Belgique: commande de masques chirurgicaux pour les migrants mais pas pour les Belges

Il y a un mois, le gouvernement belge a commandé des masques chirurgicaux pour le centre de demandeurs d’asile de Klein Kasteeltje à Bruxelles, en même temps qu’il disait aux Belges qu’ils n’avaient qu’à se laver les mains pour se protéger du COVID-19 ou du coronavirus.

La ministre belge de la Santé, Maggie De Block, est également secrétaire d’État à l’asile et aux migrations. De Block a passé une commande de masques chirurgicaux pour le centre des migrants pour un montant de 30 000 euros, selon un rapport du SCEPTR.

Dans le même temps, De Block et le virologue Marc Van Ranst disaient aux Belges dans les interviews télévisées de ne pas paniquer, car se laver les mains suffisait à prévenir une infection par un coronavirus.

Un centre de rétention surchargé de migrants en Belgique.

Dimanche, la Belgique a signalé près de 1 100 cas confirmés d’infection à coronavirus et le personnel médical belge souffre d’une pénurie de masques.

Pour faire face à l’urgence, la semaine dernière, le gouvernement belge a passé une commande de 5 millions de masques chirurgicaux d’une entreprise en Turquie qui devaient être livrés dimanche au plus tard. Dans un autre échec du gouvernement, les masques ne sont jamais arrivés, et De Block a admis aujourd’hui qu’ils avaient été fraudés par leur fournisseur turc et que les chances étaient « minimes » qu’ils en recevraient jamais, selon un autre rapport du SCEPTR.

Compte tenu de cette situation, la Belgique est actuellement confrontée à une véritable crise, car elle ne dispose actuellement que de 500 000 masques en stock. En tant que mesure d’urgence, le gouvernement a demandé que des particuliers avec des masques supplémentaires les donnent aux hôpitaux.

Le fait que la Belgique ait pensé à la sécurité des migrants avant celle de ses propres citoyens est ironique, d’autant plus que, comme l’a récemment souligné le Premier ministre hongrois Viktor Orbán, l’immigration est ce qui a amené le coronavirus en Europe en premier lieu, comme le rapporte Voice of Europe .

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.