« Voici, en une seule image, ce qui ne va pas en Amérique »

La pseudo crise du CV a permis, d’ores et déjà,  aux 1% de riches de s’enrichir encore plus, et aux 99% autres que nous sommes de s’appauvrir. L’exemple des USA est transposable dans tout l’Occident, sinon dans le reste du monde, à quelques rares exceptions près..

 

Fin janvier, alors que la Chine admettait toute l’étendue de la pandémie de grippe Wu qu’elle avait gardée secrète pendant des semaines dans l’espoir de pouvoir s’en tirer sans fermer son économie, même si cela signifiait des dizaines de milliers de morts (au final, il a échoué), nous avons signalé que depuis 1990, les 1% les plus riches ont acheté 1,2 billion (mille milliards) de dollars d’actions et de fonds communs de placement tandis que les autres, soit 99% de la population, ont vendu 1 billion de dollars. Et, confirmant ce que nous avons discuté dans « Les riches ont des actifs, les pauvres ont une dette« , sur la base des comptes financiers de distribution (DFA) de la Réserve fédérale, la propriété des ménages se concentre de plus en plus chez les ménages les plus riches, et cela atteint un niveau record.

Mais une chose inattendue s’est produite: les actions se sont effondrées, le S&P perdant brièvement jusqu’à 35% alors que les commerçants craignaient que la pandémie mondiale de coronavirus n’entraîne la fermeture du monde pendant des mois, voire des trimestres, entraînant une dévastation des bénéfices. C’est à ce moment-là que la Fed est intervenue, et après avoir d’abord lâché un bazooka, puis une « bombe nucléaire » destinée à écraser les obligations à court terme, et enfin une super bombe nucléaire où la Fed irait jusqu’à renflouer toutes les sociétés qui avaient acheté des billions de dollars en actions tout en émettant des actions bien notées BBB qui sont maintenant déclassées en quantités record, c’est-à-dire que la Fed achèterait des obligations de pacotille du type « ange déchu », Jerome Powell a veillé à ce que le 1% soit en bonne voie d’être rétabli – en d’autres termes, les super-riches sont bénéficiaires désormais du plus grand plan de sauvetage de l’histoire, un sujet qui a déclenché un débat sans précédent sur CNBC lorsque des étincelles ont volé entre l’investisseur en capital-risque Chamath Palihapitiya (lui-même milliardaire) et le présentateur Scott Wapner, les anciens milliardaires et entreprises devraient être autorisés à échouer (il a tout à fait raison – après tout, c’est à cela que sert le processus du chapitre 11, comme nous le disons depuis des mois), tandis que ce dernier suscite l’indignation de prétendre inexplicablement que les milliardaires ont tout aussi désespérément besoin de sauvetage par l’imprimante de l’argent (regardez le choc complet ici).

En bref, ce fut une semaine mémorable, au cours de laquelle nous avons appris que la Fed ferait n’importe quoi – même si cela signifie détruire complètement le dollar (il suffit de regarder le prix de l’or pour les progrès de Powell à cet égard) – pour sauver les super riches, tandis que tout le monde était détruit. Et rien ne capture mieux le zeitgeist que la capture d’écran suivante gracieuseté de Justin Horwitz qui a justement intitulé le tweet suivant « Tout ce qui ne va pas avec l’Amérique, en une seule image. »

 

 

 

À tout cela, nous pouvons ajouter: Classe moyenne américaine 0 – Réserve fédérale 6 083 131 000 000.

Source Zero Hedge


Quelques noms parmi les 1% des 1% :

 

 

Top 20 du classement Forbes 2020 des milliardaires mondiaux. Sur les vingt, il y en a DIX qui sont juifs.

Prénom / Nom Fortune Nationalité Entreprise
#1 Jeff Bezos $113 Mds Américaine Amazon
#2 Bill Gates $98 Mds Américaine Microsoft
#3 Bernard Arnault $76 Mds Française LVMH
#4 Warren Buffett $67,5 Mds Américaine Berkshire Hathaway
#5 Larry Ellisson  $59 Mds Américain Software
#6 Amancio Ortega $55,1 Mds Espagnol Zara/Inditex
#7 Mark Zuckerberg $54,7 Mds Américaine Facebook
#8 Jim Walton $54,6 Mds Américaine Walmart
#9 Alice Walton $54,4 Mds Américaine Walmart
#10 S. Robson Walton $54,1 Mds Américaine Walmart
#11 Steve Ballmer $52,7 Mds Américaine Microsoft
#11 Carlos Slim Helu $52,1 Mds Mexicaine Télécom
#13 Larry Page $50,9 Mds Américaine Google
#14 Sergey Brin $49,1 Mds Américaine Google
#15 Françoise Bettencourt Meyers $48,9 Mds Française L’Oréal
#16 Michael Bloomberg $48 Mds Américaine Bloomberg LP
#17 Jack Ma $38,8 Mds Chinoise Alibaba
#18 Charles Koch $38,2 Mds Américaine Koch Industries
#19 Julia Koch $38,2 Mds Américaine Koch Industries
#20 Ma Huateng $38,1 Mds Chinoise Tencent

 

La personne la plus riche dans au moins 7 États américains est juive

Le magazine Forbes a publié mercredi une liste des personnes les plus riches de chacun des 50 États.

Le fondateur et PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, 31 ans, est la personne la plus riche de Californie avec une valeur nette de 71 milliards de dollars. Le promoteur immobilier Ted Lerner, 93 ans, et sa famille sont les plus riches du Maryland avec une valeur nette de 5,1 milliards de dollars.

Le fondateur et propriétaire de Quicken Loans, Dan Gilbert, 57 ans, propriétaire des Cleveland Cavaliers, est la personne la plus riche du Michigan avec une valeur nette de 6,8 milliards de dollars. Le magnat du casino, le maffieux et ami de Trump, Sheldon Adelson, 85 ans, également propriétaire du quotidien Las Vegas Review-Journal, est la personne la plus riche du Nevada avec une valeur nette de 37,5 milliards de dollars.

L’ancien maire de New York, Michael Bloomberg, 77 ans, co-fondateur et propriétaire majoritaire de la société d’information financière et de médias Bloomberg LP, est la personne la plus riche de New York avec une valeur nette de 58,3 milliards de dollars.

Leslie Wexner, 81 ans, fondatrice et PDG de L Brands, est la personne la plus riche de l’Ohio avec une valeur nette de 4,7 milliards de dollars. Anita Zucker, PDG d’InterTech Group, un fabricant de produits chimiques, est la personne la plus riche de Caroline du Sud avec une valeur nette de 1,8 milliard de dollars.

La personne la plus riche de tous les États – également considérée comme l’homme le plus riche du monde – est le fondateur et propriétaire d’Amazon, Jeff Bezos, avec une valeur nette estimée à 157 milliards de dollars.

Or les juifs représentent 1,8% de la population américaine.  Les milliardaires juifs sont en tête dans 7 états sur 50, soit un score de 7/50 c’est-à-dire 14%. Ils sont donc surreprésentés dans les milliardaires dans une proportion de 14%/1,8% = 7,8, arrondi à 8. 

Cela veut dire que, si vous êtes juif aux USA, vous avez 8 fois plus de chances de devenir milliardaire que si vous êtes goy. Il en est de même en France etc…
Au niveau mondial :

Selon le bureau central des statistiques (CBS) israélien, la population juive mondiale serait de 13,855 millions, que l’on arrondit à 15 millions. La population mondiale est de 7,7 milliards. Donc les juifs représentent 15/7700= 0,19%, arrondi à 0,2%. Si les juifs étaient aussi riches (ou pauvres) que les goys, leur nombre parmi le top 20 des milliardaires serait de 20*0,02=0,4. Or leur nombre actuel est de 10, ils sont donc surreprésentés dans un rapport de 10/0,04= 250. Cela veut dire que, dans le monde, si vous êtes juif, vous avez 250 fois plus de chances de faire partie du top20 des plus riches (donc faisant partie des 1%) que si vous êtes goy.

Selon Forbes, il y a 2604 milliardaires dans le monde, dont le quart réside aux États-Unis. Parmi les 100 premières fortunes américaines, 30 sont juives, soit 30%.

Si nous faisons varier la proportion de milliardaires juifs, en considérant que les 30% en Amérique sont un maximum,  nous obtenons :

(a) 2604 2604 2604 2604 2604 2604
(b) 5% 10% 15% 20% 25% 30%
(c) 130 260 391 521 651 781

 

  1. a)Nombre de milliardaires dans le monde

(       b)   Proportion de juifs parmi les milliardaires

(     c) Nombre de milliardaires juifs estimés dans le monde : au minimum 130, au   maximum 781, sachant que les juifs représentent au maximum 0,2% de la population mondiale.

————————

Naturellement, expliquer des statistiques relatives à la position hors normes des juifs par rapport aux non-juifs, c’est de l’antisémitisme. Le « politiquement correct » impose de cacher des vérités élémentaires et connues depuis des lustres.Il faut jouer le jeu des hypocrites. C’est pour cela que notre Blog est  puni par Facebook and Co.  

Donald Trump et Benjamin Netanyahou: les deux meilleurs amis au monde!

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.