Troisième Guerre Mondiale en préparation:L’audacieuse action militaire de la Chine contre les États-Unis en mer de Chine méridionale

Le Président Xi Jinping a perdu patience. L’économie de sa nation souffre. COVID-19 a mis à rude épreuve sa crédibilité. Il a besoin d’une victoire. Il fait donc ce que les hommes forts font le mieux : augmenter la pression militaire.

Le Président Xi Jinping a déployé deux nouveaux porte-avions dans le but d’attiser les tensions avec les États-Unis et, à terme, l’Australie.

 

L’imposant porte-avions chinois Liaoning vient
d’être déployé en mer de Chine méridionale.

 

Les deux nouveaux porte-avions de Pékin se déploient ensemble pour la première fois. Ils se sont échauffés dans la mer Jaune, une zone sécurisée. Bientôt, ils se dirigeront vers le sud.

Les bâtiments de la marine de l’Armée de libération du peuple (PLAN), Liaoning et Shandong sont engagés dans un entraînement de préparation au combat dans la baie de Bohai, étroitement contrôlée. Ce n’est que la deuxième semaine d’un conflit simulé intensif de 11 semaines qui finira par atteindre les profondeurs de la mer de Chine méridionale.

Et ce n’est que l’un des nombreux mouvements militaires et diplomatiques – s’étendant du Japon, à travers l’Asie, jusqu’aux frontières montagneuses avec l’Inde – qui aggravent les tensions internationales.

En conséquence, « le risque d’une confrontation militaire en mer de Chine méridionale impliquant les États-Unis et la Chine pourrait augmenter de manière significative au cours des dix-huit prochains mois »avertit un nouveau rapport du groupe de réflexion américain Council on Foreign Relations [CFR, l’un des rouages du Deep State aux USA, promoteur du Nouvel Ordre Mondial, NdT].

Et la manière dont les États-Unis réagiront a de graves implications sur le statut de leur alliance avec l’Australie.

Le Président chinois Xi Jinping est déterminé à montrer sa puissance militaire
dans la mer de Chine méridionale, qui fait l’objet d’un différend.

Ferveur nationale

Pékin insiste sur le fait que la mer de Chine orientale et méridionale est son territoire inaliénable. En 2016, une Cour d’arbitrage internationale a rejeté cette affirmation comme étant non fondée.

Elle prétend également que l’île de Taïwan – où le gouvernement vaincu de la République de Chine  s’est replié après la guerre civile de 1949 – n’est rien d’autre qu’une province renégate.

Aujourd’hui, dans toute la Chine, une « vague de fond » de soutien public se déclenche en faveur d’une invasion militaire de Taïwan.

Du moins, c’est ce qui semble se passer.

Au pire, il s’agit d’une campagne parrainée par l’État qui utilise les médias qu’il contrôle pour promouvoir l’idée.

Au mieux, Pékin n’est pas assez offensé par l’idée pour ordonner à son armée de censeurs de supprimer ce genre de provocation.

Un exemple en est une vidéo du magazine Naval and Merchant Ships qui examine en détail ce à quoi pourrait ressembler une attaque contre la nation insulaire démocratique. Elle a été publiée le jour même où la Présidente taïwanaise récemment élue, Tsai Ing-wen, prenait officiellement ses fonctions.

Il est toujours fascinant de voir les petits détails qui sont inclus dans ce genre de porno d’invasion. L’affiche électorale de Tsai Ing-wen semble être un incontournable du genre, puis nous avons la fusillade devant le palais présidentiel et le MRT de Taipei. pic.twitter.com/SYxjbA2XSt

– Du chewing-gum sous la semelle d’une chaussure chinoise (@ProfundumPhoto) 24 mai 2020

« En quatre minutes environ, la puissance aérienne de Taïwan sera gravement endommagée et les avions taïwanais qui ont déjà décollé seront abattus avec des missiles S400″, se vante le magazine contrôlé par l’État. « Après presque deux heures … toutes les bases de défense anti-aérienne sont détruites, et la plupart des avions de guerre de Taïwan sont endommagés. Ce qui les attend, c’est une deuxième série d’attaques après l’aube. »

Un autre exemple récent est une série d’images de combat évocatrices publiées par l’Institut des Beaux-Arts du Sichuan, contrôlé par le PCC. Elles montrent des combats à l’extérieur du palais présidentiel de Taïwan. Sur le sol, on voit des marines américains morts.

Cela fait partie d’un message national unifié.

« La réunification est une fatalité historique du grand rajeunissement de la nation chinoise », déclare le bureau des affaires de la Chine à Taïwan. « Nous avons la ferme volonté, une confiance totale et une capacité suffisante pour défendre la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale. »

 

Le Ministre chinois des Affaires Étrangères, Wang Yi, a donné une conférence de presse rejetant les allégations selon lesquelles le pays exploite l’épidémie de coronavirus pour étendre son empreinte dans la mer de Chine méridionale.

 

Le combat du sabre
Pékin prévoit un vaste exercice d’invasion près de la province de Haïnan en août. Selon le journal Kyodo News au Japon, il s’agira d’une simulation de saisie d’îles fortifiées.
Mais la trajectoire prévue des porte-avions chinois a fait sourciller.
« Le groupe d’attaque du porte-avions passera par les îles Pratas en route vers le site de l’exercice au sud-est de Taïwan dans la mer des Philippines », aurait déclaré un initié militaire japonais.
Les Pratas (aussi appelées Dongsha ou Tungsha) sont un groupe d’atolls de la mer de Chine méridionale contrôlés par Taïwan. L’envoi de grands navires de guerre dans leurs eaux constituerait une intimidation importante de la part de Pékin. La « bulle » territoriale offerte par les îles taïwanaises a également été exploitée par les États-Unis au cours des dernières semaines, avec quelque 13 vols d’avions de collecte de renseignements au-dessus de la région pour surveiller les activités chinoises à proximité.
Mais les analystes internationaux suggèrent que la décision de Pékin n’est pas le premier pas vers une quelconque invasion. Les îles, disent-ils, sont pour la plupart sans intérêt après la construction controversée de huit forteresses insulaires artificielles.
« Il n’y a que 200 soldats taïwanais stationnés sur le Pratas, il n’est donc pas logique que l’APL déploie un groupe d’attaque de porte-avions pour prendre une si petite île », a déclaré le responsable japonais de la défense.
Un analyste militaire taïwanais a abondé dans le même sens, déclarant au South China Morning Post que l’exercice faisait plutôt partie d’un plan global de militarisation de la région de l’est et du sud de la mer de Chine.
« L’exercice de débarquement fait partie de l’entraînement régulier de la marine de l’APL pour réaliser le plan de Pékin visant à mettre la mer de Chine méridionale sous son contrôle », a déclaré Chi Le-yi. « Un exercice de débarquement pourrait être considéré comme une préparation à une attaque sur Taïwan, mais il s’agit plus d’une mise en place par l’APL de ses systèmes de combat pour tout conflit éventuel en mer de Chine méridionale ».
Mais le Chef des opérations conjointes de Taïwan, le Général de Division Lin Wen-huang, s’est senti obligé de rassurer sa nation sur l’existence de plans en cas d’attaque chinoise.
La diplomatie de la canonnière
Sur le plan intérieur, l’économie chinoise est aux prises avec les retombées du COVID-19. Ce n’est pas inhabituel. Le monde entier se trouve dans une situation similaire.
Mais le Président à vie Xi doit maintenir son emprise sur le Parti Communiste pour rester au pouvoir.
« Xi pourrait trouver nécessaire de faire preuve de force pendant que Pékin s’occupe des retombées internes de la pandémie », peut-on lire dans le rapport du CFR.
En attendant, sa diplomatie de « guerrier-loup » – tout en gagnant un public local – n’a fait qu’isoler davantage Pékin sur le plan international.
Q : Votre point de vue sur le « nationalisme excessif » ?
R : Les Chinois ont un fort sentiment de patriotisme, mais certains médias occidentaux le qualifient de « nationalisme ». La Chine a une vision internationale. En devenant plus forte, la Chine assumera une plus grande responsabilité internationale. pic.twitter.com/AxD4aFV1lV
– Liu Xiaoming (@AmbLiuXiaoMing) 24 mai 2020
« La spirale descendante continue des relations américano-chinoises pourrait également encourager Xi à adopter une approche « maintenant ou jamais » en mer de Chine méridionale », déclare le CFR.
Des changements plausibles dans la situation intérieure de la Chine ou dans l’environnement international pourraient inciter les dirigeants chinois à adopter une stratégie plus provocante en mer de Chine méridionale, ce qui augmenterait le risque d’une confrontation militaire.
De plus, avec l’espoir que la première étape des efforts de modernisation militaire de la Chine sera achevée en 2020, Xi pourrait devenir plus confiant dans le fait que la Chine réussira à faire valoir ses revendications sur le plan militaire, surtout si les États-Unis sont occupés au niveau interne par la gestion de la pandémie de coronavirus ou de ses conséquences.
Des navires de la marine américaine et australienne
patrouillent dans la mer de Chine méridionale.

Le scénario le plus défavorable

Parmi les menaces anticipées pour la stabilité régionale, la perspective que Pékin déclare arbitrairement les îles Spratley comme eaux territoriales est la plus importante. Elle pourrait alors revendiquer une Zone Économique Exclusive de 370 km autour de ces îles, s’emparant ainsi du contrôle de toute la mer de Chine méridionale.

Comment les États-Unis pourraient-ils réagir ?

Ils pourraient maintenir leur présence – au risque d’un conflit ouvert. Ou bien ils pourraient se retirer, ce qui entraînerait de graves retombées diplomatiques.

« Les revendications de la Chine concernant la ZEE pourraient forcer les États-Unis à choisir entre poursuivre leurs opérations, risquant ainsi une confrontation directe avec la Chine, ou les réduire, sapant ainsi leurs engagements en matière d’alliance », indique le rapport du CFR.

Lors des crises, les États-Unis et l’Australie s’unissent généralement pour un objectif commun. Pas cette fois-ci, dit @danielflitton https://t.co/YBXwOL8kNe

– Council of Foreign Relations (@CFR_org) 19 mai 2020

Le groupe de réflexion soutient que seule une présence militaire accrue dans la mer de Chine méridionale par l’Australie, la France et le Royaume-Uni – avec le soutien des pays d’Asie du Sud-Est – peut saper la confiance du président Xi.

Les États-Unis devraient accroître leurs opérations militaires avec des pays partageant les mêmes vues, comme l’Australie, l’Inde, le Japon et Singapour, pour compenser leurs ressources limitées dans la région. La marine américaine et d’autres devraient naviguer plus fréquemment dans les eaux contestées et faire une routine des FONOPs [Freedom Of Navigation OPeration, NdT]. Cette mesure signalerait à la Chine que les États-Unis et leurs partenaires ne respectent pas les revendications territoriales excessives de la Chine.

Jamie Seidel



NOTES

 

Cet auteur, publié sur un site d’information australien, s’appuie sur des sources Systèmes comme le bien connu CFR. On peut donc interpréter les faits d’une toute autre manière que ce journaliste. La Chine ne perd pas patience mais poursuit son déconfinement géostratégique.

News.com.au est un mainstream média propriété de News Corp Australia, et fait partie de News Corp. Son propriétaire est Rupert Murdoch.
Éléments financiers ici.

 Par Jamie Seidel − Le 25 mai 2020 − Source news.com.au

 

 

 

 

 

Nouvel Ordre Mondial sioniste: le plan des élites illuminati pour le 21e siècle selon Jacques Attali

 

 

Dans un livre que Henry Kissinger a qualifié de « brillant et provocateur … difficile à rejeter », Jacques Attali confirme que les banquiers Illuminati imposent à l’humanité un affreux « Nouveau Monde », opposé au bien, à la vérité ou à la réalité. Ce Nouvel Ordre Mondial est en cours de formation sous nos yeux, et que nous en sommes inconscients.  Dans « Une brève histoire de l’avenir » Attali parle en tant qu’initié illuminati, il a par conséquent accès aux plans de ces derniers concernant la planète terre. Il ne parle pas dans le vide.  Voici quelques thèmes pour vous donner une idée du livre.




Juif français (il a récemment déclaré au Congrès juif européen que la population juive mondiale doit augmenter de 200 millions, pour qu’Israël puisse survivre), Attali est un technocrate de haut niveau travaillant à la mise en place du Nouvel Ordre Mondial.

Jacques Attali a un CV des plus variés. Pendant dix ans il a travaillé comme conseiller de l’ancien président français François Mitterrand. En 1980, il a lancé le programme européen Eurêka (un grand programme européen sur les nouvelles technologies qui a inventé, entre autres, le MP3).

 

IMMIGRATION

Les flux d’immigration vont s’étendre et submerger les États-nations. «La Grande-Bretagne deviendra un pays d’accueil majeur, notamment pour les citoyens des pays d’Europe centrale.

Le nomadisme deviendra aussi la norme en Occident : de plus en plus de gens vont quitter un pays pour un autre: bientôt, plus de dix millions d’entre eux changeront de pays chaque année.

Notre principal atout sera l’argent, mais beaucoup partiront parce qu’ils sont dégoûtés de leur patrie : «Ils ne voudront plus dépendre d’un pays dont ils rejettent le système fiscal, la législation et même la culture. Et aussi disparaître complètement, vivre une autre vie. Le monde sera donc de plus en plus rempli de personnes devenues anonymes de leur plein gré; ce sera comme un carnaval où tout le monde – la liberté ultime! – aura choisi une nouvelle identité pour lui-même. »

SEXUALITÉ

À l’avenir, les gens ne créeront plus de liens et ne créeront plus de familles. «Le couple ne sera plus la base principale de la vie et de la sexualité. [Les gens] préféreront choisir, en toute transparence, des amours polygames ou polyandres ».

Le moteur de cette tendance est la technologie qui libère les jeunes du contrôle parental.

Une culture dominée par les médias créera une population égocentrique qui «ne sera loyale qu’envers elle-même».

Les amoureux échouant à se marier pour la vie, « le monde ne sera plus qu’une juxtaposition de solitudes et une juxtaposition de masturbations« .

Attali écrit qu’au XXe siècle, la société « cherchait à évacuer le rôle reproductif de la sexualité en rendant la maternité artificielle, en utilisant des méthodes de plus en plus sophistiquées – pilules, travail prématuré, fécondation in vitro, mères porteuses« .

À l’avenir, la société ira même jusqu’à dissocier la reproduction et la sexualité. La sexualité sera le royaume du plaisir, reproduisant celle des machines. ‘

Les générations futures fabriqueront l’être humain comme un artefact sur mesure, dans un utérus artificiel, ce qui permettra au cerveau de se développer davantage avec des caractéristiques choisies à l’avance. L’être humain sera ainsi devenu un objet commercial.

SURVEILLANCE

Attali dresse le portrait d’une société de surveillance qui ferait grimacer la Stasi.

Même nos machines à laver conspireront contre nous, tandis que «l’emballage de produits alimentaires, de vêtements et d’articles ménagers deviendra « communicatif ».

Nous vivrons avec des robots peu fiables.

Le robot aspirateur peut facilement transmettre des données sur votre vie privée.

«Les robots domestiques deviendront universels dans la vie quotidienne. Eux aussi seront constamment connectés aux réseaux à haut débit dans l’omniprésence des nomades. Ils feront office d’aide domestique, d’aide aux handicapés ou aux personnes âgées, de travailleurs et de membres des forces de sécurité. En particulier, ils deviendront des « observateurs » ».

Toutes nos données seront collectées par des entreprises de sécurité publiques et privées. La principale forme de surveillance consistera en appareils de divertissement portables. L’embryon de ceci aujourd’hui est l’iPhone actuel qui envoie des données à la NSA.

 « L’objet nomade unique sera traçable en permanence. Toutes les données qu’il contient, y compris des images de la vie quotidienne de chacun, seront stockées et vendues à des entreprises spécialisées ainsi qu’à la police publique et privée. »

D’ici 2050, ces machines auront évolué pour devenir ce qu’Attali appelle des «machines d’autosurveillance» qui permettront à chacun de contrôler sa propre conformité aux normes.

Nous surveillerons notre consommation d’eau, d’énergie et de matières premières. Nous aurons même la «possibilité de mesurer, de manière permanente ou périodique, les paramètres de [notre] propre corps.

«Les insectes électroniques, portés par voie sous-cutanée, enregistrent sans cesse des battements de cœur, de la tension artérielle et du cholestérol. Des microprocesseurs connectés à divers organes surveillent leur fonctionnement par rapport aux normes. »’

Vivant des vies chaotiques et sans sécurité, nous serons dépendants des compagnies d’assurance. Ces entreprises veilleront à ce que leurs clients se conforment aux normes afin de minimiser les risques et les coûts… Elles viendront progressivement dicter des normes planétaires (Que manger? Que savoir? Comment conduire? Comment se protéger? Comment consommer? Comment produire?)’

Ces entreprises seront impitoyables.

«Elles pénaliseront les fumeurs, les buveurs, les obèses, les inemployables, les mal protégés, les agressifs, les négligents, les maladroits, les distraits, les dépensiers. L’ignorance, l’exposition aux risques, l’émaciation et la vulnérabilité seront considérés comme des maladies. »’

Les prisons « seront progressivement remplacés par la surveillance à distance d’une personne assignée à résidence. »

LE FUTUR DES USA

Le dollar restera dominant jusqu’à au moins 2025, lorsque les bailleurs de fonds étrangers commenceront à l’abandonner et que « la pyramide du crédit, basée sur la valeur du logement américain, s’effondrera ».

Les États-Unis vont alors commencer à se désintégrer, avec violence et chaos. Attali a déclaré: « Ce ne sera pas l’Afrique de demain qui ressemblera un jour à l’Ouest d’aujourd’hui, mais tout l’Occident qui pourrait évoquer demain l’Afrique d’aujourd’hui« .

« Les États-Unis pourraient alors, vers 2040, être la proie d’une tentation théocratique, explicite ou implicite, sous la forme d’un isolationnisme théocratique dans lequel la démocratie ne serait qu’une présence ténébreuse. »

Avant la fin du siècle, les États-Unis seront désintégrés et placés sous l’autorité d’un gouvernement mondial collectiviste.

GUERRES FUTURES

Vers 2030, Attali voit « l’hyperconflit » commencer, une période de violences et de bouleversements énormes, à partir de laquelle une « hyperdémocratie »; un gouvernement communautaire mondial, émergera vers 2060.

L’hyperconflit consistera en «guerres dévastatrices, en opposant des nations, des groupes religieux, des entités terroristes et des pirates du marché libre».

Les guerres à venir seront menées avec des armes «chimiques, biologiques, bactériologiques, électroniques et nanotechnologiques».

«Les armes chimiques seront capables de rechercher et de tuer des dirigeants sans être détectée]s; les pandémies devraient être prêtes à se déclencher à volonté; des armes génétiques complexes peuvent un jour être spécifiquement dirigées contre certains groupes ethniques. [voir : Les Américains développent des armes biologiques pour exterminer les Russes] .

Des nanorobots aussi minuscules que de la poussière, connue sous le nom de gelée grise, pourraient effectuer des missions de surveillance furtive et attaquer les cellules des corps ennemis. ‘

Même les vaches seront utilisées par les pionniers militaires, « les animaux clonés pourraient bien mener des bombes d’animaux vivants dans des missions, des monstres sortis du cauchemar« .

Ces armes seront largement disponibles.

« La plupart de ces armes seront accessibles aux petites nations, aux non-Etats, aux corsaires, aux pirates, aux mercenaires, aux maquisards, aux mafias, aux terroristes et à tous les types de trafiquants … Dans un avenir pas si lointain, il sera possible fabriquer une bombe électronique à 400 dollars avec un condensateur, une bobine de fil de cuivre et un explosif. »

LÉGALISATION DES DROGUES

Attali prédit un monde futur où les masses se noient avec amusement pour échapper à leurs vies incertaines et sans signification.

Nous revendiquerons le droit de nous enraciner.

« Ils vont regretter le temps où les frontières étaient fermées et où l’emploi à vie était garanti, les objets perduraient, les mariages étaient scellés et restaient scellés, les lois incassables. »

Le divertissement sera notre échappée principale.

«Certains se cloîtrent dans l’autisme d’une utilisation assidue d’objets nomades. Ils seront narcissiquement obsédés par les auto-contrôleurs, comme l’otaku japonais – ces fanatiques du nomadisme virtuel, de l’écoute autistique de la musique et de l’auto-surveillance du corps. ‘

De concert avec le divertissement, les drogues seront légalisées pour nous rendre insensibles à la folie croissante qui nous entoure.

«Alcool, cannabis, opium, morphine, héroïne, cocaïne, produits de synthèse (amphétamines, méthamphétamines, ecstasy). Les drogues chimiques, biologiques ou électroniques, distribuées par des « réparateurs automatiques », deviendront des produits de consommation dans un monde sans loi de police, dont les principales victimes seront les infranomades. « 

(Infranomades = pauvres du monde)

LE FÉMINISME NÉCESSAIRE AU SOCIALISME

Jacques Attali est un pionnier de la microfinance et a fondé PlaNet Finance, la troisième plus grande organisation du genre. La microfinance consiste à accorder des prêts à des populations pauvres et à des groupes communautaires du monde entier pour créer des entreprises.

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi 80% des microcrédits sont accordés à des femmes, Attali décrit le phénomène comme une « chose étrange », mais dans le livre, il en donne la véritable raison.

Les femmes renonceront à adopter le collectivisme.

En 2060, Attali voit l’hyperdémocratie (un gouvernement collectiviste mondial) devenir une réalité et les pionniers de ce système sont ce qu’il appelle des « transhumains ».

Les transhumains trouveront du plaisir à servir les autres dans leurs communautés. Ils vont « inaugurer une économie d’altruisme, de libre disponibilité, de réciprocité, de service public, d’intérêt général ».

« Les femmes deviendront transhumaines plus facilement que les hommes: trouver du plaisir à donner du plaisir est propre à la maternité. »

«La montée progressive des femmes dans tous les domaines de l’économie et de la société, notamment à travers la microfinance, augmentera énormément le nombre de transhumanistes. ‘

BRAINCHIPS

 

Le futur homme marchera dans les rues, terrifié par ses propres pensées. Il sera implanté avec une puce.

« Les prothèses bioniques directement connectées au cerveau nous aideront à construire des ponts entre les sphères de la connaissance, à produire des images mentales, à voyager, à apprendre, à fantasmer et à communiquer avec d’autres esprits. »

Cette technologie permet déjà à un quadraplégique d’écrire quinze mots à la minute par simple transmission de pensée et de les envoyer par courrier électronique. La télépathie est donc (déjà) la réalité. ‘

Nous allons tous récolter les «avantages» de cette technologie.

« Demain, ces processus permettront de créer de nouvelles formes de communication directe via l’esprit et d’améliorer le processus d’apprentissage et la création d’un réseau à l’écran. »

La conséquence de ce développement sera une surveillance suffocante. Aujourd’hui, l’État a accès à notre profil Facebook ; demain ce sera chacune de nos pensées.

Un jour, la conscience sera stockée numériquement et il sera possible de vivre dans plusieurs hôtes.

« Grâce aux progrès incroyables que nous pouvons attendre des nanosciences, chacun espère même transférer sa conscience de soi à un autre organisme, acquérir son propre double, des copies de personnes bien-aimées, d’hommes et de femmes de rêve, des hybrides construits avec des traits particuliers présélectionnés atteindre des objectifs précis. Certains chercheront même à dépasser l’espèce humaine avec une forme de vie dotée d’une intelligence différente et supérieure. »

Certains vivront des milliers d’années et entreront dans une zone crépusculaire entre la vie et la mort.

«Alors, l’homme, enfin fabriqué comme un artefact, ne connaîtra plus la mort. Comme tous les objets industriels, il ne pourra plus mourir, puisqu’il ne sera jamais né. »

LA FOLIE DE L’ORDRE DU JOUR

Le livre est jonché d’autres descriptions similaires du futur homme en tant qu’objet industriel, faisant écho au rêve communiste de «l’homme soviétique».

À un moment donné dans le livre, Attali affirme que les enfants seront élevés dans des laboratoires comme un « objet commercial ».

BUT FINAL DU NOM (NWO)

Vers la fin du livre, Attali nous dit le but ultime du Nouvel Ordre Modial (NOM ou NWO) est de détruire l’humanité.

 

L’hyperdémocratie va développer un bien commun défini par une intelligence collective, qui est « une intelligence qui lui est propre, qui pense différemment de chaque membre du groupe« , de la même manière, « qu’un ordinateur pense différemment de chaque processeur« .

Ensuite, nous nous effacerons nous-mêmes progressivement avec les progrès technologiques.

« Enfin, au stade ultime de l’évolution, nous pourrions assister (nous le sommes peut-être déjà) à une hyperintelligence des vivants, dont l’humanité ne sera qu’un composant infinitésimal. »

L’humanité mourra alors.

« L’histoire singulière de l’Homo sapiens sapiens atteindrait son apogée. »

NOTRE MONDE OU LE LEUR

Attali pense que toute opposition à l’ordre mondial à venir sera vaine car elle ne proposera pas un autre système.

« La plupart de ces nouveaux candidats ne proposeront aucun système de substitution … Attendez-vous à une poignée qui proposera un retour à la théocratie. »

Il ne suffit pas de critiquer et d’exposer, nous devons nous efforcer de créer notre propre monde avant qu’un culte fou ne nous détruise à jamais.

Source : Illuminati Insider foretold Migrants, Surveillance, Mechanical Procreation


COMMENTAIRE
Dans cet ouvrage Jacques Attali dresse l’état du monde futur, d’ici à 2050. Jonglant avec des images réelles (des catastrophes qui ont déjà eu lieu) et des images de synthèse, l’essayiste dessine le visage d’un avenir de plus en plus fascinant et inquiétant.

En résumé :

Pour Attali, le XXI° siècle sera divisé en quelques phases :

– l’hyperempire, qui débutera vers 2030, et qui verra le monde passer d’un système unipolaire américanomorphe à un système multipolaire, régi en pratique par le capital mondialisé,

– l’hyperconflit, qui débutera peu après l’avènement de l’hyperempire et le submergera progressivement, un temps de chaos anarchique et ultraviolent à l’échelle du globe,

– l’hyperdémocratie, qui succèdera à l’hyperconflit et se construira en réaction à ses excès, une sorte d’âge du Verseau, pacifique et « transhumain ».

Connaitre le passé pour mieux anticiper l’avenir.

Cette vision de l’avenir est appuyée en premier lieu sur une étude du passé. Pour Attali, l’histoire humaine se résume à un nombre limité de lois :

– Pour survivre, il faut savoir s’adapter

– L’homme s’écarte de plus en plus de sa condition naturelle, en particulier sur le plan sexuel

-L’Histoire a vu successivement le pouvoir des prêtres (à l’époque des tribus), puis celui des guerriers (à l’époque des royaumes appuyés sur l’agriculture), et enfin celui des marchands (dans le cadre de l’industrialisation).

-Le moteur de l’Histoire n’est ni la lutte des classes, ni la lutte des peuples, mais l’affrontement multimillénaire entre nomades et sédentaires, et ce sont d’une manière générale les nomades qui créent le progrès

-La démocratie résulte du marché (ce qui revient à confondre démocratie et ploutocratie), en particulier parce que le marché facilite l’échange au sein des élites, échange par hypothèse créateur de progrès, même quand il oppose des civilisations ennemies

-L’idéal démocratique, (c’est-à-dire selon Attali le sous-jacent théorique de la ploutocratie), consiste à établir les droits de l’homme. La loi universelle qui régit toutes ces lois secondaires est l’extension indéfinie de la liberté individuelle, supposée être l’objectif en soi de l’humanité.

 

 

 

 

 

La sixième grande extinction est en cours et s’aggrave

 

De nombreux chercheurs l’affirment : la sixième grande extinction est en route. La raison : la destruction progressive de l’habitat de millions d’êtres vivants. Explications.

 

De nombreux chercheurs l’affirment : la sixième grande extinction est en route. La plus grande extinction des espèces depuis 66 millions d’années est bien enclenchée en raison de la destruction progressive de l’habitat de millions d’êtres vivants. Les scientifiques Gerardo Ceballos, Paul Ehrlich et Peter Raven ont publié une étude revue par d’autres chercheurs qui analyse près de 30 000 espèces de vertébrés. Parmi celles-ci, 1,7 % sont en voie d’extinction.

Leur conclusion : la sixième grande extinction s’accélère. Plusieurs espèces en danger vont disparaître. Ces animaux vivent dans des régions où l’activité humaine malmène la biodiversité, ce qui menace de nombreuses autres espèces. Plus les êtres vivants disparaissent, plus cette disparition exerce un effet d’entraînement sur d’autres. Enfin, l’action de l’homme et les pressions qu’il exerce sur la nature ne sont pas sans conséquence. L’avènement de la COVID-19 en est la preuve. Le trafic et la consommation d’animaux sauvages en seraient la cause.

Chaque être vivant joue un rôle dans l’écosystème et sa disparition est permanente. La survie des humains dépend directement de la biodiversité. Selon les chercheurs, la perte massive des espèces est directement ou indirectement causée par l’activité humaine. Déforestation, agriculture, élevage et activités minières et industrielles sont responsables de la réduction du territoire de ces espèces. Cette détérioration des habitats est presque entièrement survenue depuis les débuts de l’agriculture qui remonte à 11 000 ans.

La biodiversité est nécessaire à notre survie. Sa disparition est un phénomène méconnu du grand public, des autorités gouvernementales et de ceux qui participent à l’économie mondiale.

 


La sixième extinction de masse des animaux s’accélère, alertent des scientifiques

 

Plus de 500 espèces sont menacées de disparition, selon des scientifiques américains. L’activité humaine en est la cause principale.

Un rhinocéros de Sumatra, en Indonésie, en novembre 2016.

Une étude, publiée dans la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences, affirme que plus de 500 espèces d’animaux risquent de disparaître d’ici 20 ans. Un chiffre alarmant qui met en lumière l’accélération du phénomène lorsque l’on sait qu’autant d’espèces ont disparu tout au long du siècle dernier. 

D’après les auteurs de cette étude, 515 espèces d’animaux terrestres, dont des mammifères, des reptiles et des amphibiens, ont à ce jour une population inférieure à 1000 individus, et 50% de ces espèces ne comptent pas plus de 250 spécimens. Pire encore, 77 espèces ont perdu 94% de leur population et 173 ont totalement disparu entre 2001 et 2014, s’alarment les scientifiques.

L’activité humaine en cause

Le rhinocéros de Sumatra, le troglodyte de Clarion, la tortue géante espagnole ou encore la grenouille arlequin sont tous menacés d’extinction.   

La tortue géante espagnole

 

La grenouille arlequin

En cause: l’activité humaine. Les chercheurs estiment que sans ce facteur destructeur, ces espèces pourraient vivre encore des milliers d’années.

Par le biais de leur étude, les scientifiques mettent en garde contre l’effet domino de la disparition des espèces. Par exemple, la chasse excessive de la loutre de mer, principal prédateur des oursins, entraîne la prolifération de ces invertébrés qui dévastent les forêts de varech, une espèce d’algues, dans la mer de Béring. Cette situation engendre l’extinction de la rhytine de Steller, un mammifère qui se nourrit de varech.

le professeur Paul Ehrlich

 

“Quand l’humanité extermine d’autres créatures, elle détruit les fondations sur lesquelles elle s’est bâtie et qui lui sont nécessaires pour vivre”, explique au Guardian le professeur Paul Ehrlich, de l’université de Stanford aux Etats-Unis.

« Il n’est pas trop tard » pour réagir

Il estime que la conservation des espèces menacées devrait être “élevée au rang d’urgence mondiale par les gouvernements et les institutions, au même titre que le dérèglement climatique”.

“Cette étude prouve que l’extinction de masse s’accélère et que la crise de la biodiversité est bien réelle. Mais il n’est pas trop tard pour passer à un mode de vie plus respectueux de la nature et ainsi protéger l’héritage des générations futures”, veut croire le professeur Andy Purvis, du musée d’histoire naturelle de Londres. 

Un espoir partagé par le directeur des sciences à l’ONG WWF, Marc Wright, qui estime que la fin de la déforestation en Amazonie pourrait “permettre d’inverser la courbe de l’extinction des espèces et du réchauffement climatique”.

Mais si cet effort est nécessaire, il semble difficile à mettre en place: en 2019, nos forêts tropicales ont perdu une surface équivalent à un terrain de football toutes les six secondes, selon une étude américaine de l’université du Maryland, publiée ce mardi par Global Forest Watch.

 

 

Paul Ehrlich,le grand  penseur et guide  des écosystèmes

 

Depuis de nombreuses années, il observe les défis biophysiques actuels de notre planète, chacun d’entre eux étant capable de déstabiliser notre société. Nous sommes familiers avec la plupart d’entre eux – le changement climatique, l’eau, le sol, la biodiversité, etc. Pourtant, les causes sous-jacentes à ces défis continuent de passer largement inaperçues. La population humaine explose et entraîne avec elle la destruction des ressources naturelles nécessaires pour satisfaire les besoins d’une croissance économique sans limites.

Mondialement reconnu, Paul Ehrlich incite depuis plus de 50 ans l’humanité à réfléchir avec intelligence et clairvoyance à ces défis. Faisant partie du cercle des plus grands intellectuels de notre époque, il est également l’un des penseurs les plus créatifs et les plus influents sur les défis fondamentaux pour l’humanité et la relation entre l’homme et sa biosphère.

Le Prof. Ehrlich est considéré comme l’un des écologistes les plus honorés dans le monde, l’un des écrivains les plus compétents et les plus prolifiques sur les questions biophysiques auxquelles l’humanité est confrontée et sur l’interdépendance entre ces questions. Il est connu pour son style divertissant, son humour et sa profonde compassion.

 

 

 

 

 

 

 

Nouvel Ordre Mondial:les tests au COVID 19 sont une fraude

 

 

Créer l’illusion d’une Pandémie au Coronavirus grâce à des Tests de Diagnostic pas fiables et non spécifiques !

Dans cet article, je vais présenter des citations de sources officielles concernant leurs propres tests de diagnostic du coronavirus.

Je parle des failles fatales de ces tests.

Parce que le nombre de cas est basé sur ces tests (ou sur aucun test), tout « l’effet pandémique » a été créé à partir d’une fausse science.

Dans un moment de vérité, un pro de la propagande pourrait murmurer à un collègue :

« Vous savez, nous avons un excellent test de diagnostic pour le virus.

Le test donne toutes sortes de résultats qui disent que cette personne est malade et que cette personne est malade.

Des millions de personnes malades.

Mais le test ne mesure pas vraiment cela.

Le test est ridicule, mais ridicule en notre faveur.

Il construit l’image d’une pandémie mondiale.

Une excuse pour enfermer la planète et détruire les économies et les vies… »

*

Le test répandu pour le virus COVID-19 s’appelle la PCR. J’ai beaucoup écrit à ce sujet dans des articles précédents.
Passons maintenant à la littérature officielle publiée, et voyons ce qu’elle révèle.

  • Extrait de « CDC 2019-Novel Coronavirus (2019-nCoV) Real-Time RT-PCR Diagnostic Panel » :

« La détection de l’ARN viral peut ne pas indiquer la présence d’un virus infectieux ou que le 2019-nCoV est l’agent causal des symptômes cliniques ».

 

Un kit de test pour le COVID 19

 

Traduction : Un test positif ne garantit pas du tout que le virus COVID cause l’infection. Et, ahem, en lisant entre les lignes, peut-être que le virus COVID n’est pas du tout dans le corps du patient non plus.

  • De l’Organisation mondiale de la santé (OMS) : « Guide technique sur la maladie à coronavirus (COVID-19) : Tests de laboratoire pour le 2019-nCoV chez l’homme » :

« Plusieurs tests qui détectent le 2019-nCoV ont été et sont actuellement en cours de développement, tant en interne que commercialement. Certains tests peuvent détecter uniquement le nouveau virus [COVID] et d’autres peuvent également détecter d’autres souches (par exemple le SRAS-CoV) qui sont génétiquement similaires ».

Traduction : Certains tests PCR sont positifs pour des types de coronavirus qui n’ont rien à voir avec le COVID, y compris les vieux coronas qui ne causent rien de plus qu’un rhume.

Le document de l’OMS ajoute cette petite pièce : « Limites d’utilisation du protocole : Les échantillons cliniques facultatifs pour les tests n’ont pas encore été validés ».

Traduction : Nous ne sommes pas sûrs des échantillons de tissus à prélever sur le patient pour que le test soit valable.

  • De la FDA : « LabCorp COVID-19RT-PCR test EUA Summary : ACCELERATED EMERGENCY USE AUTHORIZATION (EUA) SUMMARYCOVID-19 RT-PCR TEST (LABORATORY CORPORATION OF AMERICA) » :

« …Le SARS-CoV-2RNA [virus COVID] est généralement détectable dans les échantillons respiratoires pendant la phase aiguë de l’infection.
Des résultats positifs indiquent la présence de l’ARN du CoV-2-SARS ; une corrélation clinique avec les antécédents du patient et d’autres informations diagnostiques est nécessaire pour déterminer l’état d’infection du patient…

L’AGENT DÉTECTÉ NE PEUT PAS ÊTRE LA CAUSE DÉFINIE DE LA MALADIE » (les capitales sont de moi !).

Les laboratoires des États-Unis et de ses territoires sont tenus de signaler tous les résultats positifs aux autorités de santé publique compétentes ».

Traduction : D’une part, nous affirmons que le test peut « généralement » détecter la présence du virus COVID chez un patient. 

Mais nous admettons que « l’agent détecté » sur le test, par lequel nous entendons le COVID, « peut ne pas être la cause certaine de la maladie ».

Nous admettons également que, sauf si le patient a une infection aiguë, nous ne pouvons pas trouver le COVID. Par conséquent, l’idée de « patients asymptomatiques » confirmés par le test est absurde.

Et même si un test positif pour la COVID peut ne pas indiquer la cause réelle de la maladie, tous les tests positifs doivent être déclarés – et ils seront comptés comme des « cas de COVID ». Quoi qu’il en soit.

  • D’un fabricant d’éléments de kits de tests PCR, Creative Diagnostics, « SARS-CoV-2 Coronavirus Multiplex RT-qPCR Kit » :

« Statut réglementaire : Pour la recherche uniquement, pas pour les procédures de diagnostic ».

Traduction : N’utilisez pas le résultat du test seul pour diagnostiquer une infection ou une maladie. Oups.

« interférence non spécifique du virus de la grippe A (H1N1), du virus de la grippe B (Yamagata), du virus respiratoire syncytial (type B), de l’adénovirus respiratoire (type 3, type 7), du virus parainfluenza (type 2), de Mycoplasma Pneumoniae, de Chlamydia Pneumoniae, etc ».

Traduction : Bien que cette société affirme que le test peut détecter le COVID, elle affirme également que le test peut se révéler FAUSSEMENT positif si le patient a dans son corps un des nombreux autres virus non pertinents. Qu’est-ce que le test prouve alors ? Qui sait ? Tirez à pile ou face.

« Application Qualitative »

Traduction : Cela signifie clairement que le test n’est pas adapté pour détecter la quantité de virus présente dans l’organisme du patient. Je vous expliquerai l’importance de cette admission dans une minute.

« Le résultat de détection de ce produit est uniquement destiné à servir de référence clinique, et il ne doit pas être utilisé comme seule preuve pour le diagnostic et le traitement cliniques. La prise en charge clinique des patients doit être envisagée en combinaison avec leurs symptômes/signes, leurs antécédents, les autres tests de laboratoire et les réponses au traitement.

Les résultats de la détection ne doivent pas être utilisés directement comme preuve pour le diagnostic clinique, et sont uniquement destinés à servir de référence aux cliniciens ».

Traduction : N’utilisez pas le test comme base exclusive pour diagnostiquer une personne atteinte de COVID. 

Et pourtant, c’est exactement ce que font les autorités sanitaires dans le monde entier.

Tous les tests positifs doivent être signalés aux agences gouvernementales, et ils sont comptés comme des cas de COVID.

Afficher l’image source

 

 

 

Ces citations, provenant de sources gouvernementales et de tests officiels, torpillent toute la base « scientifique » du test.

Et maintenant, j’ajouterai un autre coup mortel : le test n’a jamais été validé correctement en tant qu’instrument de détection des maladies.

Même en supposant qu’il puisse détecter la présence du virus COVID chez un patient, il ne montre pas COMMENT BEAUCOUP de virus est présent dans le corps.

Et c’est là l’essentiel, car pour pouvoir commencer à parler de la maladie dans le monde réel, et non dans un laboratoire, il faudrait que le patient ait des millions et des millions de virus qui se répliquent activement dans son corps.

Les partisans du test affirment qu’il PEUT mesurer la quantité de virus dans l’organisme.

Ce à quoi je réponds : prouvez-le.

Prouvez-le d’une manière qui aurait dû être prouvée il y a des décennies – mais ne l’a jamais été.

Prenez cinq cents personnes et prélevez des échantillons de tissus sur elles.

Les personnes qui prélèvent les échantillons ne font PAS le test.

Les testeurs ne sauront jamais qui sont les patients et dans quel état ils se trouvent.

Les testeurs effectuent leur PCR sur les échantillons de tissus.

Dans chaque cas, ils disent quel virus ils ont trouvé et COMMENT ils en ont trouvé BEAUCOUP.

« Très bien, chez les patients 24, 46, 65, 76, 87 et 93, nous avons trouvé beaucoup de virus ».

Maintenant, nous rendons ces patients aveugles. Ils devraient tous être malades, parce qu’ils ont tellement de virus qui se répliquent dans leur corps. Sont-ils malades ? Courent-ils des marathons ?

C’est ce que nous allons découvrir.

Cette vérification OBVISOIRE du test n’a jamais été faite. C’est un énorme scandale.

Où sont les résultats du test contrôlé sur 500 patients, un millier de patients ? Nulle part.

Le test est une fraude non prouvée.

Et, par conséquent, la pandémie de COVID, qui est censée être basée sur ce test, est également une fraude.

« Mais…mais…et tous les malades et les mourants…pourquoi sont-ils malades ? »

UN NOMBRE de maladies – aucune n’impliquant le COVID, et la plupart impliquant de vieilles maladies traditionnelles – rendent les gens malades.

sources : http://latableronde.over-blog.com

 

https://blog.nomorefakenews.com

https://operationdisclosure1.blogspot.com

http://latableronde.over-blog.com

 

 

 

Humanité en danger:Les nouveaux cavaliers de l’apocalypse

Si le livre de l’Apocalypse du Nouveau Testament symbolisait par quatre cavaliers les grands maux annonciateurs de la fin des temps, des scientifiques singapouriens ont revu le concept pour les temps actuels.

Les fléaux qui menacent maintenant l’humanité sont, selon eux, la surpopulation, la mondialisation, l’hyperconnectivité, et la diminution du nombre des chaînes d’approvisionnement.

Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse originaux (de gauche à droite) : Mort, Famine, Guerre et Conquête dans un tableau de 1887 par Viktor Vasnetsov
Les Quatre Cavaliers de l’Apocalypse originaux (de gauche à droite) : Mort, Famine, Guerre et Conquête dans un tableau de 1887 par Viktor Vasnetsov

« Il existe actuellement quatre conditions systémiques générales, et facilement observables, qui forment un réseau pathologique qui pousse la civilisation vers une autodestruction potentielle », affirment les scientifiques Kang Hao Cheong et Michael Jones de l’Université de technologie et de design de Singapour dans leurs travaux publiés dans la revue BioEssays (en anglais).

Ces travaux sont basés sur des observations empiriques, c’est-à-dire des données issues de l’observation. Ils ont fait l’objet d’un examen complet par des pairs.

« La pandémie actuelle dévoile de graves problèmes dans la dynamique mondiale du commerce, de la gouvernance et de la santé publique. » – Kang Hao Cheong, SUTD

1. La surpopulation

La planète compte presque 8 milliards d’humains, et leur nombre augmente particulièrement vite depuis la révolution industrielle. La population mondiale a atteint un premier milliard d’humains autour de 1800, un deuxième milliard en seulement 130 ans vers 1930, puis un troisième milliard en 30 ans, vers 1960. Le quatrième milliard en 15 ans, en 1974, et le cinquième milliard en seulement 13 ans, en 1987.

La Chine et l’Inde comptent à eux seuls, respectivement, 19 % et 18 % de la population mondiale.

 

Au cours du siècle dernier, la population est ainsi passée de 1,7 milliard à 6 milliards. Des humains qui vivent de plus en plus dans des villes. De nos jours, plus de 55 % de la population mondiale vit dans les zones urbaines. Un pourcentage qui devrait passer à 66 % en 2050, estiment les Nations unies.

2. L’hyperconnectivité

L’explosion démographique a mené à une urbanisation importante et à l’apparition de mégapoles partout sur la planète. Ces villes où vivent des millions de personnes sont desservies par des systèmes de transport très connectés : bus, métro, avions et voitures.

Vue aérienne d’autoroutes dans la ville de Shanghai.

 

Les chercheurs expliquent que l’hyperconnectivité au sein des villes, mais aussi entre elles, facilite la transmission des maladies contagieuses et favorise l’émergence de crises sanitaires majeures.

3. La mondialisation

Les activités humaines, qu’elles soient économiques, sociales, sanitaires ou politiques, se déroulent de plus en plus à l’échelle planétaire. Elles sont liées et interdépendantes. Cette réalité découle de l’évolution technologique des transports, des communications et du commerce, et a mené à la création d’organisations telles que l’ONU et le Fonds monétaire international (FMI).

 

Les activités humaines se déroulent de plus en plus à l’échelle planétaire.

 

Le duo de chercheurs estime que la crise de la COVID-19 est fondée en grande partie sur la mondialisation. Selon eux, la pandémie met en évidence un manque important de préparation à l’échelle internationale.

4. Des chaînes d’approvisionnement fragiles

La mondialisation a favorisé l’apparition d’entreprises multinationales. De nos jours, les grands ensembles démographiques sont alimentés par des chaînes d’approvisionnement concentrées et moins nombreuses, dont les produits se trouvent rarement en quantités excédentaires. Si la survie d’une partie de la population nécessite une ressource en particulier pour sa survie, comme des respirateurs, la situation peut rapidement entraîner une catastrophe.

L’apocalypse 2.0

La pandémie ne serait, selon les chercheurs, qu’un exemple des catastrophes qui pourraient potentiellement frapper l’humanité en raison de la dynamique des quatre nouveaux cavaliers de l’apocalypse qui poussent la civilisation vers l’autodestruction.

Dans l’avenir, ces quatre facteurs pourraient se propager à d’autres domaines vitaux, en déstabilisant davantage l’économie et la géopolitique, mais aussi en entraînant d’autres effets multiplicateurs de deuxième et troisième ordres, et provoquer une catastrophe sans précédent.

Les chercheurs singapouriens comparent même le mode de vie d’une majorité d’humains à celui de poulets dans les mégafermes d’élevage.

Vue aérienne de la ville d’Hong Kong.

 

« La douloureuse vérité est que les grandes villes ressemblent aux gigantesques élevages en milieu confiné », expliquent les auteurs.

« Comme les poulets de l’industrie agroalimentaire, les humains sont entassés dans des cages climatisées (des tours d’habitation) et nourris avec des aliments transformés et des antibiotiques. » – Extrait de leurs travaux

Selon eux, comme dans le cas de ce type d’élevage industriel, des maladies épidémiques peuvent frapper du jour au lendemain et frapper l’humanité.

La pointe de l’iceberg

La présente crise, expliquent les chercheurs, devrait mener à une prise de conscience collective et à une remise en question du système afin d’empêcher que des catastrophes encore plus graves ne se produisent.

« Ces quatre conditions peuvent être inversées par une action collective pour commencer à créer un monde post-COVID-19 durable et prospère. » – Extrait de leurs travaux

Le principe de précaution

Les actions recommandées par les deux chercheurs sont basées sur l’application du principe de précaution.

Ce principe, avancent les chercheurs, exige que les décisions prises donnent la priorité à la prévention proactive d’une catastrophe, même si la probabilité de sa survenue ne peut être établie avec précision.

Ils estiment qu’il n’est possible de prévoir ni le moment ni les déclencheurs d’une catastrophe fatale pour l’humanité, mais pensent que pour assurer sa survie celle-ci doit s’y préparer.

« Même si la COVID-19 n’est pas l’iceberg qui a coulé le Titanic pour l’humanité, elle est certainement un avertissement important qui devrait nous sensibiliser au fait que nous naviguons dans une mer dangereuse qui est de plus en plus encombrée d’icebergs », explique Michael Jones.

« Bien cerner les risques de la navigation dans de telles conditions devrait mener à un changement de cap mondial fondé sur le principe de précaution. » – Kang Hao Cheong

Pour relever ce défi, l’humanité devra entreprendre des transformations majeures en se basant sur nos connaissances en biologie et sur la compréhension des systèmes complexes qui interagissent les uns avec les autres.

Outre les transformations politiques, sociales, et culturelles qu’ils devront réaliser, les humains devront aussi revoir la relation qu’ils entretiennent avec la planète, une relation que les chercheurs qualifient de maligne et pathologique .

« Nous devrons construire des institutions durables et revoir nos comportements sociaux pour qu’ils s’inspirent de la vie, plutôt que de vivre dans des systèmes qui défient les principes d’un état vivant », affirme Michael Jones.

« Nous pensons qu’il est extrêmement urgent de comprendre les conditions systémiques qui ont mené à une telle pandémie. » – Extrait de leurs travaux

« Il faut comprendre pourquoi ces conditions doivent être modifiées afin de prévenir des événements semblables encore plus graves, plus complexes et qui pourrait menace la survie même de l’humanité », concluent les chercheurs.

MA CONCLUSION

Ces chercheurs ont certainement mis de côté  le message de la Georgia Guidestone qui veut ramener l’humanité à une population de 500 millions d’habitants!

…ou bien ,ils  connaissent trop bien  ce projet illuminati!

Il est possible ,mais j’espère que non,que ce projet de dépopulation de la Terre soit très avancé ,plus avancé qu’on ne le pense  et qu’après la période actuelle de « pandémie manigancée  » nous allons être placé devans  deux choix: survivre en  esclave obéissant ou …être pret à mourir l’arme à la main pour conquérir notre liberté!

J’ai choisi de me battre…et vous?

Orson Wells disait jadis que l’on pouvait faire  inverser de mauvaises prédictions sur l’avenir de l’Humanité en prenant de bonnes décisions à temps!Il disait cela en faisant référence aux prophéties de Nostradamus!

Aussi je suis certain qu’avec un peu de courage et d’unité entre nous ,nous pouvons abolir le Nouvel Ordre Mondial illuminati ,détruire la puissance des Triades Chinoises et commencer un nouvel âge d’or….une Ère Nouvelle pour toute l’humanité!

Nous sommes déjà ,mais nous deviendrons davantage les Héritiers de l’Ère Nouvelle!

 

 

 

 

 

 

Chine: fin du bouclage à Wuhan, une foule de passagers à la gare

Dans une rue de Wuhan, le 7 avril 2020

 

Des centaines de passagers s’apprêtaient à quitter Wuhan en train, a constaté l’AFP dans la nuit de mardi à mercredi, au moment où les autorités levaient le bouclage imposé depuis deux mois à la ville chinoise berceau de l’épidémie de Covid-19.

Des passagers à leur arrivée à la gare de Wuhan Wuchang à Wuhan, le 8 avril 2020

 

 

Il s’agit d’un événement important, synonyme d’une entame de fin de crise sanitaire en Chine. Depuis le 23 janvier, les personnes présentes dans cette municipalité de 11 millions d’habitants du centre du pays ne pas pouvaient sortir des frontières de la commune. 

Coronavirus: foule de passagers à la gare de Wuhan, à quelques minutes de la levée du bouclage

 

A 00H00 locales, les autorités ont levé les dernières restrictions qui empêchaient de quitter Wuhan. 

Dans l’une des gares de la ville, une certaine effervescence était perceptible alors que des centaines de passagers attendaient leur train, a constaté une équipe de l’AFP.

« Ça fait 77 jours que j’étais enfermé! », s’est réjoui un homme qui n’a pas souhaité donner son nom, impatient de pouvoir rentrer à Changsha, à quelque 350 kilomètres.

Des agents rappelaient aux voyageurs les mesures d’hygiène et de se tenir à un mètre d’écart, tandis qu’une annonce diffusée par haut-parleur qualifiait Wuhan de « ville de héros ».

La veille et pour la première fois depuis le début de l’épidémie, le ministère chinois de la Santé avait fait état de zéro nouveau décès lié au Covid-19 dans le pays.

Wuhan reste cependant, de très loin, la ville la plus endeuillée par l’épidémie en Chine: plus de 2500 personnes y sont mortes, sur un total national de plus de 3.330.

 

SELON LE MENSONGE OFFICIEL…VÉHICULÉ PAR LES MÉDIAS

Le nouveau coronavirus est apparu dans la municipalité fin 2019. De nombreux cas s’étaient déclarés à l’origine sur un marché vendant des poissons et fruits de mer, mais aussi des animaux sauvages exotiques…or   nous savons maintenant qu’il ‘agit d’une arme biologique.

 

Des restrictions aux déplacements avaient déjà été levées ces derniers jours à Wuhan et dans la province environnante du Hubei.

Le nombre de vols et de trains qui partent de Wuhan reste cependant pour l’instant limité. Wuhan va par ailleurs maintenir diverses restrictions aux déplacements dans la ville pour empêcher toute résurgence des infections.

Car la mairie reste sur le qui-vive: elle a retiré cette semaine à 70 quartiers d’habitation précédemment classés « sans épidémie » cette appellation qui permet aux habitants de sortir de leur logement.

La municipalité a justifié cette décision par la découverte de personnes asymptomatiques — qui n’ont ni toux ni fièvre mais peuvent tout de même transmettre le virus. 

La Chine avait fait état de son premier décès le 11 janvier. Depuis, près de 82 000 personnes ont été contaminées dans le pays, dont 3.331 mortellement.

La baisse ces dernières semaines des cas de contaminations et de morts dans le pays s’accompagne toutefois de doutes sur la fiabilité des chiffres officiels publiés par le gouvernement.

Des familles ont notamment fait état dans la presse chinoise de la non-comptabilisation de personnes mortes à leur domicile ou n’ayant pas été testées au début de l’épidémie, lorsque les hôpitaux étaient surchargés.


EN COMPLÉMENT…VOICI PIRE

Images ahurissantes du « déconfinement » chinois: 20.000 touristes s’entassent dès 8h du matin pour une petite visite…

 

Images ahurissantes du

Le coronavirus dans le monde continue de faire des milliers de victimes par jour, mais en Chine, berceau de l’épidémie, le déconfinement pose questions.

Le pire de l’épidémie est derrière la Chine, à en croire les autorités et les chiffres officiels concernant le coronavirus qui y a fait des milliers de morts en trois mois.

Vu d’Europe ou d’Amérique, on a l’impression que c’est la pire manière de sortir du confinement, mais c’est une réalité: la plupart des sites touristiques sont à nouveau ouverts et les Chinois s’y entassent littéralement.

Dans le parc montagneux de Huangshan (province de Anhui), ce samedi 4 avril, des milliers de touristes locaux se sont pressés pour une visite qui ne devait pas être très relaxante, d’après les images qui ont filtré sur Weibo, l’équivalent chinois de Twitter.

A tel point qu’à 7h48 du matin, avant l’ouverture officielle, les responsables ont interdit l’accès à de nouveaux visiteurs, la capacité journalière de 20.000 personnes étant déjà atteinte :

dec2

 


PHOTOS  DU TRAIN ARRIVANT À SHANGAÏ

 

Transportant 681 passagers, le premier train au départ de Wuhan est arrivé à la gare de Shanghai Hongqiao après deux mois de verrouillage en raison de # COVID19 . Portant des imperméables et des masques, certains passagers étaient armés jusqu’aux dents. (Source:Zhu Weihui et Xu Haifeng  :lanceurs d’alerte)

 

 

 

 

 

 

Nouvel Ordre Mondial: la dictature totalitaire mondiale évolue (partie 1): À la suite de la psychose entretenue du COVID 19

 

Pour comprendre ce qui se passe actuellement,il faut  prendre un peu de recul et remonter  le temps,pas trop loin,juste à l’époque de l’épidémie manquée de la grippe AH1N1 (que nous invoquerons dans la partie 2 )

Nous parlerons aussi  d’Arthur Porter et de la conspiration  illuminati sur la tentative  manquée du virus ebola comme  pandémi!…mais avant voici diverses informations importantes sur le coronavirus COVID 19:

Coronavirus: Tout est dans le nom!

Voici pourquoi ils l’ont vraiment appelé
«Corona-Virus»


HORS TEXTE 2 vidéos qui vont élargir votre connaissance (en français)

 

 

 

 

Coronavirus: une définition Alt Media


Coronavirus : Un virus hautement contagieux et mortel qui est mis sur les super-stéroïdes quand et où ils basculent l’interrupteur sur 5G … tout en amplifiant les programmes de vaccination contre la grippe … et en traçant les frais généraux avec des aérosols chargés de toxines qui déclenchent davantage les symptômes de la grippe. L ‘« aspect corona » de ce virus est directement lié à l’un des plus grands tueurs silencieux de l’ère moderne – la production et le transport de l’électricité utilisée pour alimenter la planète entière. *


* Il existe de nombreux cas où la production et le transport d’énergie électrique créent une couronne dans les systèmes à haute tension. La « décharge corona » peut être considérée comme une lueur bleuâtre qui s’explique comme suit:

Une décharge corona est une décharge électrique provoquée
par l’ ionisation d’un fluide tel que l’air entourant un conducteur qui est électriquement chargé . [1]

Beaucoup plus important encore , il y a aussi invisibles (mais détectables) Coronas qui sont produits dans les systèmes de basse tension. Certains des exemples les plus courants qui suivent, vus dans leur ensemble, représentent la mer invisible d’électropollution dans laquelle chaque être humain est immergé du berceau à la tombe:

(i) électropollution ambiante généralisée à l’intérieur,
(ii) gammes de signaux de fréquences électromagnétiques nécessaires pour les réseaux 3G et 4G (par exemple les tours de téléphonie cellulaire),
(iii) radiofréquences de haut niveau et rayonnement micro-ondes émis par les réseaux électriques 5G (par exemple les tours de micro-ondes) ,
(iv) la tension parasite des lignes de transmission et des lignes électriques aériennes,
(v) la production et le transport d’énergie à partir des centrales nucléaires, au charbon et hydroélectriques,
(vi) la sous-station électrique et les transformateurs.

Parce que chaque résident de la Terre est exposé à tous ces types de CEM et de DME à des degrés divers, chaque individu développera un certain niveau d’électrosensibilité au cours de sa vie. Certains malheureux connaîtront même un syndrome d’hypersensibilité électromagnétique à part entière .

Une fois la ville de Wuhan, en Chine, établie comme zone de démonstration 5G officielle, tous les résidents ont été exposés aux niveaux les plus élevés de radiofréquences et de micro-ondes nécessaires pour activer un réseau 5G pleinement opérationnel. Non seulement cela, Wuhan était également en train d’être mis en place pour être une Smart City modèle car il subissait une accélération de la construction urbaine de l’ Internet des objets . En fait, leur exposition à toutes sortes de couronnes électriques atteignait des niveaux sans précédent, mais c’est l’activation 5G qui les a vraiment mis à la lueur.

Corona = rayonnement

Qu’est-ce qu’une couronne exactement selon le dictionnaire Merriam-Webster?

Réponse: Voir l’entrée du dictionnaire en surbrillance bleue ci-dessous située à 2. (d).

FAIT: La lueur d’une couronne induite électriquement est une manifestation du rayonnement rejeté dans l’environnement. Le degré et la distance de la décharge au-delà de la couronne visible sont beaucoup moins compris par les scientifiques, les physiciens, les ingénieurs électriciens et les électriciens. Cependant, une chose est certaine, c’est que ce type de rayonnement est nocif pour le bio-organisme humain plus il y est exposé.

Ce qui suit est une liste de «problèmes» documentés qui sont causés par des couronnes électriques , en particulier n’importe où près des lignes de transmission d’énergie. Si les couronnes peuvent provoquer une «défaillance de l’équipement», une dégradation des joints toriques et compromettre les condensateurs, imaginez les dommages qui peuvent être infligés au corps humain.

5G à Wuhan

De tous les exemples précédents d’agressions électriques, d’électropollution et de toxicités EMR, le déploiement militaire en cours de 5G représente clairement la plus grande menace EMF pour la vie humaine et la biosphère. Voir: Des preuves tangibles prouvent que le gouvernement américain n’a pas menti sur la 5G. Le rapport de recherche de la Marine confirme de nombreux dangers pour la santé.

Le gouvernement américain sait depuis longtemps que la 5G est extrêmement dangereuse . En fait, d’innombrables études de recherche scientifique ont été menées qui ont prouvé le tort causé à la santé humaine par des fréquences radio et des micro-ondes beaucoup moins puissantes. Comme suit:


UN RAPPORT MILITARY INTEL prouve que le gouvernement sait que les gammes de radiofréquences 5G et le rayonnement micro-ondes sont nocifs pour la santé


Chaque fois que des déploiements intensifs de 5G se produisent dans les principales régions métropolitaines où le coronavirus a également été déclenché, comme à Wuhan, en Chine, le monde sera témoin d’une super tempête épidémique aux proportions vraiment épiques. Il y a des raisons spécifiques à ce résultat tout à fait prévisible et dévastateur à Wuhan car il a été conçu de cette façon par les auteurs.


EN COMPLÉMENT

Il existe une connexion [DIRECTE] entre le coronavirus et la 5G

 

La connexion China Coronavirus 5G est un facteur très important lorsque vous essayez de comprendre l’épidémie de coronavirus (anciennement abrégé 2019-nCoV, maintenant COVID-19).

Divers chercheurs indépendants sur le Web, depuis environ 2-3 semaines maintenant, ont mis en évidence le lien coronavirus-5G malgré le fait que Google (en tant que censeur en chef du NWO autoproclamé) fait de son mieux pour masquer et nettoyer toutes les recherches. résultats montrant la connexion.

La connexion du coronavirus 5G est très profonde, entrant dans les agendas NWO tels que les vaccins obligatoires, le dépeuplement et le transhumanisme via les vaccins à ADN.
La connexion du coronavirus 5G est très profonde, entrant dans les agendas NWO tels que les vaccins obligatoires, le dépeuplement et le transhumanisme via les vaccins à ADN.

La connexion au coronavirus 5G ne signifie pas que la connexion aux armes biologiques est fausse (ce n’est pas le cas de l’un ou l’autre), mais élargit plutôt la portée de l’événement entier. Wuhan a été l’une des villes tests choisies pour le déploiement de la Chine 5G ; La 5G y a été installée le 31 octobre 2019, presque exactement 2 mois avant le début de l’épidémie de coronavirus.

Pendant ce temps, de nombreux documents scientifiques sur les effets sur la santé de la 5G ont vérifié qu’elle provoque des symptômes pseudo-grippaux. Cet article révèle les diverses connexions derrière le phénomène des coronavirus, y compris comment la 5G peut exacerber ou provoquer le type de maladie que vous attribuez au nouveau virus. Le terrier du lapin est profond alors prenons une plongée.

5G – Un type d’arme à énergie dirigée

Pour plus d’informations sur la 5G, lisez mon article 5G et IoT de 2017  : la grille de contrôle technologique total se déploie rapidement . De nombreuses personnes à travers le monde, y compris des citoyens concernés, des scientifiques et même des responsables gouvernementaux, prennent conscience du danger de la 5G.

C’est pourquoi il a  déjà été interdit dans de nombreux endroits dans le monde , tels que  Bruxelles , les Pays-Bas et certaines parties de la  Suisse , de l’Irlande, de l’Italie, de l’Allemagne, du Royaume-Uni, des États-Unis et de l’Australie.

Après tout, la  5G n’est pas seulement la prochaine génération de connectivité mobile après la 4G ; c’est une technologie radicale et entièrement nouvelle – une technologie militaire utilisée sur le champ de bataille qui est maintenant «déployée» (terme militaire) dans le domaine civil.

Il s’agit d’armements multiéléments vendus et déguisés principalement en système de communication lorsque les bandes de fréquences qu’il utilise (24 GHz – 100 + GHz, y compris MMW [ondes millimétriques]) sont les mêmes que celles utilisées dans Active Denial Systems, c’est-à-dire le contrôle des foules.

Même Wikipédia traditionnel décrit les systèmes de déni actifs comme des armes à énergie dirigée; il disperse les foules en leur tirant de l’énergie, provoquant une douleur immédiate et intense, y compris une sensation de brûlure cutanée.

N’oubliez pas que  les armes à énergie dirigée (DEW)  sont à l’origine de la chute des tours jumelles le 11 septembre et des  faux incendies de forêt californiens .

De nombreux scientifiques ont mis en garde contre les effets dangereux de la 5G sur la santé. Par exemple, dans cet appel 5G de 2017 intitulé Les  scientifiques et les médecins mettent en garde contre les effets potentiels graves de la 5G sur la santé , les scientifiques ont mis en garde contre les effets nocifs des rayonnements RF / CEM non ionisants:

«Les effets comprennent un risque accru de cancer, le stress cellulaire, l’augmentation des radicaux libres nocifs, des dommages génétiques, des changements structurels et fonctionnels du système reproducteur, des déficits d’apprentissage et de mémoire, des troubles neurologiques et des impacts négatifs sur le bien-être général des humains. Les dommages vont bien au-delà de la race humaine, car il y a de plus en plus de preuves d’effets nocifs pour les plantes et les animaux. »

Si vous écoutez Mark Steele et Barrie Trower, vous aurez une idée des effets horribles de la 5G. Dans  cette interview , Trower fait écho à la citation ci-dessus en déclarant comment la  5G endommage le système immunitaire des arbres et tue les insectes .

Il révèle comment  en 1977, la 5G a été testée sur des animaux dans l’espoir de trouver une arme. Les résultats ont été une démyélinisation sévère – dépouillant la gaine protectrice des cellules nerveuses. Certaines nations constatent maintenant une perte de 90% d’insectes (y compris les insectes pollinisateurs comme les abeilles) qui se rassemblent autour des lampadaires où la 5G est installée.

Jeux militaires de Wuhan et simulation de l’événement 201

Si vous creusez assez profondément, des liens inquiétants naissent entre la 5G et les hommes qui ont développé ou développent des vaccins pour de nouveaux virus comme le virus Ebola, Zika et le nouveau coronavirus COVID-19.

Dans une recherche fantastique, un auteur sous le pseudonyme d’Annie Logical a écrit l’article  Corona Virus Fakery And The Link To 5G Testing  qui établit la connexion du coronavirus 5G. Il y a une tonne d’informations, donc je vais les détailler pour les rendre plus compréhensibles.

Du  18 au 27 octobre 2019, Wuhan a accueilli les Jeux mondiaux militaires  et a  spécifiquement utilisé la 5G (pour la première fois) pour l’événement . Le  18 octobre 2019 également à New York, le Johns Hopkins Center, en partenariat avec le Forum économique mondial (WEF) et la Fondation Bill et Melinda Gates, a organisé l’événement 201  – « A Global Pandemic Exercise », qui est une simulation d’une pandémie.

Devinez quel virus ils choisissent pour leur «simulation»? Un coronavirus! Devinez quelles cellules animales ils utilisent? Cellules de porc!

(COVID-19 provenait initialement d’un marché de fruits de mer et le poisson y est connu pour être nourri avec des déchets de porc).

L’événement 201 comprend l’ONU (puisque le  WEF a maintenant un accord de partenariat avec l’ONU ), Big Pharma (Johnson et Johnson),  Bill Gates  (figure clé dans la promotion des vaccins, la micropuce humaine et l’Agenda 2030) et à la fois le CDC chinois et américain.

Les participants à l’événement 201 ont recommandé que les gouvernements obligent les sociétés de médias sociaux à arrêter la propagation de «  fausses nouvelles  » et qu’en fin de compte, la seule façon de contrôler les informations serait que l’OMS (Organisation mondiale de la santé, partie des Nations Unies) soit la seule centrale fournisseur d’informations pendant une pandémie.

Inovio, électroporation et 5G

Comme indiqué le 24 janvier 2020, la société américaine de biotechnologie et pharmaceutique  Inovio a reçu une subvention de 9 millions de dollars  pour développer un vaccin contre le coronavirus. Inovio a obtenu la subvention de la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI), mais ils ont déjà un partenariat existant avec le CEPI; en avril 2018, ils ont obtenu jusqu’à 56 millions de dollars pour développer des vaccins contre la fièvre de Lassa et le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS).

Le CEPI a été fondé à Davos par les gouvernements de Norvège et d’Inde, le Wellcome Trust… et les participants à l’événement 201: la Fondation Bill et Melinda Gates et le WEF. Le PDG du CEPI est l’ancien directeur de BARDA (US Biomedical Advanced Research and Development Authority) qui fait partie du HHS.

Inovio a affirmé avoir développé un vaccin contre le coronavirus en 2 heures! À première vue, une telle affirmation est absurde; ce qui est plus probable, c’est qu’ils mentent ou qu’ils ont déjà reçu le vaccin parce qu’ils savaient d’avance que le coronavirus allait arriver et était sur le point d’être déclenché.

Alors, qui possède et dirige Inovio? Deux hommes clés sont David Weiner et le Dr Joseph Kim. Weiner était autrefois professeur d’université à Kim. Weiner a participé à l’élaboration d’un vaccin contre le VIH et le zika (vous pouvez lire mes articles sur le zika  ici  et  ici  où j’ai exposé certains des mensonges entourant cette épidémie).

Kim a été financée par Merck (une grande société Big Pharma) et a produit quelque chose appelé Porcine Circovirus (PCV 1 et PCV 2). Comme mentionné ci-dessus, il existe un lien entre les vaccins porcins / ADN porcin et le coronavirus; Annie Logical note qu’il «est établi depuis longtemps que les fruits de mer de la région sont nourris avec des déchets de porcs».

Kim a servi pendant 5 ans en tant que membre du Global Agenda Council du WEF – un autre organe poussant le gouvernement mondial du Nouvel Ordre Mondial Un sous la bannière de la gouvernance mondiale de l’Agenda 2030.

Weiner est un employé et conseiller de la FDA, est considéré comme un expert en technologie de l’ADN et a lancé une nouvelle méthode de transfert d’ADN appelée électroporation – une technique de microbiologie qui utilise une impulsion électrique pour créer des pores temporaires dans les membranes cellulaires à travers lesquelles des substances comme les produits chimiques, les médicaments ou l’ADN peut être introduit dans la cellule.

Cette technique peut être utilisée pour administrer des vaccins à ADN, qui injectent de l’ADN étranger dans les cellules d’un hôte qui change l’ADN de l’hôte. Cela signifie que si vous prenez un vaccin à ADN, vous permettez à votre ADN d’être changé!

Comme si les vaccins n’étaient pas déjà assez horribles… mais voici le truc: l’électroporation utilise des ondes pulsées. Devinez quoi d’autre utilise des ondes pulsées? 5G! Il s’agit soit d’une coïncidence ou d’une preuve surprenante, soit d’une sinistre connexion 5G au coronavirus. Annie écrit:

«[L] a même action que la technologie 5G utilise dans les ondes pulsées et le coronavirus aurait commencé dans une région de Chine qui avait déployé la technologie 5G!

«Nous pouvons donc voir comment les généticiens utilisant des scientifiques altèrent les éléments constitutifs de notre existence et ce qui est inquiétant, c’est que le professeur Wiener est un pionnier du VIH et nous savons que peu de temps après que les vaccins contre la polio ont été administrés à des millions de personnes en Afrique, le VIH a émergé. Ils ont perfectionné l’art d’injecter de l’ADN animal ou d’oiseau dans des chromosomes humains qui altère notre ADN et provoque des choses comme l’hémorragie, la fièvre, les cancers et même la mort. »

 

 

En parlant du VIH (ce qui n’est pas la même chose que le sida, mais c’est une autre histoire), rappelez-vous également qu’un  groupe de scientifiques indiens a fait part de ses recherches selon  lesquelles le virus était d’origine humaine et avait des inserts VIH.

Ils ont découvert que 4 gènes distincts du VIH étaient incorporés au hasard dans le coronavirus. Ces gènes ont convergé en quelque sorte pour créer des sites récepteurs sur le virus qui étaient identiques au VIH, ce qui était une surprise en raison de leur placement aléatoire.

Ils ont également déclaré spécifiquement que cela ne se produirait probablement pas naturellement («peu susceptible d’être fortuit par nature»). Dans un autre exemple de censure flagrante, ces scientifiques ont été contraints de retirer leur travail.

5G et vaccins à ADN d’électroporation – Les deux produisent des ondes électromagnétiques pulsées

Considérez les implications de ceci pendant un moment. La technologie existe pour utiliser les CEM pour ouvrir les pores de votre peau et injecter de l’ADN étranger dans votre circulation sanguine et vos cellules.

C’est une violation extrême de votre souveraineté corporelle, et cela peut avoir des effets à long terme, en raison de la mutation génétique – changer votre ADN même qui est le schéma biologique et l’essence physique de qui vous êtes.

Et si la 5G imite l’électroporation? Et si la 5G pouvait faire à grande échelle ce que l’électroporation fait à petite échelle? Nous savons déjà que la  5G a le potentiel d’être mutagène (endommageant l’ADN) .

Les fréquences utilisées par la 5G, en particulier 75-100 GHz, interagissent avec la structure géométrique de notre peau et des canaux sudoripares, agissant sur eux comme une transmission atteignant une antenne, et affectant fondamentalement nous et notre humeur.

Et si la 5G était utilisée pour ouvrir la peau de ceux de Wuhan afin de permettre au nouveau coronavirus à arme biologique de s’infiltrer plus facilement?

Vaccins obligatoires, dépeuplement et transhumanisme

Alors, qu’est-ce qui se trouve au fond du trou de lapin de connexion du coronavirus-5G? Je suggérerais que nous trouvions un programme de vaccination obligatoire, un programme de dépopulation et un programme transhumaniste (via des vaccins à ADN).

Les figures clés et les groupes qui semblent avoir planifié cela ont déjà le vaccin en place, tout comme ils l’ont fait pour les autres épidémies qui ont éclaté (SRAS, Ebola et Zika). Weiner a même des liens avec le VIH / SIDA, et si vous plongez dans cela comme l’a fait Jon Rappoport, vous trouvez des trous béants dans cette histoire.

C’est le même jeu épidémie / pandémie qui se joue tous les 2-3 ans. Il y a deux versions.

Dans la première version, vous inventez un virus, le hype, faites peur aux gens, faites des tests inefficaces et non concluants (par exemple, comme le test PCR qui mesure si un fragment viral est présent mais ne vous dit pas les quantités de causant la maladie), gonfler le nombre de corps, justifier la quarantaine / loi martiale et laver le cerveau des gens en leur faisant croire qu’ils doivent acheter le vaccin (toxique) et introduire la vaccination obligatoire. Vous n’avez même pas besoin d’un vrai virus ou pathogène pour la version.

Dans la deuxième version, vous créez un virus en tant qu’arme biologique, le libérez comme test, prétendez qu’il s’agissait d’une mutation naturelle, regardez combien de personnes il tue (ce qui aide à l’eugénisme et aux agendas de dépopulation), justifiez à nouveau la loi martiale, justifiez à nouveau la nécessité de vaccins obligatoires et même se faire passer pour le sauveur du vaccin qui l’arrête.

En variante de cette deuxième version, vous pouvez même développer une arme biologique spécifique à la race afin de réduire la population des nations rivales ou des races ennemies comme stratégie géopolitique.

Cet  article suggère  que le coronavirus cible les Chinois / Asiatiques plus que les autres, et certainement le nombre officiel de décès en atteste, bien qu’il soit toujours difficile de se fier aux statistiques gouvernementales. Annie Logical donne son avis:

«Le travail de con va comme ça.

Étape 1) empoisonner la population à dessein pour créer une maladie qui ne se produit pas et ne se produira jamais naturellement

Étape 2) Parler de la maladie créée intentionnellement comme causée par quelque chose d’invisible, en dehors du domaine du contrôle ou de la connaissance de la personne moyenne

Étape 3) créer un vaccin ou un médicament toxique qui a toujours été destiné à empoisonner davantage la population dans une tombe précoce

Étape 4) Paralyser le vaccin ou l’empoisonnement aux médicaments comme preuve que la maladie, qui n’a jamais existé, est bien pire que prévu

Étape 5) Augmentez l’empoisonnement initial, qui est commercialisé comme une fausse maladie, et augmentez également l’empoisonnement par les vaccins et les médicaments, pour commencer à empiler les corps dans la stratosphère

Étape 6) répéter autant de fois que possible sur une population non informée parce que tuer une population de cette façon (l’art de faire en sorte que les gens s’alignent pour se suicider avec du poison …… connu sous le nom de méthode «soft kill») est le seul moyen légal de faire sûr que de telles opérations eugéniques peuvent être exécutées en masse et à la vue. « 

Les vaccins à ADN  constituent une nouvelle avancée inquiétante pour le  transhumanisme . Après tout, l’objectif de l’agenda transhumaniste est de fusionner l’homme avec la machine et, ce faisant, d’effacer ce qui nous rend fondamentalement humains, afin que nous puissions être contrôlés et dépassés par une force profondément sinistre et négative.

Il s’agit de nous changer au niveau fondamental, ou d’attaquer la souveraineté humaine elle-même. Les vaccins à ADN s’intègrent parfaitement à cela – changer littéralement votre ADN en insérant de force de l’ADN étranger pour changer votre génétique, avec des conséquences que personne ne pourrait prévoir et prédire complètement.

One Last Coronavirus – Connexion 5G

Enfin, je terminerai avec une autre connexion coronavirus-5G. Le mot coronavirus lui-même fait référence à de nombreux types de virus de ce nom, pas seulement à COVID-19.

Devinez qui détient un  brevet pour une souche de coronavirus  qui peut être utilisée pour développer un vaccin? L’Institut Pirbright. Et devinez qui les possède en partie? Bill Gates !

Comme vous pouvez le lire  ici,  Pirbright est soutenu dans ses efforts de développement de vaccins par une entreprise britannique Innovate UK… qui finance et  soutient également le déploiement de la 5G . Innovate UK a lancé un concours en 2018 avec une part de 15 millions de livres sterling pour toute petite entreprise qui pourrait produire des vaccins pour un potentiel «  épidémique  ».

 

La motivation à la hype et la motivation à minimiser

L’histoire a montré qu’en cas d’épidémie (ou de fausse épidémie), il y a presque toujours un bourbier de rapports contradictoires et d’informations contradictoires. Dans de telles situations, il peut être très difficile d’aller au fond des choses et de trouver la vérité. Le conflit découle des différentes motivations des nations, des gouvernements et d’autres groupes intéressés.

Essentiellement, il y a 2 motivations principales: la motivation à faire du battage médiatique (exagérer et utiliser la peur pour attirer l’attention, vendre quelque chose, faire paraître un groupe mauvais / incompétent, faire peur aux gens, faire accepter au public la vaccination obligatoire et la loi martiale) et la motivation à minimiser (couvrir et cacher l’étendue réelle des dommages, de la morbidité ou de la mortalité afin de paraître compétent et en contrôle, pour atténuer la colère, le contrecoup ou le désordre possibles).

Parfois, ces 2 motivations peuvent conduire le comportement du même groupe, par exemple dans le cas du gouvernement chinois, il a la motivation de faire du battage médiatique (pour faire peur aux gens afin qu’ils suivent facilement ses règles de quarantaine draconiennes) et la motivation pour minimiser (donc à apparaître aux yeux de ses habitants et du reste du monde pour maîtriser la situation, pour garantir la face, la crédibilité et la bonne réputation).

Réflexions finales sur la connexion au Coronavirus 5G

Les gouvernements du monde entier ont expérimenté les armes biologiques à la fois sur leurs propres citoyens et sur des citoyens étrangers, et ont même vendu cette recherche à d’autres gouvernements pour leur propre bénéfice (par exemple, la célèbre unité 731 du Japon qui a développé des armes biologiques en Chine, seulement pour remettre cette recherche aux États-Unis. après avoir perdu la Seconde Guerre mondiale).

Voir  Bioweapons: Lyme Disease, Weaponized Ticks, Plum Island & More  pour un bref historique de l’utilisation par l’USG des tiques militarisées qui ont entraîné la maladie de Lyme.

La preuve que COVID-19 est une arme biologique est écrasante – tout comme la preuve que la 5G est impliquée soit pour provoquer les symptômes pseudo-grippaux / pneumonie que les gens ont connus, et / ou pour exacerber la virulité du virus en affaiblissant le système immunitaire des gens et de les soumettre à des ondes pulsées d’EMF pour ouvrir leur peau à des fragments d’ADN étrangers (y compris des virus).

Dans ce genre d’histoire, il n’y a pas de coïncidences majeures – seulement des connexions et des complots qui attendent d’être découverts.

___Source:
https://humansarefree.com/2020/02/connection-between-coronavirus-and-5g.html


 

 

 

Wuhan est l’endroit où la 5G a été délibérément déployée en tant que système d’armes juste avant la libération prévue du coronavirus bio-conçu. Tout indique que l’activation de la 5G a transformé le coronavirus en une super-arme biologique si fatale et invalidante qu’il a fallu verrouiller immédiatement toute la mégalopole afin de contenir l’épidémie massive.

 

La ville de Wuhan devrait avoir 10000 stations de base 5G en service d’ici la fin de 2019

Les consommateurs font l’expérience des téléphones mobiles 5G dans un hall d’affaires de China Mobile Beijing Branch à Pékin, capitale de la Chine, le 31 octobre 2019. Les principaux opérateurs de télécommunications chinois ont annoncé jeudi le lancement d’applications commerciales 5G lors de la cérémonie d’ouverture de PT Expo China 2019 à Pékin .

Source: Xinhua | 2019-10-31 13: 21: 57 | Éditeur: Yurou

WUHAN, 31 octobre (Xinhua) – Les succursales des principaux opérateurs de télécommunications chinois dans la province du Hubei, dans le centre de la Chine, ont annoncé jeudi le lancement d’applications commerciales 5G dans la province.

La ville de Wuhan, la capitale du Hubei, devrait avoir 10 000 stations de base 5G d’ici la fin de 2019, a déclaré Song Qizhu, chef de l’administration provinciale de la communication du Hubei.

China Telecom a mis en place un réseau 5G couvrant les aéroports, les gares et d’autres zones de la ville, ce qui contribuera également à stimuler la transformation numérique et intelligente des industries grâce aux technologies 5G, a déclaré Li Hongbo, directeur général de la branche Hubei de la société.

La succursale China Mobile Hubei a activé 1 580 stations de base 5G dans la ville à la mi-octobre, atteignant la couverture 5G des universités, des centres de transport et d’autres zones densément peuplées, selon la branche.

___
http://www.xinhuanet.com/english/2019-10-10/31/c_138517734.htm

 

 


Il a déjà été scientifiquement prouvé que les champs électriques, qui n’ont qu’une intensité de 50 Hz, peuvent induire l’activation de divers virus.


 L’exposition à un champ électromagnétique à 50 Hz induit l’activation du génome du virus d’Epstein-Barr

Lisez l’intégralité du document de recherche scientifique sur:
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/9276003-exposure-to-a-50-hz-electromagnetic-field-induces-activation-of-the-epstein-barr- génome viral dans des cellules lymphoïdes humaines infectées de manière latente /

 


Pourquoi, alors, la Chine a-t-elle basculé l’interrupteur sur la 5G à Wuhan au cours des mois précédant ce qui promettait déjà d’être l’une des pires saisons de grippe jamais enregistrées en Chine et dans le monde?! Les autorités sanitaires du monde entier avaient déjà vu une augmentation spectaculaire des décès et des maladies liés à la grippe au début de l’automne 2019, qui n’a fait qu’empirer tout au long de l’hiver 2020.


La CHINE a activé 60 Ghz dans tout le pays, la ville de Wuhan accueillant le projet pilote

 

Complot criminel complexe

Compte tenu de ces initiatives très erronées menées à Wuhan, d’autres développements mal avisés discutés dans les exposés ci-dessous, ainsi que plusieurs circonstances suspectes entourant cette soi-disant épidémie spontanée, il est maintenant clair que la libération intentionnelle du coronavirus et l’activation délibérée de la 5G à Wuhan en 2019 étaient des événements programmés à dessein. Voir: La connexion et la dissimulation du Coronavirus 5G

La seule question qui reste est « Qui sont les vrais coupables? » . Car ce n’est que par le biais d’une conspiration hautement organisée et extrêmement complexe qu’un tel complot criminel alambiqué a pu être exécuté de manière aussi efficace.

Quant à « Pourquoi ils l’ont fait? » , il est assez facile de répondre comme expliqué en détail dans cet exposé: OPÉRATION PANDÉMIE CORONAVIRUS: 16 raisons pour le déploiement de cette arme biologique dévastatrice en 2020 .

Il ne fait désormais aucun doute qu’il y a eu un complot très coordonné entre l’ État profond chinois , l’ État profond américain et l’ État profond britannique dans la mise en œuvre des divers plans de mise en œuvre de la 5G et des coronavirus, qui étaient chacun nécessaires pour déclencher le génocide à Wuhan. Cependant, il y avait aussi un autre acteur étatique qui était profondément impliqué dans cette immense opération noire et psyop mondiale. Voir: l’attaque bioterroriste du coronavirus de Wuhan est le 11 septembre en Chine, les mêmes avantages

Il y a de nombreuses preuves que les États-Unis et le Royaume-Uni ont joué un rôle central dans ce programme néfaste visant à faire exploser l’économie chinoise dans le but de préserver le pétrodollar américain en tant que monnaie de réserve mondiale, parmi plusieurs autres objectifs furtifs. Les preuves tangibles présentées dans le billet suivant reflètent la profondeur et l’ampleur de ce complot anglo-américain «manifestement» visant à mener une guerre biologique contre la Chine.


CORONAVIRUS: une arme biologique mondialiste créée par DARPA, Big Pharma et ses suzerains britanniques

Preuve définitive que le coronavirus est une arme biologique mondialiste

Source:Patriots for Truth

https://tinyurl.com/ujs4m34

Proof the Coronavirus est une arme biologique  créée  par DARPA, Bill Gates, Defra, * Wellcome Trust (UK) et la Commission européenne (UE)

* Ministère britannique de l’environnement, de l’alimentation et des affaires rurales

Le brevet CORONAVIRUS (du Royaume-Uni) a été approuvé en 17 mois par SERCO (Royaume-Uni) qui dirige l’Office américain des brevets

CORONAVIRUS a été financé et breveté par Wellcome Trust (Royaume-Uni, faux vendu à GlaxoSmithKline), Bill & Melinda Gates Foundation, DARPA, DEFRA (Royaume-Uni), Organisation mondiale de la Santé, Commission européenne (UE) via THE PINBRIGHT INSTUTUTE (Royaume-Uni)

coronavirus 2

US Pat. No. 10,130,701. (20 novembre 2018) . CORONAVIRUS. Assigné: THE PIRBRIGHT INSTITUTE (Woking, Pirbright, Grande-Bretagne), financé par Wellcome Trust, Bill & Melinda Gates Foundation, EU. Office américain des brevets.

https://www.fbcoverup.com/docs/library/2018-11-20-US-Pat-No-10130701-CORONAVIRUS-Assignee-THE-PIRBRIGHT-INSTUTUTE-Woking-Great-Britain-funded-by-Wellcome- Trust-and-Gates-Foundation-USPTO-20 novembre 2018.pdf

A partir des fichiers «wrapper» de la demande de brevet USPTO accessibles au public en PAIRE PUBLIQUE. https://portal.uspto.gov/pair/PublicPair

coronavirus 4

Le brevet sur le coronavirus a été délivré en seulement 17 mois à compter du dépôt initial – ce qui est presque sans précédent – avec très peu d’objection de la part de l’examinateur de brevets géré par SERCO (Royaume-Uni) Bao Q. Li

coronavirus 4

Liste des brevets attribués à THE PIRBRIGHT INSTITUTE (financé par Wellcome Trust, Bill & Melinda Gates Foundation, EU & DARPA)

L’Institut Pirbright (Woking GB). (Compilé le 28 janvier 2020).  Coronavirus et al, cessionnaire de brevets pour Pat. Nos 10 507 237; 10.294.277; 10.202.578; 10.130.701; 9.969.777; 9.457.075; 9.243.230; 9.145.548; 8.828.407; 8.501.466; 8.455.201. Office américain des brevets.

https://www.fbcoverup.com/docs/library/2020-01-28-The-Pinbright-Institute-Woking-GB-Coronavirus-et-al-Patents-Assigned-to-AN_Pinbright-compiled-Jan-28- 2020.pdf

PDG: Professeur Bryan Charleston

https://www.pirbright.ac.uk/users/prof-bryan-charleston

pirbrightcoronavirus 5vaccin

bryan charlestonPirbright 2les partenairespirbright 3


Pour nos lecteurs réguliers, rappelez-vous que  Burroughs Wellcome & Co. a  financé la première conférence de presse impériale, 1909 et l’Empire Press Union avec le britannique MI6, MI5 et GC&CS (renommé GCHQ en 1946)  formé un mois plus tard . Burroughs Wellcome & Co. a  fourni des trousses médicales pleines de vaccins expérimentaux à la 2 e  guerre des Boers britannique qui a tué plus de 60000 Noirs et Blancs  lors des premières expériences de vaccination dans des camps de concentration modernes.

Voir  AFI. (24 octobre 2019) . La guerre de l’information de 200 ans: la UK-US Pilgrims Society contrôle la presse qui dirige l’intelligence (mensonges d’espionnage) pour plier les mots et la culture au isme social athée. Américains pour l’innovation .

Alfred Milner

https://americans4innovation.blogspot.com/2019/10/the-200-year-information-war-uk-us.html

Communiquez ces faits à chaque influenceur décisionnel de votre communauté.

Et priez pour ces âmes perdues et les âmes de leurs innocentes victimes.

Remarque: Une enquête conjointe des  contributeurs d’  Americans for Innovation  et d’  American Intelligence Media ne peut être invoquée sans vérification indépendante. Pense pour toi même. L’utilisation équitable est invoquée pour tout le contenu. Aucune réclamation n’est faite sur les propriétés de tiers. À des fins éducatives uniquement.

___
https://patriots4truth.org/2020/01/28/corona-virus-is-a-globalist-bioweapon/

 


 

Quant à la stratégie actuelle pour amener le coronavirus en Chine afin qu’il puisse être diffusé via plusieurs vecteurs de dissémination, la vidéo suivante offre un seul scénario possible en gardant à l’esprit qu’il y avait très probablement plusieurs stratagèmes utilisés.

Dans cette interview, l’auteur du US Biowarfare Act, le professeur Francis Boyle découvre quatre études distinctes qui, selon lui, confirment comme preuve de «  pistolet fumant  » que le coronavirus de Wuhan connu sous le nom de COVID-19 était en fait armé.

Le professeur Boyle révèle également où il pense que le virus est originaire et la mesure dans laquelle le gouvernement américain et le laboratoire de l’ Université de Caroline du Nord ont été impliqués dans la vente de l’arme à la Chine.

Voir vidéo:

https://www.brighteon.com/2d5094d8-0f1d-4080-8840-f88cbe66c6eb

Conclusion

En raison de leur détermination à achever le déploiement militaire de la 5G en Chine, la pandémie de coronavirus bio-ingénié se propage secrètement pour couvrir les divers symptômes, affections médicales et conditions de santé directement causés par l’expansion rapide du réseau électrique 5G dans le monde.

Par conséquent, il est crucial de comprendre que ce que nous vivons ou assistons tous est une série continue d’attaques bioterroristes dans des pays grands et petits. Comme suit:

NOTE SPÉCIALE: La bio-attaque de Wuhan ne semble être
qu’une des nombreuses attaques biologiques en cours
menées dans toute la Chine continentale. Cette
opération bioterroriste zio-anglo- américaine est furtivement
perpétrée pour donner l’impression que l’
épidémie nationale a commencé avec un seul cas dans la ville de Wuhan, alors
qu’elle se propage subrepticement dans d’autres
villes chinoises via des modes de propagation similaires. Parce que les
vecteurs de dissémination de ce coronavirus armé
sont cartographiés dans le monde entier à des taux d’expansion rapide, il
existe très probablement de multiples méthodes de prolifération qui
sont astucieusement mises en œuvre pour confondre le médical
enquêteurs ainsi que pour éviter la détection.


Tout indique que plusieurs
attaques bioterroristes sont menées dans le monde entier


NOTE SPÉCIALE:  La bio-attaque de Wuhan ne semble être
qu’une des nombreuses attaques biologiques en cours
menées dans toute la Chine continentale. Cette
opération bioterroriste zio-anglo- américaine est furtivement
perpétrée pour donner l’impression que l’
épidémie nationale a commencé avec un seul cas dans la ville de Wuhan, alors
qu’elle se propage subrepticement dans d’autres
villes chinoises via des modes de propagation similaires. Parce que les
vecteurs de dissémination de ce coronavirus armé
sont cartographiés dans le monde entier à des taux d’expansion rapide, il
existe très probablement de multiples méthodes de prolifération qui
sont astucieusement mises en œuvre pour confondre le médical
enquêteurs ainsi que pour éviter la détection. En d’autres termes, l’
Iran, l’Italie, la Corée du Sud, les États-Unis et d’autres pays
sont également désormais les victimes de la même vague de criminalité mondiale de
bioterrorisme transparent.

(Source: Wuhan Coronavirus Bioterrorist Attack is China’s 9/11, Same Perps )


Il est essentiel de bien comprendre la véritable importation de l’extrait précédent.

Que l’attaque bioterroriste de Wuhan n’est pas seulement en cours en Chine; que cette pandémie est fabriquée furtivement par le biais de nombreuses attaques bioterroristes dans un nombre croissant de pays. Les auteurs utilisent également la même arme biologique de coronavirus pour cibler diverses croisières.

L’ essentiel ici est que toute la civilisation planétaire est maintenant témoin d’une série dévastatrice d’attaques bioterroristes en cours, chacune menée d’une manière différente de la bio-attaque originale à Wuhan, en Chine.

Chacune de ces attaques bioterroristes clandestines est menée contre des nations ciblées et / ou d’autres parties pour des raisons spécifiques qui seront bientôt révélées par l’évolution de cette vague de crimes en cours.

CAVEAT : À partir de maintenant, sachez où vous allez et protégez-vous en suivant ce sage conseil: voici comment tout le monde peut éviter de contracter le coronavirus


 

URGENT!
Conseils pratiques pour la prévention des coronavirus
et l’assainissement holistique

CORONAVIRUS Mesures de précaution et conseils de santé


L’entraîneur du coronavirus

La pandémie de coronavirus qui se déroule rapidement ne doit pas être sous-estimée. Compte tenu de ce qui est connu jusqu’à présent, ce virus hautement contagieux doit être pris au sérieux par tout le monde. Par conséquent, chaque personne sur la planète est encouragée à mettre de l’ordre dans sa maison (en particulier l’armoire à pharmacie) afin d’être prête à toute éventualité.

Il est toujours préférable de prendre ces mesures préventives éprouvées le plus tôt possible lorsqu’il s’agit de tout type d’infection virale. Ce faisant, même les diverses infections à coronavirus peuvent être évitées. Les gens qui peuvent se séquestrer dans leur bureau à domicile et / ou réduire considérablement leur exposition aux lieux publics s’en sortent toujours beaucoup mieux. « Catching the corona » n’est en aucun cas une fatalité pour un individu.

Liste des choses de base à faire

First, start to eat right (LOTs of garlic and ginger and turmeric and curried foods). Lean toward hot soups, stews and broths particularly at dinner time for the rest of the flu season. Avoid cold foods from the fridge especially yoghurt, sandwich spreads and cold drinks. Add just a little boiling water to quickly warm up juices as well as nut or seed milks. Frozen foods like ice cream are strictly forbidden. Cook all vegetables much softer than usual. Best to go vegan, if possible; otherwise, all animal meats ought to be very well cooked and eaten infrequently.

Buvez du thé contre la grippe, surtout pendant la saison froide (les ingrédients essentiels sont le gingembre, le poivre de Cayenne, le citron et le miel, mais ne chauffez pas le citron ou le miel – ajoutez-les après le thé au gingembre frais). Buvez également beaucoup de liquides chauds, en particulier des tisanes qui sont des décongestionnants et des expectorants. Les tisanes qui ont des propriétés antimicrobiennes et immunostimulantes sont importantes lorsque des symptômes d’infection virale sont présents.

Soyez régulier pour reconstituer la flore intestinale diminuée avec des probiotiques; les formes à base de boissons et d’aliments sont de loin préférées aux nutraceutiques (par exemple les capsules). Pour ceux qui ont une intolérance au lactose et / ou des allergies à la caséine, achetez du yogourt à la noix de coco, aux noix de cajou ou aux amandes ou du kéfir (laissez-les se réchauffer avant de manger). Envisagez également des implants rectaux probiotiques lorsque l’on soupçonne une déplétion floristique importante.

Assurez-vous de rester à l’écart des aliments et des boissons producteurs de mucus. Évitez les produits laitiers en particulier (en particulier le fromage, le lait et les glaces). Évitez également le blé, le sucre blanc, la viande rouge, les œufs, le soja, l’alcool, les sodas sucrés artificiellement, les desserts en général, etc. C’est le moment idéal pour minimiser la consommation d’aliments transformés, d’aliments emballés, d’aliments en conserve, d’aliments surgelés et surtout d’ordure la nourriture et la restauration rapide. La «nourriture d’entreprise» dans les supermarchés devrait être réduite; les produits frais, les grains entiers, les ingrédients biologiques, etc. sont des choix beaucoup plus sains. Plus la distance entre la ferme et la table est courte, mieux c’est.

Si la nourriture du restaurant ne peut être évitée, veillez à ne commander que les plats les plus cuits du menu. Les aliments crus et les produits laitiers sont assez exposés aux agents pathogènes environnementaux et très vulnérables aux pratiques de mauvaise gestion des cuisines et à d’autres types de contamination. Ne mangez pas à moins que vous ne deviez. Et, allez bio, frais, cultivé localement et ce qui est de saison DANS VOTRE PROPRE CUISINE. Rappelez-vous: « Le remède est dans la cuisine. »

Commencez à faire passer votre alimentation des aliments acidifiants aux aliments alcalinisants afin de passer à env. 75% alcalin et 25% acide. Réduisez particulièrement les aliments constipants, les boissons et les nutraceutiques tels que les suppléments minéraux contenant trop de fer.

L’exercice régulier et les étirements, la marche et le rebond énergiques, le Hatha Yoga et le Pilates, le Tai chi et le Qigong sont tous des activités formidables. Obtenez autant d’exposition au soleil que possible pour la production naturelle de vitamine D. (La lumière du soleil est considérée comme le meilleur des désinfectants, donc le coronavirus ne l’aime pas). Une promenade aérobie de 20 à 30 minutes dans la nature est la meilleure façon de nettoyer l’ensemble du système lymphatique – UN MUST! [1] Ne marchez pas à l’extérieur lorsque le ciel est fortement chemtrailed; vous en ressentirez les conséquences sur la santé.

Le système respiratoire doit être clair et propre, solide et efficace car ce virus cible les muqueuses des poumons et des sinus. Utilisez un pot Neti régulièrement pendant cette saison de la grippe avec 1/4 cuillère à café de sel de mer dissous dans de l’eau distillée à la température du corps. Ayez à portée de main un kit de rinçage nasal salin tel que NEINMED’S SINUS RINSE . Une respiration aussi simple qu’une respiration profonde quotidienne à l’extérieur en plein air est fortement recommandée; certaines pratiques du pranayama aussi. Une respiration cohérente est particulièrement efficace pour activer la réponse immunitaire naturelle du corps (voir ce lien vidéo ).

Essayez de bien dormir entre 22h00 et 04h00 tous les soirs. Gardez toutes les technologies hors de la chambre, y compris les smartphones et les téléviseurs. Retirez toutes les sources de lumière, couvrez les fenêtres et utilisez un purificateur d’air qui génère un bruit blanc pour masquer les sons nocturnes gênants.

Faites passer tous les appareils informatiques de la maison de sans fil et WiFi à des connexions filaires. Même les claviers et les souris doivent être câblés. Ceux qui vivent ou travaillent dans un environnement 5G devraient éliminer complètement le WiFi.

Utilisez des téléphones fixes filaires dans la mesure du possible, PAS des smartphones. Il existe également des lignes téléphoniques Internet gratuites qui sont facilement câblées. Remplacez le smartphone par un ancien téléphone à clapet 4G. (La ville de Wuhan, en Chine, a été désignée «zone de démonstration 5G» spéciale dans les mois précédant l’épidémie de coronavirus.)

Assemblez une trousse de premiers soins avec de l’argent colloïdal ou de l’hydrolat d’argent, des suppléments de zinc, du pouvoir ou de l’extrait de curcuma, de la vitamine C et de la vitamine D. Ayez un supplément minéral CAL-MAG-POT à portée de main ainsi que du sélénium.

Acquérir des huiles essentielles anti-microbiennes (en particulier les huiles d’origan, de basilic, de thym et de menthe poivrée). Procurez-vous de l’huile essentielle Thieves et un atomiseur à diffuser dans l’environnement ambiant, en particulier dans la chambre avant de dormir!

Aussi, ayez l’ extrait de feuille d’olivier, le thé Pau d’Arco et un combo Echinacea & Goldenseal dans l’armoire à pharmacie. Achetez un extrait de pépins de pamplemousse, sous forme liquide, pour toutes sortes d’applications médicinales et de soins corporels.  

Gardez un peu de peroxyde d’hydrogène de qualité alimentaire dans le réfrigérateur au cas où un traitement HP à faible dose deviendrait nécessaire. L’iode de Lugol est un must absolu lors de la lutte contre tout coronavirus, et particulièrement efficace pour nettoyer TOUS les produits.

Achetez un remède homéopathique BAC-HP pour maîtriser rapidement toute infection bactérienne pouvant affaiblir l’immunité (lien d’achat ICI ). 

Ayez une bonne réserve de sel de mer disponible pour le gargarisme ainsi que de sel gemme pour la cuisine. Le sel rose de l’Himalaya est particulièrement bon pour un usage médical. 

Le miel de Manuka a de fortes propriétés antibactériennes et antivirales ainsi que des avantages anti-inflammatoires et antioxydants.

Les soins de la bouche doivent inclure un grattage quotidien de la langue le matin, suivi d’un bain de bouche Sovereign Silver (maintenez 1 cuillère à soupe d’argent dans la bouche pendant 20 à 30 minutes après le brossage des dents. [2] Ensuite, crachez et rincez abondamment la bouche avec de l’eau. Pour nous, noix de santé, cela peut être suivi de 15 à 20 minutes d’huile en tirant dans la bouche 1 cuillère à soupe d’huile de sésame ou de noix de coco. (La brosse à dents doit être lavée avec du savon à la menthe poivrée après chaque utilisation et trempée dans du peroxyde d’hydrogène. au moins une fois par semaine.)

Pour ceux qui tombent vraiment malades ou qui sont vraiment ambitieux, faites un lavement au café. [3] Il n’y a pas de moyen plus rapide de nettoyer et de rafraîchir le sang du foie. De plus, effectuer un rinçage de la vésicule biliaire / un nettoyage du foie est un moyen efficace de décongestionner le foie, ce qui améliore ensuite les voies de détoxication lors d’une maladie, d’une maladie ou d’une blessure.

Suivez un cours intensif sur le renforcement de votre système immunitaire sur ce site Web: The Health Coach . Pour ceux qui souffrent de façon chronique de toute forme d’immunosuppression, il est impératif de faire un bilan du système immunitaire. En particulier pour les personnes qui ont souffert de l’une des maladies dégénératives chroniques ou des maladies du troisième millénaire ou des affections de la soupe alphabétique (par exemple CFS, EBV, AIDS, HIV, COPD, MS, ALS, Lupus, Lyme, Morgellons, Fibromyalgia, Rheumatoïde arthritis and other maladies auto-immunes), la réalisation d’un audit systématique du système immunitaire est un MUST. Alors qu’une forte réponse immunitaire est la MEILLEURE défense contre le coronavirus, même unun système immunitaire compromis peut être rapidement renforcé. Par exemple, un canal radiculaire ou un site de cavitation infecté peut être correctement corrigé, éliminant ainsi une charge constante du système immunitaire. [4]

Se laver soigneusement les mains pendant au moins 20 à 30 secondes avec un savon antimicrobien après avoir été en public, mais surtout après avoir manipulé tout le courrier et les colis; les aliments crus; et des emballages alimentaires tels que des boîtes, des canettes, des cartons, des bouteilles, des récipients en plastique ainsi que des tasses à boisson.

Désinfectez régulièrement toutes les poignées de porte et poignées de robinet ainsi que les poignées de porte de véhicule et le volant. Assurez-vous de garder de l’alcool éthylique et du vinaigre blanc distillé à portée de main pour désinfecter les surfaces contaminées, en particulier dans la cuisine et les salles de bains. Il existe des lingettes pour les mains emballées individuellement , qui utilisent de l’alcool pour tuer les micro-organismes pathogènes au contact, à garder dans le véhicule, ainsi que des désinfectants pour les mains qui font de même pour la maison et le bureau. [5]. Surtout, évitez de toucher vos yeux, vos oreilles, votre nez ou votre bouche (votre tête d’ailleurs) avec des mains non lavées.

Cette souche particulière de coronavirus pourrait évoluer vers une situation grave (c’est-à-dire pandémique) qui nécessitera alors une grande vigilance et une grande résolution. Soyez attentif à tout symptôme inhabituel à la maison et au travail pour vous et les autres. Éloignez-vous de toute personne qui présente tout type de symptômes de la grippe.

Évitez tous les lieux publics, lorsque cela est possible, pour le reste de la saison de la grippe. Si vous êtes l’aidant naturel ou un professionnel de la santé, prenez toutes les mesures de précaution supplémentaires pour éviter l’exposition (portez le bon type de masque de qualité hospitalière classé N95 anti-viral , lavez-vous les mains régulièrement avec du savon antimicrobien , gardez une distance de sécurité le cas échéant) , etc.). Désinfectez, désinfectez et nettoyez tout, où et quand vous en avez besoin. La cuisine et les salles de bains doivent être plus propres que jamais car c’est là que la plupart des maladies commencent.

Ne voyagez pas inutilement. Évitez particulièrement les avions, les trains, les bus, les métros et les bateaux de croisière. Au moins pour le reste de cette saison de la grippe, minimisez la fréquentation des réunions de famille, des fêtes de bureau, des restaurants, etc. Évitez toutes les conventions, conférences, forums, séminaires et autres grands lieux de réunion cette année, en particulier ceux avec nuitées.

Enfin, évitez la peur et vivez la vie avec courage en ces temps difficiles. Ayez foi en la puissance supérieure et sachez que tout se passe toujours pour le mieux. Priez pour votre protection, celle de votre famille, de vos amis et de l’humanité tout entière.

Tout le monde, faites attention!

– The Coronavirus Coach
(consultant en santé intégrative et chercheur biomédical)


La liste précédente des «choses à faire» peut sembler un peu trop ambitieuse ou exigeante pour certaines personnes. Si c’est le cas, ne faites que ce que vous pouvez… et assurez-vous de faire ce qui vous touche vraiment. Rappelles toi:

Soumis par The Coronavirus Coach
The Health Coach

 

L’entraîneur de coronavirus a été certifié par le conseil d’administration en médecine intégrative et est un chercheur biomédical de longue date. En tant que consultant en santé intégrative, il est coach en santé holistique et conseiller en bien-être depuis 30 ans. Au cours de la dernière décennie, deux de ses domaines de spécialité sont la dépendance à Internet et la dépendance aux smartphones. En tant que conseiller en toxicomanie et coach en dépendance, son principal objectif a été la dépendance aux smartphones et la dépression . En raison de l’épidémie en évolution rapide des maladies, blessures et maladies liées aux smartphones, The Coronavirus Coach aborde également le syndrome 5G et la grippe 5G ainsi qu’une électrohypersensibilité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La propagation au Canada est inévitable, disent des experts

Le nombre de contaminations au coronavirus augmente au Canada, avec de nouveaux cas en Ontario et un troisième à l’étude au Québec, portant à 54 le nombre de cas confirmés et présumés au pays. Des experts s’entendent pour dire que l’éventuelle propagation de la pneumonie virale est inévitable.

À ce jour, la COVID-19 a fait près de 3500 morts et plus de 100 000 personnes dans le monde ont été contaminées dans 92 pays et territoires.

« L’infection va se faire. On est déjà dans une situation de pandémie », prédit Tatiana Scorza, professeure au département des sciences biologiques à l’Université du Québec à Montréal.

 

« Si on continue à prendre des mesures appropriées, on pourrait se limiter à des cas importés », nuance pour sa part la Dre Anne Gatignol, professeure de microbiologie à l’Université McGill.

 

En Ontario, l’un des derniers cas recensés est un voyageur revenu récemment de Las Vegas, ont annoncé les responsables de la santé de la province, qui compte dorénavant 28 cas. Toutefois, au moins quatre de ces malades ont depuis été guéris. Tous les patients ayant été déclarés positifs au nouveau coronavirus avaient récemment voyagé à l’extérieur du Canada ou avaient eu des contacts étroits avec un autre patient qui l’avait fait. L’Alberta a également fait état d’un premier cas jeudi soir.

La Colombie-Britannique a quant à elle annoncé 8 nouveaux cas de la pneumonie virale, pour un total de 21, dont le premier cas apparent de transmission dans la communauté au pays, jeudi soir. Il s’agit d’une femme de la région de Vancouver déclarée positive au coronavirus malgré l’absence de voyage à l’extérieur du pays et aucun contact connu avec un autre malade.

 

D’après la Dre Gatignol, cette contamination a « peut-être deux ou trois intermédiaires ». Si ce type de contamination venait à se reproduire au pays, il faudrait selon elle prendre des mesures plus draconiennes pour limiter la propagation, comme le fait d’éviter les rassemblements.

Des mesures à prendre

 

Si elle estime qu’il est trop tôt pour prendre la décision de fermer des établissements scolaires, la chercheuse croit néanmoins que, pour l’instant, les gens qui rentrent au Canada en provenance de foyers épidémiques comme l’Iran, la Corée du Sud et le nord de l’Italie devraient être mis en quarantaine. « La quarantaine peut être comme ils ont fait avec les gens de Wuhan ou du Diamond Princess, mais ça peut aussi être à la maison s’ils ne contaminent pas la famille », suggère-t-elle.

Au Québec, deux cas ont été confirmés et un troisième est en attente de l’être par le Laboratoire national de microbiologie de Winnipeg.

 

Néanmoins, les responsables de la santé de partout au pays ont déclaré que le risque posé par la COVID-19 demeure faible.

 

« Les gens vont, à un moment donné, en fonction de l’évolution de la situation, devoir adopter des mesures pour prévenir la transmission », prévient toutefois Mme Scorza, rappelant que le nouveau coronavirus est hautement transmissible.

 

Les autorités se préparent depuis des semaines à une éventuelle épidémie comme celles qui sévissent en Iran, en Corée du Sud, en Italie et en Chine, berceau de la maladie. Plus de 100 000 personnes dans le monde ont été contaminées dans 92 pays et territoires. À ce jour, la COVID-19 a fait tout près de 3500 morts.

 

« On n’est pas encore dans une situation d’alerte, mais c’est inquiétant parce qu’on voit que ça progresse partout dans le monde », constate Mme Scorza.

 

Vendredi, des premiers cas ont été répertoriés au Togo, au Cameroun, au Vatican, en Slovaquie, au Pérou, en Colombie, au Bhoutan et dans les Territoires palestiniens.

 

Aux États-Unis, où près de 300 cas ont été recensés et 15 personnes sont mortes, le festival culturel South by Southwest a été annulé dans l’État du Texas.

 

En raison d’un manque d’infrastructures et de ressources de base, le Conseil circumpolaire inuit s’est dit inquiet d’une éventuelle propagation de la pneumonie virale dans l’Arctique.

 

Selon l’organisme, la maladie à coronavirus COVID-19 représente un risque accru pour les communautés inuites, qui souffrent déjà du manque d’égouts et d’eau courante. Il réclame au gouvernement de combler ces lacunes dans le but de se protéger contre d’éventuelles menaces à la santé publique.

 

Canadiens en quarantaine

 

Le gouvernement fédéral a annoncé vendredi qu’il s’apprête à prendre des mesures en vue de protéger la santé des Canadiens et de l’économie du pays contre les conséquences engendrées par la COVID-19.

 

Le ministre des Finances, Bill Morneau, a déclaré qu’Ottawa annoncera bientôt un soutien aux Canadiens en quarantaine en raison du coronavirus.

 

Il a également déclaré que le gouvernement va augmenter sa provision pour éventualités dans son prochain budget au printemps pour s’assurer d’être en mesure de faire face à la COVID-19, qui a entraîné la chute du marché boursier.

 

« Il est important de garder à l’esprit que ce que cela signifiera pour l’économie canadienne dépendra en fin de compte de l’ampleur et de la propagation géographique du virus, et que ces éléments ne peuvent être connus tant qu’ils ne sont pas connus, a-t-il déclaré lors d’un discours devant le Canadian Club de Toronto. Notre gouvernement prévoit toute éventualité. »

 

Par ailleurs, la ministre de la Santé, Patty Hajdu, a annoncé l’octroi de 27 millions de dollars sur deux ans pour travailler sur la COVID-19. « Les fonds investis soutiendront 47 équipes de recherche de partout au Canada qui s’emploieront à accélérer l’élaboration, la mise à l’essai et l’application de mesures visant à gérer l’éclosion de COVID-19 », écrit le ministère, dans un communiqué.

 

« Et s’il faut davantage de ressources, on va en donner », a ajouté le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, Navdeep Bains, qui se trouvait aux côtés de Mme Hajdu.

Avec La Presse canadienne et l’Agence France-Presse

L’humanité en danger:Le déclin de la nature mettra en péril cinq milliards d’êtres humains d’ici 30 ans

D’ici 30 ans, cinq milliards d’humains, particulièrement en Afrique et en Asie du Sud, pourraient être confrontés à une pénurie d’eau potable et de nourriture.

 

 

D’ici 30 ans, cinq milliards d’humains, particulièrement en Afrique et en Asie du Sud, pourraient être confrontés à une pénurie d’eau potable et de nourriture. Des centaines de millions d’autres vivant dans des régions côtières pourraient être frappés par des inondations catastrophiques. C’est ce que révèle une modélisation des services que la nature sera encore en mesure d’offrir aux populations humaines à l’échelle du globe en 2050 compte tenu du déclin rapide de la biodiversité et dont les résultats sont publiés dans la revue Science.

Sécheresse en Afrique de l’est

Le plus récent rapport de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) nous informait qu’un million d’espèces étaient menacées d’extinction et que les bénéfices que les humains retirent de la nature diminueraient en conséquence. La nature contribue au bien-être des populations humaines de diverses façons. Ce peut être sous forme de ressources alimentaires par le biais de la pêche et de l’agriculture, ou plus indirectement en contribuant à l’épuration de l’eau, à la pollinisation des cultures et à la protection des côtes contre les effets dévastateurs des tempêtes, par exemple.

 

Une équipe internationale dirigée par Becky Chaplin-Kramer, de l’Université Stanford, a voulu savoir où, dans le monde, les contributions de la nature sont les plus nécessaires pour assurer le bien-être des habitants et quelles populations en particulier écoperont le plus de la dégradation de la nature, afin de prévoir des actions plus ciblées qui permettraient de prévenir les dégâts.

Pour ce faire, les chercheurs ont cartographié les besoins, voire la dépendance des différentes populations du monde à trois services particuliers que la nature leur fournit. Le service offert par les plantes et les algues des milieux humides qui filtrent les polluants, tels que les nitrates en excès provenant des fertilisants répandus pour accroître les récoltes, et qui assurent ainsi l’accès à de l’eau potable. Le service accordé par les récifs coralliens, les mangroves, les herbiers marins et les marais salants qui atténuent l’érosion des côtes et, de ce fait, diminuent l’impact des inondations entraînées par le vent, la houle et l’élévation du niveau de la mer. Et le service fourni par les pollinisateurs naturels, tels que les abeilles, qui assurent des cultures fécondes.

Ils ont également cartographié les contributions actuelles de la nature en matière de rétention de nitrates, de protection des côtes et de pollinisation des cultures à travers le monde. Et ils ont repéré, avec une précision de 300 mètres sur 300 mètres, les endroits où ces contributions ne suffisent pas à combler les besoins des populations, en raison vraisemblablement de la dégradation de la nature, qui entraîne notamment la présence de polluants dans l’eau, des risques accrus d’inondation en régions côtières et des pertes de récoltes, résultat d’une pollinisation insuffisante.

 

À l’aide d’une plateforme de modélisation, les chercheurs ont ensuite pu prédire les impacts de divers scénarios du futur sur l’aptitude de la nature à répondre aux besoins des populations humaines. Ils ont ainsi calculé que, peu importe le scénario, près de cinq milliards d’humains pourraient ne plus avoir un accès assuré à l’eau potable et à la nourriture nécessaires à leur survie en 2050. Et des centaines de millions de personnes vivant dans des régions côtières ne seront plus protégées des intempéries.

 

Les chercheurs ont également remarqué que c’est sur les populations d’Afrique et d’Asie du Sud que pèsent les plus grandes menaces de famine, de pénurie d’eau potable et d’inondations découlant de la dégradation de la nature, soit plus particulièrement sur celles du bassin du Gange, de la Chine orientale et de l’Afrique subsaharienne, des populations qui, en plus, dépendent beaucoup de la nature pour assurer leur survie.

 

Cette étude permet d’orienter les actions qui doivent être prises pour atténuer les dégâts, font valoir les chercheurs. Selon Elena Bennett, du Département des sciences des ressources naturelles de l’Université McGill, « pour résoudre les problèmes que vivent les populations d’Asie du Sud, on ne peut pas simplement leur dire de faire une meilleure gestion [de leurs ressources] ».

Sans commentaire!

« Nous devons aussi considérer le rôle que nous, habitants de l’Amérique du Nord, jouons dans leurs problèmes en achetant divers produits d’Asie du Sud, que ce soit des denrées alimentaires, des vacances dans leurs stations touristiques ou même l’exploitation d’industries canadiennes. Nous générons ainsi de la pollution là-bas plutôt qu’ici », affirme Mme Bennett, qui est l’une des auteurs de l’étude.

 

Au Sénégal, les femmes vont chercher l’eau sur des kilomètres.

 

 

 

 

 

Okjökull :La fonte d’un gros morceau de patrimoine mondial

C’était un glacier extraordinaire…jadis!

 

 

En 2014, l’Okjökull a perdu ses lettres de glacier. La masse gelée était devenue trop mince pour couler du sommet du volcan endormi sur lequel elle reposait, à une centaine de kilomètres au nord-est de Reykjavik, en Islande. Cinq ans plus tard, alors qu’il ne reste du glacier que quelques monticules de sorbet, une délégation scientifique et politique a gravi le siège vide pour rendre un hommage au géant disparu.

En 2018…

Gravée dans le cuivre d’une plaque commémorative, une « lettre pour l’avenir » a été installée dimanche près du lit vide de l’Okjökull — littéralement le « glacier Ok », en islandais. « Ok est le premier glacier islandais à perdre son statut. Dans les 200 prochaines années, on s’attend à ce que tous nos glaciers subissent le même sort », peut-on y lire. On compte quelque 400 glaciers sur l’île subarctique. Ils couvrent 11 % de sa superficie.

« On a marché jusqu’au sommet de la montagne afin d’installer cette plaque qui explique clairement que nous savons ce qui est en train de se produire et que nous n’avons pas d’excuse pour ne pas agir », explique au téléphone Dominic Boyer, l’un des deux anthropologues américains à l’origine de la cérémonie.

À l’époque du déclassement du glacier par le bureau météorologique islandais, sa collègue Cymene Howe et lui menaient une étude sur l’impact social de la disparition de ces titans de glace. Bouleversés par l’anéantissement silencieux du Ok, ils ont décidé de tourner un documentaire à sa mémoire en 2017. C’est à ce moment qu’ils eurent aussi l’idée d’une commémoration officielle.

Leur initiative a finalement été embrassée en hauts lieux. Dimanche, la première ministre islandaise, Katrín Jakobsdóttir, et l’ancienne haute-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme Mary Robinson se sont jointes à la montée. Sur le lieu du glacier déchu, un lac s’est formé où on trouve déjà des traces de vie, explique M. Boyer.

Ce paysage est certainement enchanteur, écrivait Mme Jakobsdóttir samedi dans une lettre ouverte dans le New York Times, « mais cette beauté s’assombrit rapidement dans les yeux de quiconque sachant ce qui se trouvait là et pourquoi ce n’y est plus. La disparition du Ok est encore un autre témoignage du dérèglement irréversible du climat. »

« C’est une cérémonie locale, mais une histoire globale », ajoutait celle qui a pris les rênes du gouvernement en 2017 en promettant un plan ambitieux de reforestation et de transport carboneutre.

Patrimoine mondial

La relation entre les Islandais et leurs glaciers est unique. On trouve des références à ces empilements millénaires de glace dans leurs chansons, leur littérature et leurs contes, note M. Boyer. Ces insulaires sont aujourd’hui amoureux de leurs monstres de glace, mais ça n’a pas toujours été le cas.

« Au XVIIIe siècle, les Islandais craignaient les glaciers, raconte-t-il. Il faut souligner que, quand ils cèdent, les glaciers peuvent détruire des villages entiers en provoquant des inondations. Mais au début du XXe siècle, les sentiments des gens ont évolué envers cette part de leur patrimoine naturel. On a vu notamment la création des premiers clubs de randonnée. »

« Aujourd’hui, les Islandais se disent très inquiets de l’impact des changements climatiques, poursuit-il. Une multitude d’effets s’abattent sur leur pays : l’apport en eaux aux barrages hydroélectriques est perturbé, les pêches sont modifiées par l’océan qui se réchauffe et le tourisme pourrait subir les conséquences des transformations du paysage. »

Au-delà de leur valeur culturelle et économique, les glaciers sont aussi d’une grande beauté. Et selon l’UNESCO, c’est là un critère suffisant pour inscrire une merveille naturelle à sa liste du patrimoine mondial. En effet, le fait de « représenter des phénomènes naturels ou des aires d’une beauté naturelle et d’une importance esthétique exceptionnelles » peut être invoqué pour le classement.

En juin, le parc national du Vatnajökull, en Islande, a justement fait l’objet d’une inscription à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce site est exceptionnel en raison de la cohabitation entre volcans et glaciers, soutient l’agence onusienne. On y trouve le glacier Vatnajökull, deuxième calotte glaciaire en Europe par son volume, qui se retire à un rythme de 150 m par année à certains endroits.

Malheureusement, le Vatnajökull n’est pas le seul glacier patrimonial en danger. Au printemps, une étude de l’Union internationale pour la conservation de la nature — connue pour sa fameuse liste rouge des espèces animales — s’intéressait aux 19 000 glaciers qu’on trouve sur des sites du patrimoine mondial. À force de modélisation, les auteurs concluaient qu’entre 33 et 60 % du volume total de ces glaciers disparaîtrait d’ici la fin du siècle.

…maintenant en 2019…il n’est plus là!

Certains paysages des plus mythiques seront donc défigurés. Au Canada, les glaciers que l’on trouve dans les parcs nationaux de Banff, de Jasper, de Kootenay et de Yoho, ainsi que les parcs provinciaux du mont Robson, du mont Assiniboine et Hamber, pourraient perdre plus de 70 % de leur volume, même si les émissions de gaz à effet de serre étaient grandement réduites.

Hausse du niveau de la terre

Véritables symboles du réchauffement climatique, les glaciers réagissent pourtant subtilement aux bouleversements du temps qu’il fait. Ils sont sujets à la température de leur environnement, mais aussi aux précipitations et à la sublimation de la glace par le soleil. Leur volume évolue typiquement sur l’échelle de plusieurs décennies.

Entre 1993 et 2017, la fonte des glaciers de montagne a été responsable d’environ 20 % de la hausse de 7,5 cm des océans.

En Islande, cependant, la fonte des glaciers est aussi responsable d’un phénomène étrangement paradoxal. En maigrissant, l’immense Vatnajökull provoque le soulèvement de la terre. La masse titanesque du glacier, quand elle disparaît, laisse la croûte terrestre rebondir.

Ainsi, la ville de Höfn a remonté de 50 cm depuis les années 1930. On voit déjà le port devenir impraticable pour les plus grands navires et les tuyaux d’égouts se tordre.

Pálsson a expliqué que la personne en habit vert marquait l’emplacement GPS de la pierre de sorte que, à leur retour, un an plus tard, ils sachent exactement quelle pierre a été choisie pour l’installation de la plaque.