Le réchauffement climatique devenu risque systémique

Même au pays du président enraciné dans le déni de l’anthropocène, les régulateurs des marchés financiers le concrétisent : les changements climatiques constituent un risque systémique. Il aura fallu plus de 30 ans après la création du GIEC, quelque 25 ans après la COP 1 de Berlin en 1995.

En 2018,les incendies en Grèce ont fait d’énormes ravages en forêt.

La reconnaissance est venue mercredi de l’agence américaine chargée de la surveillance des marchés de produits financiers dérivés (CFTC, en anglais). À l’ouverture d’une conférence sur le sujet à Washington, son commissaire s’alarmait du risque réel pour le système financier de l’impact des catastrophes naturelles liées aux changements climatiques. Dans un sens plus large, le régulateur américain soulignait, selon un texte de l’Agence France-Presse, que « les impacts du changement climatique affectent tous les aspects de l’économie américaine, depuis la production agricole jusqu’à l’activité manufacturière, et le financement de toutes ces activités à chaque étape […] Non seulement les assureurs, les gestionnaires de portefeuilles, les fonds de pension, les banques commerciales et de détail doivent prendre en compte ce nouvel environnement », mais encore, « les plus touchés sont finalement souvent les agriculteurs, les investisseurs, les clients, les consommateurs et les propriétaires immobiliers », peut-on lire. La Commodity Futures Trading Commission n’est pas la Réserve fédérale, mais enfin.

Depuis quelques années,les glacier de Patagonie,en Argentine,fondent de plus en plus vite.

Cette lecture s’ajoute à l’évaluation commandée par le Congrès américain rendu public en novembre 2018. Les quelque 300 scientifiques signataires concluaient à des dommages évalués dans les centaines de milliards de dollars causés par les émissions de GES. Des dégâts attendus qualifiés de « considérables pour l’économie américaine », débordant de la chute des rendements agricoles et de la multiplication des incendies de forêt destructeurs, avec des impacts parfois irréversibles pour des milliers d’années, parfois permanents. Un rapport gouvernemental qui avait reçu pour réponse du président américain un « je n’y crois pas ». Donald Trump venait de militer en faveur de l’adoption d’une politique environnementale visant à relancer une industrie du charbon moribonde sur le thème du « charbon propre ».

Les iles Marshall dans le Pacifique vont toutes disparaître ,grâce à la montée des eaux.

Après toutes ces années de rapports plus concluants les uns que les autres, mais après toutes ces Conférences sur le climat aboutissant à des interventions de façade sous un leadership politique circonstanciel, banques centrales et régulateurs adoptent désormais le scénario voulant que les effets et conséquences négatives aillent supplanter les retombées économiques de la transition et de l’adaptation. Le mois dernier, la Banque du Canada insérait les changements climatiques dans sa liste de sources de risques pour l’économie et le système financier au rang des points faibles. Peu avant, en avril, l’institution fédérale était de la trentaine de banques centrales qui, sous le leadership des banques d’Angleterre et de France, reprenaient le thème du verdissement de la finance internationale, exhortant les décideurs politiques et réglementaires à positionner leur système financier face aux changements climatiques. Au risque physique, qui interpelle particulièrement les assureurs et les banques, s’ajoute celui de responsabilité civile auquel s’exposent de manière plus sensible les gouvernements et les entreprises, pouvait-on lire dans Le Devoir. S’y greffe la relation risque-rendement associée à la transition vers une économie à faible émission en carbone. En appui, un rapport déposé par le Réseau des banques centrales et des superviseurs pour le verdissement du système financier (NGFS, en anglais) reconnaissait que les risques liés aux changements climatiques ne sont pas entièrement reflétés dans l’évaluation des éléments d’actif.

Aux îles Spitzberg,la Côte Nord-Ouest jadis recouverte de glaciers,se découvre.

Le gros fonds souverain de la Norvège, dont l’actif de 1000 milliards est largement alimenté en pétrodollars, poursuit justement son délestage, sous les recommandations d’une Banque de Norvège suggérant d’en atténuer la vulnérabilité aux énergies fossiles. « Il s’agit de réduire et de disséminer les risques » encourus face à un recul permanent du prix du pétrole, expliquait en mars la ministre des Finances. Le gouvernement a donné le feu vert, mercredi, à une sortie plus remarquée des énergies fossiles, au profit d’un investissement accru dans le renouvelable. Selon Greenpeace, 5 milliards $US sortiraient, ainsi, de la composante charbon et 8 milliards du secteur pétrole et gaz.

Des avancées par petits pas, disait-on.

Une chaleur mortelle frappe de plus en plus l’Asie.
Publicités

Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts

Les solutions aux menaces les plus graves pesant sur l’avenir de la planète se trouvent… sous nos pieds, affirment certains experts.

Vue du Tunnel Bourbon construit sous Naples pour offrir au roi Ferdinand II de Bourbon une échappatoire après les émeutes de 1848, le 7 mai 2019

Du réchauffement climatique aux pénuries alimentaires en passant par la surpopulation, pour chacun de ces problèmes, il suffit de creuser, affirment ces experts interrogés par l’AFP en marge d’un congrès mondial sur les tunnels, qui s’est tenu cette semaine à Naples (sud).

« Nous arrivons à un moment de notre histoire dans lequel il nous faut commencer à chercher de nouveaux espaces », a ainsi assuré Han Admiraal, ingénieur civil et spécialiste du « souterrain ».

Selon lui, les efforts nécessaires pour atteindre sept des 17 objectifs fixés par l’ONU en matière de développement durable, de la pollution urbaine à la faim dans le monde, pourraient être considérablement allégés en cherchant de l’espace sous terre.

« Nous ne semblons pas réaliser que nous sommes en train de perdre chaque année de grandes superficies de terre arable à un rythme alarmant, là où nous devrions au contraire les augmenter pour nourrir la population mondiale en pleine croissance », explique cet expert.

Or, « les espaces souterrains pourraient facilement être utilisés pour l’agriculture », affirme-t-il, tout en visitant le Tunnel Bourbon, construit sous la ville de Naples pour offrir au roi Ferdinand II de Bourbon une échappatoire après les émeutes de 1848.

Des percées scientifiques dans des domaines comme l’aquaponie, un système qui réunit culture et élevage de poissons, peuvent aussi aider à augmenter l’offre de produits alimentaires, sans augmenter les surfaces cultivées, tout en réduisant fortement les coûts de transport si de telles « fermes » sont installées sous les villes.

– Soja ou lupin contre viande –

Certaines plantes comme le fenouil, le radis, la coriandre ou même la laitue sont déjà cultivées sous terre, assure M. Admiraal.

« Nous pourrions envisager d’ajouter des plantes comme le soja ou le lupin, qui peuvent être utilisés pour produire des aliments plus protéinés, pouvant servir de substitut à la viande », réduisant ainsi d’autant notre dépendance à l’un des plus grands responsables du réchauffement climatique: l’industrie de la viande.

Certaines plantes comme le fenouil, le radis, la coriandre ou même la laitue sont déjà cultivées sous terre

 

« Nous pourrions aussi penser à l’utilisation des parkings souterrains: nous savons que les voitures tuent les villes. Nous sommes en train de passer à la voiture électrique, à des voitures automomes, à leur partage. La question est donc de savoir si tous ces espaces seront encore utiles à l’avenir, de la même manière qu’ils le sont aujourd’hui », ajoute l’expert.

L’ingénieur néerlandais Han Admiraal, spécialiste des espaces souterrains, le 7 mai 2019 dans le Tunnel Bourbon creusé sous Naples pour fournir une échappatoire au roi Ferdinand II de Bourbon après les émeutes de 1848

 

De Boston à Oslo, Rio de Janeiro, Seattle et Sydney, des infrastructures comme des autoroutes multi-voies sont déjà enterrées et les espaces libérés convertis en parcs, relève de son côté Antonia Conaro, experte en planification urbaine.

« Les villes où la croissance de la population est très forte, et qui manquent de ressources, cherchent des moyens innovants pour se développer », explique-t-elle.

« Elles envisagent par exemple de bâtir des cités flottantes mais réalisent que ce n’est pas forcément la solution parce que cela affecte la vie marine et qu’elles sont difficiles à construire. Donc pourquoi ne pas chercher sous terre? », ajoute Mme Conaro, membre, tout comme M. Admiraal, du comité international sur l’espace souterrain (Itacus).

Des métropoles énormes comme Singapour ou Hong Kong ont déjà commencé à changer leur législation pour permettre à des universités, des bibliothèques, des cinémas ou des centres commerciaux de s’installer sous terre.

Et les arbres plantés sur les terrains gagnés sur le béton ou le macadam sont autant de contributions, aussi minces soient-elles, à la lutte contre la pollution de l’air.

S’abriter sous terre peut aussi permettre à la population de se protéger des fortes intempéries, comme les cyclones, redoutées avec le réchauffement climatique.

« Face aux inondations et autres catastrophes naturelles, cela peut vraiment rendre la ville plus résistante, si on en exploite le potentiel souterrain », juge cette experte.

« La fibre optique peut apporter la lumière sous terre et il est possible aujourd’hui de simuler une luminosité propre à la lumière naturelle », assure-t-elle.

La survie des plantes sans les rayons du soleil est au centre de nombreuses études, qui cherchent en particulier la fréquence optimale sur le spectre de la lumière pour permettre la photosynthèse, indispensable à la croissance des végétaux.

 

 

Adieu la nature sauvage…Adieu pour toujours!

 

Ici ,j’analyse le phénomène de la sixième extinction et la destruction des rares réserves naturelles de la planète

Vue aérienne de la jungle amazonienne où vous pourrez apprécier les effets de la déforestation.

Tous ceux qui prétendent être des conservateurs ne sont pas tous d’accord pour que la biodiversité soit préservée. Une minorité de plus en plus nombreuse croit que l’humanité a déjà changé le monde vivant de manière irréversible et que nous devons nous adapter à la vie sur une planète endommagée . Quelques révisionnistes recommandent l’adoption d’une vision anthropocénique extrême du monde dans laquelle les humains dominent complètement la Terre et les espèces et les écosystèmes sont conservés en fonction de leur utilité pour notre espèce.

C’est la vision future des illuminati pour le contrôle du monde!

Dans cette vision de la vie sur Terre, la nature sauvage cesse d’exister ; Toutes les parties du monde, même les plus reculées, sont corrompues d’une manière ou d’une autre. La nature, telle qu’elle s’est développée avant l’arrivée de l’homme, est morte ou mourante . Selon les défenseurs radicaux de cette idée, ce résultat pourrait avoir été prédéterminé par les impératifs de l’histoire. Si tel est le cas, le destin de la planète doit être totalement dominé et gouverné par l’humanité: d’un pôle à l’autre, par et pour nous, la seule espèce qui compte en fin de compte.

Il y a un peu de vérité dans cette opinion. L’humanité a porté un coup à la planète qui ne ressemble à aucune autre espèce. L’attaque à grande échelle – ou, selon le jargon anthropocénique, « croissance et développement » – s’est produite avec le début de la révolution industrielle. Cependant, cela remonte à l’ extermination de la plupart des mammifères pesant plus de dix kilos, collectivement appelé « la mégafaune », processus initié par les chasseurs-cueilleurs paléolithiques et qui a été renforcé par l’innovation technologique. Le processus a été darwinien dans sa forme la plus pure, obéissant aux dieux de croissance et de reproduction illimitées. Alors que les arts créatifs ont cédé la place à de nouvelles formes de beauté selon les normes humaines, le processus global n’a été beau pour personne, sauf pour les bactéries, les champignons et les vautours.

L’élimination de la biodiversité a eu lieu dans la même mesure que la propagation de l’humanité. Il a tué et dévoré des dizaines de milliers d’espèces. C s , nous avons vu, au moins un millier d’ espèces d’oiseaux, 10% du total, a disparu lorsque les colons de la Polynésie ont progressé à travers le Pacifique avec leurs pirogues doubles et tangons d’île en île , de Tonga à archipels lointains Hawaii, Pitcairn et la Nouvelle-Zélande. Les premiers explorateurs européens en Amérique du Nord ont constaté que la mégafaune, il est possible qu’une fois la plus riche dans le monde, a déjà été détruit par les flèches et les pièges de paleoindios. Les mammouths avaient disparules mastodontes, les grands félins à dents de sabre, les énormes loups géants, les grands oiseaux de vol à voile, les gigantesques castors et les paresseux terrestres. Cependant, même dans les régions les plus pauvres, la plupart des plantes et des animaux plus petits sont restés intacts, y compris les insectes, toujours hyperdivers, et d’autres arthropodes.

Le mouvement de conservation, né aux États-Unis au XIX e et au début du XX e siècle, est arrivé tardivement, mais heureusement pas suffisamment pour ne pas pouvoir conserver ce qui reste de notre faune et de notre flore.

Le concept de conservation est répandu dans le monde, au point qu’au le début du XXI siècle , la grande majorité des 196 Etats souverains dans le monde possédait des parcs nationaux ou réserves de quelque sorte protégé par le gouvernement. Le concept a donc été couronné de succès, bien que partiellement en termes de quantité et de qualité. zones humides gravement menacées qui sont à la maison à un certain nombre d’espèces 10 fois supérieure à celle des stocks européens et americanas- résistent à peine dans les grandes étendues de régions tropicales d’Amérique, l’ Indonésie, les Philippines, Madagascar et l’ Afrique équatoriale. Le taux d’extinction des espèces dans tous ces habitats à travers le monde, calculée à partir des données sur les vertébrés (mammifères, oiseaux, reptiles, grenouilles et autres amphibiens et poissons), a dépassé le millier de fois la valeur de référence pré-humaine et continue de s’accélérer.

Les lacunes du mouvement de conservation ont été au centre de la nouvelle idéologie anthropocentrique. Ses partisans soutiennent que les anciennes tentatives de sauver la biodiversité de la Terre ont échoué. La nature vierge n’existe pas et les territoires véritablement sauvages ne sont que le fruit de l’imagination. Ceux qui regardent le monde à travers le verre des amateurs d’anthropocentrisme ont une vision complètement différente de celle des conservateurs traditionnels. Ces extrémistes croient que nous devrions traiter ce qui reste de la nature comme un produit pour justifier leur salut. La biodiversité qui subsiste est jugée en fonction de son service à l’humanité. Laissez l’histoire suivre son cours apparemment prédéterminé. Par dessus tout,reconnaître que le destin de la Terre doit être humanisé.

Cette idéologie, que certains de ses défenseurs ont appelée « nouvelle conservation », a conduit à une grande variété de recommandations pratiques. Tout d’abord, ils disent que les parcs naturels et autres réserves doivent être gérés de manière à répondre aux besoins des populations. Mais pas de tout le monde, on comprend que seuls ceux qui vivent dans le présent et dans un avenir proche, afin que nos valeurs esthétiques et personnelles soient décisives et durent pour toujours. Les dirigeants qui suivent les préceptes de l’Anthropocène feront que la nature surpassera le point de non-retour,si les prochaines générations le veulent… ou non. Les survivants des plantes et d’animaux sauvages vivront dans une nouvelle harmonie avec les humains. Alors que dans le passé les gens qu’ils avaient accès aux écosystèmes naturels et les visiteurs (de ces écosystèmes), à l’époque des espèces anthropocènes qui composent des fragments frelatés des écosystèmes ,doivent apprendre a vivre parmi nous. Les principaux adeptes de l’Anthropocène semblent indifférents aux conséquences qui en découlent s’ils agissent selon leurs croyances. Leur peur est l’inverse de la liberté qu’ils doivent agir.

 

Mon impression est que les gens qui se soucient moins des zones sauvages et  de  la splendide biodiversité que contiennent encore ces territoires, qui sont plus susceptibles de les traiter avec dédain, qui ont eu souvent moins d’expériences personnelles  sur eux. Je pense, à cet égard, qu’il convient de citer le grand explorateur et naturaliste Alexander von Humboldt, si précis dans ses propos: « La vision du monde la plus dangereuse  vient de celui qui n’a pas vu le monde. »

Prions  pour  nos petits-enfants et pour l’avenir de toutes les formes de vie…sur Terre…comme dans l’espace lointain!


EN COMPLÉMENT:LES ERREURS DE L’HUMANITÉ

Depuis 20 siècles, nous dénigrons le corps par rapport à l’esprit, nous méprisons le monde vivant, nous avons peur de la nature sauvage. Nous opposons nature contre culture, sauvage contre civilisé.

Nous décrétons la toute puissance humaine, qui contrôle, prévoit, domine et nous instaurons le principe universel de la conflictualité qui est à l’origine des tensions entre les êtres, entre les sexes, entre les classes, entre les sociétés, entre les peuples, entre les espèces. Cette théorie du conflit perpétuel est responsable de tant de guerres et du présent désastre écologique, économique et social.

Depuis 20 siècles, nous sommes dans l’erreur. L’être humain n’est ni antinaturel, ni autre, et le vivant est plus proche que différent. La nature n’est pas un ensemble distinct de nous. NOUS SOMMES NATURE !

Quand nous prétendons avoir perdu notre connexion à la nature par la civilisation, cela signifie que nous avons aussi perdu notre connexion à nous-mêmes. L’imagination d’un dieu pour tous, comme substitut, n’est que pure abstraction et ne peut conduire qu’à un profond mal-être. Ce mal-être est très occidental.

D’ailleurs le mot nature a été créé spécifiquement pour distinguer l’être humain et le placer au-dessus de son environnement. Dans la langue Japonaise, par exemple, le mot nature n’existe pas car l’environnement et l’homme sont liés ; rien d’autre ne doit être spécifié.

Pour Kinji Imanishi, grand naturaliste Japonais du XXe siècle, ce type de pensée anthropocentrique dans laquelle l’humain et l’environnement sont considérés comme séparés est caractéristique de l’époque glorieuse de la pensée mécaniste. Il reproche à cette pensée sa rigueur et sa rigidité liées à sa principale contrainte : l’objectivité scientifique. Selon lui, la nature est au contraire l’endroit où le subjectif retrouve toute sa place, basée sur la sensibilité et l’intuition.

Imanishi rappelle un principe fondamental de ce monde : un élément unique donne une multiplicité de formes interconnectées.

Philosophiquement, l’homme est de même valeur que l’animal ou le végétal. Un monde dont la pratique consiste à ne pas épuiser la ressource mais à intégrer dans une même intuition dedans et dehors, nature et culture, et les êtres entre les deux.

C’est la théorie d’Arne Næss, le fondateur de l’écologie profonde. Plus simplement, il observe qu’il y a le monde, la vie, et que l’homme en fait partie intrinsèquement.

Arne Naess

Cette approche est très différente des approches anthropocentriques issues du christianisme et qui ont conduit au capitalisme. Nous les qualifierons de « modèles prédateurs » où l’humain utilise toutes les ressources environnementales pour lui seul au profit des nantis et sans limite. Ce qui revient bien sûr à scier la branche sur laquelle il est assis.

Nous le voyons aujourd’hui, notre survie dépend de la nature. Il est essentiel de comprendre que la nature n’est pas un environnement qui entoure l’humain mais un système de systèmes où il s’immerge. Il s’agit en fait d’une collaboration continue entre les espèces, guidée par l’affinité, et aboutissant à des formes infinies de « socialité ».

On est très loin du modèle simpliste et mécaniste de Darwin qui décrit une lutte pour la survie du plus apte et qui sert de base à nos sociétés capitalistes actuelles. Solidarité et partage … un vieux rêve qui pourtant fut réalisé lors de l’insurrection de 1919 menée par Nestor Makhno en Ukraine, lorsque paysans et ouvriers organisaient un système de troc massif entre les productions manufacturières industrielles et celles agricoles. Fondé sur le modèle de Kropotkine. qu’il appela lui-même « l’Entraide », ce type de société en autogestion ne dura que le temps d’une révolution.

Nestor Makhno est a droite.
Photo colorisée de 1922.

 

 

 

Survivrons-nous…comme peuple et comme espèce…?,par Roméo Bouchard

Survivrons-nous…comme peuple et comme espèce…?

 

Roméo Bouchard
Roméo Bouchard

Un ami m’écrit: pourquoi continues-tu à intervenir sur facebook si tu crois que nous ne survivrons pas?

Voici ma réponse:

Survivrons-nous comme PEUPLE? C’est de plus en plus problématique. Les Acadiens, les Louisianais, les franco-manitobains ou ontariens en sont la meilleure illustration. L’intégration du Québec comme ethnie et comme province parmi les autres a considérablement progressé depuis les années 60, sans parler de la bilinguisation, du déclin du projet indépendantiste, de l’orientation des jeunes et de nos écoles, de l’évolution de notre immigration. Alexis de Tocqueville (1840) avait d’ailleurs clairement prédit que les Canadiens-français risquaient fort de finir comme les Louisianais: la louisianisation.

Survivrons-nous comme ESPÈCE? Hubert Reeves estime que non: que nous disparaîtrons comme espèce d’ici la fin du siècle possiblement; la vie, elle, survivra sans doute. La plupart des scientifiques, dans la logique des rapports Meadows, estiment que si des virages majeurs pour inverser notre empreinte écologique sur la planète ne sont pas pris d’ici 2050 au plus tard (et dans le contexte politique actuel, dominé par les banquiers et les multinationales, ils ne le seront pas), on peut difficilement concevoir ce qui va arrivera à notre espèce tant les bouleversements sociaux, économiques et écologiques seront drastiques.

Pourquoi continuer à se battre dans ce cas, pour le Québec, pour l’humanité et pour la planète? Parce qu’on n’a pas le choix, parce qu’il faut tenter de minimiser les dégâts, parce qu’il faut nous préparer à faire face au pire, imaginer dès maintenant un autre monde, parce qu’il faut agir au coeur du mécanisme destructeur, la prise de décision, la démocratie: le seul espoir réside dans la reconquête progressive de notre souveraineté, de notre démocratie, dans le contrôle des décisions collectives, la responsabilité collective. Nous ne survivrons pas au libre-échange imposé par et pour les riches. La tâche est énorme car notre civilisation capitaliste nous a réduit au statut de consommateur individualiste.

Mais l’instinct de survie est le plus fort de tous: ce n’est pas rationnel: c’est instinctif. Ne pas chercher à survivre contre tout espoir, c’est être déjà mort. C’est pourquoi, comme le petit colibri qui apportait patiemment ses gouttes d’eau sur le feu de forêt, je fais ce que je peux.

Par Roméo Bouchard

Pour abattre le Nouvel Ordre Mondial ,remplaçons le néo-libéralisme

Ère Nouvelle -logobb...nous sommes un

Au Québec,comme en France,aux États-Unis d’Amérique et dans tout le Commonwealt des Nations,beaucoup de gens ont abandonné  la motivation ,le goût de changer quelque chose et d’entretenir  un minimum de patriotisme dans le coeur.Je vous donne aujourd’hui d’excellentes raisons pour vous mobiliser afin d’abattre le néo-libéralisme.C’est le meilleur moyen « politique » pour abattre le Nouvel Ordre Mondial ,abolir l’esclavagisme salarié et protéger les formes de vie ainsi que les écosystèmes qui réussissent encore à survivre.

« Pourquoi irais-je me  fatiguer à comprendre quand tout est organisé pour me perdre ! »,écrivait  Raoul Vaneigem.Il disait vrai,mais  quelqu’un qui voit  un de ses semblables ,assassiner d’autres personnes sans réagir est coupable dans sa négligence et sa tolérance,de meurtre.Je vous le dis en vérité que toute personne qui ne réagit pas contre la mort programmée de notre démocratie (ou de ce qui en  reste) est menacée et condamnée par ce système hypocrite,mensonger et assassin qui porte maintenant le nom de « néo-libéralisme ».

L’évolution

C’était l’été 1989. Le mur de Berlin n’était pas encore tombé que, dans un article aussitôt  devenu célèbre, « La fin de l’histoire ? », le philosophe et politicologue  américain Francis Fukuyama condensait ce qui serait bientôt l’esprit de l’ère postsoviétique,sa philosophie. L’« idée occidentale » avait définitivement vaincu : la démocratie libérale et le libre marché constituaient désormais l’horizon indépassable pour toutes les sociétés. Cette affirmation s’appuyait sur un constat : avec l’effondrement des États autoritaires à l’Est et en Amérique latine ou ailleurs, la démocratie libérale apparaissait comme « la seule aspiration politique cohérente » à l’échelle planétaire. Par ailleurs, la diffusion des principes du libéralisme économique était, selon F. Fukuyama, à l’origine de niveaux de prospérité qui ont permis le développement et la croissance économique actuelle.Nous vivons donc dans « l’ère du capitalisme triomphant ».Moi,par contre,je vous annonce que nous vivons depuis peu,dans une Ère Nouvelle et que ce système  court après sa mort,comme s’il en avait envie.

D’autre part,l’historien François Hartog analyse pour sa part le « présentisme » actuel. Avec les Lumières et la Révolution de 1789, et même le marxisme, explique-t-il, c’est une véritable « posture futuriste » qui s’était instaurée, nourrie par la croyance dans le progrès, dans la démocratie. Pour l’historien, cette posture futuriste a dominé nettement pendant deux cents ans, de 1789 à 1989, date de l’effondrement du mur de Berlin. Suit un présent sans vision claire de ce que sera demain. Les choses du passé sont aujourd’hui transmises en tant que traces du passé, non pas en raison du message qu’elles seraient supposées délivrer, constate-t-il.

L’OCCULTATION DE LA VÉRITÉ

  Pour les adeptes fanatiques  du néo-libéralisme: nous allons atteindre un meilleur niveau de richesse par habitant.

Si on a  une croissance démographique  « équilibrée » (ce qui est encore le cas au niveau mondial), on doit nécessairement avoir une croissance économique pour que le ratio richesse / habitant ne diminue pas. Après, même si la croissance démographique ralentit, la croissance économique doit continuer et est nécessaire pour les régions du monde qui n’ont pas encore atteint un ratio de richesse par habitant suffisant : c’est le cas des pays en développement, exemple des pays de l’Afrique Sub-Saharienne !

Pour les pays développés, étant donné qu’on a déjà un certain « confort » matériel,selon eux, il serait juste de ne plus augmenter notre ratio richesse / habitant, en d’autres termes, de ne pas augmenter notre ratio consommation / habitant.Donc,prêchons l’austérité pendant  que notre  élite corrompue se la coule douce,mais surtout ,ne vous lamentez pas et….fermez-la!

Raisonnement quant à ceux qui voient la chose négativement  :

(a) L’épuisement des ressources

La règle d’or est de ne pas consommer plus que ce que notre planète peut nous offrir. Pour illustrer cette règle, il faut par exemple ne pas couper de forêt plus rapidement que la nature n’a le temps d’en régénérer, il ne faut pas pêcher plus de poissons que ce que permet leur fécondité pour le renouvellement des générations.

  On voit donc très rapidement le paradoxe: la croissance de la biomasse est limitée, ce qui n’est pas le cas de la croissance économique, qui peut être infinie tant que notre appétit du matériel n’est pas rassasié (je parle des « pseudo développeurs » et des  fanatiques de la consommation).

(b) La pollution

  Il s’agit le même raisonnement pour la pollution. La croissance infinie peut générer une pollution infinie, or la capacité d’absorption et de retraitement par notre planète est limitée. Pour les illustrations, il faut par exemple ne pas rejeter plus de CO2 que les forêt n’ont le temps d’en retraiter, il ne faut pas enterrer plus de déchets que la terre n’a le temps de les décomposer etc.

Les principes de décroissance, ou d’arrêt de la croissance vise à respecter ces règles de « balance » car même si on a de la marge actuellement, si les effets négatifs de nos activités  humaines dépassent les réparations positives de notre planète d’année en année, alors fatalement il arrivera un jour où l’on aura consommé notre très chère planète bleue jusqu’à la moelle..et ce jour,croyez moi s’en vient à grand pas,car les chinois communistes rêvent de produire et de consommer plus et mieux que les américains.Pour permettre aux chinois d’atteindre ce niveau …avec le reste du monde,il faudrait ajouter les ressources de  4 autres planètes Terre.C’est donc de la folie furieuse engendrée par un fanatisme politique dangereux.

Petite remarque  :
Certains optimistes pensent que la croissance peut aller de paire avec la résolution des problèmes environnementaux, l’intuition de cette idée est que le progrès technique finira par ouvrir de nouvelles voies pour le retraitement des déchets et l’utilisation de ressources renouvelables… cela ressemble à un « chèque en blanc » que l’on remettrait  à un gambler ,avec dépendances affectives,pour aller  jouer un bon coup de poker…en misant tout sur une seule mise!

Moi,j’hésiterais beaucoup et ne ferais pas confiance!Vous?

La meilleure façon pour les  partisans fanatiques du néo-libéralisme  de se perpétuer infiniment dans le temps,c’est de nous voiler la Vérité en nous présentant  cette façade ,cet énoncé  afin de nous diviser,nous les citoyens et citoyennes:

« La croissance économique est nécessaire pour assurer la sécurité sociale ,économique et politique du pays.Nous avons besoin des riches et du pouvoir de l’argent pour assurer une cohésion sociale en créant des emplois .Ce qui générera une richesse  qui profitera à tous.Le profit est donc un droit sacré et tous ceux qui  se dressent contre « le système établi » sont  sacrilège,ennemis de l’état et de potentiels terroristes qui doivent être dénoncé sur la place publique…Particulièrement les défenseurs de l’environnement et les écologistes,car ils remettent en question  « la bonne marche des affaires. »

Quiconque défend l’énoncé,pour  ne pas dire « la sainte prière  libérale » que je vient d’écrire,devrait être accusé de crime contre l’humanité et contre toutes les formes de vie sur Terre et condamné immédiatement « à la peine capitale »!Car nous sommes maintenant dans une situation de légitime défense,en tant qu’êtres vivants avec pensée logique !

………………………………………………………………..

ÉNONCÉS DE MENSONGES

« Le libéralisme, c’est plus de choix et des meilleurs prix pour le consommateur »

 

FAUX: Selon le dogme libéral lui-même, le libéralisme ne peut fonctionner que si il existe une concurrence suffisante de l’offre. Or dans les faits, le capitalisme libéral tend vers la concentration et la formation de monopoles qui éliminent toute concurrence, réduisent le choix du consommateur et font monter les prix (ou baisser la qualité).

 

Dans le domaine des services publics comme la distribution d’eau, la poste, ou les chemins de fer, leur privatisation s’est toujours traduite par une augmentation des coûts pour l’usager, une diminution du service, et une réduction des investissements dans l’entretien des infrastructures. Un exemple parmi d’autres: dans les années 90, le FMI et la Banque mondiale ont obligé les Philipines à privatiser la gestion de l’eau. Au début, les prix ont baissé de 20%, une baisse utilisée par la propagande libérale pour démontrer l’utilité des privatisations. Mais 10 ans plus tard, le prix de l’eau a été multiplié par 5.

 

Quant aux systèmes de retraites privés (les fonds de pension), ils consistent à priver les salariés de toute sécurité, en les livrant aux incertitudes de la gestion des organismes financiers. En cas de faillite de ces derniers, les salariés se retrouvent sans retraite malgré des années de cotisation. C’est ce qui s’est passé aux Etats-Unis en 2002 avec la faillite d’Enron.

« Le libéralisme, c’est le libre-jeu du marché »

 

FAUX: Toujours selon le dogme libéral, le libre-jeu du marché nécessite la transparence du marché et de l’information.
En réalité, à cause des pratiques d’opacité et de l’inégalité dans l’accès à l’information, le consommateur ne peut choisir en connaissance de cause.

 

« La croissance crée des emplois »

 

FAUX: La croissance crée des emplois dans un premier temps, mais elle sert surtout à financer les « restructurations » et les délocalisations. Au bout du compte, elle détruit davantage d’emplois qu’elle n’en crée.

 

 

 

« Seul le marché est apte à déterminer le juste prix des matières premières, des devises, ou des entreprises »

FAUX: Les marchés sont essentiellement guidés par la spéculation et la recherche du profit à court-terme. Les fluctuations des cours sont souvent irrationnelles, excessives, et soumises à la manipulation. Ces oscillations excessives des cours sont destructrices, provoquant ruines et faillites dans l’économie réelle. Mais dans le même temps, ces oscillations sont aussi génératrices de profit pour les spéculateurs. Encore le principe des vases communicants…!

 

 

 

 

« L’entreprise crée des richesses. Elle est la source de la prospérité des pays et de leurs habitants »

 

FAUX: le plus souvent, les entreprises ne créent pas de richesses, car la valeur créée est inférieure aux coût réel des ressources utilisées ou détruites, si on prend en compte le coût environnemental et humain, ainsi que le coût réel des matières premières non-renouvelables.

 

Le « profit » des grandes entreprises est en réalité prélevé sur la nature, saccagée par l’exploitation, l’urbanisation et la pollution, ou « vampirisé » sur d’autres acteurs économiques:

 

– sur les salariés qu’on aura licencié pour économiser des coûts ou « augmenter la productivité », ou dont on aura réduit la rémunération ou la protection sociale.

 

– sur les consommateurs qui doivent payer plus pour une qualité ou une quantité moindre.

 

– sur les fournisseurs (en particulier sur les producteurs de matières premières minières ou agricoles)

 

– sur d’autres entreprises dont on aura provoqué la faillite par des pratiques déloyales, ou qui sont rachetées pour être ensuite dépecées, vendues par morceaux, et dont dont les salariés sont transformés en chômeurs.

 

– sur les populations du Tiers-Monde qui ont été spoliées de leurs terres et de leurs ressources, et qui ont été réduites en esclavage, obligées de travailler dans les mines ou les « ateliers de la sueur » des entreprises transnationales, ou pire encore, obligées de servir de cobayes à l’industrie pharmaceutique, ou de vendre leurs organes (le plus souvent un rein ou un oeil) qui seront ensuite greffés à des malades fortunés. (le prix payé pour le prélèvement d’un rein va de 20.000 euros en Turquie, à seulement 800 euros en Inde)

« La mondialisation profite à tous »

 

FAUX: Entre 1992 et 2002, le revenu par habitant a chuté dans 81 pays. Dans le Tiers-Monde, le nombre des « extrêmement pauvres » a augmenté de près de 100 millions.

 

L’écart des salaires s’est également creusé de manière fantastique. Prenons l’exemple d’une ouvrière chez un sous-traitant asiatique de Disney qui fabrique des vêtements à l’éffigie de Mickey pour les consommateurs occidentaux. Cette ouvrière travaille dans un « atelier de la sueur », 14 heures par jour, 7 jours sur 7, sans aucune protection sociale, sans droit de grève, le tout pour un salaire horaire de 0,28 dollars. Dans le même temps, le salaire horaire du PDG de Disney est de 2800 dollars, soit 10.000 fois plus.

 

Les 225 personnes les plus riches du monde cumulent un patrimoine global de 1000 milliards de dollars, l’équivalent du revenu annuel des 3 milliards de personnes les plus pauvres de la planète, soit 47% de la population mondiale. La fortune additionnée des 84 personnes les plus riches dépasse le produit intérieur brut de la Chine avec ses 1,2 milliard d’habitants.

 

En 2002, 20% de la population mondiale accapare 80% des richesses, possède plus de 80% des voitures en circulation et consomme 60% de l’énergie, tandis que le milliard d’habitants les plus pauvres se partagent 1% du revenu mondial.

 

 

 

« Le libre-jeu du marché crée par lui-même les conditions de l’équilibre »

 

FAUX: Le libre-jeu du marché produit l’équilibre uniquement en moyenne sur une longue période. En réalité, il oscille en permanence autour de l’équilibre, et ces oscillations sont brutales et destructrices. Une économie libérale entraîne un environnement économique instable qui prive les individus de toute sécurité, les obligeant à s’adapter sans cesse aux aléas de la conjoncture et aux « restructurations économiques ».

 

Or comme toute vie biologique, l’être humain a besoin d’un minimum de stabilité de son environnement. Le libéralisme est donc contraire à l’homme et à la vie dans son ensemble, le libéralisme ayant aussi pour conséquence l’exploitation sauvage de la nature et la pollution généralisée de l’écosystème.

 

 

 

« Le libéralisme est le seul choix possible, sous peine de s’isoler du Monde »

 

FAUX: Certes, un pays cours le risque d’une délocalisation accrue des entreprises si il ne va pas dans le sens de leurs désirs. Du fait de la mondialisation, les salariés occidentaux sont désormais en concurrence avec les salariés de l’Inde ou de la Chine, y compris pour des emplois qualifiés dans le tertiaire ou les secteurs technologiques. Tant qu’il y aura le moindre profit à réaliser en délocalisant, les entreprises iront au plus offrant, dans le pays où elles trouvent les lois sociales et environnementales les moins contraignantes.

 

Mais si il en est ainsi, c’est parce que nos gouvernements se sont entendus pour créer ces conditions, en appliquant simultanément dans tous les pays les déréglementations prônées par l’idéologie libérale. Ils ont réalisé la mondialisation uniquement dans un sens favorable aux entreprises, sans la contrepartie d’une mondialisation au niveau des lois de protection sociale et environnementale. La mondialisation néo-libérale est résolument dissymétrique.

 

D’autre part, cette absence apparente de choix revient de fait à une dictature des entreprises. Accepter cette dictature, c’est renoncer au pouvoir souverain des Etats et des représentants élus du Peuple. C’est donc renoncer à la démocratie, et accepter à terme un esclavage généralisé.

…………………………………………………………………………………………………….

  L’ENVIRONNEMENT VERSUS LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE ILLIMITÉE

Selon la tendance des défenseurs du Nouvel Ordre Mondial et du libéralisme économique ,la corrélation positive entre croissance et pollution tend à se défaire lorsque des sociétés enrichies ont à la fois les moyens et le souci de protéger l’environnement. Si l’on pense que les sociétés actuellement pauvres vont elles aussi accéder au niveau de richesse des pays industrialisés au cours de ce siècle, elles devraient parvenir à améliorer significativement la situation de l’environnement sur la planète,selon eux.C’est ce genre de lavage de cerveau que tendent  à véhiculer les patrons esclavagistes des grandes multinationales qui  nous publicisent effrontément leurs « fondations  humanitaires ».Nous savons parfaitement bien ,partout en Occident ,que  quand on a amassé un Saint Profit Capitaliste dans ses poches que les entreprises Bénites du Système Néo-Libéral ,oublient totalement …et l’environnement,et la faune et en plus  ,les générations à venir des citoyens et citoyennes qui vont avec.Sauf que ce sont les entreprises privées favorisées par ce système corrompu qui se sauvent avec les profits et que ce sont nos descendants qui vont hérités des pertes et des coûts à payer pour tenter(si c’est encore possible) de rétablir l’environnement.

Pour les « pessimistes », le message précédent ne défend qu’une fuite en avant. La majorité de la population mondiale vivant aujourd’hui dans des pays en développement, leur accession aux modes de consommation des pays riches ne peut qu’entraîner une dégradation massive de l’environnement, dégradation tellement importante et irréversible que même s’ils décidaient demain de protéger leur environnement, il n’y aurait plus grand chose à protéger, et il leur serait tout à fait impossible de « recréer » un environnement naturel de qualité.

Donc si on a bien compris,le libéralisme économique et son successeur,le néo-libéralisme,ceux-ci privatisent les profits et socialisent les coûts et les pertes.

DONNER UN SENS À LA VIE

La possibilité et la nécessité de donner un sens à l’histoire,à la vie humaine , n’ont jamais été autant d’actualité. Voltaire écrivait, en 1734, dans son Traité de métaphysique : « Je vais tâcher, en étudiant l’homme, de me mettre d’abord hors de sa sphère et hors d’intérêt (…). Je suppose, par exemple, que né avec la faculté de penser et de sentir que j’ai présentement, et n’ayant point la forme humaine, je descends du globe de Mars ou de Jupiter. Je peux porter une vue rapide sur tous les siècles, tous les pays, et par conséquent sur toutes les sottises de ce petit globe. » Un programme historiographique ? L’enjeu du renouvellement d’une réflexion sur l’histoire se situe en effet peut-être bien dans le renouvellement des échelles d’analyse.

Nous vivons  depuis peu dans une Ère Nouvelle et nous avons la responsabilité d’améliorer notre environnement.Si l’on voit que nous faisons fausse route en établissant  l’ordre mondial actuel sur de fausses valeurs  matérielles et artificielles,je vous propose de revenir un peu en arrière et de repartir l’édifice  social mondial sur les bases  spirituelles solides de l’altruisme,de la compassion ,du partage en tenant compte d’une discipline collective face à la menace de mort que suggère les fanatiques du Nouvel Ordre Mondial.

Comprendre que nous faisons fausse-route avec le capitalisme triomphant,n’est pas une damnation ,ni un péché!Quant on voit qu’on est dans l’erreur,on se relève les manches,on se crache dans les mains et…on recommence!

C’est simplement une question de volonté et de courage de le faire,car c’est par la peur (le terrorisme psychologique surtout) que nos gouvernements vont tenter de nous arrêter de réfléchir,d’espérer et d’oser.

Il faut juste avoir confiance en soi!

Je suis un ennemi de l’état,…pardon un ennemi de tous les états corrompus de la Terre,je  sais qu’ils le savent et pourtant je dors très bien avec cela,car je m’assume,en tant que Défenseur de la Terre.Je suis même fier de ce que je suis…et je veux que tous ceux qui veulent changer quelque chose,le soient aussi…fier d’eux-mêmes!

Je pense comme Voltaire: actuellement nous sommes observé et que tôt ou tard ,nous aurons des comptes à rendre…parce que  « nous ne sommes pas propriétaires de la Terre,mais de simples locataires…et un locataire a un droit d’usage limité!

Michel Duchaine

Earth-1-580x580

 

 

 

Ré-écrire l’histoire :la prophétie de Jean de Jérusalem

La prophétie de Jean de Jérusalem

L'humain de la Terre face à l'Univers
L’humain  face au destin.

Les prophéties de Jean de Jérusalem sont un ensemble de textes prophétiques, uniquement connus par deux ouvrages publiés en France en 1994 et en 1998 (voir Bibliographie ci-dessous). La préface des livres ne donne que quelques brèves informations sur leur origine.

Selon l’éditeur, l’auteur de ces prophéties est Jean de Jérusalem (aussi appelé Jean de Vézelay ou Jean de Mareuil), un chevalier croisé ayant participé à la conquête de Jérusalem en 1099.
Né en Bourgogne en 1042 ap. J.C., Jean aurait été recueilli sur le chemin de Compostelle par des religieux ; devenu moine et chevalier, il serait parti en Terre Sainte lors de la première Croisade pour reprendre Jérusalem des mains des Turcs qui s’en étaient emparés vingt ans plus tôt. Il y aurait fait alors la connaissance d’Hugues de Payns, avec lequel il aurait fondé l’Ordre du Temple. Il serait mort à Jérusalem aux environs de 1119 – 1120 ap. J.C.
Peu de temps avant sa mort, Jean de Jérusalem écrit 7 exemplaires de son recueil de prophéties. Il en aurait confié 3 à Bernard de Clairvaux (Saint Bernard), qui aurait fait don de l’un d’entre eux au monastère de Vézelay ; les 4 autres exemples restant auraient été transmis à diverses personnes.

Toujours selon la préface des livres, les prophéties de Jean de Jérusalem ne nous seraient parvenus que via deux ouvrages :

  • le premier serait un manuscrit du XVème siècle, commentant les prophéties. Le dit-manuscrit aurait été redécouvert en 1992-1993 à Zagorsk en Russie, au monastère de la Laure de la Sainte Trinité-Saint Serge, par un certain professeur Galvieski.
  • un exemplaire original des prophéties serait conservé par le KGB dans ses archives à Loubianka. Il proviendrait à l’origine des bibliothèques de la communauté juive de Varsovie, saisies par les allemands en 1941, puis récupérées par les Russes lors de la chute de Berlin en 1945.

Cette prophétie visionnaire décrit les temps présents avec une fascinante acuité…
Elle aurait été écrite en 1099 par Jean de Jérusalem (ou Jean de Vezelay), l’un des 8 fondateurs de l’Ordre des Templiers.


La première partie de la prophétie est une sombre prédiction pour la période de l’an 2000, « l’An Mille qui vient après l’An Mille ». A l’inverse, la deuxième partie de la prophétie annonce une ère nouvelle et pleine d’espoir, « lorsque ce sera le plein de l’An Mille qui vient après l’An Mille »…

Jean de Jérusalem01

La Prophétie complète:

« Protocole secret des prophéties »
Jean de Jérusalem – 1099


Je vois et je sais.

Mes yeux découvrent dans le Ciel ce qui sera et je franchis le temps d’un seul pas.
Une main me guide vers ce que vous ne voyez ni ne savez.

Mille ans auront passé et Jérusalem ne sera plus la ville des Croisés du Christ.
Le sable aura enfoui sous ses grains les murailles de nos châteaux, nos armures et nos os. Il aura étouffé nos voix et nos prières.

Les Chrétiens venus de loin en pèlerins là où étaient leur Droit et leur Foi, n’oseront s’approcher du Tombeau et des Reliques qu’escortés par des Chevaliers Juifs qui auront ici (…) leur Royaume et leur Temple. (1)

Les Infidèles seront une foule innombrable qui se répandra partout
et leur foi résonnera comme le tambour d’un bout à l’autre de la Terre. 
(2)

Je vois la Terre immense.

Des continents qu’Hérodote ne nommait que dans ses rêves se seront ajoutés au-delà des grandes forêts dont parle Tacite, et loin au bout de mers illimitées qui commencent après les Colonnes d’Hercule. (3)


Mille ans auront passé depuis le temps que nous vivons et les fiefs se seront partout rassemblés en de grands royaumes et de vastes empires.

Des guerres aussi nombreuses que les mailles de la cotte que portent les Chevaliers de l’Ordre se seront entrecroisées, défaisant les royaumes et les empires, en tissant d’autres. (4)

Et les serfs, les manants, les pauvres sans feu se seront mille fois révoltés, brûlant les récoltes, les châteaux et les villes, jusqu’à ce qu’on les écorche vifs et qu’on force les survivants à rentrer dans leurs tanières.

Ils se seront crus Rois. 
(5)

Mille ans auront passé et l’homme aura gagné le fond des mers et des cieux
et il sera comme une étoile au firmament.

Il aura acquis la puissance du soleil et il se sera pris pour Dieu,
bâtissant sur l’immense terre mille tours de Babel. (6)

Il aura construit des murs sur les ruines de ceux qu’avaient élevés les Empereurs de Rome, et ils sépareront une nouvelle fois des Légions et des Tribus Barbares.

Au-delà des grandes forêts sera un Empire.
Quand les murs s’effondreront l’Empire ne sera plus qu’une eau boueuse.
Les peuples seront une nouvelle fois mêlés. (7)

Alors commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille.

Je vois et je sais ce qu’il sera.
Je suis le scribe.

Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille l’homme sera devant la bouche d’ombre d’un labyrinthe obscur.
Et je vois au fond de cette nuit dans laquelle il va s’enfoncer les yeux rouges du Minotaure.

Prends garde à sa fureur cruelle, toi qui vivras l’An Mille qui vient après l’An Mille.

Notes

(1)Vision de l’Etat d’Israël

(2)L’intégrisme islamiste (« les infidèles » était l’expression utilisée par les Chrétiens du 11è siècle pour désigner les Musulmans)

(3)Annonce des découvertes du continent américain (situé après les « Colonnes d’Hercule », nom donné au détroit de Gibraltar dans l’Antiquité)

(4)Chute des royaumes et des empires européens, avènement de l’Empire américain et de l’Union Européenne…

(5)La démocratie?

(6 )La technologie toute-puissante, les voyages spaciaux, la maîtrise de l’énergie nucléaire, et l’expansion des villes (les « tours de Babel »)

(7)Effondrement de l’Union Soviétique et chute du mur de Berlin?
june 12,1991,the eruption of the mount Pinatubo,in Philippinas.

Lorsque commencera l’An Mille qui vient après L’An Mille…

1
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
L’Or sera dans le Sang
Qui regardera les étoiles y comptera des deniers
Qui entrera dans le Temple y rencontrera les marchands
Les Souverains seront changeurs et usuriers
Le Glaive défendra le Serpent

Mais le feu couvera
Chaque ville sera Sodome et Gomorrhe
Et les enfants des enfants deviendront la nuée ardente
Ils lèveront les vieux étendards

2
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
L’Homme aura peuplé les Cieux et la Terre et les Mers de ses Créatures
Il ordonnera
Il voudra les pouvoirs de Dieu
Il ne connaîtra aucune limite

Mais chaque chose se retournera
Il titubera comme un roi ivre
Il galopera comme un chevalier aveugle
Et à coup d’éperon il poussera sa monture dans la forêt
Au bout du chemin sera l’abîme

3
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Se dresseront en tous points de la Terre des Tours de Babel
Ce sera Rome et ce sera Byzance
Les champs se videront
Il n’y aura de loi que de soi et de sa bande

Mais les Barbares seront dans la ville
Il n’y aura plus de pain pour tous
Et les jeux ne suffiront plus
Alors les gens sans avenir
Allumeront les grands incendies

4
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
La faim serrera le ventre de tant d’hommes
Et le froid bleuira tant de mains
Que ceux-là voudront voir un autre monde
Et des marchands d’illusions viendront qui proposeront le poison

Mais il détruira les corps et pourrira les âmes
Et ceux-là qui auront mêlé le poison à leur sang
Seront comme bête sauvage prise au piège
Et tueront et violeront et rançonneront et voleront
Et la vie deviendra une apocalypse de chaque jour

5
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Chacun cherchera à jouir tout ce qu’il peut
L’Homme répudiera son épouse autant de fois qu’il se mariera
Et la femme ira par les chemins perdus (creux) prenant celui qui lui plaira
Enfantant sans donner le nom du Père

Mais aucun Maître ne guidera l’Enfant
Et chacun parmi les autres sera seul
La tradition sera perdue
La loi sera oubliée
Comme si l’Annonce n’avait pas été faite et l’homme redeviendra sauvage

6
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Le père prendra son plaisir avec sa fille
L’homme avec l’homme la femme avec la femme
Le vieux avec l’enfant impubère
Et cela sera aux yeux de tous

Mais le sang deviendra impur
Le mal se répandra de lit en lit
Le corps accueillera toutes les putréfactions de la terre
Les visages seront rongés les membres décharnés
L’amour sera haute menace pour ceux qui ne se connaissent que par la chair

7
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Celui qui parlera de Serment et de Loi
Ne sera pas entendu
Celui qui prêchera la Foi du Christ
Perdra sa voix dans le désert

Mais partout se répandra les eaux puissantes des religions infidèles
De faux messies rassembleront les hommes aveuglés
Et l’infidèle armé sera comme jamais il ne fut
Il parlera de justice et de droit et sa foi sera brûlante et tranchante
Il se vengera de la Croisade

8
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Le bruit de la mort donnée roulera comme l’orage sur la terre
Les barbares seront mêlés aux soldats des dernières légions
Les Infidèles vivront dans le cœur des Villes Saintes
Chacun sera tour à tour barbare, infidèle et sauvage

Il n’y aura plus d’ordre ni de règle
La haine se répandra comme la flamme dans la forêt sèche
Les barbares massacreront les soldats
Les infidèles égorgeront les croyants
La sauvagerie sera de chacun et de tous et les villes périront

sceau_pyramide
9
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Les hommes se jugeront entre eux selon leur sang et leur foi
Nul n’écoutera le cœur souffrant des enfants
On les dénichera comme des oisillons
Et personne ne saura les protéger de la main raidie par le gantelet

La haine inondera les terres qui se croyaient pacifiées
Et nul ne sera épargné ni les vieux ni les blessés
Les maisons seront détruites ou volées
Les uns prendront la place des autres
Chacun fermera les yeux pour ne pas voir les femmes violées

10
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Chacun saura ce qui est en tous les lieux de la terre
On verra l’enfant dont les os percent la peau
Et celui dont les yeux sont couverts de mouches
Et celui qu’on pourchasse comme un rat

Mais l’homme qui verra détournera la tête
Car il ne se souciera que de lui
Celui-là donnera une poignée de grains comme aumône
Alors qu’il dort sur des sacs pleins
Et ce qu’il donnera d’une main il le reprendra de l’autre

11
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
L’homme fera marchandise de tout
Chaque chose aura son prix
L’arbre l’eau et l’animal
Plus rien ne sera vraiment donné et tout sera vendu

Mais l’homme alors ne sera plus que poids de chair
On troquera son corps comme un quartier de viande
On prendra son œil et son cœur
Rien ne sera sacré ni sa vie ni son âme
On se disputera sa dépouille et son sang comme une charogne à dépecer

12
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
L’homme aura changé le visage de la terre
Il se voudra le Maître et le Souverain des forêts et des troupeaux
Il aura creusé le sol et le ciel
Et tracé son sillon dans les fleuves et les mers

Mais la terre sera nue et stérile
L’Air deviendra brûlant et l’eau sera fétide
La vie se fanera car l’homme épuisera la richesse du monde
Et l’homme sera seul comme un loup
Dans la haine de lui

13
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
L’enfant sera lui aussi vendu
Certains se serviront de lui comme d’une quintaine
Pour jouir de sa neuve peau
D’autres le traiteront comme un animal servile

On oubliera la faiblesse sacrée de l’enfant
Et son mystère
Il sera comme un poulain qu’on dresse
Comme un agneau qu’on saigne qu’on abat
Et l’homme ne sera plus rien que barbarie

14
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Le regard et l’esprit des hommes seront prisonniers
Ils seront ivres et l’ignoreront
Ils prendront les images et les reflets pour la vérité du monde
On fera d’eux ce que l’on fait d’un mouton

Alors les carnassiers viendront
Les rapaces les mettront en troupeau pour mieux les guider vers l’abîme
Et les dresser les uns contre les autres
On les écorchera pour prendre leur laine et leur peau
Et l’homme s’il survit sera dépouillé de son âme

15
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Régnerons des Souverains sans croyance
Ils ordonneront aux foules humaines innocentes et passives
Ils cacheront leurs visages et garderont leurs noms secrets
Et leurs châteaux forts seront perdus dans les forêts

Mais ils décideront du sort de tout et de tous
Personne ne participera aux assemblées de leur ordre
Chacun sera vrai serf et se croira homme libre et chevalier
Seuls se dresseront ceux des villes sauvages et des fois hérétiques
Mais ils seront d’abord vaincus et brûlés vifs

16
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Les hommes seront si nombreux sur les terres
Qu’ils ressembleront à une fourmilière dans laquelle on enfonce le bâton
Ils grouilleront et la mort les écrasera du talon
Comme des insectes affolés

De grands mouvements les pousseront d’une contrée à l’autre
Les peaux brunes se mêleront aux peaux blanches
La Foi du Christ à celle de l’Infidèle
Certains prêcheront la paix jurée
Mais partout ce sera la guerre des tribus ennemies

17
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Les hommes voudront franchir toutes les enceintes
La mère aura les cheveux gris d’une vieille
Le chemin de la nature sera abandonné
Et les familles seront comme des grains séparés que rien ne peut unir

Ce sera donc un autre monde
Chacun errera sans lien comme un cheval emballé
Allant en tout sens sans guide
Malheur au chevalier qui chevauchera cette monture
Il sera sans étrier et chutera dans le fossé

18
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Les hommes ne s’en remettront plus à la loi de Dieu
Mais voudront guider leur vie comme une monture
Ils voudront choisir leurs enfants dans le ventre de leurs femmes
Et tueront ceux qu’ils n’aimeront pas

Mais que sera l’homme qui se prendra ainsi pour Dieu ?
Les Puissants se saisiront des meilleures terres et des plus belles femmes
Les pauvres et les faibles seront du bétail
Chaque masure deviendra donjon
La peur sera en chaque cœur comme un poison

19
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Un ordre noir et secret aura surgi
Sa loi sera de haine et son arme le poison
Il voudra toujours plus d’or et étendra son règne sur toute la terre
Et ses servants seront liés entre eux par un baiser de sang

Les hommes justes et les faibles subiront sa règle
Les Puissants se mettront à son service
La seule loi sera celle qu’il dictera dans l’ombre
Il vendra le poison jusque dans les églises
Et le monde marchera avec ce scorpion sous son talon

20
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Bien des hommes resteront assis les bras croisés
Ou bien iront sans savoir où les yeux vides
Car ils n’auront plus de forge où battre le métal
Et plus de champ à cultiver

Ils seront comme une graine qui ne peut prendre racine
Errants et démunis humiliés et désespérés
Les plus jeunes et les plus vieux souvent sans lieux
Ils n’auront que la guerre pour salut
Et ils se combattront d’abord eux-mêmes et ils haïront leur vie

21
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Les maladies de l’eau du ciel et de la Terre
Frapperont l’homme et le menaceront
Il voudra faire renaître ce qu’il a détruit et protéger ce qui demeure
Il aura peur des jours qui viennent

Mais il sera bien tard
Le désert rongera la terre et l’eau sera de plus en plus profonde
Elle ruissellera certains jours en emportant tout comme un déluge
Et elle manquera le lendemain à la terre
Et l’air rongera le corps des plus faibles

22
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
La terre tremblera en plusieurs lieux et les villes s’effondreront
Tout ce que l’on aura construit sans écouter les sages
Sera menacé et détruit
La boue submergera les villages et le sol s’ouvrira sous les Palais

L’homme s’obstinera car l’orgueil est sa folie
Il n’entendra pas l’avertissement répété de la terre
Mais l’incendie détruira les nouvelles Rome
Et dans les décombres accumulés
Les pauvres et les barbares pilleront malgré les Légions les richesses abandonnées

23
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Le soleil brûlera la terre
L’Air ne sera plus le voile qui protège du feu
Il ne sera qu’un rideau troué
Et la lumière brûlante rongera les peaux et les yeux

La mer s’élèvera comme une eau qui bout
Les villes et les rivages seront ensevelies
Et des continents entiers disparaîtront
Les hommes se réfugieront sur les hauteurs
Et ils reconstruiront oubliant déjà ce qui est survenu

24
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Les hommes sauront faire vivre des mirages
Les sens seront trompés et ils croiront toucher ce qui n’est pas
Ils suivront des chemins que seuls les yeux verront
Et le rêve pourra ainsi devenir vivant

Mais l’homme ne saura plus séparer ce qui est de ce qui n’est pas
Il se perdra dans de faux labyrinthes
Ceux qui sauront faire naître des mirages
Se joueront de l’homme naïf en le trompant
Et beaucoup d’hommes deviendront des chiens rampants

25
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Les animaux que Noé avait embarqués sur son Arche
Ne seront plus entre les mains de l’Homme
Que bêtes transformées selon sa volonté
Et qui se souciera de leur souffrance vivante?

L’homme aura fait de chaque espèce ce qu’il aura voulu
Et il en aura détruit d’innombrables
Que sera devenu l’homme qui aura changé les lois de la vie
Qui aura fait de l’animal vivant une motte de glaise
Sera-t-il l’égal de Dieu ou l’enfant du Diable?

26
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Il faudra avoir peur pour l’enfant de l’homme
Le poison et le désespoir le guetteront
On ne l’aura désiré que pour soi et non pour lui ou pour le monde
Il sera traqué pour le plaisir et parfois on vendra son corps

Mais même celui qui sera protégé par les siens
Sera menacé d’avoir l’esprit mort
Il vivra dans le jeu et le mirage
Qui le guidera puisqu’il n’y aura plus maître
Personne ne lui aura enseigné à espérer et à agir

27
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
L’homme se croira Dieu alors qu’il ne sera rien de plus qu’à sa naissance
Il frappera toujours vaincu par la colère et la jalousie
Mais son bras sera armé de la puissance dont il se sera emparé
Et Prométhée aveuglé il pourra tout détruire autour de lui

Il restera un nain de l’âme et il aura la force d’un géant
Il avancera d’un pas immense mais il ignorera quel chemin prendre
Sa tête sera lourde de savoir
Mais il ne saura pas pourquoi il vit et il meurt
Il sera comme toujours le fou qui gesticule ou l’enfant qui geint

28
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Des contrées entières seront la proie de la guerre
Au-delà du limès romain et même sur l’ancien territoire de l’Empire
Les hommes des mêmes cités s’égorgeront
Ici sera la guerre entre tribus et là entre croyants

Les Juifs et les enfants d’Allah n’en finiront pas de s’opposer
Et la terre du Christ sera leur champ de bataille
Mais les infidèles voudront partout défendre la pureté de leur foi
Et il n’y aura en face d’eux que doute et puissance
Alors la mort s’avancera partout comme l’étendard des temps nouveaux

29
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
Des hommes en multitude seront exclus de la vie humaine
Ils n’auront ni droits ni toit ni pain
Ils seront nus et n’auront que leurs corps à vendre
On les rejettera loin des tours de Babel de l’opulence

Ils grouilleront comme un remords et une menace
Ils occuperont des contrées entières et prolifèreront
Ils écouteront les prédications de la vengeance
Et ils se lanceront à l’assaut des tours orgueilleuses
Le temps sera revenu des invasions barbares

30
Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille
L’homme sera entré dans le labyrinthe obscur
Il aura peur et il fermera les yeux car il ne saura plus voir
Il se défiera de tout et il craindra à chaque pas
Mais il sera poussé en avant car aucune halte ne sera permise

La voix de Cassandre sera pourtant haute et forte
Il ne l’entendra pas
Car il voudra toujours plus posséder et sa tête sera perdue dans les mirages
Ceux qui seront ses Maîtres le tromperont
Et il n’y aura que des mauvais bergers

Lorsque ce sera le plein de l’An Mille qui vient après l’An Mille

31
Lorsque ce sera le plein de l’An Mille qui vient après l’An Mille
Les hommes auront enfin ouvert les yeux
Ils ne seront plus enfermés dans leurs têtes et dans leurs cités
Ils se verront et s’entendront d’un point à l’autre de la terre
Ils sauront que ce qui frappe l’un blesse l’autre

Les hommes formeront comme un grand corps unique
Dont chacun d’eux sera une part infime
Et ils constitueront ensemble le cœur
Et il y aura enfin une langue qui sera parlée par tous
Et il naîtra ainsi enfin le grand humain

32
Lorsque ce sera le plein de l’An Mille qui vient après l’An Mille
L’homme aura conquis le ciel
Il créera des étoiles dans la grande mer bleu sombre
Et il naviguera sur cette nef brillante
Nouvel Ulysse compagnon du Soleil pour l’Odyssée Céleste

33
Lorsque ce sera le plein de l’An Mille qui vient après l’An Mille
Les hommes pourront s’enfoncer sous les eaux
Leur corps sera nouveau et ils seront poissons
Et certains voleront haut plus haut que les oiseaux
Comme si la pierre ne tombait pas

Ils communiqueront entre eux
Car leur esprit sera si grand ouvert qu’il recueillera tous les messages
Et les rêves seront partagés
Et ils vivront aussi longtemps que le plus vieux des hommes
Celui dont parle les Livres Saints

34
Lorsque ce sera le plein de l’An Mille qui vient après l’An Mille
L’homme saura quel est l’esprit de toute chose
La pierre ou l’eau le corps de l’animal ou le regard de l’autre
Il aura percé les secrets que les Dieux anciens possédaient
Et il poussera porte après porte dans le labyrinthe de la vie nouvelle

Il créera avec la puissance et le jaillissement d’une source
Il enseignera le savoir à la multitude des hommes
Et les enfants connaîtront la terre et le ciel plus qu’aucun avant eux
Et le corps de l’homme sera agrandi et habile
Et son esprit aura enveloppé toutes choses et les aura possédées

35
Lorsque ce sera le plein de l’An Mille qui vient après l’An Mille
L’homme ne sera plus le seul souverain car la femme viendra saisir le sceptre
Elle sera la grande maîtresse des temps futurs
Et ce qu’elle pensera elle l’imposera aux hommes
Elle sera la mère de cet An Mille qui vient après l’An Mille

Elle répandra la douceur tiède de la mère après les jours du Diable
Elles sera la beauté après la laideur des temps barbares
L’An Mille qui vient après l’An Mille se changera en temps léger
On aimera et on partagera
On rêvera et on enfantera les rêves

36
Lorsque ce sera le plein de l’An Mille qui vient après l’An Mille
L’homme connaîtra une seconde naissance
L’Esprit saisira la foule des hommes
Qui communieront dans la fraternité
Alors s’annoncera la fin des temps barbares

Ce sera le temps d’une nouvelle vigueur de la Foi
Après les jours noirs du commencement de l’An Mille qui vient après l’An Mille
S’ouvriront des jours heureux
L’homme retrouvera le chemin des hommes
Et la terre sera ordonnée

37
Lorsque ce sera le plein de l’An Mille qui vient après l’An Mille
Des voies iront d’un bout à l’autre de la terre et du ciel à l’autre bout
Les forêts seront à nouveau denses
Et les déserts auront été irrigués
Les eaux seront redevenues pures

La terre sera comme un jardin
L’Homme veillera sur tout ce qui vit
Il purifiera ce qu’il a souillé
Il sentira toute la terre comme sa demeure
Et il sera sage pensant aux lendemains

38
Lorsque ce sera le plein de l’An Mille qui vient après l’An Mille
Chacun sera comme un pas réglé
On saura tout du monde et de son corps
On soignera la maladie avant qu’elle n’apparaisse
Chacun sera guérisseur de soi et des autres

On aura compris qu’il faut aider pour maintenir
Et l’homme après des temps de fermeture et d’avarice
Ouvrira son cœur et sa bourse aux plus démunis
Il se sentira chevalier de l’ordre humain
Et ainsi ce sera un temps nouveau qui commencera

39
Lorsque ce sera le plein de l’An Mille qui vient après l’An Mille
L’homme aura appris à donner et à partager
Les jours amers de solitude seront enfouis
Il croira à nouveau à l’Esprit
Et les barbares auront acquis droit de cité

Mais cela viendra après les guerres et les incendies
Cela surgira des décombres noircies des tours de Babel
Et il aura fallu la poigne ferrée
Pour que s’ordonne le désordre
Et que l’homme retrouve le bon chemin

40
Lorsque ce sera le plein de l’An Mille qui vient après l’An Mille
L’homme saura que tous les vivants sont porteurs de lumière
Et qu’ils sont créatures à respecter
Il aura construit les nouvelles cités
Dans le ciel sur la terre et sur la mer

Il aura la mémoire de ce qui fut
Et il saura lire ce qui sera
Il n’aura plus peur de sa propre mort
Car il aura dans sa vie vécu plusieurs vies
Et la Lumière il le saura ne sera jamais éteinte.

Earth-1-580x580

Manifeste de la Légion d’Auto-Défense Volontaire de la Terre

brume et pollution hanoi,vietnam
Un brouillard opaque,une fumée cancérigène et des millions de gens qui mourront du aux conséquences de notre négligence à agir à temps!Tout cela pour du profit capitaliste!

La Terre est en Danger ,c’est le premier constat qui donna jadis naissance aux Défenseurs de la Terre!

Force est d’admettre que depuis le 20 septembre 2007,la situation est devenue critique et loin d’apprendre de leurs erreurs  ,ceux qui se donnent le tître ronflant de « développeurs » et d' »entrepreneurs » ont de moins en moins de respect pour l’environnement et la vie humaine en général.

Récemment,nous apprenions le premier février 2013 que la présidente du Brézil,Dilma Roussef,donna le coup d’envoi du projet  du super barrage hydroélectrique de Belo Monte. ce qui provoqua les pleurs du chef indien Raoni  en apprenant la décision du gouvernement brésilien.

 

 

Les milliers de lettres ainsi que plus de 600 000 signatures ont tout simplement été ignorées.Des centaines d’organismes  intéressés par la protection de l’environnement venaient de se faire tasser par la volonté d’un gouvernement corrompu,inféodé aux Illuminati,der pousser vers l’avant la croissance économique rapide « à l’américaine »!

Madame Dilma Roussef a signé l’arrêté de mort des peuples Xingus,avec le sourire aux lèvres,comme si c’était normal que de détruire l’environnement pour faire progresser l’économie capitaliste vouée aux intérêts d’une petite élite.

Le barrage de Belo Monte sera plus vaste que le canal du Panama et inondera au moins 400 000 hectares de forêt. De ce fait 40 000 indigènes et autres populations locales seront délocalisés et l’habitat de nombreuses espèces animales et végétales sera détruit.

Tout ceci pour faire de l’énergie qui servira à  accélérer la production d’objets de basse qualité parfois et d’une parfaite inutilité?

Cette décision remet totalement en question la propriété de la Terre elle-même et nous fait revenir à l’esprit une profonde question: a qui appartient la Terre?

L’Amazonie appartient à qui? À l’actuel  gouvernement capitaliste et oligarchique du Brésil dirigée par Dilma Roussef  qui a hérité de son pouvoir de Lulla qui était le meilleur ami  de George W. Bush ou aux  tribus  qui habitent sur place depuis plus de 28,000 ans…?

De quel droit,les entreprises capitalistes du  Brésil appuyées par de nombreuses multinationales ont-ils le pouvoir de condamner à mort des populations humaines entières,sinon à la mendicité,en inondant une forêt essentielle pour le renouvellement de l’air sur toute la Terre ?

Aucun: nous estimons,nous qui devenons membre de la Ligue d’Auto-Défense Volontaire de la Terre qu’il s’agit d’un acte de piraterie,d’un vol manifeste qui menace la sécurité physique de tous les Humains de la Terre et de toutes les Formes de Vie qui nous côtoient!

La construction du barrage de Belo Monte en Amazonie marque le début officiel de la Sixième Extinction Massive d’Espèces Animales sur Terre!Il s’agit de la première  créée et provoquée par une Espèce  Animale originaire de cette Planète et qui se croit intelligente: l’Être Humain!

Par contre,d’autres projets insensés qui menace l’équilibre écologique et vital de tous les Habitants de notre Petite Planète Bleue sont entrepris en même temps que Belo Monte,comme si c’était nécessaire de se débarrasser de l’environnement le plus vite possible,ainsi on n’en parlera plus.

Au Québec,le projet du Plan nord de Jean Charest et du gouvernement libéral,le plus corrompu de l’histoire récente du Québec,avait pourtant été rejeté par des milliers de québécois et de québécoises.Les Premières Nations ont critiqué ce projet diabolique qui menace non seulement l’environnement du Québec,mais qui aura un impact sur toute la planète aussi.Malgré le rejet de ce Plan Nord par le peuple québécois qui a sorti Jean Charest et le Parti libéral du Québec du pouvoir,le gouvernement minoritaire de Pauline Marois et du Parti québécois s’entête à repartir le projet libéral du Plan Nord,en ignorant la volonté du peuple du Québec,des Premières Nations et de la Nation Métis du Québec .L’enjeu est de repartir la croissance économique à tout prix afin de présenter un bilan net avant de se présenter en élection générale.

Le but des politiciens et des partis politiques actuels est de travailler à rester au pouvoir et de se faire ré-élire,peu importe le prix à payer! C’est pourquoi nous retrouvons derrière ces gouvernements officiels …des gouvernements officieux qui contrôlent les premiers.De nombreux chercheurs  leurs ont donné le nom de « gouvernements invisibles »!

Au Brésil comme au Québec,nous les peuples tenus en vie dans l’intérêt de grossir les profits d’une petite élite corrompue,nous voyons apparaître de plus en plus le contrôle évident des sociétés secrètes,dont le crime organisé en est l’instrument le plus apparent.Un grand président américain en est mort pour avoir tenté d’éveiller le peuple américain sur le contrôle qu’ils exercent sur la Maison Blanche, depuis la création du Federal Reserve Bank:John Fitzgerald Kennedy.

La puissance du crime organisé allié aux sociétés secrètes et à la haute finance internationale fait en sorte que nos gouvernements élus prennent de moins en moins de décisions en fonction de l’intérêt des peuples,de l’environnement ou de la sécurité nationale ,mais de plus en plus en fonction des intérêts  de la petite élite qui reste cachée dans l’ombre du pouvoir pour mieux le manipuler.

Ainsi ,il n’est pas de l’intérêt de ces pouvoirs occultes que de s’intéresser à la survie de nombreuses espèces animales ou végétales  et de nombreux groupes d’humains,catégorisés d’ethnies,que l’on a condamnés parce que « non rentables financièrement »!C’est pourquoi les tribus d’Amazonie sont condamnées à mourir et à devenir dépendantes du système capitaliste et oligarchique brésilien.

Les tribus qui reconnaissent le grand chef Roani n’ont pas besoin d’aller aux supermarchés pour acheter la nourriture qu’ils ont besoin,la forêt les nourrit naturellement depuis des millénaires.Elles n’ont pas besoin de pétrole ni de voitures,ils ont les rivières et le grand fleuve comme autoroute pour se déplacer.Elles n’ont pas besoin d’aller à la pharmacie pour acheter des médicaments,les plantes de la forêt tropicale le leur fournissent depuis toujours.De plus en inondant et en détruisant des milliers de variétés de plantes médicinales,Monsanto va devenir surpuissante et monopoliser une grande partie du marché.

Cela aura une grande influence politique jusqu’aux Etats-Unis d’Amérique eux-mêmes:chaque année ,de nouvelles variétés de plantes médicinales sont découvertes dans cette région du monde dont certaines guérissent des maladies qui sont fort onéreuses à guérir ,en se servant des médicaments  vendus dans les pharmacies.Immaginez si soudainement ,les citoyens américains faisaient pousser leurs propres médicaments dans leurs jardins:les grands lobbyistes américaines des cartels pharmaceutiques feraient faillite.

De là l’intérêt du gouvernement américain de soutenir des régimes véreux comme celui du Brésil,surtout depuis qu’il a fait adopter la Loi sur la Sécurité Alimentaire,sous Obama.

Il faut que peu de gens puissent facilement se payer de bons médicaments,donc il faut détruire ce qui est naturel et gratuit afin de garder le bas peuple en esclavage et les prix du domaine pharmaceutique, les plus hauts possibles.

Ainsi on va fabriquer la société de demain:des riches toujours plus riches et déconnectés de la réalité des pauvres qui seront soumis à des purges,voire même à une extermination de masse quand on perdra le contrôle politique.

Aussi,divers gouvernements autres que celui du Brésil et du Québec,comme celui du Canada et de l’Inde se sont mis à l’école du capitalisme pur et dur des États-Unis,comme si c’était la Voie Sacrée du Futur.

Afin de contrecarrer cet état de fait, nous avons décidé en ce 5 février 2013,après beaucoup de consultations,de fonder  la Légion d’Auto-Défense Volontaire de la Terre,car nous sommes maintenant certain qu’il est trop tard et qu’inexorablement,nous sommes entrés malgré nous,sous la responsabilité certaine du capitalisme triomphant,dans la Sixième Extinction Massive d’Espèces Animales et Végétales.

Nous ferons de notre mieux afin de sauver ce qui peut l’être et de contrecarrer les plans sataniques des sociétés secrètes qui manipulent la haute finance internationale et nos gouvernements « dit » élus!

Nous,le Peuple Sans Frontière des Humains de la Terre,sommes malheureusement placé devant les choix suivants : laisser faire les choses,en continuant de consommer n’importe quoi, en sachant que l’on court tout droit à la catastrophe,voire même à l’apocalypse ou réagir en se battant contre ceux qui viennent de nous condamner à mort,en sachant que nous devrons adopter une philosophie de plus en plus stricte sur la discipline qui devra gérer nos futures sociétés sur les contrôles de la démographie et celui d’une décroissance économique contrôlée afin de s’assurer qu’il y aura un avenir,un futur pour la race humaine et pour toutes les formes de vie ,sur Terre.

Est que l’on évalue le droit à l’existence en fonction du profit que l’on va générer dans les poches d’une petite élite au sommet de la Maîtrise du Monde?À partir du moment ou l’on pose cette question,la démocratie est en péril grave,autant sinon plus que la nature elle-même!

Notre bataille se fera donc sur deux fronts :la lutte pour la survie des espèces et la lutte pour le respect des droits fondamentaux de toute l’humanité!

L’ensemble des  gouvernements contrôlés par l’alliance entre les sociétés secrètes,la haute finance et le crime organisé sont la base de ce  que nous appelons le « Nouvel Ordre Mondial  » et nous ,Chercheurs et Diseurs de Vérité ,mettons en garde les Humains de la Terre,sur un complot qu’ils ont projeté afin d’éliminer au moins 40 % de la population mondiale.Nous pensons que l’édification du  super barrage de Belo Monte fait partie de ce projet de génocide étalé dans le temps.

Donc pour que la planète toute entière redevienne à nouveau un Jardin d’Eden,nous devons trouver une alternative au Nouvel Ordre Mondial quitte à revenir en arrière afin de permettre à la nature de reprendre son souffle,en freinant la vitesse du développement actuel !

Au défi que pose le Nouvel Ordre Mondial d’établir une sorte de dictature totalitaire matérialiste et inhumaine en contestant le droit à la vie qu’ont les Êtres Vivants,nous les Défenseurs de la Terre  offrons la perspective d’un monde  spirituel ou les valeurs d’Égalité ,de Fraternité et d’Égalité seront mises à l’avant plan.Nous devons pour y parvenir, établir prioritairement la Justice en écrasant l’injustice du pied!Rétablir la Vérité en punissant ce qui est faux et falsifié!Faire prévaloir la Lumière sur la Nuit!Reprendre le chemin de la Liberté et du Vrai Bonheur en abandonnant derrière nous,l’Esclavage,le Terrorisme physique et psychologique allié à l’Amertume!

Pour changer le monde ,nous devons revenir aux grandes valeurs spirituelles du passé ,reprendre les enseignements des Anciens!Nous croyons  qu’un monde qui expose  nos enfants à une violence continuelle ,les prépare  à commettre des meurtres véritables.La télévision et le cinéma d’Hollywood  ainsi qu’un fort pourcentage de jeux vidéo ,ont banalisé le meurtre et la violence sous toutes ses formes.L’ensemble de ces facteurs est voulu par l’Establishment politique afin de créer des barrières entre nous,entre les générations ,afin de mieux nous contrôler.Les mass médias contrôlés par les gouvernements ,ont  pour consigne de nous maintenir dans l’ignorance en nous abrutissant et en  nous lavant le cerveau par des publicités répétitives.

Tout ce qui était immoral hier,est maintenant rendu banalisé.La morale et le respect enseigné jadis est bafoué et écrasé au sol.De fausses valeurs sont véhiculés afin de fabriquer de nouveaux besoins et de tromper notre jeunesse.Nous ne pouvons même plus nous fier aux prêtres et aux représentants de diverses religions,car ils sont tous salis par de nombreux scandales sexuels et par les liens qu’ils entretiennent avec les fabricants d’armes pendant qu’ils nous parlaient de paix et d’amour!

Tout cela,tout ce Nouvel Ordre Mondial fait parti de l’ordre ancien,et,il se meurt!L’Ère Nouvelle  dans laquelle nous venons de commencer à vivre,ne gardera que les Vraies Valeurs Humaines,les Valeurs de Vie!

En tant que chrétien,je crois que Jésus-Christ ne voulait pas fonder une religion,mais qu’il s’est plutôt révolté contre une religion qui pensait avoir la Vérité Absolue.Plutôt que d’établir des règles strictes,il a ouvert la Vision des Humains vers des Pensées plus élevées que la possession du matériel.

Reprenons l’exemple de St-François d’Assise en  plaçant le contrôle de soi et l’abstinence au-dessus de la satisfaction outrancière de biens et de plaisirs démesurés,car tout cela conduit au gaspillage et à la fabrication de choses inutiles dans le but de créer de faux besoins qui feront du tort à notre environnement.La nature nous le rendra en établissant des liens d’amour avec nous.Souvenez-vous tous que St-François attirait les oiseaux à lui,car son énergie était positive!

Pensons que nous partageons un environnement et que nous ne le Maîtrisons pas,nous ne le possédons pas!Nous appartenons à la Terre et nous vivons grâce à elle!

Pour vaincre le Nouvel Ordre Mondial,nous devrons commencer par nous-même en combattant les valeurs négatives,immorales et matérialistes qui nous emprisonnent et nous forcent à maintenir un standing social  qui baigne dans l’hypocrisie.Apprenons qu’un milieu humide ou croassent les grenouilles et que les oiseaux et les renards s’abreuvent est un million de fois plus beau et plus sain que d’y voir un concessionaire de voitures qui aura transformé ce milieu en désert.Nous devrons ré-évaluer notre sens des valeurs ,basé sur la consommation et la production de l’énergie fossile.

Abandonnons cette énergie de mort qui rend notre environnement de plus en plus hostile.L’humanité s’est laissé faussement entrainer vers ce couloir de la mort par les premiers exploitants de puits de pétrole.Rockefeller est devenu milliardaire en trouvant des moyens de rendre les gens dépendants de cette énergie.Nous aurions pu choisir depuis plus de 150 ans ,d’autres formes d’énergie plus douce.

En contrôlant nos besoins en énergie et en apprenant à nous satisfaire de ce que nous avons naturellement,nous vaincrons facilement le Nouvel Ordre Mondial,car nous lui coupons   les vivres.

Aimons nos enfants et donnons leur une bonne éducation!Apprenez leur la Vérité que nous enseignerons,ainsi ils éviteront facilement les pièges tendus par les banquiers,les politiciens véreux,les syndicalistes corrompus,les représentants du crime organisé et les menteurs associées à des religions sur le déclin .

Abolissons le pouvoir de l’argent!

Pour vaincre politiquement le Nouvel Ordre Mondial,rassemblons nous dans chaque nation.Formons des mouvements ou partis qui prendront comme première vertue :l’incorruptibilité!Engageons nous à renverser l’ordre établi afin de changer les règles du jeu.Faisons en sorte que l’écologie remplace l’industrie pétrolière et chimique dans nos projets associés à la croissance.Rétablir  la nature dans ses droits pour les prochains siècles doit faire partie de nos agendas.

Aux valeurs de profits et de croissance économique opposons les valeurs d’entraide,de dévouement ,de compassion et engageons nous résolument vers la décroissance économique.

Nous ferons tout cela en essayant d’éloigner les armes et tout l’attirail militaire de nos moyens pour y parvenir,mais en utilisant ce qui semble être devenu le seul moyen viable et valable ,incorruptible et souple: la désobéissance civile ,mais sur un plan mondial.

Il nous faut entreprendre l’édification d’un vaste mouvement mondial de désobéissance civile,pour abolir ce Nouvel Ordre Mondial!Aussi en fondant la Légion D’Auto-Défense Volontaire de la Terre,nous fabriquons le premier élément  de ce grand projet.

La Légion D’Auto-Défense Volontaire de la Terre  n’utilisera aucune arme meurtrière sauf en cas de légitime défense.La Légion aura pour objectif ultime de renverser  chaque gouvernement dominé par le crime organisé et les sociétés secrètes.Chaque peuple devra être libéré,l’un après l’autre.Les politiciens véreux devront être jugé et condamné par le peuple,sans appel.

Notre récompense sera de ré-écrire l’histoire mais en gardant la franchise et la Vérité comme guide.

Chaque libérateur de peuple sera honoré et chaque peuple libéré nous rapprochera du but final:rétablir l’ordre naturel,accomplir le Dessin de Dieu et protéger l’héritage sacré du Nouvel Eden que nous laisserons en héritage aux générations à venir !

La Liberté implique la Vérité.Rétablir la Vérité apportera la Liberté sur toute la Terre!

L’Ère Nouvelle ne peut s’épanouir que dans la Lumière de la Vie!Les Êtres de Lumières seront nos Guides Flamboyants de Vérité !Le Nouvel Ordre Mondial s’abolira de lui-même dans le bourbier de mort qu’il a semé!Les démons de l’Enfer seront anéantis et retourneront à la Nuit!Un nouvel Arbre de Vie  étendra ses branches à l’Infini!L’aventure divine du Peuple des Humains de la Terre suivra cette voie Infinie…vers l’Espace Infini!

La Pureté est l’Aboutissement de la Vérité!

Longue vie à la Légion d’Auto-Défense Volontaire de la Terre!

Vive le Mouvement Mondial de Désobéissance Civile!

Vive la Vraie Démocratie du Peuple!

Abattons le barrage de Belo Monte avant que toute vie soit menacée sur Terre!

Barrons la route à tous les Plan Nord de la Terre qui rendront les Humains encore plus dépendants de leurs servitudes!

Nous sommes Un!

Michel Duchaine

Chercheur et Diseur de Vérité!

Nous sommes bien engagé dans la Sixième Extinction Massive

Cette actualisation de ce registre de référence comprend 65.518 espèces, dont près du tiers (20.219) est menacé d’extinction, avec 4.088 espèces en danger critique d’extinction, 5.919 en danger et 10.212 vulnérables. Plus de 400 végétaux et animaux ont rejoint la liste des espèces menacées depuis la dernière version, présentée en juin lors du sommet de Rio+20. Deux invertébrés, une blatte des Seychelles et une espèce d’escargot d’eau douce, ont intégré la catégorie des espèces considérées comme éteintes.

Forêt Madagascar

Une forêt à Madagascar (Source : AFP)

 

Les experts de l’UICN ont aussi insisté devant la presse sur la situation «terrifiante» des palmiers de Madagascar, l’un des sites les plus riches au monde en termes de biodiversité. L’île compte 192 espèces de palmiers uniques au monde dont plus de 80% sont menacés d’extinction alors que certaines populations parmi les plus pauvres en dépendent pour la nourriture et les matériaux de construction. Cette disparition est principalement due au défrichage des terres pour l’agriculture et à l’exploitation des forêts. Le Tahina, ou « palmier suicidaire », est ainsi classé en « danger critique d’extinction », le stade le plus élevé avant la disparition constatée : seuls trente représentants de cette espèce de palmiers géants pouvant atteindre 18 mètres de haut existeraient encore.

Une autre étude publiée lundi soulignait que les lémuriens de Madagascar figurent désormais parmi les primates les plus menacés de la planète, en raison de la destruction de leur habitat et du braconnage. « Madagascar est une région d’une absolue priorité » pour la biodiversité, a insisté Russell Mittermeier, spécialiste de l’île et président de l’ONG Conservation International.

Cette piqûre de rappel de l’UICN intervient alors que plus de 180 pays sont réunis à Hyderabad pour la conférence de l’ONU sur la biodiversité visant à tenter d’endiguer cette érosion toujours plus rapide des espèces. Les discussions, entamées le 8 octobre au niveau technique, se poursuivaient à partir de mercredi, pour les trois derniers jours de la conférence, au niveau gouvernemental avec plus de 70 ministres présents dans le sud de l’Inde. Les discussions achoppent principalement sur les engagements financiers qui pourraient être pris pour atteindre les 20 objectifs pour 2020 adoptés à Nagoya (Japon) en 2010, comme la lutte contre la surpêche ou le développement des aires protégées sur terre et en mer.

Des experts chargés de conseiller les négociateurs ont chiffré ces besoins entre 150 et 440 milliards de dollars (environ 115 à 340 milliards d’euros) par an, a rapporté mercredi l’économiste Pavan Sukhdev, auteur d’un rapport sur la valeur économique des services rendus par la nature. Les financements publics et de mécénat en faveur de la biodiversité sont actuellement estimés à quelque 10 milliards de dollars par an. « Le coût de l’inaction est quelque chose que les gens commencent seulement à évaluer », a souligné le directeur exécutif du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), Achim Steiner.

Source : 20 Minutes

Des idées pour vivre dans une ère nouvelle

Une femme africaine préparant un repas ..

C’est en prenant exemple sur le passé, qu’on peut construire l’avenir…

Le Néolithique  :  Les chasseurs, nomades et cueilleurs  sont devenus des pasteurs, ils construisirent des villages et acquirent la notion de propriété. Avec la notion de propriété, est née la notion de force : « défense du territoire ». Conquérir, prendre et garder…

A l’époque Taureau, les gens devinrent propriétaires et guerriers. Comme ils passaient leur temps à combattre, ils ne travaillaient plus. Donc ils prirent des esclaves qui faisaient le travail. Il faut rappeler, que les Indiens d’Amérique, n’avaient pas le sens de la propriété. Ils disaient : « la Terre est notre mère, elle nous nourrit, et on ne coupe pas sa mère en morceaux.»  A cette époque, tout appartenait à tout le monde… Quand les blancs sont allés là-bas, avec leur mentalité, ils ont demandé : «C’est à qui ces terres?»    Les indigènes répondirent : «A personne». Les blancs dirent «Ah bon !?, alors c’est à nous…!». Et vous connaissez la suite… On a introduit chez eux la misère, qu’ils ne connaissaient pas.

Dans la suite de l’évolution, on a introduit le cheval, le boeuf et vers 1875, la machine à vapeur, le télégraphe etc. Depuis, la croissance est telle qu’on devient de plus en plus puissant. Mais que fait-on de constructif de cette puissance au niveau humain, social, écologique, planétaire ?  On n’a pas encore compris grand-chose dans l’art de maîtriser nos pouvoirs…

Au point de vue culturel :

Les gens ont quitté les campagnes pour aller vers les villes. Les paysans travaillèrent dans les usines. Ils ont eu droit à l’enseignement, pour apprendre à lire et à écrire. Juste l’école moyenne. Très vite, il y eut trop d’ouvriers et trop d’étudiants. On a donc augmenté la scolarité, car il vaut mieux des jeunes à l’école, plutôt qu’à la rue. Bien vite il y eut trop d’étudiants. Dans les universités, on rend la sélection beaucoup plus sévère. Ils ont augmenté la quantité de matière à étudier (pas pour donner une meilleure formation, mais pour réguler la sélection).  L’agriculture à fortement diminué, on détruit les stocks pour maintenir les prix et on donne une subvention aux agriculteurs pour qu’ils vivent décemment.

L’organisation du temps de travail :

Au siècle dernier, une journée de travail durait 12 ou 13 heures, une semaine de huit jours comptait 85 à 90 heures..  A présent la journée est de huit heures et la semaine de 40 heures. Certaines sociétés, accordent les 6 heures journées. Ensuite on a proposé le ¼ temps, le mi-temps… L’évolution de notre époque n’offre aucune autre alternative que de devoir diminuer le temps de travail. Cet état de choses provoque la panique.  Pendant des siècles, le travail était la raison d’être des individus. Ils assimilaient leur personnalité à leurs activités et leur salaire de fin de mois était source d’orgueil et de sécurité.  

Travailler = exister, paraître, permet de se situer par rapport aux autres et d’être en compétition permanente avec son environnement dans un sentiment  horrible « de  loi du plus fort » qui signifie « cannibalisme bien appliqué » Le plus fort mange le plus faible et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un… Comme dit la célèbre phrase : « …Et si il n’en reste qu’un, je serais celui-là ! »

On a tellement focalisé sur le « travail » en tant qu’instrument essentiel de vie, que dans notre mentalité, tout homme qui ne travaille pas est considéré comme un fainéant, un profiteur, un incapable, un parasite de société, un mauvais citoyen ou comme quelqu’un ayant des troubles psychologiques… Le travail est devenu essentiel à l’individu d’au point de vue social, psychique et physique.

L’homme est le seul animal qui ne trouve pas tout ce qu’il a besoin dans son environnement naturel. L’homme ment sur ses droits naturels : « La loi du plus fort », « vaincre pour vivre etc… »  Avec cette règle on n’arrive nulle part.  Les hommes se mangent entre eux, pas les loups !  Lorsqu’on veut démolir un autre homme, pour ne pas avoir mauvaise conscience, on se convainc d’abord qu’il ne vaut pas la peine de vivre, et on crée un sous-homme, c.à.d.  que cet homme là, a le droit d’être détruit, car il n’est pas vraiment un homme. Le racisme, le Nazisme c’est çà ! sauf que les nazis étaient racistes même dans la même couleur de peau. Pendant longtemps, on a provoqué l’asservissement du plus grand nombre pour la liberté de quelques-uns privilégiés.

Il y a une grave erreur dans l’idée de productivité :

On se dit : « Plus on produit, plus il y a du travail… » C’est faux ! C’est l’inverse qui se passe… La technologie moderne, la robotique et l’informatique produisent beaucoup, tout en rapportant beaucoup plus. Ce qui devrait permettre aux hommes d’avoir plus de temps libre et même d’être payés à ne rien faire (chômage, allocations, etc.) Certaines sociétés  gardent des travailleurs payés à ne rien faire…pour maintenir l’illusion ! En fait, la société a de moins en moins besoin du travail de l’homme pour pourvoir à ses besoins. Cela signifie donc positivement, qu’on est en train de se libérer de la servitude du travail, comme à l’époque du paradis terrestre, avant la sanction de Dieu  «  Tu travailleras à la sueur de ton front… » Cette punition est sur le point d’être levée… Hélas, les hommes manifestent en rue pour la maintenir…On est au départ de l’âge d’or, mais, évidemment, il y a encore beaucoup de problèmes à régler dans notre société.

Aujourd’hui, on arrive à des conclusions absurdes de ce genre :

– Puisqu’on a de moins en moins de salariés     – Qu’il y a trop de chômeurs ! 

– Puisque le pouvoir d’achat diminue !              – Trop de minimexés

– Que l’état a moins d’argent !                          – Que l’économie ralentit !

– Que les commerces vont mal !                        – Qu’il y a surpopulation !

– Qu’il y a trop d’étrangers…  

– Qu’il y a trop de pensionnés (diminution des pensions = moins de consommateurs…)

– On ne va plus pouvoir nourrir tout le monde !!!  Donc les étrangers, à la porte…!

C’est une blague !  On produit tellement que chaque année, on doit détruire les surplus pour maintenir les prix. Les grandes surfaces détruisent, jour après jour des quantités énormes de nourriture encore bonnes à la consommation… Il y a un gaspillage monumental pour maintenir les prix !   Il y a largement de quoi nourrir tout le monde !! 

Le capitalisme = produire plus qu’on investit.  

Cette idée est incorrecte. Elle va contre le principe de conservation. Pour procéder de la sorte, il faut tricher. Soit on ne paye pas quelqu’un, soit on vend du vent. On va vendre quelque chose plus cher que sa valeur réelle = profit, donc obligation permanente de tricher. On va fabriquer des objets de moins bonne qualité, pour accélérer le rendement. Donc produire plus et casser plus pour produire plus…

Il faut trouver des esclaves qui travaillent très bon marché. Donc on prend de la main-d’oeuvre étrangère et nous, nous n’avons plus de travail…Là,  on est piégés, car  les industries produisent en quantité des produits que plus personne ne peut acheter, car : moins  de travail =  moins d’argent = moins d’ achats. Comme cet état de choses  se produit a peu près dans tous les pays, l’exportation n’est guère plus rentable.  On tourne en rond… 

Exemple de système spéculatif : 

On va acheter du café torréfié ou non, à très bas prix en Colombie. Ce café reste sur place, mais les spéculateurs se trouvent à Londres. Ils vendent ce café, pour cela ils vont faire  courir des bruits, du style : “La récolte a été mauvaise, trop de pluies, risque d’y avoir pénurie de café etc…” pour faire flamber les prix. Ce même café sera ainsi racheté et revendu plusieurs fois avec chaque fois un bénéfice. En Colombie, les gens sont dans la misère… Cette technique, boursière, se pratique avec tout, de la même façon !  

Autre exemple :

Une usine d’une valeur productive de six millions, est intéressante pour les articles qu’elle produit. Certains manipulateurs font « courir un bruit surfait » à propos de cette usine. Les actions prennent de la valeur. En Bourse, il y a achat/revente, encore achat/revente toujours avec bénéfice… L’usine n’a pas grandi d’un pouce, elle n’a pas changé, elle est restée identique… Le dernier acheteur « pigeonné » vient demander des comptes, on crée un Crash et certains ont tout perdu… Ils sont ruinés et en arrivent parfois au suicide ! Et on continue ce système cannibale…    On perd sa vie à vouloir la gagner !  

Que faire alors de nos surproductions ?  

On crée la publicité, qui va créer le besoin… Donc au lieu de construire des choses qui servent aux besoins des humains, on va manipuler les humains pour que leurs besoins correspondent aux choses construites !  Bref : tout l’art consiste à faire acheter des choses inutiles tout en faisant croire que c’est indispensable à nos besoins ! 

En fait qu’est-ce que l’argent : 

L’argent n’est rien d’autre qu’un carburant.  On se trompe sur la notion de l’argent. L’argent devrait être une valeur d’échange réelle ! Ors au lieu d’être une valeur concrète, elle est spéculative !  Il faut démystifier l’argent : on ne peut plus associer l’argent au travail. 

Au départ : l’argent était un moyen de troc, puis une monnaie marchande, puis des blocs d’or échangés…Ensuite , des pièces furent frappées d’une figure. Les souverains frappaient leur monnaie à leurs effigies ou à leurs armes(blasons.)  De là est venue la confusion entre le pouvoir et l’argent et nous n’en sommes plus sortit… 

A la révolution française, on a commencé à manquer d’or. Les Lombards, les Templiers et les Juifs, créèrent le billet à ordre. 

Par souci de sécurité, les gens laissèrent leur or à la garde des banques et les banquiers se rendirent vite compte que la hauteur de ces stocks ne diminuait jamais. Ils eurent donc l’idée vicieuse  de commencer à prêter aux gens… Ils créèrent un billet à ordre fictif soit un bon pour valoir correspondant à l’or stocké. Bien vite, on a crée plus de billets à ordre qu’il n’y avait d’or stocké… 

Exemple : Un lingot d’or = photo du lingot pour circuler = donner la photo du lingot pour récupérer ce lingot. Un jour un petit malin à dit : « puisque j’ai la photo, je fais des photocopies… 

Le phénomène du chômage : 

Donc le travail à temps plein n’est plus vraiment possible. Le travail à temps partiel, n’offre pas vraiment les mêmes avantages. Si on diminue les heures de travail, en diminuant le salaire, on peut utiliser notre temps libre pour faire autre chose…

Le pouvoir d’achat et le sentiment de sécurité diminue. On ne compte plus le nombre de faillites… et en cas de faillite, les impôts ne sont pas payés, la sécurité sociale n’est pas payée, donc qui va devoir  rembourser, Tout le monde…

Donc pour résumer : de moins en moins de gens travaillent et le peu de gens qui travaillent encore doivent payer de plus en plus d’impôts…

Dans toute l’histoire de l’humanité, on a connu de grandes périodes de chômage. En général, on a réglé le problème par des guerres. On détruit tout, on reconstruit et il y a du travail pour  les survivants.  On connaît la définition de la guerre : « La guerre est faite par ceux qui ne savent pas pourquoi ils l’a font, organisées par ceux qui ne l’a font pas, mais qui savent très bien pourquoi… » 

La guerre 40/45 a supprimé le nombre de personnes équivalent au nombre de chômeurs d’avant la guerre.  Quelles sont les grandes puissances économiques pour le moment : les perdants de la dernière guerre : l’Allemagne et le Japon ! 

L’histoire a prouvé que ce n’était pas vraiment une solution. Il faut trouver autre chose. C’est stupide de démolir constamment ce qu’on a mis du temps et de l’énergie à bâtir . On est occupé à refaire les mêmes erreurs, et on prépare la troisième guerre mondiale…

Le Golfe : Il y a trop de pétrole, on en  consomme trop peu d’où,  chute des prix…

Tant que les Irakiens et les Iraniens se tapent dessus, cela arrange bien l ’économie mondiale, car grâce a cela, la production de pétrole n’est pas excédentaire. En plus, comme il y a trop de pétroliers, on en coule quelques-uns . Comme c’est remboursé par les assurances (c.à.d. nous)  Cela arrange beaucoup de monde. 

Les grandes puissances fournissent les armes et nous aussi…et Israël aussi, fournit des armes aux deux côtés… 

A présent, où en sont les salaires des travailleurs ? : 

On retire du salaire brut, 50 % de charges et d’impôts qui servent à payer : les chômeurs, les politiciens, les pensions, les emplois « crées ». 

Les robots c’est chouette, mais ils ne paient pas de taxes. Le patron s’y retrouve, mais il n’y a plus de redistribution d’impôts… Dès lors, l’état doit compenser par des prélèvements de toutes sortes : allocations compensatoires… 

Ce système n’est pas viable, car il ne restera plus assez de travailleurs pour payer tout cela. Donc, la dette publique augmente. 

A partir de quel moment avons-nous perdu notre liberté ?  

A partir de l’instauration du système bancaire actuel. Très pratique, très ingénieux…pour qui ? Les Banques possèdent chacun d’entre nous. 

Les Banques financent les guerres : Comment les chefs d’Etats pourraient-ils se fournir en armement sinon ?  A chaque grande guerre, les hommes se sont fait tuer par des armes financées parfois par leur propre patrie… A qui profitent les guerres ? 

Les Banques prêtent : Aux pays en difficultés. Ces pays surendettés ne font plus ce qu’ils veulent. Ils doivent céder en contre partie, un droit sur leurs produits miniers, sur leurs richesses agricoles etc. 

Les crédits : Les cartes de crédits : La tentation permanente ! La fuite en avant dans le brouillard !  Ils sont fait pour prolonger l’illusion… Tout en maintenant les gens dans une prison psychique, morale … C’est un cercle vicieux !

Nous sommes tous endettés et vivons dans l’angoisse de ne plus savoir rembourser et de perdre le peu qu’on a acquis à crédit. Les Banques prêtent à des taux d’usurier et on passe sa vie à payer. Les intérêts plus les frais de toutes sortes additionnés mensuellement font qu’on arrive plus à rembourser. Après des années, on a déjà restitué trois ou quatre fois la somme empruntée…

Toute cette lutte pour pouvoir financer nos ambitions, nous préoccupe tellement qu’on ne réfléchit plus… On ne sait plus comment sortir de l’engrenage. Nos signes extérieurs de richesses, nos désirs de paraître, d’avoir la même chose que le voisin, nous le payons très cher !

     Nous sommes prisonniers du système et croulons sous son poids. 

Ceux qui ne veulent pas adhérer au système sont rapidement éliminés, d’une façon comme un autre. En Amérique, quelques grands présidents ont voulu changer les choses… Ils ont tous été assassinés.  A chaque fois qu’un « président », où un « chef »  n’adhère plus tout-à-fait aux exigences des pouvoirs occultes, on le « casse », par des scandales ou par des meurtres. (Lincoln, les Kennedi etc.) Même chez nous, si un ministre voulait faire stopper le système « des taux d’usures » et d’autres pratiques bancaires, il risquerait certainement de gros problèmes. Il ne serait pas étonnant qu’on le mêlerait à un scandale bidon pour le neutraliser. 

Un ami m’a dit il y a 15 ans, « tu vas voir,  on aura tellement peur de posséder de l’argent liquide à cause de l’insécurité, qu’on aura tous des cartes magnétiques pour effectuer les paiements ». (C’est fait) « Ensuite, on sera tellement embarrassés de toutes ces cartes, qu’on finira par avoir un implant avec un code barre sur l’avant-bras. Il n’y aura plus qu’à passer devant un scanner et on saura tout de nous… Tous ces codes seront repris dans l’ordinateur central  appelé «  LA  BETE » dans la Bible. »   (Nous n’avons pas de code barre en implant, mais nous sommes déjà des numéros dans la bête…) 

Pour faire partie de la société il faudra être immatriculé. Celui qui ne le sera pas, où qui en guise de punition serait banni, n’aura plus d’identité, ne pourra plus faire de commerce, bref n’existera plus…

FICTION  ??

Nos seuls bien les plus précieux, ce sont nos vies, et notre libre-arbitre. c.à.d.vivre libre de choisir ce qu’on veut et ce qu’on veut pas ! 

Le fonctionnement financier : 

La monnaie Bancaire : 

Ex : Un commerçant dépose sa recette du jour à la banque. En échange, il reçoit un reçu. Le banquier lui dit : « Puisque vous avez un compte chez nous, au lieu de prendre l’argent, prenez des chèques »  

Les chèques = une promesse de payer. Très rapidement apparurent les chèques sans provisions, puis les chèques volés. Certains se sont fait rembourser des sommes qui n’existaient pas. Les chèques posèrent beaucoup de problèmes… On tente de les supprimer.  

Puisque les gens ne se promènent plus avec de l’argent en poche mais avec des promesses de payer, les banques proposent donc de continuer à prêter, et elles allongent leurs crédits. On nous prête des sommes fabuleuses sur des valeurs qui ne sont pratiquement plus stockées. Si demain, tout le monde allait rechercher son argent à la banque, ce serait la panique, car il y a bien longtemps que l’argent n’y est plus.

Ce système continue à fonctionner contre toute logique. Si le système fonctionne avec des dettes énormes et le l’argent fictif, c’est que l’argent n’a pas du tout la valeur magique qu’on lui prête. On lui prête en plus une valeur morale

Il faut démystifier l’argent, absolument… Pour éviter de nouveau une société de riches et de pauvres.

La plus grande charge karmique de l’occident, c’est d’avoir prêché la charité et de ne l’avoir jamais pratiquée. 

LE TEMPS  DE  VIVRE  

Sources : Des loisirs, pour quoi faire ? J.Mousseau

Conf. L.D’Alès et E.DORION 

Et si, il venait un temps où il ne faudra plus attendre la retraite pour profiter de son temps libre pour quelques années à peine ?  

Beaucoup de pessimiste, traditionaliste, diront : « ce n’est pas possible…Les gens ne feront rien de bon de leur temps libre…Les jeunes vont paresser ou pire encore… » 

Essayons d’être optimiste et examinons le programme :

  • Le travail était considéré comme une aliénation et les loisirs comme une libération. On deviendra libre…

Si on regardait dans le dictionnaire Larousse la définition des mots : 

TRAVAIL : du latin trepalium = instrument de torture !

CHOMAGE : du latin Caumare = se reposer pendant la chaleur…On va travailler moins : tant mieux, on va pouvoir s’occuper de nous et des autres. Donner plus de valeur à l’individu « on se vend, on vend son savoir faire. 

  • On aura une structure communautaire échangiste, une société planétaire valorisant l’individu. 

Nouvelles idées Verseau :  

On va démystifier l’argent en le remplaçant par une monnaie distributive :

Une monnaie non-thésorisable

– Chacun aura droit à un compte personnel géré à vie. Tous auront intérêt à la production sociale en solidarité. Au plus chacun apportera dans la corbeille, au plus tout le monde sera prospère. Le travail ne sera plus lié au salaire mais aux services rendus. Ce sera comme une relation parents/enfants, des échanges gratuits. Dans ce système, le revenu serait l’usufruit d’un héritage à vie. 

Les machines fabriqueront pour qu’il y ait assez pour tout le monde. Si un produit fabriqué n’est pas acheté, on arrêtera de le fabriquer, car il est inutile.

On n’aura plus aucun intérêt à faire la guerre, car tout le monde sera content. 

Les robots et les machines produiront ce qu’on a besoin, l’informatique peut tout gérer.

On créera une interdépendance, première version de l’amour car le mot “je t’aime” signifie : “tu couvres mes besoins”. 

– Vous ne saurez pas acheter plus de biens qu’il n’y en a de disponible et vous n’aurez pas intérêt à acheter plus de biens que vous saurez consommer.

– Vous ne saurez pas manger plus que le volume de votre estomac. Cela ne servira à rien d’avoir 3 où 4 a maisons, car vous ne saurez plus les revendre. Pourquoi les gens achèteraient-ils une maison puisqu’ils y auraient droit par leur naissance. 

– On ne volera plus : car par sa naissance, on aura tout, et que faire de plus puisqu’on ne pourra pas le revendre.  Cette monnaie ne sera plus fournie par une banque, donc on ne prendra plus d’intérêts dessus. cet investissement sera fourni par toute la société. 

Le droit à la vie pour tous les hommes. 

On va s’ennuyer pensez-vous ?  Imaginez vos journées : 

Comment passer à une société sédentaire ? : 

L’existence des loisirs jouera un rôle fondamental dans notre quotidien et notre futur. 

Que faire de tout ce temps de liberté : 

Ceux qui sont habités par certaines passions, sauront vite comment utiliser leurs journées. Les autres, trouveront une quantité de possibilités : 

– Voyager, sans compter ni le temps, ni l’argent…

– Bientôt des mini-trips intergalactiques. (la fiction deviendrait réalité)

– Grâce aux systèmes de déplacements de plus en plus rapides, on pourra être à Nice sur la plage au matin, et chez nous le soir…

– Suivre des cours de musique, de chant, de peinture, de théâtre,

– Tout apprendre, dans tous les domaines, pour nous rendre utile dans tous les           secteurs.

– Echanger sa voiture contre une autre…

– Echanger sa maison de ville contre une à la campagne chaque fois qu’on a  envie de changement…

– S’entraider les uns les autres…

– Rendre verdoyants et productifs les déserts de la planète, ainsi il y aura de la place et de la nourriture assez pour tout le monde…

– Entourer les enfants d’amour et d’attentions…

– Entourer les personnes âgées qui ne seront plus confinées dans des mouroirs…

– Chacun pourra apporter ses qualités, sa personnalité, ses connaissances aux profits des autres. 

– Aller écouter et admirer ce que les autres font : Concerts, etc.

– Lire, écrire, photographier…

– Pratiquer plusieurs sports, pour le plaisir et plus pour les gains mirobolants…

Avec les montagnes à gravir, les mers à sonder, les grottes à explorer, les musées à visiter, les cieux à observer,  pensez-vous vraiment qu’il n’y à rien à faire de notre temps…? 

Terminé le stress, les maladies nerveuses, les jalousies… 

Ce n’est pas utopique ! 

Si nous remontons dans l’histoire, certains dit « primitifs » vivaient a peu de chose près comme cela, (mais sans notre fabuleuse technologie pour les servir), et ils étaient pourtant heureux…

Un nouveau projet social mondial

 

Le dernier désastre provoqué par l’industrie de l’énergie fossile,celle du pétrole et de la  grande marée noire du Golfe du Mexique,nous  fait d’avantage prendre conscience de la fragilité de la vie sur notre belle planète bleue et le désintéressement total ,par le capitalisme « triomphant » de notre époque,de tout ce qui porte vie et qui n’est pas rentable,financièrement,

Maintenant,les côtés de la barrière sont clairement identifiés:d’un côté ,vous avez les riches et puissants investisseurs à la solde des Illuminati qui sont liés à l’industrie fossile de l’énergie tirée du pétrole,et de l’autre côté,vous avez les chercheurs de vérité,les travailleurs et  travailleuses de la Terre,les enseignants et les étudiants,les assistés sociaux,les handicapés,les malades,les assoiffés,les mal-nourris,les minorités visibles (noirs,arabes,chinois,etc) et invisibles (gay,lesbiennes,sépositifs,etc)…Le Peuple!La masse des gens du côté de la Vérité,de la Réalité:le Côté de la Vie!

L’industrie liée à l’énergie fossile,c’est l’industrie de la mort!Tout ce que l’humain tire du sous-sol et des fonds marins comme énergie,provient d’un surplus de bioxyde de carbone emmagasiné sous la terre,…à une époque ou l’athmosphère était différente et que l’être humain n’existait pas!

A l’époque des dinosaures,au jurassique et au Crétacé,en particulier,un énorme tapis végétal réussissait,à peine à maintenir un filtrage de l’air pollué par la masse croissante des animeaux de l’époque et des émissions de gaz,en provenance des nombreux volcans en éruption.

Ces masses de carbone et de gaz emmagasinées en sous-sol,nous les remettons en circulation dans l’air,sous prétexte que c’est une ‘énergie facile » »!

Le début de l’ère industrielle est marqué par l’augmentation rapide de la pauvreté,de nombreuses maladies chroniques liées aux travaux dans les mines de charbon,le smog rejeté dans l’air(Angleterre),par la croissance rapide de l’exploitation du travail des enfants,l’augmentation du pouvoir des banques et de leur enrichissement et l’asservissement de nombreux peuples (impérialisme,colonialisme et totalitarisme)!

Les Rotschild arrivent au sommet de leur puissance  après les guerres napoléonniennes (1815 environ) !Les Illuminati ont établi leur système et ils vont tout faire pour le soutenir!Ils contrôlent alors 80% des richesses du monde!Ils ont prêtés d’énormes sommes d’argent,autant aux vainqueurs qu’aux vaincus!Ils ont endettés des peuples pour des siècles et personne ne les remet en cause!

Ils diviseront ensuite la nation américaine par exellence,les États Unis d’Amérique,en utilisant leurs relations banquières d’Angleterre et d’Europe afin de déclencher la Guerre de Sécession Américaine,sous le faux prétexte de l’abolition de l’esclavage des noirs du Sud!Ils feront des milliards de dollars ,sur la chair à canon  que fourniront les États du Nord et du Sud,et le sang des noirs qu’on pourchassera dans les campagnes ,pour les remettre à leurs maîtres (lire:la case de l’oncle Sam)!

Ils feront assassiner Abraham Lincoln ,par un homme à eux,tout comme ils feront assassiner John F. Kennedy,car ces deux hommes s’opposeront aux pouvoirs des sociétés secrètes et ils voudront se battre pour la liberté du peuple américain et…aussi celle du monde entier!

Il n’y a aucune empathie,ni compassion,ni même un soupçon de respect de la vie,à vouloir se créer une richesse sur l’endettement et le meurtre de millions de gens innocents!Il est vrai que le crime a toujours favorisé la puissance des sociétés secrètes contrôlées par les Illuminati!Pourquoi agiraient-ils autrement,puisqu’ils ont réussi à prendre le contrôle du Monde,…en divisant les peuples les uns contre les autres,les races,les groupes de gens,les choix de films,la nourriture,le rythme de vie,etc,etc,etc

Cette façon de vivre conduit directement à une impasse politique,sociale,économique,démographique et écologique!

C’est pourquoi,nous,Les Défenseurs de la Terre,allons- nous travailler à proposer un « Nouveau Projet Social Mondial » !

Plutôt que la désunion,nous proposerons l’alliance et la convergence afin de proposer une idée différente à celles des Illuminati,du Fond Monétaire International,du Council of  Foreign Relations,de la CIA, de l’Office Mondial du Commerce,de l’industrie de l’armement et de l’industrie pharmaceutique.

———————————————————————————–

Quand vous avez une entreprise contrôlée par de pareils gens,et qui s’appelle Monsanto qui,pire que tuer,fabrique de  » la mauvaise vie »,en modifiant génétiquement les composés des aliments,des plantes et des animeaux,comment faire confiance?

Quant au Mexique on produit davantage de mais pour fabriquer de l’éthanol que de la destiner à l’alimentation humaine….et combien de jeunes enfants mexicains ne mangent qu’un repas par jour?…comment faire confiance?

Quand BP fait  face à presque un demi-million d’actions en cours de justice aux USA!…Comment faire confiance en la justice?

—————————————————————————————-

Nous,les Défenseurs de la Terre,proposons de changer l’ordre des choses!

Nous proposons d’établir les bases d’une Ère Nouvelle de Compassion Universelle pour tout ce qui vit!

Nous proposons de faire des choix différents de ceux qui supposent que l’on doivent faire un profit,afin de décider de commencer des projets!A la place,nous proposons de faire des projets pour le bien-être de l’humanité,et,de toutes les formes de vie sur Terre!

Nous proposons d’abolir les guerres entre les nations,rendre illégale la fabrication et la possesssion d’armes par de simples états…et à la place,nous proposons la création d’une armée mondiale de défense de la Terre:une armée mondiale de défense civile,de reconstruction des espaces verts et de secourisme,en cas de désastres sur Terre (météologiques,géophysiques,tectoniques,écrasements d’avions,…invasion extraterrestre…ou assistance à d’autres civilisations!Une armée qui reboisera la Terre,une armée qui regénérera la Terre!

Ces choix sont à prendre!Ils ne sont pas de l’ordre de la rationalité,mais de l’ordre des valeurs!La rationalité se situe en aval!…Aussi,méfions-nous des gens trop rationalistes:ils sont toujours d’accord avec le pouvoir établi!

Il nous faut apprendre,et c’est très important,à faire des distinctions entre le « raisonnable » et le « ratrionnel »!Le premier inclut l’intuition et l’affectif.Le second n’implique qu’un déroulement correct du processus logique!

La logique de l’espace vital

On estime que 80% des terres arables sont présentement utilisées afin de nourrir les quelques 6,8 milliards d’habitants sur la Terre!

L’Organisation des Nations Unies prévoient que ,si la tendance se maintient,la population mondiale atteindra neuf (9) milliards en 2050!

En utilisant les pratiques habituelles en agriculture,il faudrait un milliard d’acres de terres additionnels pour arriver à nourrir ces humains!Ce milliared d’acres,nous ne l’avons pas,et nous ne le developperons pas sur la Lune,bien entendu.Il faudra trouver des solutions nouvelles!

Il est impossible de maintenir notre planète en vie,en écrasant tous les autres écosystèmes,en éliminant toutes les autres formes de vie pour remplir son estomac d’humain!

C’est pourquoi,les Défenseurs de la Terre parlent-ils de la Sixième,et définitive,Grande Extinction de Masses!

Nous pensons qu’avec la logique que Dieu nous a donné,il est possible de faire échec à cette ultime grande catastrophe!Nous pensons et espérons,sous le regard du Tout-Puissant,rassembler,réveiller et mobiliser suffisamment de groupes,mouvements,partis polititiques,mouvements sociaux  et économiques ainsi  que d’hommes et de femmes éclairées ,pour se réunir autour d’un grand projet social mondial.

Pour que ceçi ait une chance de naître ,progresser et réussir,nous ferons appel à tous!Nous aurons besoin de l’appui de tous les gens de bonnes volontés!Des gens dénués d’appétit matérialiste et dévoués pour la survie…de la vie sur Terre!

A partir de ce jour,nous parlerons de : Alliance et convergence  pour une Nouvelle Ère de Fraternité!

Nous nous battrons pour la Liberté de la Terre!Pour le Droit à la Vie de Continuer!

Nous nous battrons pour répartir des richesses communes,non seulement entre les humains,mains entre toutes les formes de vie sur notre Terre!

Chaque espèce ayant droit à son espace vital,ses droits,sa nourriture,ses habitats et son humble respect!

Une nouvelle vision du sens de la vie…,dans le sens de la vie!

Donner un respect à la vie

Au-delà de notre vision humaine,au-delà de nos préjugés,il y a l’infini de l’espace et du temps!

Les années à venir,nous ferons entrer « en rapports officiels avec d’autres civilisations extraterrestres »!Déjà,nous sommes épiés,…et nous le savons!

Tout porte à croire qu’il ne s’agit que d’une question de temps avant que d’autres civilisations que nous ne connaissons pas,entrent en contact avec nous,car nous avons signalés notre position dans la galaxie,depuis longtemps!En effet,les systèmes de communication militaires par faisceaux-laser permettent depuis plus de 35 ans un rayonnement jusqu’à 5,000 années-lumières,…et chaque jour plus de 1,000 systèmes solaires reçoivent  nos communications!Ceçi,sans regard aux visiteurs qui nous connaissent déjà!

Comment respecterons-nous les formes de vie en provenance d’autres planètes,si nous ne nous respectons pas ,nous-mêmes?…si  nous exterminons toutes les autres formes de vie pour satisfaire notre égocentrisme?…pour satisfaire ce « capitalisme de mort qui nous asservit?

Respectons-nous,respectons les plus petites formes de vie…et nous en serons respectés au centuple!Car  comment évaluer la fragilité de la vie de ces si petites formes vivantes,face au rouleau destructeur de vie de nos industries chimiques,pétrolières,nucléaires et autres!

La survie de l’humanité

Soyons à l’écoute de la nature,et,celle-çi nous écoutera à son tour!Retrouvons nos racines d’êtres vivants,les deux pieds  bien posés sur le sol de notre planète chérie,la Terre!Parlons lui!Disons lui des mots d’amour et…elle nous embrassera!

Si on écoute les savants issus des universités « rationalistes »,exemple Stephen Hawking,il serait trop tard et je cite: »La survie de l’espèce humaine dépend de sa capacité à trouver de nouvelles terres dans l’Univers! »Ce genre de discours,nous montre le défaitisme de la science des Illuminati.Ils ont salie la Terre!Ils l’ont détruite!Ils l’ont polluée à outrance pour en soutirer quelques dollars et maintenant,devant le mur qui se dresse devant eux,ils veulent créer une nouvelle  génération d’affaires sous le thême de la dépollution et de l’écologie,mais à nos frais!

Ils veulent,comme les dirigeants de BP,faire de l’argent en réparant leurs gaffes!…mais ce sont nous,les travailleurs qui paieront la note!

La nouvelle philosophie des Illuminati est de nous culpabiliser pour que nous endossions leurs échecs,…à nos frais!Cette philosophie a besoin d’hommes comme Obama ou Sarkozy,…pour donner un visage nouveau au système!Faire payer les pauvres,pour éviter la faillite des riches Illuminati!…Éviter l’écroulement du système,en lavant le cerveau des masses ouvrières du monde!

Leur fuite en avant sera surement marquée par l’organisation d’une forme nouvelle d’holocauste mondial,car la seule façon ,pour eux, de se maintenir en poste,est d’éliminer coute que coute environ 50% de la population mondiale,…si possible en gardant vivant les plus dociles d’entre nous:ceux qui ont la culture de l’esclave bien ancrée,par exemple!

Donc ce n’est pas en « tolérant » ce système corrompu et néfaste que nous sauverons quoi que ce soit,…au contraire,l’enjeu est trop grand…pour toutes les espèces encore vivantes sur cette planète!

Nous nous menaçons,nous-mêmes

Considérons plusieurs faits:

1-Nous pillons les ressources non-renouvelables de la Terre.

                                                         2-Nous exterminons des milliers d’espèces qui nous ont précédés dans l’histoire du monde vivant de la Terre

                                                    et que nous privant d’elles

                                                  nous nous menaçons .nous-mêmes!

Tout bien réfléchit,nous pouvons changer de planète sans même imaginer quitter la nôtre!

Il suffit de commencer,tout seul,sur son terrain,près de sa maison,dans son quartier ou dans sa ville!

Grâce à l’effort de chacun d’entre nous,nous pouvons tout changer!Chaque fois que quelqu’un cherche à minimiser ses transports en voiture,seul!Chaque fois que quelqu’un trouve une autre solution que de bruler du bois pour chauffer ses aliments,chaque fois que l’on plante un arbre de plus,nous contribuons à rendre l’atmosphères moins fragile à l’effet de serre et au réchauffement global!Grâsce à ceux qui trient et recyclent au maximum,nous ne croûlerons plus sont des tonnes de déchets!Grâce à ceux qui économisent l’eau,ceux qui renoncent aux pesticides,ceux qui choisissent les panneaux solaires,ceux qui choisissent les voitures électriques ou hybrides,qui isolent mieux leur maison…tous ceux qui changent eux-mêmes…par choix,la planète,…enfin…commence à changer…irrésistiblement…pour le mieux!

Plus vite nous changerons,plus vite la planète sera différente.

Et,sans même exagérer,elle pourrait être guérie pourles cinq milliards d’années ou le Soleil existera encore,avant de devenir une naine blanche.

La vie,ici sur notre belle petite planète bleue,la Terre,pourrait durer encore presqu’autant!…(parce que les formes de vie intelligentes resteront sensibilisées et responsabilisées!)

 *prochain article sur:Une île dans l’océan,une Terre dans l’Univers