Réseau pédophile mondial de l’Élite:Le Pentagone est un nid de pédophiles

Des parlementaires ciblent les pédophiles du Pentagone avec un projet de loi contre la pédopornographie.

Une législation bipartisane présentée par les Républicains. Abigail Spanberger (D-VA) et Mark Meadows (R-N.C.) vise à mettre fin à l’utilisation des réseaux informatiques du ministère de la Défense (DoD) pour télécharger ou distribuer de la pédopornographie.

 

Des centaines d’employés du gouvernement ont été impliqués dans le cadre de l’«Opération Flicker» en 2006 de l’Immigration and customs enforcement (ICE) – qui a permis d’identifier plus de 5.000 personnes qui avaient utilisé des cartes de crédit ou PayPal pour acheter de la pédopornographie ou s’abonner à des sites Web offrant ce «service». De ce nombre, l’ICE a identifié 264 employés ou entrepreneurs du ministère de la Défense qui avaient acheté de la pédopornographie en ligne.

Neuf d’entre eux détenaient une cote de sécurité «Très secret – Information compartimentée de nature très confidentielle», tandis que 76 d’entre eux avaient une cote de sécurité «Secret» ou plus.

Voilà le meilleur : Sur ces 264 suspects du ministère de la défense , 52 seulement ont fait l’objet d’une enquête du Service des enquêtes criminelles de la défense (DCIS) du Pentagone, ce qui signifie que l’administration Bush a délibérément ignoré plus de 200 pédophiles présumés travaillant pour le ministère de la Défense.

Le nouveau projet de loi, «The End Network Abuse Act», exigera que le Pentagone signe des contrats avec des groupes qui seront impliqués dans cet effort, notamment les forces de l’ordre, les services sociaux, les services de protection des enfants et les prestataires de soins aux victimes. Selon le journal «The Hill», cela permettrait également aux enquêteurs militaires de bénéficier d’une formation et d’une expertise technique supplémentaires :

Le National Criminal Justice Training Center, l’un des groupes qui a pesé de tout son poids en faveur du projet de loi, a rapporté en 2018 que le réseau du ministère de la défense se classait au 19e rang sur près de 3 000 réseaux à l’échelle nationale pour le partage de pédopornographie en peer-to-peer.»

Spanberger a décrit les problèmes d’exploitation et d’abus sexuels des enfants comme des «crimes horribles».

«L’idée que le réseau du ministère de la Défense et les ordinateurs du Pentagone puissent être utilisés pour visionner, créer ou diffuser des images aussi horribles est une honte absolue, et nous devons nous battre contre ça», a déclaré M. Spanberger dans un communiqué.

Le représentant Meadows a déclaré que «l’échange de pédopornographie en peer-to-peer est une pratique inacceptable et que les agences fédérales ne peuvent pas permettre

que leurs réseaux deviennent une plate-forme pour cette pratique».

Les sénateurs Brian Schatz (D-HI) et Lisa Murkowski (R-AK) ont présenté un projet de loi semblable au Sénat. Selon The Hill, «un porte-parole de Spanberger a déclaré à The Hill que, bien qu’il n’y ait pas de date fixe à la Chambre ou au Sénat pour l’adoption du projet de loi, les parrains essaient de l’adopter» à la fois en tant que projet de loi individuel et amendement «à d’autres mesures législatives».

Cependant, à part la sensibilisation, les projets de loi ne semblent pas offrir de remèdes spécifiques pour stopper l’épidémie de pédopornographie au Pentagone. Peut être dans une purge à venir ? Reste que la dynamique semble aller dans le bon sens.

Source : https://www.zerohedge.com/news/2019-07-03/lawmakers-target-pentagon-pedophiles-bipartisan-child-porn-bill

et

https://thehill.com/policy/cybersecurity/451383-house-bill-aims-to-stop-use-of-pentagon-networks-for-sharing-child

Traduction : ExoPortail

Un « Marais » de pédophiles dans l’Amérique «très chrétienne»

Donc, le Pentagone américain se classe au 19ème rang sur près de 3.000 réseaux identifiés dans le partage de la pornographie enfantine, selon le rapport de 2019. Non seulement ce problème n’a pas été réglé depuis une décennie, mais il semble s’être aggravé de manière exponentielle depuis que l’histoire a commencé à se faire jour, comme le montre le reportage du journal Le Monde du 23 juillet 2010 :

Plusieurs dizaines de personnes sont accusées d’avoir téléchargé des documents à caractère pédophile, parfois sur leur ordinateur de bureau.

Publié le 23 juillet 2010 à 21h50 –

5 000 personnes auraient été concernées par l’enquête, qui a abouti à plusieurs dizaines d’inculpations. REUTERS/YURI GRIPAS

Selon un  rapport officiel cité par le quotidien américain The Boston Globe vendredi 23 juillet, plusieurs dizaines d’employés du Pentagone, certains haut placés, font actuellement ou ont fait l’objet par le passé d’investigations de la part du FBI pour avoir téléchargé sur Internet des documents à caractère pédophile, parfois sur leur propre ordinateur professionnel. Certaines enquêtes non résolues seraient ouvertes depuis 2002, ajoute le quotidien.

Du fait de la fonction des personnes mises en cause, qui pour beaucoup ont accès aux informations les plus sensibles concernant la sécurité des Etats-Unis, cette affaire est considérée comme extrêmement sensible par le Pentagone, note le Boston Globe : de par l’importance de leur position, « ces personnes pourraient faire l’objet de chantage, de corruption ou de menaces ».  Un porte-parole du Pentagone, cité par le journal, a déclaré prendre l’affaire « très au sérieux ».

Plusieurs cas ont déjà été jugés, d’autres ont été abandonnés, et une grande partie est en cours d’instruction ou de jugement.

Alors la grande question est : comment se fait-il que ces «talibans chrétiens» du Pentagone cherchent à sodomiser des petits enfants ? à quoi rime cette culture super chrétienne représentée dans les forces armées américaines, comme  «la Confrérie des Officiers Chrétiens» et les « groupes de prière du Pentagone » ? Pourquoi  cette organisation ne peut-elle  pas nettoyer sa  merde?

Voilà un beau cadeau  de propagande pour la Russie ou l’Iran. Lorsque votre plus haute institution militaire et son service de maintien de l’ordre ne s’attaquent pas à cette pornographie enfantine endémique, cela fait-il partie de « l’exceptionnalisme américain »? C’est peut-être pour cela que Trump voudrait « rendre sa grandeur à l’Amérique », il est certainement au courant de l’envahissement de la société américaine par toutes sortes de déviants et de prédateurs sexuels, dont les pédophiles et autres LGBTQxyz ,  qu’il désigne par le terme général « le Marais.

 

 

 

 

 

Publicités

Un commentaire sur “Réseau pédophile mondial de l’Élite:Le Pentagone est un nid de pédophiles

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.