On pourrait ramener les dinosaures à la vie

De magnifiques bébés dinosaures!
De magnifiques bébés dinosaures!

Selon un biochimiste d’Oxford, les dinosaures et les mammouths laineux pourraient être ramenés à la vie. Dr Alison Woollard dit qu’il serait théoriquement possible de recréer les animaux anciens, par l’utilisation de  l’ADN d’oiseaux, écrit le  quotidien britannique « Telegraph ».

Récemment, un moustique a été trouvé avec un sang d’un animal datant de 46 millions d’années. Cependant, l’espoir s’évanouit quand l’équipe de l’Université de Western Australia Murdoch a conclu que l’ADN ne peut pas survivre plus de 6,3 millions d’années. La plupart des dinosaures ont disparu il ya environ 65 millions d’années.

Mais le Dr Woollard,du  Département de biochimie de l’Université d’Oxford , suggère que les dinosaures pouvaient être ramenés à la vie par les oiseaux ,par « de-évolution ».

«Nous savons que les oiseaux sont les descendants directs des dinosaures, comme le prouve une ligne ininterrompue de fossiles qui suit l’évolution de la lignée de créatures telles que le velociraptor ou T-Rex en passant par les oiseaux qui volent autour d’aujourd’hui, » a déclaré le Dr Woollard.

 

« Le plus célèbre d’entre eux est l’Archaeopteryx, un fossile qui montre clairement la transition entre les dinosaures à plumes et les oiseaux modernes. Cette évolution implique que enfoui au plus profond dans l’ADN des oiseaux d’aujourd’hui sont les gènes éteints  qui contrôlent les  traits des  oiseaux comme si c’étaient des   dinosaures , « dit-elle.

«Pourrions-nous revenir en arrière ‘ de l’ évolution en passant ces gènes en marche et les utiliser pour guider le développement de la progéniture de cet oiseau, et la progéniture de sa progéniture, en arrière?  » ce que le Dr Woollard s’est demandé.

Dr Woollard a déclaré que les scientifiques pourraient, en théorie, utilisez le lien génétique des oiseaux aux dinosaures  afin de concevoir le génome d’un dinosaure. Cependant, dit-elle, il y a des questions éthiques et les obstacles pratiques qui ne peuvent pas être ignorés.

D’autre part, même si l’ADN de dinosaure survivant a été découvert, il se trouve dans de très courts fragments, et de faire une réplique  scientifique complète  du génome devrait  nous forcer de  combiner des millions de courts fragments d’acides nucléiques dans le bon ordre.

En ce qui concerne le mammouth laineux, le ramener causerait moins de problèmes, explique le Dr Woollard.

Les technologies modernes permettent de ramener cette espèce éteinte à la vie , si des cellules viables pourraient être trouvées.

Le processus est appelé dans le milieu universitaire  « de-extinction «  et est déjà devenu un fait scientifique avec le clonage réussi par des chercheurs français et espagnols de bouquetin des Pyrénées, une espèce qui a été chassé jusqu’à l’extinction en 2000. Des scientifiques coréens et mongols ont déjà trouvé des morceaux de tissus de mammouth dans les falaises glacées de la Sibérie et si elles peuvent trouver une cellule viable de  mammouth, ou même le noyau intact d’une cellule, du tissu, ils peuvent être en mesure de créer un clone  bien vivant , écrit  le « Telegraph ».

 » Les chercheurs  se devront de récolter un « œuf porteur de  vie » plus proche du mammouth  par rapport à  l’éléphant, un processus qui est assez difficile en soi, qui doit encore être fait avec succès, remplacer le noyau de la cellule d’éléphant avec le noyau de mammouth et d’induire la division cellulaire par électro  choc « , explique le Dr Woollard.

« Théoriquement, cet oeuf transgénique serait développé  par division cellulaire dans un embryon de mammouth et  devrait naître  comme un bébé mammouth, après une période de gestation de deux ans», dit-elle.

Toutefois, le Dr Woollard dit qu’il y a beaucoup  de choses à prendre en considération, y compris les effets sur les écosystèmes et les virus possible,les  infections  dont les clones pourraient être porteurs. Pour la fin, dit-elle, nous  pourrions nous demander si nous aimerions vraiment  vivre aux côtés des  dinosaures.

 

SE MÉFIER DE CETTE SCIENCE

Voici mon opinion:il pourrait être facile pour les savants   de la science génétique de recréer un tyrannosaure actuellement.Une des plus grandes sommités de la génétique qui est décédée il y a 5 ans,aurait passé plus de 40 ans de sa vie à analyser l’ADN du tyrannosaure.À son décès,il avait réussi à dépasser les 50% de travail à faire.On peut donc évaluer que d’ici 20 ans maximum,avec l’accélération de l’évolution scientifique,les universités et les laboratoires militaires financés à coups de milliards de dollars détournés des fonds publics,seraient en mesure de fabriquer un tyrannosaure et/ou peut-être même un vélociraptor (mon prédateur favori) par clonage et par de-évolution.

Ce projet scientifique démentiel,s’il serait  mis en application,pourrait mettre dans les mains « des apprentis-sorciers  » du Nouvel Ordre Mondial ,l’instrument parfait pour exterminer au moins 40% des Humains de la Terre.Il s’agirait de l’application du programme de dépopulation.

 

 

 

 

 

Publicités