Dictature de la pensée unique:Facebook espionne votre vie hors ligne pour décider si vous êtes un «agent de la haine»

Fb spie
Fb spie
Un document interne à Facebook révèle que le géant des médias sociaux surveille le comportement hors ligne de ses utilisateurs afin de déterminer si une personne doit être classée dans la catégorie «agent de la haine», comme l’a signalé le Washington Pundit .

 

 

Intitulé « Révision de la politique des agents de haine », le document révèle que Facebook utilise une série de « signaux » qui incluent le comportement d’une personne, à la fois sur et hors de la plate-forme. Une fois déterminé à être un «agent de haine», une personne est bannie de la plateforme.

Si vous louez les mauvaises personnes, si vous les interviewez ou si vous participez à des événements parallèles, Facebook peut vous classer dans la catégorie «agent de la haine».

Facebook peut également vous considérer comme un agent haineux si vous vous identifiez vous-même ou si vous défendez une « idéologie haineuse désignée », si vous vous associez à une « entité haineuse désignée » (un des exemples cités par Facebook comme « entité haineuse » comprend: Critique de l’islam Tommy Robinson), ou si vous avez «des tatouages ​​de symboles de la haine ou des slogans de haine».

(Le document n’en cite aucun exemple, mais les médias et les groupes de défense de la cause « anti-racisme » qualifient de plus en plus les objets inoffensifs comme des « symboles de haine », notamment une  grenouille de dessin animé  et le signe de la main  » OK « .)

Facebook vous classera également comme un agent de la haine pour possession d’un «attirail pour la haine», bien que le document ne fournisse aucun exemple de ce qui entre dans cette catégorie.

Facebook pourrait même qualifier quelqu’un d’agent haineux pour des « déclarations faites en privé mais rendues publiques par la suite », selon le rapport. Même le simple fait de « défendre un ethnostat » peut vous donner une telle image, bien que ce que l’on entend réellement par « un militant pour un ethnostat  pour les Blancs , car les Noirs, les Métis et la plupart des Juifs sont parfaitement libres de défendre leurs propres ethnostats. » et ni Facebook ni aucun des autres géants des médias sociaux ne la considèrent «odieuse».

En outre, Facebook peut vous qualifier d’agent de haine simplement pour avoir parlé de manière neutre d’individus et d’organisations que le réseau social considère comme «haineuses».



EN COMPLÉMENT

Facebook et Twitter omis du « sommet des réseaux sociaux » de la Maison-Blanche

 

La Maison-Blanche tiendra un sommet consacré aux réseaux sociaux jeudi afin de discuter des défis auxquels est confrontée cette industrie. Mais Facebook et Twitter, deux acteurs majeurs du milieu, n’auraient pas été invités, rapporte CNN.

Le réseau américain tire ces informations de sources anonymes familières avec ce dossier.

Selon ces sources, le sommet ne viserait pas à parler des problèmes du marché des réseaux sociaux. Ces personnes affirment qu’il s’agirait plutôt d’une tribune pour que des individus politiquement à droite puissent se plaindre au sujet des réseaux sociaux.

La Maison-Blanche a refusé de commenter, indique CNN.

Le sommet des réseaux sociaux a été annoncé par la Maison-Blanche en juin. L’institution américaine avait alors décrit l’événement comme une occasion de rassembler « des leaders du numérique afin d’avoir des échanges fructueux sur les occasions et les défis présentés par l’environnement en ligne actuel. »

Le Washington Post a indiqué la semaine dernière que des figures de proue de la droite américaine ont été invitées, dont certaines ont déjà exprimé leur désaccord avec les positions de différents réseaux sociaux au sujet de la liberté d’expression. Certaines de ces personnes ont accusé Facebook, Twitter et d’autres plateformes de censurer les opinions de droite ou d’avoir un biais antidroite, ce que les entreprises visées ont toujours démenti.

Le président Donald Trump fait partie de ceux qui attaquent régulièrement les réseaux sociaux. Il prétend entre autres que Twitter restreint l’accès à son profil pour ses partisans.

La liste des invités au sommet n’a pas été dévoilée par la Maison-Blanche.

 

 

 

 

Publicités

2 commentaires sur “Dictature de la pensée unique:Facebook espionne votre vie hors ligne pour décider si vous êtes un «agent de la haine»

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.