Vidéo important:Mossad et franc maçonnerie

Nouvel Ordre Mondial:Qui contrôle l’argent de la Planète Terre?partie 1-Une banque centrale appelée la Banque des Règlements Internationaux

Le siège central de la Banque des Règlements Internatuionaux ,à Bâles,en Suisse.
Le siège central de la Banque des Règlements Internatuionaux ,à Bâle,en Suisse.

« Une organisation internationale immensément puissante dont la plupart des gens n’a jamais entendu parler contrôle secrètement toute la source monétaire mondiale. Elle est appelée la Banque des Règlements Internationaux (ou BRI, BIS en anglais pour Bank for International Settlements) et elle est la banque centrale des banques centrales. Elle est localisée à Bâle en Suisse et possède des succursales à Hong Kong et à Mexico City. Elle est essentiellement une banque centrale du monde dont les membres ne sont pas élus et ne sont responsables devant personne ; elle possède une immunité totale contre toute imposition que ce soit ainsi que contre les lois nationales. Même Wikipedia admet “qu’elle n’est responsable devant aucun gouvernement”. La BRI fur utilisée pour blanchir l’argent des nazis durant la seconde guerre mondiale, mais de nos jours, le but de la BRI est de guider et de diriger le système financier global et sa planification centralisée.

Aujourd’hui, la BRI se compose de 58 banques centrales et elle a bien plus de pouvoir sur la performance de l’économie américaine (et au delà de toute autre économie) dans l’année à venir que n’importe quel politicien. Tous les deux mois, les banquiers centraux du monde se réunissent à Bâle pour une nouvelle “réunion sur l’économie mondiale”. Durant ces réunions, des décisions sont prises qui affecteront la vie de chaque personne sur la planète et pourtant personne d’entre nous n’a quoi que ce soit à dire ou y redire. La Banque des Règlements Internationaux est une banque qui fut créée par l’élite mondialiste et elle opère pour son bénéfice ; elle est supposée être une des pierres angulaires du système économique unique mondial émergeant. Il est primordial que nous éduquions les gens sur cette organisation, sur ce qu’elle est, ses plans de domination de l’économie mondiale.

Malheureusement, seulement un tout petit nombre de personnes est au courant de ce que la BRI est en réalité et encore moins de gens sont au courant des réunions sur l’économie mondiale qui se tiennent à Bâle tous les deux mois.

Ces réunions firent l’objet d’un article récent du Wall Street Journal (in the Wall Street Journal…)

Chaque deux mois, plus d’une douzaine de banquiers se rencontrent ici un dimanche soir pour discuter et dîner ensemble au 18ème étage de ce bâtiment cylindrique contemplant le Rhin.

Les discussions qui s’y tiennent sur l’argent et l’économie sont plus qu’académiques. A la table se tiennent les patrons des plus grosses banques centrales mondiales, représentant des pays qui produisent annuellement plus de 51 000 milliards de dollars en PIB, les trois-quarts de l’économie mondiale.

L’article poursuit sur le descriptif de la pièce où se tiennent ces réunions sur l’économie mondiale. Cela semble sorti tout droit d’un roman…

Le fameux Merv King,grand patron de la Banque d'Angleterre.
Le fameux Merv King,grand patron de la Banque d’Angleterre.

Le patron de la Banque d’Angleterre Mr King mène les discussions du dîner dans une pièce décorée par la firme architecturale suisse Herzog & de Meuron, la même entreprise qui a créé le “nid d’oiseau”, stade olympique des JO de Pékin. (NdT : Nous avons dit à maintes reprises ici même que la City de Londres, où siège la Banque d’Angleterre, est le véritable centre de l’économie mondiale et que Wall Street n’existerait pas sans la City, cette disposition des réunions et sa hiérarchie ne fait que confirmer cet état de fait…). Les hommes ont des places désignées autour d’une table ronde qui trône au milieu d’une pièce parfumée d’orchidées blanches, encadrée de murs blancs, d’un plafond noir et de vues panoramiques.

Les banquiers centraux qui se rassemblent lors de ces réunions ne sont pas là seulement pour socialiser. Aucun membre du personnel des banques n’est admis à ces réunions et celles-ci s’effectuent dans une atmosphère de secret absolu…

Les affaires sérieuses suivent les entrées, le vin et les petites discussions, d’après des personnes familières avec ces dîners. Mr King traditionnellement demande à ses collègues de parler des conditions économiques de leur pays respectif. D’autres posent des questions. Les réunions n’ont aucun transcrit, compte-rendus officiels ou officieux, aucun personnel des banques n’y est admis. Ainsi donc , la destinée de l’économie mondiale est-elle exclusivement déterminée par un groupe de banquiers centraux, personnes non élues, non-représentatives, au cours de réunions secrètes dont personne n’entend jamais parler ?

Cela ne semble pas très “démocratique”.

Néanmoins, ceci est la direction vers laquelle la “gouvernance mondiale” nous emmène. L’élite (NdT : auto-proclamée il va sans dire…) croit que les “grandes décisions” sont bien trop importantes pour être laissée “aux gens” et donc la vaste majorité des “institutions internationales” qui ont été établies par cette “élite” opèrent de manière totalement indépendante du processus démocratique.

Il est bien triste de constater que tout ceci a été planifié de la sorte depuis bien longtemps.

Dans un récent article intitulé: “Who Runs The World? Solid Proof That A Core Group Of Wealthy Elitists Is Pulling The Strings“, j’ai inclus une citation du professeur d’histoire de l’université de Georgie, Carroll Quigley, citation d’un livre qu’il écrivit en 1966 et dans lequel il parlait des grands plans que l’”élite” avait pour la Banque des Règlements Internationaux :

“Les puissances du capitalisme financier avaient un but plus ambitieux, rien de moins que de créer un système de contrôle financier mondial, qui serait mis dans des mains privées et qui serait capable de dominer le sytème politique de chaque nation ainsi que l’économie mondiale dans son entièreté. Ce système devait être contrôlé de manière féodale par les banques centrales mondiales agissant de concert par le biais de réunions secrètes fréquentes au cours lesquelles des accords seraient établis pour y parvenir. Le summum de ce système serait la Banque des Règlements Internationaux (BRI) de Bâle en Suisse, une banque privée possédée et contrôlée par les banques centrales mondiales, étant elles-mêmes des entreprises privées.”

A cette époque, la BRI commençait seulement son rôle majeur dans les affaires internationales. Mais au fil des ans, la BRI devint de plus en plus importante. Ce qui suit est un extrait d’un article de Ellen Brown (by Ellen Brown)

“Pendant des années la BRI tint profil bas, opérant de derrière le rideau depuis un hôtel abandonné. Ce fut là que des décisions importantes telles que dévaluer ou réévaluer des monnaies furent prises, ou fixer le prix de l’or, réguler les paradis fiscaux, augmenter ou baisser les taux directeurs. En 1977, la BRI abandonna son anonymité en échange d’un QG plus efficace. Le nouveau bâtiment fut décrit comme “une tour circulaire de 18 étages s’élevant au dessus de la cité médiévale comme un réacteur nucléaire complètement déplacé.” Le bâtiment fut vite reconnu comme “La tour de Bâle”. Aujourd’hui la BRI a une immunité gouvernementale, ne paie aucun impôt et possède sa propre force de police privée. Elle est, comme l’avait envisionné Mayer Rothschild, au dessus des lois.

Oui, ceci ressemble beaucoup à la Tour de Babel comme vous pouvez le constater sur la photo de cette article (in this article). Une fois de plus, l’”élite”mondialiste essaie d’unifier l’humanité sous un système unique et ceci n’est certainement pas une bonne chose.

Beaucoup de ces élitistes sont totalement convaincus que la “gouvernance mondiale” correspond à ce dont l’humanité a désespérément besoin. Ils nous disent même publiquement ce qu’ils comptent faire, mais les gens n’écoutent pas.

Ceci par exemple, est un extrait du discours que l’ancien président de la Banque Centrale Européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, fît au Council on Foreign Relations (CFR) à New York…

“Dans le domaine de la coopération de la banque centrale, la réunion sur l’économie mondiale constitue le forum principal, qui se réunit au QG de la BRI à Bâle. Ces dernières années, ce forum a réuni 31 gouverneurs de banques centrales comme membres permanents plus un certain nombre de gouverneurs se rendant aux réunions sur une base de rotation. La réunion sur l’économie mondiale, à laquelle tous les gouverneurs de Banque Centrale des économies systémiques émergentes participent, est devenue le groupe principal de gouvernance mondiale parmi les banques centrales.”

Le discours s’appelait “La gouvernance mondiale aujourd’hui”, et vous pouvez trouver le transcript complet ici : right here. La plupart des gens n’ont jamais entendu parler d’une chose telle qu’ “une réunion sur l’économie mondiale” pour la simple et bonne raison que les médias n’en parlent que très, très rarement. Ils sont trop occupés à mettre sous les feux de la rampe les derniers scandales des célébrités ou les dernières escarmouches entre les démocrates et les républicains.

Si vous allez sur le site internet de la BRI, vous y verrez que les objectifs de l’organisation paraissent pour le moins innocents et même un peu ennuyeux…


HORS TEXTE

Remontons à l’époque de la Première Guerre mondiale, Allan Dulles est envoyé à Berne (Suisse) par son oncle, Robert Lansing, à l’époque secrétaire d’État du président Woodrow Wilson, où il est chargé du renseignement à la Légation américaine. Par le biais du même oncle, les frères Dulles prennent part aux négociations du traité de paix de Versailles. En 1920, Allen Dulles sera nommé premier secrétaire de l’ambassade américaine à Berlin.

Son frère, l’avocat John Foster Dulles, représentera les intérêts de la Banque d’Angleterre et de la société J.P.Morgan dans l’Europe d’après guerre. Au printemps de 1920, au lendemain des négociations de Versailles, John Foster rencontre Hjalmar Schacht (1877-1970), à l’époque fonctionnaire subalterne auprès de l’autorité bancaire allemande créée par les Alliés et qui deviendra plus tard l’architecte de l’économie de guerre nazie basée sur les travaux forcés.

Les Fonds américains et britanniques qui étaient destinés à soutenir l’accession d’Hitler au pouvoir et à financer, par la suite, sa machine de guerre, transitaient par la BRI .

Prescott Bush,le grand-père de Georges W. Bush,avec Adolph Hitler et Fritz Thyssen ,un banquier américain d'origine allemande...en visitee au camp de travail d'Auswischt-Birkenau en 1933. Pour planifier le travail?
Prescott Bush,le grand-père de Georges W. Bush,avec Adolph Hitler et Fritz Thyssen ,un banquier américain d’origine allemande…en visite au camp de travail d’Auswischtz-Birkenau en 1933.
Pour planifier le travail?

Vous avez bien entendu: la BRI, institution financière gérée et dirigée par des britanniques fut le principale acteur financier de la machine de guerre nazie . La BRI est l’organisme de coordination entre les grandes banques centrales du monde. Malgré l’importance de la BRI pour Hitler, la Grande-Bretagne ne s’opposa pas aux activités de la banque, même après la décision britannique d’entrer en guerre contre l’Allemagne. Sir Otto Niemeyer et Montagu Norman, respectivement directeur et PDG britanniques, conservèrent leur poste tout au long de la guerre. L’homme responsable pour la création de la BRI était Hjalmar Horace Greeley Schacht, le Ministre Nazi de l’economie et le president de la Reichsbank, qui avait les connexions puissantes avec Wall Street. Le banquier, Emil Puhl, l’a secondé. A ce jour, la BRI n’a jamais interrompu son activité.

Hjalmar Horace Greeley Schacht, le Ministre Nazi de l'economie  à gauche du Fûhrer Adolph Hitler.
Hjalmar Horace Greeley Schacht, le Ministre Nazi de l’economie à gauche du Fuhrer Adolph Hitler.Il est le créateur de la BRI.Membre de nombreuses sociétés secrètes dont les Illuminati…entre autres.C’est le personnage-clé de cet article.

 

Lord Rotschild et Prescott Bush: la filière Illuminati se précise.
Lord Rotschild et Prescott Bush: la filière Illuminati se précise.

 

 

 


LA PSEUDO-MISSION DE LA BRI

Première réunion discrète de la Banque de Règlements Internationaux...en avril 1930.
Première réunion discrète de la Banque de Règlements Internationaux…en avril 1930.

La mission de la Banque pour les Règlements Internationaux (BRI) est de servir les banques centrales dans leur recherche de stabilité monétaire et financière, de développer la coopération internationale dans ces domaines et d’agir comme une banque pour les banques centrales

De manière générale, la BRI remplit sa mission en :

  • Promouvant la discussion et en facilitant la collaboration entre les banques centrales
  • Soutenant le dialogue avec les autres autorités qui sont responsables de la stabilité financière
  • Conduisant des recherches sur les problèmes politiques confrontant les banques centrales et les autorités de supervision financière
  • Agissant comme contrepartie principale pour les banques centrales dans leurs transactions financières
  • Servant d’agent ou de trustee en connexion avec les opérations financières internationales.

Le bureau principal est à Bâle en Suisse et il existe deux bureaux de représentation internationale : un dans la région administrative spéciale de Hong Kong pour la République Populaire de Chine et un autre à Mexico City.

Mais quand vous commencez à regarder aux détails de l’opération, les choses deviennent bien plus intéressantes.

Comment donc la BRI parvient-elle à réaliser la “stabilité monétaire et financière” ? Un article publié sur Invertor Insight (on investorsinsight.com) décrit comment cela est accompli…

C’est fait par le contrôle des devises. Elle détient actuellement 7% de toutes les devises du monde, dont l’unité de mesure a été changée en Mars 2003 du Franc suisse or aux Special Drawing Rights (SDR), une monnaie artificielle dont la valeur est basée sur un panier de monnaies (44% de US$, 34% d’Euros, 11% de Yen japonais et 11% de Livres britanniques)

La banque contrôle également une énorme quantité d’or, qu’elle à la fois stockée et prêtée, lui donnant un très bon levier sur le prix des métaux et la puissance que cela apporte sur le marché, car l’or demeure toujours la seule monnaie universelle. Les réserves d’or de la BRI ont été listées dans le dernier rapport en date (2005) à 712 tonnes. Quelle est la quantité d’or en stock et la quantité prêtée ? Information non divulguée.

En contrôlant les changes ainsi que l’or, la BRI peut s’engager sur du long terme à déterminer les conditions économiques de tout pays. Rappelez-vous que la prochaine fois que Ben Bernanke (NdT : ex-patron de la Réserve Fédérale américaine) ou le président de la BCE annoncent une hausse des taux d’intérêt, vous pouvez parier que cela ne s’est pas fait sans l’accord du bureau de la BRI.

Ces dernières années, il est devenu de plus en plus évident qui possède véritablement le pouvoir.

Quand Barack Obama parle, les marchés bougent en général très peu.

Quand  le patron de la Federal Reserve  parle, les marchés répondent souvent avec de vastes mouvements.

Un article récent publié sur CNBC et intitulé: “Central Banks: How They Are Ruling the Financial World” détaillait l’impact énorme qu’ont eu les banques centrales sur le système financier mondial en 2012…

En tout, 13 autres banques centrales dans le monde ont suivi la Fed et ramené leur taux d’intérêt très proche de zéro dans un effort de conserver les liquidités et de doper leurs économie malades. Ces 14 économies représentent un incroyable 65 000 milliards de dollars en obligations de capitalisation de marché et d’équités combinés d’après Bank of America Merrill Lynch.

Plus loin dans le même article, l’auteur parle des sommes très importantes d’argent que les banques centrales ont créé de l’air du temps…

“Quand vous additionez toutes les banques centrales du monde, cela représente 9000 milliards de dollars”, a dit Marc Doss, investisseur en chef pour la banque privée de la Wells Fargo. “Cela revient à créer la seconde plus grande économie mondiale de rien, de l’air du temps”.

De fait, la banque centrale est un fait économique par lui-même, un empire représentant un marché de multi-trillions dollars qui massage et manipule les marchés, qui répond au doigt et à l’œil à la moindre nouvelle émanant des comités décisionnaires de ces entités.

Localisation de la BRI dans la pyramide de contr¸ole illuminati du Nouvel Ordre Mondial.
Localisation de la BRI dans la pyramide de contrôle illuminati du Nouvel Ordre Mondial.

Qui contrôle l’argent alors ?

Les banques centrales du monde le font.

Et qui donc contrôle ces banques centrales ?

La Banque pour les Règlements Internationaux le fait.

Si nous n’aimons pas ce que fait la BRI, que pouvons-nous y faire ?

Rien. La Banque des Règlements Internationaux est au-dessus des lois…

Peut-être nous sentirions nous mieux à propos de la BRI si elle était un peu plus transparente, mais la vaste majorité de ce qu’elle fait, incluant la réunion bimestrielle de ses membres, est enveloppée du mystère du secret. Peut-être plus inquiétant encore est que la BRI échappe à tout contrôle. De par les droits qui lui sont accordés par la grâce du Conseil Fédéral Suisse, toutes les archives de la banque, tous ses documents et “toute donnée médiatique” sont “inviolables en tout lieu et en tout temps”. De plus, les employés et officiers de la BRI “jouissent de l’immunité de toute juridiction criminelle et administrative, dans la mesure où cette immunité n’est pas levée de manière formelle… et ce même après qu’une personne ait cessé d’être officiellement employée de la banque”. Finalement, aucune plainte contre la BRI ou ses dépositaires ne peut être appliquée “sans l’accord préalable de la banque.”

En d’autres termes, elle peut faire absolument ce qu’elle veut, sans conséquence aucune. Que dites-vous de ce parapluie administratif complètement étanche ?

Si la BRI veut “intervenir” dans les marchés financiers, elle le fait tout simplement.

Si la BRI désire sauver de grosses banques ou des nations entières, elle le fait tout simplement.

La BRI me rappelle cette vieille blague :

Q: Où s’assoit un gorille de 400 kg ?

R: Absolument où il le veut.

Alors, quel est le futur pour la BRI ??

Beaucoup ont spéculé que le but n’est éventuelelment que d’obtenir une monnaie mondiale unique, qui ne sera administrée que par une banque centrale unique. La BRI utilise déjà les SDR, considérés comme un précurseur de la monnaie unique à venir. La BRI a joué un grand rôle dans l’adoption de l’euro et une intégration plus avant des monnaies est certainement dans l’agenda des années à venir…

Au bout du compte, la façon dont vous ressentirez la BRI ne sera que le reflet de ce que vous ressentirez pour une monnaie unique. La banque fut un participant important de la création de l’Euro comme la monnaie commune de l’Europe. Il y a des rumeurs que le prochain projet est de persuader les Etats-Unis, le Canada et le Mexique de passer à une monnaie régionale similaire, qui sera peut-être appelée “l’Amero” et il est logique d’assumer que le but ultime de la banque est une monnaie unique mondiale. Ceci simplifierait les transactions et solidifierait vraiment le contrôle des banques sur l’économie planétaire.

Mais si les Etats-Unis abandonnaient un jour le dollar, ceci constituerait une gifle majeure à notre souveraineté nationale.

Quand quelqu’un d’autre contrôle votre monnaie, il importe peu qui fait les lois. (NdT: Ceci est pourtant déjà en cours aux Etats-Unis puisque la Banque de la Réserve Fédérale est un cartel de banques privées transnational, la monnaie bidon qu’est le dollar US est déà contrôlé par les banques transnationales depuis 1913…)

Malheureusement, l’élite mondialiste semble être absolument obsédée par l’idée d’une monnaie unique mondiale, un système économique unique mondial et un gouvernement mondial le régissant,le Véritable Nouvel Ordre Mondial.

Rien de tout ceci ne va se produire cette année, mais les choses bougent en ce sens. Avec chaque nouvelle crise qui émerge, les solutions qui nous seront imposées impliqueront toujours plus de centralisation et toujours plus de mondialisation.

Que pensez-vous donc de tout cela ? »

Sources:Un article de Michael Snyder (The Economic Collapse),

 

 

L’énigmatique comte de Cagliostro : le Maître Illuminati à l’origine de la Révolution Française

Buste de Guiseppe Balsamo
Buste de Guiseppe Balsamo « dit » le comte Alexandre de Cagliostro.

Giuseppe Balsamo, dit Alexandre, comte de Cagliostro, est un aventurier

italien né à Palerme en 1743. On pense qu’il est mort au château de Saint-

Léon, près de Rome, en 1795 (il aurait été étranglé). Il est d’abord médecin, puis s’adonne aux

sciences occultes. A Paris, c’est l’homme à la mode avant la Révolution, sous

Louis XVI, mais il est arrêté et condamné à la suite de sa participation à

l’affaire du Collier.

On le disait homme de Dieu, on le pensait envoyé de l’Agartha (le

Gouvernement Occulte du Monde). Il avait pour nom Joseph Balsamo

et se faisait appeler Cagliostro. Grand Maître de la Franc-Maçonnerie

Égyptienne à son époque, il fonde en 1784 un cercle de réflexion qui

prend rapidement le nom de Cercle Cagliostro. Ce Cercle prestigieux

a toujours recruté ses membres parmi les adeptes avancés des

organisations initiatiques. Il y a en effet des pratiques secrètes par

l’apprentissage desquelles tous les Grands Initiés ont commencé. Le

Cercle Cagliostro rassemble donc l’élite des Initiés. Son enseignement

est sans pareil et a pour but de susciter l’éveil ! La société actuelle est

basée sur le conditionnement des gens. Très peu de personnes pensent

par elles-mêmes et dans nos pays les médias, et en particulier la

télévision, se chargent de dire aux individus les opinions qu’ils

doivent avoir et de maintenir leur esprit dans un état de torpeur.

L’être humain dort spirituellement parlant !

Il fut reçu à Starsbourg en 1780, avec une sorte de triomphe. On dit qu'il y fit beaucoup de bien, et qu'il y guérissait les malades par un art miraculeux.
Il fut reçu à Starsbourg en 1780, avec une sorte de triomphe. On dit qu’il y fit beaucoup de bien, et qu’il y guérissait les malades par un art miraculeux.

Voyez ce qu’a écrit à ce sujet, Cagliostro lui-même :

« Je considère que l’état que vit le commun des mortels est semblable au

sommeil. Il n’y a qu’un seul moment au cours duquel l’être humain se

réveille : c’est l’orgasme. Mais cet état est éphémère. Même au sein de

certaines sociétés dites occultes, il suffit de regarder les titres ronflants dont

certains s’affublent, pour se rendre compte de la vanité humaine. Ces titres

ou grades conférés peuvent donner l’illusion à l’adepte qu’il a atteint un

certain éveil, alors qu’en réalité il n’a acquis aucune maîtrise. Ne vous

attendez pas à retrouver cette structure au sein du “Cercle Cagliostro”. Nous

ne vous conférerons aucun titre. Votre réel développement intérieur sera

votre seule et véritable récompense. »


DÉCLARATION 

*Le comte de Cagliostro a tenu une grande correspondance dans toute l’Europe de son époque et son influence ne laisse aucun doute sur son rôle d’éveilleur de consciences.Voici un texte  de lui connu sous le titre de « Déclaration ».Il est d’une grande importance sur sa portée révolutionnaire.

« Je ne suis d’aucune époque ni d’aucun lieu ; en

dehors du temps et de l’espace, mon être spirituel vit

son éternelle existence et, si je plonge dans ma

pensée en remontant le cours des âges, si j’étends

Emblème ou sceau du comte de Cagliostro.
Emblème ou sceau du comte de Cagliostro.

mon esprit vers un mode d’existence éloigné de celui

que vous percevez, je deviens celui que je désire.

Participant consciemment à l’Être absolu, je règle

mon action selon le milieu qui m’entoure.

Mon nom est celui de ma fonction et je le choisis,

ainsi que ma fonction, parce que je suis libre ; mon

pays est celui où je fixe momentanément mes pas.

Datez-vous d’hier, si vous le voulez, en vous

rehaussant d’années vécues par des ancêtres qui

vous furent étrangers ; ou de demain, par l’orgueil

illusoire d’une grandeur qui ne sera peut-être jamais

la vôtre ; moi, je suis Celui qui Est.

Je n’ai qu’un père : différentes circonstances de ma

vie m’ont fait soupçonner à ce sujet de grandes et

émouvantes vérités ; mais les mystères de cette

origine, et les rapports qui m’unissent à ce père

inconnu, sont et restent mes secrets ; que ceux qui

seront appelés à les deviner, à les entrevoir comme je

l’ai fait, me comprennent et m’approuvent. Quant au

lieu, à l’heure où mon corps matériel, il y a quelque

quarante ans, se forma sur cette terre ; quant à la

famille que j’ai choisie pour cela, je veux l’ignorer ; je

L'origine du sceau de Cagliostro est nettement d'origine égyptienne et orientale.
L’origine du sceau de Cagliostro est nettement d’origine égyptienne et orientale.

ne veux pas me souvenir du passé pour ne pas

augmenter les responsabilités déjà lourdes de ceux

qui m’ont connu, car il est écrit : « Tu ne feras pas

tomber l’aveugle. » Je ne suis pas né de la chair, ni

de la volonté de l’homme ; je suis né de l’esprit. Mon

nom, celui qui est à moi et de moi, celui que j’ai

choisi pour paraître au milieu de vous voilà celui

que je réclame.

Celui dont on m’appela à ma naissance, ce qu’on

m’a donné dans ma jeunesse, ce sous lesquels, en

d’autres temps et lieux, je fus connu, je les ai laissés,

comme j’aurais laissé des vêtements démodés et

désormais inutiles.

Me voici : le suis Noble et Voyageur ; je parle, et

votre âme frémit en reconnaissant d’anciennes

paroles ; une voix, qui est en vous, et qui s’était tue

depuis bien longtemps, répond à l’appel de la

mienne ; j’agis, et la paix revient en vos coeurs, la

santé dans vos corps, l’espoir et le courage dans vos

âmes. Tous les hommes sont mes frères ; tous les

pays me sont chers ; je les parcours pour que,

partout, l’Esprit puisse descendre et trouver un

chemin vers vous. Je ne demande aux rois, dont je

respecte la puissance, que l’hospitalité sur leurs

terres, et, lorsqu’elle m’est accordée, je passe, faisant

autour de moi le plus de bien possible ; mais je ne

fais que passer. Suis-je un Noble Voyageur ?

Comme le vent du Sud, comme l’éclatante lumière

du Midi qui caractérise la pleine connaissance des

choses et la communion active avec Dieu, je viens

vers le Nord, vers la brume et le froid, abandonnant

partout à mon passage quelques parcelles de moi,

me dépensant, me diminuant à chaque station, mais

vous laissant un peu de clarté, un peu de chaleur, un

peu de force, jusqu’à ce que je sois enfin arrêté et fixé

définitivement au terme de ma carrière, à l’heure où

la rose fleurira sur la croix. Je suis Cagliostro.

Pourquoi vous faut-il quelque chose de plus ? Si

vous étiez des enfants de Dieu, si votre âme n’était

pas si vaine et si curieuse, vous auriez déjà compris !

Mais il vous faut des détails, des signes et des

paraboles. Or, écoutez ! Remontons bien loin dans le

passé, puisque vous le voulez.

Toute lumière vient de l’Orient ; toute initiation, de

l’Égypte ; j’ai eu trois ans comme vous, puis sept ans,

puis l’âge d’homme, et, à partir de cet âge, je n’ai

plus compté. Trois septénaires d’années font vingt et

un ans et réalisent la plénitude du développement

humain. Dans ma première enfance, sous la loi de

rigueur et justice, j’ai souffert en exil, comme Israël

parmi les nations étrangères.

Mais, comme Israël avait avec lui la présence de

Dieu, comme un Metatron le gardait en ses chemins,

de même un ange puissant veillait sur moi, dirigeait

mes actes, éclairait mon âme, développant les forces

latentes en moi. Lui était mon maître et mon guide.

Ma raison se formait et se précisait ; je

m’interrogeais, je m’étudiais et je prenais conscience

de tout ce qui m’entourait ; j’ai fait des voyages,

plusieurs voyages, tant autour de la chambre de mes

réflexions que dans les temples et dans les quatre

parties du monde ; mais lorsque je voulais pénétrer

l’origine de mon être et monter vers Dieu dans un

élan de mon âme, alors, ma raison impuissante se

taisait et me laissait livré à mes conjectures. Un

amour qui m’attirait vers toute créature d’une façon

impulsive, une ambition irrésistible, un sentiment

profond de mes droits à toute chose de la Terre au

Ciel, me poussaient et me jetaient vers la vie, et

l’expérience progressive de mes forces, de leur

sphère d’action, de leur jeu et de leurs limites, fut la

lutte que j’eus à soutenir contre les puissances du

monde ; je fus abandonné et tenté dans le désert ; j’ai

lutté avec l’ange comme Jacob, avec les hommes et

avec les démons, et ceux-ci, vaincus, m’ont appris les

secrets, qui concernent l’empire des ténèbres pour

que je ne puisse jamais m’égarer dans aucune des

routes d’où l’on ne revient pas.

Un jour après combien de voyages et d’années le

Ciel exauça mes efforts : il se souvint de son

serviteur et, revêtu d’habits nuptiaux, j’eus la grâce

d’être admis, comme Moïse, devant l’Eternel. Dès

lors je reçus, avec un nom nouveau, une mission

unique. Libre et maître de la vie, je ne songeai plus

qu’à l’employer pour l’oeuvre de Dieu. Je savais

qu’il confirmerait mes actes et mes paroles, comme

je confirmerais son nom et son royaume sur la terre.

Il y a des êtres qui n’ont plus d’anges gardiens ; je

fus de ceux-là.

Voilà mon enfance, ma jeunesse, telle que votre

esprit inquiet et désireux de mots la réclame ; mais

qu’elle ait duré plus ou moins d’années, qu’elle se

soit écoulée au pays de vos pères ou dans d’autres

contrées, qu’importe à vous ? Ne suis-je pas un

homme libre ? jugez mes moeurs, c’est-à-dire mes

actions ; dites si elles sont bonnes, dites si vous en

avez vu de plus puissantes, et, dès lors, ne vous

occupez pas de ma nationalité, de mon rang et de

ma religion.

Si, poursuivant le cours heureux de ses voyages,

quelqu’un d’entre vous aborde un jour à ces terres

d’Orient qui m’ont vu naître, qu’il se souvienne

seulement de moi, qu’il prononce mon nom, et les

serviteurs de mon père ouvriront devant lui les

portes de la Ville Sainte. Alors, qu’il revienne dire à

ses frères si j’ai abusé parmi vous d’un prestige

mensonger, si j’ai pris dans vos demeures quelque

chose qui ne m’appartenait pas ! »

Le Comte de Cagliostro


LETTRE DE M. LE COMTE DE  CAGLIOSTRO À M. N… (1786)

*Ce texte fut publié à l’époque par les principales « gazettes » d’Europe.

Le comte de Cagliostro.
Le comte de Cagliostro.

« Je vous écris de Londres, mon cher N… Ma santé

est bonne ; celle de ma femme aussi. Vous avez su

les détails de ma route. Que de scènes touchantes ! Il

sembloit que mes amis m’eussent devancé partout.

Boulogne a mis le comble. Tout ce bon peuple sur le

rivage, les bras tendus vers mon paquebot,

m’appelant, s’écriant, me comblant de bénédictions

et me demandant la mienne !… Quel souvenir !

Souvenir cher et cruel ! On m’a donc chassé de

France ! On a trompé le roi ! Les rois sont bien à

plaindre d’avoir de tels ministres. J’entends parler

du baron de Breteuil, de mon persécuteur. Qu’ai-je

fait à cet homme ? de quoi m’accuse-t-il ? d’être aimé

du cardinal ? de l’aimer à mon tour ? de ne l’avoir

pas abandonné, d’avoir de bons amis partout où j’ai

passé ? de chercher la vérité, de la dire, de la

défendre, quand Dieu m’en donne l’ordre en m’en

donnant l’occasion ? de secourir, de soulager, de

consoler l’humanité souffrante par mes aumônes,

par mes remèdes, par mes conseils ? Voilà pourtant

tous mes crimes ! M’en fait-il un de ma requête

d’atténuation ? Cela m’est revenu. Singulière

défaite ! Mais avais-je présenté cette requête,

lorsque, voyant mon buste chez le cardinal, il dit,

avec colère entre ses dents : « On voit partout cette

figure : il faut que cela finisse ; cela finira ! »

Mon courage l’a, dit-on irrité ; il ne peut digérer

qu’un homme dans les fers, qu’un étranger sous les

verrous de la Bastille, sous sa puissance, à lui, digne

ministre de cette horrible prison, ait élevé la voix,

comme je l’ai fait, pour le faire connaître, lui, ses

principes, ses agents, ses créatures, aux tribunaux

françois, à la nation, au roi, à toute l’Europe. J’avoue

que ma conduite a dû l’étonner ; mais, enfin, j’ai pris

le ton qui m’appartenoit. Je suis bien persuadé que

cet homme, à la Bastille, ne prendroit pas le même.

Au reste, mon ami, tirez-moi d’un doute. Le roi m’a

chassé de son royaume mais il ne m’a pas entendu.

Est-ce ainsi que s’expédient en France, toutes les

lettres de cachet ? Si cela est, je plains vos

concitoyens, surtout aussi longtemps que le baron de

Breteuil aura ce dangereux département. Quoi, mon

ami ! vos personnes, vos biens sont à la merci de cet

homme tout seul ? Il peut impunément tromper le

roi ? Il peut, sur des exposés calomnieux, et jamais

contredits, surprendre, expédier, et faire exécuter

par des hommes qui lui ressemblent, ou se donner

l’affreux plaisir d’exécuter lui-même des ordres

rigoureux qui plongent l’innocent dans un cachot et

livrent sa maison au pillage ? J’ose dire que cet abus

déplorable mérite toute l’attention du roi. Me

trompé-je ? Oublions ma propre cause, parlons en

général.

Quand le roi signe une lettre d’exil ou

d’emprisonnement, il a jugé le malheureux sur qui

va tomber sa rigueur toute puissante. Mais sur quoi

a-t-il jugé ? Sur le rapport de son ministre, sur quoi

s’est-il fondé ? Sur des plaintes inconnues, sur des

informations ténébreuses qui ne sont jamais

communiquées ; quelquefois même sur de simples

rumeurs, sur des bruits calomnieux semés par la

haine et recueillis par l’envie.

La victime est frappée sans savoir d’où le coup part ;

heureuse, si le ministre qui l’immole n’est pas son

ennemi ! Je le demande, sont-ce là des caractères

d’un jugement ? Et, si vos lettres de cachet ne sont

pas au moins des jugements privés, que sont-elles

donc ? Je crois que ces réflexions, présentées au roi,

le toucheraient.

Que serait-ce s’il entroit dans le détail des maux que

sa rigueur occasionne ? Toutes les prisons d’Etat

ressemblent-elles à la Bastille ? Vous n’avez pas idée

des horreurs de celle-ci : la cynique impudence,

l’odieux mensonge, la fausse piété, l’ironie amère, la

cruauté sans frein, l’injustice et la mort y tiennent

leur empire ; le silence barbare est le moindre des

crimes qui s’y commettent. J’étois depuis six mois à

quinze pieds de ma femme, et l’ignorais : d’autres y

sont ensevelis depuis trente ans, réputés morts,

malheureux de ne pas l’être, n’ayant, comme les

damnés de Milton, de jour dans leur abyme que ce

qu’il leur en faut pour apercevoir l’impénétrable

épaisseur des ténèbres qui les enveloppent ; ils

seroient seuls dans l’univers si l’Eternel n’existoit

pas, ce Dieu bon et vraiment tout-puissant, qui leur

fera justice, un jour, à défaut des hommes. Oui, mon

ami, je l’ai dit captif, et libre je le répète, il n’est point

de crime qui ne soit expié par six mois de Bastille.

On prétend qu’il n’y manque ni questionnaires ni

bourreaux ; je n’ai pas de peine à le croire.

Quelqu’un me demandoit si je retournerois en

France, dans le cas où les défenses qui m’en écartent

seroient levées. Assurément, ai-je répondu, pourvu

que la Bastille soit devenue une promenade

publique. Dieu le veuille ! Vous avez tout ce qu’il

faut pour être heureux, vous autres François : sol

fécond, doux climat, bon coeur, gaieté charmante, du

génie et des grâces, propres à tout, sans égaux dans

l’art de plaire, sans maître dans les autres ; il ne vous

manque, mes bons amis, qu’un petit point, c’est

d’être sûrs de coucher dans vos lits quand vous êtes

irréprochables. Mais l’honneur ! mais les familles !

Les lettres de cachet sont un mal nécessaire… Que

vous êtes simples ! On vous berce avec des contes.

Des gens instruits m’ont assuré que la réclamation

d’une famille étoit souvent moins efficace pour

obtenir un ordre, que la haine d’un commis ou le

crédit d’une femme infidèle. L’honneur des

familles ! Quoi ! vous pensez que toute une famille

est déshonorée par le supplice d’un de ses

membres ! Quelle pitié ! Mes nouveaux hôtes

pensent un peu différemment ; changez d’opinion,

enfin, et méritez la liberté par la raison.

Il est digne de vos parlements de travailler à cette

heureuse révolution. Elle n’est difficile que pour les

âmes faibles. Qu’elle soit bien préparée, voilà tout le

secret : qu’ils ne brusquent rien ; ils ont pour eux

l’intérêt bien entendu du peuple, du roi, de sa

maison ; qu’ils aient aussi le Temps, le Temps

premier ministre de la Vérité ; le Temps, par qui

s’étendent et s’affermissent les racines du bien

comme du mal ; du courage, de la patience, de la

force du lion, de la prudence de l’éléphant, la

simplicité de la colombe, et cette révolution, si

nécessaire, sera pacifique, condition sans laquelle il

ne faut pas y penser. Alors, vous devrez à vos

magistrats un bonheur dont n’a joui aucun peuple

connu, celui de recouvrer votre liberté sans coup

férir.

Oui, mon ami, je l’annonce, il règnera sur vous un

prince qui mettra sa gloire à l’abolition des lettres de

cachet, à la convocation de vos états généraux et

surtout au rétablissement de la vraie religion. Il

sentira, ce prince aimé du ciel, que l’abus du pouvoir

est destructif, à la longue, du pouvoir même : il ne se

contentera pas d’être le premier de ses ministres, il

voudra devenir le premier des François. Heureux le

roi qui portera cet édit mémorable ! heureux le

chancelier qui le signera !

Heureux le Parlement qui le vérifiera ! Que dis-je,

mon ami, les temps sont peut-être arrivés : il est

certain, du moins, que votre souverain est propre à

ce grand oeuvre. Je sais qu’il y travailleroit, s’il

n’écoutoit que son coeur : sa rigueur à mon égard ne

m’aveugle pas sur ses vertus.

Adieu, mon ami ; que dit-on du Mémoire ? La

dernière lecture que Thilorier [avocat de Cagliostro]

m’en a faite à Saint-Denis m’a causé bien des

plaisirs : a-t-il su les détails de Boulogne à tenir pour

en faire un article ? Ce mémoire est-il public ? Il doit

l’être. Bonsoir, parlez de nous à tous nos amis ; dites leur

qu’ils nous seront présents partout : demandez

à d’Esprémesnil s’il m’a oublié ; je n’ai point de ses

nouvelles.

Adieu, adieu, mon bon ami, mes bons et vrais amis ;

c’est à vous que je m’adresse, pensez à nous ; que

cette lettre vous soit commune ; nous vous aimons

tous de tout notre coeur. »

 Le comte de Cagliostro


COMPTE RENDU D’UNE TRANSMUTATION EFFECTUÉE PAR CAGLIOSTRO

*Il était alchimiste avant de devenir  membre des Illuminati et de fonder le Cercle Cagliostro.

Voici un rapport détaillé relatant la façon dont, le 7 juin

1780, Cagliostro fît de l’argent dans une loge maçonnique

de Varsovie, tel que l’un de ses membres le consigna dans

une description de cette expérience.

Cagliostro me fît peser une livre de mercure que je

possédais, déjà purifié.

Avant cela, il m’avait ordonné de distiller de l’eau de

pluie jusqu’à ce que tout le liquide s’évapore, laissant un

dépôt qu’il appelait Terre Vierge ou secunda materia. Il en

resta environs 16 grains. Sur ses instructions, j’avais

également préparé un extrait de plomb. Après que tous

ces préparatifs furent achevés, il vint à la loge et me confia

la tâche d’exécuter l’ensemble de l’opération de mes

propres mains. Je fis ceci selon ses instructions dans

l’ordre suivant :

La Terre Vierge fut placée dans un ballon et la moitié du

mercure y fut ajoutée. J’additionnais alors 30 gouttes

d’extrait de plomb. Lorsque j’agitais un peu la fiole, le

mercure apparut comme mort ou fortement congelé. Je

versais alors le supplément d’extrait de plomb sur le

mercure restant qui demeura non altéré. J’eus alors à

placer ensemble les deux portions de mercure dans un

ballon plus grand. Après l’avoir agité, tout le contenu pris

en quelque sorte la même consistance solide. La couleur

tourna au gris sale. L’ensemble fut alors agité dans un

vase à moitié rempli. Cagliostro me donna ensuite un petit

morceau de papier se révélant n’être que l’emballage de

deux autres boulettes. Elles contenaient une poudre

brillante de couleur carmin pesant sans doute un dixième

de grain. La poudre fut mélangée dans le récipient et

Cagliostro avala alors les trois papiers d’emballage.

Pendant ce temps, je recouvrais le contenu du vase de

plâtre de Paris préalablement préparé avec de l’eau

chaude. Comme le récipient était rempli, Cagliostro le prit

de mes mains, y ajoutant encore plus de plâtre de Paris et

pressant fortement le tout de ses propres mains. Il me le

rendit afin de sécher l’ensemble sur un feu de charbon de

bois. Le vase fut placé dans un lit de cendres sur la

fournaise à soufflerie. Le feu fut allumé et le récipient

laissé ainsi pendant une demi-heure. Puis on le retira du

feu grâce à une paire de pinces et on le transporta dans la

loge. Le vase y fut brisé et dans le fond reposait une masse

d’argent pesant 14 onces et demi.

Fin


À LA GLOIRE DE DIEU

*Voici un court texte qui démontre sa grande ferveur spirituelle.

« A la gloire de Dieu !

Pourquoi le mensonge est-il toujours sur les lèvres de vos députés, tandis que le doute est constamment dans vos cœurs (…) ? Dieu seul peut décider entre vous et moi (…). Vous dites que vous cherchez la Vérité ? Je vous la présentais et vous l’avez méprisée.

Puisque vous préférez un amas de livres et d’écrits puérils au bonheur que je vous destinais et que vous deviez partager avec les élus, puisque vous êtes sans foi dans les promesses du Grand Dieu et de son ministre sur la terre, je vous abandonne à vous-mêmes : ma mission n’est plus de vous instruire (…). »


 MÉDITATIONS POUR LES INITIÉS DU RITE ÉGYPTIEN

images

Médiations….

 Honore le Grand Architecte de l’Univers

Aime ton prochain. Ne fais point le mal. Fais le bien.

Laisse parler les hommes.

Le vrai culte du Grand Architecte consiste dans les bonnes mœurs. Fais donc le bien pour l’amour du bien lui-même. Tiens toujours ton âme dans un état pur.

Pour paraître dignement devant le Grand Architecte de l’Univers, aime les bons, fuis les méchants, plains les faibles, mais ne hais personne.

Parle sobrement avec les grands, prudemment avec les égaux, sincèrement avec tes amis, doucement avec les petits, tendrement avec les pauvres.

Ne flatte point ton frère : c’est une trahison. 

Si ton frère te flatte, crains qu’il ne te corrompe.

Ecoute toujours la voix de ta conscience.

Sois le père des pauvres : chaque soupir que ta dureté leur arrachera, augmentera le nombre de malédictions qui tomberont sur ta tête.

Respecte l’étranger voyageur ; aide-le ; sa personne est sacrée pour toi.

Evite les querelles ; préviens les insultes.

Mets toujours la raison de ton côté.

Respecte les femmes ; n’abuse jamais de leur faiblesse et meurs plutôt que de les déshonorer.

Si le Grand Architecte te donne un fils, remercie-le, mais tremble sur le dépôt qu’il te confie.

Sois pour cet enfant l’image de la divinité.

Fais que jusqu’à dix ans il te craigne, que jusqu’à vingt il t’aime, que jusqu’à ta mort il te respecte.

Jusqu’à dix ans, sois son maître ; jusqu’à vingt ans, son père, jusqu’à la mort, son ami.

Pense à lui donner de bons principes plutôt que de belles manières ; qu’il te doive une droiture éclairée et non une frivole élégance.

Fais-le honnête homme plutôt qu’habile homme.

Si tu rougis de ton état, c’est orgueil ; songe que ce n’est pas la place qui t’honore ou te dégrade, mais la façon dont tu l’exerces.

Lis et profite ; vois et imite ; réfléchis et travaille.

Rapporter tout à l’utilité de tes frères, c’est travailler pour toi-même.

Sois content partout, de tout et avec tout.

Réjouis-toi de la justice.

Courrouce-toi contre l’iniquité ; souffre sans te plaindre.

Ne juge pas légèrement les actions des hommes.

Ne blâme point et loue encore moins.

C’est au Grand Architecte de l’Univers qui sonde les cœurs à apprécier son ouvrage.

La Concorde grandit ce qui est petit

La Discorde annihile ce qui est grand.

ALEXANDRE DE CAGLIOSTRO


STATUTS ET RÈGLEMENTS DE LA R.L.  DE LA « SAGESSE TRIOMPHANTE »

Statuts….

 

Rite égyptien 

Loge-mère de la haute maçonnerie égyptienne

pour l’Orient et pour l’Occident

constituée telle qu’elle est fondée à l’Orient de Lyon

par le Grand Cophte fondateur et Grand Maître

de la haute maçonnerie égyptienne

dans toutes les parties

orientales et occidentales du globe

Notre maître s’est assis au milieu de nous et il a dit :

1° Vous éprouverez l’homme ingrat et dépravé qui ne croit ni à l’existence de l’Etre suprême ni à l’immortalité de l’âme ; il souillerait le temple et son enceinte.

2° Vous accueillerez celui qui a fait germer dans son cœur ces deux grandes vérités : quelles que soient d’ailleurs sa croyance et sa religion, elles ne seront point un obstacle à son initiation.

3° Quiconque aspirera à connaître les mystères de la haute maçonnerie égyptienne sera préalablement reçu maçon dans une loge du rite ordinaire et justifiera, par les certificats de ses maîtres, qu’il a mérité d’y obtenir les grades d’apprenti, compagnon, maître et maître élu.

4° Entre deux candidats qui se présenteront à vous en même temps, s’il en est un qui est du grade supérieur aux quatre grades ci-dessus, vous le recevrez en premier. Que cette préférence soit le prix de l’étude à laquelle il se sera livré dans l’espoir de s’instruire.

5° Un maçon du rite ordinaire doit avoir un état honnête, l’esprit cultivé, et une probité reconnue ; que celui qui ne rassemblerait pas ces qualités essentielles ne soit jamais reçu du rite égyptien.

6° En vain, vous attendrez des fruits d’une jeune plante ; n’accordez le grade d’apprenti qu’à celui qui aura atteint vingt-cinq ans ; que les vertus précoces puissent racheter quelques années, mais la maturité de l’âge ne supplée jamais celle de l’esprit.

7° Celui qui aura le bonheur d’être initié, prêtera son obligation devant Dieu et ses maîtres de garder un secret inviolable dans nos mystères, de taire tout ce qui se passera dans nos temples ou leur enceinte, et d’observer étroitement les règlements de l’ordre. S’il trahit ses promesses, qu’il soit livré au mépris, qu’il soit chassé honteusement et que le grand Dieu le punisse.

8° Les souverains sont les images de la divinité ; maçon égyptien, respecte-les, et chéris le tien par-dessus tout ; ne parle jamais ni contre les lois du pays où tu vis ni contre la religion qui y domine.

9° L’amour du prochain est le second devoir de l’homme ; que tout initié le remplisse dans sa plus grande étendue, que partout et toujours il soit juste et bienfaisant, et prêt à soulager les malheureux.

10° Aimez-vous, mes enfants, aimez-vous les uns les autres,  aimez-vous tendrement, aimez et consolez celui d’entre vous qui est dans la détresse ou l’affliction, malheur au frère qui refusera du secours à son frère, le Seigneur lui retirera sa protection.

11° Dans la pureté primitive de la maçonnerie il n’y avait que trois grades ; vous n’en reconnaîtrez et n’en confèrerez que trois ; celui d’apprenti, de compagnon et de maître.

12° L’apprenti ne sera  reçu compagnon qu’au bout de trois ans de docilité et d’étude ; le compagnon ne parviendra à la maîtrise qu’au bout de cinq années de travail.

13° Apprentis, vous serez soumis aux Compagnons qui vous traceront votre ouvrage ; et vous, compagnons, vous prendrez et exécuterez les ordres des maîtres ; que la jalousie ne trouve jamais accès dans vos cœurs, qu’il n’éclate entre vous qu’une émulation fraternelle.

14° Maîtres, c’est à vous qu’appartient la direction et l’inspection des travaux, le régime et l’administration de la loge. Rendez-vous dignes de votre fonction et de votre pouvoir, n’ordonnez rien qui ne tende à la gloire de mes enfants et à l’utilité du reste des hommes.

15° Les apprentis et les compagnons auront deux ateliers distincts et placés l’un à gauche, l’autre à droite du temple ; les maîtres s’assembleront dans la chambre du milieu. Que les ouvriers d’un grade inférieur se gardent de porter des regards indiscrets sur les travaux des ouvriers d’un grade supérieur ; qu’ils redoutent les suites funestes d’une curiosité téméraire.

16° Les deux ateliers seront présidés par un maître que la chambre du milieu commettra à cet effet. Chacun élira un orateur, un secrétaire, un inspecteur maître des cérémonies, qui exerceront ces offices pendant le cours d’une année et suivant les instructions qui leur seront données.

17° Dans toute élection, promotion ou opération quelconque qui sera du ressort d’un des ateliers, que tout ouvrier y manifeste son vœu et son opinion avec modestie, mais avec liberté, et que la pluralité des suffrages fasse foi. Que l’esprit de discorde soit toujours loin de mes enfants. Si, pourtant, il survenait entre vous quelques différents, que les décisions des apprentis soient revues et rectifiées au besoin par les compagnons, et que les jugements de ceux-ci soient portés par-devant la chambre du milieu qui prononcera en dernier ressort sur le rapport des maîtres qui auront présidé les ateliers.

18° Les compagnons décideront du choix et de l’initiation des apprentis ; les maîtres choisiront les compagnons parmi les apprentis et leurs successeurs parmi les compagnons.

19° Une égalité parfaite règnera parmi les maîtres, et les offices dont quelques-uns seront revêtus seront moins des distinctions que des charges. Ils règleront tout à la pluralité des voix. Qu’avant de porter leurs décisions, ils aient soin d’invoquer le grand Dieu et toujours elles seront unanimes.

20° La confiance la plus étendue, l’union la plus intime doivent habiter avec les maîtres dans la chambre du milieu ; qu’il s’établisse entre eux une fraternité réelle. Avant de former une entreprise dans les circonstances les plus intéressantes de leur vie, qu’ils prennent les avis et les conseils de la chambre, et que l’intérêt de ses membres devienne toujours, et dans l’instant, l’intérêt de tous.

21° Chaque maître, après trois ans de séance dans la chambre du milieu, et après avoir obtenu son agrément, aura le droit de former 12 maîtres, 24 compagnons et 72 apprentis.

22° Les maîtres s’assembleront une fois toutes les trois semaines ; les compagnons, une fois chaque cinq semaines ; les apprentis, une fois chaque sept semaines.

23° Vous ne porterez point au-delà de 72 le nombre des apprentis, vous fixerez à 24 celui des compagnons et la chambre du milieu ne comptera jamais plus de 12 maîtres. Si vous n’observez pas ce règlement, en vérité, je vous le dis, la confusion, la discorde et le malheur s’introduiront parmi vous.

24° Vous ne reconnaîtrez dans la loge que cinq grands officiers qui seront toujours de la classe des maîtres, savoir un Vénérable, un orateur, un secrétaire, un garde des sceaux, archives et deniers, et un Grand Inspecteur, maître des cérémonies, frère terrible.

25° Les officiers seront inamovibles et se choisiront de l’avis de la chambre du milieu et parmi ceux qui la composent, un substitut qui les remplacera en cas d’absence et sera de droit leur successeur en cas de mort ou de retraite.

26° Les substituts ou successeurs des grands officiers ne pourront point occuper d’autres places et, lorsqu’ils exerceront comme substituts, ils auront les mêmes prérogatives que les titulaires.

27° Le Vénérable présidera la chambre du milieu, mais il n’y sera que le premier entre ses égaux et son unique prérogative sera d’avoir deux voix au lieu d’une pour faire le partage d’opinions, ou accélérer les délibérations et leurs effets.

A la tête des grands officiers et des maîtres, il présidera la loge lorsqu’elle s’assemblera dans le temple, les jours de fêtes ou de réceptions.

Il fera toujours les cérémonies d’initiation et scellera de son cachet les certificats qui seront délivrés aux initiés par la chambre du milieu.

28° L’orateur fera un discours à chaque initiation et à chaque assemblée générale. Qu’il peigne sans cesse à ses frères la nécessité de se rapprocher de la divinité et qu’il ne dise jamais rien de simple et d’analogue aux travaux dont la loge se sera occupée.

Le garde des sceaux, archives et deniers sera dépositaire du sceau que je vous ai accordé, maintiendra l’ordre dans les archives et aura la clé et la direction du trésor de la loge.

Le secrétaire fera registre de toutes les initiations et de toutes les délibérations de la chambre du milieu. Il tiendra la correspondance, il convoquera les maîtres et invitera pour les assemblées générales.

Le Grand Inspecteur, maître des cérémonies et frère terrible, aura la police du temple et des ateliers à sa charge. Il veillera à la sûreté de la loge et aura inspection sur ses bâtiments. Il préparera les récipiendaires, il visitera les frères étrangers et les frères malades.

29° Vous déposerez les catéchismes, les règlements et autres manuscrits instructifs dans la chambre du milieu, où ils seront fermés sous une triple serrure. Les maîtres ne pourront jamais les laisser sortir de leurs mains, les transporter loin de la loge, ni les transcrire pour leur utilité particulière ; qu’il soit de même interdit aux compagnons et aux apprentis de mettre par écrit ce qu’ils auront retenu, après en avoir entendu la lecture.

30° Le Vénérable, lorsqu’il le croira prudent et utile, pourra, avec l’assistance de deux maîtres, lire le catéchisme d’apprenti à des maçons du rite ordinaire, qui ayant le cœur pur et droit méritent de connaître la vérité, mais qui, attachés à d’anciennes erreurs, ont besoin d’entrevoir pour se déterminer à l’embrasser.

31° Vous confèrerez tous les grades dans la forme précise que je vous ai prescrite, sans jamais rien retrancher ni ajouter : gardez-vous de quitter les sentiers que je vous ai tracés, vous vous égareriez comme vos pères se sont égarés.

32° Vous aurez par année deux assemblées générales pour célébrer le jour de votre fondation comme loge égyptienne et la fête de saint Jean l’Evangéliste. La première se tiendra le troisième jour du neuvième mois de l’année. La deuxième, le vingt-septième jour du dixième mois. Vous honorerez chacun de ces jours solennellement par un acte de bienfaisance.

33° Que la loge du rite ordinaire que vous avez formée sous le titre distinctif de la Sagesse subsiste sur le même pied que ci-devant, qu’elle conserve les mêmes officiers et les mêmes grades, ses liaisons et sa correspondance, mais qu’elle évite, dans la réception d’apprenti, tout ce qui n’aurait pas un but symbolique ou moral et peut jeter du ridicule sur la maçonnerie.

Que le Vénérable et les officiers de cette même loge soient sous l’inspection du Vénérable et des maîtres de la loge du rite égyptien, mais que la concorde et l’amour du bien commun les animent les uns les autres, établissent un concert parfait dans toutes leurs démarches.

Ayez sans cesse devant les yeux le titre glorieux de mère-loge que je vous accorde et rendez-vous dignes des droits qui y sont attachés ; ce sont vos exemples qui doivent attirer et édifier les maçons ou les loges que vous serez dans le cas d’inscrire ou d’affilier. Vous lirez dans chacune des assemblées générales les statuts et les règlements que je vous donne.

Si vous pratiquez ce qu’ils contiennent, vous parviendrez à connaître la vérité, mon esprit ne vous abandonnera point et le grand Dieu sera toujours avec vous.

Le Comte de Cagliostro

Sceau 002


LE CERCLE CAGLIOSTRO

Cagliostro était un « missionné ». Sa mission était de promouvoir une régénérescence politique, morale et spirituelle en Europe. Sa tâche ultime, moins bien comprise, fut aussi d’agir en sorte que cette régénérescence soit intrinsèquement et extrinsèquement chrétienne… Est-ce un hasard si l’un de ses pseudonymes fut « comte de Phénix » ? Cet oiseau mythique lourd d’un symbolisme lumineux et chargé d’espoir…

Mais il fut aussi un homme, avec ses qualités et ses défauts. Un homme d’une époque charnière qui dut se plier au contexte de son temps. Essayons maintenant de mieux le comprendre.  

Grand Maître de la Franc-Maçonnerie Égyptienne à son époque, il fonde en 1784 un cercle de réflexion qui prend rapidement le nom de Cercle Cagliostro.

Ce Cercle prestigieux a toujours recruté ses membres parmi les adeptes avancés des organisations initiatiques. Il y a en effet des pratiques secrètes par l’apprentissage desquelles tous les Grands Initiés ont commencé.

Le Cercle Cagliostro rassemble donc l’élite des Initiés. Son enseignement est sans pareil et a pour but de susciter l’éveil !  

La société actuelle est basée sur le conditionnement des gens. Très peu de personnes pensent par elles-mêmes et dans nos pays les médias, et en particulier la télévision, se chargent de dire aux individus les opinions qu’ils doivent avoir et de maintenir leur esprit dans un état de torpeur.


L’AFFAIRE DU COLLIER

*L’affaire du collier de la reine est une escroquerie qui a eu lieu en 1785, dont le cardinal de Rohan en a été la victime.

Collier de la Reine (reconstitution en zircon, Château de Breteuil,France)
Collier de la Reine (reconstitution en zircon, Château de Breteuil,France)

Marie-Antoinette est la reine mariée à Louis XVI. Elle a retiré sa confiance au cardinal Rohan après son retour de Vienne comme ambassadeur.

Jeanne de St Rémy de Valois

Madame de la Motte prétend être une courtisane de Marie-Antoinette mais elle n’est qu’une aventurière. Böhmer et Bassenge sont deux joailliers de la cour.

Cardinal de Rohan
Cardinal de Rohan

 L’histoire du collier

Louis XVI a demandé de créer un collier pour la reine. Le collier se compose de nombreux diamants d’une valeur de 1.6 million de livres, c’est donc une grosse somme pour l’époque. Le cardinal de Rohan veut à tout prix ce collier. Il va donc payer ce collier en 4 paiements et sur 2 ans.

  Le scandale du collier

Le 1er fevrier 1785, le cardinal reçoit le collier et le remet à Madame de la Motte. Celle-ci aurait du remettre le collier à la reine Marie-Antoinette. mais cette aventurière disparaît avec ses complices et le collier. Toute cette histoire a donc fait un scandale mondial.

Le cardinal a été arrêté avec Madame de la Motte et ses complices ( dont le comte de Cagliostro). La reine Marie-Antoinette a perdu sa réputation dans le monde. Marie-Antoinette fut la dernière Reine de France. Suite à cette affaire, le peuple se mis en colère, ayant une mauvaise vision de la monarchie française qui donnait l’impression de gaspiller l’argent dans des choses inutiles.

L’affaire aura un impact indirect sur la révolution française, elle a été le renforçement du parlement de Paris. Quatre ans plus tard, la royauté française tomba.

Dans cette affaire du collier,le comte de Cagliostro sera  présenté au cardinal de Rohan en  tant que « Grand Maître des la secte des Illuminati ».


PRIÈRE FRANC-MAÇONNE EN HOMMAGE AUX ÉVEILLEURS DE CONSCIENCE

Akhenaton incompris, ses temples détruits

Jésus recrucifié chaque jour par ces mêmes qui attisèrent

Flammes de haine, les bûchers de Jacques de Molay, Jean Huss

Miguel Servet… Perpétuel Montségur…

Al-Hallaj, mystique de l’amour divin, crucifié sous d’autres cieux

Pouchkine exilé, Cagliostro étranglé, Gibran excommunié

Semmelweis livré aux psychiatres déments

Constant Chevillon, apôtre initié de la Paix, par les hommes en

Noir massacré.

Animal, notre frère, innocente victime d’inutiles carnages des bourreaux en blouse blanche

Omniprésente milice de la pensée, lâcheté médiatique, distillant

Intolérance et haine contre tout qui pense en différence…

QUE LES COUPABLES SOIENT ANATHEMES !

ball.gif

Mais par Garibaldi, chevalier de l’Humanité ; Gandhi et Tolstoï ;

Evita Peron, Madone des humiliés ; Eminescu, poète inspiré ;

Athéganoras, fraternel Patriarche ; Jean XXIII, noble voyageur…

ball.gif

EN L’HUMANITE GARDONS L’ESPOIR QUI TEL LE PHENIX SANS CESSE RENAIT !

En humilité devant le Dalaï Lama, Mère Thérésa, Sathya Saï Baba,

Albert Schweitzer, respectueux de toute Vie…

AYONS LE COURAGE D’ASSUMER ENSEMBLE NOS DIFFERENCES !

Parce qu’il y aura toujours, magnifiant la Vie,

Un bébé et un chien partageant leurs jeux

Une fille s’émerveillant d’une fleur

Le sourire confiant de l’enfance

La vraie lumière pour dénoncer la fausse clarté.

ball.gif

Si ceci est une PRIERE,

Force spirituelle

Sagesse du refus

Beauté de l’Idéal

Alors, loué sois-Tu, Toi l’innommable tellement nommé, si mal invoqué !

Que le Dieu Créateur soit adoré en harmonie avec toute sa Création !

Bientôt, toi la Rose, la plus belle des fleurs de l’Amour,

Sur la Croix, tu refleuriras…


Le plan Illuminati en Afrique est en marche : utilisation du virus d’Ebola depuis des rituels de cannibalisme jusqu’à une arme de destruction massive

Est-ce de l'hystérie collective ou cette histoire serait vraie?
Est-ce de l’hystérie collective ou cette histoire serait vraie?

La police gardait un centre de traitement Ebola en Sierra Leone, le samedi,26 juillet 2014, le jour après que des milliers de gens ont défilé sur la clinique suite à des allégations par une ancienne infirmière que le  virus mortel a été inventé pour cacher des «rituels cannibales »  sur place, a affirmé un chef de la police régionale .

À travers la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone, au moins 660 personnes sont mortes de la maladie, selon l’Organisation mondiale de la santé, ce qui va exercer une forte pression sur les systèmes de santé de certains des pays les plus pauvres d’Afrique.

Le virus continue de se propager. Un Libérien qui est mort dans la capitale commerciale du Nigeria, Lagos, a été testé positif pour le virus, le vendredi, a affirmé le ministre de la Santé du Nigéria .

La Sierra Leone a maintenant le plus grand nombre de cas, à 454, dépassant la Guinée voisine où l’épidémie est originaire depuis  Février 2014.

Des foules en colère se sont rassemblées vendredi en dehors de l’hôpital principal Ebola du pays à Kenema dans l’est  du pays ouest-africain où des dizaines de personnes  reçoivent un traitement pour le virus, et ont menacé de le brûler et éliminer les patients.

Selon des habitants, la police a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser la foule et que un garçon de 9 ans a été blessé à la jambe par une balle de la police.

Inspecteur général adjoint Alfred Karrow-Kamara a déclaré samedi la protestation a été déclenché par une ancienne infirmière qui avait dit à une foule à un marché de poissons à proximité qui « Ebola était irréel et un gadget destiné à la réalisation de rituels cannibales ». Lire la suite ou écouter de la vidéo ci-après:(en anglais)

Cover-up for cannibalism rituals in Africa

POUR COMPRENDRE DAVANTAGE

Les gens avaient commencé < se rassembler depuis leurs quartiers d'habitations.
Les gens avaient commencé à se rassembler depuis leurs quartiers d’habitations.

Vendredi, des milliers de gens ont défilé sur le centre de traitement d’Ebola en Sierra Leone où une infirmière avait prétendu que le virus Ebola a été inventé comme une solution pour dissimuler des «rituels cannibales » à la paroisse. En dehors de l’hôpital principal Ebola à Kenema, en Sierra Leone, des foules en colère ont pris le centre de traitement par la tempête. A l’intérieur de cet hôpital à l’est à distance, des dizaines de patients sont actuellement traités pour le virus. Les manifestants ont menacé de retirer les patients de l’hôpital et les déposer sur le terrain.

Dans les trois pays affectés par ce virus (Guinée, Libéria et Sierra Leone), plus de 660 vies ont été perdues à cause de la maladie. L’Organisation mondiale de la santé craint que ce fardeau met à rude épreuve les systèmes de santé o certains des pays les plus pauvres en Afrique. Sierra Leone a maintenant dépassé la Guinée et est actuellement le pays avec le plus grand nombre de cas diagnostiqués (454) du virus Ebola.

Durant les manifestations, la police a tenté disperser les foules à l’aide de gaz lacrymogènes. Les foules ont également affirmé qu’un garçon de neuf ans a reçu une balle dans la jambe par un membre  de la police.

En ce qui concerne cette situation unique, Alfred Karrow-Kamara, inspecteur général adjoint a expliqué que les manifestations ont été déclenchées par une ancienne infirmière qui avait travaillé dans le centre de traitement qui a parlé du virus dans un marché aux poissons locaux. Elle a prétendu que le virus Ebola a été rien de plus qu’une excuse irréel, un gadget conçu pour couvrir les rituels cannibales. L’inspecteur général adjoint a assuré le public que le calme régnait maintenant à Kenema et une force de police armée avait été placé autour de la station de la clinique et de la police afin d’assurer que les activités pourraient être menées normalement.

Le virus Ebola est très contagieux et peut tuer jusqu’à 90 pour cent des personnes infectées, bien que l’épidémie actuelle a un taux de destruction d’environ 60 pour cent. Les symptômes varient de vomissements et de la diarrhée à différentes qualités d’hémorragie interne et externe.

Ernest Bai Koroma, Président de la Sierra Leone a déclaré samedi qu’il veillera à ce que le gouvernement intensifie ses activités et les interventions destinées à contenir la maladie et empêcher sa propagation. Il a également dit que son objectif est de mettre fin à la maladie dans 60 à 90 jours.

Un médecin spécialite américain est même décédé sur place...frappé par la puissance du virus.
Un médecin spécialite américain est même décédé sur place…frappé par la puissance du virus.

Selon l’OMS, les efforts pour contenir les épidémies d’Ebola sont entravés par des infrastructures  de mauvaises qualité  pour administrer  les soins de  santé ainsi que le manque de personnel. En outre, la peur et la méfiance à l’égard des professionnels de la santé peuvent encore entraver les efforts que les épidémiologistes et d’autres experts mettent en traiter et prévenir la maladie, en tant que citoyens de la Sierra Leone ont tendance à avoir plus de foi dans la médecine traditionnelle que dans la médecine allopathique.

L’AUTRE CÔTÉ DE LA MÉDAILLE: LE PLAN ILLUMINATI ET LA FABRICATION D’UNE ARME DE DESTRUCTION MASSIVE

Deux grands amis qui se ressemblent:Georges Sorros et Barack Hussein Obama.
Deux grands amis qui se ressemblent:Georges Sorros et Barack Hussein Obama.

À l’origine de l’affaire:il y a Georges Soros,le propriétaire de Avaaz.

Georges soros is funding the Bio weapons lab at Ebola center

* La fondation de George Soros finance le  laboratoire de Kenema qui fabrique et fait de la recherche sur des armes biologiques .Le labortoire serait à l’origine de la mise au point de l’épidémie d’Ebola récente, et il est sur ​​le point d’être fermé, apparemment au milieu d’une enquête.

* Le coordinateur des médias de  l’OMS , Glenn Thomas, a été très probablement impliqué dans Fielding Medias et d’autres renseignements sur la façon dont l’OMS gère la situation …afin de protéger les politiciens du Sierra Leone et Georges Sorros. Il y aurait une enquête sur  ce qu’il comptait faire sur le laboratoire controversé  de Kenema.

Glenn Thomas était au courant des preuves tangibles montrant que le laboratoire faisait semblant de  donner des  diagnostics positifs pour Ebola.Il y aurait des liens d’affaires avec  Université de Tulane (la seule université américaine qui aurait passé du secteur public au secteur privé) en Louisiane qui financerait aussi le laboratoire de Kenema  (via la fondation de Georges Sorros),elle fournirait du personnel , de l’appui technique  et  elle  aurait servie d’intermédiaire entre  …l’US Army?…la CIA?…CFR? Trilatérale?…la secte des Illuminati?…X?….Toutes ces réponses et suggestions…Possible! 

Pour justifier le tout,on forçait les gens à subir un traitement qui leur donnerait le virus  Ebola? A-t-il refusé d’aller plus loin ,Glenn Thomas, sous ou  avec la couverture?

* Les grands médias sont silencieux sur le laboratoire  de fabrication d’armes biologiques de Kenema fermeture ainsi que sur l’ordre de l’Université de Tulane à arrêter les essais Ebola. Donc, ce que les autres canaux sont laissés là pour que cette information dans le domaine public ou se propager à travers les réseaux de médias sociaux si l’OMS ne publie pas l’information ou de prendre des mesures?

*L’Université de Tulane abrite un département de médecine en pays tropicaux.Elle aurait eu comme étudiant,David Filo  qui est le co-fondateur de la firme Yahoo et un grand ami de Georges Sorros.

David Filo (à droite) et Jerry Yang,les deux fondateurs de Yahoo.Inutile de vous dire qu'ils sont milliardaires.
David Filo (à droite) et Jerry Yang,les deux fondateurs de Yahoo.Inutile de vous dire qu’ils sont milliardaires.

* George Soros a des liens avec le président Ernest Koroma de la Sierra Leone depuis de nombreuses années.Ils sont tous les deux francs-maçons affiliés  à des loges alliées aux Illuminati.Ils sont une partie du problème du virus Ebola et ne font pas  partie de la solution.

 

Arthur Porter ,le grand ami de l'espion canado-saoudien qui a fraudé les élections du 7 avril 2014 au Québec...Philippe Couillard. Eh bien Arthur porter a été le conseiller principal du président corrompu et dangeereux du Sierra leone ,Ernest Koroma.Il était aussi l'ambassadeur plénipotentiaire du Sierra Leone au Canada ...et membre de la même loge maçconnique que celui-ci.
Arthur Porter ,le grand ami de l’espion canado-saoudien qui a fraudé les élections du 7 avril 2014 au Québec…Philippe Couillard.
Eh bien Arthur Porter a été le conseiller principal du président corrompu et dangereux du Sierra leone ,Ernest Koroma.Il était aussi l’ambassadeur plénipotentiaire du Sierra Leone au Canada …et membre de la même loge maçonnique que celui-ci.
 Franc Maçon : "Au Gabon ou au Congo on ne peut pas espérer avoir un poste si l'on n'est pas initié" Antoine Glaser ...on peut ajouter :la même chose surtout au Sierra Leone.

 « Au Gabon ou au Congo on ne peut pas espérer avoir un poste si l’on n’est pas initié » Antoine Glaser
…on peut ajouter :la même chose surtout au Sierra Leone.
Ernest Bai Koroma contrôle tout le gouvernement du Sierra Leone grâce à son appartenance aux francs maçons et aux Illuminati...depuis 2007.
Ernest Bai Koroma contrôle tout le gouvernement du Sierra Leone grâce à son appartenance aux francs maçons et aux Illuminati…depuis 2007.
Nelson Mandela est un franc maçon bien connu...et illuminati.
Nelson Mandela était un franc maçon bien connu…et illuminati.
Deux grands amis illuminati et francs maçons de leur vivant:Nelson Mandela et Kadhafi.
Deux grands amis illuminati et francs maçons de leur vivant:Nelson Mandela et Kadhafi.

EN CONCLUSION

Le plan Illuminati qui consiste à éliminer  plus de 40% de la population mondiale,a plus de chance de réussite dans  l’élaboration d’une pandémie  dont le centre serait l’Afrique Noire.L’endroit est idéal,car c’est de là que sont parti les grandes épidémies des siècles passés.

Chez un malade du virus d'Ebola,les organes internes montrent des signes évident d'une rapide évolution de la maladie.Il s'agit d'une fièvre hémorragique.
Chez un malade du virus d’Ebola,les organes internes montrent des signes évident d’une rapide évolution de la maladie.Il s’agit d’une fièvre hémorragique.

…………………………………………………………………………….

Hors texte   La pandémie est commencée

Voici ce que je viens de recevoir:

……………………………………………………………………………………..

Traduction Google

Ministère de la Santé et de l’assainissement de la Sierra Leone

Il y a 2 heures.

Ebola Mise à jour 27 juin, 2014

• Pour le 26 Juin 2014, un total de neuf échantillons ont été reçus par le Laboratoire de Kenema: Kenema (8) et Bo (1)

• Parmi les neuf échantillons reçus par le laboratoire, 2 ont été confirmés positifs pour le virus Ebola de Kenema tandis que 4 échantillons (3 Kenema et Bo 1) sont des cas négatifs. Les trois autres résultats de laboratoire sont en attente

• Le nombre cumulé de cas testés est de 347, avec 181 cas confirmés en laboratoire du virus Ebola

• Le nombre cumulé de décès confirmés est de 53

• Quarante-huit (48) cas sont actuellement admis à l’hôpital public de Kenema

• Dix-huit (18) cas ont été déchargé de l’hôpital public de Kenema

• Liste de ligne de contacts et le suivi des contacts de cas continue dans les districts ayant des cas confirmés

• Les membres du Parlement de Bo ont quitté Freetown pour sensibiliser leurs électeurs avec le soutien du Ministère de la Santé et de l’Assainissement
………….

…et puis juste après :

Maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest – mise à jour

Bulletin d’information sur les flambées épidémiques
17 juillet 2014

Épidémiologie et surveillance

Mise à jour sur la maladie

Les Ministères de la Santé de la Guinée, du Libéria et de la Sierra Leone, trois pays d’Afrique de l’Ouest, continuent à notifier de nouveaux cas de maladie à virus Ebola et de nouveaux décès. Entre le 13 et le 14 juillet 2014, 18 nouveaux cas et 11 décès ont été notifiés par ces trois pays, comme suit: Guinée, 6 nouveau cas et 5 décès; Libéria, 2 nouveaux cas et 1 décès; Sierra Leone, 11 nouveaux cas et 4 décès. Ces chiffres recouvrent des cas et décès confirmés en laboratoire, probables et suspects.

Au 14 juillet 2014, le nombre cumulé de cas attribués à la maladie à virus Ebola dans les trois pays atteignait 982, avec 613 décès. La répartition et la classification des cas sont les suivantes: Guinée, 411 cas (301 confirmés, 95 probables et 15 suspects) et 310 décès (203 confirmés, 95 probables et 12 suspects); Libéria, 174 cas (70 confirmés, 42 probables et 62 suspects) et 106 décès (51 confirmés, 34 probables et 21 suspects); et Sierra Leone, 397 cas (346 confirmés, 39 probables et 12 suspects) et 197 décès (153 confirmés, 39 probables et 5 suspects).

Ce qui montre la perte de contre de cette maladie ,par les autorités!

 

Par la dissection,les poumons montrent des signes très précis de la propoagation de la maladie.
Par la dissection,les poumons montrent des signes très précis de la propoagation de la maladie.

………………………………………………………………

COMMENT SE PROTÉGER DE LA MALADIE D’EBOLA

Le gouvernement de l’État de Lagos a confirmé hier un cas possible de virus Ebola, qui est actuellement étudié été alors que le patient a vécu  depuis plus de 40 ans au Libéria, qui est maintenant un suspect, et une possibilité de 30 autres personnes qui pourraient avoir été en contact avec lui. 

Le Conseiller spécial du gouverneur de l’Etat de Lagos sur la santé publique, le Dr Yewande Adeshina, lors d’un briefing ,a  noté que le  libérien  de plus de 40 ans ,est dans un hôpital privé dans le domaine Obalende de l’Etat. Et que pour la sécurité  de l’hôpital, le Libéria a  bouclé son périmètre  et la victime isolée.

Cependant, il y a la nécessité pour nous tous, même si vous n’êtes pas à Lagos, à surveiller et à rester en sécurité. Voici quelques conseils: QUELLE EST LA MALADIE virus Ebola Ebola virus disease (EVD) ou fièvre hémorragique Ebola (FHE) est la maladie humaine causée par des virus d’Ebola. Les symptômes commencent deux jours pour trois semaines après avoir contracté le virus de la fièvre, de la gorge et des douleurs musculaires, des maux de tête. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la maladie a un

taux de létalité pouvant atteindre 90 pour cent, ce qui signifie environ 90 pour cent des personnes qui souffrent de la maladie pourrait mourir.

TRAITEMENT 

 

  • Aucun vaccin pour EVD est disponible. Plusieurs vaccins sont testés, mais aucun n’est disponible pour l’usage clinique.   

TRANSMISSION

  • Ebola est introduit dans la population humaine par contact étroit avec le sang, les sécrétions, les organes ou d’autres fluides corporels d’animaux infectés.
  • Ebola se propage ensuite dans la communauté grâce à la transmission d’humain à humain, une infection résultant d’un contact direct (à travers la peau ou des muqueuses) avec le sang, les sécrétions, les organes ou des liquides biologiques des personnes infectées, et le contact indirect avec les environnements contaminés par de tels fluides.
  • Les rituels funéraires, où parents et amis sont en contact direct avec le corps de la personne décédée peuvent également jouer un rôle dans la transmission du virus Ebola.
  • Les hommes qui ont guéri de la maladie peuvent toujours transmettre le virus par le biais de leur sperme jusqu’à sept semaines après la guérison de la maladie.
  • Les agents de santé ont été souvent contaminés, tout en traitant les patients suspects ou confirmés de EVD.

PRÉVENTION:

  • Lavez-vous les mains fréquemment. Comme pour les autres maladies infectieuses, une des mesures préventives les plus importantes pour le virus Ebola est lavage fréquent des mains. Utilisez de l’eau et du savon ou utiliser désinfectants pour les mains à base d’alcool contenant au moins 60 pour cent d’alcool lorsque l’eau et le savon ne sont pas disponibles.
  • Évitez la viande de brousse. Dans les pays en développement, les animaux sauvages, y compris les primates non humains, sont vendus sur les marchés locaux. Évitez d’acheter ou de manger un de ces animaux.
  • Eviter le contact avec des personnes infectées. En particulier, les soignants doivent éviter tout contact avec les liquides et les tissus de l’organisme de la personne, y compris le sang, le sperme, les sécrétions vaginales et la salive. Les personnes atteintes d’Ebola sont les plus contagieux dans les derniers stades de la maladie.
  • Suivez les procédures de contrôle des infections. Si vous êtes un travailleur de soins de santé, de porter des vêtements de protection – comme des gants, des masques, des blouses et une protection oculaire. Garder les personnes infectées isolées des autres. Désinfecter soigneusement et disposer des aiguilles et d’autres instruments. Les aiguilles et les seringues ne doivent pas être réutilisés.
  • Ne pas manipuler les restes. Les corps des personnes décédées de la maladie d’Ebola sont encore contagieux. Des équipes spécialement organisées et formées à enterrer les restes, en utilisant l’équipement de sécurité approprié.
  • Éviter de voyager dans les zones de foyers connus.
  • Méfiez-vous des personnes présentant des symptômes grippaux et de la fièvre soudaine.

……………………………………………….

Méditez  et priez  pour l’humanité et la Vie sur Terre!


Sources multiples …dont:
http://blogs.reuters.com/globalinvest

http://birdflu666.wordpress.com/2014/

http://dublinsmick.wordpress.com/2014

 

Québec et Nouvel Ordre Mondial:En mémoire du 9 novembre 2008: la FTQ retirait son appui au PQ en pleine campagne électorale

La chef du Parti québécois, Pauline Marois, a pu passer sans encombre ,le 9 novembre 2008,la «ligne» de manifestants souverainistes favorables à Jean-Claude St-André, victime selon eux d’une injustice pour avoir exprimé sa dissidence au sein du PQ.
La chef du Parti québécois, Pauline Marois, a pu passer sans encombre ,le 9 novembre 2008,la «ligne» de manifestants souverainistes favorables à Jean-Claude St-André, victime selon eux d’une injustice pour avoir exprimé sa dissidence au sein du PQ.

 

Je m’en souviens comme si c’était hier,car j’avais été appuyer les Jeunes Patriotes ,à L’Assomption, concernant l’imposition de Scott McKay comme candidat péquiste.

Voyons ce que les  archives du Devoir du 10 novembre 2008  nous donnent:

Le Devoir,10 novembre 2008

Dans un communiqué laconique — la centrale n’a pas voulu expliquer sa décision —, le président Michel Arsenault a indiqué que cette position de la FTQ «s’est nettement dégagée [de la réunion] du Bureau de la centrale», samedi.

Ce n’est pas la première fois que la FTQ s’abstient de s’engager auprès d’un parti (1998 et 2003, par exemple). Mais lors de la dernière élection, l’ancien président Henri Massé avait convoqué la presse aux côtés d’André Boisclair pour lui offrir un «appui indéfectible». La FTQ, qui compte plus de 550 000 membres, a aussi appuyé le Bloc québécois cet automne.

Indiquant qu’une plate-forme de questions à poser aux partis est en cours de préparation, M. Arsenault a mentionné que «le point central de ce document sera la santé, le renforcement du système public, le rappel de la loi 33 et de ses règlements qui mettent la table pour la création d’un monopole privé sur un nombre indéterminé d’interventions chirurgicales». 

Or, la plate-forme péquiste, dont parlait Le Devoir samedi, est claire à ce sujet: les dispositions de la loi 33 «qui favorisent le développement des cliniques privées» seraient abrogées sous un gouvernement péquiste, qui vise un «renforcement du système public de santé». 

En point de presse hier matin, Pauline Marois a affirmé ne pas s’en faire outre mesure au sujet de cette décision de la FTQ. «Pour moi, l’important n’est pas nécessairement d’avoir l’appui des centrales, mais d’avoir l’appui des travailleurs, qu’ils soient syndiqués ou pas. […] Je ne suis pas déçue, c’est la réalité. Il faut être respectueux du choix des gens.»

Manifestation

Cette annonce de la centrale des travailleurs a prolongé une dure séquence pour Mme Marois. Vendredi, une fuite dans les médias d’un document interne du PQ a ramené à l’avant-plan les problèmes d’image de la chef péquiste, jugée «snob» par plusieurs. 

Samedi, l’investiture de l’ancien chef des verts dans l’Assomption, Scott McKay, a tourné à la foire d’empoigne un brin burlesque. Des partisans du candidat rejeté, Jean-Claude St-André, ont tenté de bloquer l’accès à la salle. 

Cet événement a fait en sorte d’occulter complètement le lancement de la plate-forme du parti, qui n’a finalement été remise aux journalistes qu’en début de soirée. 

L’affaire St-André a aussi eu des répercussions hier à Montréal, alors que Mme Marois venait présenter les 29 candidats du PQ sur l’île de Montréal (y compris Soulanges), dans une école de la Petite-Patrie. Une quinzaine de manifestants rassemblés sous l’égide des Jeunes patriotes ont en effet profité de l’occasion pour redire leur désaccord avec la décision du PQ de bloquer la candidature de M. St-André. 

La manifestation s’est toutefois déroulée dans le calme, les journalistes étant au final plus nombreux que les militants patriotes. Mme Marois a pu passer sans encombre la «ligne» de manifestants.

Sous les drapeaux des Patriotes, du Québec et même du défunt R.I.N., les militants souverainistes ont simplement scandé leur appui à Jean-Claude St-André, victime selon eux d’une injustice pour avoir exprimé sa dissidence au sein du PQ. 

La candidature de M. St-André pour porter les couleurs péquistes dans L’Assomption a été refusée jeudi par le Conseil exécutif national. Des motifs administratifs (une dette de 50 000 $ contractée au cours de la campagne 2007 n’a pas été remboursée par l’association du PQ dans l’Assomption) et politiques expliquent la décision, M. St-André ne s’étant pas rallié au choix du parti de mettre au rancart l’obligation de tenir un référendum dès le premier mandat. 

Mme Marois a répété hier en point de presse qu’il était à ses yeux primordial qu’un candidat qui souhaite porter les couleurs du PQ pour une élection approuve la plate-forme qu’il est censé défendre devant les électeurs.

Mais pour les membres de Solidarité St-André (formé samedi soir, le comité compte pour l’instant quelques membres, mais on affirme avoir reçu 300 courriels de soutien de différents péquistes), la situation est inacceptable et mérite que la «campagne du PQ soit torpillée», ainsi que l’exprimait un manifestant. 

«Ça ne restera pas lettre morte», jurait Marilyne Lacombe, porte-parole de l’exécutif de l’Assomption, qui soutient entièrement M. St-André. Selon Mme Lacombe, aussi membre des Jeunes patriotes, il n’y avait aucune raison de rejeter la candidature du candidat. «Le PQ aurait dû laisser les gens de l’Assomption voter pour choisir leur candidat.»

Mme Lacombe dit croire que Scott McKay «est un bon candidat», mais elle estime que le PQ sans la possibilité d’un référendum rapide n’est pas «bien différent d’un gouvernement libéral». Refusant de dire si l’exécutif qu’elle représente tentera de nuire à M. McKay durant la campagne, elle a mentionné qu’elle ne voterait pas pour le parti duquel elle est membre. M. St-André annoncera quant à lui cette semaine quelle suite il veut donner aux événements.

Mme Marois a dit espérer que le candidat malheureux «mettra de côté tout forme d’action qui pourrait nuire à cette campagne». 

Des militants furieux

Sur le parvis de l’école de Petite-Patrie, des militants étaient furieux de la tournure des événements. «Ils sont à peine une douzaine et ils veulent infiltrer notre campagne parce qu’ils n’ont pas les moyens d’en faire une. Les membres du PQ ont voté [concernant le référendum]: s’ils ne sont pas d’accords, qu’ils aillent militer ailleurs et qu’ils fondent leur propre parti», martelait Jean Saint-Louis, membre dans Gouin. 

«Je me suis fait traiter de fédéraliste en arrivant ici. C’est la pire insulte qu’on m’a faite dans ma vie, c’est ridicule, indiquait Patrick Scenno, 35 ans. M. St-André n’a pas respecté les règles. Au dernier conseil national, tout le monde était d’accord, sauf lui. Là, cette histoire arrive, et on a l’air d’une gang de clowns. Les fédéralistes ont beau jeu de dire qu’on se chicane encore entre nous.»

Mais pour d’autres, pas de panique: «c’est une crisette et ça va passer», pense Jean Thériault, militant et membre du PQ dans Gouin.

Dans la salle où quelque 500 personnes étaient réunies, Pauline Marois a pour sa part fait abstraction de ces événements pour concentrer la teneur d’un discours énergique contre Jean Charest, sa seule cible depuis le début de la campagne: attente dans les hôpitaux, autoroute 30, dossier du CHUM (où le PQ répète depuis quatre jours que si le site du 6000 Saint-Denis avait été maintenu, les premiers patients auraient déjà été soignés), îlot Voyageur («un monument à la gloire de l’incompétence» des libéraux, selon Mme Marois), baisses d’impôts, hausses de tarification, la chef péquiste a donné à ses troupes plusieurs occasions d’applaudir, au cours du premier grand rassemblement du PQ dans cette campagne. 

L’autobus du PQ sera aujourd’hui (10 novembre 2008)  à Saint-Jérôme, Blainville et Mascouche.

……………………………………………………………………………………………………………………………………..

SCOTT McKAY

Scott McKay en compagnie de Chantale Deschamps,la mairesse de Repentigny,depuis plus de 16 ans et membre de la CAQ.Elle était candidate de la CAQ contre Scott McKay,en 2012.
Scott McKay en compagnie de Chantale Deschamps,la mairesse de Repentigny,depuis plus de 16 ans et membre de la CAQ.Elle était candidate de la CAQ contre Scott McKay,en 2012.

Avec le recul du temps,je comprends maintenant pourquoi Scott McKay ,l’ancien chef du Parti vert du Québec,le pseudo écologiste qui défend maintenant Enbridge ,soit   par coïncidence  un choix de Pauline Marois ,pour représenter les citoyens de L’Assomption,en 2008 à la place de celui qui avait été  le choix démocratique des membres du PQ ,dans ce même comté…,mais c’était avant l’arrivée de François Legault et de la CAQ.

Lors de l’élection de 2012,Pauline Marois a simplement déplacé Scott McKay de L’Assomption vers Repentigny,car s’il aurait tenté de se faire ré-élire à L’Assomption,Scott McKay se serait fait écraser par François Legault.

Les "personnalités" appuyant Scott McKay en 2012. Voici ce que dit cette photo de 2012:REPENTIGNY - Plusieurs personnalités de la région dont Nicolas Dufour, Claude Dagenais, Ani Müller, Rollande Dulong et Christian Morrissonneau, ont donné leur appui au candidat du Parti québécois dans Repentigny Scott McKay.
Les « personnalités » appuyant Scott McKay en 2012.
Voici ce que dit cette photo de 2012:REPENTIGNY – Plusieurs personnalités de la région dont Nicolas Dufour, Claude Dagenais, Ani Müller, Rollande Dulong et Christian Morrissonneau, ont donné leur appui au candidat du Parti québécois dans Repentigny Scott McKay.

Que signifie la photo juste au-dessus: une petite recherche de ma part m’a fait suivre la trace de Claude Dagenais,l’entrepreneur.

Claude Dagenais d'Auto Chem.  Claude Dagenais Mentor auprès du Mentorat des entrepreneurs de la MRC de L'Assomption. En affaires depuis plus de 25 ans, Claude Dagenais est actuellement chef de la direction de Auto-Chem inc., une entreprise qui fabrique des produits chimiques pour carrosserie et esthétique automobile, bateau et avion ainsi qu’une ligne de produits de nettoyage destinée au secteur industriel. Il détient une formation en marketing et en administration des affaires ainsi qu’une expérience variée ayant travaillé en Europe pour de grandes entreprises internationales. Il souhaite partager ses connaissances en vente et en marketing auprès des entrepreneurs désireux de progresser dans leur domaine d’activité. Son but est de les aider à réussir en les soutenant et en les motivant dans leur développement tout en étant respectueux et à l’écoute pour leur permettre de prendre des décisions éclairées.
Claude Dagenais d’Auto Chem.
Claude Dagenais
Mentor auprès du Mentorat des entrepreneurs de la MRC de L’Assomption.
En affaires depuis plus de 25 ans, Claude Dagenais est actuellement chef de la direction de Auto-Chem inc., une entreprise qui fabrique des produits chimiques pour carrosserie et esthétique automobile, bateau et avion ainsi qu’une ligne de produits de nettoyage destinée au secteur industriel. Il détient une formation en marketing et en administration des affaires ainsi qu’une expérience variée ayant travaillé en Europe pour de grandes entreprises internationales. Il souhaite partager ses connaissances en vente et en marketing auprès des entrepreneurs désireux de progresser dans leur domaine d’activité. Son but est de les aider à réussir en les soutenant et en les motivant dans leur développement tout en étant respectueux et à l’écoute pour leur permettre de prendre des décisions éclairées.

 

Un membre influent du Lion club. Ici,Claude Dagenais  fait une donnation. Clément Dion, vice-président de la Maison, Sylvain Perreault, président sortant du Club Lions la Seigneurie, Yvon Poirier, membre du Club Lions, Jean-Louis Legault, président de la Maison Adhémar-Dion, Claude Dagenais, membre du Club Lions, Gilbert Cadieux, directeur général de la Maison, Claude Laurent et Lucie Lafortune, membres du Club Lions.
Un membre influent du Lion club.
Ici,Claude Dagenais fait une donnation.
Clément Dion, vice-président de la Maison, Sylvain Perreault, président sortant du Club Lions la Seigneurie, Yvon Poirier, membre du Club Lions, Jean-Louis Legault, président de la Maison Adhémar-Dion, Claude Dagenais, membre du Club Lions, Gilbert Cadieux, directeur général de la Maison, Claude Laurent et Lucie Lafortune, membres du Club Lions.

La maison Adhémar Dion: en hommage au père de Céline Dion…la fillière Illuminati québécoise du show business.

Pour votre information:il y a une loge franc-maçonne importante à L’Assomption.Le local est situé au-dessus d’un important commerce ,au centreville de la municipalité.Elle compte plusieurs membres  important issus  de la Chambre de Commerce locale,dont…Claude Dagenais fait partie.

Scott McKay a donc été écarté de L’Assomption en faveur de François Legault,mais reste loyal à l’industrie pétrolière au Québec.

Comment bâtir un pays libre avec des individus pareils?

 

 

 

 

 

…………………………………………………………………………………………

Le Rotary Club et le Lion Club : deux avant-postes Illuminati et francs-maçons

 

Rotary-club-INTERNATIONAL-MACONNIQUE

 

 

Ribaat : Voici le Logo du Rotary Club International et bien planter en Algérie, ce logo cache le symbole de la Franc Maçonnerie Luciférienne.

 

Le Rotary a vu le jour à Chicago, Illinois, aux États-Unis le 23 février 1905. C’est à cette date que son fondateur, Paul P. Harris, avocat, tint la première réunion, en compagnie de trois amis, Silvester Schiele, négociant en charbon, Gustavus H. Loehr, ingénieur des mines et Hiram E. Shorey, tailleur. Ils étaient d’origine allemande, suédoise, irlandaise, américaine et représentaient les confessions protestante, catholique et israélite. Deux des quatre fondateurs étaient Franc-maçons, P. Harris et Gustavus E. Loehr, qui d’ailleurs ne restera membre que très peu de temps avant de retourner à laFranc-maçonnerie. Hiram E. Shorey quittera également très vite le Rotary, pour, semble-t-il, des raisons professionnelles.

 

http://www.rotaryclub-tunis-belvedere.org/html/ralgerietxt.htm

http://www.rotaryclub-tunis-belvedere.org/html/membres.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rotary_International#Rotary_et_franc-ma.C3.A7onnerie

http://www.sergegouteyron-rotary.org/rotaryenfrance.htm

 

3-Lions-Club-maconnique

 

Melvin Jones, créateur le 7 juin 1917 du Lions Clubs, est né le 13 janvier 1879 à Fort Thomas dans l’Arizona aux États-Unis. Devenu propriétaire d’une compagnie d’assurance, il adhère au Business Circle de Chicago dont il devient le secrétaire. Il était aussi Franc-maçon. Il est mort le 1er juin 1961.

 

Pour savoir qui dirige la Franc-maçonnerie du haut de la pyramide maçonnique :

 

Albert Pike, Discours prononcé en France en 1889 et adressé aux hauts degrés de la maçonnerie de «Rite Palladique », publié par la revue anglaise « The Freemason » dans son numéro du 19 janvier 1935 (cf. Epiphanius in « Maçonnerie et sectes secrètes : le côté caché de l’histoire », pp. 508-509) :

 

 

« Voilà ce que nous devons dire aux foules : “ Nous adorons un Dieu, mais c’est le Dieu qui s’adore sans superstition ”. A toi, Souverain Grand Instructeur Général, nous disons ceci, que tu peux répéter aux Frères des 32°, 31° et 30° ème degré: “ La Religion maçonnique devrait être maintenue, par nous tous initiés de hauts degrés, dans la pureté de la doctrine luciférienne. Si Lucifer n’était pas Dieu, Adonaï (le Dieu des chrétiens) dont les actions prouvent sa cruauté, sa perfidie, sa haine pour l’homme, sa barbarie et sa répulsion pour la science, l’aurait-il calomnié avec ses prêtres ? Oui, Lucifer est Dieu, et malheureusement Adonaï est aussi Dieu. Par la loi éternelle selon laquelle il n’y a pas de lumière sans ombre, de beauté sans laideur, de blanc sans noir, l’absolu peu seulement exister comme deux Divinités : l’obscurité étant nécessaire à la lumière pour lui servir de contraste, comme le piédestal est nécessaire à la statue et le frein à la locomotive… La doctrine du Satanisme est une hérésie ; et la véritable et pure religion philosophique est la foi en Lucifer, l’égal de Adonaï ; mais Lucifer, Dieu de lumière [avec l’une de ses orgueilleuses devises : Post tenebras lux] et Dieu du bien, lutte pour l’humanité contre Adonaï, le dieu des ténèbres et démon ”. »

 

http://www.lionsclubalgerie.org/

http://www.lionsclubs.org/FR/lci-foundation/about-us/lions-lcif-mission.php

http://www.lionsclub-algerzhira.org/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lions_Clubs

 

Dans la vidéo suivante, à 3 :27, un membre lors de son serment dit ce qui suit :

 

« [J’accepte] avoir conscience de représenter ma profession auprès de vous et d’en être ainsi l’ambassadeur, je vous en présenterais les données actuelles et ultérieurement son évolution »

Et s’il s’agissait d’un membre du gouvernement?

 

http://www.dailymotion.com/video/x9u9zf_naissance-du-rotary-club-montpellie_news

 

Dans cette autre vidéo ci-dessous, pensez vous que le peuple algérien a besoin de ce genre de futilités ?

 

http://www.dailymotion.com/video/x5ubll_rotary-club-montpellier-et-son-proj_news

 

5/ Les clubs maçonniques en Algérie…

 

http://www.webalgerie.com/les-clubs-maconniques-en-algerie%E2%80%A6

 

Le quotidien Echorouk aurait appris que l’association dite Lions Club qui est une branche du mouvement mondial maçonnique a commencé à restructurer ses bureaux dans différentes wilayas. L’épouse d’un des ambassadeurs arabes à Alger s’est déplacée incognito, il y a quelques mois, à Médéa pour inaugurer personnellement les activités du bureau local du Lions Club. Immédiatement après son installation, ce bureau a procédé à la distribution d’aides au profit d’un centre de handicapés à Chlef.

 

Le Lions Club, tout comme le Rotary, est considéré comme l’un des plus importants vecteurs dumouvement maçonnique. Il se base sur l’action caritative en direction des franges pauvres et vulnérables, d’où cet intérêt pour les wilayas qui avaient été affectées par le terrorisme (Ribaat : Créer de toute pièce par l’état apostat, en massacrant les musulmans pour ensuite le mettre sur le compte des moudjahidines. BUT : Rendre Haineux les populations face à l’Islam et stopper sa monter au pouvoir, preuves : http://les-tyrans-de-ce-monde.over-blog.com/article-bilan-historique-reel-de-l-algerie-de-1988-a-2009-0-6-38196178.html,  http://les-tyrans-de-ce-monde.over-blog.com/article-34448887.html).

 

La création de ces clubs dans les pays arabes a suscité une vive consternation au regard des objectifs douteux de l’association dont les activités sont liées à la franc-maçonnerie qui est une société secrète dirigée par les juifs dans le monde. Ce mouvement est largement présent dans les pays arabes, notamment le Liban où les francs-maçons activent ouvertement et accueillent quelque 100 mille libanais.

Le siège principal du Lions Club se trouve dans l’Etat de l’Illinois aux États-Unis, et Lions fait référence aux gardiens du temple; allusion équivoque au fondement maçonnique de ces clubs. Les maçonniques veulent ressusciter le temple de Soliman. L’action caritative n’est qu’une couverture pour servir en toute quiétude le mouvement sioniste, à l’instar des autres associations maçonniques.

NDLR: avant de publier cette info, nous avons courus à la bibliothèque de la ville se procurer un livre de référence sur la Franc Maçonnerie « La Franc-Maçonnerie sous l’éclairage biblique » publié aux éditions Contrastes. »

 

nous pouvons y trouver le serment : Avant d’être admis le futur maçon doit jurer: « au cas où je transgresserais dans la plus petite mesure mon serment, que mon cou soit coupé, que mon cœur mes dents et mes entrailles soient arrachés et jetés au fond des mers, que mon corps soit brulé et mes cendres dispersées dans les airs pour qu’il ne reste rien de moi et de ma pensée parmi les hommes et les frères maçons ». (p 66)

 

ou encore en page 72 : Les « Rotary club » et « Lion’s Club » sont à la fois des pépinières de maçons et la manifestation publique de leurs préoccupations caritatives. Une très forte proportion (jusqu’à 80% selon les pays) des membres du Rotary sont également maçons. Ce sont les cours extérieures du temple. (p 72)