Adolf Hitler: Dans le fourré de la forêt en Artois, 1916 (poème)

*On a récemment découvert ce poème du Führer Adolph Hitler dans une pile de dossiers dissimulés.Ce poème change notre vision du Fühere ,pour ceux qui le honnissent!

Photo d’Adolph Hitler datant de la même année que le poème.Vous le reconnaissez ici,à droite.

 

Dans le fourré de la forêt en  Artois
(Traduction directe de l’allemand au français)

C’était dans le bosquet du bois d’Artois.
Profondément dans les arbres, sur un sol imbibé de sang,
Lay étira un guerrier allemand blessé,
et ses cris résonnèrent dans la nuit.
En vain … aucun écho n’a répondu à son appel …
Sera-t-il saigner à mort comme une bête,
Ce coup dans l’intestin meurt seul?

Puis tout à coup …
Des pas lourds s’approchent de la droite.
Il entend comment ils frappent le sol de la forêt …
Et un nouvel espoir jaillit de son âme.
Et maintenant de la gauche …
Et maintenant des deux côtés …

Deux hommes s’approchent de son lit misérable.
Un Allemand et un Français.
Et chacun regarde l’autre d’un regard méfiant,
Et menaçant ils dirigent leurs armes.
Le guerrier allemand demande:
« Que faites-vous ici? »
« J’ai été touché par l’appel à l’aide du pauvre. »

« C’est ton ennemi! »
« C’est un homme qui souffre. »
Et tous les deux, sans paroles, baissèrent leurs armes.
Alors entrelacé leurs mains
Et, avec des muscles tendus, soigneusement soulevé
Le guerrier blessé, comme si sur une civière,
Et l’a porté à travers les bois.

Ils sont venus aux avant-postes allemands.
« Maintenant c’est fini, il aura de bons soins. »
Et le Français se retourne vers les bois.
Mais l’Allemand saisit sa main,
Looks, ému, dans des yeux affligés de tristesse
Et lui dit avec un pressentiment sérieux:

« Je ne sais pas ce que le destin nous
réserve , Qui régit d’une manière impénétrable dans les étoiles,
peut-être tomberai-je, victime de ta balle,
peut-être que la mienne te tombera sur le sable,
indifférente aux batailles.

Quoi qu’il en soit, quoi qu’il advienne:
nous avons vécu ces heures sacrées,
Où l’homme s’est trouvé dans l’homme …
Et maintenant, adieu! Et que Dieu soit avec vous!

Adolf Hitler, 1916

*Traduction :Michel Duchaine et Enrich von Echman

 

Publicités

Au bout de la nuit

Originally posted on Moonath – l’Univers des mots: ? au bout de la nuit l’écho du ciel dans les feuilles habille la terre au coeur des jardins le reflet du jour prend feu pur et silencieux voilé de rêves le matin s’éveille au vent gorgé de rosée conquérant du temps un coq déchire les…

via Au bout de la nuit — Moonath – l’Univers des mots

La conscience et la vie (1919)

henri-bergson
Henri Bergson (1859 – 1941)

 

 

« Il me paraît donc vraisemblable que la conscience, originellement immanente à tout ce qui vit, s’endort là où il n’y a plus de mouvement spontané, et s’exalte quand la vie appuie vers l’activité libre. Chacun de nous a d’ailleurs pu vérifier cette loi sur lui-même. Qu’arrive-t-il quand une de nos actions cesse d’être spontanée pour […]

via La conscience et la vie – Henri Bergson — Aphadolie

Cette vie humaine — La tentation d’écrire

 

 

C’est inexplicable cette vie humaine. Personne n’a de vie en soi ; on vit toujours pour quelqu’un d’autre. Regarde cette fleur sauvage qui ne porte même pas de nom. Comme elle est pleinement elle-même, sous prétexte de l’aimer, je la cueille, et je mets fin à son destin. Ainsi sur cette terre, sous ce ciel, quelqu’un vit innocemment sa vie ; d’autres, s’accordant des droits sur lui, font négligemment un geste pour l’interrompre, avant de disparaître un jour eux-mêmes, sans que personne ait jamais su pourquoi. Oui, pourquoi ? François Cheng

via Cette vie humaine — La tentation d’écrire

Bandes dessinées:Le crépuscule des Dieux

*Nous ouvrons aujourd’hui,une nouvelle perspective  historique de notre site web:nous publierons dorénavant ,occasionellement,des bandes dessinées.

Les bandes dessinées sont un art remarquable qui associe le dessin et le texte.Elles sont les témoins de nos états d’âme et un reflet de  notre personnalité et de notre époque.

Les dessins graphiques ont toujours existé dans la culture innée des Humains de la Terre.Dans cent ans,dans mille ans,nos descendants,si Dieu le veut,redécouvrieront cet héritage que nous leur lèguerons.Aussi allons-nous diversifier  les parutions  de bandes dessinées sur ce site;un jour nous publierons un album,un autre  un « comic book » à l’américaine,un autre jour ce sera au tour d’un petit format des années ’70 et en d’autres  occasions,nous aurons de grands formats des années ’50. 

Notre première bande dessinée  s’intitule « Le crépuscule des Dieux,épisode 5 ».C’est un album tout en couleur avec une  histoire de style gothique.


 

Page 1

 

 

Page 3
                         Page 3

 

 

Page 4
                            Page 4

 

 

Page 5
                          Page 5

 

 

 

 

Page 6
                          Page 6

 

Page 7
                          Page 7

 

 

Page 8
                          Page 8

 

Page 9
                          Page 9

 

 

Page 10
                          Page 10

 

Page 11
                           Page 11

 

Page 12
                         Page 12

 

Page 13
Page 13

 

 

Page 14
                        Page 14

 

 

Page 15
                         Page 15

 

page 16
                        page 16

 

Page 17
                         Page 17

 

 

Page 18
                         Page 18

 

 

Page 19
                         Page 19

 

 

Page 20
                         Page 20

 

Page 21
                          Page 21

 

 

Page 22
                          Page 22

 

 

Page 23
                         Page 23

 

Page 24
                          Page 24

 

 

Page 25
                         Page 25

 

 

Page 26
                         Page 26

 

Page 27
                           Page 27

 

 

Page 28
                         Page 28

 

 

Page 29
                         Page 29

 

 

Page 30
                         Page 30

 

Page 31
                         Page 31

 

 

Page 32
                         Page 32

 

 

Page 33
                         Page 33

 

 

Page 34
                         Page 34

 

 

Page 36
                         Page 36

 

 

Page 37
                         Page 37

 

Page 38
                         Page 38

 

Page 39
                         Page 39

 

Page 40
                         Page 40

 

Page 41
                         Page 41

 

Page 42
                          Page 42

 

 

Page 43
                         Page 43

 

Page 44
                          Page 44

 

 

Page 45
                          Page 45

 

 

Page 46  Fin
                    Page 46 Fin

 

 

 

*J’ai pensé à vous pour le temps des Fêtes…il y en aura d’autres mes ami(e)s!Faites moi vos suggestions!

 

 

 

 

 

 

Poésie: Chanter et danser l’amour

Anges et démons

 

L’amour n’est pas un besoin, mais un débordement!…

L’amour est un luxe ,un tourment.

À d’abondance,sur tout continent.

Cela signifie d’avoir autant de vies que tu ne sais plus quoi en faire, sinon la partager.

 Cela signifie avoir dans le cœur d’infinies mélodies à chanter ;

Que quelqu’un joue ou non n’est pas pertinent.

Même si personne n’écoute, tu dois toujours chanter,

Cette danse ,tu dois la danser,pour l’éternité .

En dansant ,ton corps embrasse l’Univers,

En chantant, ton esprit embrasse la vie de tous nos Frères!

Michel Duchaine

Poésie : Je suis ce peuple,par René Déry

Le Patriote de tous les temps.
Le Patriote de tous les temps.

 

Je suis ce peuple.

Je suis un peuple qui historiquement est lié au mot bravoure.
Je suis un peuple qui ouvre grand son coeur et qui t’acceuille avec amour.
Je suis un peuple divisé entre cette bravoure et la couardise.
Je suis un peuple qui n’en finit plus de se relever face a tant d’année de traitrises
Je suis un peuple que l’on veut éteindre.
Je suis un peuple mené par des ministres prenant serment en anglais pour mieux me faire mal et m’atteindre.
Je suis un peuple qui de génération en génération voit des rêves s’évanouir dans des regards tristes de nos ainé(e)s.
Je suis un peuple bafoué , volé, violé.
Je suis un peuple d’octobre, criant haut et fort le poing levé sa quête de liberté.
Je suis un peuple aimant qui ne demande que le respect et la reconnaissance des ses droits francophones.
Je suis un peuple qui en parti rêve de hisser, un jour, une grande voile sur un vaisseau dormant depuis trop longtemps, comme un cri d’automne.
Je suis un peuple qui croit en lui et qui espère.
Je suis ce peuple rassemblé patriotiquement, en attente de ce moment, avec mes soeurs et frères.
Je suis ce peuple et il s’appelle Québec
Je suis ce peuple qui veut juste qu’on le respecte.
Je suis ce peuple qui ne veut pas mourir ensevelit dans une terre en glaise.
Je suis ce peuple embourbé dans de$ marai$ fédéraliste$.
Je suis ce peuple gentil et ouvert que l,on traite de raciste.
Je suis ce peuple qui n,arrête pas de payer et de se faire taxer.
Je suis ce peuple qui un jour ira s’affirmer.
Je suis ce peuple qui a si bel héritage à protéger.
(René Déry)