Mahomet a dupé les musulmans en leur faisant croire qu’ils sont les meilleurs — Salem Ben Ammar

Allah a dit mais toi qu’en dis-tu et qu’en penses-tu ? Si on dit à un enfant qu’il est le meilleur de sa classe sans avoir été jamais noté pour ses copies par son maître il va te rigoler au nez et te prendre pour un fou. On évalue un homme sur ses actes et […]

via Mahomet a dupé les musulmans en leur faisant croire qu’ils sont les meilleurs — Salem Ben Ammar

Publicités

Le Québec sous la gérance du crime organisé:Vers un peuple sans histoire

En déclinant d’entériner un cours d’histoire véritable, le gouvernement libéral commet un acte de sabotage envers les générations futures.

Il fallait s’y attendre, le ministre de l’Éducation Sébastien Proulx refuse d’implanter le nouveau cours d’histoire au secondaire, Histoire du Québec et du Canada, lequel était prévu en septembre prochain.

 

Phillippe Couillard dit l'espion canado-saoudien.
Phillippe Couillard dit l’espion canado-saoudien.
Après l’anglais intensif imposé, celui-ci financé à coup de millions de dollars par Ottawa, voici qu’on coupe dans l’histoire. Il y a là une énième démonstration de l’État contre nous-mêmes, mais également d’un désir non dissimulé de faire des Québécois des Canadians purs et simples.

Alors que la nouvelle mouture du cours au secondaire devait faire une plus grande place à la trame nationale et politique de l’histoire du Québec, les libéraux s’y refusent et n’ont que des pirouettes partisanes en guise d’arguments. On dira que le cours était «controversé», «qu’il ne respectait pas les minorités», alors que la décision n’est que partisane et politique. La vraie raison est d’une simplicité effarante: les libéraux gagnent à maintenir les Québécois dans l’oubli et l’ignorance, et ainsi à nuire à la compréhension des enjeux politiques et sociaux d’hier et d’aujourd’hui.

Les libéraux font ce qu’ils ont toujours fait, soit priver les prochaines générations de repères historiques et de pensée critique. On se demande bien pourquoi ils ne veulent pas qu’on parle un peu trop dans les cours d’histoire de la bataille des Plaines d’Abraham, du Traité de Paris, du rapatriement de la constitution en 1982 ou encore de l’échec du lac Meech en 1990, si ce n’est pour des raisons idéologiques et de censure historique.

«Pour paraphraser Linda Schele, si vous voulez dominer un peuple, il vous faut tuer son histoire, sa langue et son passé, bref ce qui lui donne son indépendance d’esprit»

 
 

Les libéraux ont peur, terriblement peur. Et si, en leur enseignant un peu trop l’histoire du Québec, les générations futures en venaient à prendre conscience de leur situation nationale? Louis Cornellier a bien saisi que c’est en tablant sur le déclin de l’histoire du Québec qu’on assèche la substantifique moelle d’un peuple: «…c’est en fait le concept même de nation québécoise qu’on est à sortir des écoles, au profit d’une histoire «citoyenne» qui confond valeurs universelles et valeurs québécoises et qui refuse de voir le cheminement historique du peuple québécois autrement que par une série de singularités.[…] À ne pas fréquenter l’histoire, un peuple se vide de sa substance.»

Ce serait raciste  que d'informer nos futurs enfants qu'un jour,oui un jour,on s'était révolté au Québec contre les envahisseurs britanniques.
Ce serait raciste que d’informer nos futurs enfants qu’un jour,oui un jour,on s’était révolté au Québec contre les envahisseurs britanniques.

Par ailleurs, on remarque que cette navrante décision du gouvernement est accompagnée d’un profond manque de respect des médias canadian à l’endroit du Québec. Pensons simplement à la couverture de CTV News qui suinte le mépris et la mauvaise foi journalistique.

Et que dire du Quebec Community Groups Network, un organisme financé par Ottawa, défendant les «droits» de la minorité linguistique anglophone au Québec et qui ne cache pas sa joie de nuire à l’enseignement «national» de l’histoire au Québec. À coup de rhétorique victimaire, ce valet de notre anglicisation s’est empressé de rapidement crier au «remaniement de l’histoire», alors que c’est précisément son action qui contribue à la chose.

Ottawa et le PLQ ont bien compris que ce sont les vainqueurs qui écrivent l’Histoire.

Aseptisation de l’Histoire, réduction de celle-ci à des lieux communs et à des dates, ces dernières vidées de leur essence et de leurs référents sociopolitiques, promotion de l’ignorance sourde, du désintérêt national et de la «canadianisation» de la jeunesse, voilà les véritables enjeux de la décision du gouvernement Couillard.

Pour paraphraser Linda Schele, si vous voulez dominer un peuple, il vous faut tuer son histoire, sa langue et son passé, bref ce qui lui donne son indépendance d’esprit.

Étienne Boudou-Laforce signe ce texte au nom de l’exécutif de Génération nationale

Son but:anéantir le peuple québécois français et le remplacer progressivement  par des immigrants anglophones...ça fera plus "canadian"!
Son but:anéantir le peuple québécois français et le remplacer progressivement par des immigrants anglophones…ça fera plus « canadian »!

Sources:QuébecHuffingtonPost

« Tous à poil ! » : les images du livre pour enfants qui font polémique

Tous à poil

L’ouvrage pour enfants « Tous à poil ! » continue de faire polémique. Après Copé, c’est au tour de Nadine Morano de l’avoir critiqué. Un coup de projecteur qui a permis à l’album de remontrer de façon spectaculaire dans la liste des meilleures ventes de livres.

Une petite polémique suffit parfois à faire le bonheur des éditeurs. Pointé dimanche sur RTL par Jean-François Copé, puis hier lundi sur France 2 par Nadine Morano, le livre pour enfants « Tous à poil ! », publié par leséditions du Rouergue (basées à Arles) est de retour dans le top des ventes du site Amazon.

En réaction aux propos de Jean-François Copé, la ministre de la Santés’est interrogée sur LCP si « la prochaine étape » allait être « d’interdire aux enfants d’ailler regarder Kirikou, parce qu’on y voit des enfants et des adultes nus ».

Va-t-on interdire Kirikou un jour?
Va-t-on interdire Kirikou un jour?

Le classement Amazon, qui est créé automatiquement à partir de la progession des ventes d’un ouvrage (et non du nombre d’exemplaires vendus) prouve bien l’intérêt que porte le public à l’ouvrage. « Tous à poil !' » s’y classe ainsi quatrième des ventes toutes catégories, et prend aisément la première place du top de littérature jeunesse.

Une belle performance pour cet ouvrage qui, selon le Huffington Post, ne s’est vendu qu’à 1 500 exemplaires depuis sa parution.

L’occasion de revenir sur le contenu de cet ouvrage qui fait tant polémique. Signé par l’illustratrice Claire Franek, à l’origine de l’idée, et dessiné par Marc Daniau, le livre est paru en avril 2011, et a gagné cette même année le prix album Libbylit au salon du livre de la jeunesse de Namur. Chacun des auteurs a signé de nombreux livres jeunesse.

À poil le chien!...?
À poil le chien!…?

« Un livre joyeux »

Les 40 pages du livre, destiné aux 5-6 ans, sont constituées de double-écrans présentant chacun un personnage, familier du quotidien de l’enfant, représenté en train de se déshabiller avant de prendre un bain. Le bébé, le policier, la maîtresse, le PDG, la mamie ou encore le docteur sont ainsi représentés en train d’enlever leurs vêtements.

À poil la maîtresse!
À poil la maîtresse!

Interrogé sur RTL, Marc Daniau explique que les auteurs de l’ouvrage souhaitaient « dédramatiser [la nudité] et de dire aux enfants qu’on a tous des zizis, tous des fesses, on est tous imparfaits. C’est pas grave. L’important c’est d’être bien dans son corps. Mais c’est un livre joyeux ».

Source: Midi Libre

Programme économique du Front national du Québec .partie 1

Fn logo

De propositions et des es éléments de bases pour une amélioration de la société québécoise:

Partie 1 -L’ÉDUCATION

L’élément essentiel va être et va demeurer l’éducation  au Québec.L’on ne saurait faire un programme économique sérieux sans  parler d’Éducation au Québec.

Education

  • Application stricte de la laïcité et du principe de neutralité politique à l’école.Défense totale de promouvoir des idéologies politiques ou religieuses dans les maisons d’enseignement.
  • Gratuité totale  des cours depuis la maternelle  jusqu’au niveau universitaire pour tout cotoyen ou toute citoyenne né(e) au Québec..
  • Diversification des cours menant au diplôme collégial .Valorisation des expériences  professionnelles et des cours de métiers.
  • Amélioration de la sécurité  physique  des personnes en milieu scolaire.
  • Rétablissement de la priorité aux matières fondamentales  (Français, maths, écrire lire et compter,histoire,géographie.)
  • Retour aux méthodes traditionnelles (Méthode syllabique en Lecture, chronologie en Histoire, Histoire du Québec au coeur de l’apprentissage de base.
  • Cours de Français obligatoires pour les parents qui ne maîtrisent pas la langue.
  • Revalorisation des filières technologiques et manuelles.Les cours de métiers  seront valorisés à leurs justes valeurs.
  •  Promouvoir  la possibilité d’entrer en apprentissage en entreprise (stage) à partir de 14 ans.Rapprocher les cours de métiers des parcs industriels  afin de favoriser  le rapprochement entre l’éducation et les entreprises.
  • Mesures incitatives au développement de l’apprentissage et des stages en entreprises au cours de la formation.
  • Réduction du personnel administratif au profit du maintien du nombre des enseignants.
  • Remplacement intégral des enseignants partant à la retraite.Il devra être considérer un nombre minimal d’enseignants par groupes d’élèves et un nombre minimal d’enseignants dans nos institutions publiques.
  • Regroupement des universités en pôles de recherche et d’enseignement supérieur et structuration de la recherche en réseaux de façon à partager les ressources et le savoir.
  • Création et financement d’ unités de recherche  autonomes sur l’enseignement  et réglementées  de façon à  fournir une évaluation régulière des résultats scolaires face à la recherche d’employés qualifiés par les entreprises.
  • Construction de nouveaux logements universitaires faisant appel  aux volontaires et aux stagiaires  des entreprises de construction privées afin de développer le niveau d’expériences des nouveaux  candidats  des secteurs de la construction.
  • Le dit programme va être insérer sur notre site  web de base :  http://FrontnationalQ.onlc.fr

 

la suite de  ce programme est sur ces liens:

Programme économique du Front National du Québec partie 2: http://michelduchaine.com/2013/08/26/programme-economique-du-front-national-du-quebec-parti2/

Partie 3: http://michelduchaine.com/2013/08/26/programme-economique-du-front-national-du-quebec-partie-3/

Partie 4: http://michelduchaine.com/2013/08/26/programme-economique-du-front-national-du-quebec-partie-4/