Émeute des gilets jaunes: cinquième semaine

  • Partout en Europe occidentale, les citoyens ordinaires se sentent ignorés et condescendés par leurs élites politiques, économiques, universitaires et des médias. Contre la volonté de la plupart de ces citoyens, leurs dirigeants cèdent peu à peu la souveraineté de leurs nations à l’UE.
  • Également contre la volonté de ces citoyens, leurs nations ont été inondées d’immigrés musulmans qui incarnent un défi culturel majeur, ont provoqué des troubles sociaux considérables et représentent un fardeau économique dévastateur.
  • S’il est de plus en plus évident que l’islamisation financée par les contribuables entraîne l’Europe de l’Ouest sur la mauvaise voie, celle-ci, qui se tient à l’écart de cette évolution désastreuse, refuse de changer de cap.
  • La question ne devrait peut-être pas être de savoir pourquoi les Européens de l’Europe occidentale se sont révoltés mais pourquoi ils ne l’ont pas commencé il y a longtemps.
Des manifestants du « gilet jaune » se rassemblent place de l’Opéra le 15 décembre 2018 à Paris, en France.

Paris a maintenant connu son cinquième week-end de manifestations dans la rue par les soi-disant gilets jaunes, ou « gilets jaunes », bien que des informations suggèrent que les choses pourraient enfin se terminer. Entre-temps, les manifestations – qui dans de nombreux cas atteignent le niveau des émeutes, avec d’innombrables exemples de pillages, de vandalisme et d’incendie criminel – se sont propagées. Les derniers week-ends ont été marqués par des perturbations dans d’autres grandes villes françaises, telles que Toulouse, Bordeaux et Lyon, ainsi que dans des villes des Pays-Bas , notamment Bruxelles , Amsterdam, Rotterdam, La Haye, Nimègue et Maastricht. Ce week-end à LondresAlors que la tension, la confusion et la frustration autour du Brexit s’intensifissaient et que la possibilité d’un second référendum semblait augmenter, des manifestants à la jaquette jaune, apparemment des partisans du Brexit, ont bloqué d’importants ponts et fermé des rues du centre-ville.

À mesure que ces manifestations d’anarchie se répandaient, les idées sur les motivations des participants ont évolué. Au début, il a été rapporté que les manifestants en France, loin d’être des extrémistes politiques de gauche ou de droite, étaient des citoyens ordinaires en colère contre de nouvelles augmentations des taxes sur l’essence. Mais même lorsque le président Emmanuel Macron a annulé l’augmentation des taxes, les troubles se sont poursuivis. Pourquoi? Parce  que « les familles de la classe moyenne-forte ne sont pas assez pauvres pour toucher des prestations d’aide sociale, mais ont vu leur revenu stagner alors que le coût de la vie et les impôts ont augmenté ….. Les Français les gens se sentent foutus.  » Quelqu’un  a suggéré que « les Français, comme la plupart des habitants des pays riches, s’ennuient tout simplement, avec beaucoup de temps et peu de passion à faire ». Chez PJ Media,Rick Moran a estimé que « les gens ordinaires qui paient pour les régimes grandioses des planificateurs sociaux à Bruxelles en ont assez. Et ils se lèvent enfin pour exiger la fin. » Pour ma part, je me suis demandé si ce signe dramatique de mécontentement populaire marquait « le début de la résistance du public de l’Europe occidentale contre le projet multiculturel et mondialiste désastreux des élites ».

La multiplication des manifestations indique bien sûr que les manifestants sont motivés par la colère suscitée par des phénomènes sociaux, économiques ou culturels non confinés à la France. Plus tôt ce mois-ci, le quotidien néerlandais Het Parool a déclaré que les manifestants néerlandais s’opposaient à l’Union européenne, à l’immigration et aux efforts en cours pour mettre fin à « Zwarte Piet », une tradition séculaire hollandaise de Noël, qui consiste à Blackface, est maintenant considéré par beaucoup d’observateurs comme raciste, même si le personnage en question est aimé. Comme un site de nouvelles néerlandaise a souligné« Les Pays-Bas n’ont pas une tradition de manifestations de masse ou de grèves de masse, comme la France ou la Belgique », ce qui rend la diffusion de ces activités dans ce pays plutôt surprenante, même si elles n’ont jamais atteint l’ampleur des soulèvements en France. .

La première chose que l’on remarque à propos de la variété des motifs cités dans les médias est qu’ils ne sont pas sans rapport. Sentiment anti-UE? Opposition à la grande marée d’immigrants? Une raison majeure du sentiment anti-européen en Europe occidentale est le ressentiment contre le pouvoir de Bruxelles d’obliger les États membres à prendre un certain nombre de prétendus réfugiés. De même, les manifestants qui sont mécontents de taxes élevées savent très bien qu’une grande partie de leur argent est utilisée pour aider des immigrants qui deviennent des bénéficiaires de l’aide sociale dès leur arrivée dans le pays.

Les gilets jaunes italiens protestent contre les lois d’immigration en Italie.

Une ride curieuse: ce week-end, des milliers de personnes en veste jaune ont défilé à Rome . Cependant, ces manifestants étaient en train de regarder leurs homologues du nord et de l’ouest: alors que les agitateurs français, belges et hollandais étaient pour la plupart des Européens indigènes, apparemment marre des gouvernements qui leur prennent trop et leur donnent trop peu À leur retour, les manifestants à Rome étaient des migrants et leurs partisans, qui désapprouvaient la nouvelle loi italienne sur l’immigration . Dans ce cas, ce que nous semblons observer, c’est un mouvement qui, pour quelque raison que ce soit, a décidé de mimer l’apparition d’un autre mouvement qui, du point de vue philosophique, en est à peu près le contraire.

Ces personnes à Rome, cependant, sembleraient être l’exception qui confirme la règle. En les mettant de côté, plus on lit au sujet des préoccupations prétendument variées qui animent les manifestants du gilet jaune en France, en Grande-Bretagne et dans les Pays-Bas, moins on les regarde. Partout en Europe occidentale, les citoyens ordinaires se sentent ignorés et condescendés par leurs élites politiques, économiques, universitaires et des médias. Contre la volonté de la plupart de ces citoyens, leurs dirigeants abandonnent progressivement la souveraineté de leur nation à l’UE, ce que Macron a franchement reconnu vouloir vouloir transformer en États-Unis d’Europe. Également contre la volonté de ces citoyens, leurs nations ont été inondées d’immigrés musulmans qui incarnent un défi culturel majeur, ont provoqué des troubles sociaux considérables et représentent un fardeau économique dévastateur.

S’il est de plus en plus évident que l’islamisation financée par les contribuables entraîne l’Europe de l’Ouest sur la mauvaise voie, celle-ci, qui se tient à l’écart de cette évolution désastreuse, refuse de changer de cap. Naturellement, l’homme et la femme impuissants dans la rue sont effrayés, pleins de ressentiment et, oui, outrés. La question ne devrait peut-être pas être de savoir pourquoi les Européens de l’Europe occidentale se sont révoltés mais pourquoi ils ne l’ont pas commencé il y a longtemps.

 

 

 

Publicités

Le boom démographique en Afrique: une menace pour l’avenir de l’Europe et de tout l’Occident

 

Nous parlons des problèmes de migration de la Syrie et du Moyen-Orient. Nous parlons de la possibilité pour la Turquie de rejoindre l’Union européenne, ouvrant les portes de l’Europe à des millions de Turcs. Néanmoins, la véritable migration aura son origine en Afrique.

 

En 1980, seulement 477 millions de personnes vivaient en Afrique. Comparez cela aux 1,2 milliards d’aujourd’hui et vous voyez qu’il a presque triplé dans les années 1980 à 2018

Combien de personnes vivent en Afrique aujourd’hui? Pas même 1,3 milliard. Et d’ici 2050? Eh bien, 1,3 milliard de plus. Un total de 2,5 milliards de personnes vivraient en Afrique. Bien que la croissance démographique en Europe soit purement due à l’immigration, la population de l’Afrique doublera grâce à ses taux de fécondité élevés. Quelles seront les conséquences?C’est le continent qui a maintenu des taux de natalité élevés, en dépit des prévisions selon lesquelles il deviendra plus bas.

Les statistiques

Est-il choquant et interdit de dire  que la population en Afrique a doublé en un peu plus de trois décennies? En 1980, seulement 477 millions de personnes vivaient en Afrique. Comparez cela aux 1,2 milliard aujourd’hui et vous voyez qu’il a presque triplé dans les années 1980 à 2018.

Dans le même temps, l’Allemagne est passée de 78 millions à 82 millions. La prédiction est que l’Afrique atteindra 3,4 milliards d’ici la fin du siècle.

La part africaine de la population totale passera de 17% à 40% en ce siècle

La prédiction pour 2100 est encore plus impressionnante. On s’attend à ce que l’Afrique croisse de 3,2 milliards de personnes. Ce nombre est seulement la croissance – ce qui signifie que la population totale serait de 4,5 milliards. La population mondiale totale devrait augmenter de seulement 3,8 milliards d’ici 2100.

Cela signifie que la population totale devrait être la population actuelle de 7,6 milliards, plus 3,8, soit un total de 11,4 milliards. La part africaine de la population totale passera de 17% à 40% en ce siècle.

Le taux de fécondité de l’Afrique est un énorme 4,7, contre une moyenne mondiale de 2,5. Dans l’UE, c’est un maigre 1,5! Cela signifie que la femme africaine moyenne donne naissance à 4,7 enfants; et c’est la source de leur croissance démographique.

Le cas du Niger

Le Niger a un PIB par habitant de seulement un dollar par jour. Leur taux de fécondité, dû ou non, est supérieur à 7. Bien que le pays ne compte aujourd’hui qu’une population de 20 millions d’habitants, il devrait en avoir 72 millions en 2050.

La projection pour 2100 les place déjà à 209 millions. Cependant, cette projection suppose que le taux de fécondité du Niger chutera à 2,5 enfants d’ici à 2100. Néanmoins, le taux de fécondité est resté stable au cours des 60 dernières années. Probablement cela fait plus de 60 ans, mais nous n’avons que les données jusqu’en 1960.

La projection pour 2100 avec un taux de fécondité inchangé place le Niger à 960 millions de personnes. Oui, tu l’as bien lu. On s’attend à ce que le Niger passe de 20 millions aujourd’hui à près d’un milliard en un peu plus de 80 ans.

Il faut dire que ces prédictions sont également dues à une baisse attendue de la mortalité infantile et à une augmentation de l’espérance de vie. Les taux de mortalité infantile et de fécondité vont bien sûr de pair, car les parents veulent éviter le risque que tous leurs enfants meurent dans l’enfance.

Le contre-mouvement consiste simplement à avoir plusieurs enfants. Il en va de même pour la pauvreté, où les parents ont plusieurs enfants comme filet de sécurité pour la vieillesse. Selon cette logique, les 960 millions au Niger à eux seuls en 2100 mentionnés dans l’article de Guardian semblent plutôt incroyables.

La prévision de 72 millions d’ici 2050 prend cependant toutes ces variables en compte déjà. C’est une prédiction fiable faite par l’ONU elle-même.

Pourquoi le taux de fertilité ne baisse-t-il pas?

Le monde a connu une baisse de la fécondité d’une moyenne de 5 à une moyenne de 2,5 depuis 1960. Nous avons attribué la plus grande partie de cela à une augmentation de la richesse et à une réduction de la mortalité infantile. À mesure que nous devenions plus riches, les enfants n’étaient plus nécessaires comme filet de sécurité.

De plus, comme les enfants étaient susceptibles de survivre, il y avait moins de raisons d’en avoir plusieurs. L’Afrique est un peu différente. En dépit de devenir plus riche, il est encore pauvre. Mais il est pauvre en ayant accès à des médicaments nouvellement découverts et en recevant de l’aide sous forme de nourriture du monde occidental.

Ainsi, tout en étant pauvres, ils vivent plus longtemps et meurent moins souvent dans leur enfance. Non seulement plus d’Africains survivent à la vieillesse, plus d’entre eux atteignent l’âge de la reproduction et lancent la génération suivante.

Cependant, toute l’Afrique n’est pas pauvre, et même les parties pauvres sont moins pauvres qu’avant. Alors, qu’est-ce qui explique les taux de fécondité élevés?

Les explications varient d’une appréciation culturelle d’une famille nombreuse à une réticence à utiliser des contraceptifs. La raison la plus frappante est peut-être celle de l’incertitude. Les parents européens ont échangé la qualité contre la quantité. Oui, ils pourraient avoir plus d’enfants, mais ils se concentrent plutôt sur deux. De cette façon, ces deux-là pourraient se permettre de fréquenter de bonnes écoles et d’être pris en charge.

En Afrique, ce compromis peut ne pas exister. Les systèmes éducatifs n’ont pas rattrapé le baby-boom. L’avenir d’un point de vue économique est incertain et les gouvernements ne sont pas fiables dans de nombreux pays. Dans l’ensemble, cela signifie que les Africains pourraient avoir trop peu confiance en l’avenir. Ils n’ont aucune confiance dans le filet de sécurité sociale prétendument fourni par le gouvernement et la société dans son ensemble, donc ils continuent à préférer créer leur propre filet de sécurité sous la forme d’enfants.

Capture de l’Afrique-22

Cela pourrait signifier que l’Afrique est dans un piège 22. Un catch-22, pour ceux qui ne le savent pas, est une référence au roman portant le même nom. Dans le roman, le protagoniste voulait quitter l’armée, mais il ne pouvait quitter l’armée que s’il pouvait prouver qu’il était fou. Depuis qu’il a voulu quitter l’armée, il a prouvé qu’il n’était pas fou, parce que chaque personne sensée veut quitter la guerre.

Et l’Afrique? L’Afrique veut réduire son taux de fécondité. Mais pour réduire son taux de fécondité, il doit acquérir stabilité et confiance. Pourtant, en raison de la population en plein essor, les gouvernements ne peuvent pas suivre. Le chômage diminue la stabilité.

La croissance démographique exerce une pression sur les prix des logements et les prix des terrains. Le système scolaire ne peut pas faire face aux grandes quantités d’étudiants. Dans l’ensemble, le système se brise sous la pression. Et, alors que les femmes voient que le système se brise, elles continuent d’avoir un nombre élevé d’enfants.

Les prédictions ci-dessus par l’ONU sont sous l’hypothèse que le taux de fertilité va baisser. Même avec ces taux réduits, la population doublera d’ici 2050. Mais ces taux vont-ils vraiment baisser si l’Afrique est prise dans un piège? Jusqu’à présent, les données montrent que les taux de fécondité en Afrique stagnent et que, dans l’ensemble, les réductions ont été beaucoup plus lentes que prévu.

Un avenir meilleur à l’étranger

Depuis 2010, un million d’Africains subsahariens ont déménagé en Europe. Le président du Parlement européen, Antonio Tajani, a déjà averti que des millions d’autres viendront dans les cinq prochaines années si l’Europe n’agit pas.

La plupart des gens sont conscients que même si la vie en Afrique s’est améliorée, ce n’est toujours pas génial. Et certainement pas aussi confortable que l’Europe. C’est aussi la raison pour laquelle les Africains donnent pour vouloir aller en Europe. L’Europe a ouvert une nouvelle voie pour la contrebande de personnes lors du bombardement de la Libye. Le pays est toujours dans un état de demi-anarchie, ce qui est parfait pour les marchands d’esclaves et les passeurs de personnes.

À quoi l’Europe devrait-elle s’attendre au cours des prochaines décennies, avec un boom démographique aussi important à sa frontière sud? L’ONU semble accueillir le développement comme une opportunité pour contrer le déclin de la population en Europe. Le rapport des Nations Unies étudie la possibilité de combler les lacunes de la population européenne par des «migrations de remplacement» dans les zones qui connaissent une croissance démographique; notamment l’Afrique.

Le résultat peut aller de « Forteresse Europe » à « Eurafrique ». La première option semble peu probable car elle est jugée moralement inacceptable, tandis que la deuxième option signifiera la fin des États-providence européens et de la culture.

Selon Emmanuel Macron, le président de la France, « le phénomène migratoire auquel nous sommes confrontés sera historique ». Nous pouvons nous entendre là-dessus, mais nous devons agir pour garantir l’avenir de l’Europe.

 

 

 

 

 

Les Vénézuéliens votent au milieu de la pire crise de leur histoire — ACTUALITÉS EN CONTINU

Le candidat à l’élection présidentielle du Venezuela et pasteur évangélique Javier Bertucci, en meeting à Valencia, le 16 mai 2018 afp.com – Luis ROBAYO Les Vénézuéliens, épuisés par une profonde crise économique, sont appelés à voter dimanche pour la présidentielle où Nicolas Maduro vise la réélection lors d’un scrutin sans rival de poids, boycotté par […]

via Les Vénézuéliens votent au milieu de la pire crise de leur histoire — ACTUALITÉS EN CONTINU

Crise Économique Mondiale en formation:Vous n’êtes simplement pas préparé pour ce qui vient

Je déteste de te les casser, mais il y a des chances que tu ne sois pas préparé pour ce qui va arriver. Pas même proche. 

Ne le prenez pas personnellement. Je joue simplement sur de la chance.

Après avoir passé plus d’une décennie à avertir les gens du monde entier sur la futilité de poursuivre une croissance économique exponentielle et infinie sur une planète limitée, je peux vous dire ceci: très peu sont même conscients de la nature de notre situation planétaire.

Un sous-ensemble encore plus petit est soit physiquement ou financièrement prêt pour ce genre de futur qui va nous tomber dessus. Encore moins sont mentalement préparés pour cela. 

Et ne vous méprenez pas: c’est la préparation mentale et émotionnelle qui compte le plus. Si vous ne pouvez pas faire face à l’adversité et l’incertitude, vous allez être cuits dans les années à venir.

Ceux d’entre nous qui ont l’intention de persévérer doivent commencer par regarder les données sans broncher, puis laisser le temps de les laisser couler. Le changement arrive – ce qui n’est pas un problème en soi. Mais son rythme est susceptible d’être. Le changement rapide est difficile à traiter pour les humains.

Ceux qui sont effrayés par les prix des actifs surévalués d’aujourd’hui craignent la rapidité avec laquelle les bulles actuelles sur nos marchés financiers vont dégonfler / imploser. Qui sait quand ils vont éclater? Quel sera le (s) déclencheur (s) éventuel (s)? Tout ce que nous savons à coup sûr, c’est que chaque bulle de l’histoire a inévitablement trouvé sa broche.

Ces bulles – soufflées par les banquiers centraux en série pour les créer (et ensuite à la rescousse pour les réparer) – sont les plus importantes de toute l’histoire. Cela signifie qu’ils vont être les plus destructeurs dans l’histoire quand ils lâchent finalement.

Des millions de ménages perdront des milliards de dollars en valeur nette. Les emplois vont s’évaporer, causant des dizaines de millions de familles vivant de leur chèque de paie à payer des dommages sérieux.

Voilà le genre de conséquences douloureuses qui résultent des folies des banques centrales. Elles sont particulièrement regrettables car elles auraient pu être complètement évitées si seulement nous avions pris nos médicaments lors de la dernière crise en 2008. Mais nous ne l’avons pas fait. Nous laissons la Réserve Fédérale – l’institution largement responsable de la création de la Grande Crise Financière – conspirer avec ses petites banques centrales pour «dissimuler» nos problèmes.

Nous sommes donc maintenant au sommet du plus incroyable nid de bulles financières de toute l’histoire de l’humanité.

Un de mes graphiques préférés est ci-dessous, ce qui montre que même les plus intelligents d’entre nous (Sir Isaac Newton, dans ce cas) peuvent succomber à la manie d’une bulle:

 

How Newton's Fortune Fell To Earth chart

Il est extrêmement difficile de résister à la pression sociale pour s’impliquer.

Mais toutes les bulles éclatent – douloureusement bien sûr. C’est leur nature même.

Mathématiquement, il est impossible pour la moitié ou plus des participants d’une bulle de fermer leurs positions pour un gain. Mais en réalité, c’est encore pire. Être généreux, peut-être 10% parviennent à sortir à temps.

That means the remaining 90% don’t. For these bagholders, the losses will range from ‘painful’ to ‘financially fatal’.

Ce qui nous amène à la conclusion qu’une proportion similaire de personnes seront émotionnellement non préparées pour l’éclatement de ces bulles. Encore une fois, en jouant les chances, je parle de vous.

Comment les Exponentielles fonctionnent contre vous

Les bulles sont destructrices de la même manière que les vagues océaniques. Leur force n’est pas linéaire, mais exponentielle.

Cela signifie que l’énergie d’une vague augmente comme le carré de sa hauteur. Une vague de 4 pieds a 16 fois la force d’une vague de 1 pied; quelque chose que tout internaute sait par expérience. Une vague de 1 pied vous poussera. Une vague de 4 pieds vous fracassera, remplissant votre maillot de bain et divers orifices corporels avec du sable et des coquillages.Une vague de 10 pieds a 100 fois plus de puissance destructrice. Il peut vous tuer s’il parvient à vous épingler contre quelque chose de solide.

Une petite bulle localisée – comme celle qui affecte uniquement les investisseurs de tulipes en Hollande, ou un nombre relativement restreint de spéculateurs pris dans l’achat de marécages en Floride – aura un petit impact. Considérez ces vagues d’un pied.

Une bulle plus grande gonflant le marché immobilier d’une nation entière sera beaucoup plus destructrice. Comme les États-Unis en 2007. Ou comme l’Australie et le Canada aujourd’hui.Ces bulles étaient (ou seront quand elles éclatent) des vagues de 4 pieds.

Le nid actuel des bulles mondiales dans presque tous les actifs financiers (actions, obligations, immobilier, beaux-arts, objets de collection, etc.) est entièrement sans précédent. Quelle est la taille en termes d’ondes? Sont-ils une série de vagues de 8 pieds? Ou plus comme des 12 pieds?

À ce niveau de magnitude, cela n’a pas vraiment d’importance. Ils vont être très, très destructeurs quand ils se brisent.

Notre objectif maintenant doit être de savoir comment éviter d’être épinglé à la barrière de corail ci-dessous quand ils le font.

Comprendre la richesse «réelle»

Afin de bien comprendre cette histoire, nous devons commencer dès le début et demander « Qu’est-ce que la richesse? »

La plupart répondraient en disant «argent», et peut-être ajouteraient «actions et obligations».Mais ce ne sont pas vraiment la richesse.

Tous les actifs financiers ne sont que des créances sur la richesse réelle, et non sur la richesse elle-même. Une pile d’argent a une utilité et une utilité sert  parce que vous pouvez acheter des choses avec. Mais la vraie richesse est la «substance» – la nourriture, les vêtements, la terre, l’huile, et ainsi de suite. Si vous ne pouviez rien acheter avec votre argent / actions / obligations, leur valeur reviendrait à la valeur du papier sur lequel ils sont imprimés (si vous êtes assez chanceux pour détenir un certificat réel). C’est si simple.

Ce qui signifie que le maintien d’une relation étroite entre la «richesse réelle» et les revendications sur ce devrait être l’emploi n ° 1 de toute banque centrale. Mais pas la Fed, apparemment. Il a augmenté le nombre de réclamations d’un montant ahurissant au cours des dernières années. Idem avec la BoJ, la BCE et les autres grandes banques centrales du monde. Ils se sont engagés dans une voie très différente, qui a perturbé la relation de longue date entre les marqueurs de la richesse et la richesse réelle elle-même.

Ils sont aidés et encouragés à la fois par les médias et par nos institutions éducatives, ce qui renforce l’idée que les revendications sur la richesse sont les mêmes que la richesse réelle elle-même. C’est un système pratique, bien sûr, aussi longtemps que tout le monde le croit. Il s’est avéré être un excellent système pour garder les pauvres pauvres  et les riches riches.

Mais les ennuis commencent quand le système est sérieusement perturbé. Les gens commencent à se demander pourquoi leur argent a une quelconque valeur si les banques centrales peuvent imprimer autant qu’elles le veulent. Chaque fois qu’ils veulent. Et distribuez-le gratuitement en quantités illimitées aux banques. Qui ont leur propre mécanisme (c.-à-d., Banque de réserve fractionnaire) pour créer encore plus d’argent à partir de rien.

Assez lisse, non? Convaincre tout le monde que quelque chose que vous faites littéralement en quantité illimitée à partir de rien a de la valeur. Tant et si bien que, si vous en manquez, vous finissez par vivre sous un pont, affamé.

Exprimons ceci visuellement.

Le «PIB» est une mesure de la quantité de biens et services disponibles et les prix des actifs financiers représentent les revendications (ce n’est pas une mesure très précise de la richesse réelle, mais c’est la meilleure que nous avons, donc nous l’utiliserons). Regardez comment les prix des actifs divergent du PIB à mesure que les bulles se développent:

 

 

Graphique des prix des actifs par rapport au PIB

(Source)

Ce que nous voyons dans le tableau ci-dessus est que les réclamations sur l’économie devraient, assez intuitivement, suivre l’économie elle-même. Des bulles se sont produites chaque fois que les créances sur l’économie, les prétendus actifs financiers (actions, obligations et produits dérivés), dépassent de loin l’économie elle-même.

C’est un point très important. Les revendications sur l’économie ne sont que cela: les revendications. Ils ne sont pas l’économie elle-même!

Oui, le crash de Dot-Com a fait mal. Mais c’était l’équivalent d’une vague de 1 pied. Oui, la bulle immobilière a fait mal, et c’était une vague de deux pieds. La bulle actuelle est considérablement plus grande que les deux précédentes, et c’est la vague de 4 pieds dans notre analogie – si nous sommes chanceux. Il pourrait s’avérer être un 10 pieds.

The mystery to me is how people have forgotten the lessons of prior bubbles so rapidly.  How they cannot see the current bubbles even as the data is right there, and so easy to come by.  I suppose the mania of a bubble, the ‘high’ of easy returns, just makes people blind to reality.

Il fallait une génération ou plus pour oublier les douloureuses leçons d’une bulle. Les victimes devaient vieillir et mourir avant qu’une génération future puisse répéter les erreurs à nouveau.

Mais maintenant, nous avons la même génération répéter les mêmes erreurs trois fois en moins de 20 ans. Allez comprendre.

Dans cette histoire, le vœu pieux et l’illusion de soi ont des conséquences néfastes. Ce n’est pas différent de prendre une habitude de fumer toute la vie comme un jeune adolescent. Bien sûr, vous pouvez être l’un des rares à vivre une longue vie en dépit des risques, mais les chances ne sont certainement pas en votre faveur.

La destruction inévitable causée par l’écume actuelle des bulles va faire mal à beaucoup de gens, d’institutions, de pensions, d’industries et de pays. Personne ne sera épargné quand ces éclats. La seule question à laquelle il faut répondre est: Qui va manger les pertes?

Ce n’est pas une question future pour l’avenir; c’est celui qui est répondu tous les jours déjà. Les retraités prennent déjà des réductions. Porto Rico ne sera pas entièrement reconstruit. Les puits de schiste forés lorsque le pétrole était à 100 $ / baril, mais drainés à vide à 50 $ / baril, représentent des capitaux déjà désespérément trahis. Les jeunes diplômés ayant une dette d’études de 100 000 $ font face à des décennies de construction de capital. Les perdants sont déjà en train d’émerger.

Et il y en a beaucoup d’autres à suivre. Cette histoire est beaucoup plus proche du commencement que de la fin.

Les bulles doivent encore éclater. Nous voyons juste l’eau au bord du rivage commencer à se retirer, se demandant quelle sera la largeur de la vague quand elle arrivera. En espérant que ce n’est pas un tsunami monstre.

La fin est proche

Les plus grosses bulles de l’histoire ont exactement la même origine: une expansion du crédit qui fait que l’effet de levier augmente plus vite que le revenu disponible pour le servir.

Autrement dit: des bulles existent lorsque l’inflation des prix des actifs augmente au-delà de ce que les revenus peuvent supporter. Ils sont partout et toujours un phénomène alimenté par le crédit.

S&P 500 price chart

( Source @hussmanjp )

Regardez la trajectoire ridicule du S & P 500, surtout depuis que Trump a été élu. Je ne sais pas pour vous, mais à peu près tout ce qui s’est passé aux États-Unis au cours de la dernière année a été un spectacle de clowns diplomatiques ou une cruauté financière envers le citoyen moyen. Et pourtant, les prix ont augmenté à leur rythme le plus élevé en deux décennies?

Mon point de vue est que l’élection de Trump a été un choc de cygne noir totalement inattendu pour le cartel global de la banque centrale, et il a paniqué. Avec le Dow Jones en baisse de -1 000 points dans les dernières heures de la nuit après la victoire surprise de Trump, les banques centrales ont déversé des masses et des tas d’argent sur les marchés boursiers pour éviter le carnage.

Tout cet argent a calmé les investisseurs et fait grimper les prix au cours des mois suivants. Le lancement de la fusée à 80 degrés qui en résultera blessera beaucoup quand il reviendra sur terre. Bonne banque centrale!

Tout cela se passe quand nous sommes plus proches que jamais d’une confrontation militaire (sinon nucléaire) avec la Corée du Nord, la Russie est en train de renforcer sa machine de guerre, l’Arabie Saoudite a basculé des Etats-Unis vers la Chine et la Russie. nos alliés européens s’éloignent de nous.

Pendant ce temps, la FCC est sur le point de se prononcer contre la grande majorité du public et de permettre aux entreprises américaines de transformer Internet en une route à péage – sapant complètement le principe fondamental de l’invention la plus transformatrice et utile du millénaire. En éliminant la neutralité du net, la FCC a décidé contre vous et contre les profits usuraires des câblodistributeurs.

Pire, les primes de soins de santé continuent d’augmenter de deux chiffres chaque année. Ils augmentent de 45% en Floride et de 57% en Géorgie , pour ne nommer que deux états malheureux.

Et pour vraiment saler les plaies de la nation, le marécage DC est occupé à passer un changement fiscal qui va encore conduire un écart énorme entre le 0,1% et tout le monde en réduisant les impôts sur les bénéfices des entreprises ( déjà le plus bas au monde si vous mesurer à la fois l’impôt sur les bénéfices et les taxes sur la valeur ajoutée ).

Comment payer le coût énorme de ce projet de loi qui fait exploser le déficit? Facile, il suffit d’éliminer les déductions pour les gens moyens (tels que les déductions d’impôt de l’État et locales) et commencer à taxer les frais de scolarité renoncé des étudiants diplômés. C’est vrai, le gouvernement a aidé à gonfler massivement les frais de scolarité en accordant des prêts massifs aux étudiants, puis il veut faire pression sur les plus pauvres et les plus travailleurs d’entre eux.

Je voudrais que je plaisante ici. Mais comme une blague cruelle racontée au mauvais moment, le GOP est occupé à détruire la situation financière maigre et précaire de nos citoyens juste pour qu’il puisse jeter quelques dollars de plus dans les portefeuilles déjà gonflés des personnes les plus riches du pays.

La longue ascension des ultra-riches n’est pas un mystère. Il est apparu comme une conséquence prévisible de la financiarisation de, bien … tout ce qui a commencé dans les années 1980:

Graphique des inégalités de richesse aux États-Unis

Le tableau ci-dessus parle d’un système profondément injuste qui punit les travailleurs acharnés afin de donner plus à ceux qui ne font que mélanger les instruments financiers ou posséder des actifs financiers.

C’est le système que la Fed travaille si dur à préserver. C’est le système que Washington DC travaille si dur à soutenir.

C’est carrément injuste et punitif. Il punit et récompense les mauvaises personnes, respectivement. Les débiteurs bénéficient d’un allégement tandis que les épargnants sont punis. Les jeunes sont aux prises avec des dettes et font face à des coûts de la vie impossibles principalement pour préserver l’illusion de la richesse pendant un peu plus longtemps pour la génération qui se trouve devant eux.

Pour tant de raisons, les gens, rien de tout cela n’est durable. Si le système ne plante pas d’abord sous le poids de ses dettes excessives ou de la perforation de ses nombreuses bulles sur les prix des actifs, la classe brassicole et les guerres générationnelles se résorberont si la trajectoire du statu quo continue bien plus longtemps.

Dans la deuxième partie: Quand les bulles éclatent … nous détaillons à quoi s’attendre quand les démêlages commencent. Quand ces bulles éclatent, comme elles le doivent inévitablement, les conséquences vont être particulièrement laides.

Comprenez le chemin probable que le carnage va prendre et placez-vous sagement en avance sur la crise – afin que vous et ceux que vous aimez puissent affronter la tourmente de la façon la plus sûre possible.

Rappelez-vous: le rôle des marchés à bulles est de blesser le plus grand nombre possible de personnes lors de leur éclatement. Ne soyez pas l’une des victimes.

 

 

 

 

 

 

 

 

L’annus horribilis des élites — Cellule44

2016, la fin de leur monde Françoise Bonardel Philosophe et essayiste Publié le 16 décembre 2016 / Politique En 2016, les “élites” de Londres, New-York ou Paris ont toutes été ridiculisées par leurs peuples. Autant d’incompétence, d’arrogance et de surdité, ça a fini par se voir… Jennifer Lopez et Marc Anthony aux côtés d’Hillary Clinton […]

via L’annus horribilis des élites — Cellule44

Venezuela: les pillages se multiplient, la police n’est plus payée. Désormais les habitants lynchent les voleurs

 

lynchage-caracas-venezuela-300x169

Vivre à Caracas depuis deux ans c’est plutôt survivre. Les prix du pétrole ont chuté, l’économie s’est effondrée. Plus de sécurité pour les habitants qui peinent même à se nourrir normalement. Un pays exsangue où la loi n’a plus de valeur. Exemple ces scènes de pillages capturées par vidéo-surveillance. Elles sont quotidiennes. De simples habitants qui deviennent des voleurs. Bien souvent, c’est qu’ils n’ont plus les moyens d’acheter.

Les lynchages se multiplient

Les Vénézuéliens sont exaspérés. Pour beaucoup, l’État n‘a plus d’autorité alors certains décident de se faire justice eux-mêmes. Cette foule filmée par un amateur vient de frapper un homme qu’ils accusent de vol. Il est à terre. La foule est autour bien décidée à le lyncher. La police est absente. Il sera mis à mort, brûlé vif par la rue. Cet homme c’était Roberto, un cuisinier de 42 ans. Sa tante est encore sous le choc et les coupables courent toujours.

http://www.francetvinfo.fr/monde/venezuela/venezuela-les-habitants-lychent-les-voleurs_1837111.html

Source:FranceInfo

 

 

C’est parti:l’effondrement généralisé a commencé

C’était annoncé de longue date, un effondrement total était annoncé depuis longtemps déjà, il ne fait que se confirmer! Et celui-ci ne se limite pas à la simple finance comme nous le verrons plus loin dans l’article, même si de ce côté-là, les informations sont de plus en plus inquiétantes!

chateau de carte casino bourse

Nous pouvons apprendre aujourd’hui, en plus de tout ce qui circule dans le domaine, que le système financier européen au seuil d’une grosse catastrophe d’après Ernst Wolff, qui n’est pas le seul à annoncer cela, et qu’au niveau de l’or, les ventes augmentent encore et toujours, un signe qui ne trompe pas! Les ventes d’or explosent au Japon, mais les banques centrales russes et chinoises elles aussi achètent autant qu’elles le peuvent, ils préparent le terrain… Et pendant ce temps, après vous avoir proposé d’acheter votre or, les acheteurs planqués dans les paradis fiscaux vous proposent de vous soulager de tout votre plaqué-or comme le montre l’affiche dans la dernière revue de presse de Pierre Jovanovic.  Le moindre gramme doit être récupéré, à vous de ne rien leur vendre, et d’en acheter un maximum également si vous en avez la possibilité. Mais ne comptez pas uniquement sur l’or, il y a également d’autres investissements d’urgence à l’heure actuelle, ce qui est  expliqué dans l’une de ces lettres d’information

On voit déjà se profiler ,à l'horizon,l'ombre   des 4 Cavaliers de l'Apocalypse.
On voit déjà se profiler ,à l’horizon,l’ombre des 4 Cavaliers de l’Apocalypse.

Autre annonce du jour qui ne trompe pas et qui montre bien l’étendue de la catastrophe financière en cours en France (qui bien sûr n’est pas intéressante pour la télévision…), le fait que la BCE rachète les dettes des groupes du CAC 40, tout simplement énorme!!!

Le suspens est enfin levé. Lundi 18 juillet 2016, la Banque centrale européenne (BCE) a dévoilé la liste des obligations d’entreprises qu’elle a commencé à racheter le mois dernier. Au total, l’institution a acquis pour 10,427 milliards d’euros de dettes privées entre le 8 juin et le 15 juillet. Si le montant par entreprise et par pays n’est pas connu, une chose est sûre : selon les analystes, les grands groupes tricolores arrivent en tête.

« Ce n’est pas une surprise : le marché obligataire français est le plus gros de la zone euro, devant l’Allemagne, les Pays-Bas et l’Italie », explique Maxime Sbaihi, économiste chez Bloomberg Intelligence.

Dans le détail, la BCE a ciblé une bonne partie du CAC 40 : Axa, Total, Danone, Sanofi, Orange, Pernod Ricard ou encore Air Liquide et Schneider Electric ont vu une partie de leur dette rachetée par l’institution. Le luxe est également prisé, avec LVMH et Kering, tout comme l’énergie avec Engie et Total. Hors CAC 40, sont présents La Poste, JC Decaux ou EDF. Les groupes allemands, comme BMW, BASF et Daimler, ont également été privilégiés par la BCE.

la-matrice-n-est-pas-une-fiction

Taux négatif

Celle-ci s’est lancée dans le rachat de dettes privées en complément de celui de dettes publiques, entamé en 2015.

Au total, ces programmes représentent un volume de 80 milliards d’euros par mois, dont seule une petite partie est consacrée aux obligations d’entreprises (3 à 6 milliards par mois environ).

Les dettes privées éligibles doivent être notées au moins « BBB – » par l’une des trois grandes agences de notation, afin de garantir leur qualité.

Les titres de banques et de filiales de banques sont exclus, mais pas ceux des assureurs.

Article complet sur Le Monde via Business Bourse

Localisation de la BRI dans la pyramide de contr¸ole illuminati du Nouvel Ordre Mondial.
Localisation de la BRI dans la pyramide de contr¸ole illuminati du Nouvel Ordre Mondial.

Mais comme expliqué plus haut, l’effondrement à venir ne se limite pas à la finance, car si le système financier se « casse la gueule » dans un krach pire que celui de 1929, on peut se dire que l’on continuera à manger en récoltant ce qu’on trouve… Même pas! Car selon une étude, la planète « connaît une chute de la biodiversité terrestre remettant en cause la capacité des écosystèmes à subvenir aux besoins humains ». En clair: La nature subviendra de plus en plus difficilement aux besoins humains!

L’alarme n’est pas tirée par des zadistes opposés à la destruction d’une zone humide. Ni par des militants de la Ligue de protection des oiseaux, inquiets de la disparition des volatiles. C’est une étude publiée dans la revueScience, qui conclut que 58 % de la surface terrestre, habitée par 71 % de lapopulation mondiale, connaît une chute de la biodiversité terrestre remettant en cause la capacité des écosystèmes à subvenir aux besoins humains.Selon les 23 scientifiques internationaux ayant traité statistiquement 2,38 millions de rapports sur l’état de la faune et la flore terrestres, la diversité des espèces a en effet baissé de 15,4 % sur plus de la moitié des terres émergées. Pour être soutenable, la perte de biodiversité doit rester inférieure à 10 %, selon une autre étude publiée dans Scienceen 2015. « Cette perte de biodiversité, si elle reste incontrôlée, sapera les efforts vers un développement durable de long terme », concluent-ils.

Lire aussi :   La planète a atteint ses limites

Tim Newbold, chercheur spécialisé dans l’impact humain sur la biodiversité au sein du University College of London, a dirigé ces recherches. Il est inquiet : « Les fonctions écosystémiques sont gravement menacées par cette disparition des espèces. Dans de nombreuses zones, l’intervention humaine devra bientôt remplacer les services rendus par la nature. »

Pollinisation, épuration des eaux, production d’oxygène…

climat-les-chiffres-cle-le-changement-climatique-dans-le-monde-10999426fysyd

 

Ces services écosystémiques sont aussi nombreux que vitaux. La pollinisation, la production de nutriments nécessaires à la croissance des plantes, l’épuration naturelle des eaux ou encore la production d’oxygène sont pourtant menacées par la baisse de la biodiversité des écosystèmes. Le directeur de recherches doute de la capacité de l’être humain à imiter la nature grâce aux innovations technologiques : « Je ne pense pas que quiconque puisse aujourd’hui affirmer que l’être humain en est capable. »

Pour Pierre-Henri Gouyon, chercheur à l’institut de systématique, évolution et biodiversité au Muséum national d’histoire naturelle, la question n’est pas tant de savoir si une telle option est réalisable, mais souhaitable : « On pourrait sans doute remplacer les abeilles par de petits robots. Ce serait avant tout moins efficace et plus coûteux. Tout cela alors qu’on pourraitpréserver la biodiversité et les services écologiques qui en découlent. Ce n’est tout simplement pas le monde dans lequel je nous souhaite de vivre. »

La pêche industrielle du crabe de l'Alaska aura tôt fait de le faire disparaître. Le droit des américains et des consommateurs capitalistes de bouffer leur repas de crabes doit être maintenu.
La pêche industrielle du crabe de l’Alaska aura tôt fait de le faire disparaître.
Le droit des américains et des consommateurs capitalistes de bouffer leur repas de crabes doit être maintenu.

Cette érosion de la biodiversité est documentée de longue date par la communauté scientifique. En 2009, une équipe internationale de chercheurs, menée par Johan Rockström, définissait neuf limites planétaires à ne pas dépasser. L’étude portait notamment sur les seuils à respecter en matière d’utilisation de l’eau douce, de pollution chimique et de changement climatique. Ils concluaient déjà à une érosion de la biodiversité qui mettait en danger les écosystèmes dans lesquels l’être humain vit.

Article complet sur Le Monde

À chacun de faire sa part du colibri, et de multiplier les gestes pour la planète! Si l’on peut survivre à un effondrement économique, cela s’avère plus délicat lorsqu’il s’agit de la biodiversité. Pourtant celle-ci est extrêmement riche, elle se compte en millions d’espèces, mais combien s’éteignent chaque secondes par la faute de l’homme? Avec pour principales raisons le profit et la production de nourriture, ce qui est totalement inepte quant à la seconde raison, puisqu’il n’est pas nécessaire d’abattre des forêts pour produire plus de nourriture

L’ensemble des techniques alternatives de production vont s’avérer indispensables et salvatrices, que cela soit la permaculture, l’aquaponie, et l’ensemble des autres techniques. Si nous pouvons nous passer d’argent, cela ne le sera pas pour la nourriture.

Préparez-vous, les effondrements sont en court…

 

planet-polluted bbb

 

 

 

 

Nouvel Ordre Mondial:Des choses étranges se produisent au milieu de l’Atlantique

oil_tankers_at_seaLa crise économique est devenue palpable,voyez:

 

La quantité de pétrole actuellement en mer représente au moins le double de celle qui s’y trouvait dans le courant de cette année, et elle correspond à plus d’une journée de la production mondiale, écrivait le Financial Times le mois dernier. En d’autres termes, l’offre mondiale de pétrole en forte baisse commence à se manifester par une flotte de superpétroliers stationnaires, contenant des millions de barils de pétrole en attente d’être déchargés quelque part.

Ainsi, une quarantaine de pétroliers avec une capacité de stockage de 28,4 millions de barils ont jeté l’ancre au large du port de Galveston au Texas (États-Unis).

Le monde ne parvient plus à gérer correctement l’offre excédentaire de matières premières, comme l’ont également montré trois pétroliers contenant du gasoil – le Vendome Street, l’AtlanticStar et l’Atlantic Titan – qui ont fait demi-tour alors qu’ils naviguaient dans le golfe du Mexique en direction de l’Europe pour retourner à leur point de départ!

Le Vendome Street n’était plus qu’à 1300 kilomètres du Portugal, et avait donc accompli les ¾ de son parcours, lorsqu’il a fait demi-tour.

Ces étranges évolutions sont le reflet des faibles cours du pétrole, du manque de capacités de stockage, et d’une demande atone.

Reuters:

“Les cours du gasoil européens et les marges de raffinage se sont effondrés ces derniers jours pour atteindre leur niveau le plus bas en six ans, tandis que le marché a été inondé par les importations provenant des grandes raffineries des États-Unis, de la Russie, de l’Asie et du Moyen-Orient. Au même moment, les températures inhabituellement douces en Europe et en Amérique du Nord ont limité encore davantage la demande pour le gasoil et le fuel de chauffage, mettant encore plus de pression sur le marché. Les stocks de fuel, qui incluent le gasoil et le fuel pour le chauffage, ont atteint un nouveau record la semaine dernière dans les ports d’Amsterdam-Rotterdam-Anvers”.

On ne sait pas exactement ce que les trois supertankers vont maintenant faire. Vont-ils décharger leur cargaison là où elle avait été initialement chargée, ou vont-ils juste attendre en mer jusqu’à ce qu’on leur donne d’autres instructions? Selon Reuters, il y aurait actuellement près de 250.000 tonnes de gasoil flottantes en station au large des côtes de l’Europe et de la Méditerranée.

Les affréteurs des navires correspondants espèrent probablement pouvoir les y maintenir jusqu’à ce qu’ils trouvent un acheteur plus offrant pour leur cargaison.

 

Crise économique mondiale:la Chine au bord du gouffre

La bulle financière chinoise...sur le point d'éclater en entraînant de nombreuses économies dans son sillage,comme un  paquebot en train de couler.
La bulle financière chinoise…sur le point d’éclater en entraînant de nombreuses économies dans son sillage,comme un paquebot en train de couler.

 

Ça ressemble au scénario d’un film catastrophe comme Hollywood en raffole. Dans une locomotive lancée à toute allure, une bombe éclate. Tandis qu’une poignée de seconds couteaux perd la vie, le héros prend les choses en main, parvient à arrêter l’incendie et sauve les passagers du train. La bombe chinoise, elle, a éclaté cet été (-38% sur la Bourse de Shanghai entre début juin et fin août), brûlant au passage l’épargne de millions de Chinois qui jouaient en Bourse comme au Loto. Le président Xi Jinping voudrait bien endosser le costume du sauveur. Mais son plan de secours – un mélange de baisse des taux d’intérêt et de dérive des dépenses publiques, d’achats « forcés » d’actions et de nettoyage au Karcher chez certains courtiers – a tout juste enrayé la dégringolade des cours. Comme toujours, les institutions internationales temporisent, Olivier Blanchard, l’ex-économiste en chef du FMI, assurant même que le « ralentissement chinois était sain ». « L’impact du krach chinois devrait coûter 0,1 point à la croissance mondiale », affirment sereinement les experts d’Euler Hermès. Autant dire rien du tout. En coulisse, pourtant, nombre de spécialistes s’inquiètent. Et si le géant asiatique allait en réalité bien plus mal? Et si Pékin ne parvenait pas à restaurer la confiance des investisseurs? >> Notre dossier sur la Chine, géant de l’Asie »Le risque chinois est sous-estimé. Il existe aujourd’hui des enchaînements colossaux délétères qui menacent la croissance mondiale », prévient l’économiste indépendant Jean-Pierre Petit. Des enchaînements qui seraient susceptibles de casser la reprise européenne. Et si l’année 2016 était finalement moins bonne que 2015? Si personne n’ose le dire, tout le monde y pense. Revue de détail des cinq canaux de transmission de la tempête chinoise.

1. Menace de tsunami sur les exportations

En apparence, la France est peu exposée au refroidissement chinois: l’empire du Milieu absorbe moins de 4% de nos exportations, soit environ 16 milliards d’euros par an. En réalité, son influence sur notre économie est bien plus importante, en raison d’effets boomerang sur le commerce international. « Le freinage chinois ne pénalise pas simplement les voisins asiatiques. Il fait chuter le prix des matières premières et met sur le flanc les pays exportateurs nets d’énergie ou de métaux », explique Antoine Brunet, président d’AB Marchés. Et la liste est longue: Russie, Kazakhstan, Moyen-Orient, Brésil, Venezuela, Chili, Nigeria, Afrique du Sud, Angola, Malaisie, Indonésie, Canada, Australie, Norvège… A eux seuls, ces pays extrêmement fragilisés représentent 30% du PIB mondial! Deux fois le poids de la Chine. « Le ralentissement de l’Asie, du Mexique et du Canada ne tardera pas à peser sur la machine à exporter américaine », ajoute Gilles Moec, chef économiste chez Bank of America Merrill Lynch. De quoi gripper le commerce mondial, mais dans quelles proportions? Difficile de répondre, tant il est aujourd’hui délicat d’appréhender l’ampleur du ralentissement de l’activité en Chine. Plus personne ne semble croire aux 7% de croissance pour 2015. « L’économie chinoise est sans doute tombée à un rythme de croissance de 2% l’an », estime Patrick Artus, chef économiste chez Natixis. D’autres experts évoquent même une récession en se fondant sur des indicateurs « durs », tels la consommation d’électricité ou les immatriculations d’automobiles, toutes deux en chute libre. « A dire vrai, tout le monde est en train de refaire ses calculs », reconnaît Gilles Moec. Mais au bout du compte, c’est bien un gros coup de froid qui risque de s’abattre sur les exportateurs français.

2. Gros temps sur les taux à long terme

Depuis la correction boursière subie au mois d’août, les marchés obligataires semblent détraqués. En Europe, les taux d’intérêt des obligations d’Etat se sont tendus. Les taux français à dix ans, qui étaient tombés à 0,33% en mai dernier, ont repassé le seuil de 1%. « En temps normal, une correction boursière entraîne un report des investisseurs vers les obligations, jugées plus sûres, ce qui fait baisser les rendements », commente Véronique Riches-Flores, chef économiste de la Société générale. Or, cette fois-ci, les rendements montent. Et pour cause. « La fuite des capitaux que connaît la Chine oblige les autorités de Pékin à puiser dans leurs réserves de change, en liquidant notamment des obligations d’Etat », décode le cabinet d’études PrimeView. Et, comme bien souvent avec la Chine, les sommes en jeu sont énormes. En quelques mois, les réserves de change du pays ont fondu, passant de 4010 à 3560 milliards de dollars. Une volte-face radicale. Depuis 2003, la Chine achetait en effet des tombereaux de titres américains ou européens, ce qui expliquait une partie du recul des taux d’intérêt à long terme. La baisse des réserves de change rebat les cartes sur les marchés obligataires. « Elle va clairement à l’encontre de la politique d’achat de titres – le fameux quantitative easing – menée par les banques centrales », souligne George Saravelos, expert de la Deutsche Bank. La BCE, par exemple, achète 60 milliards d’euros de titres par mois pour soutenir l’économie européenne. « Mais que se passe-t-il si la Chine en vend simultanément pour 80 milliards? » s’inquiète un spécialiste des marchés européens. Une autre menace se profile. Dans l’Union, ce sont surtout les taux d’intérêt des pays les plus fragiles (Espagne, Italie, Portugal) qui remontent. De là à imaginer une nouvelle crise des dettes souveraines…

3. Avis de coup de froid sur les marges des entreprises

La baisse conjointe des cours du pétrole et de l’euro a certes donné un peu d’oxygène aux entreprises françaises cette année. Reste que, dans l’ensemble, les marges des groupes tricolores sont toujours aussi minces que du papier à cigarette. Les entreprises françaises sont-elles en mesure aujourd’hui d’encaisser le choc d’une nouvelle guerre des prix sur les marchés mondiaux? Ce qui est certain, c’est que la Chine est bel et bien en train d’exporter sa déflation. De la sidérurgie à la mécanique en passant par les énergies renouvelables, des surcapacités de production gigantesques gangrènent l’industrie chinoise. Le cas du secteur de l’acier est emblématique, avec une surcapacité évaluée entre 100 et 200 millions de tonnes. Et c’est sur les marchés internationaux et à des prix cassés que les industriels chinois vont tenter d’écouler leurs stocks d’invendus. De quoi ratiboiser un peu plus les marges de leurs concurrents européens. Avec des conséquences néfastes sur la reprise de l’investissement. Un signe annonciateur? Entre avril et septembre, les industriels français ont presque divisé par trois leurs plans d’investissement pour cette année. Pas un bon signe pour 2016.

4. Coup de chaud en vue sur l’euro

Simple coïncidence ou conséquence fatale d’une nouvelle guerre des monnaies? Depuis que la Chine montre des signes de faiblesse, l’euro s’apprécie à nouveau. Depuis le printemps, il a gagné près de 6% par rapport au dollar. Et ce n’est peut-être qu’un début. « Le risque de voir la devise européenne repartir à la hausse, notamment face au dollar, est important », confirment les experts d’Oxford Economics, dans leur dernière note. De fait, l’économie mondiale entre dans une nouvelle période d’instabilité des changes. Le FMI s’en alarme. Il en appelle à la responsabilité de chacun, à la limitation des manipulations sur le marché des devises. Mais son appel risque bien de rester lettre morte. « Car, ces dernières années, la Chine a beaucoup perdu en matière de change », rappelle Véronique Riches-Flores. La baisse du dollar en 2010, celle du yen en 2012 et celle de l’euro, plus récemment, ont fait grimper le yuan de 30%. Une situation intenable. Dans la précipitation, Pékin a déprécié sa monnaie de 3% en août. Et elle ne s’arrêtera pas là. « La Chine n’a pas d’autre choix que d’actionner le levier de la monnaie pour tenter de préserver ses exportations comme moteur de croissance », confirme-t-on chez PrimeView.

5. Gros grain sur le secteur du luxe

La Chine ressemble de moins en moins à un eldorado pour les grandes marques de luxe. Les ratés de la croissance, la dégringolade de la Bourse et la campagne anticorruption lancée par Xi Jinping ont mis fin au boom des ventes. Celles de cognac ancien, un cadeau très prisé – les prix du flacon oscillent entre 200 et 250 euros – affichent une baisse à deux chiffres, note le Financial Times. Idem pour les montres suisses, dont les exportations ont chuté de 40% sur un an. De même, en un an et demi, la croissance des immatriculations d’automobiles haut de gamme est passée de 25% à – 10%! L’auto de luxe en panneImmatriculation de voitures de luxe en Chine, variation sur un an, en %.Bien sûr, certaines marques, comme Hermès, affichent un optimisme serein. Pour elles, la dépréciation du yuan ne changera pas grand-chose. Mieux, elle permettra de rééquilibrer les prix entre l’Europe et la Chine, où les biens de luxe sont parfois vendus 60 % plus cher. Reste qu’une dévaluation de plus de 10% serait douloureuse pour les géants français du luxe. Car les touristes chinois, payés en yuans, auront moins d’argent à dépenser dans les allées des grands magasins parisiens. Chute des exportations, hausse de l’euro, tassement des marges des entreprises, remontée des taux… L’onde de choc du séisme qui secoue la première économie mondiale pourrait affecter la reprise française.

 

LE CANADA  MENACÉ DIRECTEMENT

Stephen Harper en compagnie du dirigeant chinois:il aura  eu de nombreuses ententes...dangereuses avec les communistes chinois.
Stephen Harper en compagnie du dirigeant chinois:il aura eu de nombreuses ententes…dangereuses avec les communistes chinois.

 

Sur la planète économique, la crise boursière chinoise et depuis quelques semaines sur toutes les lèvres. L’impact est mondial et la chute des autres grands centres financiers traduit bien cette réalité que personne ne peut ignorer : quand la Chine éternue, tout le monde attrape le rhume ! Et le Canada ne fait malheureusement pas exception.

Tous les pays n’ont pas le même niveau de vulnérabilité face à une Chine qui en arrache économiquement depuis plusieurs mois. Les facteurs qui déterminent le degré de risque pour un pays sont multiples et pour les comprendre, il faut d’abord regarder du côté chinois pour se donner une vue plus globale de la situation, en partant des bases qui définissent le pays de Mao Zedong en 2015.

Selon le Fonds monétaire international (FMI), la croissance chinoise atteindra 6,8% cette année, son plus bas niveau en 30 ans. Et comme une Chine qui croît moins vite est forcément une Chine qui consomme moins, l’impact sera plus grand sur les pays qui exportent une grande partie de leur production vers l’empire du Milieu. Le Canada fait parti du lot.

Directeur général chef de la recherche pour les particuliers chez BMO Nesbitt Burns, Stéphane Rochon expliquait récemment à Radio-Canada que la demande chinoise aura forcément un impact, notamment sur les métaux de base comme le cuivre ou le pétrole, deux importants produits pour les exportations canadiennes. « Ce n’est pas le fait que la Chine ne consomme pas beaucoup de matières premières, avance M. Rochon. Elle en consomme encore beaucoup, mais d’année en année, l’augmentation de leur consommation descend. »

L’économie canadienne a beau être diversifiée, les secteurs de l’énergie et miniers représentent environ 30% du principal indice boursier canadien, le S&P/TSX (Standard & Poor’s/Toronto Stock Exchange). Et ce sont justement ces secteurs qui sont le plus affectés par le ralentissement de l’économie chinoise. Dans ce contexte, on imagine facilement que les entreprises canadiennes actives dans ces domaines risquent de subir les plus durs coups.

Yuan assassin

Dans la crise que traverse présentement la Chine, il n’y a pas que la baisse de la consommation chinoise qui affecte la planète, sa production également. Pour relancer son économie, Pékin appuie frénétiquement sur tous les boutons. Reste que le problème fondamental chinois demeure : malgré un marché interne de 1,3 milliard d’habitants, la Chine ne consomme pas assez.

Un élément que ne manque pas de souligner Stéphane Rochon en entrevue avec Radio-Canada. « [Les Chinois] ont une économie qui a trop de capacités. Ils ont beaucoup, beaucoup investi dans leurs capacités manufacturières, mais il n’y a pas assez de demandes globalement pour absorber toute cette production. »

Et ce n’est pas faute d’avoir essayé ! N’hésitant pas à jouer sur tous les leviers à sa disposition, Pékin a abaissé à quelques reprises ses principaux taux d’intérêt. Le ratio des réserves obligatoires des banques a également été réduit pour encourager le crédit et booster la consommation. En bourse, les autorités de régulation ont assoupli certaines dispositions qui limitaient les emprunts possibles pour les investisseurs, en plus d’abaisser les frais relatifs aux transactions boursières.

Reste que les résultats escomptés n’ont pas été à la hauteur des attentes et pour écouler ses surplus, Pékin doit donc se tourner vers les marchés internationaux, entrant du coup directement dans une danse compétitive avec les autres nations productives. La Chine étant reconnue comme très interventionniste, elle n’a pas hésité à dévaluer à quatre reprises en quelques mois sa propre devise, le yuan, rendant du coup ses produits plus abordables et attrayants à l’étranger.

Stratège en chef chez Valeurs mobilières Banque Laurentienne (VMBL), Luc Vallée y voit une menace directe pour l’économie canadienne, et dans sa propre cour nord-américaine. Dans un document d’information destiné aux clients de l’établissement, celui qui dirige le groupe « Recherche économique et stratégie » précisait sa pensée le 11 août dernier.

Un ouvrier chinois sur une chaîne de montage:un salaire de survie dans un monde autoritaire.
Un ouvrier chinois sur une chaîne de montage:un salaire de survie dans un monde autoritaire.

« La Banque du Canada compte sur une relance des exportations autres que les produits de base pour relancer l’économie canadienne et compenser les effets de la baisse du prix des ressources et du pétrole sur les provinces de l’Ouest. Or la dévaluation de 2% du yuan face au dollar américain annoncée plus tôt aujourd’hui par la banque centrale de Chine pourrait être particulièrement néfaste pour les exportateurs canadiens qui font concurrence, non seulement aux producteurs américains, mais de plus en plus à la Chine et au Mexique sur leur marché le plus important, les États-Unis. Le coût de production du secteur manufacturier au Canada était déjà 8% plus élevé qu’en Chine selon une étude du Boston Consulting Group publiée plus tôt en 2015. Cette dévaluation ne peut qu’accroître le désavantage compétitif des exportateurs canadiens, dont la part de marché aux États-Unis était déjà sur une pente descendante. Par exemple, les ventes de véhicules automobiles en Chine baissent cette année alors que la capacité de production y est en constante progression. En dévaluant le yuan, la Chine pourra désormais écouler plus facilement son surplus de production de véhicules automobiles aux États-Unis et ailleurs sur la planète. »

On le voit bien, la crise qui perturbe la Chine a des effets multiples qui se répercutent bien au-delà de sa propre économie. Alors qu’on pourrait croire le Canada à l’abri de tels remous, la mondialisation économique et la facilité qu’ont les nations à commercer entre elles les rendent fortement dépendantes les unes des autres. Et c’est encore plus vrai quand on parle d’un géant comme la Chine.

 

CONSÉQUENCE DE LA CRISE ÉCONOMIQUE CHINOISE:LA DICTATURE COMMUNISTE SE RENFORCIT

 

Pour faire face à l’écroulement spectaculaire de son marché boursier ces derniers mois, la dictature communiste chinoise a choisi la réponse la plus classique : la terreur. Le gouvernement central a terrorisé les opérateurs en bourse, censuré l’information et manipulé la couverture médiatique de l’état de l’économie du pays. La crise économique aura permis, en définitive, le renforcement de la dictature.
 
Les conséquences d’un tel déni annoncent des catastrophes à venir, mais pour l’instant le mensonge tente de faire illusion. Un expert a récemment comparé le marché boursier chinois à un « hôtel miteux » – reste à savoir pour combien de temps il restera debout. Car les manipulations ne suffisent pas : les actions chinoises ne cessent de baisser malgré tous les efforts gouvernementaux pour le cacher.
 
En moins d’un mois, entre mi-juin et début juillet, les deux premiers marchés du pays ont chuté de 30 %, et perdu plus de 2.000 milliards de dollars de valeur. En août et septembre, la chute s’est accélérée… En quelques mois, les actions du marché chinois ont perdu 40 % de leur valeur et les experts affirment que le cauchemar n’est pas terminé.

Malgré les mensonges de la dictature communiste, le marché boursier de la Chine traverse une crise financière.
Malgré les mensonges de la dictature communiste, le marché boursier de la Chine traverse une crise financière.

« Nous ne sommes certainement pas tirés d’affaire », a commenté Fraser Howie, co-auteur de Red Capitalism: The Fragile Financial Foundation of China’s Extraordinary Rise. Il insiste : « L’index ne chute plus, mais ce n’est qu’une partie de l’histoire. L’histoire réelle concerne la réponse gouvernementale et l’intégrité du marché. »
 
Une chose est certaine : le mythe communiste selon lequel la Chine est devenue une sorte d’économie de marché grâce à des « réformes économiques » a été brisé dans la conscience collective. Les acteurs économiques du monde entier risquent de se tenir bien loin du marché chinois, et probablement pour longtemps.
 
La méthode chinoise est un étrange mélange de manipulation du marché et de franche contrainte. En juillet dernier, par exemple, les régulateurs de Pékin ont imposé une interdiction de vendre des parts pour ceux qui détenaient plus de 5 % d’une entreprise, qu’ils soient Chinois ou étrangers. Pour de nombreuses sociétés – près de la moitié de celles qui agissent sur les deux plus gros marchés chinois – les échanges ont été totalement arrêtés. D’un autre côté, la Chine a pris exemple sur les banques centrales occidentales en injectant de la monnaie créée ex nihilo dans le système.
 

La dictature communiste chinoise use d’une intense propagande pour masquer l’effondrement de son marché boursier.
La dictature communiste chinoise use d’une intense propagande pour masquer l’effondrement de son marché boursier.

La propagande a également été un outil fort utilisé par le gouvernement communiste : interdiction de couvrir la déroute du marché chinois d’une part, et invention d’ennemis étrangers « hostiles » d’autre part, pour laisser croire aux Chinois ruinés que l’attaque venait des ennemis de la brillante Chine communiste.
 
Seul 1 % de la valeur du marché domestique chinois est détenu par des étrangers, mais les autorités ne semblent pas avoir peur du ridicule.
 
Le système ne serait pas parfait si la terreur ne s’exerçait pas sur ceux qui oseraient commenter la réalité plutôt que la fiction. Le Times commente : les décisions du gouvernement chinois ont été appuyées par « tout le poids d’un appareil sécuritaire qui se concentre davantage, d’habitude, plus sur les dissidents politiques que sur les capitaux propres ». Des journalistes ont été sommés de s’excuser publiquement, des centaines de personnes ont été arrêtées pour avoir « répandu des rumeurs ».
 
Ces mesures et agissement auront des conséquences dramatiques dès demain et pour de nombreuses années. Mais la « croissance économique » est le seul objectif affiché par la dictature communiste chinoise, sa seule légitimité auprès d’un peuple opprimé.
 
L’année dernière, le parti communiste chinois a encouragé, par tous les canaux de propagande possibles, chaque Chinois à investir sur le marché boursier pour devenir riche et prendre part au « rêve chinois ».
 
La bulle financière n’a cessé de gonfler puisqu’elle reposait d’une part sur un mensonge et d’autre part sur de l’argent virtuel. Mais pendant ce temps-là, le gouvernement communiste pouvait célébrer l’avènement d’un « marché haussier » ! Des dizaines de millions de Chinois ont perdu toutes leurs économies mais les autorités ont pu durcir, un peu plus encore, la tyrannie en place. Pour elles en tout cas, tout n’est pas perdu.

L’explosion de la bulle pourrait donc se produire ces prochains jours, alors que les détenteurs de comptes de marge font désormais face à des appels de marge déclenchés par la perte de valeur de 30 % des actions. Les forcer à vendre dans un marché en déclin accélérera la chute et les 12 % de baisse de la semaine prochaine pourraient n’être qu’un début.
 
Si la Chine réussi à conjurer le sort cette fois-ci, plus dure sera la chute d’ici à quelques mois. Le marché boursier se comporte comme la nature : il est impossible de le tromper indéfiniment ; les investisseurs chinois ne vont pas tarder à le comprendre.

 

 

Alerte Nouvel Ordre Mondial en crise:Hillary Clinton serait directement responsable du développement de l’État Islamique

Des documents déclassifiés  du ministère de la Défense montrent que Hillary Clinton a joué un rôle important dans la montée en puissance du groupe terroriste État Islamique (ou ISIS). 

Le document a été obtenu par le Freedom of Information Act et par Washington watchdog Judicial Watch.

Hillary Clinton recouverte d'un tchador.
Hillary Clinton recouverte d’un tchador.

NEW YORK – Plus de 100 pages de département, classées auparavant de Secret Defense du ministère de la justice et divers documents de l’Etat  impliquent l’administration Obama dans un cover-up afin  d’occulter les rôle  qu’Hillary Clinton et  que le Département d’Etat ont joué dans la montée rapide  d’ISIS (L’État Islamique) ,en Syrie et au nord de l’Irak.

Les documents ont été obtenus en vertue du  Freedom of Information Act procès intenté par le chien de garde citoyen : le Washington Judicial Watch.

Ils confirment  les rapports du WND au cours des trois dernières années de la preuve que l’ambassadeur américain Christopher Stevens a été impliqué dans l’expédition des armes de Benghazi pour soutenir les milices d’al-Qaida affiliés qui luttent contre le régime de Bachar al-Assad en Syrie,afin  d’armer délibérément et efficacement les djihadistes sunnites qui se transformeront  plus tard  en ISIS (État Islamique)…!??

Hillary Clinton lors de sa comparution sur l'enquête de l'attaque contre l'ambassade américaine de Bengazi.
Hillary Clinton lors de sa comparution sur l’enquête de l’attaque contre l’ambassade américaine de Bengazi.

Les documents confirment WND rapporte que le but des terroristes derrière l’attaque de Benghazi qui a tué Stevens était de forcer la libération d’Omar Abdul Rahman, le «cheikh aveugle» en prison américain qui purge une peine à perpétuité pour son implication dans l’attentat de 1993 du World Trade Center, et pour venger la mort d’un chef libyen  d’Al-Qaïda  très en vue tué par une frappe de drone américain au Pakistan.

« Ces documents sont stupéfiants », a déclaré le  président Tom Fitton,surveillant judiciaire. « Pas étonnant que nous avons eu à déposer plus de procès FOIA et attendre plus de deux ans pour eux. »

Fitton  a référencé en particulier un document du  ministère de la Défense (de la Defense Intelligence Agency, DIA,) datée du 12 septembre 2012. Il s’agit des  documents de l’attaque sur le complexe de  Benghazi avait été soigneusement planifié par al-Qaida et les Frères musulmans liées aux  Brigades du  captif  Omar Abdul Rahman, BOCAR, qui visaient « à tuer autant d’Américains que possible. »

Le document, daté du lendemain de l’attaque de Benghazi, a été envoyé à Hillary Clinton, alors secrétaire d’Etat , au secrétaire à la Défense, Leon Panetta, aux  chefs d’état-major et au  Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche d’Obama…donc tout le sommet de la pyramide américaine.

Le 3 novembre 2014,les milices islamistes commencent leur attaque  des installations américaines.
Le 3 novembre 2014,les milices islamistes commencent leur attaque des installations américaines.

 

Le rapport de WND spécial gratuit « ISIS Rising, » par l’expert du Moyen-Orient et ancien analyste  au Département de la Défense Michael Maloof, répondra à vos questions sur l’armée djihadiste menaçant l’Occident.

« Si le peuple américain avait connu la vérité – que Barack Obama, Hillary Clinton et d’autres responsables  au sommet de l’administration  savaient que l’attaque de Benghazi était une attaque terroriste d’al-Qaida afin  d’obtenir du respect et du soutient militaire  – et  qu’ils ont  continuer de  mentir et couvert ce fait jusqu’à  maintenant -,alors  Mitt Romney pourrait très bien être président aujourd’hui « , a observé Fitton.

« Ces documents soulignent également la connexion entre l’effondrement en Libye et la guerre d’ISIS  (État Islamique) – et confirment ce  que nous savion sur les Etats-Unis  au sujet des remarquables détails sur le transfert d’armes de Benghazi aux  djihadistes syriens, » a déclaré Fitton.

Il dit que les documents « montrent que l’Benghazi cover-up a continué pendant des années et est démêler seulement par nos poursuites indépendants. »

« Le scandale Benghazi juste obtenu un sort pire pour Barack Obama et Hillary Clinton », a déclaré Fitton.

Le sheik Omar Abdul Rahman: sa libération de sa prison américaine a forcé la main  d'Hillary Clinton et de Barak hussein Obama.Un accord  est donc intervenu avec Al Qaïda afin d'enlever des citoyens américains pour les échanger  en retour du sheik aveugle...dont l'ambassadeur  lui-même.
Le sheik Omar Abdul Rahman: sa libération de sa prison américaine a forcé la main d’Hillary Clinton et de Barak hussein Obama.Un accord est donc intervenu avec Al Qaïda afin d’enlever des citoyens américains pour les échanger en retour du sheik aveugle…dont l’ambassadeur lui-même.

Planifiée pour libérer le cheikh aveugle

Le « rapport d’information », lourdement expurgé  et raturé du  Département de la Défense fournit une preuve supplémentaire pour un article de WND 27 janvier ,des rapports que James «Ace» Lyons – un ancien amiral quatre étoiles qui a servi en tant que commandant en chef de la Flotte du Pacifique des États-Unis et un membre fondateur de Commission des citoyens sur Benghazi – a proposé que l’attaque était un « False Flag » ,une tentative  frauduleuse osée   par l’administration Obama orchestrée pour  l’enlèvement  de personnes dans l’ambassade américaine  qui a  « terriblement mal tournée. »

Lyons a spéculé que l’administration Obama a voulu donner les rebelles al-Qaida affiliées opérant en conjonction avec les Frères musulmans en Libye une occasion de kidnapper Stevens et de l’échanger  pour le Cheikh aveugle. Le but du plan,a dit Lyon , est peut-être de fournir à l’administration Obama un prétexte pour justifier au public américain la libération du cheikh aveugle au président égyptien Mohamed Morsi, suite à une demande faite (par  Morsi) lors de  son discours d’ acceptation  en 2012  lorsqu’il devient  président de l’Egypte.

Les documents du ministère de la Défense publié par Judicial Watch révèlent en outre qu’un chef d’Al Qaida Ayman al-Zawahiri a envoyé leader BCOAR Abdul Baset, AZUZ, en Libye pour se venger « de l’assassinat américain de Aboyahiye (ALALIBY) au Pakistan. »

L'ambassadeur Chris Stevens ,l'appat désigné pour tromper le peuple américain.
L’ambassadeur Chris Stevens ,l’appat désigné pour tromper le peuple américain.

Les documents fournissent une preuve supplémentaire pour un rapport de l’attaque de Bengazi (WND histoire 2013 ) qui était en réponse à la demande de Zawahiri pour venger l’assassinat du chef d’Al-Qaida en Libye ,Abu Yahya al-Libi ,au Waziristan région tribale du Pakistan 4 Juin, de 2012.

Le  récit de la CIA »pas bien organisée» contesté et non crédible

Les documents du DOD et du Département d’Etat nouvellement libérés diffèrent également sur le compte de l’attaque de Benghazi ,selon Michael Morell, directeur adjoint de la CIA  qui a récemment pris sa retraite, et qu’il donne dans son livre en cours, « La Grande Guerre de notre temps.» À la page 206, il affirme que la visualisation d’une vidéo de la CIA de l’attaque de Benghazi faite en «temps réel» l’amène à conclure qu’«avec peu ou pas de planification à l’avance, les extrémistes à Benghazi ont fait quelques appels téléphoniques, réuni un groupe de personnes aux vues similaires pour aller à la TMF. »

Dans le récit de Morell, l’attaque du  9/11 à Benghazi « n’a pas été bien organisée », mais « semblait être plus d’une foule qui était venue à la TMF avec l’intention de violer le complexe  et de voir ce qu’ils pouvaient faire comme dégâts. »

« Lorsque vous évaluez les informations de la vidéo, il y a peu de signes d’un plan bien pensé, peu de signes de commandement et de contrôle de situation , quelques signes d’organisation, peu de signes des tactiques militaires les plus élémentaires à l’attaque sur le TMF », a déclaré Morrell.

Le général Petreaus était responsable de la CIA à ce moment-là! Étrange destinée...Non?
Le général Petreaus était responsable de la CIA à ce moment-là!
Étrange destinée…Non?

« Certains des assaillants étaient armés avec des armes légères; beaucoup n’étaient pas  armées (?). Aucune armes lourde n’a  été observée sur la bande vidéo, « a continué Morell. « Bon nombre des assaillants, après être entré par la porte avant, ont  couru vers les derniers bâtiments  à l’autre extrémité du complexe immobilier, et ils  se comportaient  comme si ils étaient ravis juste  d’avoir envahi le complexe. Ils ne semblent pas être à la recherche des Américains . Ils sont apparus avec l’intention de faire du  pillage et du vandalisme  « .

Morell a souligné que l’administration Obama, en dépit de ses objections à l’effet contraire, a refusé de mettre à la disposition du public pour la visualisation  , la  vidéo de la CIA  « en temps réel » encore classé « secret defense » , de l’attaque de Benghazi.

 

Armes expédiées à la Syrie

Judicial Watch a également noté les documents DOD publiées cette semaine contiennent le premier document officiel que l’administration Obama savait que les armes ont été expédiés à partir du port de Benghazi aux troupes rebelles en Syrie .

Un rapport DOD d’Octobre 2012 a confirmé:

Les armes des anciens stocks militaires libyens ont été expédiés à partir du port de Benghazi, en Libye pour le port de Banias et le Port de Borj Islam, la Syrie. Les armes livrées à la fin-Août 2012 ont été fusils Sniper, RPG, et 125 mm et de 155 mm obusiers missiles.

Au cours de l’immédiat après, et suite à l’incertitude causée par la chute de la (Kadhafi) régime en Octobre 2011 et jusqu’au début de Septembre 2012, les armes des anciens stocks militaires libyens situés dans Benghazi, en Libye ont été expédiés à partir du port de Benghazi, Libye vers les ports de Banias et le Port de Borj Islam, la Syrie. Les ports syriens ont été choisis en raison de la faible quantité de trafic de fret transitant ces deux ports. Les navires utilisés pour transporter les armes étaient de taille moyenne et capable de tenir 10 ou moins des conteneurs d’expédition de fret.

Un document de la DIA plus en détail:

Les armes expédiées vers  la Syrie à la fin-Août 2012 ont été des  fusils Sniper, RPG et des obusiers lance-missiles de 125mm et 155mm . Les nombres  pour chaque arme ont été estimés à: 500 fusils Sniper, 100 lanceurs de RPG avec 300 rockets au total, et environ 400 obusiers missiles [200ea – 125mm et 200ea – 155 mm.]

Le document lourdement expurgée ne divulgue pas qui expédiait les armes.

Un autre rapport Defense Intelligence Agency, écrite en Août 2012, la même période de temps aux États-Unis surveillait les flux d’armes en provenance de Libye à la Syrie, a déclaré que l’opposition en Syrie a été tirée par d’autres groupes musulmans extrémistes d’Al-Qaïda et:les  « salafistes, les Frères Musulmans , et l’IQA sont les principaux moteurs de l’insurrection en Syrie « .

Judicial Watch a noté la direction de la guerre sectaire en Syrie a été prévu d’avoir des conséquences désastreuses pour l’Irak, qui comprenait le «grave danger» de la montée  de l’ISIS.

Le document de la DIA a noté ce qui suit:

Cela crée une atmosphère idéale pour IQA [al-Qaïda en Irak] pour revenir à ses vieilles poches à Mossoul et Ramadi, et fournira un élan renouvelé en vertu de la présomption d’unifier le djihad sunnite entre l’Irak et la Syrie, et le reste des sunnites dans le monde arabe contre ce qu’il considère comme un ennemi,… les pseudo- dissidents. ISI pourrait également déclarer un Etat islamique au travers de son union avec d’autres organisations terroristes en Irak et la Syrie, ce qui créera un grave danger en ce qui concerne la ré- unification  et la protection du territoire de l’Irak.

Judicial Watch a déclaré que certaines des «conséquences désastreuses» sont noircies, mais la DIA prémonitoire averti une telle conséquence serait la « facilitation du renouvellement d’éléments terroristes de partout dans le monde arabe pour entrer dans la guerre civile  irakienne . »

La vérité va t-elle finir par pousser Obama dehors...avant le dernier jour de sa présidence pourrie par les mensonges?
La vérité va t-elle finir par pousser Obama dehors…avant le dernier jour de sa présidence pourrie par les mensonges?

Le 26 février, Judicial Watch a rapporté  que le Département d’Etat a obtenu  des documents obtenus par l’organisation de surveillance basée à Washington, dans un procès séparé FOIA qui a révélé les noms des  aides pour la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton, y compris son  chef de cabinet Cheryl Mills,qui  savait d’emblée de jeu  que l’enceinte de la mission de Benghazi a été attaqué par des assaillants armés liés à un groupe terroriste.

EN CONCLUSION

Le système capitaliste américain est ébranlé par de multiples causes et cette affaire,jumelée avec les récentes  divulgations sur les mensonges reliés au faux assassinat d’Ossama Ben Laden va handicapper sérieusement le reste de crédibilité qui restait autour de ce système défaillant et corrompu.

Ce n’est qu’une question de temps avant que le système financier s’écroule sous le poids d’une dette qui prendrait des siècles à se payer.Aucun peuple ne veut laisser l’esclavage en héritage…et encore moins le peuple américain.

Dans peu de temps,la pire crise économique de l’histoire  humaine récente va s’amplifier …à moins que les compagnies pétrolières vendues aux intérêts illuminati finissent par l’emporter en faisant déclencher une Troisième Guerre Mondiale (…déjà commencée d’ailleurs) pour faire gonfler les prix du pétrole.

Seul un  vaste mouvement de désobéissance civile  jumelé à un coup d’état organisé par l’Armée Américaine pourrait permettre  de rendre justice au Peuple américain …et par conséquent donner une chance à la paix dans le Monde.

Il ne restera plus qu’à capturer vivant (si possible) le chef de l’État Islamique pour le juger  pour crimes contre l’humanité…juste après Georges Walter Bush,Barack Hussein Obama,Hillary Clinton et son mari!