La Gigantesque Arnaque du COVID 19:comment transformer un virus inoffensif en bénéfices illimités pour vous et vos amis

 

Imaginez que vous disposiez des ressources et de l’influence suffisantes pour créer une pandémie mondiale, que devriez-vous faire? Comment commenceriez-vous? Et comment en tirer le meilleur parti et augmenter vos profits? Nous avons les réponses ici. Un plan simple en 12 étapes.

  1. Trouvez des critères vagues pour ce qui constitue les symptômes que vous voulez que les gens recherchent.Tout ce qui est subjectif auquel beaucoup de gens peuvent s’identifier est idéal. Prenons les problèmes de mémoire et / ou la confusion + quelques-uns qui sont courants dans la liste Covid. La fatigue, les courbatures et les douleurs sont assez courantes et subjectives. (Pour le covid19, les symptômes sont: fièvre, toux sèche, fatigue. Symptômes moins courants: courbatures, maux de gorge, diarrhée, perte de goût ou d’odeur, éruption cutanée ou décoloration des doigts ou des orteils). Ce serait une bonne idée de prendre quelque chose de très courant chez les personnes âgées afin que nous puissions utiliser la mort de la vieillesse comme preuve de la létalité du nouveau virus.
  2. Ensuite, nous aurions besoin de quelque chose de biologique à tester.N’importe quelle séquence d’ARN ferait l’affaire, tant qu’elle n’est pas présente dans toute la population. Si c’était le cas, quelqu’un pourrait réclamer très rapidement l’immunité collective. En fait, il pourrait s’agir d’une séquence d’ARN qui n’existe pas vraiment chez l’homme mais quelque chose qui pourrait exister sous forme de contamination dans les laboratoires, comme par exemple dans la poussière ou l’eau. Ce serait suffisant pour qu’un test RT qPCR soit considéré comme un faux positif. De nombreux RT PCR ont des taux de faux positifs de 3 à 5%, ce qui serait suffisant pour créer une peur. (En ce qui concerne Covid, le taux de faux positifs est impossible à connaître avec certitude, car nous n’avons pas d’étalon-or à vérifier, mais pour de nombreux autres tests similaires, le taux moyen de faux positifs est supérieur à 3%. Et différent laboratoires testent différentes séquences. Nous pouvons compter sur les laboratoires sur-stressés pour être plus sujets à la contamination que les laboratoires participant à la recherche, sachant que leur exactitude sera vérifiée, pour ceux qui ont donné plus de 3% de faux positifs. Peut-être que le taux d’erreur pour un laboratoire stressé moyen est aussi élevé que 8%. BMJ compte 5% comme une estimation raisonnable. Avec 8%, nous aurions tous les tests positifs aux États-Unis expliqués par des faux positifs.

 

3. Ensuite, nous sommes tous prêts à y aller. Nous devons simplement affirmer que nous avons découvert un nouveau groupe de symptômes et qui est lié à une nouvelle séquence d’ARN. Cela commence par la perte de mémoire et la confusion. En d’autres termes, il s’agit d’un virus neurotoxique, et il conduit à la mort de toutes les manières avec lesquelles les personnes âgées peuvent mourir, comme par accident vasculaire cérébral, crise cardiaque, pneumonie, insuffisance rénale, septicémie, insuffisance organique, déshydratation. Peu importe si le patient était de toute façon au seuil de la mort, en raison de ses maladies existantes. Nous pouvons toujours affirmer que sans notre nouveau virus, ce patient ne serait pas mort. Qui pourrait contrer cela? (Tout comme Covid; les gens meurent de toutes sortes de troubles qu’ils avaient déjà avant le test Covid).

 

  1. Par miracle, nous avons déjà découvert exactement le virus responsable parmi les millions de virus différents qui existent dans un centimètre cube d’air. Nous avons donc déjà un test RT PCR prêt à être utilisé.Cela nous fait ressembler à des chercheurs très compétents. Bien sûr, nous avons déjà acheté d’avance des actions dans les principaux laboratoires d’essais. Nous avons également acheté des actions des plus grands fabricants de vaccins. Ce sera finalement le plus gros producteur d’argent, heureusement pendant des années, car il sera difficile d’obtenir des anticorps contre quelque chose qui n’existe pas vraiment.
  2. Il ne nous reste plus qu’à propager la nouvelle qu’une nouvelle pandémie mortelle se propage dans le monde entier, et chaque pays doit commencer les tests.On peut compter sur les 5% d’hypocondriaques de la population générale qui vont courir pour se faire tester en premier. Il faudra toujours un certain temps à chaque pays pour commencer à intensifier ses tests, de sorte que les graphiques sont garantis d’être exponentiels au début.

 

  1. Tout ce dont vous avez besoin maintenant, c’est que les gens amènent leurs personnes âgées et désorientées pour les tests, et avec 5% de faux positifs, nous aurons bientôt la plupart des lits d’hôpitaux remplis de vieux patients désorientés. Nous pouvons compter sur les médecins pour les traiter de manière agressive. La plupart de ces personnes âgées prennent déjà un cocktail de médicaments, donc l’ajout de quelques médicaments supplémentaires en tant que «traitement d’attaque» ne manquera pas de les pousser à bout. Beaucoup auront une pneumonie due à la grippe saisonnière, nous pouvons donc simplement prolonger cela en les mettant sous respirateur. Ensuite, ils mourront un mois plus tard et on peut dire que ce n’était pas la grippe puisque la saison grippale aurait dû s’arrêter un mois plus tôt.
  2. Les graphiques des nombres testés positifs seront exponentiels au début, mais s’aplatiront lorsque les testeurs atteindront leur niveau maximum. Après un certain temps, les techniciens de laboratoire seront épuisés et auront tendance à bâcler le travail, la pression pour les tests sera incessante et les laboratoires deviendront de plus en plus sales, et nous obtiendrons des taux de faux positifs de plus en plus élevés. Habituellement, les médias seront satisfaits de ne rapporter que le nombre de tests positifs, mais au cas où quelqu’un penserait à vérifier la proportion de tests positifs par rapport au nombre total de tests, ils obtiendraient un nombre plus élevé chaque semaine en raison de travailleurs de laboratoire surchargés et sujets aux erreurs. A terme, la société manquera d’hypocondriaques qui viendront volontairement passer des tests , et beaucoup auront compris qu’en cas de test positif, ils seront mis en contact avec des personnes vraiment malades, non protégées, puisqu’elles ont toutes le même virus… Alors les courbes vont aplatir et commencer à descendre.
  3. Si vous voulez détruire l’économie pendant la pandémie, vous demanderez à un programmeur de faire une prédiction de millions de décès (en fait, 70 millions meurent chaque année de toute façon, ce n’est donc pas vraiment difficile) si nous ne verrouillons pas la société . Il faut juste leur faire peur pour qu’ils se bloquent juste avant que la courbe ne s’aplatisse (quand on manque des 5% d’hypocondriaques) et tous les politiciens penseront et diront qu’ils ont sauvé leur pays.
  4. Juste pour le plaisir, pour voir à quel point nous pourrions étrangement faire agir les gens crédules, nous pourrions inventer différentes stratégies de protection.La distanciation sociale peut sembler vraiment drôle dans un supermarché, et toutes les manières originales de saluer sont intéressantes, la jambe touchant le coude se touchant (même si nous toussons maintenant dans les coudes). Nous pourrions aussi gagner beaucoup d’argent sur les masques, les gants et les désinfectants.
  5. Afin de gagner de l’argent sur les vaccins, nous commencerons à tester les anticorps. Ici, le taux d’erreur de faux positifs est encore plus élevé, de sorte que nous pouvons facilement obtenir 10% avec des anticorps uniquement à partir de faux positifs. Mais lors d’un nouveau test, nous n’obtiendrons statistiquement qu’un pour cent de tests positifs si nous testons les mêmes personnes. Cela signifie que nous pouvons affirmer que nous aurons besoin de nombreux rappels du vaccin. Afin de maximiser les profits, nous pouvons mettre dans le vaccin quelque chose qui rend les gens malades et ensuite nous pouvons les guérir avec un médicament très coûteux produit par une entreprise dans laquelle nous avons déjà investi. Mais pour être sûr que le maximum de pays paiera presque quel que soit le prix du vaccin, nous devons attendre qu’ils soient vraiment désespérés.
  6. Nous pouvons toujours compter sur plusieurs vagues de virus puisque la grippe et le rhume viendront chaque année et tueront des centaines de milliers de personnes comme chaque année, et 3 à 10% d’entre eux seront à chaque fois testés faux positifs pour notre adorable virus. Nous avons donc une source d’argent fantastique pour des années: des tests coûteux, des médicaments coûteux et des vaccins coûteux pour 7 milliards de personnes chaque année.

 

  1. Nous pouvons compter sur les médecins qui sont certains d’avoir raison dans tout ce qu’ils font.Ils s’affronteront à chaque tour, et comme il n’y a pas de véritable nouvelle maladie à guérir, la recherche se heurtera à des impasses sans fin. Cela incitera tous les médecins à accepter un vaccin. Nous devons simplement nous assurer qu’il n’y a pas de médicament efficace et bon marché couramment disponible. Si tel est le cas, nous pouvons toujours payer certains médecins pour créer des chiffres à publier (comme la fausse recherche négative sur l’hydroxychloroquine dans le Lancet).

Rédigé par Nils Nilsen via Off-Guardian.org,


Le psychopathe Horacio Arruda annonce que

Le Québec  est «dans la deuxième vague»

 

Horacio Arruda ,notre psychopathe au pouvoir

 

La forte hausse de cas enregistrée lundi permet désormais au directeur national de santé publique de le dire: le Québec est «dans la deuxième vague» de la pandémie de COVID-19.

C’est ce qu’a affirmé le Dr Horacio Arruda, «très, très, très préoccupé» lors d’un point de presse à Québec.

Ces propos viennent au lendemain du passage de trois régions du Québec dans la zone d’«alerte» orange du gouvernement du Québec. «Si le comportement actuel demeure le même», il est devenu «fort probable» que certaines régions, dont la région métropolitaine, se retrouvent même dans le rouge, l’alerte maximale, a confirmé Dr Arruda.

Celle-ci signifierait un reconfinement presque total.

Dans les 24 dernières heures, la Santé publique a enregistré près de 600 nouveaux cas de COVID-19, un total qui n’avait pas été touché depuis le mois de mai.

«La courbe n’est pas [encore] comme au printemps», a relativisé Dr Arruda, faisant de grands signes des mains comme au printemps, quand ses points de presse quotidiens avaient attiré l’attention de plusieurs millions de québécois.

Limiter les contacts

Aux côtés de Dr Arruda, la vice-première ministre Geneviève Guilbault, a lancé un message à ses commettants de la Capitale-Nationale, qui sont passés dimanche dans l’orange, mais aussi à tous les Québécois.

Selon elle, le temps est venu de limiter «en partie notre vie sociale». Si plusieurs rassemblements demeurent permis, l’élue caquiste décourage tout rassemblement non-professionnel et non-essentiel.

«On a été pendant un certain temps en jaune, et l’idée, c’était de faire en sorte qu’on ne passe pas au orange. Il faut qu’on fasse un effort particulier», a averti Mme Guilbault.

Alors que…:

Voir cette vidéo:Vidéo sécurisée

 

 

La Gigantesque Arnaque du COVID 19:Les médecins du Québec sont menacés et censurés par le système

Nos médecins menacés et censurés 
Médecin Marc Lacroix
Plainte contre le médecin anti-masque Marc Lacroix
Contraint de fermer sa page Facebook à la demande du Collège des médecins, le Dr Marc Lacroix, qui s’était ouvertement montré antimasque sur les médias sociaux, est maintenant visé par une plainte déontologique.
Particulièrement actif sur Facebook depuis le début de la pandémie, le Dr Marc Lacroix avait multiplié les messages antimasques à la fin du mois de juillet, moment où le couvre-visage devenait obligatoire.
Le propriétaire des cliniques médicales Lacroix avait notamment partagé la pétition « Non au port du masque obligatoire dans les espaces publics fermés » et fait la promotion d’une manifestation anti-masque.
Voilà que le 7 août dernier, le Dr Lacroix a subitement fermé ses pages Facebook en écrivant simplement : « Je quitte définitivement Facebook aujourd’hui ».
Or, Le Journal a pu confirmer que c’est à la suite d’une intervention du syndic du Collège des médecins que le Dr Lacroix a été invité à fermer sa page Facebook.
Un courriel du syndic adjoint obtenu par Le Journal et écrit à une citoyenne, Angélique Châtelier, qui souhaitait porter plainte contre le Dr Lacroix pour ses propos, précise que le médecin de famille a convenu de ne plus faire de commentaire public. « Il a été convenu avec lui qu’il s’abstienne de communiquer dorénavant, via les médias sociaux ou tout autre média de masse, ses opinions sur la pandémie », écrit le syndic Steven Lapointe.
Il ajoute que « le Dr Lacroix a également accepté de fermer ses comptes Facebook ».
Rappelons que le Collège des médecins a fait un « appel à la prudence » en juin, mais privilégie les interventions auprès de ses membres plutôt que les plaintes dans le contexte de la pandémie.
Nouvelle plainte privée
Or, une plainte privée d’un citoyen qui se substitue ainsi au syndic du collège des médecins a été déposée contre le Dr Lacroix la semaine dernière.
Olivier Bolduc reproche ainsi 12 actes dérogatoires à la dignité de la profession médicale au Dr Lacroix.
Le plaignant reproche des « déclarations fausses » faites sur les ondes de CHOI Radio X à neuf occasions entre le 30 mars et le 11 mai.
Trois autres actes dérogatoires sont liés à ses publications Facebook, soit d’avoir « contribué à la tenue d’une manifestation contre les mesures sanitaires », d’avoir « favorisé la désinformation » et d’avoir « dénigré » le Dr Horacio Arruda.
Rejoint, l’auteur de cette plainte estime que les commentaires du Dr Lacroix sont « graves » et « qu’il faut envoyer un message clair ».
« Il faut quand même rappeler aux médecins que ce sont des scientifiques d’abord et avant tout et qu’ils doivent être prudents et rigoureux », explique M. Bolduc en précisant qu’il n’a pas de « préjudice personnel » contre le Dr Lacroix.
Refus de réagir
Lors de la première publication du Journal, le 27 juillet dernier, le Dr Lacroix avait qualifié l’article de « torchon » affirmant faussement que Le Journal n’avait pas cherché à le rejoindre pour avoir sa réaction. Pourtant, deux messages avaient été laissés de vive voix à une secrétaire des Cliniques Lacroix avant la publication du lundi 27 juillet.
Jamais le Dr Lacroix n’a rappelé. En prévision de cet article, une nouvelle demande d’entrevue a été faite. Le directeur général des cliniques, Gilbert Arsenault, a rappelé en refusant de répondre à nos questions.
« Il ne fera pas d’entrevue et ne fera pas de commentaire non plus », a-t-il répété avant de raccrocher.
******************************************************************
Source:

EN COMPLÉMENTAIRE

Un avertissement d’un docteur italien:

La Gigantesque Arnaque du COVID 19:Une épidémie est en cours: alertez les conseils de sécurité!

 

Une terrible pandémie sévit dans le monde aujourd’hui et comme les médias dominants ne nous en parlent pas, de celle-là, avec des chiffres quotidiens de décès, je m’empresse de réparer cette injustice :

 

Un décès toutes les 6 secondes, tout de même [1] ! 14.400 par jour ! 5 millions de morts par an !

 

D’autres maladies feraient la une des journaux pour moins que ça !

 

Bien sûr, je ne pense à rien de précis en VID en disant cela.

Aujourd’hui, c’est plus de 460 millions de personnes atteintes dans le monde [2] par cette épidémie silencieuse, chaque année de plus en plus.

 

En France, plus de 400 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque jour [3]. Chez les personnes âgées de plus de 65 ans, 1 personne sur 4 est contaminée !

 

Au début, c’est une maladie invisible, pas de toux, pas de difficultés respiratoires, pas de fièvre, pas de fatigue ni même de perte du goût ou de l’odorat.

 

1 personne sur 2 ne sait même pas qu’elle en est atteinte !

 

Attention, cela peut vous concerner, même si vous pensez aller bien, mangez sainement et que votre poids semble « correct ».

 

On associe souvent cette maladie à l’obésité ou aux mauvaises habitudes alimentaires. Détrompez-vous. Évidemment, l’obésité et les mauvaises habitudes alimentaires vont ajouter d’autres maladies, d’autres complications, ce n’est pas bon.

 

Mais dans cette pandémie particulière, une étude états-unienne a montré que les personnes minces ou de poids « normal » avaient deux fois plus de risques de décéder [4].

 

Pourquoi ?

 

Justement, comme elles se pensent en bonne santé, elles passent sous le radar et la maladie a le temps d’évoluer plus longtemps avant de sonner l’alarme et là, c’est trop tard.

 

Cette maladie a beaucoup de complications vitales potentielles, cardiaques, vasculaires (accidents vasculaires cérébraux notamment), rénales.

 

2 à 6 x plus de risques d’infarctus myocardique.

 

2,6 % de toutes les cécités dans le monde.

 

La durée de vie est, en moyenne, raccourcie de 15 ans.

 

Un point commun avec l’autre pandémie (celle en VID) qui, elle, a occulté l’importance de toutes les autres maladies humaines pourtant bien plus meurtrières*, est que nous avons sur cette maladie épidémique des idées reçues qui n’ont rien à voir avec la réalité ou la vérité.

 

Ainsi, l’un des acteurs majeurs de cette maladie est souvent banalisé, quand il n’est pas carrément ignoré.

 

C’est un fléau insidieux dont on sous-estime la portée et la dangerosité.

 

Pendant 40 ans, des chercheurs ont suivi 6800 personnes sans aucun des facteurs de risque de cette maladie [5].

 

Aucun.

 

Près de 900 personnes ont pourtant bien développé cette terrible maladie.

 

Quel était leur point commun ?

Le stress.

 

Divorce, difficultés professionnelles, trop de sollicitations extérieures, décès de proche, peurs…

 

Oui, le stress psychologique.

 

Ce stress affecte tout le corps, notamment au travers de trois systèmes très importants, interconnectés et contrôlant toutes les réactions physiologiques :

 

  1. Système nerveux
  2. Système endocrinien (hormones)
  3. Système immunitaire

 

Les chercheurs ont conclu que les personnes stressées avaient 45% de « chances » en plus de développer la maladie, par rapport aux personnes non stressées ou qui apprennent à gérer ce stress.

 

En fait, les traumatismes psychologiques, dont le stress post-traumatique est la pire des formes, et les émotions négatives telles que la peur, la frustration, la colère seraient parmi les causes principales de cette épidémie, comme de bien d’autres d’ailleurs.

 

J’arrête ici le mystère.

 

Il s’agit du diabète.  
Dans ce cas, le stress a épuisé le pancréas, les cellules productrices d’insuline, l’hormone régulatrice de la glycémie.

 

Le stress.

 

*  Comme on le constate sur le site de l’OMS, le palmarès des 10 maladies humaines les plus meurtrières ne comporte que 3 maladies transmissibles (infectieuses). Parmi les 7 autres, nous retrouvons les maladies cardio-vasculaires en numéro 1 (près de 10 millions de morts en 2016), les AVC en numéro 2 (près de 6 millions de morts en 2016), les pathologies pulmonaires chroniques en numéro 3 telles que la Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO).

 

Le diabète arrive en 7ème position [6].

Vous imaginez, si tous les jours, les présentateurs de journaux télévisés commençaient en nous disant :

 

« Diabète : 14 400 morts de plus aujourd’hui ! »

 

Tous les jours, sans interruption.

 

Ils pourraient le faire également pour les maladies cardio-vasculaires (infarctus ou AVC), les cancers (1 décès sur 6 dans le monde), les insuffisances respiratoires chroniques…

 

Ce qu’ils ont fait pour le COVID-19, annoncer tous les jours le nombre de décès, le nombre de nouveaux cas, je n’avais jamais vu ça durant toute ma carrière de médecin.

 

Pas un jour sans parler de COVID-19 !

 

Comme s’il n’y avait plus que ça qui comptait.

 

Tout décès y était rapporté, retenant le COVID-19 comme la cause unique de la mort. Pendant 6 mois, tout s’est arrêté pour ne plus parler que de cette maladie infectieuse, n’envisager que cette cause de décès. Et apparemment, cela continue.

 

Qu’en pensez-vous ?

 

Prenez un moment pour réfléchir à cela.

 

Beaucoup de personnes sont probablement mortes, ou meurent avec le coronavirus mais en réalité, elles sont mortes, meurent de leur diabète, ou d’une complication fatale de ce diabète, cardio-vasculaire, rénale ou respiratoire.

 

Elles sont mortes, meurent de leur AVC.

 

Elles sont mortes, meurent d’une autre infection.

 

Elles sont mortes, meurent de leur BPCO.

 

Personne ne peut imaginer que ces maladies si meurtrières jusqu’en janvier 2020, soient devenues subitement bénignes. Comme par magie.

 

Ce n’est pas un jugement cynique ou ironique que je fais ici.

 

Seulement une analyse, 6 mois plus tard.

 

Je comprends qu’une nouvelle maladie, contagieuse de surcroît, accapare comme cela toute l’attention des humains, du moins au début.

 

Mais de là à oublier que depuis toujours les êtres humains meurent de nombreuses causes variées, bien plus terribles que le COVID-19 !

 

Cela, encore 6 mois après le début de la crise, alors que le nombre d’hospitalisations et de décès dus au SRAS-CoV-2 a considérablement diminué, c’est inadmissible.

 

Pour revenir au diabète, dans cette étude états-unienne de grande ampleur, nous avons vu combien le stress, toxique et dangereux, était souvent le véritable déclencheur de la maladie.

 

Il est lui aussi très contagieux ! Son taux de reproduction (R) est bien plus élevé que celui du COVID.

 

Il tue au travers de toutes ces maladies (infarctus, diabète, cancers…) qui, COVID ou pas, continuent et continueront d’accaparer le haut du palmarès de la mortalité humaine.

En plus, imaginez le surplus de stress engendré aujourd’hui par les mesures imposées contre le COVID-19 en particulier :

 

  • Peur de perdre son emploi ou désespoir de l’avoir perdu
  • Peur de sortir de chez soi
  • Peur de prendre ses proches dans ses bras
  • Peur d’être pris dans les bras de ses proches
  • Peur d’aller à l’hôpital
  • Respiration entravée par le port continu du masque, même à vélo dans certains endroits avec tous les effets délétères de la sous-respiration chronique [7] dont le pire sera l’aggravation de l’acidité du sang et l’hypoxémie
  • Psycho-traumatismes d’enfants en leur imposant la distance sociale et la mise à l’écart de leurs camarades
  • Psycho-traumatismes des parents qui voient leurs enfants ainsi traités
  • Peur de voyager
  • Entrave aux relations sociales

 

Saviez-vous qu’une piètre qualité des relations sociales était en elle-même un facteur de surmortalité, comme le décrit très bien cette étude parue le 27 juillet 2010 :

 

 

(Traduction : Le rapport entre les relations sociales et le risque de mortalité).

 

Il serait bon que tous les médecins se penchent à présent sur le prix sanitaire énorme et disproportionné (aujourd’hui) des mesures anti-COVID :

 

  1. Confinement (quarantaine inverse, imposée à des sujets sains et non malades)
  2. Port continu de masques obstruant nos voies respiratoires
  3. Distanciation sociale et même isolement dans des bulles, avec interdiction de contacts et de gestes sociaux…

 

D’autant plus que de nombreux médecins disent qu’il y a un traitement simple et peu coûteux dans le COVID-19, pour les personnes qui deviennent malades, un traitement à donner le plus tôt possible, dès les premiers symptômes, à savoir la triple association hydroxychloroquine, azithromycine, zinc, sous prescription médicale, avec à la clé réduction drastique de la charge virale, raccourcissement de la période contagieuse et protection de ses congénères.

 

Il serait bon que les pneumologues se lèvent pour leurs BPCO, les endocrinologues pour leurs diabétiques, les cardiologues pour leurs patients coronaropathes, les néphrologues pour leurs dialysés, les neurologues pour leurs patients accablés d’AVC… et s’assurent que la prise en charge de la maladie COVID-19, aussi réelle et importante soit-elle, ne vienne pas mettre en péril la lutte contre ces terribles maladies plus répandues et plus mortelles.

 

Il serait bon également que nos autorités soient aussi sévères envers ceux qui répandent la peur et le stress à propos de ce virus, qu’elles ne le sont envers ceux qui ne portent pas leur masque correctement, surtout qu’aujourd’hui, ils ne peuvent prétendre ignorer le terrible poids de ces fléaux dans la mortalité humaine que sont l’angoisse et le stress post-traumatique.
Choc post traumatique causé par un accident de voiture
Expliquons aux gens comment atténuer tout ce stress.

 

De nombreux moyens fiables et efficaces existent [8-9-10].

 

Voilà ce dont les journaux télévisés devraient parler, ainsi que les médecins.

Sauvons des vies.

Dr Pascal Sacré

Note aux lecteurs :  Faites suivre cet article à vos listes de diffusion. Publiez cet article sur votre site de blog, vos forums Internet, etc.

Notes :

 

 

 

 

 

[6] Les 10 principales causes de mortalité, site OMS, 2018, comparaison 2000/2016 et en fonction du niveau de revenus.

 

 

[8] Comment transformer votre vie avec les thérapies courtes, Cécile Wyler Roulet, éditions Favre, 2015

 

[9] Des ressources pour guérir, Pascal Ide, éditions Desclée de Brouwer psychologies, 2012

 

[10] Se protéger des stress, inflammations chroniques et maladies chroniques, grâce au nerf vague, l’approche par la coach-respiration®, Jean-Marie Defossez, éditions Jouvence, 2018

EN COMPLÉMENTAIRE

Le stress social face à notre propre élimination

Daniel Estulin confirme avec Tyler Durden (Zerohedge.com) la volonté des élites d’éliminer la classe moyenne. Elle coûte trop cher dit-on. Ils ont éliminé avec cette technologie la classe ouvrière qui les embêta tant avec sa lutte des classes, pas vrai ? Alors pourquoi ne pas éliminer cette classe de médiocres (Guénon), de services et d’employés qui les sert mais coûte décidément trop cher en pullulant dans les pays blancs ? On gardera une classe de technocrates et de bureaucrates, et les flics et militaires pour faire un sale boulot – plus tous les personnels médicaux qui serviront bienheureux les dessins de cette élite globale globalement folle. L’extermination de cette classe qui fait monter de joie Wall Street. Ci-contre les vacances en famille en Pologne – avec le sourire. Masques obligatoires à l’école à la rentrée…

Le marché boursier est revenu à des sommets historiques, mais pour les Américains ordinaires, le niveau de vie n’a pas été pire depuis des décennies, voire jamais.
Comme le souligne la Bank of America, alors que les récentes fermetures de covid ont jeté l’économie dans le désarroi avec des millions de licenciés et vivant des chèques de relance du gouvernement, la vie de la grande majorité des travailleurs – c’est-à-dire ceux qui composent la classe moyenne du pays – était déjà précaire. avant la pandémie, et cela n’est nulle part plus évident que dans l’ indice du coût de la prospérité.
Considérez qu’en 1985, il fallait 30 semaines au salaire médian pour payer d’importants coûts fixes comme le logement, les soins de santé, une voiture et l’éducation; Avance rapide jusqu’à aujourd’hui, alors qu’il faut 53 semaines mathématiquement impossible sur 52 semaines pour acheter ces choses.
———————————————

« Lorsque nous avons introduit dans l’organisme d’État le poison du libéralisme, tout son visage politique a subi un changement. Les États ont été saisis d’une maladie mortelle – l’empoisonnement du sang. Il ne reste plus qu’à attendre la fin de leur agonie. » (Protocoles de Sion, 9)
 
«Afin que le vrai sens des choses ne frappe pas les goyim avant le moment venu, nous le masquerons sous le prétendu désir ardent de servir les classes ouvrières …»   (Protocoles de Sion, 6)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Gigantesque Arnaque du COVID 19:La séquence d’amorce du test PCR du coronavirus de l’OMS se trouve dans l’ADN de chaque humain !!

 

 

Encore une preuve de la grosse arnaque du siècle. C’est suffisamment important pour que je veuille la sortir immédiatement. Mes recherches sur la base de données NCBI pour les séquences nucléotidiques ont conduit à une découverte étonnante. L’une des séquences d’amorces de l’OMS dans le test PCR pour le SRAS-CoV-2 se trouve dans tout ADN humain!
Autrement dit, tout être humain testé avec PCR est positif, donc faussement contaminé !! Ensuite, c’est à la tête du testeur et du testé qu’on décidera du résultat officiel. 

 

La séquence «CTCCCTTTGTTGTGTTGT» est une séquence d’amorces de 18 caractères trouvée dans le document de protocole de test PCR du coronavirus de l’OMS. Les séquences d’amorces sont celles qui sont amplifiées par le processus de PCR afin d’être détectées et désignées comme un résultat de test «positif». Il se trouve que cette même séquence de 18 caractères, verbatim, se trouve également sur le chromosome 8 de l’Homo sapiens! Pour autant que je sache, cela signifie que les kits de test de l’OMS devraient trouver un résultat positif chez tous les humains. Quelqu’un peut-il expliquer cela autrement?
Je ne peux vraiment pas surestimer la signification de cette découverte. Au minimum, cela devrait avoir un impact notable sur les résultats des tests.
Peut-être que le Dr Mayer peut vérifier, ou confirmer / infirmer cela?

 

Le chromosome 8 d’Homo sapiens, ensemble primaire GRCh38.p12
ID séquence: NC_000008.11 Longueur: 145138636

Plage 1: 63648346 à 63648363 est «CTCCCTTTGTTGTGTTGT»

Mise à jour: Après quelques efforts, j’ai enfin découvert un moyen d’afficher la preuve (au-delà de mes captures d’écran) que le chromosome humain 8 a exactement la même séquence de 18 caractères. Veuillez essayer le lien ci-dessous. La séquence est affichée au bas de la page.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/nucleotide/NC_000008.11?report=genbank&log$=nuclalign&from=63648346&to=63648363

 

Preuve sensationnelle : les paires de bases d’ARN COVID sont identiques à l’ADN humain du chromosome 8


EN COMPLÉMENTAIRE POUR MIEUX COMPRENDRE

Le microbiologiste Eric St-Germain explique le masque aux néophytes

 

 

 

 

 

La Grande Arnaque du COVID 19 Exclusif: l’armée américaine a amené le COVID-19 en Chine avec une fausse équipe de «  jeux militaires  » (histoire du 12 mars)

La mauvaise relation générale de VT avec la présidence Trump a augmenté d’un cran. Le rapport auquel Trump fait référence est passé, non inaperçu, mais plutôt totalement censuré dans la presse occidentale, comme tant d’autres choses jusqu’à ce que VT recherche les faits et les publie.

Maintenant, pour la deuxième fois, Trump a fait des démentis tristes et stupides, celui-ci rempli d’hyperboles et de comportements grandioses, typiques d’un sociopathe du spectre.


12 mars 2020: En octobre 2019, les États-Unis ont amené 172 (vraiment 369) athlètes militaires à Wuhan pour les Jeux militaires mondiaux. Bien qu’ils aient la plus grande armée du monde, décuplée, les États-Unis sont arrivés au 35e rang derrière des pays comme l’Iran, la Finlande et la Slovénie. Aucune vidéo ou photo n’existe de l’équipe américaine, aucun record n’a été conservé, une équipe énorme mais une performance pitoyable pour la meilleure armée du monde.

L’équipe américaine a si mal fait qu’elle a été qualifiée de «soldats de la sauce soja» par les Chinois. En fait, beaucoup n’ont jamais participé à aucun événement et sont restés près du marché de gros de Huanan Seafood, où la maladie serait apparue quelques jours seulement après que les États-Unis aient quitté la région.

Plus de 5,000 antennes de 5G ont été déployées en Chine,juste avant les jeux paramilitaires de Wuhan…préparant la propagation du virus.

L’équipe américaine est rentrée chez elle le 28 octobre 2019 et dans les 2 semaines, les premiers cas de contact humain de COVID 19 ont été vus à Wuhan. Les Chinois n’ont pas pu trouver le «patient zéro» et pensent qu’il était membre de l’équipe américaine.

Ils ont également des sources qui disent que les États-Unis avaient déformé la grippe qui, selon Trump, en a tué des milliers, la grippe transportée en Chine par l’équipe américaine, la grippe qui était vraiment COVID 19, une maladie développée dans une installation militaire de guerre biologique dans l’État de Washington, maintenant «ground zero» aux États-Unis pour COVID 19.

L’affirmation chinoise, quelque chose de censuré aux États-Unis, selon laquelle l’attitude inattentive et les résultats disproportionnellement inférieurs à la moyenne des athlètes américains dans le jeu indiquent qu’ils auraient pu être à d’autres fins et qu’ils pourraient en fait être des agents de la guerre biologique, et que leur lieu de résidence pendant leur séjour à Wuhan, il était également proche du marché de gros de fruits de mer de Huanan , où le premier groupe de cas connu s’est produit. [28] [29]

 

RT / Moscou: L’armée américaine aurait peut-être amené la nouvelle maladie à coronavirus (COVID-19) à Wuhan en Chine, la ville où le virus a été détecté pour la première fois dans le pays, a déclaré jeudi le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Zhao Lijian.

«Quand le patient zéro a-t-il commencé aux États-Unis? Combien de personnes sont infectées? Quels sont les noms des hôpitaux? C’est peut-être l’armée américaine qui a amené l’épidémie à Wuhan. Soyez transparent! Rendez vos données publiques! Les États-Unis nous doivent une explication! » Zhao a tweeté.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Lijian Zhao, a demandé aux autorités américaines de révéler ce qu’elles cachaient à propos des origines de Covid-19, allant jusqu’à suggérer que le coronavirus pourrait avoir été amené en Chine par l’armée américaine.

Soulignant une vidéo du directeur des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), Robert Redfield, admettant apparemment que les États-Unis avaient plusieurs décès dus à Covid-19 avant de pouvoir le tester, Zhao a appelé le chien de garde américain à se montrer clair dans un tweet. posté jeudi.

«C’est peut-être l’armée américaine qui a amené l’épidémie à Wuhan», a  suggéré Zhao, appelant le CDC – et les États-Unis en général – à  «être transparents»  et à partager ce qu’ils savent sur le lieu et le moment où  «Patient Zéro» a  été diagnostiqué pour la première fois.

Dans la vidéo, Redfield a reconnu que certains cas de coronavirus avaient été classés à tort comme grippe car les médecins n’avaient pas de test précis pour la nouvelle épidémie à l’époque. Il n’a pas précisé quand ces cas mal diagnostiqués sont apparus pour la première fois – disant seulement que  «certains cas ont été diagnostiqués de cette façon».

En l’absence de détails sur les patients ou de chronologie des décès, les spéculations ont tournoyé. La «théorie» de Zhao s’est  en particulier concentrée sur la délégation militaire qui s’est rendue à Wuhan en octobre pour les Jeux mondiaux militaires, des semaines avant que la ville ne confirme l’épidémie en décembre. La délégation faisait partie du groupe de 300 athlètes américains participant à l’événement multisports organisé tous les quatre ans.

Zhao n’est pas la seule personnalité politique de haut niveau à exprimer ses soupçons sur le calendrier des Jeux et l’introduction du coronavirus à Wuhan. L’ancien Premier ministre malaisien Matthias Chang a proposé des spéculations similaires en janvier, se concentrant sur l’événement comme point de départ de ce qu’il considérait comme une guerre biologique menée par les États-Unis contre la Chine.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) déclare que ce qui est maintenant la pandémie de Covid-19 a été signalée pour la première fois comme une épidémie de coronavirus à Wuhan, en Chine, le 31 décembre 2019. La recherche de l’origine de la maladie mortelle est en cours, avec des versions contradictoires blâmant le Le marché alimentaire de Wuhan et les chauves-souris – un mets local – y sont notamment vendus, tandis que d’autres pensent que les humains pourraient avoir contracté le virus des pangolins, un mammifère écailleux en voie de disparition.

Des théories moins orthodoxes suggèrent une intention malveillante, le chef de l’élite des gardiens de la révolution iraniens affirmant de manière sensationnelle la semaine dernière que Covid-19 pourrait être  «le produit d’une attaque biologique par l’Amérique qui s’est d’abord propagée en Chine, puis en Iran et dans le reste du monde. . »

Jusqu’à présent, le problème avec toutes ces théories, blâmant à la fois les animaux et les humains, est qu’aucune preuve causale directe n’a été établie, alors que l’identité du «patient zéro» de la Chine   reste également floue. Et ce n’est pas seulement la Chine: dans l’État de Washington – qui a apparemment identifié et isolé avec succès son premier voyageur infecté, avec des dizaines de contacts identifiés et surveillés – le virus a quand même commencé à se propager. Même Steve Wozniak, co-fondateur d’Apple, a déclaré à un moment donné que lui et sa femme étaient peut-être le « patient zéro » des États-Unis   après avoir développé une mauvaise toux à leur retour de Chine.  Cependant, il est apparu depuis que le diagnostic de sa femme était  «une infection des sinus» .


Pourquoi la peste à Wuhan dépend-elle de l’APL?

2020-01-30 17:01:10 Source:  café de l’école    Auteur: pêcher dans les profondeurs

Vus: 37708 Commentaires:  24  (voir)

Du 18 au 27 octobre 2019, les Jeux militaires mondiaux se sont déroulés à Wuhan et les États-Unis ont envoyé 369 soldats à la sauce soja pour y participer.

Pourquoi est-ce des soldats de sauce soja?

Parce que dans le match de 10 jours, la performance des soldats américains de la sauce soja était si décevante que même Bahreïn a été inutilement déçu, la médaille d’or manquait même et le score global a été laissé loin derrière par la Corée du Nord, qui a autrefois donné au Mexique un chance. L’envie de contre-attaquer la zone continentale des États-Unis.

Cependant, les mauvaises performances du jeu n’ont pas affecté l’humeur des soldats de la sauce soja jouant à Wuhan.

Ils ont fait équipe par groupes de deux et ont joué dans les rues de Wuhan, laissant de nombreux accidents romantiques.

Il faut préciser que l’emplacement de la maison d’hôtes américaine des Jeux militaires n’est pas loin de South China Seafood City.

À la fin des jeux militaires, au moment même où les gens se demandaient, comment ces gangsters qui n’attendaient pas pour se muscler le visage pourraient-ils soudainement se faire exploser? La nourriture des soldats américains a-t-elle seulement été prise? Ou ont-ils oublié de le manger pendant le match? Des snickers?


* Pays hôte ( Chine )

 
Rang Nation Or argent Bronze Total
1  Chine  (CHN) * 133 64 42 239
2  Russie  (RUS) 51 53 57 161
3  Brésil  (BRA) 21 31 36 88
4  France (FRA) 13 20 24 57
5  Pologne (POL) 11 15 34 60
6  Allemagne (GER) dix 15 20 45
7  Corée du Nord (PRK) 9 8 15 32
8  Bahreïn  (BHR) 9 1 7 17
9  Ouzbékistan  (UZB) 8 7 5 20
dix  Ukraine  (UKR) 5 13 15 33
11  Italie (ITA) 4 12 12 28
12  Kazakhstan  (KAZ) 4 3 5 12
13  Biélorussie  (BLR) 4 2 8 14
14  Iran  (IRI) 4 2 5 11
15  Suisse  (SUI) 4 1 8 13
16  Corée du Sud  (KOR) 3 dix 11 24
17  Norvège (NOR) 2 4 2 8
 Slovénie (SLO) 2 4 2 8
19  Égypte  (EGY) 2 2 5 9
20  Kenya  (KEN) 2 1 2 5
 Maroc  (MAR) 2 1 2 5
22  Turquie  (TUR) 2 0 3 5
23  Roumanie (ROU) 1 4 3 8
24  Mongolie  (MGL) 1 3 5 9
25  Hongrie (HUN) 1 3 1 5
26  République tchèque (CZE) 1 2 5 8
27  Inde  (IND) 1 1 2 4
28  Belgique  (BEL) 1 1 1 3
29  Lettonie  (LAT) 1 1 0 2
30  Lituanie  (LTU) 1 0 1 2
31  Bulgarie  (BUL) 1 0 0 1
 Namibie  (NAM) 1 0 0 1
 Tunisie  (TUN) 1 0 0 1
34  Finlande  (FIN) 0 4 2 6
35  États-Unis  (USA) 0 3 5 8
36  Autriche  (AUT) 0 3 1 4
37  Algérie  (ALG) 0 2 5 7
38  Azerbaïdjan  (AZE) 0 2 4 6
39  République dominicaine  (DOM) 0 2 3 5
40  Slovaquie  (SVK) 0 2 1 3
41  Qatar  (QAT) 0 2 0 2
42  Thaïlande  (THA) 0 1 5 6
43  Canada  (CAN) 0 1 2 3
 Sri Lanka  (SRI) 0 1 2 3
 Suède  (SWE) 0 1 2 3
46  Oman  (OMA) 0 1 1 2
 Syrie  (SYR) 0 1 1 2
 Vietnam  (VIE) 0 1 1 2
49  Danemark  (DEN) 0 1 0 1
 Equateur  (ECU) 0 1 0 1
 Estonie  (EST) 0 1 0 1
 Arabie saoudite  (KSA) 0 1 0 1
 Tanzanie  (TAN) 0 1 0 1
54  Serbie  (SRB) 0 0 3 3
55  Venezuela  (VEN) 0 0 2 2
56  Albanie  (ALB) 0 0 1 1
 Arménie  (ARM) 0 0 1 1
 Barbade  (BAR) 0 0 1 1
 Grèce  (GRE) 0 0 1 1
 Indonésie  (INA) 0 0 1 1
 Irlande  (IRL) 0 0 1 1
 Koweït  (KUW) 0 0 1 1
 Luxembourg  (LUX) 0 0 1 1
 Pakistan  (PAK) 0 0 1 1
 Rwanda  (RWA) 0 0 1 1
 Espagne  (ESP) 0 0 1 1
Totaux (66 nations) 316 316 389 1021

Source: [33]

Remarque: les épreuves de para-athlétisme, de para tir à l’arc, de gymnastique, de tennis et de 3 épreuves de triathlon senior ne sont pas comptées dans le tableau des médailles.

Sources:Veterans Today

Services de santé à Wuhan,en février 2020.

 

 

 

 

L’absurdité des règlements sur l’obligation de porter le masque …à l’école au Québec

Je viens de lire une analyse bien réfléchie d’un parent de Québec sur le port du masque obligatoire sous la dictature mondialiste gérée par le duo Legault.. Je trouve que ça l’a du sens…

…du crétinisme systémique!

« Donc si je comprends bien, les enfants devront porter et enlever leur masque dans l’ autobus le matin (2), dans l’école pour aller à sa classe (2), pour aller à la recréation (2), pour revenir de la récréation (2), pour aller faire pipi (2), pour aller dîner (2), pour aller dehors sur l’heure du midi (2), pour revenir à sa classe en après-midi(2), pour aller à la récréation (2), pour revenir de la récréation (2), pour aller à son cours d’éducation physique (2), aller faire pipi (2), pour sortir aller prendre l’autobus (2), et dans l’autobus (2)… ça fait beaucoup  de manipulations quand on parle d un virus mortel qu’on se met dans le visage.
Donc environ 28 fois où ils mettront/enlèveront leur masque.
Ça n’a aucun bon sens !

En théorie, ils devraient se laver les mains 28 fois parce qu’ on nous casse les oreilles que le masque doit être mis et enlevé avec les mains propres.
Ça va traîner partout et ils vont se remettre ça dans la face après  je n’ose pas imaginer le nombre d enfant qui perdront leur masque pendant la journée… »

Si les enfants et les adolescents peuvent perdre leur masque,c’est Legault et Arruda qui  viennent de perdre la face  …devant le Peuple Québécois,leur employeur…dans cette affaire!

Ici,ce n’est pas du racisme systémique,c’est du crétinisme systémique!

Au summum de leur condition physique,ils vont apprendre à devenir malade et à mourir pour des psychopathes.

Nous sommes en dictature mondiale et le Québec en subit les conséquences

Détestez-moi si vous voulez…

 Parce que je vais parler d’une partie importante de la vérité. Alors que l’attention du public en est volontairement détournée. 
J’ai la chance de vivre dans un pays considéré parmi les champions des droits humains et de la liberté d’expression. Je vais donc en profiter pour exprimer et pour exposer les faits.

Il y a définitivement beaucoup de gens de mauvaise foi parmi nos politiciens vedettes, parmi nos médias traditionnels, parmi les soi-disant experts en santé publique également. C’est triste, mais c’est ainsi; la population est dirigée par des gens de mauvaise foi, la crise est gérée par des experts en manipulation de masse.
Pourquoi? Parce que l’argent et le pouvoir rendent les gens criminels à une plus grande échelle que le fait la pauvreté et la misère. Peu de gens sont conscient que dans ce monde, ceux au sommet de la hiérarchie criminelle sont les dirigeants opérant dans; le cartel bancaire, le cartel pharmaceutique, le cartel médiatique, le cartel politique, Dans ces secteurs, des milliers de milliards de dollars sont en jeu dans le dossier du covid.19.
Et en ce qui concerne les populations:c’est notre civilisation qui est en jeu. Les milliards de dollars en profit engendrés par ces cartels auront toujours priorité sur notre qualité de vie et sur notre santé. Et vous, vous qui continuez à leur accorder crédibilité et autorité, faites-vous semblant d’ignorer que le but principal de ces cartels nommés plus haut est de s’enrichir et de maintenir leur pouvoir?

Ignorez vous que pour parvenir au maintient de leur puissance et de leur fortune, ils doivent tous appliquer leurs solutions respectives? Pour que le cartel bancaire reste riche et puissant, les populations et leur gouvernements doivent s’endetter davantage. Car c’est avec les intérêts sur les prêts qu’il accorde que l’empire du cartel bancaire se construit.
C’est ainsi que ce cartel a la main-mise sur la quasi-totalité des nations et des richesses de celles-ci. Donc les nations doivent s’endetter davantage pour enrichir le cartel bancaire, ce qui est le cas avec la crise du covid.19 . La crise du covid.19 sera également très profitable pour le cartel pharmaceutique car; Les gouvernements corrompus de la majorité des pays leurs ont déjà subventionné des centaines de millions de dollars en recherche et développement de vaccins pour le covid 19. Ensuite les gouvernements vont leur acheter des milliards de doses de vaccins qui sont déjà estimés à plus de 1000$ de la dose.
Donc avec la crise, des milliers de milliards de dollars de profit sont en perspective pour l’industrie pharmaceutique avec un vaccin obligatoire. Et où nos gouvernements vont prendre cet argent? Ils vont l’emprunter au cartel bancaire qui leur prêtera avec intérêts. Et qui devra rembourser cette dette éternelle ? Nous, nos enfants et nos petits-enfants. Et pour ce faire, pour engendrer les milliers de milliards de dollars de profit en perspective, le cartel bancaire et le cartel pharmaceutique ont besoin de la complicité de QUI? Ils ont besoin de la complicité de QUI pour réussir à rendre payante cette crise en rendant la vaccination obligatoire?
Ils ont besoin de la complicité des médias qui feront la promotion de la peur au sein de la population et qui amplifieront la crise avec de faux chiffres alarmants et inquiétants pour donner de la crédibilité à cette crise et justifier la vaccination.

Ils ont besoin de la complicité des politiques et de leurs experts en santé publique, pour véhiculer via les médias une perception inquiétante du virus et pour adopter de nouvelles lois allant vers la vaccination obligatoire et pour maintenir l’urgence sanitaire pour s’accorder les pleins pouvoirs. -La complicité des autorités judiciaires et policières pour sévir contre les formes de résistance au sein de la population, à l’aide d’amendes, de peine d’emprisonnement.. etc
Ils ont besoin de la complicité des géants du Web pour appliquer filtres et censure sur les informations de sources crédibles mettant en péril le bon déroulement de leur plan.

Ils ont besoin surtout de VOTRE complicité, de votre consentement, de votre peur. Car cette peur du virus qui est promue par le cartel politico-médiatique conduit directement à « votre besoin de sentiment de sécurité ». Et ce besoin des plus humains sera comblé par quoi? Par des mesures restrictives tel que le confinement et la distanciation, et ce besoin de sentiment de sécurité sera ultimement comblé par la vaccination obligatoire.
C’est alors que leur objectif principal sera atteint:leurs milliers de milliards de dollars en profit sera engendré et leur pouvoir, leur fortune et leur contrôle sur les leviers sociaux et économiques sera plus énorme que jamais. Et la grande majorité de la population terrestre aura contribué à l’atteinte de leurs objectif par aveuglement volontaire. Car dans ce monde, les rares personnes qui exposent la vérité allant à contre-sens du courant dominant sont systématiquement ridiculisés et discrédité publiquement pour assurer le bon fonctionnement de leur plan.

 


Bref, ce n’est pas pour assurer votre santé et votre sécurité qu’ils disent et font tout cela à propos de la crise du covid.19, c’est pour gagner davantage d’argent et de pouvoir.
Et ce qui est très triste, c’est que la majorité d’entre-vous croyez dur comme fer que cette crise est naturelle et qu’elle est géré honnêtement par des gens de bonne foi. Et comble de la naïveté, vous attendez impatiemment le vaccin inutile et même nuisible pour vous mais qui rendra encore plus riches et puissants les ennemis de l’humanité.

 

 

La Grande Arnaque du COVID 19:Un Homme Déclaré Positif au COVID19 À Dakar Et Testé Négatif À Casablanca

L’Institut Pasteur est (encore) cité dans une affaire de faux négatifs. Un Sénégalais se rendant au Maroc et testé positif à Dakar a été testé négatif à son arrivée à Casablanca (Maroc).

Les tests sérologiques à la Covid-19 sont-ils fiables ? En tout cas, leur fiabilité, notamment, pose problème. Des tests effectués sur un Sénégalais se rendant au Maroc ont ainsi pu être faussés. Testé positif à Dakar, le compatriote qui se nomme Mouhamed a été finalement testé négatif à son arrivée à l’aéroport de Casablanca. «J’ai fait le test au Sénégal, on m’a dit à l’aéroport que je suis positif. Arrivé au Maroc à Casablanca, je refais un autre test qui s’est révélé négatif », a déclaré Mouhamed, qui ne sait plus à quel se test se fier : celui de Dakar ou celui de Casablanca ? Il renseigne que les autorités aéroportuaires du Maroc lui ont demandé comment a-t-il pu voyager alors qu’il testé positif.

Mamadou Ndiaye, directeur de la prévention, joint, justifie ce faux test négatif par des marges d’erreurs. « Il faut savoir raison garder, Qui croire ? Les examens, c’est toujours les personnes qui les manipulent, les erreurs sont liées à l’humain. Tous les tests peuvent potentiellement générer un résultat faux négatif et plusieurs facteurs pourront en influencer la fiabilité, comme le moment où il est fait et l’habileté de l’employé qui l’effectue, a-t-il expliqué.

A la question de savoir comment une personne testée positive peut voyager. Le directeur de la prévention répond: « nous ne contrôlons pas les gens qui quittent notre pays,  nous contrôlons seulement ceux qui entrent au Sénégal.»

A rappeler que l’Institut Pasteur avait faussé les résultats de tests virologiques effectués chez des marins en provenance du Sénégal et de la Côte d’Ivoire. En effet, 66 marins, en provenance de Dakar et Abidjan, ont été testés positifs après leur arrivée sur l’île de Mahé (Les Seychelles), malgré la présentation de certificats attestant leur négativité délivrés par les Instituts Pasteur. Une personne, qui présentait des signes suspects au contrôle sanitaire, a obligé les autorités à tester les nouveaux arrivants. Les autorités sanitaires des Seychelles qui déploraient des défaillances dans les méthodes des prélèvements des tests des Instituts Pasteur de Dakar et Abidjan avaient saisis l’Oms pour l’ouverture d’une enquête. A l’hôpital Fann, des tests positifs effectués sur des agents de santé au service d’oto-rhino-laryngologie (ORL) sont revenus par la suite négatifs.

Source:walfnet.com

 

 

Importante vidéo censurée par divers médias:des médecins américains expliquent la censure contre la chloroquine

 

D’autres versions suivront mes ami(e)s!

Mises à jour suivent ici:

 

 

Après Raoult, l’Afrique, l’Italie, la France, les Allemands, c’est au tour des médecins Américains de dénoncer l’arnaque de la COVID-19 qui est basée sur la peur, la désinformation, la propagande, la censure qui n’a rien à voir avec la pseudo-science de l’OMS, un organisation politique mondialiste corrompu par le lobby pharmaceutique et Bill Gates.

Les complotistes se font de plus en plus nombreux…le choc cognitif de certains sera énorme d’ici quelques semaines 🙂

Pendant ce temps au Québec les médecins rappelés à l’ordre par le Collège des Médecins. On essaye de les censurer par tous les moyens.