L’origine de l’humanité et la fraude de l’enseignement universitaire

musee

 
 En hommage à Robert Charroux,dont son livre « Histoire inconnue des hommes depuis cent milles ans »,m’a servi de livre de chevet pendant de nombreuses années!

[Voici les MENSONGES que l’on continuent à enseigner aujourd’hui dans des universités en Europe, en Afrique et partout dans le monde.]
 
*Traduit de la langue arabe.

Nous sommes ici sur la page web du musée d’Anthropologie préhistorique de Monaco, plus précisément dans la salle du Prince Rainier III SVP, on dit bien MUSEE D’ANTROPOLOGIE PREHISTORIQUE SVP !!!!!!. Ils disent ceci ces mythomanes. Source:http://www.map-mc.com/

« L’homme moderne ou « Homme de Cro-Magnon » qui arrivé en Europe occidentale il y a 40 000 ans est porteur de nouvelles technologies (lames en silex, armatures de sagaie, outils en os) caractérisant l’Aurignacien, première culture du Paléolithique supérieur. Celle-ci sera remplacée 15 000 ans plus tard par la culture gravettienne encore plus spécialisée dans la chasse des grands mammifères. Ces périodes du Paléolithique supérieur vont être marquées par une très forte dégradation climatique qui va aboutir à ce que les paléoclimatologues nomment « maximum glaciaire ou pléniglaciaire » autour de – 20 000 ans. Plusieurs grottes de notre environnement proche présentent des restes d’occupations, continues ou ponctuelles, de ces chasseurs-cueilleurs paléolithiques. Des éléments nouveaux apparaissent avec des inhumations intentionnelles (sépultures de la grotte des Enfants), des éléments de parures réalisés avec des coquillages ou de l’ivoire et des statuettes féminines en stéatite (talc). Ces comportements sont révélateurs des changements mentaux et cognitifs de ces hommes modernes. La fin de la glaciation et le début d’un nouvel interglaciaire tempéré à partir de – 15 000 ans vont amener l’humanité à franchir une nouvelle étape, l’homme prédateur ou chasseur-cueilleur devient un agriculteur-pasteur dans un processus de néolithisation qui est apparu en différents points de la planète autour de 8 000 ans avant notre ère. A la fin du Néolithique, les sociétés se hiérarchisent et des fortifications sont aménagées en place des villages, un nouvel artisan apparaît : le métallurgiste qui va fabriquer des armes et des parures. Ces objets ont d’ailleurs été gravés sur les dalles rocheuses autour du Mont Bego il y a près de 4 000 ans, au tout début de l’âge du Bronze. A partir de 600 av. J.-C. des colonies grecques vont se développer le long de la côte, entre Rhône et Ligurie, Massalia (Marseille) devenant une des implantations les plus importantes du monde grec. Enfin de -150 à + 100, la conquête romaine conduit à la pacification du pourtour méditerranéen.

Ces gens font abstraction à -150.000 ans d’histoire de l’homme. Ils oublient qu’avant l’homme Cro-Magnon a apparu que à -20.000 ans après l’homme de Grimaldie responsable de la civilisation des aurignaciens qui a apparu il y a -40000. Et que cet  homme considéré comme un des premiers  homo sapiens sapiens est un homme qui a migré du sud vers le nord. Ils oublient aussi que les archéologues ont daté le premier homo sapiens sapiens à 150 000 ans avant, en Afrique. Donc nous assistons ici à ce que l’on appelle le racisme scientifique et archéologique. Et ils osent ouvrir leur bouches en se co-proclamant spécialiste de la préhistoire. 

Ils attribuent de force l’arrive des Grimaldiens au Cro-Magnon pour semer la confusion chez les jeunes etudiants.

 
Merci à mes supporteurs africains pour les informations de bases.
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.