La Gigantesque Arnaque du Covid-19:La dance des pauvres éclopés

 

La liberté est-elle un concept dépassé? Personne n’en parle plus; ni les politiciens, ni les journalistes, ni les prédicateurs. Ceux qui parlent de liberté sont pour la plupart mis en prison par ceux qui leur demandent de penser comme ils veulent.
Comme s’ils étaient guidés par une main cachée, les grands médias menteurs chantent la victoire électorale de 2020 de Joe Biden [1]
 et rejettent avec dérision les allégations d’irrégularités dans le processus de dépouillement des voix comme de simples raisins acides d’un candidat battu. Mais nous avons toujours su que les grands médias faisaient partie de la grande arnaque, et que le grand gouvernement américain n’est certainement pas dirigé par des politiciens légitimement élus par le peuple.

Il n’est donc pas surprenant que Philip Giraldi ait raison: Israël a remporté les élections de 2020 parce que Trump et Biden sont tous deux des pions juifs sionistescomme le sont pratiquement tout le Congrès, la magistrature, les médias, les universités, les industries, la médecine et le droit – tout cela incontestablement dominé par les Juifs et déformant manifestement toutes les lois pour répondre à leurs propres buts pervers.

Il n’est pas inexact de dire que les États-Unis sont depuis longtemps un pays juif, géré par de nombreux présidents secrètement juifs, qui continuent à abuser et à exterminer leur propre population afin que la Tribu Terrible puisse gérer une plantation plus efficace et sucer jusqu’à la moelle le moindre morceau de productivité de goyim crédules qui seront en voie d’extermination.

C’est précisément ce que la plupart des gens ne peuvent pas comprendre. Ils ont été dupés par les médias juifs et ne se rendent pas compte qu’Israël, qui est l’ennemi de tous les pays de la Terre, est en train de les saigner jusqu’à ce que, comme Ariel Sharon l’a dit un jour à propos des Américains, ils soient emportés comme une paille  dans le vent. C’est ce qui est maintenant en train d’arriver à l’ancien bon vieux  pays USA,au Canada,au Québec et dans de nombreux autres en Occident,dont…la France en particulier!.

Les mensonges de nos dirigeants

L’unanimité d’une presse soutenant le mensonge de l’élection de 2020 est révélatrice de la sincère franchise à laquelle vous pouvez vous attendre lorsque vous traitez avec n’importe quel agent du gouvernement. Cela indique également les mensonges qui nous sont enseignés depuis le berceau, une histoire bidon que nous avons tous digérée et qui déforme toute autre approche que nous pouvons risquer d’avoir sur les conditions du monde.

Nous sommes  désormais soumis à un système unique qui écrase l’individualité de chacun de nous, dépouillant la personnalité humaine de son atout le plus précieux, l’innovation indépendante, l’ingéniosité et la créativité.

C’est le moyen le plus sûr de garantir notre extinction, et nous accélérons sur cette voie avec une vitesse toujours croissante.

Élire un président sur la base d’un taux de 300% de participation au vote est probablement une mauvaise idée. Mais même le véritable vainqueur de l’élection ne nous a fourni aucun compromis pour la liberté politique, car Donald Trump a présidé la pire attaque de l’histoire contre l’espèce humaine – le verrouillage infernal qui a étouffé la société mondiale qui ne peut être sauvée que par un poison : la vaccination qui fera de nous tous des esclaves permanents. [2]

L’Opération Warp Speed emmène tout le monde dans la direction opposée de la liberté, avec une vitesse de distorsion maximale. Dès que vous êtes pris en mains, vous ne revenez jamais à la personne relativement en bonne santé que vous étiez avant cette prise en mains.

Si l’humanité était la grande espèce que tout le monde tente de prétendre qu’elle est, nous vénérerions les peuples autochtones comme nos premiers ancêtres au lieu de les avoir exterminés en prétendant qu’ils étaient des modèles obsolètes comparativement aux humains modernes soi-disant supérieurs [3].

N’est-il pas ironique que les personnes les plus riches du monde qui ont le plus bénéficié du capitalisme veuillent emprisonner le reste de la population de la Terre avec le communisme parce que c’est le système qui garantit le mieux leurs flux de profits? [4].

Les gens qui pensent que l’argent est la chose la plus importante sont ceux-là mêmes qui tuent le monde. Les gens qui paient leurs impôts, votent à chaque fois et ne critiquent pas leurs propres dirigeants sont ceux qui sont vraiment responsables de la destruction de leur pays pour ne pas s’opposer avec force aux crimes qui ont été constamment commis en leur nom.

Il est maintenant trop tard pour eux de changer de comportement. Maintenant que nous avons pillé tous les pays du monde, il était inévitable que les États-Unis se retournent sur eux-mêmes et se dévorent entre eux pour le profit, un sort qui arrivera un jour aux juifs eux-mêmes, comme cela est arrivé aux Français lors de révolution française, où chacun se retourne et tue l’autre jusqu’à ce que personne ne soit laissé indemne.

Le plus triste, c’est que quand tout est fini, le même genre de gouvernement demeure. Si vous voulez vraiment être horrifié, essayez «La violence divine de la terreur».

 

Le verrouillage est un instrument de révolution totalitaire dont vous êtes la victime involontaire. Effrayé par ce que votre médecin vous a dit, vous avez volontairement renoncé à votre liberté à cause d’un mensonge. En raison des versions manipulées de la soi-disant vérité tout au long de votre vie, vous avez contribué à détruire la société et à la transformer en un état esclave.

L’amplification perpétuelle des libertés de l’individu est en fait le seul moyen par lequel les structures gouvernementales peuvent posséder l’impartialité requise pour juger équitablement et profiter aux personnes qu’elles sont censées protéger. Rien de tout cela ne se produit vraiment aujourd’hui. Et les personnes soumises au lavage de cerveau sont simplement devenues trop aveuglées par le luxe et d’autres faux arguments pour voir que cela est essentiel à leur survie.

La liberté ne deviendra jamais un concept dépassé à moins que, à cause de tous les zombies déjà créés par le contrôle mental des médias de masse, nous suivions la foule semi-consciente et les laissions faire. Après tous les mensonges que les médecins du monde entier nous ont dit, seuls les imbéciles qui ne se soucient pas de leur propre avenir seront plus que jamais vaccinés pour quoi que ce soit.

SOURCE :  Wrong way to freedom. Billionaires call their new tune
Dance of the Crippled Paupers


NOTES

1-C’est la queue qui remue le cabot et qui fait de Biden un idiot

Comment peut on être assez imbéciles pour élire un pareil danger public?

Israël sabote les domaines de la politique étrangère de Biden avant que celui-ci ne prenne ses fonctions. Et fera-t-il quelque chose à ce sujet? Peu probable.
Le public ne sait pas encore comment il est arrivé que le plus grand scientifique nucléaire iranien ait été assassiné vendredi à l’extérieur de Téhéran, mais les experts disent qu’Israël l’a fait.

Ce que nous savons, c’est qu’Israël a un motif caché: il veut détruire toute chance que Joe Biden réintègre l’accord nucléaire en envenimant les relations entre les États-Unis et l’Iran et en soutenant les extrémistes en Iran.

Pourquoi une attaque israélienne envenimerait-elle les relations américano-iraniennes? Parce qu’Israël n’entreprendrait une telle attaque qu’avec le OK de l’administration Trump.

«Bien qu’il soit hautement improbable qu’Israël aurait procédé à l’assassinat sans le feu vert de l’administration Trump, un rôle plus direct des États-Unis ne peut être entièrement écarté» – Trita Parsi de Responsible Statecraft .)

Maintenant, est-ce que quelqu’un pense vraiment que c’était l’idée de Trump? Non: Israël agit à ses propres fins diaboliques, et le gouvernement américain n’a plus qu’à approuver. D’ailleurs, Netanyahou a directement dit à Biden qu’il ne devait pas revenir sur l’accord avec l’Iran.

Ce qui va au point tragique essentiel ici : «Si un extraterrestre arrivait et regardait la relation américano-israélienne, il / elle / il aurait raison de penser que les États-Unis sont un État client/vassal inféodé à Israël.

Encore une fois, c’est la queue qui remue    le chien.

Car quelle est la probabilité que Joe Biden puisse exercer une politique étrangère indépendante à la suite du meurtre de Mohsen Fakhrizadeh? Cette probabilité diminue pour le moment. Les mains du président élu sont liées par des décideurs politiques étrangers voyous des deux côtés de l’Atlantique. Il aura encore beaucoup de travail à faire pour essayer de restaurer l’accord avec l’Iran.

Comme l’écrit Scott Roth:

Israël essaie de déclencher une guerre tant qu’il le peut encore. Israël aime ces périodes de transition. Il y a 12 ans, ils ont lancé Cast Lead (Plomb durci) parce qu’ils ne savaient pas comment une administration Obama réagirait à propos du bombardement de Gaza. Et Obama a laissé faire sans broncher et nous voyons comment cela s’est passé. Est-ce que Biden se rappellera de cela? J’ai bien peur que non.

L’autre chose tragique à propos de cette attaque est que tout le monde sait tout cela, mais c’est du domaine de l’indicible à Washington. Oui, Trita Parsi en dit une partie dans Responsible Statecraft .

Quoi qu’il en soit, l’assassinat (et d’autres attaques futures probables) durcira probablement la position de l’Iran et compliquera – voire paralysera finalement – les tentatives de l’équipe Biden de relancer la diplomatie. Cela sert également l’intérêt de Netanyahou.

Répétez ce point: Israël est en train de paralyser la politique étrangère de Biden.

Mais le New York Times ne  va pas  dans ce sens, pas plus que le Washington Post . À son crédit, hier soir à la PBS News Hour, Nick Schifrin a un peu soulevé le tapis. L’attaque pourrait seulement «créer une incitation pour l’Iran à poursuivre un programme nucléaire», a-t-il dit, avant de se risquer, «Biden et son équipe disent qu’ils veulent rentrer dans l’accord nucléaire iranien – que pensez-vous du moment de cette attaque, juste 54 jours avant l’inauguration? »

Mais l’interview de Schifrin était un instrument, un ancien officier de la CIA nommé Norman Roule, qui a déclaré:

Je pense que pour l’administration Biden, en regardant cet accord, elle devra respecter davantage les préoccupations de sécurité des acteurs régionaux pour éviter d’autres incidents tels que ces négociations nucléaires bouleversantes.

Traduction: les États-Unis sont l’État vassal d’Israël, alors oubliez-les. Laissez les «problèmes de sécurité» des Israéliens conduire la politique amériacine. Nom de Dieu.

Notre presse et la Beltway semblent accepter leur merde. Comme l’ écrit Joe Cirincione de Ploughshares :

Je suis très déçu par nombre de mes collègues de Washington qui adoptent une approche «d’une part…» face à l’assassinat par Israël d’un scientifique iranien. Ont-ils peur d’être du «mauvais côté»? Pourquoi craignent-ils de condamner le terrorisme lorsqu’il est commis par Israël?

Bonne question. Pourquoi? Parce qu’Israël est ancré dans les cœurs et les esprits américains grâce au lobby juif. Le New York Times a cité cette balise morale, l’ancien chef de la CIA John Brennan, tweetant:

[L] ‘assassinat était un «acte criminel et très imprudent» et… il risquait «des représailles mortelles et une nouvelle vague de conflit régional».

C’est vraiment pitoyable. L’accord avec l’Iran était la principale réalisation de la politique étrangère de l’administration Obama. Le président Obama a dépensé d’énormes quantités de capital politique là- dessus, gagnant le soutien sioniste libéral pour l’accord afin qu’il puisse défier le lobby de centre-droit et Netanyahou. Puis Trump est entré et a saccagé l’accord pour faire plaisir à son plus grand donateur, l’ami de Netanyahou, Sheldon Adelson. Et maintenant, Trump et Netanyahou assassinent des scientifiques pour «empoisonner la terre avec du sel d’ici le 20 janvier 2021 », et tout le monde s’en fout et hausse les épaules. . .

2-L’avenir glauque que nous réserve l' »élite » : le « Great Reset » transformera l’homme en drones pour la servir.

3-Klaus Schwab :
« 
Tout comme nous, humains, nous nous sommes séparés de nos cousins chimpanzés, les cyborgs se sépareront également des humains. Ceux qui resteront humains deviendront probablement une sous-espèce. Ils seront les chimpanzés du futur. »

4-Les racines juives de Lénine exposées dans un musée russe

L’exposition révèle une lettre écrite par la sœur de Lénine affirmant que le grand-père maternel était juif ukrainien; Staline a dit à cette sœur de garder la lettre secrète.

 

Des documents confirmant apparemment des rumeurs selon lesquelles Vladimir Lénine avait des ancêtres juifs peuvent maintenant être vus au Musée d’histoire d’Etat de Russie, a fait savoir lundi AP.

Parmi les documents nouvellement publiés exposés au musée, il y a une lettre écrite par la sœur de Lénine, Anna Ulyanova, affirmant que leur grand-père maternel était un Juif d’Ukraine qui s’était converti au christianisme pour échapper à la persécution dans la Zone de Résidence (La Zone de Résidence était la région ouest de l’Empire russe frontalière avec les puissances d’Europe centrale, où les Juifs enregistrés comme tels étaient cantonnés par le pouvoir impérial jusqu’en février 1917) et avoir accès à l’enseignement supérieur , indique le rapport.

« Il venait d’une famille juive pauvre et était, selon son certificat de baptême, le fils de Moses Blank, originaire de [la ville ukrainienne occidentale de] Zhitomir« , écrit Ulyanova en 1932 dans une lettre citée par AP.

Dans la lettre écrite à Josef Staline, qui a remplacé Lénine après sa mort en 1924, Ulyanova a écrit: «Vladimir Ilych a toujours pensé aux Juifs. Je suis vraiment désolée que le fait de notre origine – que je soupçonnais auparavant – n’ait pas été connue de son vivant. »

Lénine, qui est né Vladimir Ilych Ulyanov en 1870, ne s’est identifié que comme russe sous la domination tsariste dans le pays, au cours de laquelle l’antisémitisme sévissait. 

Il a adopté le nom de Lénine en 1901 lors de son exil en Sibérie.

Selon le rapport de l’AP, Lénine a supervisé une brève période de promotion de la culture juive qui s’est terminée au début des années 1930 lorsque Staline a encouragé les purges antisémites et a créé un plan de relocalisation de tous les Juifs soviétiques.

Ulyanova a demandé à Staline de faire connaître l’origine juive de Lénine pour lutter contre la montée de l’antisémitisme, a rapporté AP. Elle a écrit dans sa lettre: «J’ai entendu dire que ces dernières années, l’antisémitisme s’est encore renforcé, même parmi les communistes. Il serait faux de cacher ce fait aux masses. »

Staline a ignoré la demande d’Ulyanova et lui a dit de « garder un silence absolu » sur la lettre, selon la commissaire de l’exposition, Tatyana Koloskova.

Les documents contredisent les informations présentées dans la biographie officielle de Lénine, écrite par sa nièce Olga Ulyanova, dans laquelle elle affirme que sa famille n’a que des racines russe, allemande et suédoise.

 

La lettre d’Anna Ulyanova a été découverte par des historiens russes au début des années 1990, mais son authenticité a été mise en doute.

Source : Lenin’s Jewish roots put on display in Russian museum

June 2, 2020 Jerusalem Post


ANNEXE :

« Les Juifs de Staline »

Léon Bronstein dit « Trotsky »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un événement historique est particulièrement passé sous silence,  et pourtant nous ne devons  pas oublier qu’il y a environ 90 ans, entre le 19 et le 20 décembre 1917, au cœur de la révolution bolchevique et de la guerre civile, Lénine signa un décret créant la Commission Panrusse pour la Répression de la Contre-révolution et du Sabotage, plus connue sous le nom de Tchéka.
En peu de temps, la Tchéka devint l’organisation de sécurité d’État la plus importante et la plus répressive. Son organisation et sa structure évoluèrent régulièrement, tout comme son nom : de Tchéka à GPU, puis à NKVD, et plus tard à KGB. Il est impossible de connaître avec certitude le nombre de morts dont la Tchéka fut responsable d’une manière ou d’une autre, mais il s’évalue probablement autour de 20 millions, incluant les victimes de la collectivisation forcée, des famines, des purges, des expulsions, des déportations, des exécutions et des tueries de masses dans les goulags.
Logo du NKVD

 

 

Des pans entiers de la population furent éliminés: fermiers indépendants, minorités ethniques, membres de la bourgeoisie, officiers supérieurs, intellectuels, artistes, militants syndicalistes, « membres de l’opposition » à la définition très aléatoire, et un nombre incalculable de membres du parti communiste lui-même. Dans son dernier livre, qui recueille beaucoup de suffrages, The War of the World, l’historien Niall Ferguson écrit qu’aucune autre révolution dans l’histoire de l’humanité n’a dévoré ses enfants avec le même appétit insatiable que la révolution soviétique. De même, le Dr. Igal Halfin, de l’université de Tel-Aviv, indique dans son livre sur les purges staliniennes que la violence y fut unique en ce qu’elle fut dirigée vers l’intérieur.
Mais Lénine, Staline, et leurs successeurs n’auraient pas pu mener à bien leurs objectifs sans une large coopération de la part d’”officiers de la terreur” disciplinés : enquêteurs cruels, mouchards, bourreaux, gardiens, juges, pervers, et de beaucoup d’idéalistes membres de l’aile gauche progressiste, abusés par le régime soviétique de terreur au point de lui décerner un certificat casher.
 Genrikh Yagoda le fondateur du NKVD
 Genrikh Yagoda, fut le plus grand meurtrier juif du XXe siècle, chef adjoint de la GPU et fondateur-dirigeant du NKVD. Yagoda a consciencieusement exécuté les ordres de Staline pendant la collectivisation, et est responsable de la mort d’environ 10 millions de personnes. Ses employés juifs ont mis en place et géré le système des goulags. Après être tombé en disgrâce auprès de Staline, Yagoda fut dégradé et exécuté, puis remplacé en tant que chef des bourreaux, en 1936, par Yezhov, le « nain sanguinaire ».
Lazar Kaganovitch,
l’exterminateur de
l’Ukraine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Beaucoup de juifs ont vendu leur âme au diable de la révolution communiste et ont du sang sur les mains pour l’éternité. Nous n’en mentionnerons qu’un de plus : Leonid Reichman, dirigeant du département spécial du NKVD et interrogateur en chef de l’organisation, qui était un sadique particulièrement cruel.  En 1934, selon des statistiques publiées, 38,5% des officiels détenant les postes les plus élevés dans l’appareil de sécurité soviétique étaient d’origine juive. Eux aussi, naturellement, furent graduellement éliminés dans les purges successives. 
Il apparaît que les juifs aussi, quand ils sont fascinés par une idéologie messianique, peuvent devenir de grands meurtriers, parmi les plus grands de l’histoire moderne. La Palestine en a été et en est toujours un exemple.
Les juifs actifs dans l’appareil officiel de la terreur communiste (en Union soviétique et ailleurs), et qui l’ont parfois dirigé, ne l’ont évidemment pas fait en tant que juifs, mais plutôt en tant que staliniens, communistes, et « camarades soviétiques ». En conséquence, il nous est facile d’ignorer leur origine et de jouer les innocents: qu’avons-nous à voir avec eux ? Si ce n’est de les oublier.
« Je pense qu’il est inacceptable qu’une personne puisse être considérée comme un membre de la communauté juive quand elle réalise de grandes choses, mais en être exclue quand elle commet des actes particulièrement méprisables. » (Sever Plocker, Stalin’s Jews, 21, 12, 2006). 
« Même si nous le nions, nous ne pouvons pas échapper au judaïsme de « nos bourreaux » qui ont servi la Terreur rouge avec application et loyauté envers ses dirigeants. De toutes façons, d’autres nous rappelleront toujours leur origine. »

Sever Plocker, Stalin’s Jews, (Les Juifs de Staline), 21, 12, 2006.

Naturellement, et s’agissant d’un journal israélien, S. Poker  ne pouvait pas parler des génocides récurrents commis par les juifs sionistes contre les populations palestiniennes depuis 1948. Il ne parle pas non plus des confiseries empoisonnées larguées sur les populations civiles de Gaza et de Cisjordanie afin de tuer les enfants palestiniens, ni sur la pratique assez courante de faire asseoir les prisonnier palestiniens sur des plaques radioactives afin de les rendre stériles….H.G.

——————————————————————————

Les Juifs fomenteurs de la Shoah russe
80% des révolutionnaires en Russie étaient Juifs. Les Juifs ont été les artisans de la révolution russe de 1917. (Réf. Dr. Angelo Solomon Rappoport, 1918)
Ceux qui ouvrirent la voie :
– Gesya Gelfman (juive) : criminelle responsable de l’assassinat du Tsar Alexandre II.
– Jacob Schiff (juif) : le banquier américain qui finança la révolution russe de 1917.
– Olaf Aschberg (juif) : banquier.
– Evno Azev (juif) : agent double.
– Grigori Guerchouni : assassin professionnel.
– Alexandre Parvus (juif) : révolutionnaire professionnel.
– Jacob Ganetski (Jacob Furstenberg) (juif) : larbin de Lénine.Les moteurs de la révolution de 1917 :
– Léon Trotski (juif) : révolutionnaire professionnel.
– Lev Kamenev (juif) : révolutionnaire professionnel.
– Grigory Zinoviev (juif) : L’apôtre de la terreur socialiste.
– Iakov Sverdlov (juif) : Assassin du Tsar et de sa famille.
– Grigori Sokolnikov (juif) : ministre des finances de Juifs bolcheviques.
– Karl Radek (juif) : dirigeant socialiste.
– Maxim Litvinov (juif) : issu d’une famille de banquiers juifs, ministre des Affaires étrangères bolchevique.
– Adolf Joffé (juif) : commissaire du peuple aux Affaires étrangères.
– Moïsseï Ouritski (juif) : chef de la Tcheka de Petrograd et grand criminel.
– Moïse Volodarski (juif) : assassin en gros.
– Lazare Kaganovitch (juif) : assassin en gros.

Les exécuteurs zélés :
– Guenrikh Iagoda (juif) : le plus grand meurtrier juif du 20è siècle.
– Martyn Latsis : l’exterminateur de la bourgeoisie.
– Jacob Agranov (juif) : « S’il n’y a pas d’ennemi, il faut en créer ».
– Iakov Iakovlev (juif) : exterminateur de la paysannerie.
– Semyon Dimanstein (juif) : rabbin promoteur de la région juive « autonome », donc sioniste.
– Alexandre Lozovski (juif) : chef syndicaliste et fondateur du Comité antifasciste juif.
– Jacob Yourovski (juif) : criminel ordonnant le massacre de la famille impériale.
– Yakov Davydov (juif) : chef du Département des affaires étrangères de la Tchéka 1921-1922, le premier chef du renseignement extérieur soviétique.
– Solomon Mogilevsky (juif) : chef du service de renseignement extérieur.
– Mikhail Trilisser (juif) : espionnage et contre-espionnage en tous genres.
– Abram Slutsky (juif) : celui qui traquait les opposants à l’étranger.
– Sergey Spigelglas (juif) : chef par intérim du service de renseignement extérieur soviétique.
– Grigori Maïranovski : chimiste assassin.
– Isaï Berg (juif) : inventeur des chambres à gaz ambulantes.

Au Goulag :
– Naftali Frenkel (juif) : organisateur de l’esclavage dans l’institution du Goulag.

Bien-sûr tous les Juifs ne furent pas bolcheviques et tous les bolcheviques n’étaient pas des Juifs. Cependant incontestablement tout une génération de Juifs fut cancérisée par le pouvoir et donc participa à la Shoah anti russe qui fut commise à très grande échelle et jusqu’aux « grandes purges staliniennes » soviétiques de la fin des années 1930.

Des Juifs massacreurs sont parmi les plus grands criminels de tous les temps, et ils se moquaient totalement de leur religion.

Cette génération de Juifs joua un rôle essentiel, pourtant ils n’étaient qu’environ 4% de la population russe. De plus, cette génération de criminels bénéficia, surtout aux États-Unis, d’un fort soutien et d’une réelle sympathie de la diaspora juive.