêche côtière tels que kahawai et le hoki, et font également le régal des oiseaux de mer.

 ……………………………………………………………………………..
D’AUTRES POISSONS ET ANIMAUX  TRANSLUCIDES ET LUMINEUX:
Un jeune poisson des glaces de l'Antarctique (Chaenocephalus aceratus de) vit en Antarctique.
Un jeune poisson des glaces de l’Antarctique (Chaenocephalus aceratus de) vit en Antarctique.
Poisson "concombre de mer transparent".
Poisson « concombre de mer transparent ».
Une anguille translucide .
Une anguille translucide .
Méduse  Halitholus Mer Blanche Russie.Une variété totalement translucide.
Méduse Halitholus Mer Blanche Russie.Une variété totalement translucide.
Sur Voit ici SONT:. D) à plaque tête (Cociella hutchinsi), E) lézard (Saurida gracilis), F) frogfish (Antennarius maculatus), L) gobie (Eviota sp), M) Gobiidae (Eviota atriventris), N) Chirurgiens (Acanthurus coeruleus, Larves)
Poissons lumineux: D) à plaque tête (Cociella hutchinsi), E) lézard (Saurida gracilis), F) frogfish (Antennarius maculatus), L) gobie (Eviota sp), M) Gobiidae (Eviota atriventris), N) Chirurgiens (Acanthurus coeruleus, Larves).
Une rascasse rouge fluorescente (Scorpaenopsis de papuensis) perchée sur des algues rouges fluorescentes  dans la nuit . îles Salomon.
Une rascasse rouge fluorescente (Scorpaenopsis de papuensis) perchée sur des algues rouges fluorescentes dans la nuit . îles Salomon.
Un blenny triplefin (sp Enneapterygius.) Sous la lumière blanche de juin , Au-dessus, et à la lumière bleue, ci-Dessous.
Un blenny triplefin (sp Enneapterygius.) Sous la lumière blanche de juin , Au-dessus, et à la lumière bleue, ci-Dessous.
Une roussette  biofluorescente verte (Scyliorhinus retifer)
Une roussette biofluorescente verte (Scyliorhinus retifer).

VIDÉO:

Sources:New Zealand Herald

From Fukushima … to your plate

Des poissons pris dans l'environnement de Fukushima ,montrent un niveau très élevé de radioactivité.
Fish caught in Fukushima environment, show a very high level of radioactivity.

Contaminated water from the Fukushima nuclear plant likely escapes into the sea, said Wednesday the Japanese nuclear monitoring agency. The plant managers have so far denied this problem, which experts fear long.

The Regulatory Authority strongly suspected nuclear leak and urged the company Tokyo Electric Power Co. (TEPCO) to determine where she could come and limit risks, including the environment and the food chain.

The monitoring agency will convene a committee of experts to look at ways to limit the damage.

TEPCO has again cast doubt on the existence of a leak Wednesday. His spokesman, Noriyuki Imaizumi, defended the company saying that the increased level of cesium in samples collected from wells does not necessarily mean that the contaminated water from the plant flows into the ocean.

The company analyzes and other water suspect that previous increases in the level of cesium have been caused by contaminated dust samples have slipped into the samples.

However, Mr. Imaizumi added that TEPCO is open to preventive measures proposed by the monitoring agency.

The Dai-ichi nuclear power plant in Fukushima was ravaged in March 2011 by an earthquake and tsunami. She feels for leakage problems of the water used to cool the reactors, slowing decontamination efforts.

Marine biologists have raised the possibility that radioactive water flows continuously into groundwater. Analyzes of fish collected near the plant have demonstrated a high level of radioactivity.

While TEPCO has recorded increases levels of cesium and strontium in the surrounding waters, she says most of the contamination was made at the time of the accident. She claims not to have detected a « significant impact » on the environment.

According to the Nuclear Regulatory Authority, contaminated groundwater are likely to have reached the ocean.

 

 

De Fukushima …à votre assiette

Des poissons pris dans l'environnement de Fukushima ,montrent un niveau très élevé de radioactivité.
Des poissons pris dans l’environnement de Fukushima ,montrent un niveau très élevé de radioactivité.

De l’eau contaminée provenant de la centrale nucléaire de Fukushima s’échappe probablement dans la mer, a déclaré mercredi l’agence japonaise de surveillance du nucléaire. Les responsables de la centrale ont jusqu’à maintenant nié ce problème, que les experts redoutent depuis longtemps.

L’Autorité de réglementation du nucléaire suspecte fortement une fuite et a pressé l’entreprise Tokyo Electric Power Co. (TEPCO) de déterminer d’où elle pourrait provenir et de limiter les risques, notamment pour l’environnement et la chaîne alimentaire.

L’agence de surveillance réunira un comité d’experts qui se penchera sur les moyens de limiter les dégâts.

La TEPCO a de nouveau mis en doute l’existence d’une fuite mercredi. Son porte-parole, Noriyuki Imaizumi, a défendu l’entreprise en affirmant que l’augmentation du niveau de césium dans les échantillons récoltés dans des puits ne signifie pas nécessairement que l’eau contaminée de la centrale coule dans l’océan.

L’entreprise analyse d’autres échantillons d’eau et suspecte que les hausses précédentes du niveau de césium aient été causées par des poussières contaminées qui auraient glissé dans les échantillons.

M. Imaizumi ajoute toutefois que la TEPCO est ouverte aux mesures de prévention proposées par l’agence de surveillance.

La centrale nucléaire Dai-ichi de Fukushima a été ravagée en mars 2011 par un tremblement de terre et un tsunami. Elle éprouve depuis des problèmes de fuite de l’eau utilisée pour refroidir les réacteurs, ralentissant les efforts de décontamination.

Des biologistes marins ont soulevé la possibilité que de l’eau radioactive s’écoule de façon continue dans les eaux souterraines. Des analyses sur des poissons prélevés près de la centrale ont démontré un haut niveau de radioactivité.

Bien que la TEPCO ait enregistré des hausses du niveau césium et de strontium dans les eaux avoisinantes, elle affirme que la plupart de la contamination s’est faite au moment de l’accident. Elle soutient ne pas avoir détecté d’«impact significatif» sur l’environnement.

Selon l’Autorité de réglementation du nucléaire, les eaux souterraines contaminées ont vraisemblablement atteint l’océan.