Nouvel Ordre Mondial:LA FEUILLE DE ROUTE DE SANTE SEXUELLE, UN TRANQUILLISANT SOCIAL…?

LA FEUILLE DE ROUTE DE SANTE SEXUELLE, UN TRANQUILLISANT SOCIAL…?

 La feuille de route 2018-2020 sur la stratégie nationale de santé sexuelle en France montre que l’accent est mis sur l’éducation sexuelle et le « santé reproductive » (contraception, avortement, insémination artificielle)

En particulier, l’accès aux méthodes d’avortement d’avortement devrait être garanti aux jeunes. Une consultation globale « santé sexuelle » sera mise en place pour tous les jeunes âgés de 15 à 18 ans afin de les informer sur la contraception et l’avortement. 
En outre, des projets innovants donneront un accès gratuit à une offre de préservatifs. Cette stratégie éducative favorise la sexualisation (sur-accentuation abusive et focalisation sur la disposition sexuelle dans le but de distraire) des jeunes, mais ignore des questions importantes sur la relation, telles que la « prise de responsabilités » ou la « fidélité ».

Ainsi, le philosophe Serge Canfrantan écrivait dans son livre « Leçon 163 : Sagesse et révolte  » :
 » Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. […] On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux. « 
Cette stratégie semble maintenant s’appliquer à la jeunesse française.

(Source : V&VC 20/2018)
(en photo : Ariane Bilheran)

Publicités

« Tous à poil ! » : les images du livre pour enfants qui font polémique

Tous à poil

L’ouvrage pour enfants « Tous à poil ! » continue de faire polémique. Après Copé, c’est au tour de Nadine Morano de l’avoir critiqué. Un coup de projecteur qui a permis à l’album de remontrer de façon spectaculaire dans la liste des meilleures ventes de livres.

Une petite polémique suffit parfois à faire le bonheur des éditeurs. Pointé dimanche sur RTL par Jean-François Copé, puis hier lundi sur France 2 par Nadine Morano, le livre pour enfants « Tous à poil ! », publié par leséditions du Rouergue (basées à Arles) est de retour dans le top des ventes du site Amazon.

En réaction aux propos de Jean-François Copé, la ministre de la Santés’est interrogée sur LCP si « la prochaine étape » allait être « d’interdire aux enfants d’ailler regarder Kirikou, parce qu’on y voit des enfants et des adultes nus ».

Va-t-on interdire Kirikou un jour?
Va-t-on interdire Kirikou un jour?

Le classement Amazon, qui est créé automatiquement à partir de la progession des ventes d’un ouvrage (et non du nombre d’exemplaires vendus) prouve bien l’intérêt que porte le public à l’ouvrage. « Tous à poil !' » s’y classe ainsi quatrième des ventes toutes catégories, et prend aisément la première place du top de littérature jeunesse.

Une belle performance pour cet ouvrage qui, selon le Huffington Post, ne s’est vendu qu’à 1 500 exemplaires depuis sa parution.

L’occasion de revenir sur le contenu de cet ouvrage qui fait tant polémique. Signé par l’illustratrice Claire Franek, à l’origine de l’idée, et dessiné par Marc Daniau, le livre est paru en avril 2011, et a gagné cette même année le prix album Libbylit au salon du livre de la jeunesse de Namur. Chacun des auteurs a signé de nombreux livres jeunesse.

À poil le chien!...?
À poil le chien!…?

« Un livre joyeux »

Les 40 pages du livre, destiné aux 5-6 ans, sont constituées de double-écrans présentant chacun un personnage, familier du quotidien de l’enfant, représenté en train de se déshabiller avant de prendre un bain. Le bébé, le policier, la maîtresse, le PDG, la mamie ou encore le docteur sont ainsi représentés en train d’enlever leurs vêtements.

À poil la maîtresse!
À poil la maîtresse!

Interrogé sur RTL, Marc Daniau explique que les auteurs de l’ouvrage souhaitaient « dédramatiser [la nudité] et de dire aux enfants qu’on a tous des zizis, tous des fesses, on est tous imparfaits. C’est pas grave. L’important c’est d’être bien dans son corps. Mais c’est un livre joyeux ».

Source: Midi Libre