Nouvel Ordre Mondial:Pressions sur la Cour Pénale Internationale pour dédouaner Les gouvernements mafieux israélo-américains

Il n’y a apparemment aucune limite à ce que les États-Unis et Israël restent impunis pour les crimes qu’ils commettent. Les États-Unis mènent une guerre économique et sanitaire dévastatrice contre l’Iran et le Venezuela tout en accusant la Chine d’une crise sanitaire mondiale qu’ils ne sont incapables de résoudre en raison de leur retrait de l’Organisation mondiale de la santé. Pendant ce temps, Israël prévoit d’annexer illégalement des parties importantes de la Cisjordanie palestinienne en juillet, avec le feu vert de l’administration Trump [1], et personne en Europe ou ailleurs n’est même intéressé à prendre des sanctions qui pourraient entraîner le report de cette décision.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a même déclaré catégoriquement que les Palestiniens restants sur les terres annexées ne deviendraient pas des citoyens israéliens – ils seraient plutôt des «sujets» de l’État juif sans aucun droit garanti. [2]

L’ Establishment américain est totalement attaché au principe selon lequel les États-Unis et Israël devraient avoir «les mains libres» lorsqu’ils traitent avec d’autres pays dans leurs sphères d’influence respectives. Cela signifie effectivement contrôler le récit de sorte que les États-Unis et l’État juif semblent toujours être victimes du comportement sans principes des autres nations et créer également un environnement où il ne peut y avoir de contestation juridique efficace contre leurs actions néfastes et criminelles.

En effet, la seule organisation qui a été spécifiquement créée pour traiter des questions telles que les guerres d’agression et le nettoyage ethnique, la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye, a été spécifiquement ciblée par Washington et Jérusalem pour lui refuser toute juridiction dans les situations où l’un de ces pays voyous est impliqué [3]. 

 

Ni Israël ni les États-Unis n’ont reconnu la CPI pour la raison évidente qu’ils sont les principales sources de violations flagrantes des droits de l’homme et du droit international. Israël est particulièrement préoccupé par ses nombreux crimes de guerre, y compris sa violation de la quatrième Convention de Genève qui interdit «le transfert, direct ou indirect, par la puissance occupante de parties de sa propre population civile sur le territoire qu’il occupe, ou la déportation ou transfert de tout ou partie de la population du territoire occupé à l’intérieur ou à l’extérieur de ce territoire. »

La CPI a en fait été ciblée récemment par l’administration Trump et le Congrès. Il y a deux semaines, un groupe bipartite de 69 sénateurs américains a soumis au secrétaire d’État Mike Pompeo une lettre condamnant la «politisation dangereuse de la cour» qui «vise injustement Israël». Les sénateurs ont exhorté Pompeo à poursuivre son «soutien vigoureux à Israël face à la possibilité croissante d’enquêtes et de poursuites par la Cour pénale internationale». La lettre incluait l’affirmation selon laquelle «les actions actuellement en cours pourraient conduire à des poursuites contre des ressortissants israéliens…» même si «la CPI n’a pas de compétence légitime dans cette affaire».

L’affirmation selon laquelle la CPI n’a pas compétence est au mieux discutable car «l’État palestinien» a le statut d’observateur et est membre d’organismes internationaux aux Nations Unies. Il est également signataire du Statut de Rome qui a créé la CPI. La lettre du Sénat elle-même a été écrite de manière prévisible par Ester Kurz, le directeur législatif de l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), qui est le principal groupe de défense d’Israël aux États-Unis. Une lettre similaire a également été distribuée à la Chambre des représentants, qui a ajouté un «problème américain» en critiquant l’intention de la CPI d’enquêter sur les crimes de guerre des États-Unis en Afghanistan. Il a reçu 262 signatures.

Anticipant la menace pour les intérêts israéliens, le Congrès américain a depuis longtemps subordonné la sécurité et toute autre assistance à l’Autorité palestinienne, suspendant tout soutien si «les Palestiniens ouvrent une enquête judiciaire autorisée par la Cour pénale internationale (CPI), ou soutiennent activement une telle enquête, qui soumet les ressortissants israéliens à une enquête sur les crimes présumés contre les Palestiniens. » Étant donné que Donald Trump a de facto interrompu pratiquement toute assistance, y compris l’aide humanitaire aux réfugiés, la punition pour aller à la CPI est essentiellement théorique et les Palestiniens ont par conséquent donné suite à leur plainte dans le but de bouleverser le calendrier de l’annexion israélienne. .

La lettre des sénateurs a fait surface en même temps qu’un avertissement a été lancé par Pompeo à la CPI qui portait sur Israël mais visait clairement à faire échouer toute tentative de juger les crimes de guerre américains en Afghanistan. Elle a affirmé que la CPI est un organe politique, pas une institution judiciaire légitime, et a accusé la procureure en chef, Fatou Bensouda, d’enquêter avec malveillance sur «les crimes de guerre israéliens à Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est». Sa plainte était parallèle à la lettre des sénateurs, ce qui n’est peut-être pas une coïncidence, affirmant que le tribunal n’a pas compétence et que les Palestiniens ne sont pas « souverains » et n’ont donc pas qualité pour s’adresser au tribunal en premier lieu.

Et Pompeo a conclu avec une menace: «Un tribunal qui tente d’exercer son pouvoir en dehors de sa juridiction est un outil politique qui se moque de la loi et d’une procédure régulière. Si la CPI continue sur sa lancée actuelle, nous réagirons en conséquence. »

Israël a également affirmé, tout comme les États-Unis, qu’il n’était pas soumis au «procès» de la CPI parce qu’il avait un système judiciaire opérationnel capable de punir les criminels de guerre [4]. Bien sûr, le fait est qu’Israël ne le fait pas et que les États-Unis ne le font que lorsqu’ils sont embarrassés. Le plus récent criminel de guerre américain a été reconnu coupable par des tribunaux militaires, puis gracié par le président Donald Trump. Il a même été fêté à la Maison Blanche.

Bensouda a annoncé en novembre 2017 qu’elle allait ouvrir une enquête sur les crimes de guerre américains allégués en Afghanistan. L’administration Trump a exprimé sa colère en la critiquant dans des tweets, en annulant son visa pour les États-Unis et en menaçant de poursuites judiciaires contre elle, son personnel et même des juges de la CPI. La Maison Blanche a averti que si la CPI osait même détenir un citoyen américain, les États-Unis utiliseraient la force militaire pour le libérer. Le président Trump, Pompeo et John Bolton ont tous qualifié la CPI de «politique, corrompue, , irresponsable et manquant de transparence, et donc illégitime». La critique ressemblait étrangement à une description précise de l’administration Trump elle-même.

Bensouda, qui a été timide à l’idée de confronter Israël dans le passé, serait maintenant en train de traiter la plainte palestinienne. Elle a également été autorisée à poursuivre son enquête sur les crimes américains en Afghanistan. S’il doit y avoir un véritable procès, des politiciens de haut niveau, des responsables et des officiers militaires d’Israël et des États-Unis pourraient être convoqués pour interrogatoire. Si les convocations sont ignorées, ce qui est probable, le procureur pourrait alors délivrer des mandats d’arrêt internationaux, ce qui signifie qu’ils pourraient être arrêtés et extradés vers la Cour s’ils devaient se rendre dans l’un des 123 pays faisant partie du Statut de Rome.

On peut donc s’attendre à ce que les États-Unis et Israël poursuivent leur diffamation contre la CPI, y compris les menaces de riposte armée venant de Washington. Une attaque militaire contre La Haye pourrait être inimaginable dans le monde réel, mais les trois dernières années ont démontré que Donald Trump est capable de presque tout.

D’ici là, on espère que Bensouda poursuivra son travail pour dénoncer les crimes qui continuent d’être commis en Palestine et en Afghanistan. Embarrasser les États-Unis et Israël dans un forum public très visible et très respecté pourrait être le seul moyen d’éveiller les citoyens de ces deux pays aux choses terribles qui ont été et continuent d’être faites en leur nom.

Par Philip Giraldi
(Strategic Culture Foundation)

Philip Giraldi, Ph.D. est directeur exécutif du Conseil de l’intérêt national.

Source : The US-Israeli Govt Mafia Gets Away With War Crimes by Pressuring International Criminal Court


NOTES

1-La marionnette israélienne Trump montre ses vraies couleurs

Le général à la retraite quatre étoiles du Marine Corps et ancien secrétaire à la Défense, James Mattis, a été gentil quand il a écrit que le président Donald Trump avait des «capacités cognitives limitées».

Un observateur moins diplomatique, aussi proche du président que le général Mattis, aurait pu dire que Donald était d’une intelligence limitée (bien qu’il possède l’intelligence et la ruse de la rue).

 

Nous avons vu la petit ampoule de M. Trump émettre sa faible puissance alors qu’il se tenait avec des officiers militaires américains jaillissant des mêmes points de discussion monotones et risqués qui émanent de la bouche du ventriloque du président, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu.

Appeler Trump un agent israélien, c’est lui faire une injustice. Il est plus que ça. Comme d’autres membres de son cabinet (Pompeo et Pence), il est un golem israélien. Dans la légende, le golem était un Frankenstein non judaïque créé à la Renaissance à Prague par le rabbin kabbalistique Judah Loew. Ce Golem  a été créé pour tuer les ennemis de la théocratie talmudique qui se fait passer pour un credo de l’Ancien Testament [1]. Le golem est insensé et n’est pas soumis à la raison ou à la logique, tout comme Trump et sa bande de faucons dans un poulailler néocon, des sanctionneurs et d’idolateurs israéliens.

Observez la pathétique régurgitation par M. Trump des points de discussion de la propagande israélienne le matin du 8 janvier dans son discours à la nation, dans lequel il a qualifié les Iraniens de terroristes numéros un dans le monde.

Vraiment? Il a vite oublié ISIS/Etat Islamique, l’armée terroriste inspirée d’un plan établi par la théologie wahhabite saoudienne 100% toxique, responsable   du terrorisme massif au Moyen-Orient, y compris le massacre massif des goyim chrétiens de Syrie et d’Irak, tout en lançant des dizaines de terroristes   en Europe et ailleurs [2]. Il n’y a aucune main iranienne dans tout cela.

L’EI, formé des restes d’Al-Qaïda, obtient un laissez-passer de Trump parce que l’EI ne menace pas le contrôle israélien de la Palestine, tandis que le gouvernement iranien demande constamment justice pour la Palestine. Notre politique étrangère est dictée par les besoins et les exigences d’Israël, et non par les intérêts du peuple américain.

Nous avons un prétendu média qui, avec Trump, prétend que les milices chiites soutenues par l’Iran ont fait le plus de mal aux troupes américaines en Irak. En vérité, les principaux tueurs d’Américains en Irak sont les restes sunnites soutenus par l’Arabie saoudite de l’armée de Saddam Hussein, qui est devenue plus tard ISIS/EI. Qui, dans les médias traditionnels – de gauche ou de droite – rapporte ce fait comme un défi à la répétition de la désinformation israélienne reprise telle quelle par le perroquet  Trump?

Le secrétaire d’État Mike Pompeo aurait exhorté Trump à assassiner Qasem Soleimani, le général iranien qui a vaincu et chassé les terroristes islamistes de l’Etat islamique d’Irak et les terroristes islamistes d’Al-Qaïda de Syrie. Soleimani a sauvé des vies chrétiennes au Moyen-Orient, mais ce sont principalement des vies grecques orthodoxes et catholiques, dont les fondamentalistes protestants aux États-Unis ne se soucient presque pas, préférant les talmudistes à eux [3].

  1. Pompeo est un golem de guerre de la théologie fondamentaliste «Rapture» adoratrice d’Israël de l’Église chrétienne américaine [NdTThe Raptureest une expression anglaise signifiant « le ravissement » ou l’enlèvement de l’église, il s’agit du  » transport des croyants vers le paradis avant la grande tribulation ».

«Nous continuerons de mener ces batailles. C’est une lutte sans fin… jusqu’à la Rapture, faites-en partie, soyez dans le combat. »—Mike Pompeo, « God and Country Rally», Summit Church, Wichita, Kansas, 28 juin 2015.

La doctrine de l’Enlèvement (Rapture) lunatique a été inventée dans les années 1800 dans le cadre de la doctrine protestante «dispensationaliste» favorisée par les partisans fondamentalistes de la contrefaçon «Israël». L’Église n’en avait aucune connaissance avant le XIXe siècle.

Le fait que la théologie dominante dans l’État israélien que les passionnés de Rapture adorent est essentiellement l’Antichrist talmudique, n’est pas un problème pour   Pence, Pompeo et leurs millions de camarades, prétendus «évangéliques».

Les Américains doivent avoir les outils pour déconstruire le faux christianisme de puissants «évangéliques» talmudiques tels que Mike Pence et Mike Pompeo. Un de ces outils est Judaism’s Strange Gods: Revised and Expanded  [les dieux étranges du Judaïsme: Révisé et Développé] – interdit presque partout où des livres sont vendus.

Si nous ne démasquons pas les fondements de la théologie de l’Antéchrist israélien, tôt ou tard le commandant en chef «America First» qui a promis de nous sortir de conflits et d’enchevêtrements sans fin à l’étranger, nous mènera en guerre pour «Israël» contre les 80 millions de   Persans , dont le pays est quatre fois plus grand que la France,  et qui sont très différentes des Arabes que nous avons affamés et massacrés en toute impunité en Irak, le tout au nom de la démocratie et de la «lutte contre le terrorisme» bien sûr.

2- 20 Extraits choquants du Talmud

 

3-L’expression d’État voyou renvoie à l’idée d’un État qui ne respecte pas les lois internationales les plus essentielles, organise ou soutient des attentats, ou viole de manière systématique les droits les plus élémentaires de l’être humain. Wikipédia

Lors de son discours devant l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies (ONU) du 19 septembre 2017, Donald Trump a remis au goût du jour le concept « d’États voyous », en évoquant la Corée du Nord, l’Iran, la Syrie et le Venezuela. Cette notion ressurgit ainsi dans la bouche du président D. Trump. Mais il convient de se demander si les États-Unis, qui restent à l’écart de nombreux textes internationaux (Cour pénale internationale, Traité d’interdiction des mines antipersonnel, dénonciation de l’accord de Paris sur le climat, etc.), ont lancé la guerre illégale d’Irak en 2003 et ont créé le camp de Guantanamo, sont les mieux placés pour établir une liste d’« États voyous ». En effet, le voyou est celui qui ne respecte pas la loi officielle, mais établit, lui-même, la sienne, ce que font très souvent les États-Unis et Israël, et uniquement ces deux-là. 

  1. Trump et Netanyahou conçoivent leurs pays comme ayant une destinée manifeste, au-dessus des lois, voire comme étant seuls à pouvoir les édicter. Les rivaux ou opposants deviennent des hors-la-loi. Le problème de cette conception n’est pas seulement son caractère immoral, mais sa dangerosité, au sein d’un monde qui n’est plus unipolaire.

Depuis l’origine, ceux qui ont évoqué les « États voyous », loin d’avoir un comportement de gentlemen, ont été à l’origine de bien des désordres, voire des catastrophes.

 

4-Comment les pédophiles juifs se cachent de la justice en Israël

 

Tel Aviv – C’est une surveillance tendue, en attendant que Jimmy Julius Karow apparaisse. C’est un homme recherché et considéré comme dangereux. Accusé d’avoir agressé sexuellement une fillette de 9 ans dans l’Oregon en 2000, il s’est enfui en Israël avant que les autorités américaines ne puissent l’appréhender ou savoir où il allait.

Depuis, Karow a fui les forces de l’ordre américaines. Actuellement, INTERPOL, une organisation intergouvernementale de police qui travaille avec 194 pays, a une notice rouge pour alerter la police du monde entier qu’il est un fugitif.

Deux ans après avoir fui les États-Unis, Karow a été condamné par un tribunal israélien pour maltraitance d’enfants dans une affaire distincte. Il a purgé une peine et a été libéré. Maintenant, une autre victime israélienne présumée s’est manifestée, disant qu’il avait commencé à la maltraiter lorsqu’elle avait 5 ans, et a continué pendant des années.

Karow a réussi à échapper aux autorités en se déplaçant entre les communautés en Israël pendant près de deux décennies, et il n’est pas le seul.

Un problème répandu

Une enquête de CBS News a révélé que de nombreux pédophiles américains fuient vers Israël, et les traduire en justice peut s’avérer difficile.

Jewish Community Watch (JCW), une organisation américaine qui traque les pédophiles accusés, tente depuis des années de retrouver Karow et d’aider à le traduire en justice.

JCW dit que Karow et d’autres hommes et femmes recherchés ont pu exploiter un droit connu sous le nom de loi du retour, par lequel tout Juif peut se rendre en Israël et obtenir automatiquement la citoyenneté.

Depuis que la petite organisation a commencé à traquer les pédophiles accusés en 2014, elle indique que plus de 60 personnes ont fui les États-Unis en Israël. Compte tenu de ses ressources limitées pour identifier ces individus, JCW dit que le nombre réel est probablement beaucoup plus élevé.

« La même chose qui se passe dans l’Église catholique en ce moment dans le monde, exactement la même chose se produit dans notre communauté« , a déclaré le fondateur de JCW, Meyer Seewald, à CBS News. « Les dissimulations sont les mêmes, la stigmatisation, la honte. »

Seewald dit que les communautés juives très unies aux États-Unis accueillent parfois des accusations contre un membre avec incrédulité, ce qui peut avoir un effet dissuasif.

« Tout le monde va et entoure cet individu et le soutient parce qu’ils ne peuvent pas croire qu’une personne juive peut commettre un tel crime. Ils prennent le parti de l’agresseur et les abus se poursuivent« , dit Seewald. « Ils le mettent dans une autre communauté. ET quelques années plus tard, il fait la même chose et nous entendons davantage d’allégations selon lesquelles la personne abuse des enfants. Les victimes ne veulent pas se manifester quand elles voient cela. »

JCW dit que la majorité de ses cas proviennent depuis les enclaves juives orthodoxes modernes jusqu’aux ultra-orthodoxes aux États-Unis, mais que cela se produit dans l’ensemble de la communauté juive. Et comme les auteurs ne peuvent être tenus responsables que si les victimes se manifestent, de nombreux cas ne sont pas signalés. Pour essayer de les mettre en lumière, JCW organise des événements de sensibilisation à travers les États-Unis et offre aux victimes d’abus sexuels des conseils et un soutien émotionnel.

Mendy Hauck a décidé de se manifester après avoir reçu le soutien de JCW. Le père de deux enfants dit qu’il n’avait que 8 ans lorsqu’il a été agressé par un enseignant de son école juive orthodoxe à Los Angeles. Hauck dit que les abus ont commencé un jour quand un ami a apporté des cookies pour son anniversaire.

« En fait, je suis allé de l’avant et j’ai atteint le plus gros cookie et il a dit: » Remettez-le et vous pourriez revenir par la récréation et obtenir votre cookie «  », a déclaré Hauck. « Donc, après avoir remis le reste des cookies aux autres camarades de classe, je devais rester si je voulais mon cookie, et je l’ai fait. Il m’a appelé à son bureau … et c’est là qu’il a commencé … à se frotter contre moi.« 

Son agresseur présumé est Mordechai Yomtov, un professeur d’hébreu alors âgé de 35 ans.

« J’ai sauté en arrière comme un pas ou deux et il m’a attrapé les cheveux et a dit: » ça va, vous pouvez vous approcher. Je ne vous ferai pas de mal. Il n’y a rien de mal « , et il l’a encore fait », se souvient Hauck.

 

 

Hauck dit que les abus se sont poursuivis au cours de l’année. Il dit qu’il se sentait pris au piège, sans nulle part où aller.

À la fin de l’année, Hauck est passé à la classe supérieure. C’est alors que les crimes de Yomtov l’ont rattrapé. En 2001, la police l’a arrêté et accusé d’avoir commis des actes obscènes avec trois de ses autres élèves, âgés de 8 à 10 ans. Mais Hauck n’a parlé à personne de son calvaire des années plus tard.

Yomtov a finalement plaidé coupable, a purgé une peine de prison et a été libéré sous probation. Mais une fois libre, il a violé sa probation en fuyant vers Israël via le Mexique.

JCW l’a retrouvé et l’a confronté à Jérusalem avec une caméra cachée. Yomtov a admis avoir violé sa probation et fui illégalement les États-Unis avec aide. Il a également déclaré qu’au Mexique, il avait obtenu un faux passeport pour se rendre en Israël, où il vit illégalement.

Yomtov a nié avoir abusé de Hauck, mais a présenté des excuses générales à ses victimes, en disant: « Je suis très, très désolé. J’espère que Dieu aidera chaque personne qui est passée par là. Veuillez me pardonner. »

Ce n’est qu’en 2016, lorsqu’une autre victime présumée de Yomtov et ami de Hauck s’est manifestée, que Hauck s’est senti obligé de raconter son histoire. Il a déposé un rapport de police dans l’espoir d’obtenir justice, mais dit que les processus ont été lents. Pour lui, la justice est double.

« Je veux que le (procureur du comté de LA) intensifie son jeu – vous savez, vous battre pour le ramener ici et lui donner ce qu’il mérite« , dit-il. « Et aussi, je veux que les communautés s’assurent que cela ne se reproduise plus. »

Le bureau du procureur de district a déclaré à CBS News qu’il n’y avait eu aucune demande d’extradition de Yomtov vers les États-Unis et a refusé tout autre commentaire.

Drapeaux rouges, plus de victimes

L’aide de la communauté est un thème récurrent. Le rabbin Yehuda Oppenheimer sait de première main comment un pédophile peut fuir en Israël. En 2000, il a involontairement aidé Karow à s’échapper.

Les deux se sont rencontrés lorsque Karow a exprimé son intérêt pour la conversion au judaïsme. Un jour, Karow a soudainement dit qu’il voulait déménager en Israël.

Lorsqu’on lui a demandé s’il n’y avait rien du tout qui a déclenché des drapeaux rouges jusqu’au point où Karow a dit qu’il voulait déménager en Israël, le rabbin Oppenheimer a répondu: « J’aimerais pouvoir dire que [cela n’a soulevé aucun drapeau rouge], mais malheureusement , Je ne peux pas … Il [Karow] a dit: « Je prévois d’aller en Israël, je dois y aller beaucoup plus rapidement que je ne le pensais.« 

« Il a dit qu’il y avait eu quelque chose dans le passé quand il était jeune mais que rien ne s’était passé depuis. Je sentais que je pouvais lui faire confiance. Alors je lui ai écrit une lettre, il a acheté un billet et il est parti. »

Oppenheimer a donné à Karow les coordonnées de sa famille et de ses amis en Israël pour l’aider à s’installer. Un jour, un ami proche a appelé le rabbin.

« Je ne saurai jamais exactement ce qui s’est passé, mais quelque chose de très sexuel … quelque chose s’est passé avec leur fille et [Karow] a été arrêté. » Oppenheimer dit que cela ressemblait à « un coup de poing dans le ventre. C’était très douloureux« .

Il dit qu’il porte cette culpabilité à ce jour, et c’est pourquoi il a présenté son histoire. Il a un message pour les autres rabbins et chefs de communauté:

« Quand quelqu’un a offensé de cette façon, il y a de fortes chances qu’il le fasse à nouveau, peu importe à quel point il est gentil et pieux, sage, gentil et charismatique« , dit Oppenheimer. « Vous ne pouvez tout simplement pas leur faire confiance. Vous devez prendre des mesures pour les prévenir, vous ne pouvez pas les avoir autour des jeunes, vous ne pouvez pas les avoir chez vous. »

L’une des filles que Karow qui aurait été abusée en Israël est « Amoona ». Elle nous a demandé de ne pas utiliser son vrai nom, pour protéger sa famille.

«J’avais 5, 4 ou 5 ans. Ma mère était au lit. Mon père est un rabbin donc il n’était pas à la maison. Karow venait chez nous. Nous avions l’habitude de jouer à des jeux et puis c’est devenu sexuel. « 

L’agression alléguée s’est déroulée sur plus de deux ans. Un acte d’accusation israélien contre lui en juillet 2019 détaille les allégations d’abus sexuels graves, notamment de viol et de sodomie. Elle dit qu’il la menacerait et la manipulerait pour la garder silencieuse.

« ‘Je vais vous donner un cookie parce que vous le faites si bien.’ Il s’agit du cookie, il s’agit de mentir et il s’agit d’être si mauvais pour un petit enfant « , se souvient Amoona. « Il a également menacé de tuer mes parents. Il m’étouffait. Il me tienait. »

Inaction, ou protection?

Amoona est en colère que Karow ait été autorisé à entrer en Israël en premier lieu, mais le chef de l’exploitation de JCW, Shana Aaronson, dit que l’échec commence aux États-Unis. Elle dit qu’il y a des éléments de la communauté juive aux États-Unis qui sont prêts à aider les pédophiles à s’échapper.

« Souvent, il y a une sorte d’incitation communautaire, soit quelqu’un leur doit une faveur ou quelqu’un dans la communauté, disons qu’une institution, les a couverts par le passé et ils savent que si cela va devant les tribunaux, il y aura beaucoup de responsabilité civile à venir « , dit-elle.

Alors qu’Aaronson blâme les communautés juives des États-Unis et du gouvernement américain de ne pas poursuivre avec insistance les extraditions, elle affirme que les autorités israéliennes n’ont pas non plus accordé la priorité à la chasse aux suspects.

Elle dit à CBS News qu’il serait plus facile pour la police de localiser et d’arrêter Karow, par exemple, mais il est plutôt revenu à JCW de le retrouver.

Israël est connu comme une nation à la pointe de la technologie, mais Shana dit que cela ne se répercute pas sur l’application des lois locales. Shana dit que la police ne demande pas de vérification des antécédents des auteurs arrêtés en Israël qui ont récemment déménagé d’autres pays. Ils ne font même pas de recherche Google, dit-elle.

« Les normes et protocoles généraux pour les enquêtes par la police locale sont médiocres« , dit-elle.

JCW dit que le problème atteint également les échelons supérieurs de la politique israélienne. Ils notent que Yaakov Litzman, chef d’une alliance ultra-orthodoxe dans la législature israélienne et l’actuel ministre de la santé, a été accusé d’avoir empêché l’expulsion de  Malka Leifer, ancienne directrice d’un établissement scolaire juif en Australie, où elle est recherchée pour de multiples accusations d’abus sexuels sur des enfants.

CBS News a obtenu une recommandation de la police israélienne selon laquelle il existe suffisamment de preuves contre Litzman pour recommander qu’il soit lui-même accusé de fraude et d’abus de confiance pour avoir protégé Leifer. Le bureau de Litzman a déclaré à CBS News qu’il n’y avait aucun acte répréhensible. C’est maintenant au procureur général d’Israël de décider s’il faut inculper le législateur.

« C’est un bon exemple qui montre jusqu’où va le communautarisme« , a déclaré Aaronson de JCW. « C’est vraiment décevant et dégoûtant. »

La police israélienne n’a pas voulu commenter des cas spécifiques mais a insisté pour qu’elle prenne les cas au sérieux et qu’elle se coordonne « étroitement avec le ministère de la Justice et les organisations de police du monde entier afin de trouver les suspects, y compris à l’étranger« .

Le département américain de la Justice a également refusé de commenter des cas spécifiques, mais a salué leur relation avec les forces de l’ordre israéliennes, ajoutant que des délinquants sexuels avaient été extradés avec succès dans le passé.

Source : How Jewish American pedophiles hide from justice in Israel 


EN COMPLÉMENTAIRE

 

La cour suprême d’Israël, siège du futur nouveau gouvernement mondial illuminati

 

L’État d’Israël a été créé de toute pièce par la volonté de la famille Rothschild, l’une des 13 familles de la noblesse noire Illuminati et membre important de ce que l’Alliance (La Résistance) appelle “La Cabale“. A ne pas confondre avec la Kabbale (ou Kabbalah) pour ceux qui ne comprennent pas.

La Cour Suprême d’Israël, entièrement financé par les Rothschild est clair comme un nez au milieu de la figure pour qui veut bien ouvrir un temps soit peu les yeux. Ce bâtiment regorge de symboles illuminatis/maçonniques (la Franc maçonnerie n’étant que l’anti chambre de leurs grands frères les Illuminatis).

Je rappelle cependant que tous les illuminatis ne font pas partie de la Cabale, il y a des désaccords entre eux, des luttes internes et certains dirons nous sont mieux que d’autres, d’où la raison de l’appellation “Cabale” pour désigner ceux qui veulent réduire la population mondiale de 90% comme indiqué sur les pierres du Georgia Guidestone et instaurer leur Nouvel Ordre Mondial. Cependant les Rothschild font partie des pires de la Cabale & des Illuminatis. Que les choses soient bien claires.

Donc voici le bâtiment de la Cour Suprême d’Israël :

 

Photo de l’équipe des Rothschild avant la construction devant une maquette de la future Cour Suprême d’Israël.Cette peinture est à l’entrée de la Cour Suprême d’Israël.

 

Photo de la Cour Suprême d’Israël, notez a gauche la pyramide encastrée dans le bâtiment…

 

 

Vue de l’intérieur donnant sur la pyramide, remaquez le rond en haut symbolisant l’œil de Ra.

 

Le même symbole que vous retrouvez sur le billet de 1 dollar américain :

 

Dorothy de Rothschild y est enterrée sous l’obélisque :

 

Comme pour l’aéroport de Denver (qui affiche l’histoire prévue par les Franc Maçons pour nous), les symboles maçonniques y sont partout présents :

 

L’escalier qui mène à la lumière (à leur fausse lumière luciférienne)…

 

Panorama sur Jérusalem, capitale Palestinienne occupée par les Khazares qui n’ont aucune origine Sémite… Mais cela personne ne le sait et toute la communauté internationale s’en moque…
La bibliothèque est divisée en trois niveaux, représentant symboliquement les trois derniers degrés de la Franc-Maçonnerie (31è, 32è et le 33è honoraire).
C’est l’une des plus grosse collection de livres sur l’occultisme.

 

L’entrée de la cour de justice ressemble à une ancienne tombe Juive.

A l’extérieur de la cour de justice se trouve un escalier amenant à un niveau inférieur.Aucun temple occulte ne serait complet sans ces deux détails à venir.

Au beau milieu de l’escalier est la forme du vesica piscis (représentant les parties génitales de la femme) « pénétrée » par une colonne (symbole phallique).

Dehors, 2 sculptures de grenades (le fruit) sont posés au sol :

 

Le non moins célèbre Albert Pike (Franc Maçon) nous a donné la signification symbolique illuminati de ces grenades dans son livre “Morale et Dogme”. Si vous ne savez pas qui est Albert Pike renseignez vous, vous n’allez pas être déçu…
“The capitals were enriched by pomegranates of bronze, covered by bronze net-work, and ornamented with wreaths of bronze; and appear to have imitated the shape of the seed-vessel of the lotus or Egyptian lily, a sacred symbol to the Hindus and Egyptians.”
-Albert Pike, Morals and Dogma

 

Les illuminatis / Franc-Maçons attendent la reconstruction du temple de Salomon et ce temple est censé avoir 2 piliers nommés Jachin et Boaz, sur lesquels ces 2 grenades sont destinées a trôner :

 

Nous sommes donc bien dirigés par des occultistes adorateurs de Lucifer et ils ont bien en tête de nous imposer Jérusalem comme capitale du Nouvel Ordre Mondial comme le dit si bien Jacques Attali :

 

EN CONCLUSION

Maintenant que nous savons:organisons la Résistance Nationale de tous les Peuples contre le Nouvel Ordre Mondial!

La Patrie est en danger! Aux armes ,citoyens!

 

 

Spiritualité:Où la Vierge Marie a-t-elle vécu après la Résurrection ?

 

LA MAISON DE LA VIERGE À ÉPHÈSE. Le sanctuaire, fréquenté à la fois par des chrétiens et des musulmans, est situé à sur le colline du Bülbül Dag près d’Éphèse, en Turquie. Selon la tradition, ce sanctuaire a été construit sur les vestiges de la maison de Marie. C’est là où, après la crucifixion de son fils, elle se serait réfugiée, accompagnée de saint Jean. Elle y serait restée jusqu’à son Assomption.
Casalmaggiore Provincia I CC BY-SA 3.0

 

Après la Résurrection de Jésus et son Ascension au ciel, où Marie est-elle allée vivre ? Même si les Écritures ne donne pas d’adresse exacte, elles fournissent quelques indices.

Il est généralement admis que Joseph était déjà mort du temps de la Passion du Christ. Ce qui rendait alors Jésus responsable de sa mère. Au moment de mourir, Jésus a demandé à son disciple bien-aimé de prendre soin d’elle :

« Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. » Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui. » (Jn 19, 26-27)

Pour la plupart des exégètes, le disciple bien-aimé était Jean. Effectivement, le livre des Actes des Apôtres précise que c’est lui qui a pris soin de Marie à Jérusalem :

« Alors, ils retournèrent à Jérusalem depuis le lieu-dit « Mont des Oliviers » qui en est proche, – la distance de marche ne dépasse pas ce qui est permis le jour du sabbat. À leur arrivée, ils montèrent dans la chambre haute où ils se tenaient habituellement ; c’était Pierre, Jean, Jacques et André, Philippe et Thomas, Barthélemy et Matthieu, Jacques fils d’Alphée, Simon le Zélote, et Jude fils de Jacques. Tous, d’un même cœur, étaient assidus à la prière, avec des femmes, avec Marie la mère de Jésus, et avec ses frères. » (Ac 1, 12-14)

 

Jérusalem…

Cela signifie que Marie a vécu avec les apôtres à Jérusalem juste après la Mort, la Résurrection et l’Ascension du Christ. Selon la Tradition, elle y restera jusqu’à la fin de sa vie, remontant le chemin de croix tous les jours afin de revivre les épreuves endurées par son fils. L’Assomption de Marie aurait eu lieu à Jérusalem, en présence des apôtres.

Il existe encore aujourd’hui une église qui a été édifiée près du Mont des Oliviers. Elle serait le lieu de sépulture de la Vierge, vénéré par l’Église Orthodoxe. Jérusalem abrite également l’abbaye de la Dormition, confiée aux moines bénédictins. D’après les traditions orthodoxes et catholiques, l’Assomption de Marie aurait eu lieu sur l’un de ces deux sites.

…ou Éphèse

Une autre piste indique que Jean aurait vécu à Éphèse. Beaucoup croient qu’il vivait alors avec Marie et que son l’Assomption y aurait eu lieu. Cette version est soutenue par la Bienheureuse Anne Catherine Emmerich. En effet, la mystique allemande du XIXe siècle avait eu des révélations privées selon lesquelles la maison de Marie était à Éphèse.

C’est sœur Marie de Mandat-Grancey, une religieuse française des Filles de la Charité de Saint Vincent de Paul qui est devenue en 1890 supérieure de la communauté à Smyrne en Turquie qui a bien découvert à Éphèse une maison datant du Ier siècle. Révélée au cours de recherches menées en 1891, elle était enfouie sous les ruines d’une église bâtie au IVe siècle. Depuis, ce lieu a été honoré par de nombreux pèlerinages et la visite de plusieurs papes au cours du XXe siècle.

Il existe donc un doute sur le lieu où Marie vécut la fin de ses jours, jusqu’à son Assomption. Même la même discrétion règne dans les Écritures sur la fin de la vie de Marie que sur la vie cachée du Christ, lorsqu’Il vivait auprès de son père adoptif et de sa Mère.

 

 

 

 

Première Guerre Mondiale :voici plus de 20 photos spectaculaires certaines inédites de cette époque

En même temps que je montais mon nouveau site web aujourd’hui,que j’ai continué à écrire mon autobiographie tout en jouant avec Pitchounette,ma petite chienne…j’ai fait d’extraordinaires  découvertes dans mes archives.

Il s’agit d’un groupe de nombreuses photos de la Première Guerre Mondiale,dont certaines inédites et je me suis amusé à vous préparé cet article qui vous en mettra plein la vue,j’en suis certain.

Je suis resté stupéfait devant  deux photos qui nous montrent  les tentatives de  concevoir le « premier drône aéronatique » d’avant le nom!

Bref,je vous laisse juge de ces photos qui sont des pièces d’histoire de notre monde:

 

Ballon d'observation installé par l' US Army sur la frontière mexicaine en 1917.Le contre-espionage américain et britannique savaient que les allemands cherchaient à entraîner les mexicains dans la guerre à leurs côtés...donc les américains les surveillaient particulièrement.
Ballon d’observation installé par l’ US Army sur la frontière mexicaine en 1917.Le contre-espionage américain et britannique savaient que les allemands cherchaient à entraîner les mexicains dans la guerre à leurs côtés…donc les américains les surveillaient particulièrement.

 

 

1914-Une locomotive du dernier modèle du jour sortie tout droit de ses ateliers...aux USA.
1914-Une locomotive du dernier modèle du jour sortie tout droit de ses ateliers…aux USA.

 

 

1914-montage de locomotives et de wagons dans une entreprise américaine.
1914-montage de locomotives et de wagons dans une entreprise américaine.

 

1914-un élévateur à grains à St-Joseph,Missouri aux USA.
1914-un élévateur à grains à St-Joseph,Missouri aux USA.

 

 

1918-une des premières locomotives électriques.
1918-une des premières locomotives électriques.

 

 

 

1917-ajustement de lentilles dans un projecteur de recherches maritimes ...ou aériennes.
1917-ajustement de lentilles dans un projecteur de recherches maritimes …ou aériennes.

 

1915-photographie d'un site exceptionnel des Montagnes Rocheuses au Canada.Je ne pouvais pas laisser cette remarquable photo de la nature sauvage de cette époque ,au Canada.
1915-photographie d’un site exceptionnel des Montagnes Rocheuses au Canada.Je ne pouvais pas laisser cette remarquable photo de la nature sauvage de cette époque ,au Canada.

 

Durant l'hiver 1916,on coupe la glace sur un lac de Pennsylvanie aux USA.
Durant l’hiver de 1916,on coupe la glace sur un lac de Pennsylvanie aux USA.

 

 

Première Guerre Mondiale -canon de 18 pouces de la défense cotière à Sandy Hook,USA.Les américains "copièrent" la Grosse Bertha allemande dans le but de défendre leurs côtes contre des attaques maritimes.
Première Guerre Mondiale -canon de 18 pouces de la défense côtière à Sandy Hook,USA.Les américains « copièrent » la Grosse Bertha allemande dans le but de défendre leurs côtes contre des attaques maritimes.

 

Première Guerre Mondiale-un employé découpe une pièce de métal dans une entreprise non identifiée à Montréal au Québec. Les commandes de matériel blindé en provenance de l'Empire Britannique montèrent en flèche et de nombreuses améliorations furent faites aux procédés de découpage de l'acier à l'acéthylène,au Canada et aux USA.
Première Guerre Mondiale-un employé découpe une pièce de métal dans une entreprise non identifiée à Montréal au Québec.
Les commandes de matériel blindé en provenance de l’Empire Britannique montèrent en flèche et de nombreuses améliorations furent faites aux procédés de découpage de l’acier à l’acéthylène,au Canada et aux USA.

 

 

1916 - Opération chirurgicale sur le front en Allemagne.
1916 – Opération chirurgicale sur le front en Allemagne.

 

 

 

Première Guerre Mondiale-un hôpital ambulant motorisé. Il s'agit d'une grande nouveauté et d,une formidable adaptation des services de santé durant la Grande Guerre.
Première Guerre Mondiale-un hôpital ambulant motorisé.
Il s’agit d’une grande nouveauté et d’une formidable adaptation des services de santé durant la Grande Guerre.

 

 

 

 

Photo d'un coin de la ville de Jérusalem,en 1917,après l'arrivée du colonel Thomas E. Lawrence (Lawrence d'Arabie) à Akaba,au sud de la Palestine. La prise d'Akaba marque le début de la fin de l'Empire Ottoman que le dictateur Erdogan de Turquie veut venger.
Photo d’un coin de la ville de Jérusalem,en 1917,après l’arrivée du colonel Thomas E. Lawrence (Lawrence d’Arabie) à Akaba,au sud de la Palestine.
La prise d’Akaba marque le début de la fin de l’Empire Ottoman que le dictateur Erdogan de Turquie veut venger.Nous voyons ici des officiers britanniques faisant leur entrée  par la porte sud de la vieille ville.En agrandissant la photo on voit des soldats arabes à l’arrière et des anglais sur la droite.Il y a 100 ans les musulmans libéraient Jérusalem!

 

 

Photo historique du colonel Thomas E. Lawrence ,plus connu sous le nom de Lawrence d'Arabie.Sa seule existence et les nombreux actes de bravoures qui firent sa renommée prouvent que tous les préjugés des armées britanniques et américaines à l'encontre des gais,des noirs et surtout des femmes étaient sans fondement.De plus,il était un homme de petite taille et d'une grande sensibilité.
Photo historique du colonel Thomas E. Lawrence ,plus connu sous le nom de Lawrence d’Arabie.Sa seule existence et les nombreux actes de bravoures qui firent sa renommée prouvent que tous les préjugés des armées britanniques et américaines à l’encontre des gais,des noirs et surtout des femmes étaient sans fondement.De plus,il était un homme de petite taille et d’une grande sensibilité.

 

 

L'émir Fayçal d'Arabie (ou Fayçal de la Mecque) est celui que l'Empire Britannique choisit pour contrôler cette vaste région.À l'arrivée de Lawrence,il est l'équivalent d'un chef de tribue...parmi tant d'autres en Arabie.
L’émir Fayçal d’Arabie (ou Fayçal de la Mecque) est celui que l’Empire Britannique choisit pour contrôler cette vaste région.À l’arrivée de Lawrence,il est l’équivalent d’un chef de tribu…parmi tant d’autres en Arabie.Pour un homme  très religieux,il montrera une grande ouverture d’esprit et une grande perspicacité lors de sa première rencontre avec Lawrence.

 

1917-ajustement de lentilles dans un projecteur de recherches maritimes ...ou aériennes.
1917-ajustement de lentilles dans un projecteur de recherches maritimes …ou aériennes.

 

 

Arrestation de Gravilo Princip peu après ses deux coups de feu mortels sur la personne de l'archiduc François-Ferdinand et son épouse,le 26 juin 1914.
Arrestation de Gravilo Princip peu après ses deux coups de feu mortels sur la personne de l’archiduc François-Ferdinand et son épouse,le 26 juin 1914.

 

1918-un rapide bateau motorisé fend l'eau sur le fleuve Hudson près de New York.
1918-un rapide bateau motorisé fend l’eau sur le fleuve Hudson près de New York.

 

 

1917-Début de la pasteurisation du lait à grande échelle. Devant la crise alimentaire qui sévit en europe et l'expansion de diverses épidémies ,dont la grippe espagnole,la pasteurisation du lait rendit un service incalculable à l'humanité,à cette époque.
1917-Début de la pasteurisation du lait à grande échelle.
Devant la crise alimentaire qui sévit en europe et l’expansion de diverses épidémies ,dont la grippe espagnole,la pasteurisation du lait rendit un service incalculable à l’humanité,à cette époque.

 

 

Première Guerre Mondiale-caméra d'observation attachée sur l'aile d'un avion.C'est le début d'une véritable reconnaissance aérienne par les belligérants.
Première Guerre Mondiale-caméra d’observation attachée sur l’aile d’un avion.C’est le début d’une véritable reconnaissance aérienne par les belligérants.

 

Première Guerre Mondiale-cet avion est équipé d'un système de contrôle sans fil.Il s'agit du même appareil que la photo précédente,donc vers 1917-18,les alliés tentèrent de fabriquer un "drône d'avant le nom". Il faudra attendre le début des années 2000 pour les voir véritablement se développer. La pensée est la création en toute chose pour les Humains de la Terre.
Première Guerre Mondiale-cet avion est équipé d’un système de contrôle sans fil.Il s’agit du même appareil que la photo précédente,donc vers 1917-18,les alliés tentèrent de fabriquer un « drône d’avant le nom ».
Il faudra attendre le début des années 2000 pour les voir véritablement se développer.
La pensée est la création en toute chose pour les Humains de la Terre.

 

Première Guerre Mondiale-Inspection des lentille d'un périscope.
Première Guerre Mondiale-Inspection des lentille d’un périscope.

 

 

Première Guerre Mondiale-le premier biplan bimoteur de conception américaine.
Première Guerre Mondiale-le premier biplan bimoteur de conception américaine.

 

Première Guerre Mondiale-le nouveau biplan américain armé d'une torpille aérienne et d'une mitraillette Lewis facilement ajustée pour tirer ver le haut. Le but de la conception de la torpille aérienne et du biplan bimoteur américain était d'attaquer les dirigeables zeppelins allemands.Il s'agissait de larguer la torpille en survolant le zeppelin et en piquant sur lui...comme les stukas de 1939-45.
Première Guerre Mondiale-le nouveau biplan américain armé d’une torpille aérienne et d’une mitraillette Lewis facilement ajustée pour tirer ver le haut.
Le but de la conception de la torpille aérienne et du biplan bimoteur américain était d’attaquer les dirigeables zeppelins allemands.Il s’agissait de larguer la torpille en survolant le zeppelin et en piquant sur lui…comme les stukas de 1939-45.

 

Première Guerre mondiale-La fameuse torpille aérienne conçue pour abattre les dirigeables Zeppelins...telle que décrite sur la photo précédente. Il s'agit d'un document ultrat-secret non-déclassifié de l'US Army.Je risque la prison?:)
Première Guerre mondiale-La fameuse torpille aérienne conçue pour abattre les dirigeables Zeppelins…telle que décrite sur la photo précédente.
Il s’agit d’un document ultrat-secret non-déclassifié de l’US Army.Je risque la prison?:)

 

Première Guerre Mondiale-Périscope de surveillance territoriale de l'US Army en 1917.
Première Guerre Mondiale-Périscope de surveillance territoriale de l’US Army en 1917.

 

Première Guerre Mondiale-Poste de radio sans fil de l'US Army.
Première Guerre Mondiale-Poste de radio sans fil de l’US Army.

 

1917-Hydravion de surveillance maritime de la Marine Américaine.
1917-Hydravion de surveillance maritime de la Marine Américaine.

 

Première Guerre Mondiale-Un rapide monoplan de conception allemande. En Agrandissant la photo ,nous pouvons voir les détails des cocardes françaises sur l'avion.Il s'agit donc d'une prise de guerre.
Première Guerre Mondiale-Un rapide monoplan de conception allemande.
En Agrandissant la photo ,nous pouvons voir les détails des cocardes françaises sur l’avion.Il s’agit donc d’une prise de guerre.

 

Première Guerre Mondiale-un des premiers u-boats de la Kriegsmarine allemande.
Première Guerre Mondiale-un des premiers u-boats de la Kriegsmarine allemande.

 

Première Guerre Mondiale-le premier sousmarin américain,le Merchantman.
Première Guerre Mondiale-le premier sous-marin américain,le Merchantman.

 

Première Guerre Mondiale-un puissant  buldozer venant du génie de l'US Army.
Première Guerre Mondiale-un puissant buldozer venant du génie de l’US Army.

 

 

J’ai accumulé un nombre considérables de photos au fil des années,vous aurez deviné que certaines des photos  de cet article sont inédites et appartiennent à ma collection.

Je vais vous  faire cadeau d’un nombre beaucoup plus considérable au fil des mois à venir…et ce sera un grand plaisir!

Votre humble serviteur,

le Défenseur de la Terre,

Miochel Duchaine