Les crimes de l’Islam radical: plus de 450,000 chrétiens fuient la République Centrafricaine

 

 

Deux combattants islamiques de la Séléka en patrouille.
Deux combattants islamiques de la Séléka en patrouille.

AINA – « L’ONU réclame un soutien immédiat pour la République centrafricaine (RCA) au cours d’une période très difficile.

Apparemment, plus de  450 000 personnes ont fui  leurs maisons après que la majorité musulmane Séléka a pris le pouvoir et a commencé à persécuter les chrétiens quel que soit le gouvernement présumé de l’unité nationale au cours de la période de transition. Sans surprise, les chrétiens tentent de se protéger contre les forces musulmanes dans Séléka qui sont clairement hors de contrôle. Par conséquent,  clairement la communauté internationale doit faire quelque chose avant que la crise atteint un point de non-retour. Contrairement aux  communautés chrétiennes en Egypte, en Irak, au Pakistan et dans d’autres pays, ou  les sectes sont davantage persécutés, il est clair que dans le ROC – tout comme dans le Sud-Soudan – que les chrétiens ne resteront pas simplement assis et attendre d’être abattus ou pris au piège dans des ghettos:déjà la résistance commence à s’organiser. Il est à espérer que la communauté internationale sera juste de souligner les réels facteurs derrière la violence communautaire. Après tout, il est clair que les tensions religieuses ont éclaté après que les troupes ont commencé à saccager  les zones chrétiennes  autour de Séléka . Cependant, les mêmes médias qui pointe toujours sur l’angle «bouddhiste» au Myanmar (plus de chrétiens ont été tués au Myanmar que toute autre religion non-bouddhiste au cours des dernières décennies) par rapport à la persécution des musulmans dans ce pays, ils  commencent à détester à souligner massacres perpétrés  par les forces musulmanes en RCA contre les chrétiens; tout comme la persécution des bouddhistes et d’autres dans la région des Chittagong Hill .Des tracts sont  à peine mentionnés au Bangladesh. En fait,il  faut se rappeler que lorsque moins de deux mille personnes avaient été tuées au Kosovo, l’Ouest est intervenue rapidement et a mis cette partie de la Serbie à l’écart des chrétiens orthodoxes autochtones. Pourtant, lorsque le nord de Chypre avait  été occupée par la Turquie et que les chrétiens orthodoxes avaient été nettoyés, les  nations occidentales avaient fait  en sorte de bloquer les  ventes d’armes militaires en Turquie. De même, lorsque des millions de noirs d’Afrique, chrétiens et animistes ont été massacrés au Soudan (beaucoup ont été vendus et contraint  à  l’esclavage et convertis de force à l’Islam) vous n’avez jamais eu la menace de l’intervention occidentale. De même, les chrétiens principalement de Papouasie occidentale sont actuellement confrontés à la  javanisation et islamisation en Indonésie, mais le monde tourne les yeux une fois de plus comme ils le faisaient quand les Timorais catholiques ont été massacrés en grand nombre par les mêmes forces. Elizabeth Kendal rapporte aujourd’hui que la République centrafricaine est française et sa population est d’environ 76 pour cent chrétienne. Le dimanche 24 Mars 2013, Séléka – une coalition de milices islamistes arabophones locaux et étrangers – ont pris le contrôle de la capitale, Bangui, dans une orgie de violence et de pillage. Mais Séléka ne commet pas les viols, les  pillages  et les tueries  sans discernement. Plutôt, Séléka attaque  les chrétiens et seuls  les musulmans sont épargnés, provoquant la perte  de confiance de la communauté traditionnelle et l’exode forcé d’une grande masse de gens.De plus,on assiste à  la création d’une poudrière sectaire  au centre de l’Afrique. Le même auteur rapporte que les milices chrétiennes font maintenant des représailles et des massacres contre les musulmans ,en copiant et s’inspirant de la méthode et  la base des actions des forces musulmanes dans Séléka. En effet, comme vous avez d’innombrables milices en Libye, alors il est difficile de définir Séléka parce que beaucoup sont de simples éléments incontrôlés qui sont axés sur les objectifs économiques aux côtés de la persécution anti-chrétienne.Cependant, alors que l’agitation religieuse n’a pas été appliquée par les dirigeants chrétiens , il est clair que vous avez une cause islamiste dans le chaos et la criminalité  qui est commune des forces au sein de Séléka et clairement le soi-disant gouvernement de l’unité nationale n’est pas  en contrôle de la situation. Mgr Albert Vanbuel,évesque chrétien, a déclaré que la «rébellion de l’extrémisme religieux avec de mauvaises intentions, est caractérisé par la profanation et la destruction planifiée d’édifices religieux, notamment les églises catholiques et protestantes ,hé bien cette rébellion  est maintenant au pouvoir. »

Un cri du coeur du peuple centrafricain.
Un cri du coeur du peuple centrafricain.
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.