Henoch,un homme passionnant

Lorsqu’on fait la connaissance de cet homme passionnant, on comprend pourquoi l’église a voulu nous interdire de lire son témoignage. Ces révélations sont tellement importantes qu’elles risquent de faire tomber bien des illusions sur les « Dieux » dont parle les anciennes écritures.  

HENOCH signifie en Hébreu : l’Initié, l’Eclairé ou l’Informé… Il est le septième patriarches qui vécurent avant le déluge. Fils de Jéred, il est passé inaperçu derrière son fils Mathusalem.

D’après l’Hexateuque (les six premiers livres de la Bible), l’Initié Hénoch a vécu trois cent soixante-cinq ans avant, de monter au ciel sur un char de feu. 

Les premier textes primitif du Livre d’Hénoch à été rédigé en hébreu ou en araméen. Ce texte original s’est perdu. Cependant les Ethiopiens avaient traduit dans leur langue une version grecque rédigée au début de l’ère chrétienne et découverte en Egypte. Cette traduction  a été incorporée à la Bible en usage dans l’église éthiopienne.

La première traduction en Anglais fut faite par le prof. Richard Laurence qui devint évêque de Cashel. Cette traduction n’était pas correcte.  La première traduction en Allemand fut faite par l’orientaliste et théologien August Dillman (1823-1894) éditée en 1851.  Ces textes furent complétés par une trentaine de manuscrits éthiopiens. Une confrontation de l’ensemble de ces écrits avec un manuscrit grec a permis d’établir qu’il s’agissait bien du véritable Livre d’Hénoch.  

Les experts des traductions de Tubingen, ont perdu leur souffle d’étonnement, devant :

      – Les descriptions de chiffres astronomiques

– Les descriptions médicales,

– Des manipulations génétiques,

– Des termes physique (scientifique)

  Hénoch parle en mots simples propre à sa culture et ses descriptions imagées sont à présent facile à interprétées avec nos connaissances actuelles. 

Les cinq premiers chapitres du livre annoncent un jugement dernier : Dieu du ciel quittera sa demeure pour se rendre sur la terre avec ses légions d’anges. Les onze chapitres suivants décrivent la chute des anges apostats qui s’unirent aux filles des hommes.

  Ces anges avaient tous des tâches bien spécifiques, ex :

« Sémésia enseigna les conjurations et l’art de couper les racines, Armaros enseigna les exorcismes, Baraqel l’observation des étoiles, Kokabel l’astrologie, Etzéquéel la science des nuages, Arakiel les signes de la terre, Samsavéel les signes du soleil, Sériel les signes de la lune… »  

Ces professeurs hautement qualifiés ont instruit les hommes.

  • Les chapitres de 17 à 36, décrivent les voyages d’Hénoch dans différents mondes cosmiques.
  • Les chapitres 37 à 71 rapportent des paraboles diverses formulées par les Dieux à l’intention du prophète, des messages pour l’avenir…
  • Les chapitres 71 à 82, contiennent des informations détaillées sur le cours du soleil et de la lune, les jours intercalaires, le mouvement des étoiles et la mécanique céleste. Ils précisent des coordonnées géographiques dans l’univers.
  • Les derniers chapitres rapportent les dialogues d’Hénoch avec son fils mathusalem auquel il annonce le déluge et ses dernières volontés :

  « Et maintenant Mathusalem, mon fils, je vais tout te raconter et l’écrire pour toi;

 je t’ai tout dévoilé et je t’ai remis les livres ou sont

 rapportés toutes ces choses.

Mathusalem, mon fils, veille sur les livres écrits de la main

de ton père, et transmets-les aux générations futures de la terre. »

 Et enfin,  on nous décrit l’ascension du prophète au ciel dans un char de feu.    

Livre d’Enoch – chap.XLVIII et LXII  « … Depuis le commencement, le Fils de l’homme était dans le Mystère. Le Très-Haut Le gardait auprès de Sa Puissance et Le manifestait à Ses Elus… Mais les rois seront effrayés et prosterneront leur visage contre terre et l’épouvante les saisira, quand ils verront le Fils de la Femme assis sur le trône de Sa gloire. Alors l’Elu appellera toutes les Forces du Ciel, tous les Saints d’en-haut et la Puissance de Dieu. Alors les Chérubin, les Séraphim, les Orphanim, tous les Anges du Seigneur, c.à.d. de l’Elu, et de l’Autre Force, qui servent sur la Terre et au-dessus des Eaux, élèveront leur voix. »     
Publicités